PDA

Afficher la version complète : Les News du GROUPE PSA



Pages : 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 11 12

Feanaro
29/10/2011, 10:00
Je trouve que le bi-ton adoucit un peu, non? ;-)

minupinu17
29/10/2011, 15:35
moi je trouve qu'il gâche tout lol >< (sur cette couleur)

tuladis
29/10/2011, 17:37
Pas de bleu pour moi, c'est soit style voiture ou moto de gendarme soit, pour le bleu Botti, la layette des bébés des années 50/60 .
Quant aux DS3 bariolées ça doit pas être facile à revendre :moque:

soleron
31/10/2011, 07:22
La Malle DS … & le "Club DS"
http://2.bp.blogspot.com/-BywMcaG3KxY/Tq2nNGQma9I/AAAAAAAAM8E/JwarxrP4i28/s200/a.jpg
Si vous avez l'intention d'acheter une DS, 3, 4 ou 5 vous allez, bientôt, vous retrouver face à elle.
Petit up! concernant les « Corner DS » puisque Citroën a mis en ligne cette semaine sur son site presse les premières images de ce nouvel accessoire.
La nouvelle image de Citroën se peaufine au fil du temps … ( pour rappel, j'avais posté la vidéo de présentation de 2009, vendredi dernier, là : http://news2zest.blogspot.com/2011/10/c ... -tete.html (http://news2zest.blogspot.com/2011/10/citroen-prend-la-tete.html)).

http://2.bp.blogspot.com/-68jcgpD1YQI/Tq2m0yJ79EI/AAAAAAAAM74/DZz9jxdTXhQ/s320/d.jpg
http://4.bp.blogspot.com/--rsp7lphU_E/Tq2mxOFcs7I/AAAAAAAAM7s/oxkW7vJBQzg/s320/e.jpg
http://2.bp.blogspot.com/-oAYQ8xWmVU0/Tq2mpIzaVPI/AAAAAAAAM7g/aGz00zaAcC0/s320/f.jpg
http://3.bp.blogspot.com/-C22ufpIzhlQ/Tq2mjxzklkI/AAAAAAAAM7U/nN6TXvfedu0/s320/g.jpg

"Corner DS": sur une surface entre 120 et 150 m², dans un coin du show-room, cet emplacement, dédié dans lequel seront exposés les modèles de la gamme, reprendrons tous les codes stylistiques DS :
-un carrelage noir chaud,
-un habillage mural champagne avec les trames DS,
-un éclairage spécifique,
-un bureau dédié pour le vendeur,
-un mur d'accessoires,
-des configurateurs d'aide à la vente.

Coût de l'opération : entre 80 000 et 100 000 €. Aucune obligation pour le réseau d'investir mais les distributeurs les plus importants qui aménagent leur show room, prévoient un corner DS.

Parmi les outils d'aide à la vente, se trouve la malle DS, lancée avec la commercialisation de la DS5 à la fin du mois de novembre.
Vendu 1 000 €, cet élégant objet en cuir, fabriqué par un des sous-traitant de Vuitton, s'ouvre sur des échantillons de cuir et d'inserts métalliques disponibles sur les DS4 et DS5. « Nous nous sommes inspirés du monde de la joaillerie », dixit Philippe Narbeburu, nouveau Directeur Citroën France.

Ce type d'outil d'aide à la vente est unique chez un constructeur généraliste :

A noter : Un concierge pour une DS

Le développement de la gamme DS s'accompagne de la mise en place d'un service unique chez un constructeur généraliste. En janvier prochain, Citroën lance un "Club DS".
Ce club, dont le nom n'est pas encore figé, proposera des services gratuits.
Le membre recevra un magazine spécifique, il pourra participer à des évènements liés à la marque et surtout, il disposera d'un service de conciergerie, à l'instar de ce qui se passe dans l'hôtellerie de luxe.
Aujourd'hui, seul Lexus propose ce type de service. Chez Citroën, le modèle économique de cette offre est actuellement en cours de finalisation, mais il est fort à parier qu'il sera très proche de celui de la marque japonaise.

Les autres photos : http://news2zest.blogspot.com/2011/10/l ... ub-ds.html (http://news2zest.blogspot.com/2011/10/la-malette-ds-le-club-ds.html)

Source : News2zest

blacktom71
31/10/2011, 10:42
Sympa le club DS, hate de voir ce que ça donnera.

soleron
03/11/2011, 20:37
Peugeot Citroën s'installe sur le campus de l'EPFL

Lausanne | Le constructeur français rejoint onze autres grandes sociétés installées dans le Quartier de l'innovation de l'EPFL. Cet espace dédié aux entreprises est ouvert depuis août 2010

http://www.24heures.ch/files/imagecache/468x312/story/EPFL_063_LEARNING_CENTER_0.jpg

PSA Peugeot Citroën a annoncé ce jeudi l'installation d'une cellule de d'innovation, baptisée StelLab@EPFL, sur le campus lausannois. Le constructeur français y rejoint d'autres multinationales comme Logitech, Nokia, Constellium ou Nestlé.

L'EPFL, avec notamment son Institut des matériaux, mène de nombreuses recherches qui intéressent l'industrie automobile. Ses laboratoires travaillent ainsi sur des composites légers et résistants, sur des dispositifs d'aide à la conduite, ou sur des solutions de rechange pour les carburants fossiles.

«Les entreprises viennent à l’EPFL parce qu’elles savent qu’elles se trouveront à la source des idées innovantes», explique dans un communiqué Adrienne Corboud?Fumagalli, vice?présidente de l’EPFL pour l’innovation et à la valorisation.

Ouvert en août 2010, le Quartier de l'innovation rassemble aujourd'hui onze grandes entreprises sur le campus.

Source : www.24heures.ch (http://www.24heures.ch)

soleron
04/11/2011, 19:25
PSA inaugure son hub de R&D à Vélizy-Villacoublay
Le 04 novembre 2011 par Patrick Désavie (Ile-de-France)
Île-de-France



En octobre 2010, le constructeur PSA Peugeot Citroën annonçait la création des OpenLabs, des structures destinées à renforcer ses partenariats scientifiques avec les laboratoires de recherche en Europe, Asie et Amérique du Sud. Parallèlement, le groupe créait, au sein de sa direction de la Recherche et de l’Ingénierie avancée, le StelLab (Science Technologies Exploratory Lean) avec pour objectif le montage et le pilotage du réseau d’OpenLabs.
Un an après, le constructeur complète son dispositif et a inauguré, jeudi, à Vélizy-Villacoublay (Yvelines), le hub de ce StelLab qui a pour vocation d’être le lieu d'animation et de mise en réseau de l'ensemble des doctorants, ingénieurs chercheurs, scientifiques et experts du Groupe.
« Au sein du hub, les membres de la communauté StelLab disposeront d'un espace dédié au pilotage des partenariats et à l'animation scientifique, de laboratoires de démonstration et d'expérimentation, d'un forum pour les séminaires et conférences, d'un lieu de créativité », précise un communiqué de PSA Peugeot Citroën.

Coordonnés par le StelLab, les OpenLabs mettent en commun des équipes de recherche et des moyens expérimentaux du groupe avec ceux de laboratoires partenaires au sein de structures de recherche mixtes. « Ils permettront de traiter de thématiques majeures pour l’avenir de l’automobile et d’être au plus près des futures découvertes scientifiques en tous points du monde », précise le communiqué.
Six « OpenLabs » seront créés en France d'ici fin 2011 : l'Automotive Motion Lab avec l'Institut de la Science et du Mouvement (ISM), Aix-Marseille Université et le CNRS, l'Electronics and Systems for Automotive à Bordeaux avec le Laboratoire de l'Intégration du Matériau au Système (IMS), Energetics (Orléans), Materials & Processes (Metz), Fluidics (Poitiers) et Computational Mechanics (Région parisienne).
Le programme se poursuivra en 2012, notamment à l'international, où des partenariats sont projetés avec l'Université de Tongji (Shanghai) sur les interfaces homme-machine et avec la PUC (Rio) sur les biocarburants.
« Notre ambition était de créer un réseau coopératif entre nos ingénieurs, des partenaires académiques mais aussi des fournisseurs et pourquoi pas d'autres constructeurs; afin de répondre aux nouveaux enjeux de notre industrie : mobilité, environnement et connectivité", a rappelé Guillaume Faury, Directeur de la Recherche et du Développement de PSA, lors de l’inauguration avant de mentionner cinq axes prioritaires pour les recherches du groupe : les technologies propres, la sécurité, l’attractivité à travers le design et des fonctionnalités pertinentes, la compétitivité pour des innovations économiquement accessibles et, enfin, le process pour disposer d’un outil de production performant.

Source : usinenouvelle.com

soleron
04/11/2011, 19:27
PSA Philippe Varin à Sochaux pour « rassurer » les salariés

http://www.lalsace.fr/fr/images/83EA8BE4-CC78-4384-A6DC-7BF10D6DB37C/ALS_03/philippe-varin-le-president-de-psa-photo-patricia-louis.jpg
Philippe Varin, le président de PSA. Photo PATRICIA LOUIS

De passage à Sochaux, Philippe Varin, P.-D.G de PSA Peugeot Citroën, a rencontré les représentants du personnel. Il s’est efforcé de rassurer des salariés inquiets après les annonces faites au comité de groupe européen le 26 octobre dernier.

L’exercice n’était pas des plus aisés à une dizaine de jours d’un comité central d’entreprise extraordinaire, qui confirmera 6 700 suppressions de postes en Europe.

Néanmoins, Philippe Varin a été plutôt convaincant. Il l’a été tout d’abord sur les raisons de ce « plan d’économie de 800 millions ». Il s’agit pour le groupe PSA Peugeot Citroën non pas de faire face à un effondrement des marchés, mais de se ménager des marges de manœuvre afin de mener à bien « sept grands projets de développement prévus dans le monde ».

Philippe Varin a souligné au demeurant que l’Hexagone n’était pas abandonné au profit de l’Inde ou la Chine. Le P.-D.G a précisé que : « Nous investissons 800 millions d’euros cette année en France pour poursuivre nos développements et maintenir notre compétitivité ».

Deuxième point, qui n’est pas anodin, sur lequel Philippe Varin a été extrêmement clair, il s’agit de la recherche et du développement. Même si des équipes de R & D ont été mises en place au Brésil et en Chine, cela ne remet pas en cause l’existant. Il y a 2 500 personnes à Sochaux et Belchamp qui travaillent directement au développement de nouveaux produits. Philippe Varin considère que cette « proximité » de la production et de la R & D est un des « atouts » majeurs de Sochaux. Dans la proximité encore, Philippe Varin renouvelle l’engagement de « renforcer les liens avec ses fournisseurs ».

De la mobilité et des reclassements

PSA Peugeot Citroën, qui emploie, hors Gefco et hors Faurecia, près de 20 000 salariés en Franche-Comté, appuie sa stratégie de développement sur deux grands pôles — a souligné Philippe Varin. Le premier se situe dans la région parisienne et est dédié aux petites voitures. Le second dédié aux voitures de la moyenne supérieure est dans le Grand Est avec les usines terminales de Sochaux et de Mulhouse. « Il n’y a aucune ambiguïté, aucun doute » sur ce dispositif industriel qui n’est pas remis en cause.

Reste la question sociale. Philippe Varin n’a pas, compte tenu de la réunion le 15 novembre prochain d’un comité de groupe extraordinaire, souhaité « rentrer dans les détails ». Il s’est contenté de confirmer qu’« Il ne s’agit pas d’un plan social, mais d’un plan d’ajustement. Toutes les dispositions de mobilité — a ajouté le P.-D.G — seront prises à Sochaux comme dans les autres sites du groupe ».

Pour ce qui concerne Peugeot Scooter, Philippe Varin a confirmé « une restructuration » à venir, mais « avec des solutions de reclassements, des solutions pour tous les personnels concernés ».

Source : laslace.fr

soleron
04/11/2011, 19:48
Ce week-end, les apprentis pilotes ont rendez-vous à Cholet
http://www.ouest-france.fr/photos/2011/11/04/111104171936704_18_000_apx_470_.jpg
Sébastien Loeb a été deux fois finaliste du Rallye jeunes.

La tournée nationale Rallye jeunes fait escale à Cholet ces samedi 5 et dimanche 6 novembre. Le Rallye jeunes, c’est avant tout une opération de détection. Organisée par la Fédération française de sport automobile avec le ministère des Sports et Citroën, elle permet aussi de faire découvrir le sport auto au plus grand nombre. Sébastien Loeb, le septuple champion du monde des rallyes, a été deux fois finaliste de cette opération et Sébastien Ogier l’a remporté en 2005.

Rendez-vous à Cholet

Cholet est la 3e étape de la sélection après Strasbourg et Satory (dans la région parisienne). La sélection s’effectuera au Parc des Prairies, près de l’aérodrome, qui accueille en temps normal le marché aux bestiaux.

1 000 participants

Jusqu’à 1 000 jeunes venant de 23 départements du Grand ouest sont attendus. Pour participer, il faut être âgé de 18 à 25 ans. On peut encore s’inscrire sur place, moyennant 20 €.

Huit qualifiés

Chaque apprenti-pilote disputera un slalom délimité par des quilles avec une Citroën DS3, pour un tour de reconnaissance et un tour chronométré. Les meilleurs temps seront qualifiés pour le 2e degré. Il s’agira là encore d’un slalom mais sur un nouveau parcours. Les trois meilleurs candidats n’ayant jamais été licenciés et le meilleur licencié seront qualifiés chaque jour. Soit huit heureux élus pour la région choletaise.


Le témoignage d’un jeune du Choletais qui va participer à l’épreuve, à lire ce samedi 5 novembre dans Ouest-France.

Source : Ouest-France

soleron
04/11/2011, 23:06
je ne fais que citer les articles ;-)

tuladis
04/11/2011, 23:21
Bien-sûr :wink: je trouve simplement qu'il ne manque pas d'air ...
Il était bien obligé de communiquer mais il aurait dû le faire avant que les medias en parlent ...
Je resens son attitude comme légèrement méprisante envers les salariés ... On communique quand on ne peut pas faire autrement :argh:

soleron
04/11/2011, 23:39
un petit reportage qu'il ferait bien de voir : Paysans de Citroën

http://www.ina.fr/fresques/ouest-en-mem ... egion00387 (http://www.ina.fr/fresques/ouest-en-memoire/fiche-media/Region00387/citroen-les-ouvriers-paysans.html?video=Region00387)

soleron
05/11/2011, 08:05
Le P.-DG confirme des embauches en 2012 sur le site de Sochaux

http://www.lepays.fr/fr/images/6CB74E21-002F-4E4E-9163-4EE5133046E1/ALS_03/philippe-varin-est-arrive-hier-matin-a-sochaux-au-volant-d-une-splendide-ds-5-hybride-diesel-la-tou.jpg



Philippe Varin est arrivé hier matin à Sochaux au volant d’une splendide DS 5 hybride diesel, la toute nouvelle voiture et première Citroën fabriquée dans le site historique. Photo Patricia Louis.

Interpellé par les organisations syndicales qu’il a rencontrées en fin de matinée, Philippe Varin a confirmé la poursuite des embauches en 2012 à Sochaux.





Les embauches se poursuivront jusqu’à la fin de 2011 sur un rythme d’une cinquantaine de recrutements par mois. En revanche, Philippe Varin n’a pas souhaité préciser à combien se monteront les embauches nouvelles prévues en 2012 à Sochaux. La CGT note non sans satisfaction que Philippe Varin confirme que « Les embauches se poursuivront en 2012 » à Sochaux. « La CGT a fait remarquer que pour 2011, ces embauches ont seulement compensé les départs GPEC. Nous avons rappelé la nécessité d’ouvrir plus largement le robinet d’embauches pour offrir un débouché stable aux 1 900 intérimaires qui tournent en permanence à Sochaux ». La CGT se réjouit aussi que le P.-D.G reconnaisse « un recours « excessif » aux contrats précaires à Sochaux ».

La CGT a demandé enfin que « Si l’abandon de la fabrication des amortisseurs était mis en œuvre, que cela soit compensé par le développement d’autres activités qualifiées sur le site, afin que les salariés concernés puissent retrouver un travail en rapport avec leurs compétences et leurs qualifications ».

En revanche, la CGT, qui n’a pas apprécié « le discours convenu » du Pdg « sur la nécessité des gains de productivité » donne son sentiment. « Il faudra que les salariés qui ont commencé à se manifester par trois débrayages au cours des dernières semaines dans l’atelier de Montage, se fassent entendre avec plus de force pour être véritablement entendus ».

Cette question liée à l’avenir des 600 salariés de l’usine d’emboutissage de Sochaux préoccupe aussi FO. Selon Pascal Pavillard, responsable du syndicat de Sochaux, « » Les compétences ne cessent de disparaître de Sochaux : après Garniture, Câblerie, Fonderie, c’est aujourd’hui l’usine de Mécanique » et pourquoi pas un métier stratégique comme l’Emboutissage demain ? Cette inquiétude est bien légitime, car aujourd’hui, suite à une panne de machine à l’Emboutissage, la démonstration est faite que l’on est capable de faire fabriquer par des entreprises extérieures, dans un délai très court, des capots en quantité et en qualité ».

Néanmoins, FO note avec satisfaction que « M. Varin s’est voulu rassurant pour le site de Sochaux en annonçant le maintien du plan d’embauches pour 2012. Pour FO, cette annonce ne doit pas couvrir seulement les départs volontaires ou les reconversions. Pascal Pavillard a fortement insisté sur la nécessité d’embaucher les intérimaires et les prestataires ».

Autre motif de satisfaction, il concerne la mise en place d’un standard social.

FO se réjouit que « Cette idée novatrice permette à chaque salarié de retrouver un certain bien-être au travail par une reconnaissance du travail accompli, une progression sociale de chaque salarié, un environnement social à la hauteur des ambitions du groupe et la redécouverte de l’esprit d’équipe ».

Source : lepays.fr

tuladis
05/11/2011, 16:31
Dommage que pas plus de lecteurs passent par là . Le petit film de 1977 est vraiment très intéressant ...
Les ouvriers étaient en poste de 5 h à 14 h 15 et ensuite ils reprenaient leur vie de paysans . Le cadre qui en parle trouve que c'est très bien :bien: car cet horaire permettait de :dodo: un peu avant de re-bosser aux travaux de la ferme :pendu: ...
On se croirait en l'an mille, au temps des Chevaliers/paysans :baillon:
:merci: :merci: Stef

soleron
05/11/2011, 16:47
oui c'est clair, c'etait une autre époque

Papyvoire77
07/11/2011, 11:09
Bien-sûr :wink: je trouve simplement qu'il ne manque pas d'air ...
Il était bien obligé de communiquer mais il aurait dû le faire avant que les medias en parlent ...
Je resens son attitude comme légèrement méprisante envers les salariés ... On communique quand on ne peut pas faire autrement :argh:
Malheureusement, c'est légalement impossible...

La loi française impose que le Comité d'Entreprise (donc les syndicats) soit le premier informé. Sinon, la Direction est passible d'un délit d'entrave (jusqu'à un an de prison et 3.750 euros d'amende pour le dirigeant...).
Comme les syndicats s'empressent de divulguer l'information (surtout comme actuellement en période de campagne électorale...), les médias sont forcément informés avant que la Direction puisse faire une communication officielle.

En ce qui concerne les débuts de l'industrie dans des régions agricoles, le fait est qu'à l'époque, le personnel qui arrivait dans les usines n'avait pas la culture industrielle qui existe aujourd'hui. Du coup, les rythmes de travail étaient loin de ceux d'aujourd'hui. L'assemblage des voitures devait prendre 3 à 4 fois plus de temps que maintenant.
Et je passe sur les bévues de montage liées à ce manque de culture.

soleron
09/11/2011, 19:42
OM – PSG: Citroën envoie du lourd pour le Classico !

http://www.sportune.fr/wp-content/uploads/2011/11/Citroen-DS3-PSG-1-300x224.jpg

Le dimanche 27 novembre à 21h au stade Vélodrome, l'OM reçoit son pire (ou meilleur, c'est selon) ennemi le PSG. La 15ème journée de championnat de Ligue 1 sera donc marquée par le célèbre Classico ! Mais lorsqu’il est question de sponsor le match entre les deux équipes n'a pas lieu bien au contraire...Citroën est le sponsor officiel de l'OM et du PSG pour la saison 2011-2012. Malgré l'animosité historique entre les deux clubs, la marque va même rapprocher marseillais et parisiens lors de leur prochain affrontement en championnat. Citroën concrétisera ce double partenariat en réalisant deux Citroën DS3 uniques aux couleurs de chaque équipe ! Le prochain slogan de la marque est déjà tout trouvé : "On ne supporte pas la même équipe mais on a la même voiture..."

Les joueurs de l'OM en DS4, les supporters parisiens en C1

Mise à part ce coup marketing de Citroën lors du classico, la marque mène tout au long de l'année un partenariat très actif avec les deux clubs rivaux. Pour le PSG, plusieurs C1 sont ainsi mises en jeu via des animations, à la mi-temps des matchs au Parc des Princes. Dès le 16 novembre, les joueurs de l’OM auront à leur disposition des Citroën DS4. La marque va même plus loin en faisant gagner sur sa page Facebook une DS3 OM à compter du 14 novembre. Tandis que le modèle PSG sera à gagner à l’occasion du match retour en avril 2012.

L'OM et le PSG avec Arsenal et Palerme chez Citroën

Au niveau européen, la Marque aux Chevrons a également reconduit pour 3 ans son partenariat initié en 2008 avec le club londonien des Gunners d’Arsenal FC. Citroën a signé aussi un premier contrat avec le club sicilien de Palerme, pour une durée de 2 ans. Un partenariat qui prévoit notamment de fournir l’équipe en DS3, DS4 et C5, et d’offrir aux abonnés des offres promotionnelles auprès des concessionnaires siciliens. L'OM et le PSG avec un sponsor comme Citroën rentrent dans la cour des grands clubs européens. En tout cas d'un point de vue marketing puisque la marque semble s'inspirer des opérations de communications réalisées par Audi avec des clubs comme le Milan AC, Le Real Madrid et le FC Barcelone. Chaque année, Audi fait en effet grand bruit des voitures qu'il offre aux joueurs des clubs dont il est partenaire...

Source : www.sportune.fr (http://www.sportune.fr)

soleron
09/11/2011, 20:18
Citroën : les DS1 et DS9 en approche

http://photo.autonews.fr/citroen2/metropolis/cl-10.068.017/1109424-2-fre-FR/citroen2-metropolis-CL-10.068.017_headerphoto.jpg

Après le remarquable succès des DS3, DS4 et DS5, Citroën voit les choses en grand et veut élargir sa gamme premium par les deux extrémités : une DS1 rivale de la Fiat 500, et une grande berline DS9 comme vaisseau amiral sur le marché chinois.

DS3, DS4, DS5, Citroën aurait tort de ne pas continuer sur sa lancée devant le succès commercial et médiatique de sa ligne premium DS. Et si l'on en croit le magazine britannique Autocar, le constructeur n'en a certainement pas l'intention. Citant Thomas d'Haussy, responsable gamme de la marque aux chevrons, nos confrères annoncent qu'on devrait bientôt compter deux nouvelles DS.

La première sera dérivée de la future C1 (3,44 m pour le modèle actuel). Baptisée logiquement DS1, cette micro-citadine chic s'attaquera frontalement à la redoutable Fiat 500 (3,55 m), coqueluche des centre-villes de toute l'Europe, trop petite et abordable pour être directement menacée par la DS3 (3,95 m). Pour peu que les stylistes de Guyancourt fassent bien leur travail –et on peut leur faire confiance lorsqu'on voit ce qu'ils ont réussi à faire sur la base de la C3 puis de la C4–, cette auto aurait tout pour réaliser un hold-up. Citroën ne ferait en alors en effet qu'appliquer la même recette que Fiat, dont la 500 est une Panda génialement recarrossée aux marges décuplées par d'innombrables et irrésistibles options de personnalisation. Nous ferons sa connaissance en septembre 2012 au Mondial.

Par les deux bouts

A l'autre bout de la gamme, Citroën songe très sérieusement à lancer une grande DS inspirée du concept Metropolis. Présenté au salon de Shanghai 2010, ce dernier avait fait sensation et Citroën laissait déjà entendre qu'il pourrait en produire une version de série. Pas question cependant de se faire des illusions : cette limousine ultra-premium ne serait destinée qu'au marché chinois où, contrairement à l'Europe, elle n'aurait pas à combler un trop grand handicap d'image par rapport aux institutions allemandes de la catégorie.

Enfin, la gamme DS travaillera aussi bien sa fibre écolo, avec une DS4 hybride reprenant la technologie de la DS5, que sa vocation sportive, avec une DS4 Racing qui ne devrait pas être la dernière DS à enfiler un survêtement. "Y a plus qu'à"...

Source : Autonews.fr

toka
09/11/2011, 20:21
Encore des speculations de journalistes :nimp:

soleron
09/11/2011, 20:24
MyBrandStory" : Épisode 5 Le cas Citroen

http://www.wat.tv/video/mybrandstory-ep ... m8jn_.html (http://www.wat.tv/video/mybrandstory-episode-cas-citroen-4f20d_3m8jn_.html)

soleron
10/11/2011, 20:19
Deux Top Com d?Or pour AKDV


Prix incontournable des professionnels de la communication, le Top Com récompense avant tout la créativité et la performance des projets présentés.

Et c?est dans les catégories design global et architecture commerciale qu?AKDV s?est vue attribuer deux Top Com d?or. AKDV, fidèle au Top Com Après Netto il y a deux ans, AKDV remporte à nouveau l?or pour son travail sur l?enseigne SoCoo?c et sur les stands Citroën des salons de Paris, Shanghai, Genève et Francfort. SoCoo?c, un parcours client qui met le visiteur en confiance. SoCoo?c est l?enseigne entrée de gamme du groupe Fournier, spécialisé dans la fabrication de cuisines sur mesure. Le nouveau parcours client imaginé par l?agence se décompose en quatre temps : la visite du show-room, une pause au SoCoo?c Café, la visite de l?atelier SoCoo?c, la zone de conception et de vente. AKDV a conçu un parcours de visite et de découverte qui soit un moment agréable et non-anxiogène : banque d?accueil, mise en scène des cuisines très créatives, une prise de parole très pédagogique, un espace atelier où le client devient architecte de sa cuisine.

Citroën et AKDV : une histoire internationale Après le succès du stand de la marque créée pour le Mondial de l?Auto à Paris en 2010, l?agence s?est vue confier les projets des stands pour les salons de Genève, Shanghai et Francfort. Le concept des stands Citroën à l?international prolonge l?esprit de celui de Paris, à savoir incarner les valeurs de la marque, illustrer la signature « creative technologie » et enfin symboliser la convergence entre les designers, les ingénieurs et les clients. De multiples animations ont été également imaginées autour de nouveaux modèles de véhicules, de même qu?une animation cinéma 4D WRC propose de devenir le copilote de Sébastien Loeb pour des effets émotionnels et sensoriels garantis

Source : repandre.com

soleron
10/11/2011, 20:23
PSA Peugeot/Citroën : bientôt une nouvelle marque low-cost ?


Après avoir clairement déclaré qu'ils ne feraient pas de low-cost en France, PSA Peugeot/Citroën pourraient bien donner naissance à une nouvelle marque, chargée de commercialiser des modèles à bas prix sur les marchés étrangers.
Pour le moment, les deux constructeurs ne donnent aucune confirmation concernant cette information. Malgré tout, la contre-attaque face à Dacia devrait voir le jour d'ici 2013. Peugeot devrait proposer une berline à un tarif avoisinant les 9.500 euros.

Pour l'instant, il y a encore peu d'informations concernant ce futur modèle. Il serait destiné aux marchés de l'Europe de l'est, à la Chine, l'Afrique du nord et l'Amérique Latine. Plusieurs hypothèses font surface. Cette berline devrait afficher une longueur de 4.15 m et pourrait marquer le retour de la marque Talbot.

Son nom de code serait M3. Les ingénieurs travaillent encore autour du châssis qui, pour limiter les coûts de production, pourrait n'être qu'une version améliorée de la plateforme de la 405, toujours vendue en Iran.

De son côté Citroën aura son exemplaire de la M3. Le constructeur visera avant tout le marché chinois au regard de son succès sur place. Rappelons que le mois d'aout marquait une première dans l'histoire de la marque puisque durant cette période, elle a vendu plus de voitures en Chine qu'en France.

Il pourrait également proposé une version plus "haut de gamme" de ce modèle low-cost. Prénommée M4, cette dernière devrait partager plusieurs caractéristiques avec la M3. Si ces idées étaient préfigurées par les concepts C-Cactus et Lacoste, la marque réfléchit encore puisque les études auprès du public ont révélé que l'aspect minimaliste avait été un peu poussé un peu trop loin.

Un moyen pour la marque aux Chevrons de jouer sur tous les terrains. Ces modèles low-cost viendraient équilibrer le lancement de la gamme DS qui fait la part belle au premium.


Actus et Tests auto sur Turbo.fr : PSA Peugeot/Citroën : bientôt une nouvelle marque low-cost ? - Turbo.fr http://www.turbo.fr/actualite-automobil ... z1dKeKtPYi (http://www.turbo.fr/actualite-automobile/457600-psa-peugeot-citroen-marque-low-cost/#ixzz1dKeKtPYi)
Source : turbo.fr

soleron
10/11/2011, 20:27
Quand les constructeurs automobiles français trafiquent les compteurs

DECRYPTAGE Renault et Peugeot Citroën s'accusent mutuellement de manipuler les chiffres de leurs ventes.

Les immatriculations de voitures neuves en France ont rebondi en octobre, soutenues notamment par les offres commerciales aux particuliers. Après avoir baissé de 1,4% en septembre, les nouvelles immatriculations dans l'Hexagone ont augmenté de 2,8% le mois dernier à 176.203 unités. /Photo d'archives/REUTERS/Alexandra Beier (c) Reuters

Prononcée par Philippe Varin, la phrase, sibylline, a mis le feu aux poudres. "Lorsqu'on voit certaines offres commerciales actuelles, on peut s'interroger sur la traduction d'une telle politique de prix sur les comptes", a lâché le président du directoire de Peugeot Citroën dans Les Echos du 27 octobre. Dans sa ligne de mire, Renault, qui a immatriculé plusieurs milliers de Clio cédées à 6.990 euros au cours de l'été. Mais évidemment pas Citroën, qui octroyait récemment 2.500 euros d'avantages clients sur une C3...

La marque aux chevrons, elle, préfère porter l'attaque sur une autre particularité de la politique commerciale de Renault: le constructeur écoule en effet une large part de ses volumes à partir du 20 de chaque mois. Sous-entendu, Renault immatriculerait en masse chez des loueurs pour compenser des débuts de mois difficiles.

Ces véhicules gonflent les statistiques, mais sont rachetés à prix cassés quelques mois plus tard par le constructeur. Des insinuations qui laissent de marbre Bernard Cambier, le directeur commercial de Renault France: "C'est vrai qu'il y a des ventes vertueuses et des ventes tactiques. Ce n'est pas le rythme des ventes qui est important, mais par quels canaux elles sont effectuées. Regardez nos statistiques."

Sans les promotions, la chute des ventes serait brutales

Aimable tacle en direction de Peugeot, qui a augmenté ses ventes aux loueurs et ses immatriculations pour compte propre, alors que Renault s'est efforcé de maintenir sa position sur les marchés dits "vertueux" des particuliers et des entreprises. A condition de ne pas casser les prix...

Cette tendance inquiète Eric Champarnaud, associé au Bipe. "Alors qu'il n'y a plus de primes à la casse, le décrochage des ventes aux ménages est inférieur à 10 % sur un an. Si le marché résiste, c'est grâce à l'intensité des promotions. Mais la chute risque d'être brutale", déplore-t-il. D'autant que ces remises n'empêchent pas le déclin des Frenchies de l'automobile: sur les dix premiers mois de l'année, dans un marché qui progresse de 0,4 %, tous deux perdent des volumes (1 % de moins que l'an dernier pour Peugeot Citroën, et 5,3 % pour Renault). Avec ou sans promos.

Source : challenge.fr

soleron
10/11/2011, 20:30
AVANT-PAPIER-Semaine mouvementée en perspective pour l'emploi chez PSA

Elus et syndicats mobilisés pour Aulnay et Sevelnord avant la présidentielle

* La France n'a pas fermé de grande usine depuis 20 ans

* 30% de capacité en trop en Europe, selon les analystes

par Gilles Guillaume

PARIS, 10 novembre (Reuters) - Syndicats et élus locaux redoubleront d'efforts la semaine prochaine pour arracher à PSA Peugeot Citroën des engagements sur l'avenir des usines d'Aulnay et Sevelnord avant l'élection présidentielle.

Le maire d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) reçoit jeudi les syndicats du groupe automobile en prévision d'un comité central d'entreprise qui s'annonce mouvementé mardi prochain. PSA doit y présenter le volet français des 6.000 suppressions d'emplois programmées en Europe en 2012 dans le cadre d'un nouveau plan d'économies destiné à compenser la baisse de ses ventes de petites voitures sur le continent.

Quant au préfet du Nord, où est implanté l'usine Sevelnord d'Hordain, il installera le 18 novembre une cellule de suivi et d'anticipation industrielle pour ce site, comme annoncé par le ministre de l'Industrie Eric Besson.

Le lendemain, syndicats et élus manifesteront ensemble à Valenciennes.

"Tout n'est pas joué, il reste sept mois pour agir", déclare Pascal Lucas, représentant du syndicat CFE-CGC à Sevelnord. "Notre marge de manoeuvre va jusqu'à l'élection présidentielle d'avril-mai, d'autant plus que le calendrier électoral coïncide avec le planning industriel du site."

Selon lui, PSA doit en effet décider d'ici l'été à quelle usine il attribuera son futir utilitaire dont le nom de code est K Zéro. "Sevelnord est en compétition avec Vigo, en Espagne, et nous pensons que le choix sera annoncé au lendemain des élections. L'objectif est d'agir avant", explique-t-il.


L'ARITHMÉTIQUE IMPLACABLE DES ANALYSTES

L'usine nordiste, qui emploie 2.800 personnes, a vu son avenir s'assombrir depuis que Fiat, confondateur du site avec PSA, a décidé au printemps de ne pas renouveler dans six ans son partenariat avec son concurrent français.

L'avenir d'Aulnay (3.800 personnes) est suspendu lui aussi à l'attribution d'un nouveau modèle pour succéder à la Citroën C3, ce qui est loin d'être acquis dans l'hypothèse d'une montée en puissance du site de Poissy (Yvelines), où une équipe de nuit a été instaurée en février quatre mois après la suppression des trois-huit à Aulnay.

"La direction nous convoque de réunion en réunion, mais essentiellement pour gagner du temps sur le calendrier", estime Jean-Pierre Mercier, délégué CGT de l'usine. "Nous sommes convaincus qu'à partir de juillet 2012, la direction n'aura plus aucune raison de ne pas se lâcher et que ce sera une hécatombe en termes d'emplois."

A ces craintes, PSA répond qu'aucune fermeture d'usine n'est d'actualité, qu'Aulnay produira encore des C3 en 2014 et que le programme d'usine de Sevelnord est assuré jusqu'en 2017.

Mais la rechute des ventes de citadines depuis la fin des primes à la casse a reposé crûment la question des surcapacités en Europe, où le marché est attendu au mieux stable en 2012.

"L'excès de capacité sur le continent est considérable, supérieur à 30%", commente Kristina Church, analyste du secteur chez Barclays Capital.

"Vu le climat politique et économique du moment, fermer une usine est un sujet très difficile, très sensible. Les constructeurs français ont réussi jusqu'à présent à rationaliser leur production en fermant certaines lignes et à réduire leurs effectifs grâce aux départs naturels, mais le problème reste structurel pour la filière européenne."

L'arithmétique des analystes est implacable. Les 30% de surcapacités signifieraient que PSA et Renault ont chacun quatre usines de trop sur les 13 sites d'assemblage qu'ils comptent tous deux en Europe de l'Ouest - pour moitié en France -, en Europe de l'Est et en Turquie. Or, sur ce total, les plus menacés ne sont pas les sites à bas coûts.

"Je ne veux pas croire que PSA attende l'après-présidentielle pour annoncer une fermeture", déclare Christian Lafaye, délégué Force ouvrière. "Mais c'est l'avenir de tout l'appareil de production des petites voitures en France qui m'inquiète. Aux politiques d'y répondre pendant la campagne."


BILLANCOURT, DERNIER GRAND SITE À AVOIR FERMÉ

Cette inquiétude est moins palpable chez Renault depuis que le groupe au losange a pérennisé - au moins jusqu'en 2016, horizon de son dernier plan stratégique - la plupart de ses usines françaises. A l'exception du petit site Renault Sport de Dieppe (Seine-Maritime) où une réflexion est toujours en cours, toutes les usines se sont vues attribuer de nouveaux projets.

Au prix parfois d'une petite révolution: Sandouville (Seine-Maritime), à l'avenir un temps incertain, héritera du nouveau fourgon Trafic mais perdra le haut de gamme du groupe.

Alors que les trois grands constructeurs américains auront fermé aux Etats-Unis et au Canada pas moins de 57 usines et supprimé plus de 100.000 emplois entre 2005 et 2012, seuls deux sites ont mis la clé sous la porte en Europe dans le sillage de la crise de 2008-2009 : l'usine Opel (General Motors ) d'Anvers, en Belgique, et l'usine Fiat de Termini Imerese, en Sicile.

En France - où l'on dénombre 14 grands sites : six pour Renault, six pour PSA, un pour Toyota et un pour Smart (Daimler ) -, la dernière fermeture d'ampleur remonte à près de vingt ans. Il s'agissait du site historique de Renault à Billancourt (Hauts-de-Seine), dont la toute dernière voiture, une Supercinq, était sortie fin mars 1992, devant les caméras de télévision.

Depuis, les constructeurs français se sont bien gardés de recourir à une telle extrémité, préférant fermer des sites à l'étranger : Vilvoorde, en Belgique, pour Renault en 1997, et Ryton, au Royaume-Uni, pour PSA dix ans plus tard.

A l'époque, le directeur des relations avec la presse de Peugeot outre-Manche s'appelait Jonathan Goodman, récemment promu directeur des relations avec la presse du groupe PSA.

Source : fr.reuters.com

soleron
10/11/2011, 20:31
La concession Auto Ritz assigne Automobiles Citroën en justice

Après avoir remercié les journalistes de leur présence, Maître Renaud Bertin a salué celle qu’il nomme « l’invitée surprise imposée par Automobiles Citroën », à savoir un huissier de justice, présent pour noter l’intégralité des propos tenus lors de cette conférence de presse quasi-improvisée. Ce matin (9 novembre 2011), à la Maison des Arts et Métiers, le ton était donné, d’entrée de jeu.

Rompu aux assignations en justice opposant distributeurs et constructeurs automobiles, Me Renaud Bertin reconnaît lui-même la singularité de cette procédure engagée qui touche du doigt un aspect concurrentiel souvent décrié dans l’ombre : les disparités dans la relation co-contractante entretenue entre un constructeur et sa filiale versus un constructeur et un opérateur privé... Assis à côté de son avocat, Clément Trosset qui a distribué Citroën dans le XIIIe arrondissement de Paris entre 1973 et 2006 via la société Auto Ritz s’est peu exprimé. Il avait le silence éloquent de celui qui pense que Citroën l’a tué et qu’il peut le prouver. Voici les détails d’un combat judiciaire qui s’officialise :

Les hostilités ont débuté en 2000 au moment où Citroën a souhaité que la représentation de sa marque dans Paris intra-muros soit assurée par sa filiale, la Société Commerciale Citroën (SCC). La famille Trosset avec son affaire Auto Ritz est alors le seul distributeur encore indépendant de la capitale. Début 2002, Automobiles Citroën engage des pourparlers avec son partenaire, lui proposant de céder le fonds de commerce de Auto Ritz SA entre 800 000 et 900 000 euros à la SCC. Au vu de l’historique de son activité et du millier de VN écoulé chaque année, Clément Trosset refuse cette offre jugée trop faible.

Suite à l’échec de ces négociations transactionnelles, SCC ouvre un nouveau point de vente le 1er juillet 2002 à 400 mètres d’Auto Ritz, Avenue d’Italie dans le XIIIe arrondissement, dans les anciens locaux de la concession Piguet qui a fermé en juin 2000. « Cette concurrence a posé problème parce que Automobiles Citroën a favorisé sa filiale et particulièrement les SCC Paris-Italie et Paris Sud Ouest en accordant des subventions d’exploitation en plus des aides réseaux traditionnelles », résume Me Bertin qui n’hésite pas à employer le terme de « dopage financier » contre lequel aucun opérateur privé n’aurait pu lutter. « Or, le principe de la distribution sélective interdit aux constructeurs d’opérer la moindre discrimination entre les différents distributeurs de son réseau », poursuit-il.

Conséquence : la même année 2002, l’exploitation commerciale d’Auto Ritz devient « lourdement et définitivement déficitaire ». En 2005, Automobiles Citroën menace formellement de résilier les contrats (deux contrats de vente VN/PR et un contrat de réparateur agréé) de l’investisseur au 31 décembre de l’année... « en se prévalant principalement du non-respect des standards ou critères financiers », souligne l’avocat. Le 30 avril 2006, Auto Ritz cesse toutes activités.

Une première condamnation

La SCC reprend les activités d’Auto Ritz, mais pas la cinquantaine de salariés du distributeur. Le 21 septembre 2010, le constructeur est condamné par arrêts de la cour d’appel de Paris à payer 315 000 euros d’indemnités pour violation de ses obligations sociales. Auto Ritz, de son côté, attaque Citroën pour ne pas avoir touché un euro au titre du transfert de son fonds de commerce développé depuis 33 ans.

Pour prouver que la mise à mort commerciale d’Auto Ritz était préméditée par le constructeur, Me Renaud Bertin aligne les chiffres. Les documents comptables et administratifs de la SCC déposés au Registre du commerce établissent, selon la plainte déposée, qu’entre 2000 et 2006, Automobiles Citroën a soutenu financièrement sa filiale (une soixantaine de points de vente en France) à hauteur de 58 345 000 euros de « moyens commerciaux » en 2000, de 193 millions de « recapitalisation » le 30 juin 2003 ou encore à hauteur de 300 millions d’euros le 27 novembre 2008 via une autre opération de recapitalisation des fonds propres. Soit « une aide moyenne annuelle de plus de 61,2 millions d’euros entre 2000 et 2008 », détaille le rapport. Et Maître Bertin de se faire fort de prouver que le point de vente Paris-Italie remporte la palme de la rentabilité négative et des aides.

