PDA

Afficher la version complète : [Futur Modèle] Code X83 - DS 8



soleron
23/03/2017, 19:36
https://1.bp.blogspot.com/-jW_hCi6On1Y/WNQHGcO3ZzI/AAAAAAAB8T4/RxmQh9CJUJgG7O2Z5hIG4g3t546CIdXFQCLcB/s1600/100.jpg

Source : Via diphile

novaescorpion
23/03/2017, 19:41
Euh... 😨

soleron
23/03/2017, 23:48
Ils se sont trompé dans le chiffre

Envoyé de mon SM-G935F en utilisant Tapatalk

novaescorpion
24/03/2017, 06:59
Ah voilà ! :)

will88
26/03/2017, 11:29
DS 8 LS R4
1.6 THP300,
4 vraies roues motrices, autobloquant AV/AR et différentiel central repris de la Mitsubishi Evo :paperbag:

arf, je m'emporte, j'étais en train de rêver :D

soleron
26/03/2017, 11:33
La berline ne sera proposée qu' à 250 en hybride

Envoyé de mon SM-G935F en utilisant Tapatalk

will88
28/03/2017, 00:16
La berline ne sera proposée qu' à 250 en hybride


Le coffre de cette future DS 8 Hybrid 1.6 THP ne pourra pas être plus petit que celui de la DS5 Hybrid4 2.0 HDi actuelle,
car dans le coffre de cette dernière, y'a juste de quoi y mettre une sacoche (présidentielle) de scooter et pas la place pour y loger une valise diplomatique (de billets) ...

... mais pas de polémique :D

http://static.lexpress.fr/medias_10098/w_897,h_673,c_crop,x_38,y_0/w_640,h_358,c_fill,g_center/v1418400950/chirac-guignols_5170423.jpg

soleron
29/03/2017, 20:46
Future DS8 (2019) : Madame la présidente

10 ans après sa création, le constructeur se dotera d’un porte étendard à la hauteur de ses ambitions haut de gamme, une berline classique nommée DS8.





http://sf2.viepratique.fr/wp-content/uploads/sites/9/2017/03/ds-8-av-750x410.jpg
http://sf1.viepratique.fr/wp-content/uploads/sites/9/2017/03/ds8-ar-750x410.jpg

http://sf1.viepratique.fr/wp-content/uploads/sites/9/2017/02/ds7-crossback-la-premiere-04-750x410.jpg



[Mise à jour le 29/03/2017 à 11h12] Future DS8 (2019) – Dix ans après sa création, le constructeur tricolore se dotera enfin d’un porte étendard à la hauteur de ses ambitions haut de gamme, sous la robe d’une berline classique.




Lorsqu’en 1989, Toyota décida de créer de toutes pièces un label premium, capable de se frotter aux icônes américaines et germaniques, le nippon fit une entrée fracassante par la grande porte. Ainsi naquit la limousine Lexus LS, décomplexée à l’idée de rivaliser avec les BMW Série 7 et Mercedes Classe S, avant que le constructeur décline progressivement la gamme vers le bas.

Vingt ans plus tard, Citroën fit le même pari en extrapolant un label premium autour de l’héritage de son glorieux passé, en lançant son premier modèle DS. Malheureusement, contrairement à Toyota, les chevrons privilégieront la montée en gamme avec une citadine, la DS3 (http://www.auto-moto.com/essais/matches/ds3-performance-vs-mini-cooper-s-comparatif-video-54477.html), elle-même très proche d’une Citroën C3. Il y a mieux pour envoyer un signal fort à la clientèle premium. Ont suivi une compacte, un monospace, puis deux bientôt SUV, quand il faudra patienter jusqu’en 2019 pour voir apparaître la première berline statutaire, indispensable à l’édification de son image de marque.

Autant dire que sur ce point, DS repartira de zéro, mais cette fois, avec de sérieux arguments. Celle que nous avons choisi de nommer DS 8, mais dont l’appellation définitive n’est pas encore fixée, s’investira prioritairement d’une mission face aux Audi A4 (http://www.auto-moto.com/essais/prises-en-main/nouvelle-audi-a4-2015-anneaux-connectes-essai-video-42910.html), BMW Série 3 (http://www.auto-moto.com/essais/prises-en-main/bmw-serie-3-restylee-quelques-gouttes-suffisent-essai-video-36909.html) et Mercedes Classe C (http://www.auto-moto.com/essais/prises-en-main/mercedes-c-250-d-cabriolet-2016-essai-video-classe-c-avis-prix-performances-fiche-technique-61313.html). Mais suivant la tendance initiée par le SUV DS 7 Crossback (http://www.auto-moto.com/salons/salon-de-geneve-2017/nouveau-suv-ds7-crossback-infos-photos-officielles-salon-geneve-2017-81039.html), à mi-chemin entre deux segments en termes de gabarit, cette berline capitalisera sur une habitabilité généreuse, s’étendant sur 4,85 m de long, soit 17 cm de plus que ses rivales allemandes, en moyenne.

A contrario, la DS8 s’en distinguera par une hauteur réduite, similaire à une berline basse de type de Audi A7 Sportback (http://www.auto-moto.com/nouveautes/scoop/future-audi-a7-sportback-2017-76830.html) ou Volkswagen Arteon (http://www.auto-moto.com/nouveautes/volkswagen/volkswagen-arteon-salon-de-geneve-2017-profil-bas-83158.html), mais demeurera une quatre portes sans hayon.

Son style reconduira la calandre massive issue du SUV, ainsi que le regard perçant de ses optiques, tandis que ses passages de roues accueilleront des jantes de 19’’ au minimum. La touche finale résidera dans l’adoption de poignées de portes affleurantes, qu’inaugurera le DS 3 Crossback. Un raffinement à l’image de l’impressionnant bagage technologique dont elle fera preuve.

Au programme, la suspension active par caméra anticipant le relief de la route, le système Night Vision améliorant la visibilité de nuit, ainsi que la conduite semi-autonome jusqu’à 180 km/h.

Uniquement disponible en boîte automatique à huit rapports EAT8, elle privilégiera les motorisations hautes, à l’image des quatre cylindres turbo essence 1.6 THP de 180 et 225 ch, quand les BlueHDI 1.6 de 130 ch et 2.0 de 180 ch constitueront l’offre diesel.

Mais l’on retiendra surtout l’introduction d’un bloc hybride essence rechargeable de 300 ch, à transmission intégrale, autorisant environ 50 km d’autonomie en mode 100% électrique. Cette DS 8 PHEV se distinguera cependant du SUV DS 7 par la possibilité d’opter pour une version deux roues motrices.

Rien de très neuf à signaler à bord de cette limousine puisque sa planche de bord sera intégralement reprise à celle du crossover, à quelques détails près.

Exclusivement assemblée en Chine, dans l’usine de Shenzen, elle pourrait faire son apparition dès le salon de Genève en mars 2019, ou un mois plus tard à Shanghai, sur son marché de prédilection. Son tarif devrait débuter aux alentours de 35 000 €.

Source : Automoto
(Note DS3SPIRIT : La motorisation sera de maxi 250 cv avec 1 seul moteur hybrid et en 2 roues motrices)

nemo21
29/03/2017, 21:47
l'avant est beau, l'arriere trop sobre à mon gout

juju06
31/03/2017, 23:00
Les 3 dernières illustrations sont sublimes !

will88
01/04/2017, 10:02
Dans le design de toutes ces nouvelles DS, je trouve qu'on trouve beaucoup de formes et de lignes de chez Lexus.