BRAMS

Selon un document interne au constructeur « obtenu légalement, mais dont le secret professionnel m’interdit de dévoiler la provenance » (dit-il), intitulé BRAMS (ndlr : brochures et résultats des analyses mensuelles des succursales) pour l’exercice 2005, la marge nette par VN vendu atteint - 465 euros pour les points de la SCC exploités sur Paris contre - 197 euros en moyenne pour la totalité des sites SCC exploités en France.

Mais, selon l’avocat, il y a pire : ce document révèle que les pertes étaient budgétées ! En 2005, le seul point de vente de Paris-Italie devait perdre 2 002 euros par VN vendu (ce calcul prend en compte toutes les pertes de toutes les activités de la concession, mais les ramène à un ratio de marge unitaire par VN) et aurait finalement enregistré une perte de marge nette par véhicule neuf de - 2 474 euros. « Une telle stratégie commerciale et concurrentielle ne pouvait, sans mesure compensatoire, qu’entraîner la disparition d’Auto Ritz », conclut le défenseur de Clément Trosset pour qui le ratio frais de structure/chiffre d’affaires était, autre preuve qu’il avance, trois fois plus important sur Paris-Italie (13,07 %) que celui des concessionnaires Citroën indépendants de toute la France (4,55 %).

« Si Auto Ritz avait bénéficié de la part de son fournisseur des mêmes aides que celles qu’il a accordées à sa propre filiale SCC sur son point de vente de Paris-Italie, elle aurait été en mesure de continuer à dégager une activité largement bénéficiaire », plaide Renaud Bertin. « Ces renflouements sont illégaux car ils visent par une exploitation déficitaire chronique à établir un déséquilibre dans la concurrence », reformule-t-il.

Plainte auprès de la Commission européenne

Ce type de pratique étant de nature à restreindre la libre concurrence sur Paris, notamment vis-à-vis des distributeurs de marques étrangères qui ne disposeraient pas des mêmes moyens et seraient dans l’impossibilité de s’aligner, Maître Bertin entend déposer plainte d’ici à la fin de l’année auprès de la Commission européenne.

Pour l’heure, l’assignation effectuée auprès du tribunal de commerce de Paris prévoit une audience le 18 novembre prochain qui pourrait être reportée si Maître Bertin obtient une main levée sur les autres documents BRAMS (de 2000 à 2007 notamment), actuellement sous séquestre chez un huissier à la demande du tribunal saisi par Automobiles Citroën. Maître Bertin veut faire condamner Automobiles Citroën (la SCC serait « mise en cause ») à verser à Auto Ritz 13 812 342 euros de dommages et intérêts. Automobiles Citroën n’a pas encore réagi officiellement.

Source : autos.infos.fr

soleron
10/11/2011, 20:33
La technologie HYbrid4 reçoit la prestigieuse distinction « Goldenes Lenkrad » en Allemagne

Dans le cadre du Goldenes Lenkrad (« Volant d’Or »), l’une des plus hautes distinctions automobiles en Europe, le prix Environnement a été décerné, le 9 novembre à Berlin, à la technologie hybride diesel HYbrid4 développée en première mondiale par PSA Peugeot Citroën.

Le jury composé de lecteurs d’Auto Bild et de Bild am Sonntag et d’experts de renom, originaires de 15 pays, ont sélectionné cette technologie parmi 16 projets finalistes – véhicules, concepts, technologies – ayant en commun d’avoir marqué l’année par leur proposition ou leur contribution à la réduction de l’empreinte environnementale de l’automobile.

Cette distinction récompense ainsi la Peugeot 3008 HYbrid4, premier crossover Hybride diesel au monde et la Citroën DS5 Hybrid4 Airdream, qui seront commercialisées dans le courant du 1er trimestre 2012.

Le prix a été remis à Jean-Marc Gales, Directeur Général des marques Peugeot et Citroën, lors d’une soirée de gala le 9 novembre. A cette occasion , Jean-Marc Gales a déclaré : « C’est une grande fierté de recevoir ce prix pour la deuxième année consécutive, après la consécration de notre voiture électrique, la Peugeot i0n, en 2010. Ce nouveau Volant Vert confirme le leadership historique de PSA Peugeot Citroën dans les technologies permettant de réduire les émissions de CO2. Je suis convaincu que l’hybride diesel HYbrid4 deviendra rapidement la référence du marché, comme l’ont été avant lui le moteur HDi, le Filtre à Particules ou encore notre technologie stop&start eHDi lancée l’année dernière. »

Avec la chaîne de traction HYbrid4, PSA Peugeot Citroën a fait le pari d’allier les performances environnementales d’un moteur thermique diesel aux atouts de la propulsion électrique : une révolution en termes de gains de consommation et d’émissions – environ 30% par rapport à un véhicule diesel classique – et des émissions de CO2 inférieures à 100 g/km.

Une puissance de 200 ch pour 3,8 l aux 100 km et 99 g de CO2.
Sur la Peugeot 3008 HYbrid4 comme sur la Citroën DS5 Hybrid4 Airdream, le train avant est entrainé par un moteur diesel de 120 kw (163 ch) équipé en série d’un filtre à particules (FAP), le train arrière par un moteur électrique de 27 kw (37 ch), permettant une transmission à quatre roues motrices.

Source : agglotv.com

soleron
11/11/2011, 17:15
Douvrin : la Française de Mécanique va arrêter la production de l'historique moteur V6 jeudi 10.11.2011, 16:29 - La Voix du Nord

Recommander Soyez le premier de vos amis à recommander ça.

| AUTOMOBILE |

La Française de Mécanique a organisé ce jeudi sur son site de Douvrin, près de Lens, une cérémonie symbolique pour marquer l'arrêt, à la fin du mois, de la production de son historique moteur V6.

Cliquez ici pour accéder au contenu

Plus d'1,2 million d'unités de ce modèle puissant (136, puis 200 chevaux) sont sorties depuis 1974 des lignes de production de la filiale artésienne de PSA Peugeot-Citroën et de Renault.

Le V6, avant-gardiste notamment pour son recours à l'aluminium dans les composants qui allégeait son poids, équipait notamment les voitures haut de gamme d'une dizaine de marques, essentiellement des Peugeot, Citroën, Renault et Volvo. C'est lui qu'on retrouvait notamment sous le capot des voitures « présidentielles ».

La direction a tenu à mettre en avant cet épilogue programmé (la production journalière, de 550 par jour à la grande époque, était passée à 3), d'autant que l'usine douvrinoise continue de fournir le marché haut de gamme avec un dérivé de son moteur EP depuis 2009.

En outre, une partie des anciens ateliers du V6 laissera place en 2013 à la production d'un nouveau moteur PSA Peugeot-Citroën (essence trois cylindres) dont la production journalière se comptera par centaines. Les salariés (au nombre de trois à l'assemblage) seront reclassés sur le site.

Source : lavoiedunord.fr

soleron
13/11/2011, 20:29
13/11/2011 WALES RALLY GB – CTWRT : Sébastien Loeb et Daniel Elena Champions du Monde des Rallyes 2011*

Partis pour disputer la victoire à Jari-Matti Latvala, Sébastien Loeb et Daniel Elena n’ont pu défendre leurs chances jusqu’à l’arrivée. Percutés par une voiture roulant à contre-sens sur un secteur de liaison, l’équipage du Citroën Total World Rally Team a été contraint à l’abandon au début de cette dernière journée de course. Cela n’a pas empêché Citroën Racing de fêter les octuples Champions du Monde sur le podium final de Cardiff ! Sébastien Ogier et Julien Ingrassia terminent l’épreuve à la 11e place.
Avec six spéciales totalisant 84 km chronométrés, la quatrième journée du Rallye de Grande-Bretagne promettait un duel somptueux entre Latvala et Loeb. Hélas, la Citroën DS3 WRC n°1 était contrainte à l’abandon sur la liaison entre les ES18 et 19. « C’est dommage car j’aurais aimé aller au bout de cette bagarre avec Jari-Matti. Ce qui s’est passé est assez banal : nous étions sur une route étroite et nous avons croisé une voiture au sommet d’une côte sans visibilité. Le conducteur, espagnol, a eu la mauvaise idée de serrer à droite et nous nous sommes percutés », expliquait Sébastien Loeb. « Le radiateur était touché et nous avons du rester là. C’est la preuve qu’un rallye n’est jamais fini avant le parc fermé ! » Après avoir rapatrié la voiture, l’équipe technique mettait tout en oeuvre pour la réparer afin qu’elle soit présentable pour le podium final, organisé face au château de Cardiff. « Ne laissons pas cet incident gâcher la fête », assurait Frédéric Banzet, Directeur général de Citroën. « Sébastien, Daniel et Citroën Racing ont réalisé une saison extraordinaire. Dix victoires en treize rallyes, les titres Constructeurs et Pilotes, de nouveaux records établis : toute l’équipe a été à la hauteur des attentes de la Marque. [...]

ESPACE PRESSE CITROËN

soleron
13/11/2011, 20:49
Les stars du design automobile

Ils sont indispensables aux constructeurs automobiles. Voici 3 stars du design automobile du moment : Frédéric Soubirou pour Citroën, Gilles Vidal pour Peugeot et Laurens Van Den Acker pour Renault.

Frédéric Soubirou, la DS5

Frédéric Soubirou, auteur des DS3 -qui plaît tant aux femmes -, Revolte, Survolt a toujours été fasciné par la course automobile et les voitures d’exception : Porsche, Ferrari, Lamborghini, Jaguar … Le Villeneuvois qui dessinait des voitures au CM2 déjà, a tracé les lignes de la DS5 tout en fluidité et en tension. L’originalité : son sabre en chrome qui affine le capot et apporte de l’élégance à la voiture. Son inspiration : c’est Frédéric Soubirou qui a dessiné le concept-car C-Sportlounge qui préfigurait la DS5.

Son parcours :
• Ecole de design, à Bordeaux.
• Strate Collège, dans les Hauts-de-Seine, où il se spécialise dans le design automobile.
• Stages chez Peugeot
• Stages chez le célèbre styliste italien Bertone, à Turin
• En 1999, rentre dans le giron de Citroën puis est embauché dès l’année suivante par la marque aux chevrons

Source : http://www.voituresaufeminin.fr/blog/se ... automobile (http://www.voituresaufeminin.fr/blog/securite-routiere/insolite/les-stars-du-design-automobile)

soleron
14/11/2011, 22:14
Deux modèles de plus pour la gamme Citroën DS

http://images.caradisiac.com/logos/0/2/8/6/160286/S5-Deux-modeles-de-plus-pour-la-gamme-Citroen-DS-74039.jpg

Thomas d’Haussy, directeur du planning des produits chez Citroën, vient d’annoncer à Autocar que la gamme DS va s’agrandir, pour compter à terme six modèles différents.

Ainsi viendra s’ajouter aux actuelles DS3, DS3 Racing, DS4 et DS5 un véhicule haut de gamme exclusivement réservé à la Chine, avec un style s’inspirant du concept Metropolis présenté en 2010 à l’exposition universelle de Shanghai. Thomas d’Haussy explique sur ce point que « les véhicules haut de gamme français ont été des échecs commerciaux en Europe », faisant certainement référence à la Citroën C6. Le deuxième renfort pour la gamme DS pourrait être un véhicule citadin. Toujours selon Thomas d’Haussy, le succès de la Fiat 500 prouve qu’il y a une réelle demande pour ces petites autos. La citadine (DS1 ?) serait très certainement basée sur l’actuelle C1, et il y a de fortes chances, selon le magazine britannique, qu’elle soit présentée en 2012 au Mondial de l’auto de Paris.D’autre part, Thomas d’Haussy précise que Citroën Racing, la branche sportive de la marque, produira dans le futur d’autres sportives, puisque selon lui « DS3 Racing n’était pas un projet unique », précisant que le constructeur « aurait pu en vendre bien plus que les 2300 déjà livrées ».

Source : www.caradisiac.com (http://www.caradisiac.com)

soleron
14/11/2011, 22:18
Talbot : une low cost pour Peugeot et Citroën

http://static.blogo.it/autoblog/TalbotTagora.jpg


La rumeur est toujours plus palpable : Talbo pourrait renaître de ses cendres grâce au groupe PSA. Selon les informations diffusées par Autocar, le succès de Renault remporté avec Dacia a donné des idées au groupe Peugeot/Citroën, qui devrait proposer à son tour des modèles low cost destinés à des marchés particulièrement juteux.

L’idée était déjà depuis un bon moment dans les cartons, on avait même pensé à la Simca. PSA prévoit le lancement d’une berline connue jusqu’à présent comme la M3, proposée à 10.000 euros : prévue en 2013, elle devrait mesurer 4,15 mètres et s’appuyer sur la base mécanique modifiée de la vieille Peugeot 206. La M3 devrait être proposée en Europa, en Afrique, en Chine et en Amérique du Sud.

Citroën de son côté n’est intéressé que par le marché chinois, devenu désormais le plus important au niveau mondial : dans ce cas le projet appelé M4, subirait des modifications importantes au niveau du design : la versione Citroën pourrait en effet entrer dans la gamme DS, proposant un restyling de la version Peugeot-Talbot comme cela avait déjà été le cas pour les modèles européens. Il ne faudra pas compter sur un super équipement ou des accessoires premium, mais le modèle devrait se distinguer par son style innovant associé à un prix concurrentiel.

Source : www.autosblog.fr (http://www.autosblog.fr)

soleron
14/11/2011, 22:25
Un moteur pour le secteur automobile

Le marché des voitures de fonction cristallise les enjeux économiques et porte la croissance des constructeurs.


Alors que le marché des ventes de voitures neuves aux particuliers commence à montrer des signes d'essoufflement - les immatriculations ont baissé de 1,4 % en septembre 2011 -, celui des ventes de véhicules particuliers aux entreprises continue sa progression. Certes, il n'a pas retrouvé son niveau d'avant la crise de 2008-2009, où les volumes atteignaient près de 400 000 unités en France, mais il affiche, depuis le début de l'année, une croissance proche de 11 %, d'après les estimations de plusieurs constructeurs. S'il est difficile de faire la part des chiffres en l'absence d'une véritable comptabilité officielle, ce marché se divise toutefois en trois grandes familles : la location longue durée (LLD), les entreprises, PME, TPE, les professions libérales et les administrations. Bien évidemment, les motivations d'achat divergent suivant le profil des clients. Complément de rémunération pour certains, instrument de fidélisation et de motivation ou moyen de déplacement pour d'autres, la voiture de société ou de fonction est de toute façon entrée dans les mœurs. D'après les dernières enquêtes, un cadre sur trois roulerait aux frais de son employeur : 91 % des entreprises françaises attribuent une voiture de fonction à au moins un de leurs salariés. Et, dans le panel des avantages qui leur sont concédés, celle-ci gagne du terrain.

Bon indicateur de la santé des entreprises, les ventes sociétés poursuivent donc l'embellie du premier semestre. L'année 2011 devrait se clôturer autour de 370 000 unités, soit 17 % du marché global. A la fin septembre, plus de 280 000 véhicules avaient déjà été immatriculés.

Plusieurs facteurs expliquent l'excellente tenue de ce marché : l'arrivée à échéance des contrats, le souci d'entretenir la motivation des collaborateurs, surtout dans les secteurs où le turnover est important, et le besoin, pour les gestionnaires de parc et les chefs d'entreprise, de réduire le TCO (total cost of ownership) coût total de détention des véhicules. Il englobe les frais d'usage, liés à l'entretien et aux réparations, la facture carburant et la valeur résiduelle du véhicule, c'est-à-dire le prix de reprise du véhicule en bout de contrat. Dans un contexte marqué par le durcissement de la fiscalité, avec la mise en place d'un nouveau barème de bonus-malus écologique et de taxe sur les véhicules de sociétés (TVS), le TCO dicte sa loi à l'heure du choix final d'un véhicule.

Les marques premium tissent leur toile

Confrontés au coup de frein du marché des particuliers, les constructeurs reportent désormais leurs espoirs sur les entreprises. Mais tous ne sont pas logés à la même enseigne. Ici, l'effet nouveauté joue à plein. Toujours leader, Renault perd plus de 6 % en raison de l'absence de nouveaux modèles et de problèmes d'approvisionnement de pièces liés au tsunami japonais. Profitant de la fraîcheur de leurs gammes, Peugeot et Citroën progressent, eux, respectivement de 17 et 13,2 %. Les Citroën DS4 et DS5, qui renouent avec une certaine idée du luxe à la française, vont logiquement séduire les cadres, pour qui la voiture de fonction est aussi un outil de valorisation sociale. C'est d'ailleurs sur ces ressorts que Volkswagen et les marques allemandes premium s'appuient pour augmenter leur part de marché. Considéré comme le plus haut de gamme des généralistes, VW s'arroge la quatrième place, avec une pénétration de 8,4 %, soit une hausse de 35 %. «Nous avons le TCO le plus compétitif», se félicite Jacques Rivoal, directeur de la marque pour la France, qui souhaite encore accélérer ses ventes en 2012. Signe de son offensive, VW est en train de professionnaliser une partie de son réseau. «Environ 60 sites vont adhérer au label entreprises. Cette charte passera par la mise en place de vendeurs dédiés, d'horaires d'ouverture spécifiques, et l'exposition de véhicules de la gamme entreprises», prévient-il.

La création d'une filiale captive financière capable de proposer les mêmes produits que les acteurs de la location longue durée accompagnera ce programme.Ford, Fiat avec le Cercle Entreprises, une direction transversale regroupant les quatre marques du groupe, et Toyota sont engagés dans le même processus. De tous les généralistes, Ford affiche la meilleure progression (+ 18 %) grâce au monospace C-Max et à la Focus. Un score qu'il espère dépasser en s'appuyant sur des prestations uniques. «Nous proposons le service Econocheck, des capteurs placés sur la voiture qui vous permettent de réguler la consommation et d'économiser jusqu'à 20% de carburant, et aussi le pack sécurité intégrale sur la Focus pour 8euros par mois», précise Philippe Flon, directeur des ventes sociétés de Ford Entreprise. Ces systèmes d'aide à la conduite participent à la réduction des infractions routières et des accidents qui grèvent les coûts des entreprises. Véritable première à ce niveau de gamme, cette Focus décidément douée intègre un impressionnant bouquet d'aides à la sécurité.

Ford talonne Audi, la marque de luxe préférée des cadres. Elle franchit pour la première fois la barre des 5 % du marché, avec 13 586 immatriculations recensées fin septembre grâce au succès des A3, A4 et du couple A6-A7. Mais BMW et Mercedes n'ont pas dit leur dernier mot. Crédité de 3,8 % de pénétration, le bavarois met en avant le faible TCO des nouvelles générations des Série 1 et Série 3 pour gagner des parts de marché.

En outre, ces modèles s'appuient sur une nouvelle gamme de moteurs écologiques et un contenu technologique digne des catégories supérieures. Chez BMW, l'année 2012 passera également par la mise à la route d'une flotte de Série 1 ActiveE destinée aux entreprises. Ce programme entre dans le cadre de la validation de la chaîne de traction électrique qui apparaîtra sur la BMWi3 fin 2013. Après les effets d'annonce, l'année prochaine marquera le véritable coup d'envoi des véhicules électriques. Néanmoins, les volumes ne devraient pas dépasser quelques centaines d'exemplaires en France et rester circonscrits à certains secteurs d'activité en raison de leur autonomie limitée.

Autre tendance lourde des prochains mois : le renouveau des moteurs à essence. «De plus en plus sophistiqués, ces moteurs ont réalisé d'énormes progrès en termes de consommation et de rejets de CO2. Et l'arrivée de la norme Euro6 en 2014 va renchérir le prix des véhicules Diesel», pronostique Philippe Flon.

Enfin, malgré des estimations de croissance revues à la baisse par les pouvoirs publics et un climat des affaires passablement dégradé, les acteurs du secteur ne voient pas poindre de décrochage et parient sur un marché dynamique en 2012.

Source : lefigaro.fr

soleron
14/11/2011, 22:34
PSA, Total, SNCF et Orange s’associent pour soutenir la mobilité durable

SNCF, Orange, PSA Peugeot Citroën et Total créent Ecomobilité Ventures, première société d’investissement portée par des industriels dédiée au soutien des jeunes entreprises qui développent des solutions de mobilité durable.

Ecomobilité Ventures disposera d’un capital de 30 millions d’euros afin d’investir dans de jeunes entreprises innovantes.

Pour SNCF, Orange, PSA Peugeot Citroën et Total, il s’agit de contribuer à l’émergence d’un nouvel écosystème des mobilités, au-delà des frontières sectorielles habituelles. Les nouvelles formes de mobilité durable, stimulées par l’évolution rapide des technologies et des usages, mobilisent des savoir-faire complémentaires. Associer la capacité d’innovation de jeunes entreprises à l’expertise et l’expérience des industriels partenaires d’Ecomobilité Ventures favorisera le développement de solutions nouvelles et durables.

Ecomobilité Ventures prendra des participations minoritaires dans des entreprises européennes, en phase d’amorçage ou de développement, qu’il accompagnera dans la durée. Les secteurs ciblés seront ceux de la mobilité durable (produits, services, technologie) et des cleantechs en relation avec la mobilité. Il s’agira de jeunes sociétés proposant des offres capables de répondre à différentes problématiques liées à ce sujet. Elles devront démontrer leur capacité à atteindre une rentabilité économique, de façon autonome, en s’appuyant sur un modèle d’affaire robuste et avoir ainsi le potentiel pour devenir des leaders sur leurs segments de marché.

« La création d’Ecomobilité Ventures s’inscrit pleinement dans la stratégie de SNCF dont l’ambition est de connecter les modes de transports les uns avec les autres pour proposer des solutions de « bout en bout » à ses clients. La création de cette société d’investissement permettra de s’appuyer sur des compétences multiples et complémentaires pour favoriser l’émergence de nouvelles formes d’écomobilité et répondre ainsi aux attentes du marché. » Bernard Emsellem, Directeur Général Délégué Ecomobilité, SNCF.

« Les enjeux de mobilité sont au cœur des défis de notre société, » commente Vivek Badrinath, Directeur exécutif des Services de Communication Entreprises, France Télécom Orange. « Les technologies de l’information et de la communication représentent un levier essentiel pour l’optimisation des déplacements et pour la bonne gestion des ressources énergétiques. Ces questions sont depuis plusieurs années au cœur de la stratégie d’Orange, avec un programme intégralement dédié à la « ville intelligente ». Orange ne peut qu’être aux côtés des entreprises qui sont prêtes à co-innover, quels que soient leurs secteurs d’activités ou leurs tailles. Cela participe de notre philosophie d’action au quotidien. »

« Etre partie prenante du programme Ecomobilité Ventures est pour le groupe PSA Peugeot Citroën l’occasion de s’ouvrir à un champ plus large que celui de l’automobile, et ainsi d’agir en tant qu’acteur de la vie des territoires et de la cohésion sociale. » déclare Patrice-Henry Duchene, Délégué Général au Développement Durable, PSA Peugeot Citroën.

« Nous sommes fiers de participer à cette initiative. Pour la première fois, quatre grandes entreprises leaders sur leurs secteurs mettent en commun leurs expertises pour soutenir de jeunes entreprises innovantes, explique Manoelle Lepoutre, Directeur Développement durable et Environnement de Total. C’est une façon nouvelle de stimuler l’innovation autour de la mobilité durable et de faire émerger de nouvelles solutions plus performantes pour nos clients.

Source : http://auto.nouvelobs.com

soleron
15/11/2011, 07:02
6.000 suppressions de postes chez PSA Peugeot Citroën: le détail des chiffres [Exclusif]

Un comité central d'entreprise extraordinaire a lieu aujourd'hui chez PSA Peugeot Citroën. A l'ordre du jour : les 6.000 suppressions de postes prévues l'an prochain, dont 5.000 en France. France Info a obtenu des informations sur les postes concernés.



A l'ordre du jour de ce comité central d'entreprise extraordinaire : le plan d'économie concocté par le constructeur automobile pour faire face à la stagnation de ses ventes en Europe. PSA veut faire 800 millions d'euros d'économie l'an prochain. Cela passe par des baisses d'effectifs : 6.000 postes en moins au total l'an prochain dont 5.000 en France, selon les calculs des syndicats.

France Info a obtenu en exclusivité des détails sur les postes concernés. Et c'est la première fois que la matière grise de PSA Peugeot Citroen est autant mise à contribution. Selon nos informations, ce sont 1.600 postes en recherche et développement qui vont être supprimés l'an prochain en France, soit près de la moitié de l'effectif total du constructeur automobile dans ce secteur.

La région parisienne particulièrement touchée

Dans le détail, les sites de la région parisienne seront les plus touchés avec 600 postes en moins à Vélizy, 400 en moins à la Garenne. Le site de Sochaux/Belchamps doit aussi rendre 400 postes. Les 200 autres seront répartis sur les autres sites.

Pas de licenciement sec pour les ingénieurs et les techniciens. La direction de PSA mise sur les départs à la retraite et la mobilité interne, pour réduire ainsi le nombre de salariés qui travaillent sur la conception des véhicules en France.

Des licenciements secs, il y en aura en revanche à Melun Sénart. Le magasin de pièces de rechange de la région parisienne doit fermer définitivement ses portes au 1e trimestre 2012 et 67 salariés seront remerciés.

Concernant maintenant les chaînes de montage, ce sont finalement 1.000 postes qui doivent être supprimés dans les usines françaises l'an prochain

Source : franceinfo.fr

Alex59
15/11/2011, 10:21
Et combien créent en Europe de l'est, en Asie....?

soleron
15/11/2011, 20:28
A l’approche de l’hiver, CITROËN et Rossignol poursuivent leur partenariat!

Pour la troisième année consécutive, CITROËN renouvelle son partenariat avec le fabricant de skis Rossignol et donc sa série spéciale hivernale ! Cinq de ses modèles orientés famille et loisirs sont concernés : C3 Picasso, Nemo, Berlingo, C-Crosser et C8. D’ores et déjà disponibles à la commande, tous reçoivent un panel d’équipements Créative Technologie et sont livrés avec une paire de skis Rossignol* !
CITROËN NEMO ROSSIGNOL Proposé avec la motorisation HDi 75 BVM, le CITROËN Nemo ‘Rossignol’ au gabarit compact reprend les mêmes équipements que la version Confort, à laquelle il ajoute : les barres de toit longitudinales, la climatisation manuelle, le régulateur de vitesse ainsi que le typage spécifique XTR ! Au prix de 17 650 euros, le CITROËN NEMO ‘Rossignol’ offre un avantage client de 800 euros. [...]

ESPACE PRESSE CITROËN

tuladis
15/11/2011, 22:19
Talbot : une low cost pour Peugeot et Citroën

- Je préférais la Talbot-Lago :!: :!:

- Un député UMP ( UMP c'est comme le PMU mais avec des ânes à la place des chevaux ) semblait dire que les suppressions de postes étaient moins graves que ce qu'on entendait parce qu'elles touchaient surtout des intérimaires ... Merci pour eux .

Alex59
16/11/2011, 09:23
Talbot : une low cost pour Peugeot et Citroën

- Je préférais la Talbot-Lago :!: :!:

- Un député UMP ( UMP c'est comme le PMU mais avec des ânes à la place des chevaux ) semblait dire que les suppressions de postes étaient moins graves que ce qu'on entendait parce qu'elles touchaient surtout des intérimaires ... Merci pour eux .

Bien, bien bien alors la j'applaudis mais c'est qui ce boubourse? Il ferai mieux de se reconvertir dans un cirque le clown là. Il me semble qu'il n'a pas tout compris l'histoire de la socio économie, il dormait sûrement en classe comme maintenant à l'assemblée....!
Bien trouvé l'histoire des ânes et chevaux Tuladis ;-)

soleron
16/11/2011, 19:17
Un petit HS mais lié à l'info, voici une alerte recu aujourd'hui et ce dans le meme mail, des fois le hasard donne de drole de chose



PSA Peugeot-Citroën : 5 000 emplois supprimés en France en 2012 ...
Le groupe automobile PSA Peugeot-Citroën va supprimer en 2012 plusieurs milliers de postes en Europe. Les salariés du groupe ont découvert mardi 15 ...
www.rfi.fr/.../20111116-psa-peugeot-cit ... mplois-s.. (http://www.rfi.fr/.../20111116-psa-peugeot-citroen-5-000-emplois-s..).



PSA Peugeot Citroën en vidéo : Métiers, Recrutement, Stage, Emploi
Etudiants et jeunes diplômés bac+4/5, découvrez PSA Peugeot Citroën en vidéo, et trouvez toutes les infos recrutement pour un stage ou un emploi.
www.jobteaser.com/fr/entreprises/psa-peugeot-citroen (http://www.jobteaser.com/fr/entreprises/psa-peugeot-citroen)

Ragnotti
16/11/2011, 19:21
pfff virer les anciens pour permettre d'embaucher des plus jeunes qui seront moins gourmands...

Pauvres gens licenciés! j'espere qu'ils auront ce qu'il faut en prime!

soleron
16/11/2011, 20:10
Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen rejoignent Citroën

A l’issue d’une saison 2011 exceptionnelle, ponctuée par dix victoires, un septième titre Constructeurs pour le Citroën Total World Rally Team et un huitième titre Pilotes et Copilotes pour Sébastien Loeb / Daniel Elena*, Citroën Racing se tourne déjà vers 2012 avec l’arrivée d’un nouvel équipage pour la saison prochaine.
Initialement sous contrat jusqu’à fin 2013, Citroën Racing a finalement décidé de mettre fin à sa collaboration avec Sébastien Ogier et Julien Ingrassia à l’issue de la saison 2011. En 2012 et 2013, Sébastien Loeb et Daniel Elena auront pour équipiers Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen. Vice-Champions du Monde en 2009 et 2011, les Finlandais totalisent 14 victoires et 51 podiums pour 124 départs en WRC. [...]

ESPACE PRESSE CITROËN

soleron
16/11/2011, 20:23
Quelle est la voiture préférée des gays? Une association appelle à voter

L'élection de la voiture et de la marque gay européenne, organisée par l'association Ledorga, est ouverte jusqu'au 15 décembre. S'il n'y a pas forcément de voiture gay, les critères de choix de la clientèle LGBT semblent très clairs.

http://www.tetu.com/files/inline_images/ttbm.jpg

Qui va succéder à la Peugeot RCZ? Les votes sont ouverts depuis mardi et jusqu'au 15 décembre, pour élire la voiture gay européenne de l'année 2012, parmi 58 modèles. Depuis 2005, l'association Ledorga, qui rassemble des gays passionnés de voitures, organise cette élection annuelle, «un vote populaire à 100%, et non le résultat d’un jury de journalistes ou de célébrités» comme elle tient à le préciser sur son site.

Et le résultat de ce scrutin arc-en-ciel commence à trouver un écho auprès des constructeurs. La preuve? Peugeot s'était félicité de voir un de ses modèles remporter l'élection en 2011 (lire notre article), en détournant dans une publicité parue dans TÊTU le fameux sigle TTBM, pour «très très bien... motorisé» (ci-desssus). Le monde de l'automobile hésite ainsi de moins en moins à communiquer auprès des gays. Certes, les LGBT ne sont pas dupe des manœuvres commerciales déployées pour les séduire. Mais il n'en reste pas moins que le succès d'un modèle auprès des homos est un signe fort pour un constructeur auto.

«Innovateurs»
Car derrière le concept un peu rapide de «voiture gay», il s'agit de savoir quel type de véhicule plébiscitent les homos. Et en la matière, on peut dire qu'ils s'y entendent, si l'on en croit une étude réalisée cet été aux Etats-Unis par le cabinet Strategic Vision. Classés dans une catégorie d'acheteurs appelée «innovateurs», ce sont des dénicheurs de tendance. Et si l'on en croit les auteurs de l'étude, un modèle qui aura été préféré par les gays sera plus susceptible d'attirer l'attention d'autres catégories d'innovateurs mais également de la population globale. Alors, les gays prescripteurs d'achat? Une conclusion qui peut en agacer certains, en perpétuant le mythe d'une clientèle friquée et un peu hype, au détriment de la réalité vécue par «l'homo homosexualus» moyen. En fait, il est ici moins question de moyens financiers que de critères de choix.

Plus attentive aux détails esthétiques et à l'aspect émotionnel des modèles proposés, la clientèle gay est également plus encline à oser des formes et des couleurs qui se distinguent de la masse des autres véhicules. Un critère de design qui semble déterminant, donc, mais pas seulement. Sont aussi regardés avec attention les équipements audio et vidéo et la connectique embarquée, tout comme la performance environnementale des moteurs. Enfin, il est patent que ce sont les modèles de petite taille qui attisent la convoitise de cette clientèle: généralement sans enfants, même si les choses changent, les gays préfèrent les citadines, quitte à les choisir plus stylées, ou se font plaisir avec des véhicules atypiques, coupés ou cabriolets en tête.

Petites citadines ou gros bolides?
Pour ce concours de la voiture gay européenne (ne pas oublier également celui de la marque gay européenne, qui récompense Citroën depuis deux ans), organisé par Ledorga, ce sont ces modèles qui semblent avoir le plus de chances. Mais de plus gros bolides peuvent tirer leur épingle du jeu: les remarqués et remarquables Range Rover Evoque et Citroën DS5 n'ont pas dit leur dernier mot. Tous aux urnes!

Découvrez les modèles sélectionnés et votez sur www.ledorga.fr (http://www.ledorga.fr)

Source : tetu.com

soleron
17/11/2011, 19:26
Citroën DS1 contre Renault Twingo : le match

Citroën, qui connait un grand succès avec sa nouvelle gamme DS, pourrait très prochainement l'étendre vers le bas avec une petite DS1. Celle-ci serait alors une concurrente chic de la Renault Twingo et pourrait se faire une place de choix sur le marché européen.

Citroën , en mettant sur le marché sa DS3 début 2010, s'est lancé le défis (un peu fou pour une marque française) de venir concurrencer les marques premium et notamment la Mini. Et il semblerait que la marque aux chevrons ait vu juste, tant la petite DS connait un succès fulgurant. Il faut dire qu'elle a tout pour plaire, avec une ligne dynamique se démarquant du reste de la production et un caractère sportif, et se place en très sérieuse alternative aux Mini et Audi A1.

Fort de ce succès, Citroën a poursuivi son offensive avec les DS4 et DS5, qui semblent bien parties pour connaitre elles aussi la gloire. C'est pour cela que la marque devrait encore étendre sa gamme premium vers le haut avec une grande berline (DS9 ?) essentiellement destinée aux "nouveaux" marchés, mais aussi vers le bas avec une petite DS1, qui serait rivale de la Fiat 500 mais également des "minis" plus modestes comme la Twingo. Car cette dernière semble indétrônable dans la catégorie des petites citadines et son récent restylage devrait la conforter dans cette hégémonie.

Le charme en plus

Mais l'apparition d'une petite DS, basée sur la plate-forme des nouvelles C1 et 108, pourrait bien chambouler cet état de fait. Comme les deux jumelles précitées, elle devrait mesurer environ 3,55 m de longueur et proposer le minimum indispensable en terme d'habilité. Elle embarquerait le nouveau 3 cylindres 1.2 de 82 ch en entrée de gamme et pourrait même se doter du 1.6 THP pour une version sportive offrant environ 150 ch. De quoi tailler des croupières à la Twingo RS ! Sans oublier les versions diesel 1.4 HDi 70 et 1.6 HDi 90, pour satisfaire les gros rouleurs.

Mais ce qui fera le plus la différence pour la petite DS sera certainement sa ligne, qui devrait se démarquer nettement de la concurrence, et ses possibilités de personnalisation, qui lui donneront cette touche d'exclusivité qui semble tant plaire actuellement. Car, comme on a pu le voir avec les Mini, Fiat 500 et la grande sœur DS3, l'offre "à la carte" attire beaucoup les clients, qui ont alors plus l'impression d'acquérir un véritable objet de mode personnalisé qu'une simple voiture. Et il semble probable que ce gros point positif suffise à justifier la différence de prix qu'elle risque d'afficher par rapport à de simples Twingo ou C1.

Seulement la Twingo ne se laissera pas faire et son récent restylage lui apporte déjà un surplus de caractère, qui lui faisait un peu défaut jusque là. Mais attendons le mondial de Paris en septembre 2012, pour découvrir la petite DS1 des chevrons et pouvoir la confronter réellement à la reine du Losange.

Source : autonews.fr

Alors DS1 ou DS2 ??

soleron
17/11/2011, 19:31
Sarkozy reprend en main le dossier PSA, au nom de la sauvegarde de l'emploi
De Nadège PULJAK et Philippe ALFROY (AFP) – Il y a 8 heures
PARIS — A cinq mois d'une présidentielle qui devrait se jouer largement sur l'emploi, Nicolas Sarkozy a décidé jeudi de prendre politiquement en main le dossier PSA en promettant que la restructuration annoncée du groupe automobile n'entraînerait aucun plan social.

Sur fond de hausse du chômage, l'annonce mardi de la suppression de 3.500 emplois directs par le groupe PSA Peugeot Citroën a suscité une vive inquiétude chez les salariés, les syndicats et dans la classe politique.

Deux jours après, le chef de l'Etat a profité du 3e anniversaire de la création du Fonds stratégique d'investissement (FSI) pour assurer que les quelque 2.000 salariés menacés en France seraient "tous reclassés".

Signe de l'importance qu'il accorde à ce dossier, il devait aussi recevoir vers 18h30 à l'Elysée le président du directoire de PSA Philippe Varin, après deux entretiens téléphoniques avec lui.

N'étant pas actionnaire, l'Etat ne dispose sur le papier que de peu de moyens d'action sur le géant automobile. Mais le président ne s'est pas privé d'adresser une mise en garde très claire à sa direction et, au-delà, à celles des autres grandes entreprises françaises.

"Prenons garde, chacun d'entre nous, à ne pas considérer que les emplois sont une variable d'ajustement", a-t-il lancé, "prenons garde à ne pas faire des choix qui soient caricaturaux, il y a aura beaucoup à perdre".

A la veille de 2012, tous les sondages placent l'emploi en tête des préoccupation des Français, avant sécurité, immigration ou nucléaire. Alors, celui qui en 2007 avait promis de "ramener le taux de chômage à 5%" reste déterminé, malgré la crise, à ne pas abandonner ce front à ses adversaires.

Nicolas Sarkozy s'est fait une spécialité d'intervenir dans les dossiers industriels délicats au nom de la défense de l'emploi, selon une pratique qu'il a inaugurée en 2004 avec le dossier Alstom.

Au terme d'une farouche bataille avec la Commission européenne, celui qui était alors le ministre de l'Economie avait arraché l'entrée provisoire de l'Etat au capital du groupe ferroviaire. Un succès qui lui permet de se présenter régulièrement en "sauveur" d'Alstom.

Au nom de cette jurisprudence, Nicolas Sarkozy s'est personnellement investi, depuis son élection, pour sauver des entreprises "stratégiques" qui menaçaient de réduire leurs effectifs, de délocaliser leur activité, voire de disparaître. Avec une réussite contrastée.

Dans l'automobile, il a convoqué Carlos Ghosn, le PDG de Renault dont l'Etat est actionnaire, lorsque l'ex-régie envisageait de délocaliser la production de ses modèles Clio en Turquie. Il s'est aussi dépensé sans compter pour garnir le carnet de commandes des ex-Chantiers de l'Atlantique.

En revanche, alors qu'il avait promis en 2008 aux salariés d'Arcelor-Mittal à Gandrange (Moselle) qu'il ne les laisserait "pas tomber", la moitié des 1.100 emplois du site ont aujourd'hui été supprimés. Et à Sandouville (Seine-Maritime), la production d'un véhicule utilitaire promise aux salariés de Renault se fait toujours attendre.

En septembre, la numéro un du PS Martine Aubry l'a rappelé à ses promesses non tenues en le sommant d'"agir enfin pour la sauvegarde de nos usines".

Jeudi, la CGT, premier syndicat chez PSA, a réagi sur le même ton aux assurances présidentielles. "Il n'y a peut-être pas de plan social (...) mais il y a bien des milliers de suppressions de postes dans le groupe", a commenté un de ses délégués, Jean-Pierre Mercier.

Une usine du groupe spécialisée dans la fabrication de moteurs de scooters va être fermée en 2012 à Dannemarie (Haut-Rhin), a-t-on appris jeudi. Ses 140 salariés devraient être reclassés dans ou à l'extérieur de PSA, mais le maire de la commune s'est dit inquiet des conséquences sur l'activité dans sa ville.

Source : AFP

soleron
20/11/2011, 09:42
Salon du mariage : des défilés la chanteuse Isa et la DS 5

http://www.lanouvellerepublique.fr/var/plain_site/storage/images/nouvelle-republique.fr/loisirs/24h/salon-du-mariage-des-defiles-la-chanteuse-isa-et-la-ds-5/112989253/45527285-1-fre-FR/112989253_image_article_droite_width.jpg
La berline de Citroën, présentée sur le salon en exclusivité et avant sa sortie, est une des grandes attractions. - (dr)




Le salon du mariage se poursuit ce dimanche de 10 h à 19 h à Bocapole. Soixante et un exposants vous y attendent. Les défilés de mode, pour le compte de maisons de prêt-à-porter et couturière de la région, devraient encore aujourd'hui attirer la foule, à 11 h, 14 h 45 et 17 h. La chanteuse Isa donnera un petit tour de chant avant chaque défilé. La Citroën « DS 5 », présentée avant sa sortie et en exclusivité régionale sur le salon, par le concessionnaire bressuirais de la marque aux chevronx, en est une des autres attractions. Tirage au sort de la tombola à 18 h 30. Un voyage et un week-end en DS 3, 4 ou 5 (selon disponibilités) sont notamment en jeu.

Source : lanouvellerepublique.fr

soleron
20/11/2011, 09:45
CAPSA / Lancement officiel

C'est n'est pas avec un concept-car comme espéré, ni mais bel et bien avec une petite pierre (gravée), comme redouté, que la création de CAPSA, lors de sa cérémonie officielle, fut célébrée, en présence de Philippe Varin, ce jour, comme prévu, à Shenzhen, après des mois de retard sur le planing.
Oui, on peut le dire, la crise est bien là …

Philippe Varin aura déclaré, lors de cette inauguration : "La lente croissance européenne signifie que PSA a besoin de développer en Chine", "Il y a des économies que nous devons faire dans certaines parties du monde alors que nous nous développons dans d'autres." ( businessweek.com )

La coentreprise basée à Shenzhen entre le constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën et de le chinois, Chang'an Automobile Group, ont annoncé dimanche leur intention de vendre des voitures premium en Chine, premier marché mondial, ainsi que dans certains marchés étrangers.
Avec un investissement initial de 8,4 milliards de yuans (1,3 milliards de dollars), CAPSA, la joint venture à parité entre Chang'an Automobile Co Ltd et PSA, mettra en place un centre de recherche et de développement pour créer sa propre marque, ainsi que pour les marques de PSA et de Chang'an.
«C'est la première joint-venture à être autorisée avec une base de production à l'étranger et à exploiter plusieurs marques", a indiqué la compagnie dans un communiqué.
CAPSA va cibler le segment premium en forte croissance en Chine et se concentrera initialement sur l'introduction de la ligne Citroën DS, qui a fait ses débuts au Salon de Shanghai de 2011.

Source et photos : http://news2zest.blogspot.com/2011/11/c ... html#links (http://news2zest.blogspot.com/2011/11/cest-nest-pas-avec-un-concept-car-comme.html#links)

soleron
22/11/2011, 19:28
Location de voitures : Enterprise Holdings rachète Citer SA

Le spécialiste mondial de la location de véhicules, Enterprise Holdings s'apprête à acquérir la filiale du groupe PSA Peugeot Citroën, Citer SA et sa filiale espagnole Atesa.

La société de location de voitures Enterprise Holdings, qui détient et exploite déjà à travers ses différentes filiales les marques Enterprise Rent-A-Car, National Car Rental et Alamo Rent A Car, s'apprête à acquérir la filiale du groupe PSA Peugeot Citroën, Citer SA et sa filiale espagnole Atesa.

Elle dispose aussi d’un réseau de franchisés qui commercialise les marques National et Alamo sur tout le continent américain.

Citer SA , avec une flotte d’environ 30 000 véhicules, dispose d’une large couverture commerciale grâce à ses implantations dans les principales villes, gares et aéroports de France et d’Espagne.

L’opération reste soumise à l’approbation des autorités compétentes de régulation de la concurrence ainsi qu’à la finalisation des clauses contractuelles de vente, mais devrait être réalisée avant cette fin d’année 2011.

Source : tourmag.fr

soleron
22/11/2011, 19:30
OM : Son garage de DS4 vaut 1,06 millions d’euros !

http://www.sportune.fr/wp-content/uploads/2011/11/OM-citroen1.jpg


Le dimanche 27 novembre à 21h au stade Vélodrome, l'OM reçoit son pire (ou meilleur, c'est selon) ennemi, le PSG, pour le célèbre Classico. Sportune vous a fait découvrir tout au long du mois de novembre les voitures Citroën DS3 et DS4 officielles des deux clubs spécialement préparées par le constructeur pour l'occasion. Comme le précise L'Equipe ce mardi, Les Phocéens, qui se sont engagés pour deux ans avec la marque aux chevrons, ont aussi commandé au constructeur français 50 véhicules destinées à leur staff et aux joueurs...

L'OM en a pour 1,06M€ de Citroën DS4

Le quotidien s'est donc amusé à estimer le prix de se garage uniquement constitué de superbes Citroën DS4, dont le prix de base public est de 21 300 euros. En récupérant 50 modèles pour le staff et les joueurs, l'OM aurait dans son garage pour 1,06 millions d'euros de DS4. A titre de comparaison, c'est l'équivalent de 2 mois et 3 semaines de salaire brut du joueur le mieux payé du club, Lucho Gonzalez. De son côté, le responsable promotion vente de Citroën s'était dit très heureux à la suite de cette massive transaction : "C’est une fierté pour nous de voir les joueurs de l’OM dans ces voitures."

Citroën à fond derrière l'OM... et le PSG

Avant d'ajouter: "Ils sont des ambassadeurs extraordinaires. Nous leur souhaitons longue et belle route, autant au volant de la DS4 que pour la suite de la saison." Nul doute que Marseille a pu bénéficier d'une jolie remise de son nouveau sponsor dans cette affaire. L'accord de sponsoring passé avec la marque devrait, lui aussi, amortir largement l'acquisition phocéenne... À une semaine du classico et malgré l'animosité historique entre le PSG et l'OM, les deux clubs ont au moins un allié commun: Citroën...

Source : http://www.sportune.fr

soleron
22/11/2011, 19:34
PSA dévoile un nouvel organigramme

[ACTUALISE] - Après une annonce lors du comité central d’entreprise la semaine dernière, le constructeur révèle le 21 novembre une nouvelle organisation commerciale, visant à mettre en commun la stratégie de développement des deux constructeurs, Peugeot et Citroën.

A compter de la fin décembre, les directions commerciales et économiques de deux marques, Peugeot et Citroën, vont être unifiées. L’objectif du groupe est de mutualiser les activités pour suivre la montée en gamme des produits PSA.

Selon la direction, c’est une étape de plus dans le rapprochement des stratégies de développement des deux entités. "Depuis le milieu des années 70 et l’acquisition de Citroën par Peugeot, les organes, puis les usines et les plateformes et enfin les back office ont été progressivement rapprochés entre les deux marques, précise à L'Usine Nouvelle un porte-parole du groupe. Cette initiative est donc une étape de plus dans le processus".

Dans le détail, une direction du commerce Europe bimarque voit le jour. Elle est confiée à Jean-Philippe Imparato, actuellement directeur international d'Automobiles Peugeot. A l’exception de la France, où les directeurs de Peugeot et de Citroën seront directement rattachés à Jean-Philippe Imparato, un directeur général des Marques sera nommé dans chaque pays d'Europe. Une direction des opérations internationales pour le reste du monde est confiée à Yves Moulin. Malgré tout, les deux directions de marque en charge de la stratégie mondiale de chacune d’elles resteront en place.

La nouvelle organisation commerciale sera mise en place dès le 1er janvier au niveau central. Elle sera opérationnelle d’abord en Europe, car "ce sont ces marchés qui présentent les plus grandes disparités à l’heure actuelle et qui voient leurs ventes se stabiliser voire diminuer", précise le porte-parole. Mais dès le premier semestre 2012, cette nouvelle organisation sera élargie aux pays étrangers.

Selon la direction, moins d’une centaine de postes devrait être supprimée via ces changements. Selon les Echos du 21 novembre, 60 départs seraient prévus en France notamment.

Cette annonce s’ajoute aux 5 000 suppressions de postes en France (y compris les salariés extérieurs) annoncées par le groupe la semaine dernière, principalement sur les emplois de R&D.

Source : usinenouvelle.fr

soleron
22/11/2011, 19:48
PSA Sochaux / Reportage par Direct8

C’est une course contre la montre pour plus de 17 000 hommes.
17 000 salariés de la plus grande usine de France. Une course pour rester compétitifs. Face à la mondialisation, les usines françaises n’ont pas le choix : il faut optimiser la production.

A Sochaux, dans la plus grande usine de France, celle de Peugeot - Citroën, le site fonctionne en continu : 24h/24 et 7 jours/7. Et pour rester rentable, les lignes d’assemblage ne doivent jamais s’arrêter, pas une seconde. Un casse-tête, un pari fou, dans une usine titanesque : 259 hectares, 30 kilomètres de routes et 28 kilomètres de voies ferrées. Un monstre d’acier où cohabitent les hommes et les machines.
Comment produire en continu ? Dans quelles conditions les ouvriers travaillent-ils désormais ? A quel prix ces ouvriers continuent-ils à avoir du travail ?
-Quartier général- vous emmène au coeur de la bataille des ouvriers français.

[dmotion:1wrgi4uy]xmhigp_quartier-general-ils-se-battent-pour-sauver-leur-usine_tv[/dmotion:1wrgi4uy]


Source : news2zest

soleron
22/11/2011, 19:56
Val d'Oise : le trafic de voitures passait par la Belgique

Les policiers ont interpellé huit personnes qui avaient mis au point un stratagème pour écouler des voitures volées. Une cinquantaine de véhicules sont concernés.

Des voitures volées en France, réimmatriculées à partir de cartes grises belges elles aussi dérobées, puis revendues en France par Internet… Les policiers du Val-d’Oise viennent de démanteler l’équipe de malfaiteurs d’Argenteuil et des Hauts de-Seine qui avait mis au point ce système.

L’enquête débute en début d’année par un banal contrôle routier.


Ce jour-là, à Bezons (95), un conducteur tente d’échapper à des policiers. Dans la voiture volée, les fonctionnaires retrouvent des clés et du matériel pour dérober des véhicules. La procédure de refus d’obtempérer prend dès lors une tout autre tournure.

Saisis de l’affaire, les policiers de la sûreté départementale du Val-d’Oise ont suivi de près l’activité de ce conducteur, qui les a conduits sur la piste d’un réseau efficace et structuré, des personnes qui se sont engouffrées dans une faille au niveau européen et qui s’appuyaient sur les dernières technologies.

Le système consiste à doter les voitures volées de papiers crédibles. Les malfaiteurs allaient les chercher en Belgique, où il est obligatoire de laisser sa carte grise dans le véhicule. Il suffisait de fracturer la voiture et de repartir avec les papiers. Le gang obtenait ensuite une carte grise française en présentant un faux certificat de cession, les préfectures ne demandant pas à voir la voiture et n’étant pas au courant des vols de cartes grises en Europe…

Restait à installer les plaques dotées du numéro d’immatriculation ainsi récupéré sur une voiture volée en France et similaire à celle des papiers. Voilà ce que les policiers appellent « une doublette parfaite ». Les enquêteurs ont estimé à une cinquantaine le nombre de véhicules dérobés par ce biais. Principalement des Peugeot 1008, 3008 et 5008, ainsi que des Citroën C3 et DS3, toutes récentes. Pour les démarrer, ils utilisaient un boîtier spécial qu’il suffit de brancher sur l’ordinateur de bord. Un autre encodeur permet de créer des nouvelles clés spécifiques au véhicule. Ce matériel high-tech est en vente sur Internet : il suffit de quelques centaines d’euros…

Les voitures volées dans les Hauts-de-Seine, le Val-d’Oise et les Yvelines étaient ensuite mises en vente sur Internet, notamment sur le site Leboncoin.fr, à des clients de bonne foi. Leur argent atterrissait sur des comptes bancaires fermés très vite. Certains compte sont pu être identifiés à temps par les policiers du GIR 95 (groupement d’intervention régionale) qui travaillaient sur le volet financier de l’affaire et 40 000 € sont aujourd’hui bloqués.

Après plusieurs mois d’enquête, huit personnes, âgées de 20 à 25 ans, dont une travaillait chez Citroën et disposait d’éléments pour confectionner les clés, ont été placées en garde à vue la semaine dernière dans le cadre d’une procédure pour vols en bande organisée. Six sont originaires des Hauts de-Seine, deux d’Argenteuil (95). Cinq d’entre elles ont été incarcérées, trois placées sous contrôle judiciaire à l’issue de leur mise en examen. Huit voitures ont été également saisies.




Source : Le Parisien

soleron
23/11/2011, 21:14
Pour revenir aux DS4 de l'OM

L'OM achète 50 Citroën et agace un syndicat



Mercredi dernier, joueurs et staff de l'Olympique de Marseille sont repartis avec une DS4 HDI 110 de 30 000 € (prix catalogue). En tout 50 voitures.

Joueurs et staff de l'Olympique de Marseille ont reçu chacun une Citroën DS4. Un syndicat de PSA Rennes n'apprécie pas du tout ce partenariat en « temps de crise ».

Mercredi dernier, joueurs et staff de l'Olympique de Marseille sont conviés au siège du club à une réception organisée par Citroën, nouveau sponsor des Olympiens. Tout le staff, joueurs compris, repart avec une DS4 HDI 110 de 30 000 € (prix catalogue). En tout 50 voitures. Un beau cadeau avant les fêtes de Noël.

Un cadeau qui a eu du mal à passer pour le syndicat CFE-CGC de l'usine PSA de La Janais qui a écrit, hier, au capitaine de l'OM, le gardien international Steve Mandanda.

Dans son courrier, le syndicat interpelle le joueur : « Votre équipe, ainsi qu'un certain nombre de ses dirigeants, se sont vus récemment gratifier d'un véhicule haut de gamme Citroën DS4. Ce geste de la marque avait pour objet de souligner le partenariat qu'elle a noué avec votre club. Ce véhicule, vous n'avez pas manqué de souligner son esthétique très réussie et sa très grande qualité de fabrication. Qualité à mettre au crédit de nos collègues alsaciens de Mulhouse qui en assurent la production. »

Le syndicat avance ensuite un argument très éloigné des préoccupations marseillaises : « Ce cadeau intervient alors même que 48 véhicules de service sur les 110 dont disposaient les salariés, leur ont été supprimés. Des véhicules dont ils ont besoin pour travailler et assurer leurs déplacements professionnels en semaine. »

L'OM a acheté les voitures

Le syndicat poursuit sur un autre terrain en dénonçant « l'incohérence des dirigeants du Groupe PSA manifestée par ce geste ». Il demande alors aux joueurs de l'OM « d'exprimer leur solidarité envers les salariés de Peugeot Citroën Rennes-La-Janais. Car porter les couleurs de Citroën, c'est aussi représenter les salariés de cette marque prestigieuse que nous produisons tous les jours ».

À l'Olympique de Marseille, on ne comprend pas très bien l'objet de la polémique : « Nous avons acheté ces voitures sous forme de contrat de longue durée. Ce sont bien des véhicules que le club paye. Ils sont destinés aux joueurs, à la direction du club et à une partie du personnel. Je ne comprends vraiment pas le lien qu'ils font avec nous. » Le service de presse de l'OM précise : « Nous avons eu des contrats avec Volkswagen et Fiat. Aujourd'hui, c'est Citroën, sponsor du club, qui nous achète des espaces publicitaires. »

Source : ouest-france.fr

Avalone88
25/11/2011, 14:57
Je ne sais pas si ça vient de la façon dont Ouest France rapporte l'information (en ne citant que des parties du courrier incriminé) ou alors de mes facultés d'analyse mais je ne vois pas vraiment le lien entre le contrat signé avec l'OM et les revendications du syndicat.

(Au passage : les joueurs sont-ils contraints de rouler en DS4 ou peuvent-ils retourner à leurs porsches, mercedes et autres ?)

soleron
25/11/2011, 17:34
Cet article fait suite. Un autre publié un peu avant

soleron
25/11/2011, 18:39
« Ultramarque »

lesoir.be / 25-11-2011

http://3.bp.blogspot.com/-Ja9x21FJXZo/Ts9rqYR4Y2I/AAAAAAAAOqc/diZP7XHzMR0/s320/87.jpg

L'intérêt suscité par la gamme DS donne des ailes à Citroën qui ambitionne d'occuper un nouveau créneau de luxe à la française. Rencontre avec Thierry Metroz, ex-designer de Renault et, depuis janvier 2010, directeur du Style Citroën.

Dans son langage de designer, Thierry Metroz situe le débat et parle « d'ultramarque », un des trois univers définissant selon lui l'image d'un produit, à côté de « marque de référence » et de « non-marque ».

Mais encore ? « Land Rover symbolisant l'Écosse ou les parties de chasse, fait appel aux sens et est une ultramarque ; Audi est une marque de référence par rapport à l'imaginaire des mots qualité, technologie, matériaux ; Kia, Opel ou Toyota sont des non-marques » (sic).

http://3.bp.blogspot.com/-OorCo3Co98c/Ts9rfN814mI/AAAAAAAAOqQ/KbbZxaidacA/s400/89.jpg

Au moment où Peugeot et Citroën veulent améliorer leurs synergies – un directeur de PSA vient d'être nommé pour le Benelux –, le style reste plus que jamais l'apanage de chaque marque : « Peugeot devrait devenir une « marque de référence » et Citroën une ultramarque ».

Voilà qui est clair. Pour concrétiser ces objectifs, Citroën annonce pour fin 2012 le premier modèle d'une nouvelle gamme C, sans autre précision. Dans l'immédiat, tous les efforts se concentrent sur la DS à travers une nouvelle stratégie appelée « global brand design » : « Autour de chaque nouveau produit, notre département doit dorénavant assurer pendant un an et demi une cohérence esthétique globale valable aussi pour les salons, les showrooms, la publicité et même la tenue des hôtesses. Nous allons d'abord nous focaliser sur la Chine, notre deuxième marché dans le monde. »

L'accent sur le sensoriel

http://3.bp.blogspot.com/-4AQl-HQm0-M/Ts9rQZBUeFI/AAAAAAAAOqE/Gj2B7R7N8uc/s400/88.jpg

En amont, Citroën veut, comme ses concurrents, mettre l'accent sur le sensoriel au moment d'imaginer les produits. D'où l'importance accordée à la silhouette apparaissant sur la route et à « la séduction à tous les niveaux de lecture » : proportions, traitement des surfaces sculptées, détails graphiques, signatures lumineuses, roues ciselées, couleurs spécifiques, choix à l'intérieur de soies, de cachemire ou de cuir surpiqué de haute qualité : « Dans une DS, on est comme au spectacle », affirme Thierry Metroz qui ajoute : « ceux qui réussiront demain seront en rupture avec les autres marques en bousculant les codes établis ».

Cette stratégie réussira-t-elle mieux que les précédentes où on a vu invariablement les constructeurs français échouer face aux marques allemandes premium ? La réponse viendra d'abord de Chine où le luxe à la française garde la cote.

Source : lesoir.be via news2zest

soleron
25/11/2011, 18:41
PSA Trémery … près d'1.4 million de moteurs en 2011

http://1.bp.blogspot.com/-y8CeKgfpp_Q/Ts9Nfcc-oLI/AAAAAAAAOp4/XSZrBVHleoA/s1600/85.jpg
http://1.bp.blogspot.com/-1pmQRY5advk/Ts9NbMUXUOI/AAAAAAAAOps/2hmvUsxV1Xw/s1600/86.jpg

C'est la semaine prochaine, le 1er décembre, que Philippe Varin inaugurera la ligne de production du stratégique moteur EB du site de Trémery, plus de 3 ans après que PSA l'ait choisi pour développer et industrialiser ce nouveau moteur essence 3 cylindres, développant une puissance de 68 à 82 ch.

Innovation « plus économe et plus propre », ce moteur, destiné aux petites citadines du groupe, émettra moins de 100g de CO2 au km et va générer 500 créations d’emploi.

L'article :http://www.republicain-lorrain.fr/france-monde/2011/11/16/l-usine-de-tremery-dans-une-dynamique-de-croissance

Photos : préséries du moteur EB

http://4.bp.blogspot.com/-H9k94MJE5fE/Ts9MINfiLaI/AAAAAAAAOpg/JvusZ4bc0z4/s1600/79.jpg
http://3.bp.blogspot.com/-Bh5gZbTaU0o/Ts9MCqSHWmI/AAAAAAAAOpU/P9p8MzDTZgg/s1600/80.jpg
Source : news2zest

soleron
25/11/2011, 18:42
25/11/2011 CITROËN distinguée par l’Excellence Française

A l’occasion de la cérémonie de l’Excellence Française qui se tenait hier à Paris, CITROËN a été distinguée pour représenter le savoir-faire français dans le secteur automobile. Cette distinction récompense la créativité et l’audace de la Marque, parfaitement incarnées par son dernier modèle, la CITROËN DS5, lancée dès demain en France.
Soutenue par le Ministère de la Défense et le Ministère de la Culture et de la Communication, l’Excellence Française met à l’honneur le savoir-faire national dans tous les domaines d’excellence de la France. Pour ce faire, une cérémonie annuelle distingue, dans 11 secteurs (différents chaque année), « ceux qui, par leur talent, leur dynamisme et leur volonté d’entreprendre, font avancer la France », comme l’exprime Maurice Tasler, Président Fondateur de l’Excellence Française. Cette année, c’est notamment l’automobile qui était à l’honneur, et c’est CITROËN, représentée par son directeur général, Frédéric Banzet, qui a été primée. A cette occasion, Maurice Tasler n’a pas manqué d’associer la Marque à l’Histoire de la France, avec des modèles devenus mythiques, et a souligné que CITROËN incarnait la preuve que le luxe et l’innovation font partie de l’industrie automobile française. [...]

ESPACE PRESSE CITROËN

soleron
01/12/2011, 22:26
Résultats commerciaux France : Novembre 2011 annonce une fin d’année dynamique pour CITROËN

A fin novembre 2011, CITROËN maintient sa part de marché VP+VUL à plus de 15% et sa 2ème place sur le marché de l’utilitaire léger. En novembre, si le marché automobile français est en baisse, la Marque affiche une progression de 1,3%. Une performance due à ses nouveaux modèles et à l’ensemble de sa gamme de voitures notamment utilitaires.
CITROËN est la seule marque française à progresser sur le mois, soutenue par une croissance de 42% de ses ventes auprès des sociétés et des loueurs longue durée. Ces résultats annoncent une fin d’année dynamique même si les comparatifs sont établis avec un dernier trimestre 2010 boosté par « l’effet fin de prime à la casse ». Des performances en véhicules utilitaires légers : En novembre 2011, CITROËN progresse trois fois plus vite que le marché et conforte sa 2ème place de marque la plus vendue en VUL. Ainsi sur les onze premiers mois de l’année, la pénétration de CITROËN sur ce marché s’élève à 17,7%. Les raisons de ce succès reposent sur le dynamisme de son réseau, une politique commerciale claire basée sur des prix nets et, bien sûr, sur des modèles phares comme les CITROËN BERLINGO (21 700 immatriculations), C3 (13 600) ou encore JUMPER (9 000). [...]
ESPACE PRESSE CITROËN

soleron
02/12/2011, 23:04
PSA Peugeot Citroën : 52 brevets pour son moteur 3 cylindres

http://www.industrie.com/it/mediatheque/0/0/8/000004800_5.jpg
ENTRETIEN Jeudi 1er décembre, la chaîne de production du nouveau moteur essence trois cylindres EB de PSA Peugeot Citroën a été inaugurée, à Trémery, en Moselle. Une géométrie choisie par le constructeur français pour répondre aux défis du downsizing, démarche incontournable dans la chasse aux émissions de CO2. Christian Chapelle, directeur chaîne de traction et châssis pour la recherche et développement du groupe nous en a expliqué les tenants et aboutissants.

IT : Vous annoncez des réductions d’émissions de CO2 de 25% avec le nouveau moteur EB, en quoi le passage de trois à quatre cylindres permet une telle avancée ?



Christian Chapelle : Ce que consomme un moteur est largement impacté par le poids qu’il a à entraîner. L’un de nos axes de recherche est donc la diminution de la masse à emporter. C’est là tout l’intérêt du downsizing : faire des moteurs plus petits. Mais à force de miniaturiser, le volume individuel de chaque cylindre devient lui aussi trop petit. Rester en quatre cylindres n’était plus pertinent. Nous avons donc décidé de mettre au point les moteurs trois cylindres EB. Au final, la version 1,2 litre (EB2) pèse 21 kg de moins que l’actuel quatre cylindre (TU3) et la version 1 litre (EB0), 25 kg de moins que le TU1, pour les mêmes performances. Ces avancées sont pour beaucoup dans la faible masse qu’affichera la 208, qui sortira en février 2012 : elle pèsera 173 kg de moins que la 207.





Le moteur EB2 (1,2 l) sera produit en série en février 2012 pour la Peugeot 208, la version EB0 (1 l) arrivera en mai 2012 pour les Citroën C3 et Peugeot 208.



IT : Quelles difficultés ce changement de géométrie a-t-il impliquées ?


http://www.industrie.com/it/mediatheque/1/0/8/000004801.jpg
CC : Sur les moteurs EB, l’asymétrie est différente de celles des quatre cylindres. Il n’y a que trois combustions tous les deux tours. Nous avons dû penser les supports moteurs en conséquence et, sur la version 1,2 litres, ajouter un arbre d’équilibrage pour traiter les vibrations. La technologie d’assemblage entre les bielles et le vilebrequin a également du être adaptée. Les manetons reliant ces pièces n’étant plus à 180° mais à 120°. Pour limiter à la fois la masse et l’encombrement, nous avons aussi intégré de nombreuses fonctions dans les culasses. Elles contiennent le collecteur d’échappement, le support moteur, le boitier de sortie d’eau et les anneaux d’élingage. C’est le procédé de fonderie dit à moule perdu (PMP), sur lequel nous travaillons depuis 5 ans dans notre usine de Charleville, qui a permis d’atteindre un tel niveau d’intégration. Le bruit aussi est différent avec un trois cylindre. Des résonateurs ajoutés sur l’admission et l’échappement nous ont permis de couper les bruits de bouches. Au total 52 brevets ont été déposés pour ce nouveau moteur, dont 9 sur les technologies de production.



IT : Désormais, toute communication sur une innovation automobile est donnée en réduction du nombre de grammes de CO2 émis par kilomètre. Cette variable est-elle devenue le seul moteur d’innovation de votre secteur ?



CC : Non, et nous n’en parlons sans doute pas assez, effectivement. Nous faisons aussi un travail énorme sur le plaisir de conduire et l’interprétation de la volonté du conducteur. Il n’y plus de câble qui relie la pédale d’accélérateur au moteur. La mesure de la force et de la vitesse auxquelles l’automobiliste appuie sur l’accélérateur nous permet de savoir s’il préfère une conduite douce ou sportive. En fonction nos technologies sont capables de générer des à-coups ou, au contraire, de les filtrer. Tout cela est très innovant et ne se chiffre pas en grammes de CO2 par kilomètre.



Source : http://www.industrie.com

soleron
02/12/2011, 23:31
Petit moteur, grandes ambitions

A Trémery ce jeudi pour inaugurer une nouvelle ligne de moteurs, Philippe Varin, le Président du Directoire de PSA, se confie sur la stratégie du groupe, l’emploi, la crise, l’Europe et l’euro.

http://www.estrepublicain.fr/fr/images/99F30AE1-B387-4B8E-A35A-4808BBAB3D9F/LER_15/phippe-varin-pdg-de-psa-a-tremery-on-produira-640-000-nouveaux-moteurs-par-an-photo-alexan.jpg
Phippe Varin, pdg de PSA : « à Trémery, on produira 640.000 nouveaux moteurs par an ». Photo Alexandre MARCHI


V ous inaugurez aujourd’hui une nouvelle ligne de moteurs à Trémery (Moselle). Quelle est son importance pour le groupe ?

Trémery, qui je le rappelle est la première usine de fabrication de moteurs diesel au monde, s’apprête à produire un nouveau moteur 3 cylindres, 1l et l,2 l, en version atmosphérique et turbocompressée. Ce moteur, le premier essence du site lorrain, est le fruit de notre recherche et développement. Implanté notamment dans la future Peugeot 208, il est la démonstration que l’on peut réaliser des économies de C02 avec un petit moteur à essence puisque sa consommation ne sera que de 104 g de CO2/km avec le 1,2l et 99 g de CO2/km avec le 1,0l, alors que sur la version précédente, la 207 dans sa version 1,4 l, les rejets étaient de 150 g/C02.

Les investissements en recherche et développement pour ce moteur ainsi que sur le site de Trémery ont été conséquents ?

Le projet, dans sa globalité, a nécessité un investissement de 717 millions d’euros. Ce chiffre est intéressant car il correspond à l’investissement industriel annuel du groupe en France. A Trémery, où l’on produira 640.000 de ces nouveaux moteurs par an, nous avons injecté 257 millions d’euros pour l’implantation de la nouvelle ligne. Ce moteur pour lequel nous avons déposé 52 brevets sera aussi, dans un deuxième temps, produit au Brésil, pour une version Amérique latine alimentée en bioéthanol, et en Chine pour le marché chinois.

Des emplois seront créés ?

Déjà une centaine de personnes a été embauchée à Trémery. Au total, 500 emplois seront créés pour cette nouvelle ligne. Il y aura des créations d’emplois ainsi que des salariés reconvertis en provenance des autres sites du groupe.

Peugeot-Citroën est particulièrement implanté dans l’Est de la France ?

Dans l’Est, PSA Peugeot Citroën c’est 5 sites et 35.000 emplois directs (hors Faurecia, Gefco…). Dans le groupe, on a même coutume de dire que dans chaque voiture PSA, il y a un peu d’Est de la France. Trémery, compte ainsi 3.270 salariés. A Metz, ils sont 2.200. Mulhouse, entre son usine terminale qui produira prochainement la 208 et ses autres activités, emploie 13.000 personnes. Sochaux, qui vient de lancer la DS5, représente 11.000 salariés. Enfin Vesoul, c’est 3.500 emplois et c’est surtout le grand centre logistique mondial du groupe. Tout passe par Vesoul.

Il y aussi Peugeot Scooters qui rencontre des difficultés ?

Le marché du scooter en Europe a chuté de 40 % en quatre ans. C’est un marché difficile et nous avons dû prendre la décision de réduire progressivement l’activité sur Dannemarie (Haut-Rhin) et de proposer des reconversions dans les autres sites du groupe pour une centaine de salariés de Dannemarie et de Mandeure. Mais avec une plate-forme de 35.000 emplois dans l’Est, nous pouvons sans difficulté proposer des postes aux salariés concernés dans nos unités terminales.

L’annonce récente de la suppression de 6.000 emplois dont 5.000 en France a créé un certain émoi. Il s’agit du quatrième plan en cinq ans, ce qui porte à 25.000 la réduction des effectifs en France depuis 2006. Pouvez-vous dire qu’il s’agit du dernier ?

J’ai un peu d’heures de vol dans l’industrie et il ne serait pas responsable de ma part de le dire. Je tiens à rappeler que nous avons embauché 3.000 personnes cette année en France. Il s’agit de 3.000 CDI ! Maintenant, vous pouvez observer que sur le marché en Europe, le vent tourne et il tourne sérieusement. Pour les 6.000 suppressions, je répète qu’il n’y aura pas de plan social. Nous devrons mettre en place pour 2.000 salariés des mécanismes de reconversion. Alors oui il y a des moments difficiles mais le groupe continue à investir 700 millions par an en France.

Le patron de Fiat estime qu’un grand constructeur doit produire six millions de voiture par an. PSA Peugeot Citroën, avec 3,6 millions, est loin de ce chiffre.

Imaginez-vous, comme d’autres l’ont fait, unir PSA avec une autre marque pour atteindre ces volumes ?

Dans l’histoire de l’automobile, on a vu ce que pouvait donner le « big is beautiful ». Il y a eu des fusions pour faire de gros volumes et au final on s’est rendu compte qu’il n’y a pas de chiffre magique et que le volume n’est pas la solution miracle. Ou plutôt pas n’importe quel volume. Chez PSA, nous croyons aux volumes par organe, par plateforme, dans une démarche de mondialisation et dans le cadre de coopérations, comme avec Ford avec qui nous avons développé un diesel, l’un des plus performants du marché, ou avec BMW sur les moteurs essence et les technologies hybrides.

Pour le mix-produit, ne craigniez-vous pas que vouloir tirer les marques vers le haut ne pénalise les volumes et donc la production de véhicules en France ?

Non. Il ne faut pas confondre véhicules premium et montée en gamme. Nous avons des modèles premium tels que la Citroën DS 3 ou la Peugeot RCZ qui connaissent un grand succès. Notre objectif est de monter en gamme, en qualité perçue pour des véhicules de masse. La Peugeot 208 en est le parfait exemple. Elle va vous surprendre par ses équipements intérieurs, sa qualité. Il y a donc une vraie complémentarité entre le premium et cette volonté de tirer les deux marques vers le haut. Notre objectif est aussi d’avoir une qualité à neuf et à l’usage qui s’améliorent. Nous le percevons aujourd’hui à travers ce que l’on appelle la valeur résiduelle qui correspond à la valeur d’un véhicule de 3 ans et de 90.000 km. Nos modèles cotaient autrefois autour de 35 % alors que les voitures allemandes se situent à 45 %. Nos efforts se concrétisent à présent avec la 508 Peugeot et la C4 Citroën dont la valeur résiduelle progresse pour s’établir entre 40 et 45 %.

Source : http://www.estrepublicain.fr

soleron
03/12/2011, 08:19
Partenariat PSA-Petrobras pour des moteurs moins polluants

rio de janeiro - Le constructeur automobile français PSA Peugeot-Citroën a signé vendredi un accord de partenariat avec le géant pétrolier brésilien Petrobras pour développer des moteurs moins polluants, selon un communiqué de Petrobras.

Le partenariat vise à développer des projets dans le domaine des combustibles, de la combustion dans les moteurs et de la réduction des émissions de C02.

Il cherche à unir l'expérience de Petrobras dans le développement des combustibles et celle de PSA Peugeot-Citroën dans les moteurs à combustion pour étudier de nouvelles technologies dans ces domaines.

L'un des principaux objectifs est de développer des combustibles et des moteurs moins polluants.

Je suis sûr que ce travail en commun de nos équipes aura des résultats très importants, au profit de nos futurs consommateurs brésiliens avec des carburants et des moteurs plus modernes et efficaces, a affirmé François Sigot, directeur de recherches de PSA pour l'Amérique latine, dans un autre communiqué.

PSA produit 150.000 véhicules par an au Brésil, dont il détient 5,3% de parts de marchés. Actuellement cinquième constructeur, le groupe s'est donné pour objectif de construire 300.000 véhicules en 2015.

La fabrication de moteurs passera de 280.000 à 400.00 en 2015, a annoncé fin octobre le président pour l'Amérique latine de PSA Peugeot-Citroën, Carlos Gomes.

PSA PEUGEOT CITROEN

PETROBRAS


Source : (©AFP / 02 décembre 2011 21h35)

soleron
04/12/2011, 10:19
DS3, l'arme antigrisaille de Citroën

Défriché par Mini depuis 2001, le créneau des petites citadines « premium » s'est animé avec l'arrivée de la Fiat 500, de l'Audi A1 et... de la DS3 Citroën, qui a trouvé sa légitimité sans singer les stars.

En version sport, elle a permis à Sébastien Loeb de décrocher son huitième titre consécutif de champion du monde des rallyes. En livrée chic, elle a été exposée dans la luxueuse galerie commerciale du Goum, qui jouxte la place Rouge à Moscou. En version people, elle est aux mains de la chanteuse Britney Spears dans son dernier clip, « Criminal »... Vingt et un mois après son lancement, la DS3, première déclinaison de la nouvelle ligne distinctive de Citroën, a aisément gagné son pari. Avec ses combinaisons de couleurs vives - façon Mini -, son aileron de requin sur le flanc et ses feux de jour plantés à la verticale, la petite citadine a trouvé sa place.


« On voit de plus en plus la voiture dans la rue. Les résultats sont au-delà de ce que l'on avait imaginé », se réjouit Thomas d'Haussy, responsable du développement de la gamme. Déjà 135.000 exemplaires ont été livrés en Europe à ce jour, après un démarrage canon : « Sur les douze premiers mois de commercialisation [mars 2010 à mars 2011], nous en avons vendu 85.000 alors que nous avions prévu 55.000 pour cette période », indique une porte-parole de la marque. En France uniquement, la démonstration est encore plus nette : la DS3 était déjà en octobre le seizième modèle le plus vendu sur le marché, toutes catégories confondues, avec près de 27.800 immatriculations depuis le début de l'année, reléguant loin derrière la Fiat 500 (15.900 unités), l'Audi A1 (11.200) ou encore la Mini trois portes (7.900). Les choses sont un peu plus dures en Allemagne ou en Italie, mais la marque se dit en tout cas contente des scores en Grande-Bretagne ou au Benelux.


Preuve que l'idée des dirigeants de PSA, formalisée au début 2007, de lancer crânement une ligne « simili-premium », pour riposter aux allemandes, au moment où Renault faisait les gros titres des journaux avec son programme low cost Dacia, n'était pas si saugrenue... Sur le plan économique, l'équation est simple : si le prix catalogue de la DS3 démarre à 15.900 euros, le prix de vente moyen, lui, se situe en France à 21.190 euros. Soit quasiment le prix médian de la C4, la berline familiale du segment supérieur... Autrement dit, la citadine bi-ton se négocie 4.000 euros de plus que la C3, sa cousine cinq portes dont elle est dérivée. « Les clients achètent plus d'équipements, de versions cuir, plus de moteurs puissants, le tout avec moins de promotions », résume Thomas d'Haussy. La finition « Chic », la moins chère des trois, n'intéresse que 5 % des acheteurs français, contre 62 % pour la seconde, « So Chic ». Et sur le plan des coûts, le cahier des charges est largement maîtrisé : la voiture est assemblée dans l'usine PSA de Poissy (Yvelines), au milieu des C3 « ordinaires ». Seules petites exceptions, un double passage en peinture (pour le toit et la caisse), et un crochet par un atelier de personnalisation pour rajouter d'éventuels adhésifs de toit.

Une silhouette et un style


Pourtant au départ, la partie était loin d'être gagnée. Lorsque la marque présente à deux pas des Champs-Elysées, lors d'une nuit glacée de février 2009, le concept « DS Inside » qui préfigurait le véhicule puis, au-delà, une gamme complète pour les années suivantes, « nous étions en pleine crise économique », se souvient Frédéric Banzet, directeur général de Citroën. Et pour certains, la reprise du nom mythique DS tenait plus du dernier sacrilège que de l'innovation marketing. Comment la marque aux chevrons, jadis tenue pour ringarde et vieillotte, avec ses insipides modèles Xantia, ZX et autres Saxo, pouvait-elle avoir l'audace de défier les rois du « premium » comme Audi, Mini ou BMW ? C'est qu'en interne, la petite équipe de direction se sentait prête. Dix ans durant, sous l'impulsion de son ancien patron Claude Satinet, Citroën a renouvelé sa gamme, retravaillé son image. Ce travail commençant à payer, il devenait évident qu'il ne faudrait plus remplacer chaque voiture par un modèle quasi identique, mais partir à la conquête d'autres territoires. « Et la créativité est dans les gènes de Citroën depuis toujours », résume Frédéric Banzet.


La réflexion s'est déroulée en trois temps. Dans les petits modèles, des choix radicaux ont été faits pour remplacer la paire des C2 et C3 première génération, dotées respectivement de trois et cinq portes. « Avant, les trois portes étaient surtout recherchées comme des voitures moins chères que les autres », explique Vincent Besson, l'ex-directeur des produits et marchés de PSA. « Mais le marché a évolué, vers des philosophies de clientèles très différentes, intéressées par des notions de valorisation, de personnalisation. C'est comme cela que nous avons décidé, comme aux échecs, de croiser le roi et la dame : alors que la C2 était plus petite et moins chère que la C3, à l'avenir, la petite voiture serait plus chère que la grande ! »


« Certains clients n'expriment plus leur statut au travers de la taille d'un véhicule, mais par les équipements, les finitions, etc. », ajoute Estelle Rouvrais, l'ancienne chef du projet DS3, aujourd'hui au service de presse de la marque. C'est autour de cette idée de base qu'ont travaillé les équipes de Citroën. La DS3 n'avait pas encore de nom (juste un nom de code, A55) que déjà son style complet était fixé, en novembre 2006. « Nous avons voulu maintenir le principe d'une silhouette différenciée, qui donne de la valeur à la voiture, poursuit Estelle Rouvrais. D'autres avaient déjà compris le succès des "silhouettes autonomes", qui ont trouvé leur place dans le paysage. » C'est le cas de la Mini, ou de la Fiat 500 qui était alors en projet.


La seconde étape est venue au début 2007, lorsque PSA décide de lancer une vraie ligne distinctive, pour monter en gamme, dont la DS3 serait la première salve. « On a présenté côte à côte à Christian Streiff [le PDG de l'époque] la DS3, la DS4, qui était en gestation, et la DS5 qui n'était alors qu'un projet. Il a alors relevé le pari de faire cette dernière, et c'est la décision d'engager la 5 qui a créé une vraie ligne », se souvient Vincent Besson. D'où l'idée de lancer trois modèles complètement différents, basés sur des plates-formes et moteurs existant, le tout en moins de trois ans.

Oui à la reprise du nom historique


Enfin, cerise sur le gâteau, le choix du nom DS n'est venu que plus tard, en juillet 2008. L'idée en revient à Jean-Marc Savigné, le patron de la pub, qui propose d'exhumer un nom appartenant au patrimoine de la marque. Cela mettait la barre très haut : « On se sentait un peu écrasé à l'idée de l'utiliser, c'est un peu comme chausser les bottes d'un grand homme », résume Vincent Besson. Mais il a été testé avec succès auprès des directeurs commerciaux, de clients potentiels et même des clubs de « Citroënistes », les mordus de la marque, qui tenaient surtout à ce que les nouvelles « déesses » ne soient pas des remakes de la gamme historique. Un ouf de soulagement pour l'équipe chargée de la DS3, qui commençait à trouver le temps long, avec ce bébé à terme mais sans nom de baptême...


Eligible depuis longtemps au label « premium », le projet A55 a été affiné dans l'idée de bien le séparer du reste de la gamme. « C'est une voiture que les gens achètent pour eux, il faut leur donner le sentiment que leur voiture est unique », commente Estelle Rouvrais. Au catalogue, pas de modèles d'entrée de gamme, munis de petits moteurs, de pièces en plastique noir brut ou d'enjoliveurs clipsés. Mais au contraire, des grandes roues en alliage, des planches de bord laquées à choisir parmi sept combinaisons, des sièges propres à la ligne DS, et un toit d'une couleur différente de la caisse, pour mieux capter l'effet visuel du « pavillon flottant ». « Dès le départ, nous voulions une voiture moderne, et n'étions pas dans la logique de faire du rétro, explique l'ancienne chef de projet. Et pour augmenter les sensations, nous ne voulions pas d'un typage "confort" à la Citroën, d'où des liaisons sol spécifiques à ce modèle. »


Résultat, les concessionnaires en redemandent. Et contrairement à la Mini, qui fleurit le long des trottoirs de Paris ou Neuilly, la DS3 a trouvé un public beaucoup plus large. C'est sans doute la clef de son succès en France. « C'est vraiment un produit auquel on croyait énormément dès qu'on l'a vu, et pas uniquement réservé à la clientèle de la rive gauche à Paris », explique José Menon, distributeur Citroën à Fontainebleau (Seine-et-Marne) et Pithiviers (Loiret). Car surprise, cette année la DS3 représente 12,6 % de ses livraisons à Pithiviers, canton surtout rural, contre 8,5 % à Fontainebleau, agglomération beaucoup plus bourgeoise et réputée « coeur de cible » ! Ce véhicule « n'est pas seulement un produit de mode, et pas forcément une deuxième voiture, ajoute-t-il. La clientèle est d'ailleurs à la fois féminine et masculine ». Et si rabais il y a, c'est vraiment le minimum : - 4 % sur le plein tarif, selon lui.