Devine
02/04/2017, 09:03
Je trouve très sympa ! 😉

Envoyé de mon D6503 en utilisant Tapatalk

Ozymandias
17/04/2017, 17:56
Il n'y a presque plus de marché pour ces berlines aujourd'hui, tout le monde achète des SUV... je pense pas qu'ils sortiront ce véhicule, c'est le fiasco assuré d'autant que le peu d'acquéreur restera sur les allemandes.

soleron
17/04/2017, 18:31
A priori, c'est plus pour le marché chinois, bon les audi a4 et a6 et autres bmw se vendent quand meme en berline

Ozymandias
17/04/2017, 19:04
Oui c'est vrai, mais le marché étant en déclin ça va être dur de se faire une place au soleil (levant :D )

Shavapo
12/04/2018, 09:27
Elle dechire cette Ds8. Une ds8r serait pas mal :D

soleron
20/05/2018, 08:27
DS SE VOIT EN BMW À LA FRANÇAISE AVEC SA FUTURE DS 8





http://prd2-bone-image.s3-website-eu-west-1.amazonaws.com/cap/2018/05/16/c4630e1d-aa19-46c1-a1d0-39af6bf19360.jpeg



La DS 8 veut faire du constructeur tricolore un nouveau BMWAuto Express explique détenir des informations sur la future DS 8, qui sera commercialisée en 2020. Avec cette grosse berline ultra haut de gamme, DS ambitionne de devenir un constructeur référent sur le segment du premium, à l'image de BMW, Mercedes, Volvo ou encore Audi.


Les clients de véhicules dits premium ont forcément leur regard tourné vers l'Allemagne. BMW, Mercedes-Benz, Audi... Les voitures allemandes trustent le segment du haut de gamme depuis des décennies. Mais DS compte bien leur damer le pion, notamment grâce à la future DS 8, une grosse berline au design singulier qui devrait pouvoir concurrencer frontalement les références du marché, comme la BMW Série 5. C'est en tout cas ce qu'affirme Auto Express (http://www.autoexpress.co.uk/ds/103478/new-ds-8-flagship-planned-to-take-on-the-bmw-5-series). À en croire le journal britannique, Éric Apode lui-même - vice-président de DS Automobiles - aurait affirmé “qu'il est impératif que l'entreprise ait un modèle phare dans sa gamme et que le design est terminé et la voiture a l'air incroyable".

“DS, c’est le seul constructeur automobile français positionné dans le secteur premium de luxe, et nous sommes uniques sur ce segment de marché”, aurait également affirmé Éric Apode. La DS 8 serait ainsi basée sur la plateforme (chassi) EMP2 du groupe PSA, utilisée par la nouvelle Peugeot 508 (https://photo.capital.fr/la-nouvelle-peugeot-508-2018-en-images-28464#peugeot-508-490164). Auto Express affirme également que les diesels BlueHDi de 2,0 litres conventionnels et des motorisation essences PureTech de 1,6 litre seront proposées sur cette future DS 8. Mais l’électrification sera aussi de la partie. Pour l’instant, on ne connaît pas encore le degré d’hybridation de cette berline de luxe “made in France”, mais le constructeur l’a promis, “tous les futurs modèles DS seront électrifiés”.

Côté design, le constructeur français ne veut clairement pas copier les modèles d’outre-Rhin. En lieu et place de modèle tricorps, c’est-à-dire dont le design se découpe en trois partie (capot, habitacle, coffre), la DS 8 devrait adopter une silhouette de break sportif. Des images publiées par Auto Express montrent un véhicule au look assez proche de la DS5, dans une version qui aurait été bodybuildée et un design plus dynamique.

Mais l’arrivée de la DS 8 va-t-elle réellement faire de la marque française une référence du premium ? Rien n’est moins sûr. Depuis de très nombreux mois, les ventes de DS sont catastrophiques. La faute à une absence particulièrement longue de nouveaux modèles. Même si l’arrivée du SUV DS7 Crossback améliore la donne, DS devra fournir de gros efforts pour se hisser au rang de ses concurrents allemands.

Source : Capital