Des rivales sur le marché français


Concessionnaire à Béziers (Hérault) et dans d'autres villes alentour, Magali Tressol acquiesce : « La DS3 n'a pas du tout cannibalisé les ventes de la C3. Ce sont des clients plus jeunes, qui ont les moyens, qui font un achat coup de coeur, intéressés par la personnalisation. Avec elle, on fait beaucoup de conquêtes. » Au total, Citroën estime que 60 % des acheteurs proviennent des marques concurrentes.


Quant aux rivaux justement, le jugement est élogieux. Au moins en partie. « La DS3 est un vrai succès sur le marché français, c'est notre seconde grande concurrente après la Fiat 500 », reconnaît, fair-play, Frédéric Bottlang, directeur de Mini pour la France. En 2001, sa marque avait lancé à elle toute seule le segment des citadines « premium », avec la grande relance de la mythique anglaise, avant de voir arriver quatre rivales. « Au total, la concurrence fait avancer tout le monde. Je pense que la perte de clientèle Mini au profit de la DS3 est insignifiante. En revanche, ce modèle nous chipe du monde au niveau de la conquête : avec lui, Citroën parvient à garder ses clients », détaille-t-il.


Mais les méthodes de la marque aux chevrons font aussi grincer des dents chez Mini : « Dès que nous avons sorti en janvier dernier une série spéciale, en noir mat, à 250 exemplaires, Citroën a fait la même chose, avec une série de 750 voitures. Dans la publicité sur de nouveaux médias, c'est pareil, ils nous suivent. Certaines marques prennent des risques, et d'autres pas... », ajoute Frédéric Bottlang.


La ligne DS a pris un bon départ mais, beaucoup l'ont oublié, ce n'est pas la première fois que Citroën s'essaie au haut de gamme. En 1989, PSA avait investi 3,5 milliards de francs, une fortune pour l'époque, dans son usine de Rennes, à l'occasion du lancement de la XM, la voiture de prestige de la firme. Nouveaux robots, plates-formes filoguidées, superbe atelier de peinture dotées de « salles blanches » et de « sas de dépoussiérage »... Pour un modèle qui n'est pas resté dans les annales.

Source : DENIS FAINSILBER, Les Echos

soleron
04/12/2011, 10:24
La Citroën DS5 primée par le magazine Top Gear

http://www.blogcdn.com/fr.autoblog.com/media/2011/11/sans-titre-59-1322660191.jpg

Le magazine Britannique Top Gear, référence des fans d'automobile Outre-Manche, a décerné le titre de « Voiture familiale de l'année » à la Citroën DS5. Top Gear a particulièrement apprécié le raffinement de la voiture française, couplé à son intérieur jugé luxueux et stylé. Il s'agit de la seconde année consécutive que Citroën remporte une telle récompense de la part de Top Gear.
« La DS5 a une bonne base, et est une machine souple et futuriste, tant à l'extérieur à l'intérieur », juge le magazine. « L'intérieur est audacieux mais rationnel, excitant mais fonctionnel et a été mis en place avec soin, tout comme le reste de la voiture. Il ne s'agit pas d'une pâle copie d'une Allemande ; c'est même mieux que ça ».

En 2012 ? Citroën avait remporté le titre de « Voiture compacte de l'année » pour sa DS3, ainsi que la récompense globale de « Voiture de l'Année ». La gamme DS a clairement revitalisé l'image de marque de Citroën, qui s'exporte particulièrement bien en Grande-Bretagne. La DS5 sera lancée chez nos amis britanniques au début du premier trimestre 2012.

Source : http://fr.autoblog.com/

soleron
06/12/2011, 21:38
Mecachrome prépare un moteur très économe

La société française Mecachrome n’est pas très connue du grand public. Et pour cause, elle travaille essentiellement comme sous-traitant de l’industrie automobile même si son champ d’activité dépasse le monde de l’automobile.


Selon Les Echos, Mecachrome prépare un moteur très économe. Il s’agit d’un moteur thermique à compression variable (habituellement le taux de compression est fixe). Ce moteur, à la cylindrée sera réduite sans que cela affecte le niveau de puissance, sera nettement moins gourmand (entre 15 et 35 %) que ses homologues.


Pour le moteur, ce moteur n’a officiellement pas encore trouvé constructeur preneur même si Les Echos rapportent que le groupe français PSA Peugeot Citroën s’y intéresse de près.


Le dossier devrait avancer rapidement puisque l’entrée en production de ce nouveau moteur est prévue pour la fin 2013, dans l’usine de Sablé-sur-Sarthe de Mecachrome.


Source : Les Echos

will88
06/12/2011, 22:42
En 2009/2010, un prototype Peugeot 407 avait circulé avec un tel moteur essence baptisé MCE-5
(un 1.5 de 217 ch et 420 Nm qui ne buvait pas beaucoup plus qu'un HDi ! )

soleron
06/12/2011, 22:45
Merci pour l info en aurais tu us à nous dire la dessus c est intéressant

will88
06/12/2011, 23:43
Merci pour l info en aurais tu us à nous dire la dessus c est intéressant


Le nom du moteur est aussi celui de la société qui a déposé quelques centaines de différents brevets pour concevoir et industrialiser ce moteur à taux de compression variable :

http://www.mce-5.com/index.html

La Peugeot 4o7 utilisant ce moteur est visible ici :
http://www.mce-5.com/les_partenaires.html

Cette 4o7 est roulante et a fait l'objet d'essais routiers en conditions réelles.

Le gain en consommation apporté par leur technologie (combinée à l'injection directe et la suralimentation) est particulièrement intéressant pour remplacer les grosses et moyennes cylindrées (4 cyl 2.0 ou 2.2 et 6 cyl en V 3.0).

Les nouveaux 3 cylindres PSA sont destinés à équiper les citadines des gammes PSA.

Les MCE-5 VCRi pourraient quant à eux équipés les futurs compactes et routières de PSA.

Rêvons un peu : un VCRi combiné à l'Hybrid-4 sur une DS5 ...
(Attendons déjà la DS4-R 1.6 THP Hybrid-4 :mrgreen: )

Wait and see.

will88
07/12/2011, 11:13
PS : les sociétés Mecachrome et MCE-5 Developpement ont signé un accord de partenariat
http://www.mce-5.com/pop_up/presse/pdf/ ... 071011.pdf (http://www.mce-5.com/pop_up/presse/pdf/oct_2011/CP_MECACHROME_MCE-5_071011.pdf)

soleron
08/12/2011, 21:00
@Vince : pourrais tu citer ta source ? merci

PSA envisageait d’ouvrir une seconde usine en Russie

PSA Peugeot Citroën envisage d’ouvrir une nouvelle usine d’automobiles en Russie, a déclaré Didier Alton, directeur général de l’usine PCMA Rus, issue de l’alliance PSA-Mitsubishi, lors du forum international « Auto-évolution », organisé le 7 décembre à Kaluga. Il a précisé qu’aucun accord n’avait encore été trouvé et que GAZ, deuxième constructeur d’automobiles russe, ne figurait pas parmi les partenaires éventuels.

« Il est encore trop tôt pour parler d’extension des capacités industrielles », a nuancé Bernd Schantz, directeur de la zone Russie et CEI de PSA. « Nous planifions d’augmenter progressivement la production, afin d’atteindre la capacité complète de 125 000 voitures par an à la fin de l’année 2013 », a-t-il ajouté. (RIA NOVOSTI 7/12/11, TRIBUNE 8/12/11)

Source : www.ccfa.fr (http://www.ccfa.fr)

Sype
08/12/2011, 21:44
"Entraînement de distribution par courroie humide"

Ca veut dire que la courroie est enfermée dans un carter et lubrifiée par un peu d'huile ?
Donc c'est le système de chaine de distribution du THP mais une courroie à la place de la chaine ?

soleron
13/12/2011, 21:35
Une Citroën 2CV électrique

http://images.caradisiac.com/logos/0/9/4/2/160942/S5-Une-Citroen-2CV-electrique-74747.jpg

Un Australien passionné de Citroën a converti sa 2CV en une version pick-up électrique, qu'il utilise tous les jours.

Ralph Hibble, 72 ans, est un Australien passionné de Citroën, et il partage cet engouement pour les autos aux chevrons avec sa femme. Récemment, il fit l'acquisition d'une 2CV qui avait été impliquée dans un accident : l'auto avait été broyée entre deux gros SUV... du gros travail de tôlerie en perspective pour Ralph.

Première chose, l'arrière fut tellement abîmé que Ralph décida de faire de sa 2CV une version pick-up. Il opta ensuite pour une motorisation électrique, et se servit justement de la benne pour le stockage des batteries. La recharge complète prend quatre heures sur une prise de courant classique, et permet à la Citroën d'avoir une autonomie de 80 km. Le propriétaire affirme ainsi que «l'accélération est surprenante, puisque le couple du moteur électrique, qui développe 32 ch, est disponible immédiatement». Il ne précise cependant pas les caractéristiques du moteur électrique, ni du poids de l'auto, et ne dit pas non plus s'il a réalisé le travail seul ou bien a fait réaliser l'installation de la mécanique électrique par un tiers. Mais force est de constater que l'idée est originale. Malgré tout, la 2CV électrique n'est pas inconnue en Europe puisque la petite société allemande PepperBlue produit déjà un exemplaire de 2CV électrique sur commande.

Ralph Hibble se sert de sa 2CV électrique tous les jours, et il a déjà parcouru plus de 2000 km à son volant. Une bonne façon de «recycler» les autos du passé tout en restant dans le cadre du développement durable.



Source : inmycommunity.com.au

soleron
13/12/2011, 21:40
Changan PSA lancera les DS3, DS4 et DS5 au 1er semestre de 2012

http://www.ccfa.fr/IMG/arton104595.jpg?1323772912


Changan PSA, société conjointe entre PSA Peugeot Citroën et Changan, commercialisera les Citroën DS3, DS4 et DS5 en Chine au 1er semestre de 2012. Les modèles seront importés dans un premier temps, avant d’être produits localement.

Pour démarrer, la gamme DS ciblera prioritairement les grandes villes chinoises. Le réseau de vente est déjà prêt à diffuser les DS à Pékin, Shanghaï, Shenzhen et Canton, ainsi que dans d’autres villes de premier plan. (GASGOO.COM 13/12/11)


Source : http://www.ccfa.fr

soleron
13/12/2011, 21:41
AU C_42, NOËL DEVIENT SENSATIONNEL !

A l’heure où Noël réenchante la magie des Champs-Elysées, le C_42 offre à ses visiteurs l’occasion de vivre des expériences uniques. Que ce soit avec la vue inédite offerte depuis sa façade de verre, avec son espace boutique source d’idées cadeaux originales ou encore avec son Cinéma 4D, la vitrine internationale de CITROËN est un passage obligé pour ravir petits et grands à l’aube des fêtes…
Plein les yeux sur la magie des Champs-Elysées L’avenue des Champs-Elysées est un lieu de rendez-vous incontournable pour vivre la magie de Noël en famille. Cette magie prend un nouveau sens au C_42, illuminé pour l’occasion. Quelque soit l’étage, l’incroyable façade de verre du bâtiment offre, sur toute sa hauteur, une vue imprenable sur la prestigieuse avenue… idéal pour une photo souvenir originale ! [...]

ESPACE PRESSE CITROËN

soleron
13/12/2011, 21:48
Quelles sont les voitures vraiment fabriquées en France ? Découvrez la liste.


"On est en train de crever, il faut inverser le mouvement et redonner envie d'acheter français, c'est une démarche civique". Sur RTL, François Bayrou a frappé les esprits. Justement qu'en est-il de l'industrie phare, l'automobile ?


- Il y a quelques années, je m'étais attiré les foudres de nos constructeurs nationaux pour avoir dit à l'antenne, certes avec un brin de provoc. "Au train où vont les délocalisations, bientôt pour être sûr d'acheter Français, il faudra acheter Toyota ! ". En faisant référence à la Yaris produite à Valenciennes. Depuis, rien n' a changé. Au contraire. En effet, force est de constater que le made in France automobile est en perte de vitesse. Pour preuve, le constat que vient de dévoiler le cabinet Euler Hermes: en 2007, la France a produit 3 millions de véhicules contre 1,9 million cette année. Pourtant nous ne sommes pas insensibles aux atouts de la production hexagonale. Selon TNS Sofres, une voiture fabriquée sur notre territoire compte pour un plus de 70% des personnes interrogées. Désormais, les constructeurs vont pouvoir mettre en avant un label "Origine France garantie". Le véhicule devra être produit sur notre sol, et être composé d'au moins 50% d'éléments made in France.

- A la 1ère place du podium on trouve Citroën. 41% des Citroën construites dans le monde l'ont été en France. A la deuxième place, on trouve le cousin Peugeot : 38%. Et 24% seulement des Renault.

Voici donc la liste des autos assemblées en France:
Citroën: l'ensemble de la gamme DS, la C3 (Aulnay-sous-Bois), la C4, la C5 (Rennes) la C6. A Sevelnord près de Valenciennes: la C8 et Jumpy.
Peugeot à Mulhouse-Sochaux 206+, 207, 308, 508 et 3008 et 5008. A Sevelnord: le 807 et l' Expert
Renault: en Normandie (sur le site de Dieppe et Sandouville) production de la Clio Campus, la Clio 3, la Clio RS, Laguna, Espace. Dans le Nord, à Douai Mégane CC et Scénic. A Maubeuge: Kangoo. Les futurs véhicules électriques Zoé et Kangoo ZE seront aussi assemblés dans l'hexagone. Enfin, Renault produit sur son site de Batilly (Meurthe-et-Moselle) ses utilitaires Master.


Les marques étrangères. On trouve Smart sur le site d'Hambach (Meurthe-et-Moselle) et la Toyota Yaris près de Valenciennes.


Source : www.rtl.fr (http://www.rtl.fr)

soleron
13/12/2011, 21:56
Citroën, meilleur réseau de distribution automobile en Italie

http://www.blogcdn.com/fr.autoblog.com/media/2011/12/ds4.jpg

L'heure est au champagne avant même les fêtes de fin d'année chez Citroën. Oublions quelques instants les inquiétudes de PSA du côté des finances : la marque aux chevrons se porte à merveille d'un point de vue marketing.
Le branding de la marque française est un succès, les succès en rallye avec Sébastien Loeb et la nouvelle gamme DS ayant réconcilié beaucoup de monde avec le savoir-faire tricolore. Mais les choses ne s'arrêtent pas là pour Citroën, qui s'est vu remettre le prix du meilleur réseau de concessions en Italie par le magazine InterAutoNews.

Portant sur un important panel de 1290 points de vente, l'étude, qui évalua 18 marques automobiles, a consacré Citroën en tant que distributeur ayant le meilleur accueil et professionnalisme. Une récompense de plus pour Citroën, qui était récemment à l'honneur en Grande-Bretagne également pour sa DS5, élue Voiture Familiale de l'Année par Top Gear.

Source : http://fr.autoblog.com

Vone
14/12/2011, 13:48
Jolie !! Punaise, il n'y à ne serai ce que 10 ans au tant des Zx, Ax et Bx qui aurait prédit cet avenir !

soleron
14/12/2011, 20:31
PSA : Philippe Varin prévoit une perte significative au 2ème semestre

A l’occasion de son audition devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale ce 14 décembre, le président du directoire de PSA Peugeot Citroën revient notamment sur le plan d’économies de 800 millions d’euros et sur les perspectives des deux marques automobiles.

"Nous allons être en perte significative au deuxième semestre avec un cash flow négatif", reconnaît Philippe Varin dans son explication devant les députés de la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale.

Le patron précise que son groupe est en retard par rapport aux meilleurs concurrents du secteur. "Nous avons un écart de 6% par rapport au Top 5 de l’industrie automobile mondiale, soit environ 2,5 milliards d’euros, explique-t-il. Si nous ne rattrapons pas rapidement ce retard, nous resterons longtemps derrière eux".

Il justifie cette situation en partie par le fait qu’entre 2007 et 2011 la baisse du marché automobile a été de 50% en Espagne, de 30% en Italie et de 20% en Grande-Bretagne.

Philippe Varin prend comme argument les différences de coût du travail entre la France et d’autres pays. "Il est de 33 euros par heure travaillée en France, mais de 20 euros sur notre site en Gallice, de 10 euros au Portugal, souligne-t-il. Il y a une vraie dérive en France depuis dix ans, nous avons perdu l’avantage. Je pense que la TVA est une bonne approche, mais c’est à vous d’en débattre", lance-t-il aux députés de la commission.

Délocalisation

Face aux critiques selon lesquelles le groupe privilégierait la production hors de France, "la supposée délocalisation", il souligne que 85% des moteurs sont conçus en France, et que 41% de la production est faite en France. "On produit deux fois plus de véhicules que l’on en vend en France, assure Philippe Varin. Sont fabriquées en France : C3, C4, C5, DS3, DS4, DS5, 206, 207, 308, 3008, 5008 et 508".

"Je trouve normal d'avoir à Sao Paulo 1 500 personnes qui travaillent sur des modèles, avec leurs spécificités, qui doivent être adaptés à ce pays, souligne-t-il. C'est la même chose en Chine. Ce n'est pas à Vélizy qu'on peut comprendre un client chinois".

Sur le plan d'économies, il assure qu'il n'y aura pas de licenciements économiques et appelle à une révision du système de l'apprentissage : "il faut un système comme en Allemagne pour que les entreprises soient plus à la manœuvre pour l’insertion des jeunes dans le tissu industriel".

Globalisation

Plus globalement, le président du directoire réaffirme que la stratégie du groupe est la globalisation, avec une montée en gamme des deux marques. Sur ce point, il est revenu sur la politique du groupe menée avec ses 13 à 14 fournisseurs stratégiques : "notre volonté est de les avoir comme partenaires sur le plan de globalisation dans une relation plus équilibrée. Nous devons nous coordonner pour éviter de faire deux fois les mêmes recherches par exemple".

Il entend mettre l’accent sur les véhicules hybrides qui représenteront selon lui entre 10 et 15% du marché en 2020 contre 5% pour l’électrique. Une manière de faire la différence avec son concurrent Renault qui mise à plein sur ce segment. "Notre priorité, c'est l'hybride, et vous allez en entendre parler dans les quelques mois qui viennent puisque nous allons lancer pas moins de trois véhicules hybrides en 2012, assure le président du directoire. L'hybride diesel notamment sera une révolution en 2012".

Concernant les autres projets du groupe, "qui ne sont pas stoppés mais mieux réalisés grâce au plan d'économies", il précise que PSA est en discussions avec le groupe Bolloré sur les batteries, mais que rien n'a encore été signé.

Il estime aussi que PSA est en train de rattraper son retard en matière de boîtes de vitesse, notamment à double embrayage, face à des concurrents qui sont depuis longtemps plus tournés vers l'international.

A l'issue de cette audition, le président du directoire a assuré que toutes les pistes étaient envisagées concernant les sites d'Aulnay après 2014 et la fin de la C3, comme pour le site de Sevelnord.

Source : http://www.usinenouvelle.com

soleron
15/12/2011, 07:49
PSA prévoit un lancement commercial d’un véhicule hybride rechargeable en 2016


Philippe Varin a annoncé le lancement de versions hybrides rechargeable pour 2016 dans le cadre de sa coentreprise avec BMW.


Interrogé par les députés sur la politique du groupe en matière de véhicule électrique, le président de PSA a annoncé que le développement de la technologie hybride rechargeable se ferait dans le cadre de la coentreprise avec BMW créée en mars de cette année.
Philippe Varin a rappelé que le groupe avait fait le choix de l’hybride soulignant que PSA était le "premier producteur de véhicule hybride Diesel au monde". Le groupe estime que l’hybride représentera en 2020 entre 15% et 20% du marché tandis que l’électrique n’en fera que 5%.
Les trois véhicules prévus sur cette technologie 5008, DS5 et 508 seront sur le marché dans les mois qui viennent.
Les versions rechargeables sortiront dans le cadre de la deuxième génération et leurs composants seront développés par la coentreprise de PSA et BMW. "Nous avançons mais sur le plan commercial ce ne sera pas avant 2016", a dit Varin.

Il a par ailleurs précisé que le groupe PSA travaillait avec le CEA sur la pile à combustible mais que pour des raisons économiques ces recherches passaient après l'hybride rechargeable. Pas un mot en revanche sur d'éventuels projets de véhicules électriques. "Nous ne pouvons pas être partout", a-t-il dit.


Source : http://www.autoactu.com

soleron
15/12/2011, 07:56
Peugeot Citroën De l’électricité dans l’air entre Sochaux, Belchamp et Mulhouse

Les douze petites Peugeot Ion et Citroën C-Zéro vont circuler dans et entre les trois sites PSA. À plus long terme, des trajets domicile-travail seront envisagés. Photo Dom Poirier

Lancement hier de l’expérience d’autopartage Ve-Elec pour les salariés des sites PSA de Sochaux, Belchamp et Mulhouse. Objectif : effectuer 500 000 km par an avec des Peugeot Ion et Citroën C-Zéro.

Petit problème arithmétique : sachant que, chaque jour, une vingtaine d’employés de Peugeot Citroën circulent entre Mulhouse, Sochaux et Belchamp — environ 70 km entre le site alsacien et les deux sites franc-comtois de PSA —, combien de kilomètres sont effectués par les employés à des fins professionnelles ? Réponse de Philippe Kalb, directeur de la communication pour Mulhouse : « Environ 500 000 km. »

Jusqu’à présent, pour ces trajets professionnels, les salariés demandaient une voiture thermique, effectuaient le trajet et déposaient ensuite la voiture à son point de départ. Une solution Ve-Elec d’autopartage présentée hier, à Mulhouse, va modifier ce fonctionnement. Les véhicules utilisés seront des Peugeot Ion et Citroën C-Zéro exclusivement électriques, dotés d’une autonomie de 130 km.

En pratique, Ve-Elec fonctionnera sur le schéma suivant : un salarié lambda quitte Mulhouse à bord d’une Ion ou C-Zéro, file à Sochaux ou Belchamp et branche sa voiture pour recharger les batteries. Ce véhicule peut ensuite servir à un autre salarié, pour un déplacement sur site ou par exemple entre Sochaux et Belchamp. Le soir, il retrouve une voiture électrique — pas forcément la même que celle empruntée le matin — et rentre en Alsace. Au final, zéro émission de CO2 produit, des économies d’essence réalisées et un rôle d’ambassadeur pour les voitures propres du groupe.

Si les voitures sont signées PSA — les Ion et C-Zéro sont en fait des Mitsubishi typées Peugeot ou Citroën —, la logistique relativement complexe (bornes à installer, planning à gérer) a été confiée à Proxiway, une filiale de Véolia spécialisée dans l’autopartage.

Cette première expérience au sein du groupe PSA a été confiée aux trois sites du groupe de l’Est de la France (moins Vesoul) en raison de leur proximité et un premier bilan sera effectué « à la fin du premier trimestre 2012 », a promis Jean-Luc Jacquot, le directeur unité technique des centres de l’Est.

Ce dernier a profité de la présentation à la presse de Ve-Elec pour rappeler les efforts faits par l’usine de la Hardt dans le but de limiter ses émissions de CO2 : « Avec l’amélioration du chauffage, cette année, nous avons réduit nos émissions de CO2 de 7 900 tonnes. »

D’autres actions sont en cours, comme l’élimination du fuel lourd, la plantation d’arbres sur le site ou la création de pistes cyclables entre Mulhouse et l’usine. L’entreprise alsacienne espère, dans un avenir proche, décrocher la certification 50 001, première norme internationale basée sur une approche comptable de l’énergie.

Ce serait une première et une belle récompense pour PSA Mulhouse qui fabriqua, dès 1995, des 106 électriques et produit actuellement les trains arrières électriques HYbrid4.


5000 commandes
La présentation de Ve-Elec a été l’occasion pour Ayoul Grouvel, directeur de la mobilité et des véhicules électriques PSA, de faire l e point sur la ventedes Ion et C-Zéro. « Depuis le début de l’année 2011, nous en avons livré 4 000 pour 5 000 commandes. On est dans notre plan de marche. »

90 % des voitures (30 000 € pièce avant aides fiscales) servent à des entreprises et des collectivités locales, et sont commandées avec la formule de location longue durée.

En comparaison PSA a vendu 130 686 Citroën C3 en 2010.

Source : www.lalsace.fr (http://www.lalsace.fr)

philip
15/12/2011, 11:28
bonjour a tous

cette semaine dans le supplement automobile du paris normandie
1double page sur la ligne DS de citroen:
la DS4R et le 1.6THP porté a 240CH abandon du projet du 2.0L

la DS6 et les DS1 et DS2 de meme que la DS3 cabriolet bref un beau coup de pub
j'essaie de scanner et poster cela

soleron
15/12/2011, 11:46
bonjour a tous

cette semaine dans le supplement automobile du paris normandie
1double page sur la ligne DS de citroen:
la DS4R et le 1.6THP porté a 240CH abandon du projet du 2.0L

la DS6 et les DS1 et DS2 de meme que la DS3 cabriolet bref un beau coup de pub
j'essaie de scanner et poster cela
Merci à toi

Envoyé depuis mon Desire HD utilisant Tapatalk

soleron
15/12/2011, 12:59
PSA pourrait vendre ses murs

D'après les syndicats, le siège historique de PSA, avenue de la grande Armée à Paris et un ensemble de bâtiments à usage de bureaux ou de commerce seraient susceptibles d'être vendus. PSA deviendrait locataire dans ses différentes implantations. La direction dément.

Selon les syndicats, PSA chercherait à se défaire d'une grande partie de son immobilier tertiaire. La nouvelle est issue d'un CCE qui a eu lieu ce matin. La direction de son côté dément et évoque uniquement la présentation de la création d'une société en nom collectif (SNC) pour son batiment Citroën "Les Epinettes" à Saint-Ouen.

D'après le porte-parole de l'entreprise contacté par L'Usine Nouvelle, "c'est une façon de mieux valoriser le patrimoine immobilier. La SNC apparaîtra à part dans les comptes de PSA".

Selon les syndicats, le mouvement serait plus large. L’idée serait de récupérer du cash en vendant plusieurs bâtiments à des tiers. Il n’y a pas de mouvement de déménagement en vue a priori car la société deviendrait locataire de ses implantations.

Le siège historique de l’avenue de la Grande Armée serait aussi concerné, ainsi que divers bâtiments de bureaux sur le territoire et 27 succursales. Le bâtiment Les Epinettes a déjà été évalué à 60 millions d’euros, l’ensemble pourrait dégager plusieurs centaines de millions d’euros selon des sources syndicales.

L'idée de vendre le siège est vécue de manière douloureuse par certains. "L’avenue de la Grande Armée, c’est notre implantation historique, c’est tout un symbole", témoigne Xavier Lelasseux, délégué syndical CFDT et membre du CCE. Les murs des usines en revanche ne seraient pas concernés par ce mouvement.

Source : www.usinenouvelle.com (http://www.usinenouvelle.com)

philip
15/12/2011, 13:28
concernant les infos du paris normandie automobile j'ai bien scanné les pages mais comment les mettres ici
( j'ai un format en PDF)?

Anonyme
15/12/2011, 13:39
Salut après le bouton "Envoyer" tu as tes options pour rajouter des "fichiers joints" ou rajouter une "photo" tu vois ce que je veux dire?

http://i39.tinypic.com/206irk3.jpg

philip
15/12/2011, 14:05
vuuuuuuuuuuu !!!! je n'allais pas si bas et en reponse rapide je n'avais pas le lien
il faut prendre l'editeur complet

soleron
15/12/2011, 14:26
wouaih bof,

La DS1, voila le modele inventé par les journalistes, et la DS2 !!! moi je mise sur la DS2 en premier !!

et pour l'arriere de la DS4 R, je pense plus a ca

http://i41.tinypic.com/1em78k.jpg

et pour l'avant

http://i41.tinypic.com/oqkltx.jpg

VINCE
15/12/2011, 14:37
Et pour le bout qui manque c'est ça (sans les élargisseur manquant sur la photo):
http://i49.servimg.com/u/f49/11/59/83/32/monaco16.jpg

:yahoo:

toka
15/12/2011, 14:39
lol ca c'est une vieille photo que Steph avait prise

soleron
15/12/2011, 14:41
Revoir l'emission d'hier sur la course RENAULT / CITROEN : http://www.pluzz.fr/histoire-immediate- ... 20h35.html (http://www.pluzz.fr/histoire-immediate-2011-12-14-20h35.html)

toka
15/12/2011, 14:44
Je l'ai vu et j'en parle deja en section general
viewtopic.php?f=2&t=4869 (http://www.ds3spirit.com/viewtopic.php?f=2&t=4869)

Super Doc vraiment à voir et à revoir

soleron
15/12/2011, 15:05
lol ca c'est une vieille photo que Steph avait prise

non antoine, elle ressemble a une que j'avais posté, mais celle-la vient de cforum

toka
15/12/2011, 16:27
ok au temps pour moi alors :chapeau:

soleron
15/12/2011, 18:52
pas grave antoine

[youtubehd:i0zynbt2]KNG3vP5Qk1A[/youtubehd:i0zynbt2] :lover: :lover: :lover: :lover: :lover:

toka
15/12/2011, 19:09
pfff ils auraient pu mettre une blanche lol

soleron
15/12/2011, 19:20
sur son prochain clip ou elle sera habillée en blanc, la ca va bien avec sa robe

soleron
18/12/2011, 09:23
Citroën : Des nouveautés à venir

http://cdn.blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2011/12/DS1-Concept-516x400.jpg

Citroën va encore bouger fort en 2012 avec la présentation de plus nouveautés et concepts qui seront dévoilés durant l’année prochaine.


Le constructeur aux chevrons devrait débuter l’année 2012 en présentant en « première mondiale » lors du prochain salon de Bruxelles (12-22 janvier 2012) la nouvelle C1 restylée qui adoptera un design renouvelé de la face avant, une montée en gamme qualitative et quelques modifications de détails de l’arrière, des jantes ou de la sellerie. Le moteur L3 1.0 L 68 ch sera toujours de la partie. Qui dit C1, dit aussi Peugeot 107 et Toyota Aygo retouchées qui devraient être elles aussi de la fête bruxelloise. Ci dessous la photo de la Peugeot 107 que vous avez peut être déjà vu dans la presse auto cette semaine.

http://cdn.blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2011/12/Peugeot-107-restylée-20121-560x235.jpg

L’autre nouveauté attendue (à confirmer toutefois malgré les rumeurs qui enflent depuis 15 jours) est prévue pour Genève 2012 en mars et devrait nous mener à la possible présentation d’une mini DS que l’on nomme déjà DS1 (à moins que ce ne soit DS2). Une auto qui n’aura rien à voir avec la Revolt et qui se voudra très contemporaine, dynamique dans son allure. Elle se positionnerait en face des micro citadines de luxe ou premium et proposerait une fois encore la vision française de l’affaire. Cette future Citroën pourrait (le conditionnel est important) profiter du futur moteur L3 de PSA que l’on annonce avec des puissance de 68 à 100 ch, une BVM et une BVR mais aussi avec des consommations et émissions très limitées. Saupoudrez le tout d’une touche de luxe, d’exclusivité, un prix nettement inférieur à celui d’une Cygnet ou une Ethos et vous avez peut être une voiture gagnante sur ce segment en devenir.

2012 verra aussi l’arrivée du SUV C4 Aircross et normalement au salon de Paris de la DS3 Découvrable. Encore une riche année pour le constructeur aux chevrons qui pourrait aussi se faire remarquer en Asie du coté du salon de Pekin en avril prochain.

http://cdn.blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2011/12/DS3-découvrable.jpg

Source : http://blogautomobile.fr

soleron
22/12/2011, 21:27
PSA Mulhouse : feu vert pour Citroën et feu rouge pour Peugeot

Dans le cadre du programme de suppressions de postes présentés précédemment, une équipe dédiée aux Peugeot 206+ et aux Peugeot 308 va disparaître dans l’usine de Mulhouse. En face, les heures supplémentaires s’accumulent sur la ligne des Citroën C4 et Citroën DS4.

Une équipe des chaines qui assemble les Peugeot 206+ et 308 – vieillissantes – va être supprimée au mois de mars. Cent intérimaires vont être remerciés et 550 salariés en CDI vont être reclassés.

Sur les chaines Citroën, la situation est bien différente. Les ventes de Citroën C4 et de DS4 étant au beau-fixe, les heures supplémentaires s’accumulent ..

Une nouvelle équipe de montage sera mise en place dans un an pour le lancement de la production de deux nouveaux modèles.

L’usine de Mulhouse emploie actuellement 8 500 salariés permanents et plus de 1 300 intérimaires.

Source : AFP via http://www.leblogauto.com

soleron
22/12/2011, 21:59
PSA supprime 600 postes d'intérimaires dans son usine de Mulhouse

MULHOUSE (Haut-Rhin) — L'usine PSA Peugeot-Citroën de Mulhouse (Haut-Rhin) arrêtera le 3 mars une équipe de production de ses 206+ et 308, ce qui entraînera la suppression de 600 postes d'intérimaires, a annoncé mercredi la direction.

"Cette décision entraînera le non-renouvellement des contrats de 600 intérimaires, ceux qui travaillent dans l'équipe concernée et ceux qui laisseront leur place aux quelque 550 salariés à reclasser", a déclaré le directeur du site, Jean Mouro, après la tenue d'un comité d'établissement (CE).

L'usine bénéficiera cependant en 2012 du lancement de la production de deux nouveaux modèles Peugeot: la 208 en juin puis en fin d'année un autre véhicule de même gamme au nom encore secret, a précisé M. Mouro.

Ces nouvelles productions feront, selon lui, remonter les effectifs à partir de fin 2012/début 2013, grâce à la reconstitution d'une équipe de montage.

"Nous nous adaptons à la demande commerciale quand elle est à la baisse comme quand elle est à la hausse", a-t-il justifié.

La CGT a exigé dans un communiqué le maintien de l'intégralité des emplois. "Il n'y a aucune raison de renvoyer au chômage plusieurs centaines de salariés sous prétexte d'une baisse de la production, tandis que ceux qui conservent leur emploi croulent sous le travail", a-t-elle protesté.

"En cas de baisse de production, il faut répartir les charges de travail entre tous, sans aucune suppression d'emplois", a-t-elle poursuivi.

Le site de Mulhouse, qui emploie environ 8.500 salariés permanents et 1.400 intérimaires, vit une situation contrastée sur le plan de sa charge de travail. Une partie de l'usine a accumulé les heures supplémentaires car elle fabrique les Citroën C4 et DS4, dont les ventes décollent, tandis que l'autre partie dédiée aux 206+ et 308 en fin de vie est régulièrement touchée par des mesures de chômage partiel.

Le lancement des deux nouveaux modèles mettra fin à cette disparité, selon M. Mouro.

Pour Patrick Schorr, responsable de la section FO de l'usine, à ce CE de mercredi "il y a eu plus de positif que de négatif. Avec le lancement des deux nouveaux modèles à la suite l'un de l'autre, le site retrouve de la visibilité et un carnet de commandes bien plein".

123 (bien 123) postes en CDI doivent être supprimés à Mulhouse en 2012 dans le cadre du plan de restructuration présenté mardi par le groupe.

Ce site aura produit en 2011 environ 317.000 véhicules, soit 25.000 de plus qu'en 2010.

Source : AFP

soleron
22/12/2011, 22:12
PSA Mulhouse L'interview intégrale de Jean Mouro

Après avoir annoncé au comité d’établissement de PSA Mulhouse la mise en fabrication de deux nouveaux modèles en 2012, le directeur du site, Jean Mouro, présente, dans un entretien à L’Alsace, sa vision pour les prochains mois.


Vous venez d’annoncer au CE la production, en 2012, d’une nouvelle voiture, en plus de la 208. Quel sera ce véhicule ?

C’est une toute nouvelle silhouette dans le style PSA, une petite voiture volumique du segment B dont on peut penser qu’elle approchera ce qui se fait avec la 3008 dans le segment supérieur. On commencera à les fabriquer fin août, période à laquelle ce nouveau véhicule sera prioritairement présenté à notre personnel. Le lancement de cette nouvelle voiture s’ajoutera à la production de la Peugeot 208 à partir du printemps 2012, comme annoncé en juillet dernier. Ce sont donc deux nouveaux véhicules que Mulhouse accueillera en 2012, après avoir lancé les nouvelles Citroën C4 en 2010 et DS4 en 2011. Ces véhicules seront assemblés sur le système 2 qui produit actuellement les Peugeot 206 + et Peugeot 308. La production de cette dernière sera transférée sur le site de Sochaux à la fin du premier semestre 2012.


Avant d’aborder 2012, les objectifs 2011 de PSA Mulhouse ont-ils été tenus ?

Il est encore tôt pour se prononcer. Il reste un jour de production et une période de travaux durant la trêve hivernale au cours de laquelle nous allons améliorer, voire installer de nouveaux process. Pour ce qui est de la qualité et de la sécurité, axes forts de 2011, nous sommes au rendez-vous. Je suis particulièrement fier et satisfait de l’implication du personnel dans l’amélioration de la qualité et de la sécurité. Sans cela, il n’y a pas de socle solide pour améliorer nos performances.
Au niveau qualité pour la clientèle à neuf, les résultats sont en ligne et même dépassés pour la C4. Cela fait partie de la génétique du site de Mulhouse que de produire des véhicules de qualité irréprochable. Cela confirme le savoir-faire alsacien. Après, nous sommes toujours perfectibles et il faut travailler à comment produire bien en direct, du premier coup, pour réduire les coûts qualité.
2011 a été une année de très forts changements pour le site. Nous avons lancé trois voitures : la C4 à plein régime, la DS4, premier véhicule haut de gamme fabriqué à Mulhouse et la 308 restylée. Cela a nécessité des évolutions industrielles importantes avec le changement, par deux fois, des cadences de production. Nous sommes arrivés à 45 véhicules/heure, qui sera la cadence de lancement de la 208 et du véhicule volumique. Pour accompagner le succès commercial de la DS/C4, nous sommes passés de 37 à 42 véhicules/heure. C’est un exploit quand on sait que l’investissement capacitaire mis à Mulhouse était de 40 véhicules/jour. Et nous sommes au-delà. Cette régularité de production depuis octobre, nous la devons à la mobilisation de tous les acteurs. 2011 a donc été une année chahutée pour Mulhouse mais nous sommes en bonne position pour attaquer 2012.


Ces annonces au CE mettent quand même fin à une période de flottement qui commençait à peser…

Je suis sensible à cela. Je comprends cette soif d’information mais jusqu’à lundi, nous envisagions d’autres possibilités. Or, ma responsabilité est de fournir des informations précises et fiables.
Avec 123 postes directs supprimés, sur un total de 1900 en France, Mulhouse semble épargné...
Il y a plusieurs manières de voir les choses. Le contexte externe est défavorable, le marché automobile en décroissance, le groupe trop eurocentré, plutôt exposé vers l’Europe du Sud, des pays qui souffrent plus que ceux d’Europe du Nord. Ce qui justifie la stratégie de PSA, à savoir une montée en gamme. Avec la DS4 et la Peugeot 208, Mulhouse est acteur de cette montée en gamme.


2012 sera, avez-vous dit au CE, une « année de transition ». Pouvez-vous détailler ?

Ce que j’ai annoncé donne le cap pour 2012-2013. C’est une période de transition passionnante car il y a beaucoup de choses à faire. Car Mulhouse va aussi accompagner la montée en puissance du moteur trois cylindres essence fabriqué à Tremery en Moselle et dont nous produisons le carter alu ; tous les trains arrières des véhicules hybrides sont assemblés à Mulhouse… Le cap est rassurant. Le tout dans les règles fixées par le cahier des charges de la direction générale : Mulhouse est un site d’équilibre, flexible, polyvalent, capable de fabriquer des véhicules des segments B et C. C’est aussi cette flexibilité qui nous donne de l’activité pour le futur.


La première conséquence de ce plan 2012, c’est l’emploi…

Il est, en effet, temporairement affecté. Une des deux tournées du système 2, celui de la fabrication de la 308/206 +, va être supprimée début mars. Cela représente 600 postes. Comme on l’a fait par le passé, on va associer tous les personnels pour passer ce cap. Ce n’est pas une nouveauté : l’activité de fabrication automobile est cyclique. D’où la nécessité de s’adapter à la demande commerciale. Dès janvier, chacun sera invité à exprimer des souhaits pour reclasser chacun au mieux. Un vaste plan de formation, à destination des CDI, est également en préparation.
Concernant les intérimaires, les missions en cours iront à leur terme. Il n’y a pas d’arrêt brutal des missions. Au fil de l’eau, l’intérim va diminuer et c’est pour cela que nous travaillons avec les acteurs de l’emploi, la Région, les services de l’État, etc., pour faire en sorte que la transition se fasse du mieux possible. Un forum de l’emploi aura d’ailleurs lieu sur le site, en février, pour leur proposer d’autres emplois ailleurs. Et je me suis engagé personnellement auprès de la préfecture de Région à initier une démarche de validation des acquis de l’expérience. L’industrie automobile, en Alsace, c’est encore beaucoup d’emplois et je souhaite que ces personnels intérimaires, qui ont été formés, puissent valoriser cette expérience. Cela bénéficiera à tout le territoire.


En gros, le nombre d’intérimaires devrait passer à 1000 ?

Je suis prudent sur ce point. Le premier semestre, sur le plan commercial, sera difficile. On va devoir s’adapter, ce que l’on fait d’ailleurs aujourd’hui. On est en position d’adapter le volume d’intérimaire si la production des véhicules fabriqués à Mulhouse devait augmenter mais les deux voitures que nous allons lancer seront en régime de croisière au premier semestre 2013. D’ici là, nous sommes dans une phase transitoire.


Vous maintenez quand même un plan d’embauches ?

Oui. Depuis septembre 2010, nous avons embauché près de 500 personnes en CDI. Et nous en avons reclassé près de 100, dans le cadre de la mobilité interne, en 2011. L’enjeu est le même pour 2012 : être socialement responsable. Mais je ne peux pas donner les chiffres d’embauches dans la mesure où joue la mobilité à l’intérieur du groupe, que je me suis engagé personnellement à intégrer les personnels de Peugeot Scooters de Dannemarie qui le souhaiteraient… En arrivant il y a deux ans, j’ai tout de suite senti le poids des responsabilités qui pèsent sur les épaules du premier employeur privé d’Alsace. Nous continuerons à être une entreprise socialement responsable.


La 208, c’est un gros enjeu pour PSA ?

C’est un gros enjeu pour PSA et un très gros enjeu pour Peugeot. La série 2 a été historiquement la plus vendue de Peugeot. La 208 est un produit Peugeot qui renoue avec la génération Peugeot. Assemblée d’abord à Trnava, en Slovaquie, et à Poissy, puis à Mulhouse, la 208 est un enjeu très important pour notre site : il nous est demandé de faire le lancement le pus rapide de l’histoire du groupe. Il y a un mois sont arrivés dans les ateliers de ferrage les premiers robots qui vont souder les caisses de 208. Et dans un an, on sera en pleine montée en cadence. Certes, les produits seront matures mais le challenge est d’être dans les délais. Et nous le serons.


Sochaux est plus impacté que Mulhouse par le plan de restructuration. Cela aura-t-il des conséquences pour Mulhouse ?

À la taille de nos entreprises, les réductions se font dans des ordres de grandeur que nous savons gérer. Avec Sochaux, nous formons un pôle automobile d’envergure mondiale. Il existe, entre les deux sites, une vraie solidarité. En fonction des besoins, un certain nombre de collaborateurs travaillent d’ailleurs à Sochaux pour le lancement de la DS5 et de la 3008 Hybrid 4. »

Source : lalsace.fr

soleron
22/12/2011, 23:34
Citroën veut s'offrir une grande berline de luxe avec la DS9

La marque aux chevrons veut continuer sa révolution entamée avec l'arrivée de la série premium DS en l’adaptant à une grande berline de luxe.

Depuis 2010, Citroën ne rime plus avec vieilleries. La marque française, qui avait entamé le mouvement avec la C4 et la C6, est désormais une des plus prisées au niveau mondial, et notamment en Chine. C'est la gamme premium DS qui est le symbole de ce renouveau de la firme aux chevrons. Pas étonnant dès lors qu'après la petite et chic DS3, la DS4 concurrente de l'Audi A3 et la DS5 au style inédit, Citroën veuille continuer sur cette lancée. La DS2 devrait ainsi se placer dans le segment de la Fiat 500 tandis qu'une berline de grand luxe est également au programme.

Cette DS9, qui pourrait également s'appeler DS6 ou DS7, devrait en tout cas être proche du concept car Metropolis présenté au dernier salon de Pékin (tiens, tiens...). Longue de 5,30 m, elle devrait être un peu raccourcie pour atteindre un 4,90 m tout à fait respectable. Au niveau du style, elle devrait reprendre les magnifiques courbes du concept car, et c'est tant mieux. Quant à sa motorisation, l'incapacité des constructeurs français à développer des V8 "à l'allemande" devrait donc orienter Citroën à adopter une motorisation hybride basée sur le V6 3 litres HDi en diesel et le nouveau 2 litres turbo développé en collaboration avec BMW en essence.

Source : Gentside.

soleron
26/12/2011, 07:32
Citroën produira des DS et 4x4 haut de gamme en Chine

http://www.latribune.fr/getCrop.php?ID=4347252&ext=jpg


Ces deux véhicules seront fabriqués à Shenzhen. Ils devraient être exportés vers l'Europe. Mais leur débouché principal restera la Chine.

Un 4×4 de luxe, une limousine ? Chez Audi, Mercedes ? Non, chez Citroën, sous le label « Premium » DS. Le haut de gamme français a donc un avenir... même s'il sera très vraisemblablement produit uniquement en Chine et exporté vers l'Europe. Le directeur Asie de PSA, Grégoire Olivier, confirme le projet d'un «Crossover» (4×4) dans une interview à la revue interne du groupe, «Planète». Et «une grosse DS est prévue. On va partir du marché chinois», nous précisait dernièrement le directeur général de Citroën, Frédéric Banzet. «Grâce à la Chine, on peut rentabiliser les frais de recherche et de développement», ajoutait-il. La limousine remplacerait l'actuelle Citroën C6 produite sur le site breton de Rennes au compte-gouttes (578 unités à peine au premier semestre). Ces modèles n'arriveront pas avant 2014, au mieux.

Peugeot, marque soeur de Citroën au sein de PSA, avait présenté au salon de Shanghai, en avril 2011, un concept de gros 4×4 haut de gamme, le SXC, long de 4,87 mètres (comme un Volkswagen Touareg). Le 4×4 DS voire la limousine pourraient d'ailleurs reprendre la base mécanique de ce prototype de salon, à savoir une technologie hybride combinant un petit moteur à essence 1,6 de 218 chevaux et un moteur électrique de 95 chevaux entraînant les roues arrière (fonction 4×4). Une version diesel, empruntant la technologie hybride des dernières Peugeot 3008 ou Citroën DS5, arriverait en Europe avec de faibles rejets de CO2, autour de 100 grammes par kilomètre (comme une citadine aujourd'hui).

Après de longues tractations, Pékin a donné le feu vert, le 12 juillet dernier, à la deuxième coentreprise de PSA en Chine, CAPSA, avec le constructeur local Changan. Les travaux de terrassement pour la nouvelle usine de Shenzhen ont démarré et le site a été inauguré le 20 novembre. Cette co-entreprise sera notamment dédiée à la ligne DS, dont la vente démarrera en Chine en avril-mai prochain. La fabrication locale de la DS5 (la même qu'en Europe) «débutera au deuxième semestre 2013», indique Frédéric Banzet. Ce sera le premier jalon chinois avant des modèles inédits. Contrairement à l'Europe, les DS seront distribuées en Chine à travers un réseau exclusif. « En Chine, nous visons une clientèle moderne, branchée sur le monde de l'Internet». Les volumes y seront importants. La DS5 «made in China» devrait être produite à «30.000-35.000 unités annuelles.» Des volumes proches de ceux escomptés à Sochaux pour le reste du monde (40.000 par an).

Un marché de prédilection

Citroën espère 150-160.000 DS en 2012. Et le directeur général mise sur «plus de 200.000» vers 2014. À long terme, la Chine pourrait produire une bonne part desdites DS. Si la petite citadine «chic et snob» DS3, qui sera déclinée en cabriolet en 2012, est surtout destinée à l'Europe (80.000 prévues par an avec une production à Poissy), la DS4 (40.000 visées en année pleine avec une fabrication à Mulhouse) aura un vrai débouché en Chine, lorsqu'elle y sera assemblée sous la forme d'une version locale rallongée à quatre portes et coffre séparé. Quant aux «grosses» DS, leur marché de prédilection sera évidemment l'ex-empire du Milieu. La Chine n'est-elle pas déjà le deuxième marché mondial du haut de gamme ?

Source : latribune.fr

soleron
28/12/2011, 19:20
Rumeurs Citroën : un coupé DS pour 2014

Selon nos confrères d'Auto Moto, Citroën ajouterait à sa gamme DS un coupé 2 portes sur base de DS4. Celui-ci reprendrait a peu près les dimensions du Peugeot RCZ, ainsi que ses motorisations. La version la plus puissante sera armée du nouveau 2.0 de 245 ch, qui apparaitra prochainement sur la DS4 R. Ce coupé DS devrait voir le jour en 2014.

Rumeurs quand tu nous tiens !! :moque:

Source : autonews.fr

Ragnotti
28/12/2011, 20:32
J'espère qu'ils feront mieux que la DS4R...et à mon avis elle sera mieux! car une coupé, reprenant DS4R et RCZ avec un bon moteur comme ça..ça peut que envoyer:

soleron
30/12/2011, 06:39
Un Coupé DS en préparation

http://www.menly.fr/wp-content/uploads/2011/12/citroen-survolt-4_headerphoto.jpg

Après la DS (hydropneumatique mon p’tit bonhomme), la DS3, la DS4, la DS5 et un jour la DS1, Citroën réfléchirait à lancer un coupé DS. Une info fantasmée par nos voisins d’Autonews.

Devant le succès de la ligne DS chez Citroën et du RCZ chez Peugeot, PSA songerait à lancer un coupé DS sur la plate-forme compacte du groupe.

Véritable cas d’école pour les départements marketing du monde automobile, la spectaculaire renaissance de Citroën depuis le début des années 2000 a été parachevée par le lancement de la ligne DS. En face, à Sochaux, le lancement du RCZ en 2010 a marqué le retour de la voiture plaisir chez Peugeot. Après les DS3, 4 et 5, Citroën aurait certainement un joli coup à jouer en reprenant à son compte la formidable base technique de la Lionne pour créer son propre coupé et en faire l’étendard sportif de sa griffe premium.

C’était d’ailleurs l’une des idées qui nous avaient traversé l’esprit en découvrant le concept Survolt au salon de Genève 2010. Un coupé DS constituerait l’occasion rêvée de transposer enfin en série le style défriché par les superbes concepts GTbyCitroen, Revolte et Tubik, à base de calandres transparentes, d’optiques froncées et de muscles effilés.



Suprême de DS

Sous le capot, on retrouvera fort logiquement le catalogue de mécaniques THP et HDi du RCZ. C’est le quatre-cylindres turbo 245 ch de la DS4 Racing (sans doute également repris par le RCZ dans l’intervalle) qui tiendra lieu de haut de gamme. Connaissant le potentiel de la Peugeot et les caractéristiques du 2.0 BMW, la redoutable Renault Mégane R.S. n’aurait alors qu’à bien se tenir, prise en tenaille entre les deux coupés PSA et la DS4 Racing.

Sauf surprise, inutile de faire le pied de grue à Genève ou à Paris cette année : le coupé DS ne verra le jour qu’en 2014 au mieux. Le temps pour Citroën de ciseler la ligne et le châssis de sa future icône.

Source : www.menly.fr (http://www.menly.fr)

devilcoq
31/12/2011, 11:06
c'est bon sa on va la voir naitre cet DS survolt :D

soleron
31/12/2011, 19:35
Allez une petite derniere news pour 2011

Citroën vers le Dakar ?

http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2011/12/citroenzx.jpg

La présence d’Olivier Quesnel – dont le remplaçant à la direction de Citroën Racing a été choisi et sera annoncé dans les jours qui viennent – en Argentine la saison dernière avait déjà lancé les rumeurs. Citroën réfléchit à un programme Dakar, près de quinze ans après sa dernière victoire avec la ZX Grand Raid.

L’idée d’un retour au Dakar ne pourra se faire qu’à une condition : que Citroën arrête son programme WRC au terme de la saison 2013. Dans ce cas, le rallye-raid pourrait être une solution pour faire vivre Citroën Racing.

Nasser Al Attiyah, nouveau troisième pilote de l’équipe WRC, avouait avoir entendu parler de l’histoire dans les colonnes d’Autosport : « Ce serait un rêve pour moi. Citroën possède une grande expérience dans cette discipline et de bons résultats. Ce serait fantastique d’aider à développer la voiture et d’être de retour dans une équipe d’usine au Dakar. »

Citroën a gagné quatre Dakar avec la ZX pilotée par Vatanen en 1991 puis Pierre Lartigue en 1994, 1995 et 1996. Nasser Al-Attiyah est tenant du titre de l’épreuve désormais organisée en Amérique du Sud. Il sera au départ demain sur un Hummer.

Source : leblobauto

soleron
03/01/2012, 19:19
La Plagne fête ses 50 ans avec Citroën : Une DS3 à gagner

http://www.la-plagne.com/images/stories/OPGP/ds3-6.jpg

http://www.la-plagne.com/jeu-ds3

soleron
03/01/2012, 19:48
Citroën compte renforcer ses positions en France en 2012

Au terme de l’année 2011, la marque au double chevron a réalisé les mêmes performances que l’année précédente et enregistré une part de marché consolidée VP/VU de 15,15 %, pour 398 945 véhicules immatriculés, dont 76 % auprès des particuliers et 21 % au niveau des entreprises. C’est la seule firme française a avoir annoncé des scores commerciaux en progression tout au long de cette période. Cela lui a permis de boucler l’exercice en occupant 14,66 % du marché VP, mais aussi d’augmenter de 7,1 % ses ventes (75 877 unités) d’utilitaires, tout en s’accaparant 17,68 % des livraisons toutes marques de VUL.

http://www.auto-infos.fr/local/cache-vignettes/L108xH150/arton3612-db944.jpg

Philippe Narbeburu (sur la photo), directeur du commerce France, considère la performance des familles de modèles C3 et C4, qui se situent dans le top 5 des ventes de notre pays, est pour beaucoup dans ce tableau de marche. Il met ensuite en avant la montée en gamme, grâce aux succès des DS 3 et 4 et d’une DS 5 déjà commandée à plus de 3 000 exemplaires. Qui plus est, il constate que le prix moyen de vente des Citroën a progressé de 1 000 euros, pour monter fin 2011 à hauteur de 18 700 euros HT. Cela débouche sur un meilleur chiffre d’affaires et une rentabilité bonifiée de la marque et de ses opérateurs. De fait, ses concessionnaires devraient avoir dégagé un résultat d’exploitation de 1 % sur chiffre d’affaires avant IS au titre de l’année 2011.

Pour 2012, P. Narbeburu, parie sur un marché des voitures particulières de 2 millions d’unités, en recul de - 9 %. Il mise aussi sur un marché des utilitaires stable devant engendrer 430 000 ventes. Dans ce contexte, il vise une part de marché totale de 15,2 % en 2012. Il compte beaucoup sur la commercialisation en année pleine des DS4 et DS 5, mais aussi d’un nouveau SUV attendu au terme du premier semestre (le C4 Aircross), pour atteindre ce but.

Source : www.auto-infos.fr (http://www.auto-infos.fr)

soleron
04/01/2012, 19:25
04/01/2012 Résultats commerciaux France 2011, une part de marché en progression

Avec près de 400 000 voitures vendues, une part de marché VP + VUL à 15,2 %, le succès des derniers modèles lancés - les C3, C4, DS3 et DS4-…, CITROËN tire son épingle du jeu en 2011. Elle est ainsi la seule marque française à progresser en part de marché. Des résultats également portés par les performances des véhicules utilitaires, qui permettent à CITROËN de tenir la deuxième position sur ce marché.
2011 : CITROËN, seule marque française à progresser en part de marché VP + VUL - De la gamme C à la ligne DS, des modèles qui plaisent. Preuve en est, les familles C3 et C4 se placent dans le top 5 des ventes VP en France sur l’année. Avec 80 000 immatriculations, la CITROËN C3 reste le véhicule le plus vendu de la gamme, suivi de la C4 (plus de 46 000 immatriculations). La DS3, n’est pas en reste, pour sa première année pleine, elle s’est vendue à 33 000 exemplaires. Commercialisée fin mai, la DS4 a quant à elle franchi le cap des 10 000, ce qui confirme l’intérêt que suscite ces voitures ‘tendances’. [...]

ESPACE PRESSE CITROËN

soleron
04/01/2012, 19:38
Le directeur financier de PSA nommé à la tête des marques

.http://www.bfmbusiness.com/sites/default/files/imagecache/640x380/articles/Frederic%20Saint%20Geours%20-%20RTXUR0A.jpg

Changements à la direction de PSA Peugeot-Citroen : Frédéric Saint-Geours, directeur financier, remplace mercredi Jean-Marc Gales à la direction des marques. Ce dernier affirme quitter le groupe pour des raisons personnelles, pas du tout liées aux résultats du constructeur, alors que sa direction venait tout juste d'être réorganisée.

Jean-Marc Gales explique vouloir lever le pied et changer de cap dans le cadre de son projet de vie : il quitte immédiatement la direction des marques, mais va rester encore deux mois au directoire, rattaché directement à Philippe Varin.

Jean-Marc Gales, ancien de Volkswagen et de Mercedes, incarnait la nouvelle stratégie de montée en gamme et d'internationalisation de PSA Peugeot-Citroën depuis plus de 18 mois.

Une réorganisation des marques finalisée il y a juste un mois

Son départ semble précipité après une réorganisation de la direction des marques, achevée il y a tout juste un mois. Ce qui peut aussi expliquer le choix de Frédéric Saint-Geours pour le remplacer immédiatement : le directeur financier de PSA Peugeot-Citroën connait très bien le groupe, est tout de suite opérationnel et il est plutôt apprécié en interne.

Il doit faire face à une baisse des ventes en Europe, même si plusieurs syndicats relativisent les difficultés du constructeur. Frédéric Saint-Geours sera chargé dès la semaine prochaine de l'annonce des résultats commerciaux annuels.

Source : bfmbusiness.fr

soleron
04/01/2012, 19:40
PSA Peugeot Citroën : Evolution au sein du Directoire et du Comité de Direction Générale


Frédéric SAINT-GEOURS, Membre du Directoire, prend en charge à compter de ce jour la Direction des Marques, en remplacement de Jean-Marc GALES, qui a décidé de quitter le Groupe.

Frédéric SAINT-GEOURS, qui assurait jusqu'à présent la responsabilité de la Direction Financière et du Développement stratégique du Groupe, conserve la présidence de la Banque PSA Finance.

Le 1er mars prochain, le Directoire de PSA Peugeot Citroën (Paris:UG) sera ainsi composé de Philippe VARIN, Président, Guillaume FAURY, Directeur Recherche et Développement, Grégoire OLIVIER, Directeur Asie et Frédéric SAINT-GEOURS, Directeur des Marques.

Jean-Baptiste de CHATILLON, actuellement Directeur du Contrôle de gestion, est nommé ce jour Directeur Financier du Groupe. Il rend compte à Philippe VARIN et rejoint le Comité de Direction Générale.

« Dans cette période difficile, je me réjouis que Frédéric SAINT-GEOURS prenne la responsabilité de la Direction des Marques » indique Philippe VARIN. « Fort de son expérience de 25 années au sein du Groupe, il apportera son expérience des activités commerciales et sa rigueur financière au service des deux piliers de notre stratégie : montée en gamme des marques et globalisation. Je remercie Jean-Marc GALES pour sa contribution au développement des marques et lui souhaite un plein succès dans ses futures activités. Pour sa part, Jean-Baptiste de CHATILLON, après vingt ans passés dans le Groupe, apporte dans sa nouvelle fonction de Directeur Financier une expérience opérationnelle approfondie acquise au sein des filiales commerciales du Groupe, ainsi qu'une connaissance très fine du contrôle de gestion de nos activités » conclut Philippe VARIN.

Frédéric Saint-Geours est entré chez PSA Peugeot Citroën en 1986 après une carrière au Ministère des Finances, aux cabinets du Président de l'Assemblée Nationale et du Secrétaire d'Etat au Budget. Il a occupé diverses fonctions au sein du Groupe, dont celles de directeur financier du Groupe puis de directeur général adjoint d'Automobiles Peugeot, de 1990 à 1997. Il est directeur général d'Automobiles Peugeot et membre du Directoire de juillet 1998 à fin décembre 2007, puis conseiller du Président et membre du comité de direction générale. Fin 2007, il devient Président de l'UIMM (Union des Industries et métiers de la Métallurgie). En juin 2009, il entre au Directoire de PSA Peugeot Citroën, en charge de la Direction Financière et du Développement stratégique. Il est Président directeur Général de Banque PSA Finance.

Frédéric Saint-Geours est Lauréat de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris et ancien élève de l'ENA.

Entré dans le Groupe en 1989, Jean-Baptiste de Chatillon a occupé au cours des vingt dernières années, tant en France qu'à l'étranger, des fonctions de direction générale et de direction financière, mais aussi de direction marketing et commerciale.

Débutant dans des fonctions de stratégie organisationnelle, il intègre en 1992 la direction financière de Peugeot en Espagne comme contrôleur de gestion industriel, puis comme trésorier. En 1996, il rejoint la direction financière du Groupe, en charge de la réorganisation des services financiers et comptables des filiales européennes, et en 1999 prend la direction financière des filiales au Royaume-Uni. En 2001, il intègre la marque Citroën comme responsable des importateurs Europe, puis est nommé en 2003 directeur général de Citroën Belgique Luxembourg. En 2006. A cette date, il devient directeur de la garantie du Groupe. Depuis mai 2007, il est Directeur du contrôle de gestion du Groupe.

Agé de 46 ans, Jean-Baptiste de Chatillon est diplômé de Paris Dauphine et de l'université de Lancaster (UK).

Source : http://bourse.lci.fr

soleron
04/01/2012, 19:42
PSA place son grand argentier au volant de ses deux marques

Choisi par Philippe Varin, le président du directoire de PSA, pour remplacer Jean-Marc Gales à la direction des marques du constructeur, Frédéric Saint-Geours affiche des compétences financières bienvenues alors que sa branche automobile s'apprête à boucler l'exercice 2011 dans le rouge.



«Dans cette période difficile, je me réjouis que Frédéric Saint-Geours prenne la responsabilité de la Direction des Marques. Fort de son expérience de 25 années au sein du Groupe, il apportera son expérience des activités commerciales et sa rigueur financière au service des deux piliers de notre stratégie : montée en gamme des marques et globalisation». Trois phrases du président du directoire de PSA Peugeot-Citroën, Philippe Varin, tirées d'un communiqué tout aussi sobrement intitulé « Evolution au sein du Directoire et du Comité de Direction Générale » en guise de portrait. L'annonce choc mais sans emphase de la reprise en main des deux marques du groupe automobile français, n'aura sans doute pas déplu au discret Frédéric Saint-Geours.


Cette nomination qui conforte le retour en grâce de cet « apparatchik » de PSA rappelé en 2009 à la direction des finances et du développement stratégique du groupe automobile par Philippe Varin, après avoir été relégué deux ans plus tôt au poste de conseiller spécial du président, par son prédécesseur, l'éphémère Christian Streiff, n'en interroge pas moins sur un changement de cap potentiel chez PSA.


Le contraste paraît en effet grand entre le luxembourgeois Jean-Marc Gales, ingénieur diplômé en génie mécanique mais aussi manager polyglotte formé à l'Université de Karlsruhe et au prestigieux Imperial College of London, rompu au marketing automobile par de multiples expériences antérieures (chez BMW, Opel, Saab et Mercedes), et le grand argentier de PSA Peugeot Citroën, issu d'une lignée d'énarques, (son père Jean, inspecteur des finances, présida la COB, son frère aîné Jean-Philippe préside le Cercle ENA Entreprise) et d'emblée plus familier des allées du pouvoir que des préoccupations des concessionnaires.


Arraché à une carrière au Ministère des Finances par Jacques Calvet, alors PDG du constructeur français, qui le nomme adjoint au directeur financier en 1986, puis dès 1988 directeur financier, Frédéric Saint-Geours a certes tâté du commercial en vingt-cinq ans chez PSA. Et il n'ignore rien de la marque Peugeot qu'il a contribué à diriger à partir de 1990 avant d'en assumer totalement la direction générale de 1998 à 2007.

Rassurer les marchés


Mais c'est pour les finances qu'il a une véritable inclination. Ce qui lui vaut d'être le PDG de Banque PSA Finance. Ce qui lui a valu aussi d'être choisi en 2007 pour remettre de l'ordre à l'UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie) après le départ précipité de son délégué général de Denis Gautier-Sauvagnac et la révélation de l'affaire des retraits d'argent liquide. Puis d'être réélu à la présidence de l'Union en 2009.


En confiant le sort de ses deux marques à ce talent financier, le groupe PSA veut-il rassurer les marchés ? Chez PSA on affirme que le changement de direction tient à la seule volonté de Jean-Marc Gales de « lever le pied ». Il n'empêche, le choix de Frédéric Saint-Geours devrait faciliter le dialogue avec les analystes financiers qu'inquiètent les profit-warning lancés par le groupe à plusieurs reprises l'an dernier et la perspective d'une année 2012 difficile pour les constructeurs généralistes européens.

Alors que la branche automobile avait dégagé au premier semestre un bénéfice de 405 millions d'euros, elle devrait en effet à boucler l'exercice 2011 sur une perte opérationnelle, confirmant la dégradation de la rentabilité du constructeur. Une dégradation qui, comme pour Renault, s'explique notamment par une dépendance trop grande vis-à-vis des petits modèles -principales victimes de la disparition des primes à la casse -et de l'Europe -du Sud notamment -ainsi que par des structures de coût trop élevées.

Source : lesechos.fr

soleron
05/01/2012, 11:37
RallyesCitroën: Matton remplace Quesnel

Il y a du changement à la tête de Citroën Racing, qui a annoncé jeudi le remplacement d'Olivier Quesnel par Yves Matton, 44 ans, en tant que directeur de l'équipe. Xavier Mestelan-Pinon est lui nommé directeur adjoint, en complément de ses responsabilités de directeur technique. "Je tiens à remercier Olivier Quesnel pour le travail qu'il a effectué pendant quatre ans à la tête de Citroën Racing, a déclaré dans un communiqué Frédéric Banzet, directeur général de la marque. Sous sa direction, Citroën a été sacré chaque année champion du monde des constructeurs et champion du monde des pilotes et copilotes avec Sébastien Loeb et Daniel Elena. L'objectif d'Yves Matton sera bien de maintenir ce haut niveau d'excellence et de continuer à faire gagner Citroën."

devilcoq
05/01/2012, 12:27
oui merci à Olivier Quesnel qui a réalisé un sans faute ....

will88
05/01/2012, 16:49
Alors PSA copie sur Renault ??!

On met des cerveaux financiers en tête de file de l'industrie automobile :loco:

http://www.rovermg.fr/Smileys/default/nico.gif

Quand on fabrique des sodas, de la cosmétique ou encore des carburants, ça peut rassurer les marchés boursiers http://www.smiley-lol.com/smiley/quotidien/1cent.gif

On verra si un tel choix est payant pour PSA à long terme ... car en matière d'industrie automobile, l'inertie des stratégies de développement des nouveaux produits et l'incertitude en matière de pénétration des marchés sont bien différentes de celles de l'industrie cosmétique, agro-alimentaire ou pétrolière.

On a déjà enterré MG Rover puis SAAB http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Divers/tombe-rip.gif (on a presque enterré Lancia et on a failli enterrer Opel) : à qui le tour ?

Avec des financiers à la tête des marques automobiles, on va tous finir par rouler dans les mêmes berlines monospaces à moteur 1.6 HDi / DCi / TDi / TDCi / CDTi / MJT /etc 110ch stop&start 120g/km de CO2, sauf ceux qui pourront encore se payer une Porsche Panam' (qui finira bien un jour comme un clone diesel de Phaeton à l'instar des jumeaux Cayenne/Touareg).

L'automobile risque de devenir un produit de consommation ne laissant que peu de place à la passion :pff:

Heureusement, Citroën a eu le temps de faire nos DS3, DS4 et DS5,
alors Renault a dû copier sur Citroën en nous faisant de la Twingo, Clio et Megane Gordini

Quel avenir pour le Different Spirit : http://www.rovermg.fr/Smileys/default/new_bdaysmile.gif ?

Feanaro
05/01/2012, 17:36
Je ne peux qu’approuver ton point de vu... :argh:

Wait and see... :siffle:

soleron
06/01/2012, 19:06
06/01/2012 CITROËN AU SALON DE BRUXELLES 2012 : LA NOUVELLE C1 EN PREMIERE MONDIALE ET LA LIGNE DS AU COMPLET

A l’occasion du Salon de Bruxelles, CITROËN dévoile sa nouvelle C1, plus pétillante et plus verte que jamais. C’est également l’occasion pour la Marque de présenter les trois modèles de sa ligne DS. La CITROËN DS3 WRC qui a permis à la Marque de conquérir un septième titre de Champion du monde des rallyes Constructeurs est également exposée sur le stand de la Marque (Brussels Expo – Palais 6).
LA NOUVELLE CITROËN C1 : PLUS PETILLANTE ET PLUS VERTE QUE JAMAIS Présentée en première Mondiale, la mini-citadine C1, qui a déjà séduit plus de 620 000 clients à travers le Monde, apparaît sous un nouveau jour. Elle revient, en ce début d’année 2012, avec un look encore plus pétillant et de nouveaux arguments : avec 99 g de CO2 par km, ce qui donne une consommation de 4,3 l/100 km, elle devient la première CITROËN dotée d’une motorisation essence à descendre sous les 100 g de CO2 par km. Elle bénéficie par ailleurs de feux diurnes à leds implantés sur une nouvelle façade avant, un système audio CD avec Connecting Box ou bien encore l’implantation de palettes derrière le volant pour les commandes de la boîte manuelle pilotée. [...]

ESPACE PRESSE CITROËN

soleron
06/01/2012, 19:27
Peugeot à la conquête du marché indien

Pour la première fois, la marque est présente au salon automobile de New Delhi. Une occasion pour groupe Peugeot Citroën de lever le voile sur sa stratégie pour pénétrer un marché au potentiel immense.

http://www.bfmbusiness.com/sites/default/files/imagecache/640x380/articles/Peugeot%20en%20Inde.JPG

Pour s'imposer en Inde, Peugeot mise sur le haut de gamme. Sur un marché où tous les constructeurs proposent des petites citadines à bas prix, histoire de concurrencer la Tata Nano, le Français vise lui une clientèle plus aisée. Les premiers exemples sont la 508 et le coupé RCZ.

Pour autant, Peugeot ne devrait pas se concentrer uniquement sur une clientèle aisée. La prochaine étape interviendra en 2014. Le groupe PSA disposera alors d'une usine dans l'Ouest de l'Inde, un site qui permettra à Peugeot de produire localement, donc d'éviter les importants droits de douane sur les véhicules importés. Peugeot sera ainsi à même de faire comme ses concurrents et de commercialiser des modèles d'entrée de gamme.

PSA doit accroître sa notoriété

En attendant, la marque doit construire un réseau de distribution et asseoir sa notoriété. Peugeot prévoit d'investir au total 650 millions d'euros pour ce retour en Inde. Sa dernière tentative dans les années 90 s’était soldée par une échec.

Source : bfmbusiness.com

gt40mk2
11/01/2012, 09:43
Je me souviens d'une pub pour la 206 se passant Inde...

bawan
11/01/2012, 16:22
Pas mal les DS3 orange...

fstadou
11/01/2012, 19:59
elles ne sont pas orange, elles sont noire !!! :sors: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

VINCE
11/01/2012, 20:57
Chez Free ils ont commandé des Tata nano. :ptdf:

soleron
13/01/2012, 07:21
vraiment un coup de chance ce jour la, de passer par la, et d'avoir vu un parking avec plein de ds3 bizarrement peinturlurées :lol2:

VINCE
13/01/2012, 10:09
Pas mal le coup des stickers fibre optique qui finisse sur les LED de la DS :bien:

http://img683.imageshack.us/img683/5794/ds3orange5.jpghttp://www.arf.asso.fr/wp-content/uploads/2011/11/fibre_optique.jpg

soleron
14/01/2012, 06:37
Peugeot : nouveau changement au sein de l'état-major

-- PSA Peugeot Citroën a annoncé ce vendredi qu'Yves Bonnefont a rejoint le groupe depuis mardi 10 janvier en tant que Directeur de la Stratégie. En poste depuis 11 ans chez le cabinet de conseil McKinsey, Yves Bonnefont, dirigeait depuis 2007 la recherche dans le secteur automobile, au niveau mondial. Yves Bonnefont avait débuté sa carrière chez PSA en 1994.

Barnaby Noble, actuellement Directeur de la Stratégie et du Business Développement, prend le poste nouvellement créé de Directeur Corporate Finance au sein de la Direction Financière du constructeur automobile, sous l'autorité de Jean-Baptiste de Chatillon qui vient de remplacer Frédéric Saint-Geours à la Direction Financière.

Frédéric Saint-Geours, qui assurait précédemment la responsabilité de la Direction Financière et du Développement stratégique, a pris en charge la semaine dernière la Direction des marques Peugeot et Citroën suite au départ de Jean-Marc Gales.

Gilles Comes, actuellement Directeur de la Gestion Economique au sein de la Direction des Marques, devient Directeur du Contrôle de Gestion à la Direction Financière du Groupe dirigée par Jean-Baptiste de Chatillon

A l'occasion de la publication de ses résultats commerciaux 2011 cette semaine, PSA a souligné qu'il compte poursuivre cette année ses deux axes stratégiques principaux qui sont la montée en gamme et l'internationalisation des ventes avec l'objectif de réaliser 50% de ses ventes hors d'Europe en 2015 et deux tiers en 2020.

Source : Boursier.com

soleron
14/01/2012, 07:06
Citroën a vendu 1 436 000 voitures dans le monde en 2011



Des ventes mondiales en diminution de 1,6% par rapport à 2010




Citroën a enregistré en 2011 des ventes mondiales de 1 436 000 véhicules en diminution de 1,6% par rapport à 2010. Les ventes hors d'Europe de la marque aux chevrons ne représentent que 33% des ventes de Citroën.

En Europe, la marque Citroën conserve la sixième place acquise en 2010 grâce à la position occupée sur le marché français (15,2% de part de marché) et en Espagne et aux performances réalisées dans les pays d'Europe centrale et orientale avec une part de marché voisine de 4,6%.

En Chine, Citroën occupe une part de marché de 2% avec 220 000 ventes.

En Russie, Citroën a vendu 27 600 véhicules et occupe une part de marché de 1%.

Au Brésil, Citroën enregistre 90 000 immatriculations.

En Argentine, 33 000 véhicules Citroën ont été vendus. Citroën occupe une part de marché de 4%.

Les Citroën C3 et C4 se sont vendues respectivement à 255 000 et 286 000 exemplaires.

La DS3 a représenté 78 000 ventes en 2011, tandis que les ventes de la DS4 atteignaient 29 000 véhicules.

La troisième marque automobile française compte sur le Citroën C4 Aircross et l'internationalisation de la ligne DS en 2012 pour se développer et devenir plus global.

Source : latribune-auto

soleron
14/01/2012, 07:07
Frédéric Saint-Geours évoque une alliance pour PSA

A peine arrivé au volant, Frédéric Saint-Geours slalome entre les rumeurs : le nouveau directeur des marques de PSA-Peugeot Citroën s’est dit ce jeudi «ouvert» à l’idée d’une alliance avec un autre constructeur. Mais pas forcément avec Fiat. «On est tout à fait ouvert à cette idée, mais il faut trouver le bon partenaire. Pour l’instant, il n’y a pas d’alliance en cours», a dit Saint-Geours. Une manière de démentir l’hypothèse d’un mariage avec le constructeur automobile italien avancée par la presse transalpine. Et de relancer plutôt, en creux, l’idée d’une union avec le japonais Mitsubishi Motors qui avait failli aboutir en 2010 ? La question est ouverte, car le numéro 1 français de l’automobile n’est pas au mieux : ses ventes ont reculé l’an dernier de 1,5 % dans le monde et de 6 % en Europe.

Source : liberation.fr

will88
14/01/2012, 19:40
Un Fiat FREEMONT motorisé en 2.2 HDi et avec 4 roues motrices ne devrait pas demander beaucoup d'adaptation puisqu'on part d'une plate-forme qui est déjà commune :D

soleron
15/01/2012, 19:38
Voiture de l’année 2012 : les 7 voitures finalistes

http://blog.auto-selection.com/wp-content/uploads/2012/01/citroen-ds5.jpg.pagespeed.ce.8m5QHD0_rx.jpg
Le salon automobile de Genève 2012 sera l’occasion de connaître la voiture de l’année 2012. Les sept voitures finalistes ont été révélées début janvier et on a donc une potentielle idée de celle qui prendra la relève de la Nissan Leaf, élue voiture de l’année en 2011. Figurent donc dans cette finale : le duo Chevrolet Volt / Opel Ampera (hybrides rechargeables), la Citroën DS5 qui est la seule voiture française du lot, la nouvelle Fiat Panda, la Ford Focus, le séduisant Range Rover Evoque, la Toyota Yaris et la petite citadine Volkswagen Up.

Ce qui peut surprendre dans cette sélection est la forte présence de petites voitures citadines. La Up ! fait beaucoup parler d’elle et Fiat espère réitérer son coup de 2004 avec sa troisième génération de Panda. La présence de la Citroen DS5 semble logique, tout comme celle du Range Rover Evoque qui a marqué les esprits lors de sa sortie.

Un certain nombre de voitures sont passées à la trappe lors de la dernière sélection de cette voiture de l’année 2012. D’autres voitures françaises ont été évincées, à savoir la Peugeot 508, la Renault Fluence ZE et Kangoo ZE. Et on n’aura pas le plaisir de voter pour les autres voitures restées aux portes de la finale : Ferrari FF, Hyundai Veloster, nouvelle Volkswagen Beetle…

L’élection de la voiture de l’année 2012 aura lieu à l’ouverture du Salon de Genève au mois de mars prochain.


Les finalistes du concours Voiture de l’année 2012 :
•Chevrolet Volt/Opel Ampera
•Citroën DS5
•Fiat Panda
•Ford Focus
•Range Rover Evoque
•Toyota Yaris
•Volkswagen Up

Source : leblogauto

soleron
15/01/2012, 19:50
Conférence : Le moteur de la nouvelle DS3 Racing : le downsizing appliqué aux véhicules sportifs Paris - Cnam

13ème Cycle de Conférences

(1ère conférence)

Ce cycle de conférences s'adresse aux ingénieurs, techniciens, chercheurs et étudiants intéressés par l'évolution des techniques de réduction de la consommation d'énergie et des émissions polluantes des moteurs.


RÉSUMÉ DE LA CONFÉRENCE..


Après 5 titres de champion du Monde des constructeurs des Rallyes (maintenant 7), Citroën Racing a décidé de célébrer ces succès en développant une version homologuée de sa vision de la sportivité.




Suite à la nouvelle réglementation FIA 2011, la DS3 sert maintenant de base à l’engagement de Citroën Racing en WRC. Le développement de la nouvelle Citroën DS3 Racing a été initié pour faire un lien entre le véhicule de course et nos clients.




Parce que la Citroën DS3 156cv propose déjà un compromis remarquable entre puissance, agrément et émissions de CO2, l’objectif demandé à la version Racing était d’offrir une « super DS3 » : « super » niveau de puissance, « super » agrément et « super » CO2.




L’objectif de cette conférence est de présenter comment ces cibles furent atteintes grâce au downsizing.




Comme en championnat du monde, le moteur de la DS3 Racing est un 4 cylindres en ligne, d’une cylindrée de 1600 cm3, injection directe, turbo. La base moteur de série est issue de la collaboration Prince entre PSA et BMW, mais cette version a été développée spécifiquement pour la DS3 Racing.




Des zooms techniques seront faits sur :

Les évolutions moteur liées à l’augmentation de performance et au typage spécifique : composition organique, mise au point spécifique


Les prestations moteurs et véhicule réalisées.



CONFÉRENCIER :

Thierry CHAUVET - Responsable des GMP Racing - PSA Peugeot Citroën

DATE :

Mardi 13 Mars 2012 de 18h15 à 20h.

LIEU :

Conservatoire National des Arts et Métiers - Amphi C (Abbé Grégoire) - Accès 12 - 292 Rue Saint-Martin - 75003 PARIS

COÛT

•Gratuit sur place, sous réserve de places disponibles - Inscription obligatoire.
•Retransmission en direct par visioconférence : Voir modalités d'inscription sur www.cnam.fr/turbomachines-moteurs (http://www.cnam.fr/turbomachines-moteurs) (prochainement)

Source : Sia

soleron
15/01/2012, 20:01
Peugeot : la part des véhicules "premium" atteint 18%

(Boursier.com) -- Si PSA Peugeot Citroën va encore souffrir cette année de son exposition aux marchés automobiles européens, en particulier sur le segment des citadines où la concurrence reste acharnée, le groupe poursuit avec succès sa stratégie d'internationalisation en se rapprochant de l'objectif de réaliser 50 % de ses ventes hors d'Europe en 2015 et deux tiers en 2020. En 2011, les ventes hors d'Europe ont représenté 42% des ventes totales du groupe, contre 39% en 2010 et 32% en 2009.

Avec sa forte pénétration en Amérique Latine, la marque Peugeot est d'ailleurs déjà proche de cet objectif avec 48% des venets hors d'Europe en 2011.

Globalement, la Chine est le premier marché hors d'Europe de PSA avec un peu plus de 400.000 ventes l'an dernier (3,4% de part de marché), soit plus de 11% des ventes mondiales. Le groupe dispose désormais en Chine de 860 points de vente (concessions et agents de distribution) pour la marque Citroën et 504 pour la marque Peugeot. Avec la nouvelle joint-venture avec le constructeur chinois Changan, PSA vise désormais 8% de part de marché en 2015. La nouvelle structure va proposer a à partir du printemps 2012 la ligne DS de Citroën avec les Citroën DS4 et DS5 puis la DS3.

La montée en gamme des deux marques du groupe reste l'autre axe fort de la stratégie de PSA. Cette montée en gamme s'illustre par une part des véhicules "premium" passée de 13% en 2010 à 18% en 2011. Ces véhicules "premium" regroupent les modèles distinctifs des segments A, B et C (Peugeot 207CC, 308CC, RCZ, 3008 et Citroën DS3, DS4) et les modèles des segments D et E (Peugeot 508, 407, 4007 et Citroën C5, C6, C-CROSSER).

La part de ces véhicules "premium", sur lesquels le groupe dégage des marges supérieures, va continuer à croître en 2012, notamment grâce au lancement de la Citroën DS5 ou des offres hybride diesel sur la 3008 et la 508.

Source : boursier

soleron
16/01/2012, 19:30
Le promoteur lyonnais 6e Sens Immobilier acquiert l'immeuble "Citroën" de Lyon

Le promoteur lyonnais 6e Sens Immobilier vient d’acquérir l’immeuble "Citroën" situé rue de l’Université, dans le 7ème arrondissement de Lyon.
Cet immeuble, monument historique construit en 1930, qui fut "le plus grand garage du monde", développe une surface Shon de 31 500 m² sur 6 niveaux.
Citroën restera locataire du rez-de-chaussée dans le cadre d’un bail commercial de longue durée. Les niveaux supérieurs sont proposés à la location pour des activités tertiaires ou commerciales.

La commercialisation est confiée en exclusivité au cabinet Aires d'entreprises.

http://assets03.businessimmo.com/system/datas/20775/normal/citroen.jpg

Source : businessimmo.com

soleron
16/01/2012, 19:46
Le tour du monde en voiture électrique

Xavier Degon et Antonin Guy, deux jeunes partisans de l'écomobilité, vont tenter le tour du monde en véhicule électrique. Au programme : 25 000 km et 17 pays.

Le véhicule électrique, c'est l'avenir, comme veulent le prouver Xavier Degon et Antonin Guy. Le premier est ingénieur chez EDF et le second travaille dans une entreprise de consultant, et leur périple est l'occasion pour eux de démontrer aux gens que les problèmes récurrents des véhicules électriques (autonomie, durée de la recharge) ne sont pas un frein à une utilisation quotidienne et régulière, comme l'explique Antonin : «C'est justement ce que l'on veut démontrer. On veut lever les freins que les gens pourraient avoir sur les véhicules électriques. On peut se recharger sur n'importe quelle prise électrique standard. Il faut compter six heures pour recharger sur des prises classiques de 220 V et 30 min sur les bornes spécifiques. Avec notre rallonge de 30 mètres, on l'a déjà testé chez des particuliers, à La Poste, à la gare et même dans une station de métro ! Quant à l'autonomie, on peut rouler 150 km maximum». Le principal point fort de la voiture électrique est bien évidemment le faible coût d'utilisation : «Pour un euro d'électricité, on fait 100 km, poursuit Xavier. Donc, notre tour du monde devrait nous coûter dans les 250 euros d'électricité pour 25.000 km parcourus».

Les deux hommes effectueront leur parcours à bord d'une Citroën C-Zero (30 000 € tout de même), et dans chaque ville visitée, ils tenteront de convaincre les populations locales sur les points posifits de la mobilité électrique, tout en cherchant des points où recharger la petite Citroën branchée.

Le périple démarrera le 11 février prochain, pour se terminer début octobre pour le Mondial de l'Auto à Paris.

Source : caradisiac.fr

soleron
16/01/2012, 20:01
Suite a la publication de l'article suivant sur Caradisiac

L'avis propriétaire du jour : vaudou74 nous parle de sa Citroën DS3 1.6 THP 150 Sport Chic

http://images.caradisiac.com/images/5/5/6/7/75567/S1-L-avis-proprietaire-du-jour-vaudou74-nous-parle-de-sa-Citroen-DS3-1-6-THP-150-Sport-Chic-251690.jpg

C'est la nouvelle année, et plus que jamais, Caradisiac, en plus de vous souhaiter le meilleur à vous et votre famille, vous encourage à faire part à tous de votre expérience de propriétaire. Ainsi, après une rapide inscription, vous pourrez partager, avec toute la communauté de passionnés qui viennent quotidiennement s'informer sur le monde de l'automobile et ses nouveautés, votre expérience avec votre propre voiture. Et nous, nous avons décidé de piocher chaque jour dans les avis postés sur notre site un témoignage. Au hasard, ou presque.


Ainsi, après morace et sa Renault Mégane RS, c'est aujourd'hui vaudou74 qui nous parle de sa Citroën DS3 1.6 THP 150 Sport Chic. Et vous le constaterez, nous avons encore une fois affaire à un témoignage de haute qualité. Complet, fourni, détaillé, qui aborde tous les éléments essentiels de la voiture, et qui semble objectif. Avec une note de 16,8/20 à la clé. Au passage, la DS3 de la photo d'illustration est vraiment celle de vaudou74 (je l'ai récupérée sur FA...). Sympa ce mariage de couleurs, qu'en pensez-vous ?


Et vous, qu'en pensez-vous ? N'hésitez pas si vous le souhaitez à déposer votre propre avis, pour peu que vous soyez également propriétaire de ce modèle (ou d'un autre), et à commenter cet article. La DS3 mérite-t-elle plus ou moins que la note de 16,8/20 décernée par vaudou74 ?


Petit rappel : nous ne sommes pas là pour nous attarder sur la forme du témoignage mais sur son fond. Très bien ou au contraire médiocrement écrit, il a comme valeur dans tous les cas de représenter l'avis d'un propriétaire, qui a eu le courage de se livrer.

Le témoignage de vaudou74 concernant sa Citroën DS3 1.6 THP 150 Sport Chic,

la voiture a maintenant 16500km (reçue en août 2010), je roule peu donc je me suis orienté vers une essence, le 120 n'avait pas de 6ème vitesse et comme je voulais me faire un peu plaisir, je suis parti sur le THP ( certaines concurrentes ne sortant pas avant 6mois minimum...tant pis pour elles (A1 par ex)

extérieur: prise en rouge sanguine, toit noir et jantes blanches pour éviter de tomber dans l éternel gris/blanc/noir sans que ça soit flashy comme le jaune.peu de visibilité en 3/4 arrière, donc les créneaux se font aux rétro/radar, essentiellement; il aurait été bien que le rétro droit bascule vers le bas pour voir le trottoir. écrous antivol sur les jantes ( apparemment, absents sur les nouvelles DS3 sauf racing)
le petit détail qui fait cheap: le capot se bloque avec une tige comme une 2CV, même ma vieille 106 avait des pistons pour garder le capot ouvert....

intérieur: finition correcte/bonne pour le prix (rapport qual/prix plus que correct), ça me suffit amplement, on pourrait faire mieux mais il faudrait rajouter des euros, les sièges avants sont un peu dur a basculer si on veut accéder a l'arrière, vitre passager non séquentielle ( très,très mesquin de la part de citroën, et énervant sur la durée), position de conduite nickel, très bonne tenue des sièges, aucun probèeme a avaler des kilomètres avec la voiture, sièges confortables.de nombreux airbags au cas où. petit détail dans les premières DS3 ( peut être suivantes? je sais pas), la boucle de ceinture passager qui tombe au sol et non retenue par quelque chose...détail minime mais pénible)
sièges arrieres se rabattent mais pas à plat!!!

comportement: moteur excellent, les derniers rapports un peu long,en conduite montagne, la voiture est rivée au sol, bonne reprise particulièrement si on se met en mode "atmosphérique", freins efficaces, dans les routes sinueuses , on peut être gêné par les montants avants un peu épais. en accélération brutale (avec le THP), l'avant s'allège un peu trop ( sur route mouillée, ça risque de faire patiner les roues) et la direction aussi ducoup, ça surprend au début.j'aime beaucoup la boite de vitesse, elle se manie très bien et agréable a utiliser ( un peu dure a froid en hiver par contre)
ville: visibilité 3/4 arrière médiocre, radar arrière plus que conseillé.le THP aime pas trop les embouteillages, tendance a donner des à-coups (j ai peu d'embouteillages dans mon coin, cela dit)
route: le THP permet de doubler rapidement et surement sans aucun problème, quelle que soit la côte, très appréciable dans les routes de montagnes avec les bus qui crachent des nuages noirs de particules.sur autoroute, habitacle silcencieux, la 6eme fait tomber a 2900tr a 130km/h.


habitabilité: ambiance confiné, j aime bien, a l'avant, on est bien installé. a l'arrière, habilité correcte pour la catégorie, on est un peu trop enfermé a l'arrière ( petites vitres), sièges un peu fermes a l'arrière. le coffre est ok.
note: on ne peut pas glisser un snowboard ou des ski entre les appuis-têtes arrières et la garde de toit comme pour certaines voitures ( 106 par ex), ça oblige a abattre un siège.

rangements: bonne boite a gants, rangement dans accoudoir et vide poche sous l'autoradio, rangement latéraux. tout bon pour ce gabarit.

options: peu d'options disponibles par rapport à la concurrence, ça aide a réduire le prix final mais peut frustrer ceux qui veulent certaines options indispensables pour eux ( absence de xénons ou toit ouvrant) et pour une voiture "premium", certaines options sont inexistantes alors que la concurrence ou même les versions classiques peuvent en proposer ( démarrage sans clefs, toit ouvrant, xenons, etc.....)
le GPS, cher et pas a la page, je ne l'ai pas pris, mon tomtom a 90€ me suffit...l'option myway est bien trop chere pour ce qu elle propose.on y perd l USB aussi avec....le GPS donne un bel écran mais non justifié par le prix.

fiabilité: les THP ont apparemment des problèmes sans qu'on sache si c'est général ou rares, le mien n'a aucun souci, coté fiabilité, je suis nickel mais a voir au global pour ce moteur.

écologie: étant une essence, elle pollue peu par rapport aux diesels, mes poumons ont pas mal de soucis avec les rejets des diesels (les FAP vont pas aider à ça..)....concernant le CO2, quand je voit ce que rejette les volcans,centrales thermiques ou la chine, je me dis que mon THP, c est de la catégorie mineure infinitésimale :)

au final, un rapport qualité/prix excellent, on peut faire mieux, sans nul doute mais faudra rajouter des euros. des lacunes dans les options, peut être corrigée dans une version phase 2, maintenant qu'ils ont constaté le succès de la voiture? j'avais un budget bien supérieur mais je regrette pas mon choix mis a part certains petits détails cités.

http://i39.tinypic.com/13z7uad.jpg

soleron
16/01/2012, 20:33
Un million de véhicules Peugeot et Citroën équipés de l’eCall (Appel d’Urgence)

PSA Peugeot Citroën reste leader du déploiement de l’eCall en Europe avec Citroën e-Touch et Peugeot Connect. Plus d’un million de véhicules Peugeot et Citroën équipés de ce service ont été commercialisés depuis 2003 et près de 5 500 personnes en difficulté ont déjà été secourues par les services d’urgence dans les 10 pays d’Europe où le service est ouvert.

Depuis 2010, PSA Peugeot Citroën a démocratisé cette fonction avec le lancement du Boîtier télématique Autonome (BTA). Ce Boîtier embarqué et connecté à la voiture sépare les fonctions télématiques des autres fonctions comme la téléphonie mains-libres. Il possède sa propre solution de communication permettant ainsi d’affranchir le client de tout abonnement, pendant la durée de vie du véhicule.

L’eCall ou appel d’urgence est accompagné de l’appel d’assistance géolocalisé qui met les occupants de la voiture en relation avec une assistance technique en cas de panne.

L’appel d’urgence développé par PSA Peugeot Citroën a reçu fin 2010 le prix « Euro NCAP Advanced » pour son avancée technologique en matière de sécurité.

Cette performance, unique pour un constructeur généraliste, confirme que la sécurité des véhicules est au cœur des préoccupations de PSA Peugeot Citroën en proposant des solutions de sécurité innovantes et efficaces.

Comment ca marche ?

L’appel d’urgence permet à un conducteur d’être mis en relation avec un plateau d’assistance spécialisé.

En cas d’accident, un message court (SMS), incluant l’identification du véhicule, ses coordonnées téléphoniques et sa localisation géographique précise, est envoyé de manière manuelle ou automatique par liaison GSM, à un plateau d’assistance (Inter Mutuelles Assistance en France par exemple) qui héberge et coordonne la structure de réception et de traitement des appels.

Un opérateur entre en contact avec le conducteur et analyse la situation : localisation du véhicule, gravité de l’accident, nombre de blessés, nécessité éventuelle d’envoyer des secours. Il transmet alors si nécessaire ces informations aux services de secours compétents dans la zone géographique considérée (pompiers, SAMU, gendarmerie…).

Dans le cas où le conducteur n’est pas en mesure de répondre, l’appel est envoyé automatiquement aux services de secours.

L’appel d’urgence de PSA Peugeot Citroën contribue à l’intervention rapide des secours, et participe ainsi à la réduction de la gravité des blessures et du nombre de tués sur les routes.

www.psa-peugeot-citroen.com (http://www.psa-peugeot-citroen.com)

soleron
17/01/2012, 19:30
Peugeot et Citroën cassent les prix de leurs électriques

Le prix des Peugeot Ion et Citroën C-Zero est littéralement sacrifié. Les deux électriques profitent d'un rabais de près de 20%.

On compare souvent la voiture électrique aux produits high-tech mobiles. Les deux font appel à des facturations au forfait, ils ont les mêmes problèmes d’autonomie et présentent des potentiels d’innovations impressionnants. Aujourd’hui, on serait tenté d’y ajouter la décote de leur prix d’achat. On achète son PC portable et deux mois après, son prix a baissé de 20%. Chez Peugeot et Citroën, c'est un peu le même phénomène.

Les Ion et C-Zero viennent en effet de perdre quasiment 6.000 euros ! Les deux électriques sont maintenant proposées à 29.500 euros soit 24.500 après déduction du bonus écologique de 5.000 euros auquel elles donnent droit. Une remise de presque 20% sur le prix catalogue, hors promotion, c’est plus qu’inhabituel dans le monde automobile, très préoccupé sur la valeur de ses produits, en concession et en occasion.

Rappelons toutefois que Peugeot et Citroën avaient annoncé que le prix de ces deux électriques allait baisser, comme pour la Mitsubishi IMiEV - dont elles sont issues - qui a déjà eu droit à son rabais au Japon. Avec ce nouveau tarif, les deux électriques de PSA affichent maintenant un prix moins déconnecté de celui des électriques de Renault.

Source : cartech.fr

soleron
17/01/2012, 21:12
De nouvelles récompenses pour Citroën et la DS4

http://news2zest.blogspot.com/2012/01/de-nouvelles-recompenses-pour-citroen.html

C'est une surprise, la DS4 a sauvé l'honneur de la DS3 qui s'était fait battre par la Peugeot RCZ l'an passé.
La Citroën DS4 est élue Voiture Gay Européenne de l’année 2012 ! : http://www.ledorga.fr/fr/election-voitu ... -2012.html (http://www.ledorga.fr/fr/election-voiture-gay/voiture-gay-europeenne-2012.html)

Citroën est élue Marque Automobile Gay Européenne de l’Année 2012 ! : http://www.ledorga.fr/fr/election-marqu ... -2012.html (http://www.ledorga.fr/fr/election-marque-automobile/marque-auto-gay-2012.html)

Source : news2zest

minupinu17
18/01/2012, 09:23
mes à aimé , n'a pas aimé sur ma DS3 sont les même que vaudou74

suis entièrement d'accord =)

soleron
19/01/2012, 09:01
Bientôt un club DS Privilège chez Citroën

Publié par lmeillaud le 19 janvier 2012 · Déposer un commentaire

Pour accompagner le lancement de la ligne DS, et dans un souci constant de satisfaire le client, la marque aux chevrons lancera en 2012 le Citroën DS Privilège en Europe. Comme son nom l’indique, ce club sera dédié aux clients de la ligne DS. Une première pour une marque automobile généraliste. Avec 78 000 ventes pour DS3 et 29 000 pour DS4, les modèles de la ligne DS ont représenté 7 % des ventes mondiales de Citroën en 2011. En 2012, avec la 1ère année pleine en Europe de cette ligne au complet, ils devraient représenter près de 15 %.

SOURCE : autobuzz

Envoyé depuis mon Desire HD avec Tapatalk

minupinu17
19/01/2012, 09:30
ça fait quoi de faire parti du club ?

soleron
19/01/2012, 09:32
On sait pas encore

soleron
19/01/2012, 18:11
Ben Jeepy c est écrit juste au dessus

Tu as perdu tes lunettes LOL

soleron
19/01/2012, 20:44
WRC,…: Peugeot-Citroën et son budget sportif de 80M€…

Hier soir, le groupe Peugeot-Citroën a annoncé que le programme endurance du constructeur sochalien allait être abandonné pour des raisons budgétaires. Reste une question, quel est le budget sportif du groupe français avec ses deux marques et pourquoi Citroën garde son programme WRC, alors que Peugeot abandonne sa 908 ?

Le budget total du premier groupe automobile français pour ses programmes de sport automobile est de 80 millions d’euros environ. Cette somme comprend uniquement les investissements du constructeur pour les deux programmes sportifs des marques Peugeot et Citroën. Ce budget est équivalent à celui de Renault et 20 millions inférieur à celui d’Audi par exemple. Le programme 908 de Peugeot avait un coût de 75 millions d’euros (15 millions de plus que Audi par exemple pour son programme équivalent). Essentiellement dû à la mise au point de la technologie hybride/diesel devant être mise en avant en 2012. Mais, de cette somme, il faut déduire 20 millions d’euros d’aide technique et sponsoring direct du pétrolier français Total.

Le budget sportif de Peugeot équivalent à celui de Renault

Ce dernier met à disposition environ 30 millions d’euros pour chacun des groupes automobiles français, sur leur programme sportif. Renault partage cette somme avec ses partenaires (Lotus F1 Team et Red Bull Racing), tandis que PSA les réparties entre ses deux constructeurs. Le programme endurance aspire donc 70% de cette manne pétrolière.

35M€ de budget pour Peugeot-Citroën en WRC

Le programme WRC de Citroën dispose d’un budget de 35 millions d’euros. Mais, en réalité, la marque au chevron ne dépense que 15 millions d’euros. En effet, 10 millions d’euros proviennent de Total et 10 autre millions du sponsoring de Red Bull. L’investissement de Citroën ne comprend toutefois pas le salaire de Sébastien Loeb, qui est pris en charge directement par le constructeur, selon toute vraisemblance.

Le programme WRC est donc viable, car il est soutenu par un sponsor, ce qui n’a jamais été le cas du programme des 24h du Mans et de la 908. Ce qui explique le retrait de Peugeot pour raisons budgétaires... Reste toutefois une question : pourquoi investir des millions euros, pour ensuite tout stopper et reprendre plus tard systématiquement à zéro ce qui a été entrepris ? La question est posée, car plusieurs constructeurs automobiles, du fait de la crise économique, adopte une stratégie modeste et sur le long terme pour récolter des fruits positifs, au lieu de pratiquer le retrait dur.



Source : Sportune.fr

soleron
20/01/2012, 07:19
Bientôt un club DS Privilège chez Citroën

Publié par lmeillaud le 19 janvier 2012 · Déposer un commentaire

Pour accompagner le lancement de la ligne DS, et dans un souci constant de satisfaire le client, la marque aux chevrons lancera en 2012 le Citroën DS Privilège en Europe. Comme son nom l’indique, ce club sera dédié aux clients de la ligne DS. Une première pour une marque automobile généraliste. Avec 78 000 ventes pour DS3 et 29 000 pour DS4, les modèles de la ligne DS ont représenté 7 % des ventes mondiales de Citroën en 2011. En 2012, avec la 1ère année pleine en Europe de cette ligne au complet, ils devraient représenter près de 15 %.

SOURCE : autobuzz

Envoyé depuis mon Desire HD avec Tapatalk

Quels seront les avantages à faire partie de ce club?
Merci de ta réponse, si tu l'as, Stef.



ça fait quoi de faire parti du club ?


On sait pas encore

:siffle: :siffle: :siffle: :siffle:

devilcoq
20/01/2012, 10:18
Classement constructeur fiabilité 2011


http://img18.imageshack.us/img18/2945/img0005mt.jpg (http://imageshack.us/photo/my-images/18/img0005mt.jpg/)

http://img845.imageshack.us/img845/8766/imguz.jpg (http://imageshack.us/photo/my-images/845/imguz.jpg/)

ouuuhhhhhhh les allemandes n'ont qu'à bien se tenir, citroen a gagné 2 places au classement fiabilité constructeur, depuis l'an dernier ...
il faut continuer ainsi !!!

Ragnotti
21/01/2012, 20:57
chevrolet deuxieme des plus fiables???

Bah la camaro risque de cartonner...

Nabaroch
21/01/2012, 23:04
Ton classement date un peu, voici le dernier en date que j'ai trouvé :
- les trois premiers ainsi que Citroën na pas bougé
- Renault a reculé de deux places
- les allemandes sont toujours à la traine...

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-constructeurs-automobiles-les-moins-polluants_276527.html?p=1

Nabaroch
21/01/2012, 23:22
Je viens de découvrir contre toute attente par rapport à ce que l'on voit sur certains topics du forum que les véhicules Citroën sont très fiables.
Je suis à la recherche d'un classement par marque, mais je n'ai pas encore trouvé... :bien:

soleron
22/01/2012, 09:04
50 ans chez PSA Peugeot-Citroën De la tôle à la forme

http://www.lalsace.fr/fr/images/B87EF41D-16F1-4E48-943B-8270BC00A581/ALS_03/a-l-emboutissage-le-toucher-est-fondamental-pour-une-belle-qualite-des-pieces-de-carrosserie.jpg

À l’emboutissage, le toucher est fondamental pour une belle qualité des pièces de carrosserie.

En 2012, chaque mois, pour fêter le cinquantenaire du site industriel PSA de Mulhouse, nous visitons une unité de production – ou usine – en compagnie d’un salarié et d’un retraité. Aujourd’hui l’emboutissage, première étape de fabrication d’une voiture.





Résumer l’emboutissage ? Disons que c’est là où l’on passe de la bobine d’acier à la forme de la voiture. Grossièrement. L’usine d’emboutissage marque la genèse d’une voiture. Avant l’emboutissage, une Peugeot ou une Citroën n’existe que dans les livres ou les ordinateurs. Notre visite emprunte donc une voie ferrée qui permet à des trains d’acheminer de gigantesques bobines d’acier. La qualité du traitement, l’épaisseur de cet acier peut varier selon l’utilisation, mais ce qui ne change pas, c’est le processus industriel qui va consister à dérouler ces bobines de près de 20 tonnes puis à les découper pour faire des flans ( « sans c » précise Gilles Albert, responsable de fabrication) et enfin à les transformer en pièces, à l’aide de presses de taille différente. Pourtant, notre visite commence sous l’unité de production, dans un dédale de couloirs où de gigantesques tapis récupèrent les chutes d’acier. « Sur une bobine, on a 30 % de chute, explique Gilles Albert. Mais tout est récupéré ici, recompacté en paquet pour être recyclé chez notre fournisseur. »

L’amour de la tôle bien pliée

Les paquets de chutes ressemblent à de superbes compressions de César, mais finissent invariablement dans des wagons pour être refondus. Avant d’aller découvrir les presses, on visite l’atelier de formation, où passent tous les employés et intérimaires qui travailleront à l’emboutissage. Ici on apprend le contrôle visuel, le contrôle au toucher, l’amour de la tôle bien pliée. Retour aux presses de 320 à 5200 tonnes qui frappent avec méthode tout l’acier qui se présente. Les robots manipulent les plaques et les hommes surveillent la qualité du travail. La précision est de l’ordre du micron et les contrôles permanents. « Vous savez, s’il y a un cheveu entre la presse et la tôle, ça va se voir, détaille Gilles Albert. Donc, la propreté des installations est un challenge permanent. » La voiture est encore un puzzle géant avec son capot, ses portes, sa caisse… disséminés dans l’usine d’emboutissage. Tout va maintenant partir du côté du ferrage, notre prochaine visite privée au cœur du site PSA de Mulhouse, ou vers d’autres sites industriels du groupe. L’aventure démarre.

Source : lalsace.fr

ace3m
22/01/2012, 11:14
Ton classement date un peu, voici le dernier en date que j'ai trouvé :
- les trois premiers ainsi que Citroën na pas bougé
- Renault a reculé de deux places
- les allemandes sont toujours à la traine...

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-constructeurs-automobiles-les-moins-polluants_276527.html?p=1

J'ai bégayé et m'en excuse...
Le classement ne date pas, j'avais entendu cela sur France info pendant les fêtes de fin d'année..
Mais c'est vrai que le tableau que j'ai récupéré sur le net date lui de 2009.
(j'en ai pas trouvé de plus récent sur tonton google :vap: )

L'important est de voir que Citröen est à une très bonne 5ème place, et que Peugeot est carrément 3ème.
Et que Citroën est passé devant Rino tu as raison!
:applause: :applause: PSA
Bravo pour les françaises!
Néanmoins il faut nuancer ces résultats car chez nos voisins germains la puissance moyenne de leur gamme est nettement au dessus des nôtres...
Chez BM en rapport avec la puissance, leurs rejets de CO sont très performants!
Même porsche, regardez les rejets d'une gt2, c'est stupéfiant!
Dans ce domaine les plus mauvais, je parle d'autos sportives, sont les sub et les mitsu.! :hum:

devilcoq
22/01/2012, 13:10
Je viens de découvrir contre toute attente par rapport à ce que l'on voit sur certains topics du forum que les véhicules Citroën sont très fiables.
Je suis à la recherche d'un classement par marque, mais je n'ai pas encore trouvé... :bien:

le classement fiabilité, je l'ai posté sur la page précédente, et citroen est 6° donc les véhicules sont relativement fiables ...
en revanche les allemandes dont tout le monde parlent beaucoup, ba dans la réalité des choses, c'est pas vraiment ce qu'il y a de meilleur en fiabilité.
je répète qu'il s'agit du classement de 2011 !!!

Nabaroch
22/01/2012, 13:24
Je viens de découvrir contre toute attente par rapport à ce que l'on voit sur certains topics du forum que les véhicules Citroën sont très fiables.
Je suis à la recherche d'un classement par marque, mais je n'ai pas encore trouvé... :bien:

le classement fiabilité, je l'ai posté sur la page précédente, et citroen est 6° donc les véhicules sont relativement fiables ...
en revanche les allemandes dont tout le monde parlent beaucoup, ba dans la réalité des choses, c'est pas vraiment ce qu'il y a de meilleur en fiabilité.
je répète qu'il s'agit du classement de 2011 !!!

C'est très subjectif, car si l'on regarde le classement de l'ADAC pour l'Allemagne, on arrive exacetement à l'inverse, c'est BMW qui est en tête suivi par les autrres marques allemandes. Bizarre, chauvinisme ???

http://www.adac.de/infotestrat/unfall-schaeden-und-panne/pannenstatistik/default.aspx?ComponentId=73430&SourcePageId=47819

Dans la catégorie de la DS3 (Kleinwagen ==> petites voitures) c'est la mini qui est en tête donc la "cousine" de nos belles...

devilcoq
22/01/2012, 14:09
ton test est de 2010 ...
et puis c'est par voiture et non par marques ...

Nabaroch
22/01/2012, 14:18
Oui, mais c'est les modèles les plus vendus en Allemagne, donc représentatifs. Les données 2011 ne sont pas encore disponibles...

Je cherche depuis un bon moment un classement non français par marque, mais je n'en trouve pas...

soleron
23/01/2012, 22:17
M34 … Citroën "ID"

http://2.bp.blogspot.com/-n3_Y4alJQGE/Tx2WxslIQCI/AAAAAAAAQ0Y/3DL3Ove7Rck/s320/12.jpg

Une certaine ID du low-cost

"Low-cost : les responsables Citroën n'aiment pas cette expression. Ils travaillent pourtant sur de futurs modèles plus abordables, même si leur principal atout ne sera pas seulement leurs prix.
Voilà la première de la lignée, une berline quatre-portes qui mènera la vie dure aux Dacia, Chevrolet et autres coréennes.

Avec ses nouvelles DS3, DS4 et DS5, Citroën s'est attaqué aux modèles Premium. Mais la marque aux Chevrons n'a pas abandonné ses racines populaires.

Cette Citroën "ID" sera présentée au prochain Mondial. "

… lire l'article :http://www.automobile-magazine.fr/actualites/scoops/citroen/citroen_id2

Source : news2zest

Feanaro
24/01/2012, 07:23
Original! J'adore! (dommage que ce ne soit qu'en Chine, hum :baillon: )

soleron
24/01/2012, 20:23
S. A. I. D. A. Citroën Algérie : La DS3 1.6 THP de 155 ch est là !

L’année 2012 est celle des nouveautés chez SAIDA, filiale du groupe français, GBH, distributeur de Citroën qui vient de renforcer l’offre sur la ligne DS avec l’arrivée d’une nouvelle motorisation sur la DS3 à savoir la 1.6 THP d 155 ch, en plus de l’ouverture des commandes sur la DS4.

Disponible depuis plus d’une année en motorisation 1.4 VTi de 95 ch avant l’arrivée mi-2011 de la 120 ch BVA, Citroën Algérie enrichit l’offre en proposant désormais la DS3 avec le moteur 1.6 THP de 155 ch, un bloc issu de la coopération entre PSA et BMW.

Cette nouvelle sur la DS3 est proposée en finition Sport Chic qui offre de série, divers équipements d’aide à la conduite comme le régulateur-limiteur de vitesse, ABS, ESP, AFU, REF, airbags latéraux et frontaux, climatisation automatique, jantes alu. 17", ordinateur de bord, verrouillage centralisé, lecteur CD MP3, Bluetooth, éclairage à LED, antibrouillards, sellerie cuir, rétro chrome, kit sport... pour 2 390 000 DA TTC, taxe VN comprise.

Avec l’arrivée de la DS4 et cette nouvelle motorisation sur la DS3, Citroën Algérie veut mettre en avant une gamme DS complète, avec l’introduction prochainement de la DS5. « Nous allons d’une part créer de véritables corners DS à par entière dans les différents points de vente qui pourront accueillir la gamme complète, et nous réfléchissons également à la possibilité d’ouvrir des " DS Stores" dans les villes qui peuvent représenter un potentiel important pour cette ligne DS, qui va s’élargir dans les mois et années qui viennent », nous avait déclaré le directeur général de Citroën Algérie, Patrick Coutellier qui précise que la gamme DS de Citroën s’adresse à une clientèle haut de gamme.

Prix & motorisations DS3

1.4 VTi de 95 ch Sport Chic : 2 065 000 DA TTC taxe VN comprise, 1 623 007 DA licence, 1 670 306 DA ANSEJ

1.46 VTi de 120 ch BVA Sport Chic : 2 290 000 DA TTC taxe VN comprise, 1 792 509 DA licence, 1 851 539 DA ANSEJ

1.6 THP de 155 ch Sport Chic : 2 390 000 DA TTC taxe VN comprise, 1 853 649 DA licence, 1 914 162 DA ANSEJ

Source : autoalgerie.com

soleron
25/01/2012, 19:26
[dmotion:6ku1uyi8]xnmozo_les-marques-peugeot-et-citroen-sont-tres-complementaires_news[/dmotion:6ku1uyi8]

soleron
26/01/2012, 07:08
Citroën : Les joueurs d'Arsenal au coeur de la nouvelle campagne pub


http://www.meltybuzz.fr/citroen-les-jou ... 92897.html (http://www.meltybuzz.fr/citroen-les-joueurs-d-arsenal-au-coeur-de-actu92897.html)

soleron
26/01/2012, 20:23
Citroën lance les DS Store
.
http://www.bfmbusiness.com/sites/default/files/imagecache/640x380/articles/ds%20citroen.JPG

A la fin de l'année, 90 % des concessions auront totalement adopté les nouvelles normes esthétiques de la marque avec le slogan "créative technologie". Mais déjà Citroën passe à l'étape suivante.

La DS va faire de plus en plus bande à part du reste de la gamme. En donnant plus d’autonomie à sa berline, Citroën veut renforcer son image de constructeur Premium. C'est la nouvelle stratégie de la marque.

Citroën planche sur deux modèles très différents. D'un côté, les DS Store. Il s'agira de points de vente entièrement consacrés à la DS. Des sortes de show-room seront implantés dans les grandes métropoles comme Paris, Milan ou encore Barcelone. Sur le modèle de ce que fait BMW avec sa Mini.

Les DS 3, 4 et 5 isolées des autres Citroën

Deuxième option : des espaces dédiés dans une concession généraliste. Les DS 3, 4 et 5 vont en quelque sorte être isolées du reste de l'offre Citroën. Leur "corner" disposera d'une mise en scène particulière.

Pour le constructeur automobile, cette réorganisation a un objectif prioritaire. Il lui faut conforter l'image de marque premium de sa ligne DS vis-à-vis des incontournables allemandes, mais aussi amplifier sa tactique de conquête. 60 % des clients qui ont acheté une DS3 n'avaient jusque-là jamais mis les pieds chez Citroën.

Source : bfmbusiness.fr

soleron
26/01/2012, 21:36
RTL ( replay du chat), Les Invalides ... Sébastien Loeb & Citroën honorés.

http://4.bp.blogspot.com/-lNJYEVhcjGY/TyFT9ZHzn7I/AAAAAAAAQ9w/gkk0wcFF7qI/s320/26.jpg

http://3.bp.blogspot.com/-wMfVkU5XmuM/TyFT4yIwzFI/AAAAAAAAQ9k/OhVC9oyQjx4/s320/27.jpg


Quelques photos + article, voir là :http://www.technologicvehicles.com/fr/green-transportation-news/1540/concept-cars-at-the-invalides-paris-27th-edit

[youtubehd:3kpvc7p8]MIkZniMA0uc[/youtubehd:3kpvc7p8]

La ligne DS a reçu hier le Grand Prix du design à l’occasion du 27ème Festival Automobile International. Il récompense ainsi les partis-pris forts choisis par la Marque et plébiscités par ses clients.
Sébastien Loeb, véritable ambassadeur de la Marque CITROËN, se voit remettre lui, la prestigieuse Palme d’or du Festival pour son 8ème titre de Champion du Monde des Rallyes conquis en 2011.

GRAND PRIX DU DESIGN POUR L’ENSEMBLE DE LA LIGNE DS

La ligne DS, née en à peine 20 mois, est aujourd’hui constituée des CITROËN DS3, DS4 et DS5.
C’est une ligne complémentaire de la gamme principale qui propose des produits pour des clients à la recherche de parti-pris de style, d’architecture, de sensations et de raffinement.

Alors que la CITROËN DS5, dernier opus de cette ligne de produits et première CITROËN à proposer la technologie Full Hybride Diesel : l’Hybrid4, arrive dans les points de vente de la Marque, le succès commercial de la ligne DS est déjà au rendez-vous avec près de 180 000 voitures vendues depuis sa création.

Aujourd’hui, à travers ce Grand Prix du design, le Festival Automobile International reconnait bien sûr le travail des équipes de style de CITROËN mais aussi la montée en gamme de l’ensemble de la Marque.

Le trophée a été remis à Jean-Pierre PLOUE, Directeur du style du groupe PSA PEUGEOT CITROËN.

http://4.bp.blogspot.com/-IsNxJ04fQ5E/TyE4gNMocnI/AAAAAAAAQ9M/J8oAEdNsno4/s320/24.jpg

PALME D’OR POUR LA CARRIERE EXCEPTIONNELLE DE SEBASTIEN LOEB

L’aventure sportive entre CITROËN et Sébastien Loeb a débuté en 2001. Dix ans plus tard, il devient le sportif automobile le plus titré de l’histoire grâce aux 8 titres de Champion du Monde des Rallyes qu’il a enchaîné, tous les ans, entre 2004 et 2011.

Sébastien Loeb a également offert sept titres de Champion du Monde des constructeurs à CITROËN et la course continue en 2012 avec un carton plein au Monte-Carlo, premier rallye du Championnat du Monde 2012 couru ce week-end.

Pour honorer ce parcours sportif exceptionnel, le jury du 27ème Festival Automobile International a décidé de lui remettre sa Palme d’or.

Auparavant, il était dans les locaux de la station de radio d'RTL pour un chat animé par Christophe Bourroux, dans les coulisses … a suivre ici en detail : viewtopic.php?f=24&t=4194&p=294697#p294697 (http://www.ds3spirit.com/viewtopic.php?f=24&t=4194&p=294697#p294697)



Source : news2zest

ps : j'y vais dimanche, donc vous aurez qq photos : ici : viewtopic.php?f=23&t=4804 (http://www.ds3spirit.com/viewtopic.php?f=23&t=4804)

soleron
27/01/2012, 07:16
La suprématie de VW relance l'idée d'une alliance PSA-Fiat


PARIS/MILAN (Reuters) - Après avoir longtemps résisté aux avances de son concurrent Fiat, PSA Peugeot Citroën pourrait décider qu'une alliance, si difficile soit-elle, est devenue le seul moyen de combler le retard avec le leader européen de l'automobile, l'allemand Volkswagen.

Les énormes investissements envisagés par VW et l'emprise internationale des marques du groupe de Wolfsburg pourraient contraindre les plus petits acteurs du secteur à s'allier pour réduire leurs surcapacités, gonfler leurs volumes et partager les coûts de développement.

"Il est certain que PSA a besoin de changer d'échelle", commente Philippe Houchois, analyste chez UBS. "Il hésite depuis longtemps sur la question (d'une alliance), mais celle-ci l'a maintenant rattrapé."

Volkswagen a déjà laissé sur place ses cousins latins avec un plan d'investissement de 62 milliards d'euros dans des nouveaux modèles sur la période 2011-2016.

Cette ambition contraste avec les 3,7 milliards d'euros de dépenses annuelles que PSA a consacrées en moyenne à ses investissements et à sa recherche et développement sur la période 2008-2011; ou avec les 26 milliards d'euros programmés par Fiat et Chrysler entre 2010 et 2014.

Si PSA et Fiat disposent tous deux de suffisamment de liquidités pour faire face à la morosité attendue sur le marché européen en 2012, à plus long terme ils risquent d'être limités dans la course aux technologies qui caractérise le secteur automobile, faute de disposer de la taille critique.

"Personne ne veut être davantage exposé à l'Europe, mais si vous êtes déjà sur place, alors vous avez besoin d'économies d'échelle", poursuit Philippe Houchois.

PSA et Fiat restent les constructeurs européens les plus dépendants du continent, avec en 2011 respectivement 58% et 45% de leurs ventes en Europe. Or ils ont sous-performé le marché européen avec, selon les chiffres de l'Acea, respectivement un recul de 12 et 9% de leurs ventes de voitures neuves, alors que l'ensemble du marché a baissé de seulement 1,4% et que Volkswagen a au contraire vu ses ventes croître de 8%.

ISOLEMENT CROISSANT

Dans ce contexte, les propos de l'administrateur délégué de Fiat, Sergio Marchionne, le 11 janvier au salon de l'automobile de Detroit, ont ravivé l'idée d'une alliance entre les groupes de Sochaux et de Turin.

Sergio Marchionne a dit que l'Europe avait besoin d'un nouveau géant capable de rivaliser avec Volkswagen, dont la part de marché sur le continent atteint désormais 23,3%. Il a ajouté que "si la question (d'un rapprochement avec PSA) se pose, c'est sûr que je regarderai", tout en précisant qu'aucune discussion n'était en cours.

La part de marché de PSA Peugeot Citroën dans les voitures ressort à 12,4% et celle de Fiat à 7%.

Depuis la création de PSA en 1976 avec le rachat de Citroën par Peugeot, PSA a noué plusieurs partenariats ponctuels concentrés sur des technologies ou des modèles, mais n'est jamais allé plus loin.

Sa coopération très ancienne avec Fiat s'est même distendue lorsque le groupe italien a annoncé qu'il ne renouvellerait pas l'essentiel de son partenariat dans les utilitaires. Une tentative de rapprochement avec le japonais Mitsubishi s'est quant à elle soldée par un échec en 2010.

Parmi les généralistes, PSA et Fiat -même après le rachat de Chrysler- restent donc les plus isolés en Europe, alors que parallèlement Renault, déjà allié à Nissan, multiplie les projets communs avec son nouvel allié. En Bourse, PSA et Fiat ont signé sur les douze derniers mois les deux plus mauvaises performances de l'indice sectoriel européen.

Si l'idée d'un tandem PSA-Fiat refait surface, les obstacles sont loin d'avoir disparu. Le nouveau directeur des marques de PSA, Frédéric Saint-Geours, a déclaré au début du mois qu'une alliance n'était pas exclue, mais à condition de trouver le bon partenaire et de préserver l'indépendance du groupe.

"Marchionne aime bien lancer des idées, mais je ne suis pas certain que celle-ci trouve un terreau fertile", souligne Stephen Reitman, analyste à la Société générale

Une source interne de PSA a même qualifié un tel projet de "catastrophe sociale et industrielle" tant les doublons sont nombreux entre les deux généralistes.

Thierry Huon, analyste chez Exane BNP Paribas, insiste quant à lui sur les complémentarités: sur le segment des berlines compactes, les Peugeot 308 et Citroën C4 permettraient de corriger un point faible de Fiat, tandis que la célèbre Panda permettrait au groupe turinois de compléter l'offre du français dans les citadines.

"Ils peuvent faire beaucoup de choses ensemble, mais d'abord, ils doivent faire le ménage chacun chez soi", ajoute-t-il.

Sergio Marchionne s'est dit intéressé par un partage de plate-forme sur le segment des citadines et des berlines polyvalentes, ce qui lui permettrait d'économiser plusieurs milliards d'euros en coûts de développement.

La Fiat Punto et l'Opel Corsa partagent déjà une plate-forme B développée par General Motors et dont la durée de vue est estimée à sept ans environ. La plate-forme A, utilisée par la Panda, devra quant à elle être renouvelée dans des délais plus brefs.

Source : reuters.fr

soleron
28/01/2012, 09:05
Poissy : PSA lance la 208 sur fond de crise

http://www.leparisien.fr/images/2012/01/27/1832501_10616371_640x280.jpg
POISSY LE 27 JANVIER 2012. Le président du directoire de PSA Peugeot citroën, Philippe Varin, est venu en compagnie du ministre de l'Industrie Eric Besson pour lancer la production de sa citadine 208, sur le site de Poissy (Yvelines). | LP/Yves Fossey

La 208 sera-t-elle le modèle de la relance ? Dans un contexte de crise du secteur, PSA Peugeot Citroën, en difficulté actuellement en Europe, a lancé officiellement vendredi sa nouvelle citadine, dont il espère faire un de ses modèles phares.


SUR LE MÊME SUJET
Toute l'actualité de la 208 sur notre blog auto (http://en-voiture.blog.leparisien.fr/tag/208)

«La 208 est un lancement majeur pour le groupe», a souligné le président du directoire, Philippe Varin, venu au côté du ministre de l'Industrie Eric Besson lancer la production sur le site de Poissy (Yvelines). Le nouveau modèle «s'inscrit dans la lignée des grands succès de Peugeot», a ajouté Philippe Varin.

PSA, n°1 français de l'automobile, compte beaucoup sur ce nouveau modèle, héritier de l'emblématique 205 et remplaçant des 206 et 207, pour relancer ses ventes. Il sera disponible dans les concessions à partir du printemps dans une version trois portes et sera vendu entre 12.000 et 20.000 euros, selon les modèles. PSA espère vendre 550.000 exemplaires de sa 208 à travers le monde, «dont probablement 400.000 en Europe», a déclaré Philippe Varin. Avec elle, le groupe «vise 40% des ventes de la marque» Peugeot, a-t-il ajouté.

La moitié de la production se fera à Poissy

Près de la moitié des 208 seront produites à Poissy, mais aussi à Trnava en Slovaquie et dans une moindre mesure à Mulhouse (Haut-Rhin). Le site de Madrid, qui fabrique actuellement des 207, n'a en revanche pas été retenu. En dehors d'Europe, elle sera produite au Brésil à partir de 2013.

Philippe Varin a mis en avant la volonté du groupe de produire en France, rentable selon lui même sur un petit modèle comme la 208 «si c'est une voiture dont le niveau de qualité est remarquable». PSA espère ainsi conserver son poids important sur le segment B des citadines, à l'heure où Renault sortira la quatrième génération de Clio, dévoilée au salon de Paris à l'automne.

C'est d'autant plus crucial que PSA, n°2 européen derrière l'allemand Volkswagen, a vu ses ventes mondiales décliner de 1,5% en 2011 à 3,5 millions d'unités. La chute a été beaucoup plus brutale encore en Europe : - 6%. En cause : la conjoncture difficile en Europe du Sud mais aussi la concurrence faite à sa 207. PSA espère redresser la situation grâce à son internationalisation et à la montée en gamme de ses modèles, illustrée par la ligne DS chez Citroën ou encore la 508 et la 3008 chez Peugeot.


Eric Besson interpellé par des syndicalistes

A leur arrivée vendredi dans l'atelier de montage de la 208, Philippe Varin et Eric Besson ont été interpellés par plusieurs représentants de la CGT venus manifester leur inquiétude quant à l'avenir du site d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), l'un des plus touchés par les suppressions de postes et dont l'avenir après 2014 n'est pas assuré. Le secrétaire général de la CGT Poissy, Farid Borsali, a demandé à Erid Besson d'organiser une réunion tripartite (ministère-direction-syndicats) au sujet d'Aulnay. «Vous serez invités très vite», a répondu le ministre.

Le groupe a subi une perte significative dans sa branche automobile au second semestre 2011. Cette situation l'a amené à concevoir un plan d'économies de 800M€ cette année, dont la moitié tirée sur les frais fixes. Ceci va se traduire par la suppression de 6.000 postes en Europe, dont 4.300 en France, à la fois dans les effectifs de PSA mais aussi chez des prestataires extérieurs.




Source : LeParisien.fr

Ragnotti
28/01/2012, 09:56
Waw!!! la bmw a la fin de ta video soleron...elle envoie!!

Le concept car peugot pompe un peu les grandes lignes de la DS5...logique!

et la plus belle de ta vidéo...la SLS...miam

fstadou
28/01/2012, 22:02
Quelques images des futures concessions DS Store en Chine (Pékin, Shanghai, Shenzhen,...) :

http://i45.servimg.com/u/f45/17/15/86/40/conces10.jpg (http://www.servimg.com/image_preview.php?i=31&u=17158640)

http://i45.servimg.com/u/f45/17/15/86/40/conces11.jpg (http://www.servimg.com/image_preview.php?i=32&u=17158640)

http://i45.servimg.com/u/f45/17/15/86/40/conces12.jpg (http://www.servimg.com/image_preview.php?i=33&u=17158640)

http://i45.servimg.com/u/f45/17/15/86/40/conces13.jpg (http://www.servimg.com/image_preview.php?i=34&u=17158640)

http://i45.servimg.com/u/f45/17/15/86/40/conces14.jpg (http://www.servimg.com/image_preview.php?i=35&u=17158640)

http://i45.servimg.com/u/f45/17/15/86/40/conces15.jpg (http://www.servimg.com/image_preview.php?i=36&u=17158640)

Citroën prévoit d'en construire également dans les grandes villes européennes.

Source: Forum Citroën DS5

soleron
29/01/2012, 08:23
Surprise : une Citroën C5 de Supertourisme ... suédois


http://images.caradisiac.com/logos/1/9/8/2/161982/S5-Surprise-une-Citroen-C5-de-Supertourisme-suedois-75837.jpg

Un nouveau championnat de Supertourisme suédois va voir le jour l'an prochain. Les autos qui y participeront seront des silhouettes, soit des châssis tubulaires à moteur V6 3,5l recouvert d'une peau composite représentant différentes marques. Si nous savions que des Volvo, des Audi et quelques autres marques étaient prévues, cette Citroën C5 ultra musclée est une surprise.


L'engagement dans le championnat TTA suédois est le fait des importateurs et non des usines, il sera donc possible d'avoir une grille à l'aspect bigarré. Si plusieurs marques étaient attendues comme Volvo, Audi, Kia, BMW et Saab (est-ce encore d'actualité ?), elles devraient être rejointes par Citroën dont un « concept » est exposé actuellement sous une tente du village qui va accueillir le barnum des participants au championnat du monde WRC dont la prochaine manche se déroulera en Suède.


Cette C5 hypertrophiée évoquée par Teknikens Värld et shootée par clubfoto devrait donc reposer, comme les autres, sur un châssis SF12 construit chez Solution F qui fournira 20 voitures à ce nouveau TTA suédois 2012. Ce même châssis qui pourrait accueillir en 2013 la motorisation hybride sur laquelle travaille la firme d'Eric Chantriaux.


Et si Citroën est présent, il y a fort à parier que Peugeot y sera aussi. La 508 serait parfaite.

Source : caradisiac

devilcoq
29/01/2012, 12:01
sympa le V63.5L dans la C5 ^_^

devilcoq
29/01/2012, 14:22
en tout cas le magazine échappement de ce mois-ci avec les DS3 est fort sympa en lecture :)

devilcoq
29/01/2012, 20:13
je fais de mon mieux pour suivre le forum mais avec l'armée pas toujours facile lool
En plus on comprend mieux certains choix et pourquoi la DS3 n'est pas aussi radicale que la clio RS les ingénieurs explique bien, en revanche tu as vue le train avant de la R est très semblable à ce lui de la WRC, en revanche le train arrière n'a rien à voir lool
mais je pense qu'il aurait pu mettre l'autobloquant sur la R et le lève vitre passager séquentiel, on est pas à une centaines d'euros prêt mdr

soleron
30/01/2012, 07:16
Des gifs animés pour la Citroen DS5 et Arsenal

http://www.sportsmarketing.fr/wp-content/uploads/2012/01/CitroenDS5ArsenalCinemagraphHeader.gif

http://www.sportsmarketing.fr/wp-content/uploads/2012/01/CitroenDS5ArsenalCinemagraphBreeze.gif

On peut dire qu’internet est également touché par le Back to Basic. Depuis quelques temps, les gifs animés reviennent fleurir la toile. Leur style et leur qualité sont bien entendus plus appliqués, que ceux que nous pouvions voir avant.

Cette fois-ci c’est Citroën UK qui s’y met. Après avoir conçu des « cinémagraphs » pour le lancement de la Citroën DS5, le partenaire de l’équipe d’Arsenal revient avec une série de gifs mettant en scène les joueurs de l’équipe : Laurent Koscienly, Robin Van Persie et Mikel Arteta.

Plutôt osé comme support, mais cela fait son charme

http://www.sportsmarketing.fr/wp-content/uploads/2012/01/CitroenDS5ArsenalCinemagraphKeepyUppy.gif

http://www.sportsmarketing.fr/wp-content/uploads/2012/01/CitroenDS5ArsenalCinemagraphSpinning.gif

http://www.sportsmarketing.fr/wp-content/uploads/2012/01/CitroenDS5ArsenalCinemagraphsShoulders.gif

Source : blogenbois.fr

soleron
30/01/2012, 22:23
La gamme DS de Citroën trouve son public

Avec la gamme DS, le groupe Peugeot Citroën a visiblement atteint son objectif de monter en gamme et de conquérir l’international avec le Brésil et la Chine, entre autres…

En lien avec cette article

Citroën lance les DS Store (http://www.bfmbusiness.com/toute-linfo-eco/transports/citro%C3%ABn-lance-les-ds-store-119202)

« DS », la marque qui monte chez Citroën (http://www.bfmbusiness.com/toute-linfo-eco/industrie/%C2%AB-ds-%C2%BB-la-marque-qui-monte-chez-citro%C3%ABn-93311)


La gamme DS est un succès. Moins de deux ans après la commercialisation de la DS3, la ligne distinctive de Citroën s'est écoulée environ à 180 000 exemplaires, soit plus que les objectifs fixés. Pour continuer à capitaliser sur cette ligne, le constructeur a bien l'intention d'élargir son offre avec de nouvelles carrosseries dans les prochains mois.

Des débuts prometteurs pour la DS5

L'inclassable DS5 a elle aussi trouvé ses adeptes : 5 000 exemplaires de la plus imposante des DS ont été commandés depuis sa commercialisation, il y a deux mois. Pour Citroën, il n’y a pas de doute, sauf catastrophe industrielle (!), l'objectif de 40 000 ventes sur une année pleine ne sera qu'une formalité à remplir. D'autant qu'à ce jour la voiture n'est disponible qu'en France.

Avec la gamme DS, le groupe Peugeot Citroën a visiblement réussi son double pari. Celui d'une montée en gamme et d'une internationalisation. Le groupe se lance sur d’importants marchés comme le Brésil, la Russie et la Chine. Voilà qui devrait réduire sa dépendance vis-à-vis du marché européen.

Source : bfmbusiness

devilcoq
31/01/2012, 16:48
en plus tu as vu, ils ont repoussés les limites de la DS3 avec plus de 500 cheveaux sous le capot, sa doit envoyer du steak :p

soleron
31/01/2012, 19:22
PSA Peugeot Citroën reporte ses projets en Inde

PARIS — PSA Peugeot Citroën va reporter de quelques mois son projet d'implantation en Inde, a indiqué mardi un porte-parole à l'AFP, une décision qui s'explique par la mauvaise situation financière du constructeur automobile français selon des sources proches du dossier.

"Le groupe examine actuellement le calendrier de son projet en Inde, ce qui pourrait conduire à des ajustements du planning tel que prévu", a fait savoir le porte-parole.

PSA avait indiqué en septembre dernier avoir choisi l'Etat indien du Gujarat pour implanter son futur site de production. La première voiture de la marque Peugeot, une berline 508, devait sortir des chaînes de production en 2014, avait alors fait savoir le constructeur sans être plus précis dans son calendrier. Le début du chantier a été inauguré en novembre.

Deux sources proches du dossier ont indiqué l'AFP que ce report était lié à la mauvaise situation financière actuelle de l'entreprise. "Le groupe est en train de faire les comptes pour voir comment ça va se passer", a indiqué une de ces sources.

PSA, qui doit publier ses résultats annuels pour 2011 le 15 février, a déjà averti qu'il avait souffert l'an dernier. Son président du directoire Philippe Varin a dit que le groupe avait perdu au deuxième semestre dans sa branche automobile tout ce qu'il avait gagné au premier.

Concernant l'Inde, le quotidien indien The Economic Times croit savoir que PSA pourrait rechercher un partenaire local, ce que le porte-parole du groupe s'est refusé de commenter. Selon une source proche du dossier citée par le journal sous couvert d'anonymat, le constructeur "examine des stratégies pour réduire ses coûts" concernant son projet indien.

Contrairement à ce que le journal avait indiqué, PSA n'a en revanche pas fermé son bureau à Bombay, a précisé le porte-parole. "Suite à l'accord avec l'Etat du Gujarat, Peugeot va déménager ses bureaux de Bombay, où ils étaient établis dans la phase préliminaire du projet, vers Ahmedabad."

Un autre porte-parole de PSA interrogé par l'AFP a insisté sur le fait qu'il était "entièrement inapproprié de parler d'un abandon du projet", ajoutant que "le groupe est actuellement en train d'évaluer la mise en application du projet".

PSA a prévu d'investir en Inde 650 millions d'euros dans sa future unité de production de véhicules, de moteurs et de boîtes de vitesses, dotée d'une capacité de production initiale de 170.000 voitures par an.

Présent pour la première fois au salon automobile de New Delhi début janvier, le groupe a lancé symboliquement sa marque en Inde en la présentant comme "différente" : il mise sur le lancement d'une berline dans un contexte où les géants mondiaux du secteur parient sur des modèles à bas prix.

Le projet d'implantation du groupe en Inde n'est pas le premier : au milieu des années 1990, il y a assemblé des 309 dans le cadre d'un partenariat avec la société indienne PAL mais les ventes n'étant pas au rendez-vous, il avait fini par jeter l'éponge et se retirer en 1997.

Le deuxième constructeur automobile européen, derrière l'allemand Volkswagen, a vu ses ventes mondiales décliner de 1,5% l'an dernier à 3,5 millions d'unités. La chute a été plus brutale en Europe avec -6% d'immatriculations.

Le groupe a prévu un plan d'économies de 800 millions d'euros cette année, ce qui va se traduire par la suppression de 6.000 postes en Europe, dont 4.300 en France, à la fois dans les effectifs de PSA mais aussi chez des prestataires extérieurs.

Source : AFP

soleron
01/02/2012, 19:41
Citroën met l'art à l'honneur au salon Rétromobile

Afin de souligner son soutien constant au monde de l'art depuis plus de 90 ans, Citroën propose sur son stand de Rétromobile une exposition artistique inédite.

http://img.autoplus.fr/news/2012/02/01/1451419/250%7C167%7C2226b9176fcb0a5a03e32322.jpg



C'est à l'occasion du Salon Rétromobile 2012, qui se tient actuellement et jusqu'au dimanche 5 février prochain au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, que Citroën -par le biais d'une exposition inédite- met sa relation avec l'art sous les projecteurs.

Les visiteurs du salon pourront ainsi découvrir les artistes ayant travaillé avec Citroën, épisodiquement ou sous contrat, avec par exemple les affiches publicitaires du début du XXème siècle de Pierre Louÿs, les dessins des modèles créés par le sculpteur Flaminio Bertoni notamment à partir de la DS, ou encore deux "artcar": la GS peinte par Jean-Pierre Lihou en 1976 et le concept car Survolt revue par Françoise Nielly en 2010.


Mais aussi...

On peut ainsi découvrir également les lithographies numérotées du peintre Bernard Buffet, des reproductions de la maquette de CX de Victor Vasarely, des dessins de Kojiro Imamura, une sculpture de César évoquant la compression de la Citroën ZX, ou encore l'œuvre conçue par Bernard Rancillac pour l’exposition XM’Art. Cette dernière qui allie la peinture et la sculpture, a été imaginée lors du lancement de la XM en 1989.

Source : autoplus

soleron
01/02/2012, 20:21
PSA Peugeot Citroën et Enterprise Holdings finalisent l'acquisition, par Enterprise Holdings, du loueur de véhicules Citer SA

Regulatory News:

PSA Peugeot Citroën (Paris:UG) annonce la finalisation de l'acquisition de sa filiale, le loueur de véhicules Citer SA et sa filiale espagnole Atesa, par Enterprise Holdings. Cette opération avait été annoncée le 21 novembre 2011.

PSA Peugeot Citroën entend ainsi optimiser son portefeuille afin de consacrer ses ressources au développement de ses activités stratégiques. Cette transaction va avoir pour effet une réduction de la dette financière nette de PSA Peugeot Citroën de l'ordre de 440 millions d'euros. L'opération a reçu l'avis favorable des Comités d'Entreprise de PSA Peugeot Citroën et Citer SA. ainsi que l'approbation de la Commission européenne*.

Avec une flotte d'environ 30 000 véhicules, Citer SA bénéficie d'une large couverture commerciale grâce à ses implantations dans les principales villes, gares et aéroportsde France et d'Espagne, deux marchés clés en Europe où Citer et Atesa se placent parmi les premiers loueurs de véhicules. PSA Peugeot Citroën souligne l'opportunité stratégique que représente cette opération pour Citer et Atesa, qui vont ainsi pouvoir intensifier leur développement tout en bénéficiant du leadership du groupe Enterprise Holdings.

Enterprise Holdings détient et exploite à travers ses différentes filiales les marques National Car Rental et Alamo Rent A Car ainsi que sa marque phare Enterprise Rent-A-Car en Amérique du Nord. L'entreprise exploite également la marque Enterprise Rent-A-Car au Royaume-Uni, en Allemagne et en Irlande et s'appuie sur un réseau de franchisés qui commercialise les marques National et Alamo sur tout le continent américain.

À propos de PSA Peugeot Citroën

Fort de deux marques de renommée mondiale, Peugeot et Citroën, le Groupe a vendu 3,6 millions de véhicules dans le monde en 2010, dont près de 40 % hors d'Europe. Deuxième constructeur automobile européen, il a réalisé un chiffre d'affaires de 56,1 milliards d'euros en 2010. PSA Peugeot Citroën est présent dans 160 pays. Le groupe a consacré en 2010 plus de 2 milliards d'euros à la recherche et au développement, notamment dans le domaine des énergies nouvelles. Ses activités s'étendent aussi au financement (Banque PSA Finance), à la logistique (Gefco) et à l'équipement automobile (Faurecia).

* référence « case No comp/M.6437-Enterprise Holdings/ Citer ».

Source : bourse.lci.fr

soleron
01/02/2012, 20:56
31/01/2012 RETROMOBILE 2012 : CITROËN ET L’ART

À l’occasion du salon Rétromobile 2012, Citroën présente une exposition inédite dédiée à l’Art. En mettant en scène des oeuvres exceptionnelles, la Marque rappelle ainsi que, tout au long de son histoire, Citroën a été source d’inspiration, source de création, source de passion pour des générations d’artistes. C’est l’entité CITROËN HERITAGE – en charge de la gestion du patrimoine historique de la Marque – qui organise cette exposition permettant de découvrir ou de redécouvrir des oeuvres, souvent méconnues, de créateurs qui ont marqué la scène artistique française et internationale.

Si certains d’entre eux ont travaillé pour Citroën – comme Flaminio Bertoni, Pierre Louÿs – d’autres ont utilisé des modèles de la Marque comme supports artistiques – Victor Vasarely, Jean-Pierre Lihou, Françoise Nielly…–, certains même les ont détournés pour concevoi r de nouvelles créations – Bernard Rancillac, César, Ora-ïto. Cette exposition démontre une fois de plus les valeurs communes d’audace, de créativité ou encore d’innovation, que Citroën partage avec le monde de l’Art.

Un monde qu’elle ne cesse de soutenir depuis plus de 90 ans. Rétromobile est également l’occasion pour la Marque de fêter les anniversaires : les 30 ans de la Citroën BX et les 80 ans de la Citroën Rosalie.


Des artistes chez CITROËN Si Citroën occupe une place à part dans la création automobile, c’est peut-être parce que depuis ses débuts, en 1919, la Marque entretient avec le monde des arts une relation très forte voire fusionnelle. En effet, en 1923, Pierre Louÿs, affichiste de talent et salarié de la Marque, conçoit déjà des publicités Citroën. Un peu plus tard, en 1932, c’est à un sculpteur et non à un industriel, Flaminio Bertoni, que la Marque confie la création de ses nouveaux modèles. Des modèles qui deviendront mythiques telle la Citroën Traction Avant ou encore la Citroën DS qui reçoit, dès ses débuts, le prix d’honneur à la Triennale de Milan. Un peu plus tard, pour célébrer le 60e anniversaire des premières concessions Citroën, c’est au peintre Bernard Buffet que la Marque demande la réalisation de lithographies numérotées d’une de ses aquarelles. [...]

ESPACE PRESSE CITROËN

soleron
02/02/2012, 07:10
Le conservatoire Citroën, mémoire de la marque aux chevrons

Le salon Rétromobile ouvre ses portes ce mercredi à Paris. À cette occasion, BFMTV a pu filmer la collection de voitures de Citroën, dans un entrepôt près des chaînes de production d'Aulnay-sous-Bois.

http://www.bfmtv.com/le-conservatoire-c ... 22738.html (http://www.bfmtv.com/le-conservatoire-citroen-memoire-de-la-marque-actu22738.html)

Source : BFMTV

Feanaro
02/02/2012, 07:21
:lover: même question que JP

soleron
02/02/2012, 07:22
non, pas compliqué, faut juste l'organiser !!

ca vous interesse de le visiter ?

Apres faut trouver une date entre toutes sorties ???

soleron
02/02/2012, 07:27
bon alors , je vais mettre ca dans mes tablettes, après les 2 ans

soleron
02/02/2012, 07:58
Je vais voir ça

Envoyé depuis mon Desire HD avec Tapatalk

Manu GS
02/02/2012, 17:14
Partant aussi :bien:

As t il déjà était fait de visiter le site de prod de nos chères ds3 ?

soleron
02/02/2012, 19:33
non cela n'a pas été fait par le forum, mais le site est sous confidentialité jusqu'en septembre !!! donc ca laisse le temps de voir venir

soleron
02/02/2012, 20:59
Citroën vise une part de marché de 15,2 % en 2012

Philippe Narbeburu, directeur commercial France de Citroën, indique que la marque vise une part de marché de 15,2 % en 2012. Il estime que le marché des voitures particulières s’établira à 2 millions d’unités et celui des véhicules utilitaires à 430 000 unités.

Pour atteindre son objectif, Citroën compte beaucoup sur la commercialisation en année pleine des DS4 et DS5, ainsi que sur le lancement du nouveau tout terrain de loisir C4 Aircross à la fin du premier semestre. (AUTO INFOS février 2012)

Source : ccfa.fr

soleron
03/02/2012, 18:59
Citroën fera son retour sur le marché coréen avec la DS3

Citroën va retourner sur le marché coréen en avril avec la DS3, a annoncé son distributeur local Hanbul Motors. La marque a présenté le modèle lors du Salon de Séoul de 2011.

Citroën avait cessé d’importer des voitures en Corée du Sud en 2002 en raison de ventes trop limitées, mais il espère que son retour sera un succès, maintenant qu’un accord de libre échange entre l’Union européenne et la Corée a été signé. (KOREA HERALD 3/2/12)

Source : ccfa.fr

soleron
03/02/2012, 19:01
2012 CITROËN DS PRIVILEGE, POUR UNE RELATION CLIENT SUR MESURE

La Marque lance, en France, le CITROËN DS PRIVILEGE, un club réservé aux clients de la ligne DS. Ainsi des services exclusifs pour vivre des expériences hors du commun sont disponibles sur http://www.citroen-ds-privilege.fr. Evénements, séjours, service de conciergerie privée et informations en avant-première, voici ce qu’offre CITROËN DS PRIVILEGE pour faciliter le quotidien, trouver l’introuvable et mettre de l’inédit dans sa vie. Un éventail de prestations ‘sur mesure’ en cohérence avec l’esprit des modèles de la ligne DS, un esprit d’exclusivité pour des clients à la recherche de partis pris forts de style, d’architecture, de raffinement. Une première pour une marque automobile généraliste.

CITROËN DS PRIVILEGE est un club premium dédié aux utilisateurs des modèles de la ligne DS. En effet, via http://www.citroen-ds-privilege.fr ,les membres de ce club ont accès à des voyages ou des événements aux programmes exclusifs comme une soirée à l’opéra agrémentée d’une visite privée des lieux, un cours de cuisine suivi d’un dîner avec un grand chef étoilé… Dans cet esprit, et dans un objectif d’enrichir sa relation avec ses membres, CITROËN proposera aussi des offres ponctuelles de séjours sur des thèmes inédits liés à la Marque. Ainsi, « Luxe et Design vu par CITROËN », « Ligne DS… d’hier et d’aujourd’hui », seront l’occasion de découvrir Paris sous un nouveau jour. ‘CITROËN vous invite à découvrir le Club d’Arsenal’ ou ‘Au cœur de CITROËN Racing’ seront par ailleurs des opportunités pour partager des moments forts de la Marque en profitant de son partenariat avec le club de football londonien ou de son engagement dans la compétition WRC. Au-delà des événements et des séjours, CITROËN DS PRIVILEGE offre un service de conciergerie privée. Ouvert du lundi au vendredi, de 9 h à 20 h, il s’inspire du monde de l’hôtellerie de luxe. Ce service met à disposition un assistant personnel qui peut faciliter le quotidien, –comme par exemple, rechercher un baby-sitter, réceptionner des colis, commander des fleurs, prendre des rendez-vous… Conseiller, recommander et organiser des sorties est aussi dans ses compétences. Véritable ‘perle’, il peut également remuer ciel et terre pour trouver un produit en rupture de stock ou un cadeau insolite… [...]

ESPACE PRESSE CITROËN

soleron
05/02/2012, 07:38
[pdf:2hmvp28z]http://www.ds3spirit.com/DiversDocuments/DSAPJanvier2012.pdf[/pdf:2hmvp28z]

Source : Autoplus via PlaneteCitroen

minupinu17
05/02/2012, 09:28
si ça te fais comme moi ils ne voudront pas de toi :\

ace3m
05/02/2012, 11:45
Je ne comprends pas cette comparaison de la 5 avec le Q3???
Pas essayé la DS5, juste monté dedans à l'arrêt, mais une copine à ma femme m'a prêté son Q3 et je ne vois pas le comparo? :pff:

minupinu17
05/02/2012, 12:08
ça c'est comme échappement qui à l'époque avait fait un comparatif entre la 147 GTA et l'imprezza WRX

.....


sur la neige ....

soleron
06/02/2012, 19:52
06/02/2012 POUR LA SAINT VALENTIN, CITROËN ORGANISE UN SPEED DATING ORIGINAL AU C_42 ET LANCE SON APPLICATION FACEBOOK ‘CITROEN LOVERS’

http://4.bp.blogspot.com/-0aGx1naBkNU/Ty_uNO_iC0I/AAAAAAAARis/ULGT4AOGySs/s320/18.jpg

Et si tout commençait autour d’une CITROËN ? A l’occasion de la Saint Valentin, CITROËN organise l’espace d’un soir dans sa vitrine internationale des Champs-Elysées, le C_42, un speed-dating inédit. Et pour la première fois, un constructeur automobile lance une application Facebook inédite dédiée aux passionnés d’automobile à la recherche de l’âme sœur : ‘CITROËN LOVERS’.

Et si de votre amour pour l’automobile naissait une idylle le soir même de la Saint-Valentin ? Des centaines de cœurs à prendre*, fans de CITROËN, pourront venir partager le 14 février leur passion pour l’automobile au C_42 et peut-être succomber au coup de foudre. Les participants auront l’occasion, le jour J, d’entamer la discussion autour des modèles de la ligne DS (les CITROËN DS3, DS4 ou DS5) et profiter de la privatisation de l’un des plus beaux lieux des Champs-Elysées. Les inscriptions sont ouvertes depuis le 4 février via l’application ‘CITROËN LOVERS’ sur la page Facebook® de CITROËN France ( http://www.facebook.com/Citroen.France ). Le jour de la Saint Valentin, deux sessions se succèderont au C_42 autour d’un cocktail : la première à 17h pour les 18-28 ans, la seconde à 20h pour les plus de 28 ans. Pour faciliter les rencontres, hommes et femmes pourront prendre place, à deux, dans les voitures exposées ou vivre une expérience riche en sensations dans le cinéma 4D.

L’application CITROËN LOVERS continuera au delà de la fête des amoureux ! Pour les internautes qui n’auront pas eu la chance de participer à cet événement parisien, l’application Facebook® ‘CITROËN LOVERS’ promet de donner un coup d’accélérateur à leurs rencontres. Ils pourront consulter différents profils de passionnés d’automobile et s’envoyer des messages privés. Et qui sait, un amoureux de la CITROËN 2CV pourrait bien ouvrir la porte de son coeur à une fan de la CITROËN DS3… [...]


ESPACE PRESSE CITROËN

Ils nous ont piqué notre DS3Meetic, pirates mdr

soleron
06/02/2012, 20:40
Citroën et Peugeot soignent leur son


Publié par lmeillaud le 6 février 2012 · 1 commentaire


Au sein du groupe PSA, un laboratoire du nom de NeoSound a pour vocation de travailler sur le design sonore des deux marques Citroën et Peugeot. Le Buzz a eu l’occasion d’échanger avec les équipes qui y travaillent.
A ne pas confondre avec l’identité sonore, qui permet de reconnaître une marque à son jingle publicitaire, cette forme de design permet de lier les ambiances sonores aux caractéristiques du produit. C’est ainsi que le labo NeoSound définit les ambiances qui sauront à la fois refléter les valeurs des marques et celles des véhicules.
Chez Peugeot, les sons doivent traduire la confiance et d’autres termes (intensité, force, noir et blanc, performances, pureté), tandis que chez Citroën doivent se dégager la créativité et audace (poésie, expériences nouvelles, lumière, sophistiqué). La marque aux chevrons fait au passage le distinguo entre la ligne DS et les autres modèles qui sont plus typés zen.
On verra prochainement la traduction concrète sur des produits de série de ces concepts qui viennent renforcer l’identité de marque

Source : lebuzzauto

soleron
06/02/2012, 20:46
Hameçon pour gogo

Dans le magma des offres de vente diffusées par des sites d’annonces sur Internet se glissent parfois quelques hameçons empoisonnés.

http://www.estrepublicain.fr/fr/images/2AD1B6D2-BBA6-4D16-93FD-4473F7D59BC5/LER_15/la-photo-du-vehicule-publiee-sur-le-site-allechant-pour-9-300-photo-er.jpg

Quelle occase sur un site d’annonces bien connu ! Une Citroën DS3 flambant neuve (notre photo) vendue en Haute-Saône et dotée d’une liste interminable d’équipements, un faible kilométrage… le tout pour 9.300 € alors que la cote sur le marché dépasse les 20.000 €. Quel acheteur à la recherche de ce type de berline ne succomberait pas à la tentation en lisant cette annonce dénichée sur Le bon coin ?

Pour en avoir le cœur net, rien de tel qu’un petit mail pour confirmer au vendeur que le véhicule nous intéresse, tout en lui demandant quelques informations complémentaires. La réponse, relativement rapide et dans un français parfois approximatif, inspire en effet la méfiance : « Je suis heureux de votre intérêt concernant notre voiture. La voiture fonctionne parfait. Aucun accident ou de problèmes techniques (moteur fonctionne parfaitement). Pas de rouille, pas de rayures ou bosses sur la carrosserie. C’est une voiture non-fumeurs… Nous sommes un couple gallois, j’ai 61 ans et ma femme a 60 ans. Nous vivons a Swansea, Pays de Galles et nous travaillons comme des agriculteurs d’ici. Il ya quatre mois, nous avons acheté un appartement en France pour commencer une nouvelle vie en France, mais quelque chose a changé et nous l’a vendu. Aussi, nous avons acheté cette voiture. »

Le vendeur dit ne pas avoir le temps pour nous rencontrer, qu’il est à la recherche d’une compagnie de transport qui se chargera du paiement et de la livraison. Donne un courriel à contacter pour finaliser la transaction. Autre bizarrerie : dès le lendemain de sa mise en ligne, l’annonce a disparu !

Inférieur à 10.000 € !

La compagnie de transport existe bien. Mais après une recherche informatique un peu plus approfondie via des sites qui permettent de remonter à la source du mail initial, on découvre que le vendeur communique depuis l’Afrique. « Rien d’étonnant », pour le chef de la cellule d’investigation criminelle de la police, spécialisé dans les TIC. « Cela faisait quelque temps que les gens ne s’étaient pas plaints de ce type d’arnaques. Les sites d’annonces sont peut-être mieux modérés et puis on arrive aussi à une certaine maturité chez les internautes ».

Retour à la messagerie électronique. Nouveau mail, de la compagnie de transport cette fois-ci : « Pour commencer la transaction svp nous envoyer votre nom et prénom et adresse, numéro de téléphone (où vous voulez que la voiture soit livrée) le modèle de la voiture le prix de la voiture le nom du vendeur, son adresse email et le numéro de référence ».

Avec des coordonnées ainsi récupérées, des photos et des descriptifs prélevés sur les sites d’annonces, les arnaqueurs construisent des offres de vente pour amorcer les internautes. « Cela transite souvent par le Royaume-Uni », poursuit l’enquêteur du web. « Ils vous réclament généralement un virement d’un montant inférieur à 10.000 €, somme en dessous de laquelle on ne coopère généralement pas avec nos collègues anglosaxons. Vous envoyez le versement sur un compte bancaire souvent détenu par une mule et vous restez dans l’attente de votre véhicule un jour, une semaine, un mois, un an… » Mais votre argent, lui, s’est envolé.

Source : estrepûblicain

Maintenant ils s'attaquent a nons DS !!!

extremex
07/02/2012, 18:34
06/02/2012 POUR LA SAINT VALENTIN, CITROËN ORGANISE UN SPEED DATING ORIGINAL AU C_42 ET LANCE SON APPLICATION FACEBOOK ‘CITROEN LOVERS’

http://4.bp.blogspot.com/-0aGx1naBkNU/Ty_uNO_iC0I/AAAAAAAARis/ULGT4AOGySs/s320/18.jpg

Et si tout commençait autour d’une CITROËN ? A l’occasion de la Saint Valentin, CITROËN organise l’espace d’un soir dans sa vitrine internationale des Champs-Elysées, le C_42, un speed-dating inédit. Et pour la première fois, un constructeur automobile lance une application Facebook inédite dédiée aux passionnés d’automobile à la recherche de l’âme sœur : ‘CITROËN LOVERS’.

Et si de votre amour pour l’automobile naissait une idylle le soir même de la Saint-Valentin ? Des centaines de cœurs à prendre*, fans de CITROËN, pourront venir partager le 14 février leur passion pour l’automobile au C_42 et peut-être succomber au coup de foudre. Les participants auront l’occasion, le jour J, d’entamer la discussion autour des modèles de la ligne DS (les CITROËN DS3, DS4 ou DS5) et profiter de la privatisation de l’un des plus beaux lieux des Champs-Elysées. Les inscriptions sont ouvertes depuis le 4 février via l’application ‘CITROËN LOVERS’ sur la page Facebook® de CITROËN France ( http://www.facebook.com/Citroen.France ). Le jour de la Saint Valentin, deux sessions se succèderont au C_42 autour d’un cocktail : la première à 17h pour les 18-28 ans, la seconde à 20h pour les plus de 28 ans. Pour faciliter les rencontres, hommes et femmes pourront prendre place, à deux, dans les voitures exposées ou vivre une expérience riche en sensations dans le cinéma 4D.

L’application CITROËN LOVERS continuera au delà de la fête des amoureux ! Pour les internautes qui n’auront pas eu la chance de participer à cet événement parisien, l’application Facebook® ‘CITROËN LOVERS’ promet de donner un coup d’accélérateur à leurs rencontres. Ils pourront consulter différents profils de passionnés d’automobile et s’envoyer des messages privés. Et qui sait, un amoureux de la CITROËN 2CV pourrait bien ouvrir la porte de son coeur à une fan de la CITROËN DS3… [...]


ESPACE PRESSE CITROËN

Ils nous ont piqué notre DS3Meetic, pirates mdr


Original comme idée... Quant au Speed-dating, ca doit être sympa à faire une fois, juste pour le fun, surtout au C_42.... mais je doute que Madame apprécie.... :D

Vone
07/02/2012, 18:47
Après meetic, CITROEN LOVERS !! MDR !!! Je trouve l'idée rigolote !

extremex
07/02/2012, 19:00
Je vois bien la scène après : chérie, demain on prend ma DS3, j'en ai assez de ta DS4 :D !

soleron
07/02/2012, 19:52
Citroën C-Zero : elle passe de 35000 à 16300 € !

http://www.actu-automobile.com/wp-content/uploads/2010/08/Citroen-C-zero.jpg

Citroën semble bien décidé à vendre sa voiture électrique C-Zero à d’autres clients que les grandes entreprises et les collectivités. Alors qu’elle était au départ affichée à 35000 euros hors bonus, le prix tombe désormais à 16300 euros, bonus écologique déduit. Un tarif qui descend même à 11300 euros en Alsace, région qui double le bonus de 5000 euros pour les 500 premiers acheteurs de voitures électriques de la région.

Pour proposer ce prix bien plus attractif, Citroën a revu sa copie au niveau de l’équipement, mais aussi au niveau de la batterie qui peut désormais être louée. Le système Renault a fait des émules !

Au second trimestre 2012, la Citroën C-Zero sera disponible en finition Attraction. La version supérieure se nommera Confort. L’écart de prix entre les deux versions est de 2000 euros, soit 21300 et 23300 euros TTC hors bonus écologique.

Pour la location des batteries, les prix sont définis en fonction de la durée d’engagement et du kilométrage parcouru. Soit 80 euros par mois pour 48 mois avec un kilométrage de 10000 km, logiquement suffisant pour une utilisation urbaine d’un particulier. Le prix grimpe jusqu’à 140 euros sur une durée de 24 mois avec 20.000 km par an : un kilométrage élevé pour ce type de véhicule.

Les clients peuvent aussi choisir d’acquérir la C-Zero avec ses batteries. Dans ce cas, le prix est de 22500 euros bonus déduit.

Bilan

Avec une telle offre, la Citroën C-Zero devient enfin intéressante pour les particuliers. Avouez que pour 11300 euros en Alsace, c’est très intéressant. Mais le tarif de 80 euros par mois représente un montant pas très éloigné du budget essence d’une petite citadine parcourant environ 800 km par mois. Ce n’est donc pas forcément des économies que l’on fera, mais au moins un geste pour la planète !

Source : actu-automobile

will88
07/02/2012, 21:15
Je vois bien la scène après : chérie, demain on prend ma DS3, j'en ai assez de ta DS4 :D !

Version caméra café :
"Chérie, demain on prend ma Xantia, j'en ai assez de ta BX"
:D

soleron
08/02/2012, 06:53
Le jour où PSA Peugeot Citroën a mis le cap sur le marché indien


Dans leur édition du 10 février 2011, « Les Echos » titraient « PSA Peugeot Citroën prépare son retour sur le marché indien ». C'était effectivement un retour, car le groupe a déjà connu un précédent, malheureux, sur ce marché. Dans le milieu des années 1990, la marque au lion a essayé de produire localement la 309. Mais ce chapitre s'était vite refermé en raison de désaccords avec son partenaire indien. Il y a un an, le groupe présidé par Philippe Varin se préparait à investir en Inde comme il l'a déjà fait en Chine, où il a tout récemment renforcé sa présence, et en Russie où il vient de lancer la production. Cinq mois après le coup d'envoi du projet indien, PSA avait décidé d'implanter son usine dans l'état du Gujarat où, moyennant un investissement de 650 millions d'euros, il prévoyait de produire la 508 dès 2014. Le chantier a même été inauguré en novembre 2011. C'était compter toutefois sans la dégradation financière du constructeur qui l'a conduit, voici quelques jours, à annoncer publiquement la mise entre parenthèses du projet. Celui-ci est « reporté de quelques mois », a expliqué un porte-parole du groupe

Source : lesechos

soleron
08/02/2012, 07:11
et le WRC qui va pas bien !!!

soleron
08/02/2012, 08:27
Le problème du WRC vient plus de la fia que de psa et du fait qu il n y à plus de partenaire officiel pour les Rediff voir WRC news

bart70
08/02/2012, 11:28
Ils arrêtent le sport (chez Peugeot) ils arrêtent ou reportent leur entrée en Inde, ça va très mal chez PSA.... :cry: :-(

En effet ca va pas tres fort pour PSA ces temps ci :(
Mais il cherche avant tout a faire des economies ;)
On le voit bien au niveau du taf ......
Pour ce qui est du sport Je pense que la 308RcZ HY n est pas au point
Comme ils l auraient souhaite ! Car si ils se plante niveau sport surtout avec moteur HY
C est la commercialisation 3008 HY ainsi que la Ds5 Que tout ca va se percute:)
Affaire a suivre .......

will88
08/02/2012, 21:25
Le problème du WRC vient plus de la fia que de psa et du fait qu il n y à plus de partenaire officiel pour les Rediff voir WRC news

... merci la Formule 1 :ninja:

soleron
09/02/2012, 07:05
Une Citroën DS3 de 800 m² à Neuilly


http://img.autoplus.fr/news/2012/02/08/1451744/250%7C167%7Ca5e9b6dad984a2088174f00e.jpg
C'est pour la commercialisation de la DS3 "Ultra Prestige" que Citroën s'affiche sur une affiche de 800 m2 à Neuilly.


Toute l'actualité en image

Le constructeur Citroën présente sur la Place du Marché de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) une version géante de sa DS3. C'est en effet, sur une affiche de pas moins de 800 m2 que la marque aux chevrons communique sur sa nouvelle collection 2012, et plus précisément sur la commercialisation de sa DS3 "Ultra Prestige"!

Cette série spéciale qui semble mériter tous les égards de la marque, revêt à l'avant, la même sellerie Cuir Club en confection "bracelet de montre"
que l'on retrouve sur les DS4 et DS5. Elle arbore également des vitres et lunettes arrière surteintées. Ainsi, cette série spéciale pourra rejoindre votre garage dès 25.700 euros dotée du bloc essence VTi de 120 chevaux.


Trois motorisations disponibles

Pour information, la série "Ultra Prestige" s'équipe de trois motorisations au choix: deux blocs essence VTi 120 BVA et THP 155 BVM6 et un moteur diesel e-HDi 110 Airdream BVM6 qui affiche des émissions de CO2 à 99 g/km.

Source : autoplus

soleron
09/02/2012, 20:42
Citroën : "Gagner quelques parts de marché"


Malgré un léger ralentissement des ventes de la marque l’an dernier, le réseau Citroën nourrit certaines ambitions pour 2012, malgré les incertitudes qui planent sur le marché. Gérard Mariscal, président du Groupement des concessionnaires Citroën évoque les grandes lignes de l’année qui débute.


http://www.journalauto.com/var/docs/media_lja/articles_img/art-13210-detail.jpg


JA : Comment le réseau a-t-il vécu 2011. Un exercice mitigé pour Citroën…

GM : Commercialement, notre évolution (ndlr : -1,55 % à 323 076 VP) colle plus ou moins à celle du marché (ndlr : -2,11 % à 2 204 229 VP). Alors que beaucoup de marques, généralistes principalement, ont vu leur profitabilité reculer, nous avons enregistré une performance correcte à ce niveau. Nous devrions clore 2011 avec un résultat net compris entre 1,1 et 1,2 % du chiffre d’affaires moyen, contre 1,4 % en 2010.

JA : Comment voyez-vous le marché évoluer cette année ?

GM : Je crois savoir que Renault a déjà revu ses prévisions de marché à la baisse. C’est un peu inquiétant. A fin mars, le cumul devrait être à -25 %, mais durant le 2e trimestre, l’écart avec 2011 devrait se réduire. Et je ne vois aucune raison de ne pas avoir des performances étales sur le 2e semestre. En fin d’année, j’estime que le marché devrait se situer entre -8 et -10 %. Le VU ne devrait quant à lui pas chuter comme le VP. Nous allons d’ailleurs suivre de très près nos performances sur le marché des sociétés. Comme dans beaucoup de réseau, le B to B sera un axe majeur de 2012.

JA : Quel est le carnet de route donné au réseau pour 2012 et le début d’exercice vous conforte-t-il dans vos ambitions ?

GM : Pour l’heure, les résultats de janvier sont conformes à nos prévisions. Le constructeur estime que le marché va reculer de 8 % en 2012. Malgré cela, notre objectif est de garder nos volumes VP-VU, donc de gagner quelques parts de marché. L’idée étant d’atteindre une pénétration située entre 15,5 et 16 %. Pour y parvenir, nous aurons la DS 5 en année pleine, mais aussi le C4 Aircross, qui arrivera en mai-juin. Jusqu'ici, la gamme DS représente à elle seule 20 % de nos ventes. C’est d’ailleurs l’objectif de la marque. Pour ma part, j’estime que si cette part pouvait atteindre 25 %, ça n’en sera que mieux.

JA : Quels seront les chantiers dans le réseau Citroën cette année ?

GM : Quelques programmes seront déployés dans les semaines qui viennent. Concernant l’après-vente notamment. Je pense à l’amélioration de la réception atelier, mais aussi PR. Le constructeur accorde en effet beaucoup d’importance au développement de l’après-vente. Je pense également à la diffusion plus large du concept Citroën Racing, que certains opérateurs ont déjà expérimenté. Cela va dans le bon sens.

Source : journalauto.com

soleron
13/02/2012, 22:12
PSA solide leader du marché de l’électrique en 2011

http://www.gizmodo.fr/wp-content/uploads/2012/02/Capture-d’écran-2012-02-13-à-12.45.39-300x166.png


Au terme d’une année 2011 exceptionnelle, avec une augmentation de +1400% du nombre de véhicules électriques en France, le groupe PSA termine en tête du classement des constructeurs avec près de 49% de parts de marché, grâce à la Citroën C-Zéro et la Peugeot iOn. La Bluecar du groupe Bolloré a largement contribué à cette croissance et se situe en troisième position.

En 2011, 2630 voitures électriques ont été immatriculées, dont 530 au cours du dernier mois de l’année. Et pour cause, le 5 décembre dernier, le service Autolib’ était lancé à Paris. Le groupe Bolloré est donc en tête du classement pour le dernier mois de l’année, avec 148 Bluecar mises en circulation. Sur l’ensemble de l’année, il se place en 3ème position avec 399 voitures immatriculées.

Solide leader, PSA s’octroie près de 49% du marché, puisque qu’en 2011, la Citroën C-Zéro a séduit 645 personnes, tandis que la Peugeot iOn en a électrisé 639 autres. Renault échoue au pied du podium avec la Fluence ZE, 396 unités ont été immatriculées, mais la marque s’apprête à envahir le marché en 2012 avec quatre modèles.

Derrière, on retrouve Mia (249 véhicules immatriculés), Think City (110), la Nissan Leaf (83) – un résultat plutôt décevant pour celle qui a été élue voiture de l’année 2011-2012 au salon de Tokyo – la Smart ForTwo électrique (52), la Mitsubishi i-MiEV (42), le Roadster de Tesla Motors (9) et enfin la Volvo C30 électrique (6).

Les véhicules électriques restent néanmoins largement minoritaires dans le parc automobile français puisqu’ils ne représentent que 0,12% du marché. D’après certains constructeurs, les chiffres ne devraient de toute façon pas beaucoup évoluer dans les 10 à 15 prochaines années. Pour PSA, par exemple, seules 5% des voitures seront électriques d’ici 2020.

Source : www.gizmodo.fr (http://www.gizmodo.fr)

soleron
13/02/2012, 22:29
13/02/2012 L’ODYSSÉE ÉLECTRIQUE : C’EST PARTI !

Samedi 11 février à Strasbourg, Antonin Guy et Xavier Degon ont pris le départ de leur ‘Odyssée Electrique’ à bord d’une CITROËN C-ZERO. 80 ans après l’arrivée à Pékin des autochenilles de la Croisière Jaune organisée par André CITROËN, la Marque accompagne un nouveau défi technologique et humain avec ce premier tour du monde en voiture électrique de série. A la clé : 25 000 km, 8 mois, 17 pays traversés, plus de 300 recharges et autant de rencontres avec les locaux pour emprunter leur prise de courant !
Samedi 11 février 2012, après plus de 15 mois de préparatifs, Antonin Guy et Xavier Degon, entourés de leurs proches, des différents partenaires du projet et de nombreux journalistes, ont pris le départ de leur Odyssée Electrique, depuis la Place Kléber à Strasbourg. Nicole Ithier, directrice régionale Nord-Est de CITROËN, a remis aux deux coéquipiers la clé de leur CITROËN C-ZERO, véritable porte-étendard de leur aventure ! Evoquant l’arrivée de la Croisière Jaune il y a 80 ans, le 12 février 1932, Nicole Ithier n’a pas manqué de rappeler que l’esprit d’audace et d’aventure est inscrit dans les gènes de la Marque, avant de souhaiter une bonne route aux deux jeunes ingénieurs. [...]

ESPACE PRESSE CITROËN

soleron
14/02/2012, 18:07
Bonne question Jeepy
Je pense que oui sur le fb de Citroën mais je poserai la question

soleron
14/02/2012, 19:40
Peugeot : belles carrosseries, mauvais résultats


Par Caroline Michel
Journaliste au Nouvel Obs

Le constructeur présentera ses résultats 2011 mercredi. Alors que ses nouveaux modèles font l'unanimité, on sait déjà que sa branche automobile s'inscrira en perte. Explication d'un paradoxe.

http://referentiel.nouvelobs.com/file/3097963.jpg
(c) Reuters



Son bureau est aussi ordonné que son esprit. Moquette crème et murs saumonés, l'antre du président Philippe Varin, au neuvième étage du siège parisien de PSA Peugeot Citroën, ne laisse apparaître qu'une seule fantaisie.

Sur le rebord de la baie vitrée, des dizaines de petites voitures sont alignées. "Vous avez vu celles-là ? Elles me sont envoyées chaque année par nos partenaires russes", s'anime cet X-Mines que ses collaborateurs ont surnommé "Cold Fish " pour son caractère égal.

" Ces modèles de sport appartenaient à mon prédécesseur, enchaîne-t-il, et cette maquette du coupé Peugeot RCZ, c'est ma préférée", ajoute-t-il en souriant. Le regard se met à pétiller, du bon tour joué à l'ennemi. " Vous savez que cette voiture a détrôné l'Audi TT, l'an dernier ?"

Une marque plébiscitée

C'est tout le paradoxe du deuxième constructeur automobile européen, derrière l'allemand Volkswagen (Renault est plus petit, sauf si l'on ajoute le poids de son allié Nissan).

La marque au lion et sa petite soeur, Citroën, sont plébiscitées par les aficionados de la bagnole. Dans son dernier comparatif, le magazine de référence "Auto Plus" a placé les DS3, DS4 et DS5 de Citroën devant la Mini Cooper, la série 1 de BMW et la Q3 d'Audi. Une consécration.

Des résultats en berne

Pourtant, la publication des ventes 2011, mi-janvier, a tourné à la douche froide. Alors que Renault et Volkswagen ont atteint des records, PSA a reculé de 1,5%, avec 3,5 millions de véhicules commercialisés dans le monde.

Le groupe dévoilera, le 15 février, ses résultats pour l'ensemble de l'année. Mais il a déjà prévenu que sa division automobile, qui apporte les trois quarts du chiffre d'affaires (le reste étant réalisé par l'équipementier Faurecia, la logistique et l'activité de crédit), a terminé en légère perte. Pour la deuxième fois en trois ans...

Nous avons été pris entre deux feux, explique Philippe Varin, touchés par la crise au moment où nous devions consentir d'importants investissements à l'étranger et pour développer nos nouvelles gammes. "

Jusque-là, PSA faisait pourtant figure de bon élève de la classe automobile. Fondée voilà deux cent deux ans par deux frères qui fabriquaient des ressorts d'horlogerie, des scies et plus tard des moulins à café (les poivriers Peugeot trônent encore sur les tables bourgeoises), l'entreprise toujours contrôlée par les descendants des fondateurs (46,3% des droits de vote) est un symbole du capitalisme familial à la française.

Autrefois ringard, celui-ci est revenu à la mode depuis que les financiers ont plongé le monde dans la crise. Le fabricant sochalien est même montré en exemple par les pouvoirs publics pour sa gestion sociale.

Peugeot a essayé de tenir le plus longtemps possible sans délocaliser. C'est un peu l'anti-Renault, auprès duquel l'Etat, pourtant actionnaire, n'a pas, à mon goût, assez préservé les intérêts français ", s'indigne Jean-Claude Volot, médiateur de la sous-traitance au ministère de l'Economie.

Logique industrielle pour PSA, le patriotique, contre approche financière pour Renault, l'internationalisé...

Depuis trois ans, le groupe bicentenaire passe pourtant d'espoirs en déceptions. En 2009, après seulement deux ans de présence, les Peugeot ont évincé Christian Streiff, dont le style brutal et inspiré a secoué la vieille maison sans donner les résultats escomptés.

Cheveux gris, voix posée et style policé, son successeur, Philippe Varin, a été jugé plus apte à apaiser et à redresser le constructeur. Soutenu autant que surveillé par la famille fondatrice, cet industriel pur sucre, fort de trente et une années passées dans l'aluminium et l'acier, chez Pechiney puis Corus, se dit sur la même ligne que ses actionnaires de référence, pétris de culture protestante, discrets et anti-bling-bling.

Je travaille main dans la main avec Thierry Peugeot, le président du conseil de surveillance, dont le bureau est à côté du mien, juste là derrière", explique Varin, en désignant une porte en bois de chêne clair.

La mission confiée à cet ancien élève ayant étudié chez les jésuites est pour le moins complexe : il s'agit d'assurer "croissance et rentabilité" tout en respectant l'"indépendance du groupe et ses valeurs sociales". Comment ?

"Il est obligé de prendre les mêmes décisions que Renault, mais avec beaucoup de retard", estime Gaëtan Toulemonde, analyste du secteur pour la Deutsche Bank. Et le temps a joué contre lui : "En différant des décisions douloureuses, Peugeot s'est affaibli, dans un contexte de concurrence exacerbée", s'alarme un autre expert.

Une erreur sur les promotions

Le premier handicap du leader français réside dans sa grande dépendance aux ventes européennes : elles ont représenté 62% de son chiffre d'affaires au premier semestre 2011, contre 60,5% chez Renault.

Si la bonne tenue des immatriculations tricolores grâce à la prime à la casse a favorisé Peugeot en 2010, le retour de bâton a été douloureux. En se lançant trop tard dans la guerre des promotions l'an passé, le créateur de la 205 a encore aggravé son retard.

Cette erreur d'appréciation a coûté sa place au responsable de la politique commerciale de Peugeot et Citroën : Jean-Marc Galès a jeté l'éponge début janvier - sans que la direction cherche à le retenir - et été remplacé par un vétéran de la maison, Frédéric Saint-Geours, qui s'occupait des finances et qui a la confiance des Peugeot.

Des produits peu adaptés aux émergents

L'essoufflement sur le territoire national n'a pas pu être compensé par les exportations. Les positions les plus fortes de PSA se trouvent en Espagne et, dans une moindre mesure, en Italie : les pays les plus touchés par la crise.

Quant aux pays émergents, celui qui fut pionnier en Chine et au Brésil n'y dépasse nulle part 5% du marché. "Nos produits n'ont pas été assez adaptés à la demande locale ", reconnaît Philippe Varin. Un exemple ?

En Chine, Peugeot s'est longtemps entêté à commercialiser des modèles avec des hayons, qui plaisaient aux Français, alors que les acheteurs voulaient de vrais coffres", se gausse un concurrent.

Le groupe a retenu la leçon : il a étoffé ses bureaux de style de Shanghai et Sao Paulo. Et, signe des temps, la DS5 a été dévoilée en première mondiale au salon de l'automobile de Shanghai, en avril. Mais il faut maintenant mener de front des implantations accélérées dans plusieurs pays.

Ce qui coûte cher. "Sur trois ans, nous avons prévu d'investir 1 milliard d'euros en Chine, dont une partie financée par des partenaires, 700 millions en Argentine et au Brésil et 330 millions en Russie pour augmenter nos parts de marché. Ce qui constitue un record historique ", souligne Varin.

Une production coûteuse en France

La deuxième faiblesse de Peugeot - conséquence de sa vertu citoyenne - réside dans la part importante de la production réalisée en France : 41% contre 25% chez Renault. Exporter des voitures depuis l'Hexagone - Peugeot fabrique localement deux fois plus de voitures qu'il n'en vend s'avère bien peu rentable.

Le comparatif est cruel, mais sans appel : "Un ouvrier français coûte en moyenne 50.000 euros par an, contre 10.000 euros pour un Tchèque, 5.000 euros pour un Roumain et 3.000 euros pour un Marocain", constate l'analyste Gaëtan Toulemonde.

Comment lutter ? Devant la dégradation des comptes, la direction a dû lancer en octobre un plan de suppression de 6 800 postes (dont 2 500 chez des prestataires extérieurs). "Nous assistons à une véritable saignée", dénonce Jean-Pierre Mercier, délégué CGT, qui rappelle que 22.000 personnes ont été poussées au départ depuis 2004.

Une montée en gamme

Pour limiter la casse sociale, la direction veut pousser les feux dans la catégorie luxe, dominée par les belles allemandes. "Nous en avons largement les moyens, avec nos 15.000 ingénieurs qui déposent 1.200 brevets par an. Nous pouvons rivaliser avec Volkswagen sur ce terrain", affirme Varin.

Alors que Renault a repoussé à des temps meilleurs l'arrivée des successeurs de l'Espace et de la Laguna, les lancements dans le haut de gamme se sont multipliés chez son concurrent : le crossover 3008 et la berline 508 pour Peugeot, les DS chez Citroën.

Le segment dit " premium " (vendu 25% plus cher que les gammes standard) est ainsi passé de 8% à 18% des ventes en trois ans et a permis de conquérir de nouveaux clients. "Plus de la moitié des propriétaires de DS n'avaient jamais acheté une Citroën auparavant", se félicite Frédéric Banzet, directeur général de la marque aux chevrons.

Une réduction des coûts

Mais est-ce suffisant ? "Tous les constructeurs rêvent de copier Volkswagen, qui a commencé sa montée en gamme voilà vingt ans", remarque Bernard Jullien, directeur de l'institut Gerpisa. En attendant, le coeur des ventes de PSA est encore réalisé sur le créneau des petites citadines, où l'arrivée très attendue de la 208 cette année devrait lui permettre de se relancer.

PSA pourrait aussi réduire ses coûts en se rapprochant d'un autre constructeur, pour mettre en commun achats et efforts de recherche. Jusqu'à présent, la volonté farouche des Peugeot de rester indépendants a privé la firme de grande alliance. Mais, après l'échec des fiançailles avec Mitsubishi voilà deux ans, la famille se dit de nouveau ouverte aux propositions qui garantissent le contrôle de ses affaires.

En a-t-elle discuté avec l'italien Fiat, qui lui a fait des appels du pied par presse interposée ? " Je ne ferai pas de commentaire sur ce sujet ", répond Philippe Varin, en plissant les yeux. Une mimique dont on ne sait si elle exprime un amusement ou un agacement. Une chose est sûre, consent-il à ajouter : "Rien ne presse..."

(Article publié dans "le Nouvel Observateur" du 9 février 2012)

Source : nouvelobs

soleron
14/02/2012, 19:43
Cap sur les 126?000 VO avec Citroën Select

Le déploiement d’opérations commerciales de trois jours dédiées au VO, la poursuite du recrutement de vendeurs e-commerce au sein des affaires ou encore la mise en place d’une plate-forme téléphonique d’aide à la reprise sont autant de développements qui accompagneront ces prochains mois les ambitions de Citroën sur l’activité occasion.

http://www.journalauto.com/var/docs/media_lja/articles_img/art-13251-detail.jpg
Arnaud Duchemin, responsable de Citroën Business et Citroën Select.


En 2011, 218?000 véhicules d’occasion ont été commercialisés dans le réseau, dont 174?400 VO Citroën. Cela représente environ un quart des immatriculations VO de la marque en France, qui se sont élevées à 682?574 unités l’an passé (+?4,8?%). Précisément, 108?000 voitures ont été commercialisées dans le cadre du label Citroën Select, soit une hausse de 3 à 4?% par rapport à 2010. Articulé autour de trois volets, Select Classique, Select Premium et Select 5 Plus, le label a aujourd’hui gagné l’ensemble des concessions de la marque et 160 réparateurs agréés. Si les immatriculations de Citroën ont fortement progressé sur le segment des VO de moins d’un an (+?10?%), l’âge moyen des VO vendus dans le réseau a augmenté en 2011, passant de 24 à 28 mois. “Nous avons notamment assisté à une progression de la part des ventes de VO de plus de 60 mois dans le cadre du troisième volet du label, Select 5 Plus, qui couvre les VO de 5 à 7 ans jusqu’à 150?000?km et propose une garantie “Tout Sauf”. Il a véritablement pris son élan au sein du réseau en 2011 et représente un joli levier pour les distributeurs, en vue d’augmenter les ventes à particuliers”, explique Arnaud Duchemin, responsable de Citroën Business et Citroën Select. Stables une bonne partie de l’exercice, les stocks des distributeurs ont connu une augmentation de 19?% au cours des trois derniers mois de l’année, par rapport à la fin 2010, expliquant ainsi la hausse de quatre jours du taux de rotation moyen.

Proposer 20?000 VO sur le site Internet

Conformément aux ambitions affichées en début d’année dernière, le constructeur a mis l’accent sur le recrutement des vendeurs e-commerce au sein du réseau. “Nous avions fixé un objectif de 50 vendeurs dédiés et avons terminé l’année 2011 avec 139 vendeurs e-commerce. Nous avons également formé 570 personnes dans le cadre des “digital days”, des ateliers pratiques sur la bonne utilisation du Net”, précise Arnaud Duchemin. D’ici fin 2012, tous les points de vente devraient s’appuyer sur un vendeur e-commerce. Dans cette dynamique, Citroën envisage également d’atteindre une offre de 20?000 voitures d’occasion sur son site Internet, contre 16?000 actuellement. “Dans ce processus de professionnalisation, nous avons, en 2011, réalisé un diagnostic de l’activité occasion de 80 points de vente, davantage en difficultés sur le VO. Ce travail a eu pour effet d’accroître de 10?% leur volume de ventes et de réaliser une rentabilité VO légèrement supérieure à la moyenne France”, analyse Arnaud Duchemin.

0,64 VO pour 1 VN en 2011

En ce début d’année, le constructeur a déployé, en partenariat avec AutoContact, une plate-forme téléphonique d’aide à la reprise à destination du réseau. “Nous avons toujours pour objectif de vendre un VO pour un VN avec notre stratégie de Pricinq Power qui consiste à bien valoriser les prix auprès du client afin de renforcer la valeur des produits et les promesses du label. Le ratio VO a été perturbé en début d’année dernière en raison de la livraison du portefeuille de VN, liée à la prime à la casse, mais sur l’ensemble des neuf derniers mois nous nous sommes rapprochés d’un ratio de 0,64 VO pour 1 VN”, indique Arnaud Duchemin. Testée pour la première fois sur trois jours au sein de la succursale de Tours, fin 2011, l’opération commerciale dédiée à la vente de VO a abouti à la vente de plus de 70 VO. Elle semble avoir donné satisfaction puisqu’elle sera reconduite sur 15 points de vente en France en 2012. “Nous avons multiplié par trois la notoriété de Citroën Select en 2011 grâce, notamment, au sponsoring d’émissions telles que Pékin Express ou Koh-Lanta”, se félicite également Arnaud Duchemin. Fort de tous ces développements, Citroën s’est donc fixé des objectifs ambitieux et envisage de commercialiser 126?000 unités en 2012, sous le label Citroën Select.

Source : www.journalauto.com (http://www.journalauto.com)

soleron
14/02/2012, 19:53
Présentation de la joint-venture BMW Peugeot Citroën Electrification à l’Ambassade de France
14 février 2012


L’ambassade de France a accueilli, mercredi 8 février 2012, la présentation par les constructeurs automobiles BMW et Peugeot Citroën de leur joint-venture « BMW Peugeot Citroën Electrification » lancée en octobre 2011. Détenue à parts égales par les deux entreprises, cette nouvelle entité employant actuellement 400 personnes dans un centre de recherche et de développement à Munich, vise à développer et produire tous les composants électriques indispensables à une chaîne de traction électrique. Le début de production des composants est prévu pour 2015 à Mulhouse.



Après une brève allocution de M. Gourdault-Montagne, ambassadeur de France en Allemagne, et de M. Rainer Bomba, Secrétaire d’Etat au ministère allemand des Transports, MM. Wolfgang Güllich et Jean Leflour, respectivement PdG et directeur général de la joint-venture, ont présenté les enjeux et la stratégie de leur projet commun.

Source : http://www.science-allemagne.fr

soleron
14/02/2012, 21:06
Beau périple: sera t-il possible de le suivre?
.
viewtopic.php?f=23&t=5267 (http://www.ds3spirit.com/viewtopic.php?f=23&t=5267)

bart70
14/02/2012, 23:29
Merci Stef pour tes articles ;-)
J aurai voulu ecrire quelques coms
Mais nous sommes pas dependant du fofo :lol:

soleron
15/02/2012, 07:05
merci loic,

tu peux ecrire les comm que tu veux !!

par contre je comprends pas "Mais nous sommes pas dépendant du fofoé ???

bart70
15/02/2012, 12:43
Je pense perso ;-) Qu il y a des choses a ne pas dire sur fofo :-)
on sait pas non plus qui peux leslire :lol:

soleron
15/02/2012, 20:58
PSA "doit réduire la voilure", confie Philippe Varin, président du groupe

http://s2.lemde.fr/image/2012/02/15/540x270/1643499_3_9b80_philippe-varin-pdg-de-psa-peugeot-citroen_9bcf9dea8c13472aa7bd5eca87ce51f8.jpg


Aux commandes de PSA Peugeot Citroën depuis 2009, Philippe Varin est sous pression. Les ventes de l'année 2011 du groupe automobile ont été en recul de 1,5 % et celles de 2012 ne s'annoncent pas meilleures. Dans un entretien au Monde, il détaille sa stratégie pour passer l'orage.

Comment expliquez-vous vos mauvaises performances ?

Le résultat net de notre groupe n'est pas si mauvais : nous avons encore gagné près de 600 millions d'euros l'an dernier, grâce à l'équipementier Faurecia (filiale à 57 %), à Gefco, notre activité de logistique, et à notre banque de financement.

Mais notre division automobile souffre, c'est vrai. Elle a perdu 497 millions sur les six derniers mois de 2011, ce qui est très décevant. La raison ? La crise en Europe, où nous vendons encore 60 % de nos voitures alors que Volkswagen n'y réalise, par exemple, que 25 % de ses ventes. Et ça ne devrait pas s'améliorer en 2012 : nous prévoyons un repli du marché de 5 % en Europe et de 10 % en France.

Quel va être l'impact de ces mauvais résultats sur votre activité ?
Nous devons réduire la voilure car notre dette est passée de 1,6 milliard d'euros en juin 2011 à 3,4 milliards fin 2011, c'est beaucoup trop. Le plan d'économies de 800 millions d'euros que j'ai présenté en novembre va être complété et passer à 1 milliard. Nous allons supprimer des séminaires, réduire nos déplacements...

De même, nous allons céder pour 1,5 milliard d'euros d'actifs. Après la vente de Citer, effective depuis le 1er février, nous souhaitons ouvrir le capital de Gefco. Enfin, la cession de certains de nos immeubles de bureau ou concessions devrait nous rapporter 500 millions d'euros.

Allez-vous retarder des projets d'investissement ?
Oui. Notre projet d'implantation en Inde est par exemple décalé, même s'il reste stratégique. Nous envisageons d'y aller plus tard, peut-être avec un partenaire. D'autres programmes, pas encore annoncés, seront également décalés. Mais au-delà des économies, nous comptons sur la sortie de nombreux véhicules, comme la Peugeot 208, la DS5 et quatre modèles hybrides, pour relancer nos ventes.

De nouvelles suppressions de postes sont-elles à craindre ?
Non, nous restons sur ce que nous avons annoncé en octobre, à savoir 2 500 suppressions de postes en Europe. Mais c'est vrai que le taux d'utilisation de nos usines n'était que de 76 % fin 2011 dans les unités qui produisent nos petites voitures, comme la C1 ou la 207.

La question des surcapacités se pose donc bel et bien en Europe. Pour l'ensemble des constructeurs, elle est d'environ 20 %. Car, il ne faut pas l'oublier, le nombre de voitures vendues sur le Vieux Continent est passé de 18 à 13,5 millions entre 2007 et 2011.

Cela veut-il dire que vous pourriez fermer des usines ?
Les décisions se prennent le moment venu, en fonction des cycles de vie des modèles produits. On fabriquera encore des Citroën C3 dans notre usine d'Aulnay-sous-Bois en 2014, je m'y suis engagé !

En janvier, Sergio Marchionne, le patron de Fiat, a estimé qu'une consolidation était inévitable en Europe. Etes-vous prêt à une alliance ?

Ma philosophie est toujours la même. Je crois à la stratégie de coopération avec d'autres constructeurs sur des sujets précis. PSA travaille avec Ford sur les moteurs diesel ou avec BMW sur les moteurs essence et hybrides. Si on peut aller plus loin et approfondir ces partenariats, j'y suis favorable. Est-ce suffisant ? C'est toute la question. Je ne suis pas opposé à une alliance plus étroite avec un autre constructeur.

En 2009, nous avions étudié sérieusement la possibilité de nous allier à Mitsubishi. Mais pour réussir, une alliance doit remplir trois conditions : qu'elle soit cohérente avec notre stratégie, qu'il existe des synergies substantielles réalisables, et, enfin, que le groupe reste indépendant. L'alliance avec Mitsubishi ne remplissait pas ces trois conditions. Mais si d'autres opportunités se présentent, nous les étudierons.

Pour améliorer sa rentabilité, votre concurrent Renault a misé sur le développement d'une gamme low-cost. PSA peut-il l'imiter ?

La force d'une marque, c'est avant tout sa cohérence, à tout moment, partout dans le monde. Vendre à la fois des véhicules low-cost et haut de gamme, c'est faire le grand écart. Notre parti est d'assurer la cohérence des marques Peugeot et Citroën.

C'est vrai qu'en Chine, un des éléments de notre nouveau partenariat avec le constructeur Chang'an est le développement d'une marque propre. Mais notre priorité avec lui est de lancer la production de la DS5 en Chine dès 2013. Avec Dongfeng et Chang'an, nous visons, à terme, 8 % du marché local, contre 3,4 % actuellement.

Propos recueillis par Philippe Jacqué et Cédric Pietralunga

Source : lemonde.fr

soleron
16/02/2012, 18:40
Les Citroën DS4 et DS5 seront importées en Chine d’ici au 2ème trimestre

Les Citroën DS4 et DS5 seront importées en Chine d’ici au deuxième trimestre de 2012. Les concessionnaires PSA Peugeot Citroën de neuf villes chinoises ont déjà obtenu l’agrément pour vendre les véhicules de la gamme DS. D’ici à la fin de 2012, vingt villes devraient distribuer ces modèles.

La coentreprise Changan PSA développera un réseau de distribution indépendant pour les modèles DS une fois qu’ils seront présents à travers le pays. (GASGOO.COM 16/2/12)

Source : ccfa.fr

soleron
16/02/2012, 19:26
Chine-Peugeot pourrait devoir reporter la vente de la DS-Presse



- PSA Peugeot Citroën pourrait devoir reporter la commercialisation de ses modèles DS3, DS4 et DS5 en Chine faute d'avoir pu trouver de distributeur, rapporte jeudi le Shanghai Securities News.

Le partenariat formé par le constructeur automobile français et China Changan Automobile Group tente d'introduire la gamme DS sur le marché chinois depuis avril, mais les distributeurs avec lesquels travaillent les deux groupes ont jusqu'à présent montré un intérêt limité en raison des coûts induits par la construction de nouveaux points de vente, écrit le journal qui cite des dirigeants du partenariat non identifiés.

Les nouveaux points de vente dédiés à la gamme DS coûteraient bien plus que ceux qui existent déjà en Chine pour les modèles de PSA en raison des exigences posées par le partenariat qui souhaite qu'ils soient installés à proximité de concessions commercialisant des marques de luxe telles qu'Infiniti, Jaguar ou Land Rover.

"Nous ne pouvons dire avec certitude quand les DS seront disponibles en Chine", a déclaré un dirigeant du partenariat PSA-China Changan Automobile Group.

Aucun représentant de PSA en Chine n'a pu être joint pour commenter l'information. (Fang Yan, Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Joanny)

Source : reuters france

soleron
17/02/2012, 07:06
Le chiffre d’affaires de PSA a progressé de 6,9 % en 2011
Publié le 15/02/2012


Le chiffre d’affaires de PSA a progressé de 6,9 % en 2011, à 59,91 milliards d’euros. Son résultat opérationnel courant s’est établi à 1,31 milliard d’euros (- 27 %), sa marge opérationnelle à 2,2 % (- 1 point), son résultat opérationnel à 898 millions (- 48%) et son bénéfice net à 588 millions (- 48 %).

Le bénéfice net du groupe a été plombé par les mauvaises performances de l’activité automobile (42,71 milliards d’euros de chiffre d’affaires, + 3,2 %), qui a subi une perte de 92 millions d’euros. PSA a également souffert de la mauvaise tenue des marchés automobiles du sud de l’Europe, où il est très présent, de la guerre des prix dans les petites voitures et de difficultés d’approvisionnement liées au séisme au Japon ainsi qu’à des problèmes chez son fournisseur de vis Agrati.

Ses autres activités (Faurecia, Gefco et Banque PSA Finance) sont en revanche restées dans le vert.

Le groupe table sur un « désendettement significatif en 2012 » ; son endettement net était de 3,4 milliards d’euros à la fin 2011. Il veut faire passer le montant des économies réalisées à un milliard d’euros, contre 800 millions annoncés en octobre dernier. « Ces 200 millions d’euros supplémentaires sont sans impact en termes d’emploi », a rassuré Jean-Baptiste de Chatillon, le directeur financier.

PSA compte également céder des actifs pour 1,5 milliard d’euros. Cette somme comprend les 440 millions provenant de la vente déjà annoncée du loueur National-Citer, a précisé M. De Chatillon. Quelque 500 millions supplémentaires proviendront de la vente d’actifs immobiliers et le reste de l’ouverture du capital du transporteur Gefco, qu’il contrôle pour l’instant à 100 %.

Le constructeur table cette année sur un repli du marché de 10 % en France et de 5 % en Europe, mais sur une progression de 7 % en Chine, de 6 % en Amérique latine et de 5 % en Russie. « Nous nous attendons pour 2012 à des conditions de marché encore difficiles en Europe. Notre globalisation se poursuivra, notamment avec notre seconde joint-venture en Chine. Nous poursuivrons l’offensive produit et la montée en gamme des deux marques. L’année 2012 sera marquée en particulier par les lancements de la Peugeot 208 et de la Citroën DS5, et par la mise sur le marché de quatre offres hybrides diesel, en première mondiale », a déclaré Philippe Varin, président de PSA.

(COMMUNIQUE PSA, AFP 15/2/12)

minupinu17
18/02/2012, 19:26
je viens de tomber sur une émission sur direct 8 , ou le type de citron a dit qu'on "aurait une surprise au salon de Genève"

par rapport à tous les titres de loeb et de citron en Rallye

soleron
18/02/2012, 19:34
Moi je sais niakniak

minupinu17
18/02/2012, 19:37
a ouai ?

c'est quoi c'est quoi c'est quoi ?

soleron
18/02/2012, 20:13
Si je te le dis je serai obligé de te tuer

minupinu17
18/02/2012, 21:17
mdr

fstadou
19/02/2012, 00:07
Moi je sais niakniak

Pareil pour moi !!! :moque: :moque: :moque:

devilcoq
19/02/2012, 11:48
Si je te le dis je serai obligé de te tuer

ba dis le moi quand même :D

devilcoq
19/02/2012, 14:51
je viens de tomber sur une émission sur direct 8 , ou le type de citron a dit qu'on "aurait une surprise au salon de Genève"

par rapport à tous les titres de loeb et de citron en Rallye

ils nous prépare peut-être enfin une transmission intégrale digne de ce nom !!!

soleron
19/02/2012, 19:43
perdu :moque:

soleron
19/02/2012, 19:59
Et si Peugeot et Citroën vendaient leur siège-social ?


Le Groupe PSA Peugeot Citroën a annoncé son intention de se séparer d’une partie de son patrimoine immobilier en 2012 pour éponger une partie de sa dette qui s’élève à plus de trois milliards d’euros à la fin de l’année 2011.

PSA prépare un immense plan de cessions d’actifs pour l’équivalent de 1,5 milliard d’euros dont un tiers pourrait venir de la vente de biens immobiliers.

Si le groupe n’a pas encore précisé de quels lieux ses marques allaient se séparer, les sièges parisiens des deux marques sont ciblés. Celui de Peugeot, situé Avenue de la Grande Armée entre la Place de l’Etoile et la Porte Maillot, pourrait permettre à la marque de faire une très belle opération financière en profitant des prix parisiens.

Même idée pour Citroën dont le siège social longe le Boulevard Périphérique, Porte de Saint-Ouen. Les syndicats avaient déjà évoqué cette éventualité en fin d’année dernière.

Là où on pourrait s’étonner de telles ventes, c’est que Peugeot comme Citroën n’auraient pas l’intention de déménager. De propriétaires, ils deviendraient simples locataires de ces locaux.

Et aussi :
PSA : Philippe Varin renonce à une partie de son salaire (http://www.leblogauto.com/2012/02/psa-philippe-varin-renonce-a-une-partie-de-son-salaire.html)
PSA : Aulnay va manifester (http://www.leblogauto.com/2012/02/psa-aulnay-va-manifester.html)

Source : boursier.com via le blogauto

soleron
20/02/2012, 19:41
[dmotion:32wi7e3a]xosxue_direct-auto-du-18-02-2012_tv[/dmotion:32wi7e3a]

Source : direct8 via zest2news (vers 6.20 mn)

_Jérôme_
20/02/2012, 23:16
Super émission Soleron.

J'ai bien aimer le mini débat ou un journaliste dit "il faut pas comparer la DS5 à une allemande", il a pas tord. ;)

SCHUMI42
20/02/2012, 23:17
oui mais quoi????

soleron
22/02/2012, 07:08
PSA et General Motors discuteraient d'un rapprochement
Publié le 21 Février 2012Copyright © 2012 Reuters

PARIS (Reuters) - PSA PEUGEOT Citroën et General Motors sont en négociations "avancées" en vue d'un rapprochement, rapporte LaTribune.fr qui cite "une source officieuse".

-

PARIS (Reuters) - PSA PEUGEOT Citroën et General Motors sont en négociations "avancées" en vue d'un rapprochement, rapporte LaTribune.fr qui cite "une source officieuse".

Le site internet précise que les discussions, démarrées il y a "quelques mois" entre les deux constructeurs automobiles, visent "une alliance, pas des coopérations ponctuelles". Il ajoute que de "fortes synergies pourraient se dégager d'un tel rapprochement".

Personne n'a pu être joint dans l'immédiat chez PSA. General Motors a indiqué ne pas avoir de commentaires dans l'immédiat.

Les discussions "n'ont pas encore abouti. Il n'y a pas d'accord à ce stade", ajoute La Tribune.

"La famille PEUGEOT, qui détient 30,9% du capital et 48,3% des droits de vote du groupe tricolore, doit en effet avaliser un accord qui peut paraître a priori extrêmement déséquilibré, GM est en effet... deux fois plus gros (en chiffre d'affaires) que le français", souligne le quotidien édité sur internet.

En cas de conclusion positive des discussions, une annonce officielle pourrait être faite début mars à l'occasion du prochain salon de l'automobile de Genève, croit savoir le quotidien.

Philippe Varin, le président du directoire de PSA, avait indiqué récemment n'être pas hostile à une alliance avec un autre constructeur si elle remplissait les trois conditions fixées par le groupe : cohérence avec la stratégie de PSA, réelles synergies et préservation de l'indépendance du groupe.

"Je ne suis pas opposé à une alliance plus étroite avec un autre constructeur", avait-il dit. Il avait ajouté : "En 2009, nous avions étudié sérieusement la possibilité de nous allier à Mitsubishi. (...) Si d'autres opportunités se présentent, nous les étudierons."

Source : easybourse.fr

soleron
23/02/2012, 20:08
[attachment=1:24d6ia7e]SIGA ISSY12022315520.jpg[/attachment:24d6ia7e]

[attachment=0:24d6ia7e]SIGA ISSY12022315530.jpg[/attachment:24d6ia7e]

soleron
23/02/2012, 22:41
Alors demain 9h00

ils devraient annoncer ca

http://www.autoforum.cz/tmp/magazin/c/Citroen_DS4-R_unik_01_800_600.jpg
http://www.autoforum.cz/tmp/magazin/c/Citroen_DS4-R_unik_02_800_600.jpg
http://www.autoforum.cz/tmp/magazin/c/Citroen_DS4-R_unik_03_800_600.jpg
http://www.autoforum.cz/tmp/magazin/c/Citroen_DS4-R_unik_04_800_600.jpg
http://www.autoforum.cz/tmp/magazin/c/Citroen_DS4-R_unik_05_800_600.jpg

Source : automobile-sportive.org

fstadou
23/02/2012, 22:49
t'es en retard d'une plombe Steph, il est temps de prendre tes gouttes et d'aller au lit !!! :moque: :ptdf: :moque: :ptdf: :moque:

minupinu17
23/02/2012, 22:51
les feux diurne sont magnifiques

par contre y a du carbon partout , elle va coûter un Bras :D

Manu GS
24/02/2012, 08:46
Elle a enfin la ♥♥♥♥♥♥ quelle mérite :bien:

blacktom71
24/02/2012, 09:06
Elle est partout, cette superbe DS 4


Enfin belle!!!!! :bien:


Ca va Jeepeeone, elle est pas trop haute pour toi là????? :moque:


Magnifique cette DS4 R! Elle en impose!!!! :lover:

ace3m
24/02/2012, 09:41
C'est agressif, c'est harmonieux.... C'est Bôôôô..... :D :bien:

minupinu17
24/02/2012, 19:10
je viens de recevoir mon echappement

http://img837.imageshack.us/img837/2944/img0536wa.jpg (http://imageshack.us/photo/my-images/837/img0536wa.jpg/)

soleron
25/02/2012, 07:57
[youtubehd:3ggeqmfg]jD4NRMl_ilo[/youtubehd:3ggeqmfg]

[youtubehd:3ggeqmfg]KfXjjIrlPSs[/youtubehd:3ggeqmfg]

[youtubehd:3ggeqmfg]gk0486E9Syw[/youtubehd:3ggeqmfg]

Source : Citroen It

soleron
28/02/2012, 09:23
CITROËN au salon de Genève 2012

A l’occasion du Salon de Genève, Citroën démontre une nouvelle fois son audace et sa créativité au travers de sa montée en gamme, de ses innovations technologiques et de ses nouveaux services.

- La ligne DS est un succès incontestable avec 180 000 ventes dans le monde. Elle poursuit son histoire avec la DS5 Hybrid4, le premier modèle hybride Diesel Citroën, et de nouvelles versions : les très chics Citroën DS3 ULTRA PRESTIGE, DS4 et DS5 PARIS RENDEZ-VOUS, ou encore l’expression du meilleur du raffinement à la française, la série limitée DS3 RACING S. LOEB, mais aussi le concept car DS4 RACING CONCEPT. Enfin, pour accompagner le lancement de cette ligne DS, la Marque vient de lancer en France un club dédié aux clients de la ligne DS : Citroën DS PRIVILEGE. - Le nouveau SUV compact de Citroën, le C4 AIRCROSS s’inscrit pleinement dans la stratégie de montée en gamme de la Marque. Stratégie renforcée par l’arrivée de nouvelles silhouettes : la C3 RED BLOCK, les C1 et BERLINGO MULTISPACE restylés. - 5 grammes en 1 an, c’est ce qu’ont permis de gagner entre autres les technologies microhybride e-HDi, Full Electric et Full hybrid Diesel sur le niveau moyen d’émissions de CO2 de la Marque. Par ailleurs, l’offre électrique, une réalité commerciale pour Citroën, devient plus accessible grâce à une nouvelle tarification de la C-ZERO. Citroën met également en avant à l’occasion du salon de Genève sa suspension Hydractive, une technologie exclusive de la Marque disponible sur les Citroën C5 et C6. - La Marque propose des solutions concrètes au service de la mobilité, comme Citroën eTouch, une offre disponible sur la plupart des modèles de la Marque qui permet de sauver des vies, et Citroën MULTICITY, un bouquet de services facilitant les déplacements. Disponible en France et dans quelques semaines en Allemagne, Citroën MULTICITY a déjà attiré plus d’un million et demi de visiteurs en un an. Cette offre s'enrichira bientôt des services de covoiturage et d'autopartage. Au-delà de toutes ces solutions concrètes et innovantes,la Marque poursuit sa réflexion sur la mobilité et n’hésite pas à ouvrir de nouvelles pistes d’exploration : en puisant dans son savoir-faire le meilleur de la ‘Créative Technologie‘, la Marque a créé le concept car Tubik, un shuttle technologique haut de gamme au service d’une idée forte : redonner le goût au voyage. Le salon de Genève ouvrira ses portes à la presse les 6 et 7 mars prochains. A cette occasion, vous aurez la possibilité d’interviewer sur le stand CITROËN, dans le hall 6, les personnes suivantes : - Frédéric BANZET, Directeur Général CITROËN - Xavier DUCHEMIN, Directeur Marketing et Communication CITROËN -Thierry METROZ, Directeur du Style CITROËN - Thomas d’HAUSSY, Directeur des Produits CITROËN -Andrew COWELL, Responsable de Style CITROËN DS5 et C4 Aircross - Xavier BERNARD, Chef de Projet CITROËN C4 AIRCROSS - Pierre MONFERRINI, Chef de Projet CITROËN DS5

ESPACE PRESSE CITROËN

Envoyé depuis mon Desire HD avec Tapatalk

XtamyR
28/02/2012, 09:36
Les photos de la DS3 Racing Sebastien Loeb ;)

http://thumbnails61.imagebam.com/17718/c9c682177172868.jpg (http://www.imagebam.com/image/c9c682177172868) http://thumbnails43.imagebam.com/17718/69d27a177172881.jpg (http://www.imagebam.com/image/69d27a177172881) http://thumbnails26.imagebam.com/17718/bb6a8e177172894.jpg (http://www.imagebam.com/image/bb6a8e177172894)

Cliquez pour les agrandir ;)

minupinu17
28/02/2012, 09:38
tout simplement magnifique

c'est une série limitée je suppose ?

XtamyR
28/02/2012, 09:42
Oui série limitée a 200 exemplaires numéroté et signée par S.Loeb ;)

minupinu17
28/02/2012, 09:42
a ok , truc que je verrai jamais quoi

et le prix ?

XtamyR
28/02/2012, 09:45
Un sujet consacré a celle ci -> viewtopic.php?f=30&t=5362 (http://www.ds3spirit.com/viewtopic.php?f=30&t=5362)

Pas d'indiquation pour le prix ;)

minupinu17
29/02/2012, 18:50
C'est ce que vient de me dire mon iPhone ^^

http://img832.imageshack.us/img832/6113/img0544.png (http://imageshack.us/photo/my-images/832/img0544.png/)

cuddles
01/03/2012, 08:39
GM-PSA=problèmes avec le THP résolus en mettant le 1.6l 192cv de la Corsa OPC....!
Sans compter une DS1 sur la base de la Matiz...! :ptdf: ou une DS7 sur la base de la Camaro....! :baillon: