PDA

Afficher la version complète : Les News du GROUPE PSA



Pages : 1 2 3 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12

soleron
02/07/2013, 19:41
PSA inaugure une troisième usine en Chine, où il fait enfin une percée

http://www.latribune.fr/getCrop.php?ID=5641327&ext=jpg&W=770&H=380&ptr=0Alors que les ventes chutent en Europe, PSA inaugure sa troisième usine en Chine, où sera fabriquée la nouvelle Citroën C-Elysée. Copyright PSA



Alain-Gabriel Verdevoye | 02/07/2013, 10:11 - 382 mots
PSA Peugeot Citroën inaugure ce mardi le site de Wuhan III dans le centre de la Chine. A la rentrée, il ouvrira son usine de Shenzhen, dédiée aux DS. Ses ventes ont crû de 33% en Chine au premier semestre.
SUR LE MÊME SUJET


PSA dégringole sur le marché français à cause de Citroën (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130701trib000773240/psa-degringole-sur-le-marche-francais-a-cause-de-citroen.html)
PSA-GM: l'alliance de deux constructeurs malades en Europe (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130628trib000772923/psa-gm-l-alliance-de-deux-constructeurs-malades-en-europe.html)
Le succès du Peugeot 2008 met du baume au coeur d'un PSA en crise (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130625trib000772133/le-succes-du-peugeot-2008-met-du-baume-au-coeur-d-un-psa-en-crise.html)
PSA fait un tabac en Argentine, un pays où il est installé depuis 50 ans (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130620trib000771424/psa-fait-un-tabac-en-argentine-un-pays-ou-il-est-installe-depuis-50-ans.html)



La Chine au moins, ça marche! Alors que ses ventes chutent en Europe (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130701trib000773240/psa-degringole-sur-le-marche-francais-a-cause-de-citroen.html)où il se débat dans des surcapacités structurelles, PSA ouvre sa troisième usine chinoise. Philippe Varin, président du directoire de PSAPeugeot (http://bourse.latribune.fr/stocks/valeur.html?ISIN=FR0000121501&MARKET=25) Citroën, a inauguré ce mardi le site de Wuhan III (dans le centre du pays), opéré par DPCA, la co-entreprise locale du groupe, qui permettra de porter sa capacité de production de 450.000 à 600.000 véhicules par an dès cette année, avant d’atteindre les 750.000 véhicules par an en 2015. PSA produit à Wuhan depuis les années 90, associé au puissant groupe Dongfeng.

Industrialisation de l'entrée de gamme
L’inauguration de cette usine permet le lancement industriel de la nouvelle Citroën C-Elysée (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20120912trib000719125/citroen-et-peugeot-se-donnent-enfin-les-moyens-pour-percer-a-l-international.html), une petite voiture d'entrée de gamme simplifiée à quatre portes et coffre séparé pour pays émergents - sur une plate-forme de Peugeot 208. Sa soeur jumelle, la Peugeot 301, sera également fabriquée sur place à partir de la fin de l’année. Grâce notamment au Peugeot 3008, un véhicule restylé dans un style (faux) 4x4 dont la commercialisation a démarré en début d'année, et à la Citroën C4L, une berline compacte rallongée, PSA a vendu sur les six premiers mois de l’année près de 277.000 véhicules en Chine, soit une hausse d'un tiers par rapport à la même période de 2012. Le rythme de croissance est le double de celui du marché lui-même.

Nouvelle co-entreprise
Par ailleurs, PSA Peugeot Citroën débutera sa deuxième co-entreprise locale, CAPSA, avec le groupe Changan, dédiée à la gamme DS de Citroën. Celle-ci démarrera en septembre-octobre 2013 la production dans la nouvelle usine de Shenzhen, laquelle fabriquera dans un premier temps la DS5. Le potentiel atteindra à terme une capacité de production de 200.000 véhicules.

Nouveautés en 2013-2014
Le groupe multiplie plusieurs nouveautés sur place. Viendront en 2014 la Peugeot 2008 (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130106trib000740829/peugeot-devoile-un-faux-4x4-de-poche-le-2008-made-in-france.html) et une DS compacte inédite (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130621trib000771611/audi-mercedes-volvo-cadillac-ds-se-ruent-sur-le-haut-de-gamme-en-chine.html), puis un « Crossover » toujours chez DS. En 2015 ou 2016 arrivera même une grande berline de prestige. Ceci dit, après avoir fait oeuvre de pionnier dès les années 80, PSA est encore à la traîne par rapport à ses grands concurrents Volkswagen, GM, Nissan, Hyundai-Kia, avec une pénétration certes en hausse mais qui demeure aux alentours de 4%. C'est peu. L'objectif est de doubler à moyen terme avec l'appoint de CAPSA.

Source : latribune

soleron
02/07/2013, 19:44
PSA et la longue quête du dragon sacré

LE MONDE | 02.07.2013 à 12h02 • Mis à jour le 02.07.2013 à 15h12 |Par Philippe Jacqué




http://s1.lemde.fr/image/2013/06/28/534x0/3438408_7_b250_dans-l-usine-psa-de-wuhan-chine_4524c4b9f57e08e9644808b9bc775310.jpgWuhan (Chine)


La ligne d'assemblage avance lentement. Les ouvriers se concentrent sur leur tâche alors que les officiels circulent et scrutent la troisième usine chinoise flambant neuve de PSA Peugeot Citroën. Au sol, la moquette grise a été déroulée. La climatisation a été augmentée afin de contrer les 35 degrés qui écrasent, ce mardi 2 juillet, Wuhan, une cité de 10 millions d'habitants au coeur de l'empire du Milieu. Bienvenue dans le fief de Dong Feng Motor, le partenaire de PSA, mais aussi de Nissan, de Kia et bientôt de Renault, qui s'y est établi à la fin des années 1960.

Aussi automatisée qu'un site européen, l'usine pourra produire 150 000 véhicules en deux équipes, par an. "Nous devrions passer, dès 2014, à trois équipes et pousser la production jusqu'à 255 000 véhicules", glisse un responsable. Avec ses deux autres usines installées à six kilomètres de là, Dong Feng Peugeot Citroën Automobiles (DPCA), pourra donc assembler en Chine plus de 700 000 véhicules dès 2014. Et près de 900 000 en 2015, – en France le groupe assemble 1,1 million de véhicules par an-, quand la seconde phase du site sera lancée.

Lire aussi : Un klaxon dure 40 fois plus longtemps en Chine qu'en Europe

PSA joue gros. Empêtré dans ses difficultés en Europe, son premier marché, le constructeur mise désormais sur la Chine pour s'en sortir. Au premier semestre, les ventes de Peugeot et de Citroën y ont explosé de 33% par rapport aux six premiers mois de 2012,


Extrait de : http://www.lemonde.fr (http://www.lemonde.fr/)

soleron
02/07/2013, 20:22
RÉSULTATSCOMMERCIAUXFRANCE:UNEPARTDEMARCHÉVPENPROG RESSIONDE1POINTSURLE2ÈMETRIMESTREhttp://presse.citroen.com/typo3temp/pics/2948399395.jpg (http://presse.citroen.com/index.php?eID=tx_cms_showpic&file=fileadmin%2FAC%2FFR%2Farmadillo%2Fzoom%2F3387 7.jpg&md5=ed504c02b1113f88924bda968a47c79524b99c7d&parameters[0]=YTo0OntzOjU6IndpZHRoIjtzOjQ6IjUwMG0iO3M6NjoiaGVpZ 2h0IjtzOjM6IjUw&parameters[1]=MCI7czo3OiJib2R5VGFnIjtzOjI0OiI8Ym9keSBiZ0NvbG9yP SIjZmZmZmZmIj4i&parameters[2]=O3M6NDoid3JhcCI7czozNzoiPGEgaHJlZj0iamF2YXNjcmlwd DpjbG9zZSgpOyI%2B&parameters[3]=IHwgPC9hPiI7fQ%3D%3D)ARCHITECTURE DE LA NOUVELLE CONCESSION DE VICHY 2009
13,8 %, telle est la part de marché de CITROËN sur le marché des véhicules particuliers au deuxième trimestre 2013. En hausse de 1 point par rapport à celle des trois premiers mois, elle démontre la dynamique de la Marque. Une dynamique qui devrait se poursuivre au 2ème semestre portée par quatre nouveaux modèles, les CITROËN DS3 Cabrio, nouvelle C3 et les nouveaux C4 PICASSO et Grand C4 PICASSO. Avec une part de marché de 13,8 % en VP (+ 1 point par rapport au T1 2013) et de 14,3 % en VP + VUL (+ 0,8 point vs T1 2013), CITROËN réalise un deuxième trimestre meilleur que le premier.Sur le semestre, malgré la faible disponibilité de la C3, les résultats de CITROËN soulignent les performances de :- la ligne C, avec des modèles dont la part de marché progresse (la CITROËN C4, + 0,2 point par rapport à fin juin 2012) ou se maintient (le C3 PICASSO avec 1,4 % de pénétration).- la ligne DS qui représente 20 % des ventes de la Marque soit une pénétration de 2,7 %. Une ligne qui s’est enrichie en début d’année avec le lancement d’une nouvelle silhouette : la DS3 CABRIO.

Source : PRESSE CITROEN

soleron
02/07/2013, 20:25
La future Citroën C5 se fera attendre jusqu'en 2016




L'alliance avec General Motors brouille les cartes chez Citroën, au point que l'entrée en scène de la future C5 est retardée de deux ans. Voici néanmoins les lignes de la future familiale.


http://www.largus.fr/images/images/future-citroen-c5-III-2016-01.jpg (http://www.largus.fr/images/images/future-citroen-c5-III-2016-01.jpg)
Le projet C5 III a changé de cap. Lancée en avril 2008, l’actuelle berline familiale aurait dû initialement céder sa place au printemps 2014.

Elle jouera les prolongations : sa remplaçante n’arrivera pas en concession avant fin 2016. Et ce principalement en raison des accords signés entre PSA (Peugeot-Citroën) et General Motors (Opel, Buick) en mars 2012.

Ces derniers permettront de partager les plateformes techniques et de nombreux composants mécaniques entre les futures C5 III, Peugeot 508 II (http://www.largus.fr/actualite-automobile/un-style-spectaculaire-pour-la-peugeot-508-ii-2357371.html) et Opel Insignia II.

Cette alliance inédite réduit les coûts de développement et d’industrialisation sur un segment en perte de vitesse (– 16,5 % entre 2011 et 2012 sur le marché français).

Mais en contrepartie elle allonge les délais de conception, le temps que les constructeurs harmonisent leurs efforts.
En duo avec l’Insignia

Car cette synergie est intervenue alors que Citroën avait déjà bien avancé son propre projet de remplacement de l’actuelle C5. Les ingénieurs de la marque tricolore ont dû revoir en profondeur le cahier des charges et se « caler » sur l’avancement de leurs homologues de chez Opel, dont l’Insignia n’est aujourd’hui qu’à la case restylage et ne cédera sa place qu’en 2016.

Autre conséquence de cette alliance, la mise en concurrence des sites de production afin de déterminer lequel sera le plus rentable.

Entre l’usine allemande de Rüsselsheim où sont assemblées les Insignia, et celle de Rennes-la-Janais (35) qui produit l’actuelle C5 (et la Peugeot 508), le match a été remporté par la seconde. Les adeptes du made in France apprécieront.
Design audacieux

Le design restera un élément fort chez Citroën et différenciant des futures Opel et Peugeot. Expressif, l’avant de la future C5 s’illustrera par des projecteurs intégralement constitués de LED. Le format restera proche de l’actuelle (4,78 m).

Néanmoins, la nouvelle plateforme permettra de rééquilibrer les proportions. Ainsi l’empattement allongé réduira les porte-à-faux, ce qui dynamisera le profil tout en améliorant l’habitabilité aux places arrière.

Il est vrai que sur l’actuelle C5 (http://www.largus.fr/actualite-automobile/citroen-c5-et-c8-de-legeres-evolutions-1737371.html) le long capot n’a jamais profité à l’habitabilité. En outre, la future pourrait saisir l’opportunité de cette coopération pour revenir au hayon, à l’image de l’Insignia qui se décline à la fois en quatre et en cinq portes.
Adieu Hydractive

PSA réorganise son offre avec trois niveaux distincts. En bas, la gamme « C » de Citroën (C1 (http://www.largus.fr/actualite-automobile/citroen-c1-et-peugeot-107-derniere-ligne-droite-1328366.html), C3 (http://www.largus.fr/actualite-automobile/citroen-c3-la-citroen-c3-14-hdi-70-restylee-et-ses-concurrentes-2857376.html), C4 et C5), au sommet la ligne DS et, entre les deux, se glisseront les futures Peugeot (http://www.largus.fr/actualite-automobile/un-style-spectaculaire-pour-la-peugeot-508-ii-2357371.html) qui monteront en gamme sans recourir à une griffe spécifique.

L’idée étant d’éviter toute cannibalisation entre les trois labels. En conséquence, la future C5 devra se défaire d’un grand nombre de ses particularités. Finis le volant à moyeu fixe et la suspension hydractive qui résistaient sur le milieu et le haut de gamme de l’actuelle C5.

Mais la rentabilité vaut-elle une perte d’identité ?

http://www.largus.fr/images/images/future-citroen-c5-III-2016-02.jpg (http://www.largus.fr/images/images/future-citroen-c5-III-2016-02.jpg) Éco Hybride

Tout comme l’actuelle, la nouvelle C5 sera privée d’HYbrid4 (moteur thermique pour les roues avant et électrique pour le train arrière), qu’elle laissera à ces cousines DS5 (http://www.largus.fr/actualite-automobile/citroen-ds5-une-hybridation-reussie-1236368.html) et Peugeot (3008 (http://www.largus.fr/actualite-automobile/peugeot-3008-hybrid4-3008-hybrid4-unique-en-son-genre-1107370.html) et 508 (http://www.largus.fr/actualite-automobile/peugeot-508-rxh-auto-verte-1431366.html)). Une technologie coûteuse que PSA peine à amortir malgré les incitations fiscales.

Elle misera plutôt sur un dispositif « Éco Hybride » associant un alterno-démarreur réversible et une batterie de petite taille. L’idée étant dedémocratiser l’hybride avec pour finalité l’abaissement des émissions de CO2 associé à un surcoût maîtrisé.


Moteurs à trois cylindres

Un argument auquel sont sensibles les gestionnaires des flottes d’entreprise prescripteurs d’une très grande partie des ventes du segment. Enfin, une dernière spécificité viendra la différencier : l’arrivée de moteurs à essence trois cylindres 1.2 e-THP de 110 et 130 ch, qui composeront l’entrée de gamme.

On retrouvera au-dessus l’actuel quatre-cylindres 1.6 THP de 156 ch. En diesel, l’offre sera aussi recentrée (exit le V6 de 240 ch et le 2.2 de 204 ch). La C5 tablera sur un inédit 1.5 HDi de 115 ch et sur un 2.0 BlueHdi de 150 ch avec traitement de 90 % des Nox. Une déclinaison de 180 ch est aussi envisageable.

Source : l'argus

soleron
03/07/2013, 19:40
Les Chinois apprécient les vendeurs de Peugeot et Citroën, moins la fiabilité des véhicules

http://www.latribune.fr/getCrop.php?ID=7110256&ext=jpg&W=770&H=380&ptr=0Peugeot 301 au Salon de Shanghai 2013 Copyright Peugeot


Alain-Gabriel Verdevoye | 02/07/2013, 23:38 - 612 mots
Selon une enquête du consultant américain J.D. Power réalisée en Chine, les automobilistes locaux apprécient la qualité des réseaux de distribution de Citroën et Peugeot. Malheureusement, les chinois sont moins enthouasiastes pour la fiabilité des véhicules, selon une autre étude.
SUR LE MÊME SUJET


PSA inaugure une troisième usine en Chine, où il fait enfin une percée (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130702trib000773512/psa-inaugure-une-troisieme-usine-en-chine-ou-il-fait-enfin-une-percee.html)
PSA dégringole sur le marché français à cause de Citroën (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130701trib000773240/psa-degringole-sur-le-marche-francais-a-cause-de-citroen.html)
PSA-GM: l'alliance de deux constructeurs malades en Europe (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130628trib000772923/psa-gm-l-alliance-de-deux-constructeurs-malades-en-europe.html)
General Motors refuse (officiellement) d'investir davantage dans PSA en crise (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130628trib000772886/general-motors-refuse-officiellement-d-investir-davantage-dans-psa-en-crise.html)






Les clients chinois apprécient les voitures... françaises. Ou du moins leurs vendeurs. Selon la dernière enquête du consultant américain J.D. Power, réputé pour ses très sérieuses enquêtes auprès des automobilistes du monde entier, les clients de Citroën placent la marque au troisième rang des constructeurs généralistes en Chine pour leur satisfaction à l'égard de la vente et de l'après-vente pendant les six premiers mois d'utilisation.

Juste derrière le japonais Nissan et le coréen Hyundai. Pas mal ! Derrière viennent l'autre coréen, Kia, puis... la marque Peugeot (http://bourse.latribune.fr/stocks/valeur.html?ISIN=FR0000121501&MARKET=25). Les deux labels tricolores dépassent Volkswagen, Toyota, Honda, d'après cette étude publiée fin juin. Les marques de PSA recueillent 703 points sur mille (Citroën) et 697 (Peugeot). C'est très au-dessus de la moyenne (647 points). Cette enquête corrobore le profond travail réalisé par le groupe français dans son réseau ces dernières années. PSA comptait fin avril 404 concessions Citroën en Chine et 328 Peugeot. Leur nombre devrait être porté à 472 et 400 respectivement en fin d'année. Marque à part, DS sera distribuée par 60 concessions fin 2013 en Chine.

Pas terrible côté fiabilité
En revanche, s'ils apprécient les réseaux de distribution, les chinois manifestent, hélas, moins d'enthousiasme pour la qualité des véhicules du groupe PSA produits localement avec le consortium Dongfeng. Selon une autre enquête, dont les conclusions ont été publiées fin décembre dernier et portant sur la fiabilité des véhicules âgés de 25 à 36 mois, Peugeot arrive tout juste au-dessus de la moyenne, avec 195 problèmes répertoriés pour 100 véhicules (la moyenne est de 196)... Pas terrible. La firme au lion pointe carrément à la 24ème place, derrière la plupart de ses rivaux non chinois comme BMW (98), Toyota, Mercedes, Audi, Honda, Nissan, Mazda, Skoda, Volkswagen, Buick (GM), Ford ou le coréen Kia... Il se classe même après certaines marques chinoises. Quant à Citroën, il ne figure même pas dans le classement des marques. Seules sont en effet citées nommément dans l'étude celles qui se placent au-dessus de la moyenne. Bof. Renault (http://bourse.latribune.fr/stocks/valeur.html?ISIN=FR0000131906&MARKET=25) ne produisant pas sur place, il n'a pas été inclus dans l'enquête de J.D. Power.

Nouvelle usine en Chine
Alors que ses ventes chutent en Europe (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130701trib000773240/psa-degringole-sur-le-marche-francais-a-cause-de-citroen.html) où il se débat dans des surcapacités structurelles, PSA ouvre sa troisième usine chinoise (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130702trib000773512/psa-inaugure-une-troisieme-usine-en-chine-ou-il-fait-enfin-une-percee.html). Philippe Varin, président du directoire de PSA Peugeot (http://bourse.latribune.fr/stocks/valeur.html?ISIN=FR0000121501&MARKET=25) Citroën, a inauguré mardi le site de Wuhan III (dans le centre du pays), opéré par DPCA, la co-entreprise locale du groupe, qui permettra de porter sa capacité de production de 450.000 à 600.000 véhicules par an dès cette année, avant d'atteindre les 750.000 véhicules par an en 2015. PSA produit à Wuhan depuis les années 90. Après avoir longtemps piétiné, le groupe semble enfin décoller.

Industrialisation de l'entrée de gamme
L'inauguration de cette usine permet le lancement industriel de la nouvelle Citroën C-Elysée (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20120912trib000719125/citroen-et-peugeot-se-donnent-enfin-les-moyens-pour-percer-a-l-international.html), une petite voiture d'entrée de gamme simplifiée à quatre portes et coffre séparé pour pays émergents - sur une plate-forme de Peugeot 208. Sa soeur jumelle, la Peugeot 301, sera également fabriquée sur place à partir de la fin de l'année. Grâce notamment auPeugeot 3008, un véhicule restylé dans un style (faux) 4x4 (http://www.latribune.fr/loisirs/week-end-voyages/20091106trib000441082/essai-auto-peugeot-3008-boite-robotisee-entre-faux-4x4-et-monospace.html) dont la commercialisation a démarré en début d'année, et à la Citroën C4L, une berline compacte rallongée, PSA a vendu sur les six premiers mois de l'année près de 277.000 véhicules en Chine, soit une hausse d'un tiers par rapport à la même période de 2012. Le rythme de croissance est le double de celui du marché lui-même.Par ailleurs, PSA Peugeot Citroën débutera sa deuxième co-entreprise locale, CAPSA, avec le groupe Changan, dédiée à la gamme DS de Citroën. Celle-ci démarrera en septembre-octobre 2013 la production dans la nouvelle usine de Shenzhen.

Source : latribune

soleron
03/07/2013, 19:44
French Alternative Energies and Atomic Energy Comm : Partenariat entre PSA Peugeot Citroën et le CEA sur les systèmes avancés de production pour l’automobilehttp://www.zonebourse.com/images/spacer.gif

Partenariat entre PSA Peugeot Citroën et le CEA sur les systèmes avancés de production pour l'automobile

PSA Peugeot Citroën et le CEA annoncent la mise en place d'une collaboration stratégique dédiée aux systèmes avancés de production. L'objectif de cette collaboration est d'optimiser les process de production automobile à partir de l'utilisation de technologies innovantes développées par CEA Tech.

Optimiser les processus de production
Signé pour une durée de 5 ans, l'accord de collaboration entre PSA Peugeot Citroën - et plus particulièrement son StelLab [1] - et CEA Tech s'intègre dans une démarche motivée de transfert de technologie. Les technologies innovantes ciblées par ce partenariat concernent la robotique - notamment la cobotique - et la réalité virtuelle :


La cobotique, ou robotique collaborative, en interaction avec l'homme, permettra à PSA Peugeot Citroën d'accroître la productivité des sites de production, en intégrant l'expertise et le savoir-faire des opérateurs sur les lignes d'assemblage et en réduisant la pénibilité aux postes de travail.
La réalité virtuelle et les technologies de simulation interactive, parfois couplées à la réalité augmentée, permettront au groupe industriel d'optimiser les processus de fabrication et d'accroître la maitrise de la qualité des produits.

Une plateforme dédiée au Manufacturing avancé

Dans le cadre de cette collaboration, CEA Tech mettra à la disposition des équipes de PSA une de ses plateformes dédiée au Manufacturing avancé. D'une superficie de 2000 m2, Cette plate-forme réunit environ 200 chercheurs dont la mission consiste à aider les industriels à produire plus efficacement, avec des process plus performants et une qualité accrue Les technologies phares proposées dans cette plateforme concernent la réalité virtuelle, la robotique et le contrôle non destructif, qui s'appuie sur le logiciel CIVA diffusé dans le monde entier. La plateforme dispose également de fortes compétences algorithmiques en réalité augmentée, gestion de la connaissance et orchestration de processus.
A propos du CEA et de CEA Tech

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche qui intervient dans quatre grands domaines : les énergies bas carbone, les technologies pour l'information et les technologies pour la santé, les Très Grandes Infrastructures de Recherche (TGIR), la défense et la sécurité globale. S'appuyant sur une recherche fondamentale d'excellence et sur une capacité d'expertise reconnue, le CEA participe à la mise en place de projets de collaboration avec de nombreux partenaires académiques et industriels. Fort de ses 16 000 chercheurs et collaborateurs, il est un acteur majeur de l'espace européen de la recherche et exerce une présence croissante à l'international.
CEA Tech, le pôle « recherche technologique » du CEA, réunit 4500 collaborateurs chargés d'innover au service de l'industrie. Il produit et diffuse des technologies clés génériques

Source : zonebourse

toka
10/07/2013, 12:39
Le concept car DS3 cab R

http://www.ds3spirit.com/CitroenPresse/CP_DS3_Cabrio_Racing_100713.pdf

soleron
10/07/2013, 20:50
Peugeot-Citroën pourrait coopérer avec GM aux Etats-Unis

http://www.capital.fr/var/cap/storage/images/media/images/photo-v2-457x222/ici-c-est-gratuit/cac-40/peugeot/peugeot_peugeot_p05144007/3667269-1-fre-FR/peugeot_peugeot_p05144007_paysage360.jpg
© PSA Peugeot Citroën

Alors qu'il s'était retiré du marché nord-américain au début des années 1990, PSA
http://www.capital.fr/extension/cap/design/cap/images/greenarrowUp.png Peugeot7.46 | +1.36% | 10/07/2013 - 17h35 (c)
Peugeot (UG 7.46+1.36%) (http://www.capital.fr/bourse/actualites/peugeot-citroen-pourrait-cooperer-avec-gm-aux-etats-unis-858291#) -Citroën pourrait collaborer avec son partenaire GM (General Motors), qui détient 7% de son capital, aux Etats-Unis, d'après La Tribune.

L'américain serait intéressé par les fourgons de la gamme produite par la firme sochalienne à Sevelnord. La prochaine génération de véhicules pourrait être vendue outre-Atlantique sous une des marques du géant américain.

PSA est à ce jour un spécialiste reconnu des véhicules utilitaires. Le projet de coopération porterait sur les véhicules destinés à remplacer les actuels fourgons de moyenne gamme Peugeot Expert et Citroën Jumpy.
Le partenariat s'inscrirait dans le cadre de l'alliance mondiale annoncée l'an dernier avec l'américain.

Le titre PSA a bondi de près de 29% depuis son récent plancher du 3 juillet, porté par le relèvement de recommandation de Goldman Sachs. Certains intervenants évoquent un éventuel abandon du contrôle de la société par la famille Peugeot, ainsi qu'une possible prise de participation au capital du constructeur tricolore par son partenaire chinois Dongfeng.

© Capital.fr

soleron
10/07/2013, 20:56
PSA adopte le Stickerfix

Par Jean-Marc GERVASIO le 10 juillet 2013

http://www.decisionatelier.com/local/cache-vignettes/L250xH167/stickefix-852d8.jpg
Commercialisé depuis plus de trois par la marque de peinture Sikkens, l’artifice de réparation répondant au nom de Stickerfix a été adopté par PSA Peugeot Citroën. Le constructeur français est le quatrième constructeur automobile (après Toyota, Opel et Kia) à proposer à ses clients cette solution originale de réparation des petites rayures de carrosserie. Fruit d’une technologie brevetée par AkzoNobel, propriétaire de la marque, cette sorte de film plastique disponible dans la couleur précise du véhicule est en réalité un adhésif puissant mais qui reste toutefois décollable au besoin.

Conçue sur les standards PSA Peugeot Citroën pour garantir la colorimétrie la plus précise, la gamme PSA Stickerfix et les 60 teintes qui la compose pour le lancement couvre la plupart des coloris commercialisés par le constructeur en Europe, tant sur les nouveaux que sur les anciens modèles.

Rappelons que le Stickerfix est proposé en format A5 et comprend 33 adhésifs de tailles et formes différentes. Les petits dommages sur la carrosserie (rayures, éclats de peinture…) peuvent être recouverts très simplement en trois étapes : nettoyer, coller et lisser.

Source : http://www.decisionatelier.com (http://www.decisionatelier.com/)

soleron
10/07/2013, 22:23
LE 'DS WORLD' PARISIEN … EN CHANTIER ( Photos )


http://1.bp.blogspot.com/-XxgMI64fho4/Ud2nEwQneSI/AAAAAAAAzPY/PUjoUsxN_Io/s320/99.jpg (http://1.bp.blogspot.com/-XxgMI64fho4/Ud2nEwQneSI/AAAAAAAAzPY/PUjoUsxN_Io/s1600/99.jpg)

La rue François-Ier est une rue du 8e arrondissement de Paris. Elle commence à hauteur du n°1, avenue Franklin-D.-Roosevelt et de la place du Canada, pour se terminer avenue George-V. Dans le quart sud de sa longueur, elle traverse la place François-Ier.


Comme nous avions pu le voir hier, dixit Thomas d'Haussy : ''Nous ouvrirons bientôt un DS World près des Champs-Elysées''.


C'est donc là que le lecteur du blog Tristan ( à nouveau lui ) a trouvé le chantier du futur et second 'DS World', dans ce triangle d'or parisien situé entre l'Avenue Montaigne, les Champs-Élysées et l'Avenue George-V.


C'est surtout grâce au panneau du chantier, puisque pour l'instant, la DS' Touch se laisse chercher.


On notera que l'agence en charge du chantier est la même qui aura conçu les DS Store, DS Corner et apparemment, le design des nouvelles concessions Citroën, dernier point à vérifier néanmoins.


Selon Tristan, ce 'DS World' parisien devrait être plus petit que celui de Shanghai … il semble cependant s'articuler sur deux niveaux … w&s




Ci-dessous, quelques photographies …


http://1.bp.blogspot.com/-K_pqmFDqpuo/Ud2m3YB_5nI/AAAAAAAAzPQ/lmt2iDpUIxg/s640/100.jpg (http://1.bp.blogspot.com/-K_pqmFDqpuo/Ud2m3YB_5nI/AAAAAAAAzPQ/lmt2iDpUIxg/s1600/100.jpg)
http://4.bp.blogspot.com/-eWu7oPkGh6c/Ud2muxv2iiI/AAAAAAAAzPI/uaHqIw64iB4/s640/101.jpg (http://4.bp.blogspot.com/-eWu7oPkGh6c/Ud2muxv2iiI/AAAAAAAAzPI/uaHqIw64iB4/s1600/101.jpg)
http://1.bp.blogspot.com/-hqUfxfCEEnA/Ud2mmPkna3I/AAAAAAAAzPA/V934C1rW3rY/s640/102.jpg (http://1.bp.blogspot.com/-hqUfxfCEEnA/Ud2mmPkna3I/AAAAAAAAzPA/V934C1rW3rY/s1600/102.jpg)
http://3.bp.blogspot.com/-Sfqtg_IsKwI/Ud2mfoz4gPI/AAAAAAAAzO4/tk5BTIHf4m8/s640/103.jpg (http://3.bp.blogspot.com/-Sfqtg_IsKwI/Ud2mfoz4gPI/AAAAAAAAzO4/tk5BTIHf4m8/s1600/103.jpg)

Source : ZEST7


PS : Maintenant que l'info est publié par un tiers je peux donc la publier, ouverture a l'automne

Alex59
10/07/2013, 22:32
Eh ben il était temps ! Pour une marque qui se veut premium parisienne, que pouvaient bien pensé les chinois de passage à Paris pour les soldes du Printemps ou de Lafayette entre autre et ne pas y trouver de DS World ?!

soleron
14/07/2013, 18:06
De plus en plus de fabricants automobiles mettent en avant leurs équipements audio, faisant appel à des spécialistes du son. C'est ainsi que Citroën et Denon ont conçu ensemble des systèmes sur mesure et optimisés pour les modèles Citröen C4, DS3, DS4 et DS5.

http://img1.lesnumeriques.com/news/30/30344/citroen-denon.jpg

Le nouveau système Hi-Fi de Denon équipe les C4, DS4 et DS5 de 10 haut-parleurs reliés à un amplificateur numérique. Le constructeur audio s'est adapté aux différentes contraintes liées à l'habitacle et au poids, tout en gardant un certain niveau de qualité audio.

Pour cela, Denon explique sa démarche concernant les différents types de structures utilisées :

- Pour les aigus, les tweeters disposent de dômes souples et intègrent des chambres de résonance permettant de limiter la distorsion.
- Les haut-parleurs plats CosCone à haute sensibilité permettent de reproduire les médiums/graves. Ils ont pour particularité d'être moins encombrants et plus légers.
- Le tout est renforcé par un caisson de base de 100 W intégré dans le coffre.

L'amplificateur numérique alimente les 10 canaux de 50 W chacun ; il est doté d'un système de gestion du bruit et de la distorsion liés à la route.

D'autres modes sont aussi présents, comme l'égalisation et le volume qui s'adaptent automatiquement en fonction du régime moteur. En effet, plus celui-ci est élevé, plus il y a de bruit dans l'habitacle et plus le volume devra être élevé pour permettre à l'utilisateur d'avoir la même sensation sonore. Ce mode intègre aussi des effets sonores qui s'adaptent aux différentes places du véhicule.

Cette option seule est disponible sur la DS5 au prix de 600€. Sur les autres modèles, il n'y a pas d'autre choix que de la coupler à un système multimédia. Le prix total s'échelonne de 1350€ à 1650€ suivant les modèles (DS3, C4, DS4).

Il reste maintenant à savoir si cette option apporte un réel gain à l'écoute. Actuellement, nous avons pu tester les systèmes audio présents sur les Audi (http://www.lesnumeriques.com/on-a-essaye-installations-audio-voitures-n29931.html#page-6). Et nous pouvons déjà vous dire que cela a un réel impact ; ce sera d'ailleurs l'objet de notre test de jeudi prochain.

Source : http://www.lesnumeriques.com (http://www.lesnumeriques.com/)

pez1979
14/07/2013, 19:17
Sa pique un peut le prix.mais faut reconnaître que denon et pas mal du tout.

Maintenant on attend une comparaison entre l origine et le nouveau son denon.

Envoyé depuis mon GT-I9300 avec Tapatalk

Tom
14/07/2013, 21:38
Il y a-t-il une date de sortie de ce pack sur DS3 ? Je dois commander ma nouvelle DS cette semaine et j'avoue que ça me plairait bien !

soleron
14/07/2013, 21:42
non aucune info

Tom
15/07/2013, 13:46
Je pense qu'il y a une erreur dans l'article de "lesnumériques.fr".

Sur le site de DENON il y a bien une page réservée à leur collaboration avec Citroën, mais il n'est pas mentionné qu'ils travaillent sur DS3.

Ils parlent seulement de C4 / DS4 / DS5 --> www.denon.eu/citroen/fr.index.html (http://www.denon.eu/citroen/fr.index.html)

soleron
15/07/2013, 14:20
Je pense qu'il y a une erreur dans l'article de "lesnumériques.fr".

Sur le site de DENON il y a bien une page réservée à leur collaboration avec Citroën, mais il n'est pas mentionné qu'ils travaillent sur DS3.

Ils parlent seulement de C4 / DS4 / DS5 --> www.denon.eu/citroen/fr.index.html (http://www.denon.eu/citroen/fr.index.html)

Effectivement il y a une erreur je me suis renseigné et ce qu il indique danq l article equipe deja les modèles annoncés badgé ou non denon comme qur la ds3

Donc rien de neuf

Samsung SIII

soleron
15/07/2013, 20:56
L’EPFL et Peugeot Citroën inventent la caméra «antifatigue»Par Jérôme Ducret (http://www.24heures.ch/stichwort/autor/jerme-ducret/s.html). Mis à jour à 07h00

(http://www.24heures.ch/vaud-regions/epfl-peugeot-citroen-inventent-camera-antifatigue/story/13101591/print.html)


Une étudiante de la haute école fédérale a créé un programme qui permet de détecter les prémices d’un endormissement.
http://files.newsnetz.ch/story/1/3/1/13101591/4/topelement.jpgLa caméra mise au point dans le laboratoire de Jean-Philippe Thiran repère la fermeture répétée des yeux.
Image: GERALD BOSSHARD
ARTICLES EN RELATION

L'avion-train pourrait révolutionner le transport aérien (http://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/L-aviontrain-pourrait-revolutionner-le-transport-aerien/story/20396437)
L'EPFL crée un robot qui court comme un chat (http://www.24heures.ch/savoirs/sciences/L-EPFL-cree-un-robot-qui-court-comme-un-chat/story/13744657)
Les chercheurs développent un supercalculateur pour les neurosciences (http://www.24heures.ch/suisse/Les-chercheurs-developpent-un-supercalculateur-pour-les-neurosciences/story/18725898)

MOTS-CLÉS

EPFL (École polytechnique fédérale de Lausanne) (http://www.24heures.ch/vaud-regions/epfl-peugeot-citroen-inventent-camera-antifatigue/organisation/epfl-cole-polytechnique-federale-de-lausanne/s.html) http://files.newsnetz.ch/css/images/rss_icon_small.png (http://www.24heures.ch/vaud-regions/epfl-peugeot-citroen-inventent-camera-antifatigue/stichwort.rss?tagId=12180)
Peugeot-Citroen (http://www.24heures.ch/vaud-regions/epfl-peugeot-citroen-inventent-camera-antifatigue/organisation/peugeot-citroen/s.html) http://files.newsnetz.ch/css/images/rss_icon_small.png (http://www.24heures.ch/vaud-regions/epfl-peugeot-citroen-inventent-camera-antifatigue/stichwort.rss?tagId=13835)




[*=right]«Cela fonctionne aussi la nuit, ou lorsque l’on porte des lunettes!» Le professeur Jean-Philippe Thiran, responsable du Laboratoire de traitement des signaux 5 de l’EPFL, est particulièrement satisfait du travail de master réalisé par Marina Zimmermann. Elle a mis au point un programme qui permet à une caméra de reconnaître les signes de fatigue chez un conducteur grâce à une analyse performante des yeux. Mieux, le programme intéresse le groupe PSA Peugeot Citroën, présent depuis 2011 sur le campus EPFL, qui a participé à cette recherche.



Le système mesure le pourcentage de temps durant lequel la paupière recouvre la pupille totalement ou en grande partie (à 80%). Marina Zimmermann a construit son programme de manière à effacer les effets des changements lumineux ambiants ainsi que ceux des différentes formes des yeux des conducteurs. Intégrée dans le corps du volant d’une voiture de démonstration, la caméra a pu être testée en situation réelle par PSA Peugeot Citroën.
«L’algorithme proposé est suffisamment robuste pour tourner sur un système de caméra standard, continue Jean-Philippe Thiran. Il permettra de recouper l’information sur l’ouverture des paupières avec d’autres données fournies par le système de détection du visage déjà existant, comme les bâillements ou l’inclinaison de la tête.»
«Nous allons certainement intégrer un jour ce genre de dispositif dans nos véhicules, mais nous travaillons encore en ce moment à sa validation», explique Olivier Pajot, responsable de la cellule d’innovation PSA Peugeot Citroën à l’EPFL. D’autres systèmes, basés sur les mouvements du volant, existent déjà sur le marché, pour d’autres marques. Olivier Pajot souligne que le programme mis au point à l’EPFL présente une bien meilleure performance. «D’autres constructeurs sont aussi en train de préparer des systèmes visuels de détection de la fatigue, précise-t-il. Avec cette contribution du laboratoire du professeur Thiran, nous accédons au meilleur état de l’art de ces techniques.»

Source : 24heures.ch

soleron
16/07/2013, 19:41
PSA Peugeot Citroën réussit ses lancements du 1er semestre
Imprimer la page (http://www.psa-peugeot-citroen.com/fr/medias/communiques-de-presse/psa-peugeot-citroen-reussit-ses-lancements-du-1er-semestre-et-confirme-la-hausse-de-ses-ventes-a-l-international#)Partager (http://www.psa-peugeot-citroen.com/fr/medias/communiques-de-presse/psa-peugeot-citroen-reussit-ses-lancements-du-1er-semestre-et-confirme-la-hausse-de-ses-ventes-a-l-international#)Ajouter au panier

Composez votre
Kit de presseLe communiqué de presse
Images
Poids total : 0 MoTÉLÉCHARGER


La chaîne Youtube (http://www.youtube.com/user/PSAPEUGEOTCITROEN?feature=mhee)Galerie Multimédia (http://www.psa-peugeot-citroen.com/fr/galerie-multimedia)Site de presse de Peugeot (http://www.peugeot-pressepro.com/)Site de presse de Citroën (http://presse.citroen.com/)



08/07/2013 | Paris


Faits marquants du 1er semestre 2013


Ventes de 1 461 000 unités dans le monde.
Part de marché Europe1 à 12,2 %.
Part des ventes hors Europe à 41 % (+ 7 points).
Forte croissance des ventes en Chine, en Argentine et en Algérie.
Succès des derniers lancements, les Peugeot 208, 301, 2008 et les Citroën DS3 Cabrio et C-Elysée et très bon démarrage pour Citroën C4 Picasso.
Leadership sur le marché des VUL en Europe, avec une part de marché de 21,1 %.
1er constructeur européen de véhicules hybrides.

Au cours du 1er semestre 2013, les marchés automobiles mondiaux ont progressé de 3 %, une légère hausse qui masque d'importantes disparités : - 7 % en Europe, - 5,5 % en Russie, mais une croissance de 6 % en Amérique latine, et même de 16 % en Chine, le 1er marché automobile mondial.
Au sein même de l'Europe, la situation est très contrastée. Les marchés du Sud de l'Europe ont poursuivi leur baisse (-11 % en France, - 5 % en Espagne, - 11 % en Italie), rejoints par l'Allemagne (- 8 %). La Grande Bretagne se distingue avec une croissance du marché automobile de 10 %.
Pour les véhicules montés seuls, dont les ventes s'élèvent à 1 460 000 unités, la baisse se limite à 1,1 %. Les ventes d'éléments détachés en Iran (142 000 unités en 2012) ont été suspendues en février 2012, suite au renforcement des sanctions internationales.
En Europe, dans un marché VP + VUL en baisse de 7 %, les ventes de PSA Peugeot Citroën se sont établies à 855 000 véhicules, en recul de 13 % par rapport au 1er semestre 2012. La part de marché du Groupe atteint 12,2 % contre 12,9 % au 1er semestre 2012, en raison notamment :


d'un mix marché défavorable au Groupe : les pays où il est le plus présent sont parmi ceux dont les marchés automobiles connaissent les plus fortes baisses (France, Italie, Espagne). En revanche, le Groupe tire parti de la croissance du marché automobile britannique, où ses ventes sont en hausse de 10 %, pour une part de marché de 9,3 %.
d'un mix canal défavorable sur le premier trimestre, avec une part des véhicules particuliers en réduction par rapport aux flottes, sur lesquelles le Groupe est traditionnellement moins présent.
d'une contraction du marché des VUL de - 7 %, marché sur lequel le Groupe a réaffirmé son leadership avec une part de marché de 21,1 %.
d'une pression sur les motorisations diesel, impactant le mix global.

Dans un contexte européen durablement déprimé, le Groupe a réussi ses lancements du 1er semestre.
Succès des nouveaux lancementsA peine un an après son lancement commercial, la Peugeot 208 a d'ores et déjà été produite à plus 420 000 unités en Europe et au Brésil. Au total, elle s'est vendue à 400 000 unités.
La Peugeot 2008, dont la commercialisation a été avancée de 4 semaines, enregistre quant à elle un niveau de commandes largement au-dessus des objectifs, avec plus de 29 000 véhicules depuis son lancement mi-mai. Pour répondre à cette forte demande, la cadence de production va augmenter sur le site de Mulhouse, avec le montage d'une nouvelle équipe. La production de la 2008 sera aussi lancée en Chine en 2014 et au Brésil en 2015.
Le nouveau C4 Picasso 5 places, commercialisé en juin, a déjà été commandé par plus de 8 000 clients. Il constitue la première illustration d'un véhicule construit sur la nouvelle plateforme EMP2 du Groupe, dédiée aux segments C et D, qui offre une compétitivité accrue et des gains de 22 % d'émissions de CO2.
Ces succès s'ajoutent à ceux de la Peugeot 301 et de la Citroën C-Elysée, lancées fin 2012, et qui ont également dépassé leurs objectifs avec un total de 42 000 ventes pour la première, et 29 000 pour la seconde.
La ligne DS de Citroën confirme son succès en dépassant le cap des 360 000 véhicules vendus depuis son lancement.
Montée en gammePrès d'1 véhicule du Groupe sur 5 appartient à la catégorie des véhicules Premium, confirmant le succès de sa stratégie de montée en gamme.
La réussite de la ligne DS en est une illustration, de même que celle des versions chic et sportive des Peugeot 208, Peugeot 208 XY et GTi.
Le mix de finition élevé des commandes de 2008 en est encore un autre exemple (73 %), de même que la part élevée des immatriculations des versions Hybrid de la 508 (16%).
1er constructeur européen de véhicules hybridesGrâce aux bons résultats commerciaux de ses quatre modèles équipés de la technologie HYbrid4 (Peugeot 508, 508 RXH, 3008 et Citroën DS5), PSA Peugeot Citroën confirme sa position de 1er constructeur européen de véhicules hybrides, et sa 2ème place en termes de ventes, avec une part de marché de 16,1 % sur le marché européen des hybrides.
Poursuite de la globalisation des ventesRecord de ventes en Chine
En Chine, PSA Peugeot Citroën progresse deux fois plus vite que le marché, avec 278 000 ventes, soit + 33 % dans un marché en croissance de 16 %. Ce record de ventes correspond à une part de marché proche de 4 %. La Peugeot 3008 est un grand succès commercial avec plus de 25 000 facturations en 6 mois. La Citroën C4L enregistre déjà 20 000 facturations en 6 mois, alors que la version majeure 1.8l n'a été lancée qu'en mai dernier.
Au cours du second semestre 2013, DPCA, la joint-venture entre PSA Peugeot Citroën et le chinois Dongfeng, lancera deux nouveaux modèles sur le marché chinois : la Citroën C-Elysée et la Peugeot 301, produites sur le site de Wuhan dans une troisième usine, inaugurée le 2 juillet. Les capacités de production de la JV seront ainsi portées, à terme, à 750 000 unités par an. DPCA vise une part de marché de 5 % en 2015.
Par ailleurs, la joint-venture entre PSA Peugeot Citroën et Changan (CAPSA) débutera au second semestre 2013 la production locale de la Citroën DS5 sur le site de Shenzhen, d'une capacité de production à terme de 200 000 véhicules par an. Au mois d'avril a été inauguré à Shanghai le 1er flagship au monde dédié à la ligne DS, le "DS World".
Dynamique commerciale en Amérique Latine
Le marché automobile latino-américain continue sa progression avec une croissance au premier semestre de 2013 de 6 % par rapport à l'année dernière. PSA Peugeot Citroën va encore plus loin et affiche une augmentation des ventes plus de deux fois supérieure à celle du marché, à 146 000 unités vendues (+ 20 %) dans la région. La nouvelle stratégie de positionnement des marques et le lancement de nouveaux véhicules portent déjà leurs fruits. Le Groupe connaît en particulier une croissance supérieure à celle du marché en Argentine (+30 %) au Chili (+ 35 %) à et au Mexique (+ 32 %)
Au Brésil, la 208, produite localement et commercialisée en avril, s'est d'ores et déjà vendue à 7 500 unités, dépassant l'objectif initial. La 208 complète ainsi le renouvellement de la gamme et marque un début de reprise pour le Groupe dans le principal marché de la région. Sur le semestre, les résultats au Brésil sont restés stables.
Au second semestre, l'arrivée de la 208 en Argentine et le lancement, au Brésil et en Argentine, de la nouvelle berline Citroën C4 Lounge produite dans l'usine de Palomar, viendront renforcer davantage la dynamique du Groupe.
Russie : un début d'année difficile mais plusieurs lancements majeurs à venir
Depuis le début de l'année 2013, le marché russe est en baisse. Dans ce contexte, les ventes du Groupe sont en diminution de 22 %, à 32 000 unités sur le 1er semestre. Au cours de cette période, le Groupe s'est concentré sur le renforcement de ses gammes, présentant 4 nouveaux modèles sur le marché. Avec les lancements commerciaux de la Citroën C4 Sedan (2ème véhicule du Groupe à être totalement produit localement), de la Peugeot 208, et des berlines tricorps Peugeot 301 et Citroën C-Elysée, le Groupe a étendu son offre à de nouveaux segments clés du marché. Cette dynamique commerciale devrait avoir un impact positif sur ses résultats au cours des prochains mois.
Reste du monde : ventes en hausse de 23 %
Dans le reste du monde, le Groupe a vu ses ventes croître de 23 %, grâce en particulier au succès des Peugeot 301 et Citroën C-Elysée. En Algérie notamment, les immatriculations sont en hausse de plus de 66 %, à 58 400 unités, portant la part de marché du Groupe à 22,8 %. En Turquie, le Groupe a vendu plus de 30 100 véhicules au 1er semestre, en hausse de plus de 20 % par rapport au 1er semestre 2012, dans un marché lui-même en croissance de 11,5 %.
Au 2nd semestre, poursuite du rythme soutenu de nouveaux lancements, illustrant le positionnement des marquesL'offensive commerciale se poursuivra au second semestre 2013. Au total, sur l'année, pas moins de 17 véhicules auront été lancés, dont 9 en Europe et 8 dans le reste du monde.
En Europe, la nouvelle Peugeot 308 notamment sera commercialisée à la rentrée, ainsi que le nouveau C4 Picasso en version 7 places.
Le second semestre verra également le lancement de la version turbo du moteur EB, déjà produit à 200 000 unités dans l'usine de Trémery, ainsi que de la ligne d'échappement "Blue HDi", qui permettra aux véhicules diesel du Groupe de respecter la norme Euro VI (applicable fin 2014).
Ce rythme soutenu de nouveaux lancements permettra le maintien en 2013 d'un âge moyen peu élevé de 3,8 ans pour l'ensemble des gammes VP Peugeot et Citroën

--
1Europe = UE + AELE

Source : PSA PRESSE

soleron
22/07/2013, 19:01
La fin du suspense pour PSA ?

LE CERCLE. Il semblerait que l'issue du "feuilleton" PSA devienne chaque jour un peu plus claire. Explications.


Recherche d'argent, argent frais
Après la vente de Gefco, du siège social du 75, avenue de la Grande Armée, du possible désengagement (total ou partiel) de Faurecia, il est maintenant question de céder une partie des actifs de la banque PSA Finance à l'établissement espagnol Santander.
Dans le même temps, on sait bien que la totalité des profits de PSA est le fait des activités péri automobiles (équipements, financement, logistique, etc.) qui parviennent à limiter la casse des pertes de la division automobile.

Bref, il s'agit depuis quelque temps de trouver urgemment de l'argent frais, à la fois pour assurer le financement d’axes d'investissement prioritaires (produits et marchés), sauvegarder un niveau de trésorerie cohérent et ne pas être soumis à d'insupportables contraintes de refinancement.


Quel constructeur en soutien ?
Que pourrait devenir un PSA centré sur la conception, fabrication, distribution et entretien d'automobiles ?
Excluons une montée en puissance de General Motors. Mise à part une hypothétique solution globale de rationalisation des surcapacités des usines européennes (PSA + Opel + Vauxhall), on ne voit pas bien la synergie stratégique, non plus que géographiques, issue d'une augmentation de participation du constructeur américain.
Excluons aussi un autre constructeur américain : il serait dans une problématique identique à celle de General Motors.
Excluons également un constructeur européen : quel intérêt de mettre la main sur des capacités industrielles surabondantes dans un marché en perte de volumes ?
Excluons, enfin, de petits joueurs à l'affut d'un coup de poker (irréaliste) ou des investisseurs non automobiles (trop faible retour sur investissement).

Synthèse (rapide) d'activité géographique de PSA
L'Europe est sinistrée, l'Amérique du Sud génère petitement de la marge, l'Iran est arrêté, la Russie démarre doucement, l'Inde est désertée, l'Amérique du Nord est inexistante et la Chine est prometteuse. Dans ces conditions, on voit bien quelle est la zone d'investissement prioritaire...

Avantage à un constructeur chinois
L'arrivée d'un acteur chinois de l'automobile chinois comme actionnaire de référence présenterait, en effet, comme avantages non négligeables :
– De pouvoir accélérer en Chine en minimisant les contraintes politico-administratives.
– D'imposer le label DS comme une marque en soi, spécialisée dans le premium.
– De savoir financer massivement l'alimentation des marques Peugeot et Citroën en véhicules proposant à la fois un prix attractif, une bonne qualité perçue et une conception aux standards actuels, à l'instar des 301 et C-Elysée

Pour ce futur investisseur, c'est l'opportunité de "changer de braquet" :
– En mettant la main sur des capacités R&D et études de haut niveau.
– En intégrant un savoir-faire industriel reconnu.
– En profitant d'un réseau de distribution existant

Reste la nécessaire restructuration des usines européennes : mais ce point resterait posé de toute façon, quelle que soit la stratégie adoptée par PSA.

Perte d'identité ou opportunité ?
PSA pourrait finalement devenir un groupe de taille mondiale – ou en être la composante majeure – doté d'un soutien financier puissant, assuré de réelles possibilités d'expansion géographique et disposant des moyens de piloter trois marques clairement positionnées : DS en premium, Peugeot en coeur de gamme "classique" et Citroën en cœur de gamme "tendance".

Bien sûr, on pourra regretter le changement de nationalité d'un fleuron de l'industrie automobile française, mais entre risquer de disparaître et avoir l'opportunité de se remettre en selle sur l'échiquier mondial de l'automobile, le choix est vite fait..

Source : lesechos

Tom
23/07/2013, 09:52
CITROËN lance CitroenLive.com, son ‘hub digital’, une première pour une marque automobile
Avec plus de 250 sites internet et comptes sociaux officiels à travers le monde, CITROËN est résolument ancré dans l’univers web 2.0. Aujourd’hui, la Marque va plus loin en lançant CITROËN Live : www.CitroenLive.com. Plus qu’un nouveau portail d’actualités officielles de la Marque, CITROËN Live est un véritable ‘hub digital’ qui décloisonne ses sites et comptes sociaux et en agrège les derniers contenus. Une première pour une marque automobile. Ouvert à tous, disponible partout, simple, ergonomique et intuitif, CITROËN Live inaugure ainsi une nouvelle façon de découvrir CITROËN.

soleron
30/07/2013, 19:25
PSA A NÉGOCIÉ AVEC DONGFENG SUR LA VENTE DE SES 70% DANS SA JV EN RUSSIE - SOURCES

Dow Jones Newswires -IDSS2-
Le 30/07/2013 à 13:57



PARIS (Dow Jones)--PSA Peugeot Citroën (UG.FR) a tenu récemment des pourparlers avec le chinois Dongfeng Motor (0489.HK) au sujet de la vente de sa participation dans sa coentreprise en Russie, mais le constructeur automobile français s'est heurté à l'opposition de son partenaire Mitsubishi Motors (7211.TO) et a renoncé à cette opération, ont indiqué des sources proches du dossier.

PSA a engagé ces derniers mois ces négociations avec Dongfeng dans le cadre d'un projet d'alliance plus large avec le groupe chinois. Le français projetait de céder sa participation de 70% dans son usine de Kalouga, en Russie, détenue conjointement avec Mitsubishi, mais ce dernier a opposé son refus à cette transaction, ne souhaitant pas faciliter l'entrée d'un nouveau concurrent sur le marché russe, ont expliqué les sources.

Les pourparlers entre PSA et Dongfeng, qui sont déjà partenaires en Chine, faisaient partie d'un projet global de développement de leur partenariat dans d'autres régions du monde, d'après les sources proches du dossier. Mais ces négociations, qui portaient également sur l'achat par Dongfeng d'une participation dans PSA, ont depuis été mises en veilleuse, a indiqué l'une des sources.

Au lieu de vendre sa participation dans l'usine de Kalouga, PSA pourrait construire des véhicules en Russie pour Dongfeng, a ajouté une autre source.

Un porte-parole de PSA n'a pas souhaité faire de commentaires au sujet de ce qu'il a qualifié de "rumeurs". Un porte-parole de Dongfeng n'a pas voulu s'exprimer au sujet de négociations avec PSA, mais a indiqué que la Russie était "un marché important sur le plan stratégique" pour le groupe. Un porte-parole de Mitsubishi Motors à Tokyo a déclaré de son côté que le constructeur automobile "n'[était] pas au courant de ce dossier".

Source : Dow Jones Newswires

soleron
18/08/2013, 12:06
VITE_SINFORMEREnvoyer à un ami Imprimer
PSA veut optimiser son process
16 août 2013
PSA veut optimiser son process
Le CEA met à disposition du constructeur automobile sa plateforme dédiée au manufacturing avancé.
Dans la tourmente, PSA Peugeot Citroën tente de sortir la tête de l’eau et d’endiguer la spirale infernale qui tire ses ventes vers le fond. Parallèlement à sa conquête du marché asiatique avec notamment l’ouverture d’une nouvelle usine en Chine, le français vient de signer un accord de collaboration d’une durée de 5 ans avec le CEA pour avoir accès à une plateforme du CEA Tech spécialisée dans le manufacturing avancé.
Grâce à ses 2000m² et près de 200 chercheurs, cette plateforme est un outil au service des industriels pour les aider à produire mieux et plus. Les technologies disponibles via la plateforme relèvent des domaines de la réalité virtuelle, de la robotique ainsi que du contrôle non destructif. Sans oublier des compétences en réalité augmentée, gestion de la connaissance et orchestration de processus. Parmi ce panel de services, PSA s’intéresse tout particulièrement aux technologies innovantes en cobotique et réalité virtuelle.
Tout d’abord, la marque au lion espère capitaliser sur la robotique collaborative ou cobotique, pour améliorer la productivité de ses usines de production. Pour y arriver, PSA va intégrer le savoir-faire des opérateurs sur les lignes d’assemblage tout en réduisant la pénibilité des postes.
Deuxième axe privilégié, la réalité virtuelle couplée à la simulation interactive ou la réalité augmentée doit aboutir à optimiser les processus de fabrication et accroître la maîtrise de la qualité des produits conjointement.
Espérons que cette collaboration procure à PSA les avancées nécessaires pour se relancer.
Par Audrey Loubens, journaliste scientifique

Samsung SIII

soleron
26/08/2013, 21:32
Citroen DS3
Citroën DS3 Opéra Blue 2013 : opération séduction


Julien Bertaux

Lundi 26 août 2013


Lancer régulièrement des séries spéciales et limitées permet de susciter l'intérêt pour un modèle. La DS3 ne déroge pas à la règle en élargissant sa gamme grâce à une énième série spéciale.

http://www.largus.fr/images/images/Citroen_DS3_Operation_Blue_1.jpg (http://www.largus.fr/images/images/Citroen_DS3_Operation_Blue_1.jpg)

Dénommée Opéra Blue, cette nouvelle série est basée sur la finition intermédiaire So Chic, elle dispose en plus de la Connected Box (USB, Bluetooth), des rétroviseurs chromés, des feux arrière à LED « 3D », des jantes en alliage de 17 pouces, du Pack Select Confort (climatisation automatique, capteurs de pluie et de lumière, rétroviseurs dégivrants et rabattables, aide au stationnement arrière...), d’une roue de secours galette, de surtapis...

L’opération est assez intéressante puisque le surcoût est de 2 000 €, soit une économie de plus de 400 € par rapport à une version So Chic agrémentée de toutes ces options. Les tarifs s’échelonnent de 19 600 € (VTi 82) à 22 850 € (e-HDi 90). En revanche, cette série spéciale est indisponible sur la Cabrio et les moteurs les plus puissants THP 155 et e-HDi 115.

Source : l'argus

soleron
26/08/2013, 21:33
Citroën lance une nouvelle plateforme web

Par Martine FUXA, 26/08/2013
Citroën vient d'opérer avec Extrême Sensio une profonde refonte de sa plateforme digitale accessible, à terme, aux importateurs de 40 pays majoritairement issus des marchés émergents (Moyen-Orient, Afrique, Asie, Océanie, etc.).


http://images.ecommercemag.fr/Img/BREVE/2013/8/53829/Citroen-lance-nouvelle-plateforme-web-T.jpg (http://images.ecommercemag.fr/Img/BREVE/2013/8/53829/Citroen-lance-nouvelle-plateforme-web-F.jpg)


C'est officiel. La marque aux chevrons vient d'annoncer le déploiement d'une plateforme web internationale. Cette plateforme sera progressivement mise en ligne sur 16 pays d'ici la fin de l'année. Deux sites pays -celui de la Tunisie depuis début juillet ( (http://www.citroen.tn/)http://www.citroen.tn/ (http://www.citroen.tn/)) et celui de l'Arabie Saoudite depuis début août- (http://www.citroen.sa/) sont déjà en ligne.

L'agence Extrême Sensio, retenue pour ce projet, a voulu créer un site centré sur les utilisateurs et tourné vers les résultats, administrable sous WordPress et conçu en responsive design, c'est à dire compatible sur bureau, tablette et mobile.

La nouvelle plateforme entend valoriser les activités et l'actualité de Citroën dans chaque pays autour d'une même identité visuelle. Pour améliorer l'expérience client, l'ergonomie et le design de la nouvelle plateforme ont été totalement repensés.

Source : ecommercemag

Alex59
27/08/2013, 10:10
Désolé pas vu. En même temps, c'est un forum sur la DS3 et on ne parle que de la 308 R ici et là, alors....

soleron
28/08/2013, 18:53
Changan PSA dévoilera la Citroën DS5 fabriquée en Chine au Salon de ChengduPublié le 28/08/2013

Changan PSA dévoilera en fin de semaine la Citroën DS5 fabriquée en Chine au Salon de Chengdu. La gamme DS est à l’heure actuelle importée dans le pays et commercialisée à travers un réseau de concessionnaires en voie d’expansion. L’introduction de modèles produits localement, aux prix plus compétitifs, devrait améliorer la visibilité et les ventes de la marque. (CHINA CAR TIMES 28/8/13)

Source : CCFA

soleron
28/08/2013, 19:00
PSA veut travailler avec GM en Amérique latine, mais pas en Inde




http://referentiel.nouvelobs.com/file/6281427-psa-veut-travailler-avec-gm-en-amerique-latine-mais-pas-en-inde.jpg
PSA Peugeot Citroën exclut d'étendre sa collaboration avec General Motors au marché indien mais espère toujours profiter de la solide implantation de son partenaire américain en Amérique latine. /Photo prise le 4 février 2013/REUTERS/Jacky Naegelen (c) Reuters

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën exclut d'étendre sa collaboration avec General Motors au marché indien mais espère toujours profiter de la solide implantation de son partenaire américain en Amérique latine, déclare le directeur général de la marque Peugeot, Maxime Picat, au Financial Times.
L'alliance dévoilée en février 2012 entre les deux groupes s'est concentrée jusqu'ici sur l'Europe, avec un groupement des achats et le développement de plusieurs programmes communs de véhicules.


"(GM) a déjà une bonne présence (sur le marché sud-américain). Sur ce marché, où la concurrence est très forte, allier nos forces serait une bonne opportunité", déclare Maxime Picat dans une interview publiée mercredi par le FT.
Il cite la possibilité d'une production commune, le développement partagé de véhicules ou des accords spécifiques dans les achats de pièces sur les marchés sud-américains que PSA vise en priorité parmi les pistes possibles.
Il exclut en revanche d'étendre l'alliance avec GM à l'Inde, où le groupe français a renoncé pour l'heure à construire sa propre usine en raison de ses difficultés financières.
La Chine a également été exclue très vite du périmètre de l'alliance, mais pas la Russie.

Source : nouvelobs

soleron
28/08/2013, 20:26
Une ligne DS qui évolue !


La gamme « DS » de Citroen, c’est plus de 370.000 véhicules de vendus dont 2/3 de la clientèle n’avait jamais achetée une voiture de la marque. Pour relancer, même si il n’y en a pas vraiment besoin, sa gamme. Citroën innove avec une nouvelle finition encore plus luxueuse, des concept-car préfigurant de nouveaux modèle et un diesel de nouvelle génération.



http://www.larevueautomobile.com/photo-voiture/auto.php?src=/images/Citroen/DS5-Sport-Chic/Exterieur/Citroen_DS5_Sport_Chic_001.jpg&w=79 (http://www.larevueautomobile.com/photos_Citroen_DS5-Sport-Chic_image-0)
http://www.larevueautomobile.com/photo-voiture/auto.php?src=/images/Citroen/DS5-Sport-Chic/Exterieur/Citroen_DS5_Sport_Chic_002.jpg&w=79 (http://www.larevueautomobile.com/photos_Citroen_DS5-Sport-Chic_image-1)
http://www.larevueautomobile.com/photo-voiture/auto.php?src=/images/Citroen/DS5-Sport-Chic/Exterieur/Citroen_DS5_Sport_Chic_003.jpg&w=79 (http://www.larevueautomobile.com/photos_Citroen_DS5-Sport-Chic_image-2)
http://www.larevueautomobile.com/photo-voiture/auto.php?src=/images/Citroen/DS5-Sport-Chic/Exterieur/Citroen_DS5_Sport_Chic_004.jpg&w=79 (http://www.larevueautomobile.com/photos_Citroen_DS5-Sport-Chic_image-3)
http://www.larevueautomobile.com/photo-voiture/auto.php?src=/images/Citroen/DS5-Sport-Chic/Exterieur/Citroen_DS5_Sport_Chic_005.jpg&w=79 (http://www.larevueautomobile.com/photos_Citroen_DS5-Sport-Chic_image-4)
http://www.larevueautomobile.com/photo-voiture/auto.php?src=/images/Citroen/DS5-Sport-Chic/Exterieur/Citroen_DS5_Sport_Chic_006.jpg&w=79 (http://www.larevueautomobile.com/photos_Citroen_DS5-Sport-Chic_image-5)
http://www.larevueautomobile.com/css-voiture/Plus-Photo.png (http://www.larevueautomobile.com/photos_Citroen_DS5-Sport-Chic_image)
http://www.larevueautomobile.com/images/Citroen/DS5-Sport-Chic/Exterieur/Citroen_DS5_Sport_Chic_001.jpg (http://www.larevueautomobile.com/photos_Citroen_DS5-Sport-Chic_image)

Les concept-carEn plus de cette finition « Faubourg Addict », DS présentera pour la première fois sur le sol Européen une DS3 cabrio Racing et de la Wild Rubis.

Le prototype DS3 cabrio Racing annonce l’arrivé pour le printemps d’une version découvrable de 202 chevaux issue de son petit 4 cylindres turbo à injection directe de 1.6 litres. Les performances devraient être très proches de la version DS3 Racing (http://www.larevueautomobile.com/fiche-technique/Citroen_DS3_10073) « classique » car elle ne prend que 25kg pour l’opération.

Le deuxième prototype est donc le DS Wild Rubis (http://www.larevueautomobile.com/News/Citroen_DS-Wild-Rubis_5657.actu). Il préfigure le futur crossover DS-X que Citroen voudrais commercialiser pour 2015. Au-delà d’un style puissant et raffiné, c’est un condensé de technologies que propose ce véhicule.
En effet cette future DS se dote d’une technologie Full-hybrid Plug-in, pour atteindre des performances remarquables : 50 km d’autonomie, 295 ch avec boost et 43 g/km de CO2.L’arrivée d’uns DS5 Blue HDi 180La

Citroen DS5 est certainement la « DS » la plus désirable. Pourtant en plus de la nouvelle finition « Faubourg Addict », elle recevra le tout nouveau diesel BlueHDi. Sur la DS5 il développera la puissance de 180 chevaux.

Source : larevueautomobile

soleron
28/08/2013, 20:38
CITROËN AU 65e SALON DE FRANCFORT, SOUS LE SIGNE DU RENOUVEAU

CITROËN au salon de Francfort c’est :


- une ligne C qui amorce un véritable changement d’époque avec les nouveaux CITROËN C4
Picasso (déjà 16 000 ventes) et Grand C4 Picasso. Un renouveau qui s’exprime également à travers
le concept car CITROËN CACTUS, véritable manifeste des futurs modèles de la ligne C (plus
d’informations le 5 septembre).


- une ligne DS toujours aussi dynamique et séduisante (plus de 370 000 ventes depuis 2010 dont
66% réalisées en conquête) avec en exclusivité la finition Faubourg Addict proposée sur ses quatre
modèles : DS3, DS3 Cabrio, DS4 et DS5. Egalement présentés DS3 Cabrio Racing et pour la
première fois en Europe Wild Rubis, deux concepts car qui confirment l’audace créative de cette
ligne de produits aux partis pris forts. La ligne DS c’est aussi une internationalisation soutenue avec
le démarrage de la production de la DS5 en Chine à l’usine de Shenzhen, destinée au marché
local.

- une offensive technologique accessible à tous et pour tous les usages, à l’image de la nouvelle
plate-forme modulaire du groupe PSA Peugeot Citroën EMP2 inaugurée par les nouveaux
CITROËN C4 Picasso et Grand C4 Picasso, best in class en matière d’émissions de CO2 avec une
version à seulement 98 g/km. La Créative Technologie se traduit aussi par une offre de moteurs
sans cesse plus efficients à l’image des nouvelles motorisations Euro VI BlueHDi qui intègrent la
technologie la plus efficace pour traiter les NOx tout en réduisant les émissions de CO2 disponibles
en 150 ch sur les nouveaux C4 Picasso et Grand C4 Picasso mais aussi sur la DS5 en 180 ch.

Une offensive technologique également avec la famille de motorisations essence Puretech, qui se
dote à présent d’un turbo, version inaugurée sur la CITROËN C4. La Marque ne s’arrête pas là et
propose une solution FullHybrid : l’HybridAir, en utilisant l’air comprimé associé à l’hydraulique, un
savoir-faire ancré dans les gênes de CITROËN.

- enfin, illustration du renouveau sportif de la Marque, la présentation de la CITROËN C-Elysée
WTCC qui prendra la ligne de départ du championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme en
2014, avec deux pilotes d’exception : Sébastien Loeb et Yvan Muller. Un nouveau challenge sportif
et un défi technologique pour la Marque aux 8 titres de champion du monde des Constructeurs en
Rallyes WRC.

Source : CITROEN PRESSE

soleron
29/08/2013, 07:03
AUTOMOBILE - AUTOMOBILE A PARTIR DE MI-SEPTEMBRE, LE SITE PSA PEUGEOT CITROËN DE MULHOUSE PRODUIRA, PAR JOUR, 616 EXEMPLAIRES DU NOUVEAU CROSSOVER DE LA MARQUE AU LION, CONTRE 308 AU DÉBUT DE L’ÉTÉLE PEUGEOT 2008 FAIT COUP DOUBLE

A partir de mi-septembre, le site PSA Peugeot Citroën de Mulhouse produira, par jour, 616 exemplaires du nouveau crossover de la marque au lion, contre 308 au début de l’été.


http://www.vosgesmatin.fr/fr/images/C4E12D6A-6294-4E47-818B-519499AC5C65/VOM_15/pour-faire-face-a-la-tres-forte-demande-de-2008-les-operateurs-mulhousiens-travailleront-tous-les-samedis-jusqu-a-la-fin-de-l-annee-ainsi-que-les-1-er-et-11-novembre-et-23-decembre-(photos-a-b-).jpg
Pour faire face à la très forte demande de 2008, les opérateurs mulhousiens travailleront tous les samedis jusqu’à la fin de l’année, ainsi que les 1 er et 11 novembre et 23 décembre. (Photos A.B.)
MONTBÉLIARD

Désormais, il n’y a plus une, mais deux équipes affectées à la fabrication du Peugeot 2008 sur le site PSA de Mulhouse, soit un effectif total de quelque 1 500 opérateurs (1). Agréable surprise pour le constructeur français, dont la division automobile a perdu 1,5 milliard d’euros en 2012 : le niveau des commandes dépasse largement les prévisions initiales.

Le nouveau crossover de la marque au lion, commercialisé depuis mai dernier, cartonne en France et ailleurs en Europe (Allemagne, Italie…).« Montéeen un temps record »Composée de quelque 750 personnes, « cette seconde équipe a été montée en un temps record, c’est-à-dire en seulement deux mois et demi, trois mois », précise Philippe Kalb, responsable du service communication du site mulhousien. « Habituellement, avec autant de monde, il faut deux fois plus de temps. »Fin mai, c’est d’abord une demi-équipe qui a été mise sur pied avec 200 personnes (des transferts d’opérateurs jusque-là affectés au système d’assemblage des C4 et DS4).

Elle s’est transformée en équipe complète fin juin avec 300 personnes supplémentaires. Parmi elles, aujourd’hui : des salariés de l’usine d’Aulnay-sous-Bois promise à la fermeture et des intérimaires, dont une cinquantaine de jeunes en rupture d’emploi (depuis plus de deux ans), tous issus de l’agglomération mulhousienne. Formés au sein de l’école de formation de PSA-Mulhouse, ils ont été embauchés via des contrats d’insertion d’une durée de six mois (2).

À partir de mi-septembre, lorsque la seconde équipe aura atteint sa vitesse de croisière, « la cadence de production des 2008 s’établira à 616 véhicules par jour, contre 308 juste avant l’été », poursuit Philippe Kalb. « Il est d’ores et déjà prévu de travailler tous les samedis jusqu’à la fin de l’année, ainsi que les 1er et 11 novembre, et le 23 décembre. » Même démarragepour la nouvelle 308 ?Réactivité accrue, flexibilisation du travail pour coller au plus près aux évolutions (ou soubresauts) du marché et satisfaire au plus vite la clientèle : voilà bien des thèmes qui figureront au menu des prochains rounds de négociations patronat-syndicats en vue de la signature d’un accord de compétitivité censé contribuer au redressement des finances du groupe PSA.

Après une pause estivale, ceux-ci vont reprendre le 5 septembre.Le succès du lancement du 2008, conçu par une équipe de designers internationale (une première pour PSA), augure-t-il une longue et belle carrière ? L’affirmer serait pour le moins imprudent. D’abord parce que l’offre automobile s’est considérablement diversifiée par rapport à ce qu’elle était il y a vingt ou trente ans.

Ensuite parce que la durée de vie d’un nouveau modèle (avant relookage) est aujourd’hui, en moyenne, de l’ordre de quatre à cinq ans, contre dix ou douze il y a une dizaine d’années. Dans le domaine de l’automobile comme dans beaucoup d’autres, le consommateur de ce début de XXIe siècle, toujours plus soucieux de personnaliser les objets qu’il achète, est avant tout un fieffé zappeur.

Ce démarrage sur les chapeaux de roues du 2008 fait en tout cas saliver d’envie les porteurs du projet de la nouvelle Peugeot 308. Produit à Sochaux, ce modèle sur lequel PSA fonde d’énormes espoirs sera officiellement présenté au grand public lors du Salon de l’automobile de Francfort (du12 au 22 septembre). Et commercialisée dans la foulée.Alexandre BOLLENGIER(1)

Le site de Mulhouse fabrique le 2008 pour le monde entier, hormis la Chine et l’Amérique latine. Il assemble également les DS4 et les C4.(2) À la fin de leur mission, ces intérimaires pourront prétendre au Certificat de Qualification Paritaire de la Métallurgie (CQPM).

Sourc : vosgesmatin

Anonyme
29/08/2013, 09:23
Salut,

Quelqu'un connait les chiffres de ventes DS3 depuis son lancement? Je sais je suis indiscrèt mais bon :mrgreen:

soleron
29/08/2013, 09:29
Je les attends

Samsung SIII

Tom
29/08/2013, 11:21
- une ligne DS toujours aussi dynamique et séduisante (plus de 370 000 ventes depuis 2010 dont
66% réalisées en conquête) avec en exclusivité la finition Faubourg Addict proposée sur ses quatre
modèles : DS3, DS3 Cabrio, DS4 et DS5.

C'est bien d'avoir des nouveautés dans la gamme :) Reste à voir si cette finition se positionnera au dessus de l'ultra-prestige (aie aie le prix) ou si elle viendra s’intercaler entre 2 niveaux existants.

soleron
29/08/2013, 11:26
- une ligne DS toujours aussi dynamique et séduisante (plus de 370 000 ventes depuis 2010 dont
66% réalisées en conquête) avec en exclusivité la finition Faubourg Addict proposée sur ses quatre
modèles : DS3, DS3 Cabrio, DS4 et DS5.

C'est bien d'avoir des nouveautés dans la gamme :) Reste à voir si cette finition se positionnera au dessus de l'ultra-prestige (aie aie le prix) ou si elle viendra s’intercaler entre 2 niveaux existants.

C est une bonne question ou peut être en remplacement.

Samsung SIII

Alex59
29/08/2013, 11:29
Ou en série limitée ? Comme Opéra Blue sur DS3 ou Pure Pearl sur DS5 et DS4 qui est toujours présente sur le configurateur d'ailleurs...

soleron
29/08/2013, 11:53
Oui alex on ne sait rien la dessus.

Ils parlent de finition alors il y a un doute
Mais ce qui est bien c est que c est toute la gamme qui est concernée.

Je pencherai pour une nouvelle finition hdg

Samsung SIII

Alex59
29/08/2013, 12:00
Avec des équipements en plus ? (surveillance d'angle mort sur DS5, caméra de recul sur DS4 et pourquoi pas DS3)
Des nouveaux coloris.

On verra Stef.

soleron
29/08/2013, 13:19
On en sera plus d ici qq jours

Version plus abordable que la UP ;-)
Je dis ca je dis rien

Samsung SIII

soleron
29/08/2013, 20:22
Lancement de la Citroën DS3 Cabrio sur le marché coréenSEOUL, 29 août (Yonhap) -- Hanbul Motors Corps., l'importateur et le distributeur local du groupe automobile français PSA Peugeot Citroën, a annoncé ce jeudi avoir lancé la Citroën DS3 Cabrio sur le marché sud-coréen.Ce petit cabriolet est doté d'un toit en toile découvrable offrant trois positions possibles (intermédiaire, ouverture horizontale et ouverture totale derrière les passagers arrière) tout en roulant à une vitesse de 120 km/h. Il faut seulement 16 secondes pour une ouverture complète du toit.Malgré cette capote en toile, cette voiture présente un niveau d'isolation acoustique remarquable et offre le même calme à bord que dans la version classique lorsque le toit est fermé. La DS3 Cabrio présente également un habitacle aussi important que la version berline à 5 vraies places ainsi qu’un coffre volumineux, a précisé Hanbul Motors.Elle est en outre équipée d'un moteur e-HDI 1,6 l et du système Stop & Start, dispositif d'arrêt et redémarrage automatique qui permet d'afficher une consommation sur un cycle mixte de 19,0 km/l. Cette version est capable de produire une puissance maximale de 92 chevaux pour un couple maximal de 23,5 kg-m.Hanbul Motors propose la DS3 Cabrio So Chic à 33,9 millions de wons (30.500 dollars) et la DS3 So Chic Plus à 36,3 millions de wons.
http://img.yonhapnews.co.kr/Basic/Article/FR/20130829/20130829135038_bodyfile.jpg


Source : french.yonhapnews.co.k

Alex59
30/08/2013, 14:43
soleron
Stef, tu n'as pas d'article concernant l'ouverture du DS World de Paris en novembre prochain.
(il y a un article sur l'application Auto Plus)

soleron
30/08/2013, 16:18
@soleron (http://www.ds3spirit.com/member.php?u=171)
Stef, tu n'as pas d'article concernant l'ouverture du DS World de Paris en novembre prochain.
(il y a un article sur l'application Auto Plus)

Si je le posterai ce soir, CITROEN a sortis un COM PRESSE

Alex59
30/08/2013, 16:21
Merki Stef ;-)

soleron
30/08/2013, 16:33
DS WORLD PARIS : OUVERTURE PROCHAINE

Après Shanghai, Paris ! C’est au 33 de la rue François 1er que le DS WORLD PARIS ouvrira ses portes en novembre prochain. En effet, le chantier bat son plein pour, d’ici quelques semaines, laisser place à un site unique en France : un écrin entièrement dédié à la ligne DS de CITROËN. Avec plus de 370 000 modèles DS déjà vendus à travers le monde, le DS WORLD PARIS
sera un atout de conquête supplémentaire pour la Marque, où les clients pourront acheter leur DS et profiter de services inédits

Après avoir ouvert, en mars dernier, son premier porte-drapeau DS sur Nanjing Road, l’avenue la plus prestigieuse de Shanghai en Chine, CITROËN prépare un nouvel écrin dédié à la ligne DS. Situé en plein coeur du Triangle d’Or parisien et à deux pas de l’avenue des Champs-Elysées, au 33 de la rue François 1er, il fera la part belle aux modèles de la ligne DS actuellement
commercialisés : les CITROËN DS3, DS3 CABRIO, DS4 et DS5, et à leurs nombreuses possibilités de personnalisations.


C’est derrière une façade Art Déco et sur trois niveaux que les visiteurs et les amoureux des modèles DS découvriront un lieu exclusif en France. Il les plongera dans un univers à la fois, inspiré du luxe à la française, et aussi, empreint de l’héritage de la mythique DS de 1955. Couleurs, matières, ambiance lumineuse, confort, connectivité… Rien n’est laissé au hasard pour venir y vivre une expérience « premium », d’autant plus que le DS WORLD PARIS sera aussi un lieu ouvert aux artistes et aux créateurs.

Avec le DS WORLD PARIS, CITROËN poursuit une histoire unique dans le monde automobile, celle d’avoir réussi le pari de lancer une ligne de produits distinctifs proposant des partis pris forts en termes de style, d’architecture, de sensations et de raffinement. Aujourd’hui ce sont plus de 370 000 modèles qui ont été vendus à travers le monde et la Marque ne compte pas s’arrêter là. Le DS WORLD PARIS en est une nouvelle preuve, plus que quelques semaines pour le découvrir !


7132

7133

7134

7135

Source : PRESSE CITROEN

Tom
30/08/2013, 17:09
ça va être beau tout ça !! Va falloir monter à la capitale :)

soleron
30/08/2013, 18:24
je vous ferai des photos lors de la soirée d'inauguration :D ;-)

soleron
30/08/2013, 18:40
PSA Peugeot-Citroën : l'usine d'Aulnay-sous-Bois ne produira plus de voitures fin octobrePublié le 30-08-2013 (http://www.challenges.fr/index/2013/08/30/) à 14h54 - Mis à jour à 16h26
http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/9141323278556.jpg
Par Challenges.fr (http://www.challenges.fr/journaliste/72/challenges-fr.html)




La direction du constructeur automobile explique qu'un poste sur cinq est actuellement occupé dans l'atelier de montage. L'usine de Seine-Saint-Denis doit fermer en 2014.








http://referentiel.nouvelobs.com/file/6295507-psa-l-usine-d-aulnay-ne-produira-plus-de-voitures-fin-octobre.jpgVoitures neuves sur le parking de l'usine PSA à Aulnay-sous-Bois (SOLAL/SIPA)
Il y a un an, les voitures sortaient par centaines des ateliers d'Aulnay-sous-Bois. Fin octobre, les ouvriers de cette usine emblématique de PSA Peugeot-Citroën livreront leur dernière C3 pour ne plus produire que des pièces détachées jusqu'à la fermeture définitive en 2014.
"Le coeur de notre métier, c'est la fabrication de voitures. Si les Citroën C3 ne sortent plus de l'usine, c'est la fin", constate Tanja Sussest, déléguée du syndicat SIA, majoritaire dans cette usine de Seine-Saint-Denis. Pour le maire socialiste d'Aulnay, Gérard Segura, cela "équivaut à une quasi cessation d'activité", la CGT dénonçant de son côté "une fermeture au pas de charge".
L'usine, dont la fermeture avait été annoncée en juillet 2012 dans le cadre d'un vaste plan de restructuration, avait été paralysée par une grève dure entre janvier et mai, qui avait divisé syndicats et salariés. Depuis, elle ne produisait plus qu'au compte-gouttes en raison des absences nombreuses de salariés reclassés en interne, suivant des formations de reconversion ou ayant trouvé un emploi ailleurs.
700 voitures par jour
"Seul un poste sur cinq est actuellement occupé dans l'atelier de montage", a souligné la direction pour expliquer sa décision, annoncée vendredi matin aux syndicats.
A plein régime, l'usine automobile, devenue un symbole de la désindustrialisation en France, pouvait produire 700 voitures par jour. Ces derniers mois, une quinzaine à peine sortaient chaque jour de la chaîne qui serpentait dans l'immense atelier de montage où manoeuvrait plus d'un tiers des 3.000 salariés.
"Concrètement, ça ne va pas changer grand-chose", reconnaît Tanja Sussest. Mais pour les salariés --qui ne reviendront de vacances que lundi-- "ça va être un cap difficile à passer. La fermeture de l'usine va devenir une réalité", ajoute-t-elle.
Après fin octobre, "on se concentrera sur la production de pièces comme des capots, des portières, on ne fera plus de véhicules complets", a précisé une porte-parole de la direction, insistant sur le fait que le groupe "respecte son engagement de maintenir une activité industrielle sur le site jusqu'en 2014".
Ces pièces seront ensuite expédiées vers d'autres sites du groupe, qui a prévu de supprimer plus de 11.200 emplois en deux ans pour répondre à l'effondrement de ses ventes en Europe. "C'est un moyen pour PSA de passer à autre chose et de pouvoir mobiliser les gens sur d'autres projets", juge un analyste qui demande à rester anonyme.
Fiasco
"Ces usines sont de très gros paquebots, compliqués à faire fonctionner (...) arrêter ça, ce sont quand même des soucis et des coûts en moins" pour la direction, estime-t-il.
Reste que la moitié des salariés, soit 1.400 personnes, n'est pas encore fixée sur son sort. Parmi ceux-ci, 850 salariés "sont engagés dans un projet identifié de reclassement" et 550 "ne se sont pas encore déterminés", selon la direction.
"Pour l'instant, on est loin du compte", déplore Philippe Julien, secrétaire général de la CGT de l'usine, qui juge "extrêmement faible" le nombre (568 selon lui) de reclassements au sein du groupe. Le plan social "qui devait être exemplaire, est un véritable fiasco en terme d'emplois et de reclassements", a abondé son camarade CGT Jean-Pierre Mercier.
Une reconversion solide
La phase de départs volontaires du plan social s'achève le 31 décembre, mais le groupe a à plusieurs reprises promis qu'il n'y aurait "pas de licenciement sec". Le maire d'Aulnay a appelé la direction à ne pas "fermer l'usine en laissant derrière elle un seul salarié sans emploi ou sans un projet solide de reconversion".
L'installation, sur une partie du site de 170 hectares stratégiquement situés au nord de Paris entre plusieurs autoroutes et l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, d'ID Logistics, une plateforme logistique qui doit créer 540 emplois, "est en cours de finalisation", assure PSA. Mais selon Gérard Segura, seulement cinq salariés étaient partants fin juillet.

Sourec : challenge

soleron
01/09/2013, 20:47
DS WORLD PARIS : OUVERTURE PROCHAINE

Après Shanghai, Paris ! C’est au 33 de la rue François 1er que le DS WORLD PARIS ouvrira ses portes en novembre prochain. En effet, le chantier bat son plein pour, d’ici quelques semaines, laisser place à un site unique en France : un écrin entièrement dédié à la ligne DS de CITROËN. Avec plus de 370 000 modèles DS déjà vendus à travers le monde, le DS WORLD PARIS
sera un atout de conquête supplémentaire pour la Marque, où les clients pourront acheter leur DS et profiter de services inédits

Après avoir ouvert, en mars dernier, son premier porte-drapeau DS sur Nanjing Road, l’avenue la plus prestigieuse de Shanghai en Chine, CITROËN prépare un nouvel écrin dédié à la ligne DS. Situé en plein coeur du Triangle d’Or parisien et à deux pas de l’avenue des Champs-Elysées, au 33 de la rue François 1er, il fera la part belle aux modèles de la ligne DS actuellement
commercialisés : les CITROËN DS3, DS3 CABRIO, DS4 et DS5, et à leurs nombreuses possibilités de personnalisations.


C’est derrière une façade Art Déco et sur trois niveaux que les visiteurs et les amoureux des modèles DS découvriront un lieu exclusif en France. Il les plongera dans un univers à la fois, inspiré du luxe à la française, et aussi, empreint de l’héritage de la mythique DS de 1955. Couleurs, matières, ambiance lumineuse, confort, connectivité… Rien n’est laissé au hasard pour venir y vivre une expérience « premium », d’autant plus que le DS WORLD PARIS sera aussi un lieu ouvert aux artistes et aux créateurs.

Avec le DS WORLD PARIS, CITROËN poursuit une histoire unique dans le monde automobile, celle d’avoir réussi le pari de lancer une ligne de produits distinctifs proposant des partis pris forts en termes de style, d’architecture, de sensations et de raffinement. Aujourd’hui ce sont plus de 370 000 modèles qui ont été vendus à travers le monde et la Marque ne compte pas s’arrêter là. Le DS WORLD PARIS en est une nouvelle preuve, plus que quelques semaines pour le découvrir !


7132

7133

7134

7135

Source : PRESSE CITROEN

Le Directeur du DS WORLD PARIS est Julien FAUX, ex Responsable Evènementiel Marque Citroen

soleron
03/09/2013, 20:23
PSA et BMW mettent fin à leur coopération dans les moteursPar Ingrid Feuerstein (http://www.lesechos.fr/journalistes/index.php?id=21996) | 03/09 | 19:21









Les deux partenaires ne renouvelleront pas leur partenariat dans les moteurs essence après 2016.http://www.lesechos.fr/medias/2013/09/03/600620_0202983749922_web_tete.jpg (http://www.lesechos.fr/medias/2013/09/03/600620_0202983749922_web_tete.jpg)Le partenariat avec General Motors a scellé le désaccord entre PSA et BMW - AFP

Après plus de dix ans de coopération, PSA Peugeot Citroën et BMW ont décidé de poursuivre leur chemin chacun de leur côté. Selon nos informations, les deux constructeurs ne renouvelleront pas leur partenariat sur les moteurs essence de 1,4 et 1,6 litres arrivant à échéance en 2016. La prochaine génération de la Mini, commercialisée à partir de 2014, sera équipée d’un moteur développé en interne chez BMW. Depuis 2006, les Mini, ainsi que les versions d’entrée des Série 1 et Série 3, comportaient des moteurs conçus par les deux partenaires et fabriqués dans l’usine de Douvrin à la Française de Mécanique.
Principale raison du divorce : la technologie adoptée par les Allemands n’est plus compatible avec celle de Peugeot. Basés sur une cylindrée unitaire de 0,5 litre, les nouveaux moteurs BMW vont être déployés sur l’ensemble de la gamme. PSA, de son côté, introduira au printemps 2014 un nouveau moteur de 3 cylindres essence turbo pour le cœur de sa gamme (308, C4).
Plus profondément, c’est le partenariat avec General Motors qui a scellé ce désaccord.« Depuis que PSA s’est lancé dans son alliance avec GM, les pistes que nous avions envisagées ensemble sont tombées. Les logiques industrielles sont devenues divergentes », indique une source proche de BMW. Les deux constructeurs avaient déjà mis fin l’an dernier à leur coopération dans l’hybride, obligeant des dizaines d’ingénieurs français qui s’étaient expatriés en Allemagne à revenir en France. Officiellement, c’était parce qu’ils ne poursuivaient pas les mêmes voies techniques. Mais déjà l’ombre de General Motors planait sur cette séparation. Depuis, BMW a repris 100 % de leur entreprise commune BPCE et a noué un partenariat plus large avec Toyota, incluant notamment la pile à combustible.
Jusqu’à l’alliance avec GM en 2012, la coopération avec BMW était l’un des partenariats les plus fructueux pour PSA. Les deux groupes avaient commencé à travailler en commun en 2002, en développant conjointement une famille de moteurs de 1,4 et 1,6 litre de cylindrée. En 2010, la coopération avait été renouvelée pour prendre en compte les normes environnementales.
Ce succès avait même conduit le duo franco-allemand à essayer d’aller plus loin dans leur alliance, à l’image de ce que Renault-Nissan et Daimler ont entrepris, avec un échange de participations croisées et des développements communs de plate-formes. Mais les deux parties n’ont pas pu s’entendre sur les conditions d’une opération, ce qui a incité les dirigeants de Peugeot à aller voir ailleurs.
La fin de ce partenariat constitue un nouveau coup dur pour l’usine de la Française de Mécanique, à Douvrin. Ce site a produit plus de 3,1 millions de moteurs depuis 2006 dans le cadre de cette coopération. Confrontée à une chute de ses commandes, cette société commune à Renault et PSA a récemment négocié un accord de compétitivité passant par un gel des salaires, une réorganisation du temps de travail, en plus du départ de 800 salariés. La production, équivalente à 2 millions de moteurs en 2002, devrait retomber à 650.000 moteurs en 2016.

Source : lesechos

pez1979
03/09/2013, 21:54
C est pas vraiment une bonne nouvel pour nos moteur 1,6 turbo.

qui aimerai reprendre le flambeau GM?? PSA seul??

Alex59
04/09/2013, 09:32
C est pas vraiment une bonne nouvel pour nos moteur 1,6 turbo.

qui aimerai reprendre le flambeau GM?? PSA seul??

C'est surtout une mauvaise nouvelle pour les salariés de la Française de mécanique, non !!

Comme d'habitude dans l'article, beaucoup d'approximations.
Tout d'abord, en aucun cas, la FM n'assemble les moteurs de BMW, mais l'usinage des culasses, carter, bielle, vilebrequin.... Ensuite tout est envoyé en pièces détachées en GB.
D'autres part, l'ouverture d'une usine identique pour ce moteur en Chine fera indéniablement chuter la production de ce moteur en France.
Enfin, la FM ne produit pas des moteurs que pour PSA mais aussi pour Renault, comme le 1.2 que la marque au losange fait majoritairement venir du Brésil.

D'où des réductions de production importantes et effectivement, un plan de compétitivité dont les négociations reprennent ces prochains jours.

Alex59
04/09/2013, 15:25
Pour rebondir sur la Française de Mécanique, aujourd'hui a été annoncé simultanément à Paris, Douvrin, le lancement pour 2017-2018 la mise en production à Douvrin du DV-R, nouvelle génération de moteur diesel pour entrées et moyennes gammes. Ce moteur devrait être produit à 640000 unités par an dans le Nord et autant à Tremery quelques mois plus tard.

soleron
05/09/2013, 06:57
PSA, en quête d’un partenaire dans les moteurs






http://bourse.lefigaro.fr/sites/default/files/styles/mediarefs/d0dc0558-157d-11e3-badb-26934b138345-493x178.jpgNorbert Reithofer et Philippe Varin, dirigeants de BMW et de PSA Peugeot Citroën, en février 2011, un an avant que le constructeur français ne réalise un nouveau projet avec General Motors. Crédit Photo : Adrian Moser/Bloomberg



La fin du partenariat avec BMW dans les moteurs essence relance les interrogations sur l’alliance avec GM.


BMW (http://plus.lefigaro.fr/tag/bmw) a décidé de retirer le lion de son moteur. Le partenariat du groupe allemand avec PSA Peugeot Citroën (http://plus.lefigaro.fr/tag/psa-peugeot-citroen)dans la conception et la fabrication de petits moteurs essence ne sera pas renouvelé quand il sera arrivé à son terme en 2016, a indiqué mercredi un porte-parole de BMW, confirmant ainsi une information des Échos.
Officiellement, il s’agit d’une conséquence de «la nouvelle stratégie de développement moteur, basée sur des cylindres de 500 cm3 qui s’assemblent pour former des moteurs de 4, 6 et bientôt 3 cylindres», précise un porte-parole de la firme allemande. Or, ce mode de conception ne correspondait pas aux modèles développés dans le cadre du partenariat avec Peugeot.
En réalité, cette décision s’explique en grande partie par l’alliance nouée par le constructeur français avec General Motors (http://plus.lefigaro.fr/tag/general-motors), en mars 2012. «Partager des technologies avec Peugeot ne posait pas de problème à BMW, analyse Bernard Jullien, du Gerpisa, cercle de réflexion consacré à l’automobile. En revanche, les Allemands n’avaient aucune envie de retrouver ces technologies dans les voitures General Motors.»
Le coup est rude pour la firme de Sochaux. Ce partenariat fonctionnait très bien depuis 2002. Il aura permis de produire 3 millions de moteurs dits EP de 1,4 et 1,6 litre de cylindrée sur la période. Et l’officialisation de l’arrêt du partenariat a surpris du côté français. Pour preuve, on continue à affirmer qu’«aucune décision n’a été prise sur l’après-2016».
Coopération avec FordMême s’il dispose d’un peu de temps, le groupe de Sochaux se doit de réagir. «Le partenariat actuel porte sur le développement des nouveaux moteurs qui permettront de passer la prochaine norme Euro 6, rapporte un porte-parole de PSA. La production de ces moteurs sera possible jusqu’en 2020.»
C’est donc après cette date qu’une nouvelle organisation devra être opérationnelle. Or, «développer une nouvelle gamme de moteurs nécessite un milliard d’euros d’investissement», rappelle Rémi Cornubert, spécialiste de l’automobile au cabinet de conseil Oliver Wyman. Une somme que PSA n’a pas les moyens d’amortir sur sa propre production. Le groupe doit trouver un nouveau partenaire.
Peugeot veut croire que l’alliance avec General Motors ne lui fermera pas la porte auprès d’autres constructeurs. Aujourd’hui, le constructeur laisse entendre que son partenariat avec Ford (http://www.lefigaro.fr/societes/2013/05/24/20005-20130524ARTFIG00556-ford-va-investir-pour-maintenir-1000-emplois-a-blanquefort.php) dans les moteurs diesel pourrait être étendu. Néanmoins, c’est General Motors qui apparaît comme le candidat le plus évident. En janvier dernier, les deux partenaires annonçaient «leur intention de développer ensemble une nouvelle génération de petits moteurs essence économiques et de haute performance, dérivée du programme PSA de petits moteurs essence». Ce petit moteur de 3 cylindres pourra, pour partie, remplacer celui issu du partenariat avec BMW.
Pour l’instant, ce projet n’a cependant pas été au-delà de la déclaration d’intention. Pour Bernard Jullien, le blocage s’explique par «la volonté de General Motors de conditionner une augmentation de son assistance financière à une évolution similaire de son influence au sein du constructeur français». À ce jour il possède 7 % du capital de PSA.

Source : lefigaro

soleron
05/09/2013, 07:00
Douvrin : la Française de mécanique va produire une partie des nouveaux moteurs diesel de PSA dès 2017



Le groupe PSA Peugeot Citroën vient de confirmer le projet de lancement d’une nouvelle famille de moteurs diesel sur le site de la Française de mécanique de Douvrin. L’usine produira ainsi à l’horizon 2017 quelque 640 000 moteurs par an.



http://static1.lavoixdunord.net/sites/default/files/imagecache/vdn_photo_principale_article/articles/ophotos/20130904/2090231642_B97977491Z.1_20130904123153_000_GVA170U 2P.1-0.jpg


http://www.lavoixdunord.fr/sites/all/themes/wallyvdn/images/print.gif
- (http://www.lavoixdunord.fr/region/douvrin-la-francaise-de-mecanique-va-produire-une-ia35b0n1517182#) A (http://www.lavoixdunord.fr/region/douvrin-la-francaise-de-mecanique-va-produire-une-ia35b0n1517182#) + (http://www.lavoixdunord.fr/region/douvrin-la-francaise-de-mecanique-va-produire-une-ia35b0n1517182#)


http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif (http://memorix.sdv.fr/5c/www.lavoixdunord.fr/infoslocales/lens_articles/1054681472/Position1/default/empty.gif/574b4a58623145665153594144653955)
La nouvelle famille de moteurs diesel appelée DV-R remplacera à l’horizon 2017-2018 les moteurs diesel entrée et milieu de gamme équipant aujourd’hui l’ensemble des plates-formes de PSA Peugeot Citroën. C’est ce qu’indique, ce mercredi midi, un communiqué du groupe.
Ce qui veut dire que le premier module de production d’une capacité de 640 000 moteurs par an est affecté à l’usine de Douvrin pour 2017. Soit un investissement de 60 millions d’euros. En 2018, un second module de production, lui aussi de 640 000 moteurs sera installé sur le site de Trémery en Moselle.
Dans son communiqué, PSA explique le choix de la Française de mécanique par « les compétences reconnues des salariés et les efforts engagés en faveur d’une amélioration de la compétitivité du site ». Ces points ayant été « déterminants ».
Depuis plusieurs mois, les salariés et la direction de la Française de mécanique étaient engagés dans la négociation d’accords de compétitivité. Ces accords prévoient le non-remplacement de 830 départs à la retraite d’ici à la fin 2018 et la poursuite du gel des salaires commencée en 2013 sur les années 2014 et 2015 en échange d’aucun licenciement de 2014 à 2016. Le site de la Française de mécanique compte 3 250 salariés.

Source : lavoixdunord

soleron
05/09/2013, 07:12
PSA investit 60 millions d’euros dans le Pas de Calais






Peugeot Citroën fabriquera la prochaine génération de ses moteurs diesel sur le site de Française de Mécanique, dans le Pas de Calais. Il va y investir 60 millions d’euros.


Il s’agit d’une bonne nouvelle pour l’industrie française. Peugeot Citroën annonce qu’elle va assembler ses futurs moteurs diesel entrée et milieu de gamme sur le site de la Française de Mécanique, à Douvrin dans le Pas de Calais. Cette entreprise produit actuellement des moteurs destinés à PSA pour les deux tiers de son activité et à Renault pour le tiers restant. Problème: sa production n’a cessé de baisser ses dernières années. Elle a franchi la barre symbolique du million de moteurs produits en 2012, avec 997000 moteurs. Et les perspectives s’orientaient vers 640000 moteurs à l’horizon 2016/2017.
L’annonce faite ce mercredi permet d’envisager une inflexion positive à compter de 2017/2018, quand ce nouveau moteur viendra en production. La marque au lion va investir 60 millions d’euros afin de rendre cette production possible. «Il est même permis d’envisager un retour vers le million de moteur produit annuellement, même si la date est difficile à déterminer,» détaille, enthousiaste, un porte-parole de l’usine, qui emploie actuellement 3200 salariés.
Surtout, cette vision positive permet d’envisager la poursuite du partenariat de PSA avec Ford dans les moteurs diesel. Il semble clair que le groupe ne va pas réaliser tout seul cette nouvelle génération. Or, la précédente était produite en collaboration avec Ford. Et, sans procéder à une quelconque officialisation, on se déclare «très satisfait de notre coopération avec Ford» du côté de PSA. La nouvelle est bien venue au moment où BMW confirme officieusement la fin du partenariat dans les moteurs à essence, information donnée par Les Echos mercredi matin, qui fonctionnait depuis 2001 avec PSA.

Source : lefigaro

soleron
05/09/2013, 07:14
PSA DÉMENT VOULOIR METTRE UN TERME À SA COOPÉRATION AVEC BMW DANS LES MOTEURS
(http://www.bfmtv.com/economie/psa-dement-vouloir-mettre-un-terme-a-cooperation-bmw-moteurs-595512.html)

(http://www.bfmtv.com/economie/psa-dement-vouloir-mettre-un-terme-a-cooperation-bmw-moteurs-595512.html)


PARIS (Dow Jones)--Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën (UG.FR) a affirmé mercredi qu'il continuait à travailler avec l'allemand BMW (BMW.XE) dans la production de moteurs essence, et a démenti un article de presse indiquant que les deux groupes avaient décidé de ne pas renouveler leur pacte de coopération en 2016.
Dans le même temps, PSA a annoncé mercredi le lancement d'une nouvelle famille de moteurs diesel sur le site de Française de Mécanique à Douvrin, dans le Pas-de-Calais. Ces moteurs remplaceront à l'horizon 2017-2018 les moteurs diesel d'entrée et milieu de gamme qui équipent actuellement l'ensemble des plateformes du groupe, a déclaré le constructeur dans un communiqué.
Ce projet comprend un premier module de production d'une capacité de 640.000 moteurs par an, situé sur le site de Française de Mécanique. PSA Peugeot Citroën a déclaré qu'il comptait investir près de 60 millions d'euros sur ce site.
En 2018, un second module de production d'une capacité de 640.000 moteurs par an sera installé sur le site de Trémery en Moselle, a ajouté le constructeur automobile.
PSA vend sa famille actuelle de moteurs diesel à d'autres constructeurs, parmi lesquels Ford (F), Fiat (F.MI), Jaguar, Land Rover et Mitsubishi (8058.TO).
Un porte-parole de PSA a indiqué que le groupe continuerait à fabriquer des moteurs essence en collaboration avec BMW au moins jusqu'à la fin de la décennie. De nouvelles règles européennes sur les émissions de dioxyde de carbone entreront toutefois en vigueur en 2021, et le porte-parole de PSA a reconnu que les deux constructeurs allaient devoir prendre une décision dans les prochaines années sur leur partenariat. Ce n'est toutefois pas une décision qui doit être prise dans l'immédiat.

Source : bfmtv

soleron
05/09/2013, 07:17
Soupçons d'entente sur les prix des voitures en Espagne


http://referentiel.nouvelobs.com/file/6313474-soupcons-d-entente-sur-les-prix-des-voitures-en-espagne.jpgLa Commission nationale espagnole de la concurrence (CNC) enquête sur une possible entente illicite sur les prix des voitures vendues dans les concessions du pays. L'enquête porte sur les pratiques de fixation de prix et d'éventuels échanges d'informations de données sensibles par les dizaines de filiales espagnoles de grands constructeurs internationaux comme Volkswagen, Renault, PSA Peugeot Citroën, Fiat, Nissan, Toyota, Honda ou General Motors, entre autres. /Photo d'archives/REUTERS/Felix Ordonez (c) Reuters
MADRID (Reuters) - La Commission nationale espagnole de la concurrence (CNC) a annoncé mercredi enquêter sur une possible entente illicite sur les prix des voitures vendues dans les concessions du pays.
L'enquête porte sur les pratiques de fixation de prix et d'éventuels échanges d'informations de données sensibles par les dizaines de filiales espagnoles de grands constructeurs internationaux comme Volkswagen, Renault, PSA Peugeot Citroën, Fiat, Nissan, Toyota, Honda ou General Motors, entre autres.
Si l'enquête confirme ces soupçons, les filiales en question risquent des amendes pouvant représenter jusqu'à 10% de leur chiffre d'affaires annuel, ajoute la CNC dans son communiqué.
L'enquête, qui vise à la fois les constructeurs et leurs distributeurs en Espagne, est considérée comme prioritaire "étant données les conséquences graves pour les consommateurs", poursuit-elle.
Nissan, Ford, Toyota et Seat, filiale espagnole de Volkswagen, ont déclaré coopérer avec les enquêteurs.
"L'ouverture de la procédure ne signifie pas qu'une infraction au droit de la concurrence a été commise", a dit Nissan dans un communiqué. Renault a réfuté de son côté toute infraction et Ford a assuré avoir agi dans le cadre de la loi.
"GM Espagne ne s'est jamais engagé dans aucun cartel et coopérera avec les autorités pour soutenir leur enquête", a dit un porte-parole du groupe américain.
La CNC explique que son enquête se fonde sur des informations rassemblées en juin et juillet au cours d'inspections de concessions automobiles et de perquisitions au siège des principales marques automobiles présentes sur le marché espagnol.
Le marché automobile espagnol souffre de la conjoncture économique, cinq ans de récession et un taux de chômage supérieur à 25% pesant fortement sur la demande.
Pour tenter de limiter la baisse des ventes, le gouvernement a mis en place un système de "prime à la casse" qu'il a doté de 70 millions d'euros supplémentaires en juillet après l'expiration de sa phase initiale.
Ce dispositif permet aux acheteurs d'un véhicule neuf de bénéficier d'un rabais de 2.000 euros, financé pour moitié par l'Etat et pour moitié par le constructeur, s'ils envoient à la casse leur ancienne voiture.
Les immatriculations de voitures neuves ont malgré tout chuté de 18,3% en août par rapport au même mois de l'an dernier, selon les chiffres publiés lundi par l'association de constructeurs Anfac.
Les constructeurs bénéficient aussi de la réforme du marché du travail, qui rend plus faciles les recrutements comme les licenciements.

Source : challenge

soleron
08/09/2013, 15:21
PEUGEOT (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese.jsp?code=FR0000121501&place=XPAR&codif=ISIN) : Le mystérieux acheteur du showroom Citroën des Champs est qatari

) (http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/infos-conseils-valeurs/infos/le-mysterieux-acheteur-du-showroom-citroen-des-champs-est-qatari-910590.php#ajouterCommentaire)
http://bourse.lesechos.fr/medias/2013/09/08/910590_1378640169_843440-1359027007-peugeot2_300x200p.jpg (http://bourse.lesechos.fr/medias/2013/09/08/910590_1378640169_843440-1359027007-peugeot2.jpg)
Le mystérieux acheteur du showroom Citroën des Champs est qatari | Crédits photo : Peugeot

PARIS, 8 septembre (Reuters) - Le mystérieux acheteur du célèbre showroom Citroën des Champs-Elysées est l'ancien émir du Qatar, selon des documents réglementaires obtenus par Reuters.

Confronté à d'importantes difficultés financières, PSA (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese.jsp?code=FR0000121501&place=XPAR&codif=ISIN) a cédé pour deux milliards d'actifs en 2012, parmi lesquels les murs de son siège de l'avenue de la Grande-Armée à Paris, vendus à la Caisse de dépôt et placement du Québec pour environ 245 millions d'euros, et ceux du showroom historique de Citroën, le C42, moyennant 77 millions d'euros.

Pour cette dernière transaction, l'identité de l'acheteur n'avait encore jamais été rendue publique. Il s'agit d'une filiale de "Mayapan", le fonds d'investissement personnel du Cheikh Hamad ben Khalifa al Thani, basé aux Pays-Bas (http://bourse.lesechos.fr/recherche/recherche.php?rech_infos=1&exec=1&texte=Pays-Bas). L'émir a abdiqué fin juin en faveur de son fils Cheikh Tamim.
PSA (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese.jsp?code=FR0000121501&place=XPAR&codif=ISIN) a refusé de commenter ces informations.

Citroën, installé au 42 avenue des Champs-Elysées depuis 1927, continuera de louer l'immeuble. Le fondateur de la marque, André Citroën, a toujours accordé une place importante à la publicité et son showroom des Champs s'inscrivait au coeur de cette stratégie. La marque y a présenté l'ensemble de ses modèles jusqu'en 1984 derrière une vitrine géante.

Depuis, la vocation du bâtiment a changé à plusieurs reprises. Depuis 2001, le C42 héberge des expositions thématiques de la marque aux chevrons, avec des véhicules disposés grâce à un ascenseur géant sur des plateformes superposées sur toute la hauteur du hall.

Le Qatar et la famille régnante al Thani possèdent aujourd'hui une quarantaine d'actifs immobiliers en France, selon une enquête de Reuters basé sur des documents, notamment réglementaires.
Les Qataris bénéficient d'un régime fiscal dérogatoire en vertu d'un accord bilatéral dont la dernière mouture remonte à 2008. (Lionel Laurent, avec Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

Source : lesechos

soleron
10/09/2013, 07:04
Airbump : Citroën sur coussin d’air


http://www.usinenouvelle.com/mediatheque/8/1/2/000171218_5.jpg
© D.R.A LIRE SUR LE MÊME SUJET



Cactus, le manifeste du nouveau Citroën (http://www.usinenouvelle.com/article/cactus-le-manifeste-du-nouveau-citroen.N204135)

La marque aux chevrons met en application son nouveau mantra, au travers de cette innovation technologique : le design doit avoir une utilité.
Au salon de Francfort (http://www.usinenouvelle.com/article/l-automobile-rayonne-a-francfort.N204210), Citroën (http://www.usinenouvelle.com/citroen/) redéfinit sa place dans le paysage des marques automobiles européennes. Et ce nouveau positionnement passe - entre autres - par l’Airbump. Ce petit coussin d’air doit démontrer que le design n’est pas qu’esthétique, il peut (et doit) aussi être pratique.


PROTECTION DE LA CARROSSERIE
D’une épaisseur de 5 cm, l’Airbump est constitué d’un plastique très souple, le TPU. Le coussin d’air en polyuréthane a donc pour particularité de pouvoir s’enfoncer de 2 cm quand on appuie dessus, avant de reprendre sa forme initiale. Il est aussi très difficile de le rayer. Citroën a donc placé ces petits coussins sur les portières, les flancs et les boucliers avant et arrière, afin de protéger la carrosserie des coups de portières sur un parking ou des frottements lors d’un créneau. Citroën prévient cependant : en cas d’accidents, ce sont les airbags dans le véhicule et les panneaux de protection latéraux qui protégeront les occupants.


PERSONNALISATION
Le toucher doux du TPU contraste aussi avec la carrosserie et les lignes très épurées du Cactus (http://www.usinenouvelle.com/article/cactus-le-manifeste-du-nouveau-citroen.N204135). Citroën utilise ainsi l’Airbump comme élément design. Le plastique peut se colorer facilement, pour contraster avec la carrosserie. Les clients pourront personnaliser facilement leurs véhicules, le coût pour Citroën sera lui raisonnable. La caisse du véhicule sera en effet peinte en entier d’une couleur. Les panneaux d’Airbump, colorés à part dans une autre teinte, sont ensuite appliquées sur la carrosserie. Présenté sur le concept Cactus, l’Airbump devrait se retrouver dès l’année prochaine sur la version de série. Citroën a entièrement développé cette technologie en interne.
Source : Pauline Ducamp@usinenouvelle

soleron
10/09/2013, 19:35
A Francfort, le patron de PSA donne la priorité au projet industriel



http://www.usinenouvelle.com/mediatheque/1/7/8/000142871_5.jpg
© D.R.A LIRE SUR LE MÊME SUJET



PSA : Philippe Varin parie sur l'effet 308 pour reconquérir des parts de marché (http://www.usinenouvelle.com/article/psa-philippe-varin-parie-sur-l-effet-308-pour-reconquerir-des-parts-de-marche.N204136)
PSA commence à récolter les fruits des plans d’économies (http://www.usinenouvelle.com/article/psa-commence-a-recolter-les-fruits-des-plans-d-economies.N202388)

Le président du directoire de PSA Peugeot Citroën s'est montré optimiste à l'ouverture du salon de Francfort, anticipant une amélioration dès le second semestre 2013 et une croissance des ventes en Europe en 2014. Philippe Varin souhaite surtout "approfondir le projet industriel", à savoir continuer de peaufiner son alliance avec General Motors et la restructuration des usines en Europe, tout en accélérant dans la montée en gamme et l'internationalisation du groupe.
Après la crise, l'heure est à l'optimisme dans l'automobile. Après le patron de Renault (http://www.usinenouvelle.com/renault/) Carlos Ghosn, qui prévoit des ventes record dans le monde cette année et en 2014 (http://www.usinenouvelle.com/article/les-perspectives-de-marche-optimistes-du-patron-de-renault.N204437), c'était au tour du président du directoire de PSA (http://www.usinenouvelle.com/psa/) Peugeot (http://www.usinenouvelle.com/peugeot/)Citroën (http://www.usinenouvelle.com/citroen/) d'anticiper une reprise rapide pour le secteur. Il s'est exprimé, ce mardi 10 septembre, à l'occasion d'une table-ronde avec la presse organisée pour l'ouverture du salon de Francfort.
"Le pire pour l'automobile est derrière nous, qu'on parle du groupe ou du secteur", a déclaré Philippe Varin, qui mise sur "une améloration" dès le second semestre 2013. Pour 2014, le dirigeant prévoit en outre "une croissance légèrement positive en Europe".

Dans ce contexte de reprise, le patron de PSA a indiqué qu'il n'y avait "pas d'urgence financière pour le groupe", liant la stabilisation du marché à une améliration des finances du groupe. Une amélioration toute relative, PSA devrait en effet encore brûler plus d'un milliard d'euros de cash cette année (http://www.usinenouvelle.com/article/en-2013-psa-sera-toujours-dans-un-etat-critique.N184615).
"APPROFONDIR LE PROJET INDUSTRIEL"
Pour Philippe Varin, l'essentiel est donc pour le moment de se concentrer sur la stratégie industrielle, qui, une fois mise en place, permettra d'aborder plus sereinement les questions liées aux financements et aux modifications de la compostion du capital de PSA (http://www.usinenouvelle.com/article/la-famille-peugeot-pourrait-s-effacer-si-gm-reinvestit-dans-psa.N200308).
"L'important c'est d'approfondir notre projet industriel, a-t-il insisté, c'est-à-dire de travailler sur l'alliance avec General Motors (http://www.usinenouvelle.com/general-motors/) (GM (http://www.usinenouvelle.com/gm/)), de poursuivre la restructuration de nos usines en Europe, de continuer notre montée en gamme ainsi que la différenciation des marques et aller plus loin dans l'internationalisation du groupe, surtout en Chine (http://www.usinenouvelle.com/chine/) et en Amérique Latine".
ENCORE BEAUCOUP DE QUESTIONS CONCERNANT L'ALLIANCE AVEC GM
Concernant GM, Philippe Varin a fait savoir que la prochaine génération de moteur 3 cylindres (EB) sera développée avec l'américain, ce qui représente l'un des rares points à avoir été défini dans le cadre de l'alliance. Sur la question du mini monospace de segment B et du monospace de segment C qu'ils comptent produire ensembe, "un certain nombre de jallons industriels ont été posés" mais la question de la localisation de leur production n'a pas encore été tranchée.
"Nous investissons trois milliards d'euros par an en R&D", a enfin souligné Philippe Varin, précisant que le groupe était toujours à la recherche de partenaires industriels pour les projets Hybrid Air et la boîte DCT à double-embrayage.

Source : usinenouvelle

soleron
17/09/2013, 20:34
Peugeot prêt à se rapprocher du chinois Dongfeng






EXCLUSIF - PSA a mandaté deux banques pour étudier un rapprochement avec le constructeur chinois. L’objectif, complexe, est de combiner le montage à l’alliance avec General Motors.

http://www.lesechos.fr/medias/2013/09/17/606158_0203010984795_web_tete.jpg (http://www.lesechos.fr/medias/2013/09/17/606158_0203010984795_web_tete.jpg)En grande difficulté financière, PSA vient de donner mandat à deux banques internationales pour réfléchir aux possibilités d’une alliance capitalistique avec le chinois Dongfeng. - DR

PSA Peugeot-Citroën accélère ses réflexions stratégiques. En grande difficulté financière, le constructeur vient, selon nos informations, d’accorder un mandat à deux banques internationales pour réfléchir aux possibilités d’une alliance capitalistique avec Dongfeng, son partenaire historique en Chine. Les travaux préparatoires ont déjà débuté. L’objectif est de définir des scénarios de partenariat à l’international entre les deux industriels, tout en préservant l’alliance actuelle de PSA avec General Motors en Europe. « On a deux dossiers différents qui répondent aux deux maux de PSA. D’un côté, le groupe doit résoudre son problème en Europe et GM paraît être aujourd’hui la seule solution. De l’autre, PSA doit impérativement accélérer sur l’international, et Dongfeng est la piste la plus crédible pour cela », juge une source proche du dossier.
Pour l’heure, plusieurs options sont à l’étude, comme par exemple la prise de participation directe de Dongfeng dans PSA dans le cadre d’une augmentation de capital (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_augmentation-de-capital.html#xtor=SEC-3168). Ce scénario se heurterait à plusieurs obstacles. Notamment, General Motors pourrait voir d’un mauvais œil l’arrivée d’un deuxième actionnaire industriel de référence. Le groupe américain pourrait alors user d’une clause de son accord avec PSA,lui permettant de renoncer à ses engagements si un autre partenaire prend plus de 10 % du capital. De plus, la capitalisation boursière (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_capitalisation-boursiere.html#xtor=SEC-3168) de Peugeot, même si elle est remontée, reste encore trop faible pour lever une somme suffisante d’argent.
Pour ménager les relations avec GM, la solution pourrait être de cloisonner les deux partenariats, en constituant un joint-venture (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_joint-venture.html#xtor=SEC-3168) PSA-Dongfeng, qui serait centré sur les pays émergents. En échange d’un transfert d’actifs de la part de Peugeot, Dongfeng apporterait du « cash ». Et permettrait ainsi au français de poursuivre son développement en Chine et en Asie du Sud-Est (Thaïlande, Indonésie...), tout en mutualisant les investissements nécessaires à cette expansion. Reste à savoir quel pourrait être le périmètre géographique de cette coopération, s’il serait limité à l’Asie ou s’il pourrait aussi concerner la Russie, où Dongfeng affiche ses ambitions, voire l’Amérique latine.
Partenariat avec GM en « stand-by »

Ces négociations révèlent les faiblesses de l’alliance avec General Motors, qui ne comble pas les lacunes de PSA à l’international. Présentée, lors de son officialisation début 2012 comme une alliance mondiale, elle se résume en fait au Vieux Continent. La fusion entre Opel et PSA, un temps évoquée, n’est plus sur le tapis. « Tout le partenariat est bloqué par la succession de Dan Akerson, le PDG (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_president-directeur-general.html#xtor=SEC-3168) de GM. Dans le cas où il serait remplacé en 2014-2015, il ne voudrait pas embarquer son successeur dans un scénario trop engageant pour Opel », précise une autre source. Un « stand-by », avec lequel PSA doit s’efforcer de composer. « Ce n’est pas Dongfeng qui va aider PSA à se sortir de ses problèmes structurels en Europe. Il n’y a que GM pour cela », poursuit la même source. D’où l’exercice d’équilibriste auquel se livre Philippe Varin, consistant à développer une alliance avec Dongfeng sans rompre avec GM.
L’exercice est périlleux. Déjà refroidi par les difficultés de PSA et l’implication de l’Etat dans la gouvernance du groupe français, GM pourrait s’inquiéter d’un partenariat avec Dongfeng. L’américain est lui-même engagé avec un autre chinois, SAIC, capable de peser sur sa stratégie. SAIC, par exemple, s’était opposé à ce que GM partage sa plate-forme dans le haut de gamme avec PSA, par crainte de voir une concurrence trop forte émerger en Chine. Plus largement, les dirigeants de GM doutent de la capacité de PSA à trouver un investisseur, compte-tenu de sa situation financière dégradée.
Le pari est également osé par rapport à Dongfeng. « Rien ne dit pour l’instant que Dongfeng est réellement intéressé », juge une autre source. Rien ne garantit non plus que le rapprochement avec PSA soit compatible avec les partenariats noués par Dongfeng avec différents constructeurs (Nissan, Kia, Honda et bientôt Renault) en Chine. S’il dispose encore d’une trésorerie et de lignes de crédit importantes – 11,8 milliards d’euros –, le constructeur doit trouver plusieurs milliards pour assurer sa capacité d’investissement (nouveaux produits, R&D, international...). La piste de l’indien Tata, que Philippe Varin connaît pour leur avoir vendu en 2007 le sidérurgiste britannique Corus, est pour l’heure mise de côté. En dernier recours, la prise de participation directe de l’Etat, elle, est toujours envisagée.
.


Le groupe poursuit sa chute sur le marché européen
Le marché européen ne paraît pas avoir de fond pour PSA Peugeot-Citroën. Le constructeur a enregistré une baisse de 17,9 % sur le mois d’août de ses ventes de voitures neuves, après une baisse de 1 % sur le seul mois de juillet, selon les chiffres diffusés ce mardi par l’Acea, l’association européenne des constructeurs automobiles (http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203009768621-marche-auto-europeen-les-immatriculations-repartent-a-la-baisse-en-aout-605975.php) . Sur le seul mois d’août, sa part de marché (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_part-de-marche.html#xtor=SEC-3168) en Europe passe sous la barre des 10 % (9,7 %), un niveau historiquement bas. Depuis le début d’année, ses ventes ont chuté de 12,3 %, soit la plus forte baisse des constructeurs, et bien davantage que le marché (– 5,2 %). Par comparaison, Renault n’affiche qu’un recul limité à 2,2 % depuis janvier, porté par les bonnes performances de sa marque Dacia.


http://www.lesechos.fr/medias/2013/09/17/606158_0203010984000_web_tete.jpg (http://www.lesechos.fr/medias/2013/09/17/606158_0203010984000_web_tete.jpg)



Source : lesechos

will88
18/09/2013, 09:12
PSA devrait plutôt s'allier avec SAIC qui, en plus du marché chinois, a déjà un pied en Europe.

soleron
18/09/2013, 19:39
Peugeot : la piste du chinois Dongfeng se concrétise


Le constructeur français a mandaté deux banques sur le dossier.
L'objectif, ambitieux, est de combiner ce partenariat avec l'alliance GM.

http://www.lesechos.fr/medias/2013/09/18/606350_0203009476328_web_tete.jpg (http://www.lesechos.fr/medias/2013/09/18/606350_0203009476328_web_tete.jpg)
P SA Peugeot Citroën accélère ses réflexions stratégiques. En grande difficulté financière, le constructeur vient, selon nos informations, d'accorder un mandat à deux banques internationales pour réfléchir aux possibilités d'une alliance capitalistique avec Dongfeng, son partenaire historique en Chine. Les travaux préparatoires ont déjà débuté. L'objectif est de définir des scénarios de partenariat à l'international entre les deux industriels, tout en préservant l'alliance actuelle de PSA avec General Motors en Europe. « On a deux dossiers différents qui répondent aux deux maux de PSA. D'un côté, le groupe doit résoudre son problème en Europe et GM paraît être aujourd'hui la seule solution. De l'autre, PSA doit impérativement accélérer sur l'international et Dongfeng est la piste la plus crédible pour cela », juge une source proche du dossier.
Pour l'heure, plusieurs options sont à l'étude, comme par exemple la prise de participation directe de Dongfeng dans PSA dans le cadre d'une augmentation de capital (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_augmentation-de-capital.html#xtor=SEC-3168). Ce scénario se heurterait à plusieurs obstacles. Notamment, General Motors pourrait voir d'un mauvais oeil l'arrivée d'un deuxième actionnaire industriel de référence. Le groupe américain pourrait alors user d'une clause de son accord avec PSA lui permettant de renoncer à ses engagements si un autre partenaire prend plus de 10 % du capital. De plus, la capitalisation boursière (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_capitalisation-boursiere.html#xtor=SEC-3168) de Peugeot, même si elle est remontée, reste encore trop faible pour lever une somme suffisante d'argent.
Pour ménager les relations avec GM, la solution pourrait être de cloisonner les deux partenariats, en constituant un joint-venture (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_joint-venture.html#xtor=SEC-3168) PSA-Dongfeng, qui serait centré sur les pays émergents. En échange d'un transfert d'actifs de la part de Peugeot, Dongfeng apporterait du « cash ». Et permettrait ainsi au français de poursuivre son développement en Chine et en Asie du Sud-Est (Thaïlande, Indonésie...), tout en mutualisant les investissements nécessaires à cette expansion. Reste à savoir quel pourrait être le périmètre géographique de cette coopération, s'il serait limité à l'Asie ou s'il pourrait aussi concerner la Russie, où Dongfeng affiche ses ambitions, voire l'Amérique latine.
Partenariat avec GM en stand-by

Ces négociations révèlent les faiblesses de l'alliance avec General Motors, qui ne comble pas les lacunes de PSA à l'international. Présentée, lors de son officialisation début 2012 comme une alliance mondiale, elle se résume en fait au Vieux Continent. La fusion entre Opel et PSA, un temps évoquée, n'est plus sur le tapis. « Tout le partenariat est bloqué par la succession de Dan Akerson, le PDG (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_president-directeur-general.html#xtor=SEC-3168) de GM. Dans le cas où il serait remplacé en 2014-2015, il ne voudrait pas embarquer son successeur dans un scénario trop engageant pour Opel », précise une autre source. Un stand-by avec lequel PSA doit s'efforcer de composer. « Ce n'est pas Dongfeng qui va aider PSA à se sortir de ses problèmes structurels en Europe. Il n'y a que GM pour cela », poursuit la même source. D'où l'exercice d'équilibriste auquel se livre Philippe Varin, consistant à développer une alliance avec Dongfeng sans rompre avec GM.
L'exercice est périlleux. Déjà refroidi par les difficultés de PSA et l'implication de l'Etat dans la gouvernance du groupe français, GM pourrait s'inquiéter d'un partenariat avec Dongfeng. L'américain est lui-même engagé avec un autre chinois, SAIC, capable de peser sur sa stratégie. SAIC, par exemple, s'était opposé à ce que GM partage sa plate-forme dans le haut de gamme avec PSA, par crainte de voir une concurrence trop forte émerger en Chine. Plus largement, les dirigeants de GM doutent de la capacité de PSA à trouver un investisseur, compte tenu de sa situation financière dégradée.
Le pari est également osé par rapport à Dongfeng. « Rien ne dit pour l'instant que Dongfeng est réellement intéressé », juge une autre source. Rien ne garantit non plus que le rapprochement avec PSA soit compatible avec les partenariats noués par Dongfeng avec différents constructeurs (Nissan, Kia, Honda et bientôt Renault) en Chine. S'il dispose encore d'une trésorerie et de lignes de crédit importantes - 11,8 milliards d'euros -, le constructeur doit trouver plusieurs milliards pour assurer sa capacité d'investissement (nouveaux produits, R&D, international...). La piste de l'indien Tata, que Philippe Varin connaît pour lui avoir vendu en 2007 le sidérurgiste britannique Corus, est pour l'heure mise de côté. En dernier recours, la prise de participation directe de l'Etat, elle, est toujours envisagée.

Source : lesechos

soleron
18/09/2013, 20:11
Citroën et le dilemme PSA (http://www.auto-actu.org/citroen/citroen-et-le-dilemme-psa/)



http://www.auto-actu.org/wp-content/uploads/2013/09/citroen-cactus-PSA-positionnement-300x150.jpg (http://www.auto-actu.org/wp-content/uploads/2013/09/citroen-cactus-PSA-positionnement.jpg)

La découverte du Concept Citroën Cactusa enthousiasmé la presse, comme le public des allées du Salon de Francfort. Toutefois, cette étude de style et son positionnement représentent à lui seul la bataille en coulisse chez PSAsur le positionnement de la marque au chevron à l’avenir.


Cela fait deux ans que dans les usines du groupe PSA de l’est de la France, le bruit s’amplifie à propos de l’avenir de la marque Citroën. Un article dans la presse locale avait indiqué clairement que la marque au chevron allait évoluer comme une concurrente du coréen Hyundai, tandis que Peugeot allait chatouiller Volkswagen. Le démenti a été rapide, mais le malaise toujours visible. L’explication autour du Concept Cactus ne convainc pas les professionnels du secteur. En effet, la voiture sortira en février 2014 et enrichira la gamme C4. Tout en précisant qu’elle ne remplacera pas la C4 (actuelle qui reste en production). Cette précision est importante, car l’idée fait débat depuis plusieurs mois maintenant.

Forts du succès de la gamme DS, les dirigeants de PSA Peugeot-Citroën ont décidé de placer le groupe dans le segment du premium made in France. Le label DS reprendra de l’ADN du double chevron et visera l’innovation esthétique et technique. Tandis que Peugeot sera plus classique, discret, mais également techniquement innovant. Que faire alors de Citroën ? Un positionnement de type Renault d’une part ou une copie de Nissan d’autre part ont fait débat et n’ont pas vraiment abouti aujourd’hui.


Le constructeur au losange souhaite développer une série de labels autour de son logo (Initiale Paris, Alpine et Dacia) afin d’être présent sur une majorité de segments et tenter de capter une clientèle premium par un style différent de ses voitures. Cette stratégie fait débat. Tandis que Nissan a fait le choix de ne plus aller concurrencer en Europe les constructeurs européens avec des voitures équivalentes, mais en innovant et créant des marchés. Le Qashqai est l’illustration majeure de cette stratégie. Une stratégie qui avait inspiré initialement Citroën pour le remplacement de la C4.


L’équation est simple, la C4 se vend deux fois moins en Europe qu’une 308 (dans la précédente génération), c’est-à-dire entre 100.000 et 150.000 ventes annuels, ce qui est peu pour ce segment de marché des compactes. En parallèle, Nissan a vendu 200 à 250.000 Qashqai en Europe l’an dernier. Un des arguments avancés est que Nissan innove en inventant des segments, ce qui serait une bonne chose pour la marque Citroën qui a une réputation d’innovation technique reconnue. Un signe qui démontre le dilemme du Groupe PSA autour deCactus, devenu stratégique désormais. Une transition douce s’annoncera ainsi. D’autant que le remplacement de la C4 est prévu pour 2016, soit deux années après la sortie de Cactus. Ce qui laisse penser que cette nouvelle voiture est un complément de gamme. Toutefois, PSA accélère la sortie de ses nouveautés, afin de créer un dynamisme de marque positif.


L’autre indice du placement de marque de Citroën est son programme sportif, toujours très actif en comparaison avec celui de Peugeot, réduit à faire des coups médiatiques. La marque au chevron souhaite capitaliser autour de Sébastien Loeb tandis que certains annoncent une gamme Citroën Loeb à l’avenir, dans l’aspiration d’Alpine ou de la Nissan 370Z ou GT-R. Le maintien du programme sportif de la marque française indique que l’aspect sportif sera aussi entretenu. La réponse dans la gamme de cette idée se verra à l’avenir.


Source : auto-actu

soleron
25/09/2013, 19:29
PSA s'engage à maintenir tous ses sites en France





http://referentiel.nouvelobs.com/file/6063533-psa-s-engage-a-maintenir-tous-ses-sites-en-france.jpg
PSA Peugeot Citroën compte porter à 1,5 milliard d'euros ses investissements industriels et produits dans ses usines françaises sur la période 2014-2016. /photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes (c) Reuters
par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën s'est engagé mercredi à maintenir tous ses sites en France d'ici 2016 en échange de l'accord de compétitivité qu'il négocie avec ses syndicats, tout en évoquant une possible réduction de la capacité de certaines usines d'assemblage.

Le premier constructeur automobile français, confronté depuis 2011 à d'importantes difficultés financières en raison de sa forte exposition à un marché européen en berne, espère obtenir d'ici octobre des concessions sur les salaires, la mobilité et le temps de travail. Il a promis en échange de conserver tous ses sites industriels et de Recherche & développement en France et d'augmenter de 7,5% sa production de véhicules dans l'Hexagone sur les trois prochaines années.
"Ce sont des engagements très importants sur l'activité, la pérennité des sites, qui sont pris aujourd'hui par PSA dans le cadre du nouveau contrat social", a déclaré Philippe Dorge, directeur des Ressources humaines, au cours d'une conférence de presse. "Et ceci alors même que le groupe se globalise et développe ses ventes de véhicules dans les zones de développement, et en particulier en Chine."

Après avoir lancé l'an dernier un vaste plan social, prévoyant 8.000 suppressions de postes en France et la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) d'ici 2014, le groupe s'est engagé jeudi à porter à un million de véhicules sa production annuelle en France d'ici trois ans, contre 930.000 estimé en 2013, moyennant des investissements industriels et produits de 1,5 milliard d'euros contre 1,1 milliard sur les trois années écoulées.

Même augmentée, cette production restera néanmoins bien inférieure à la capacité totale du groupe sur les cinq usines d'assemblage qu'il conserve en France - 1,8 million d'unités selon des données 2012 du groupe - ce qui laisse augurer des ajustements sur les sites où les volumes seront les moins étoffés.

Selon des propos rapportés par les représentants syndicaux CFTC et CFDT présents à la réunion, Philippe Varin, président du directoire, a ainsi indiqué que la question du passage à une seule ligne de production, qu'il soit temporaire ou définitif, pouvait se poser en-deçà de 250.000 véhicules.

Selon les prévisions de volumes communiquées aux syndicats, Mulhouse, avec une estimation de 190.000 à 230.000 véhicules par an, est la seule usine du groupe comportant encore une double ligne d'assemblage et se retrouvant en dessous de ce seuil.

L'usine du Haut-Rhin produit actuellement les Peugeot 208 et 2008 et les Citroën C4 et DS4.


UN NOUVEAU LANCEMENT PAR SITE
PSA a assorti ses engagements de maintien et de développement de l'activité industrielle en France d'un "impératif de flexibilité" pour résoudre le problème de surcapacité chronique dont souffrent ses usines françaises.
Il veut porter à 100% le taux d'utilisation moyen de ses sites européens d'ici 2016, contre 75% en 2012, et ramener toutes ses usines à l'équilibre d'ici trois ans.

Ce chantier sera l'un des plus délicats des négociations en cours. Celles-ci ont porté jusqu'ici sur l'évolution des métiers, la mobilité et la gestion des fins de carrière pour les salariés les plus âgés, avec à la clé environ 2.000 embauches en alternance dans le cadre des "contrats de génération".

Depuis la rentrée, les discussions ont déjà abordé deux sujets plus sensibles: les salaires et la gestion des RTT. La direction a proposé un quasi-gel des rémunérations en 2014 et des hausses limitées en 2015 et 2016, suscitant plusieurs débrayages sur des sites du groupe.

Pour convaincre les syndicats, PSA s'est engagé à annoncer un nouveau lancement de véhicule sur chacun de ses sites français d'ici 2016, évoquant notamment une petite voiture haut de gamme à Poissy (Yvelines) et un nouveau véhicule à Rennes (Ille-et-Vilaine) en 2017.

En revanche, selon un syndicat présent à la réunion, le groupe a officialisé l'abandon du projet de boîte de vitesse à double embrayage à Valenciennes (Nord). Il a également refusé de commenter l'information du journal les Echos sur la production à Sochaux (Doubs), berceau de PSA, de la future Opel Zafira dans le cadre de l'alliance avec General Motors.

En négociant avec ses syndicats son propre accord de compétitivité en mars, Renault avait lui aussi promis d'allouer à ses sites françaises des volumes de production supplémentaires, notamment pour le compte de ses partenaires, avec l'arrivée de la future Micra de Nissan à Flins.

Source : nouvelobs

soleron
25/09/2013, 19:43
A Sochaux, PSA pourrait assembler... des Opel


Le fabricant allemand Opel pourrait produire le remplaçant de son monospace Zafira dans l'usine PSA de Sochaux, selon les informations des "Echos". En contrepartie, la Citroën C3 Picasso serait produite dans une usine espagnol d'Opel. Des échanges qui entrent dans le cadre d'une alliance entre PSA et le groupe General Motors, officialisée l'an dernier

http://www.francebleu.fr/sites/default/files/imagecache/462_ressource/2013/09/25/875864/images/1650-29598380.jpgLa production de l'Opel Zafira a été transférée en 2013 de Bochum à Rüsselheim, en Allemagne © MaxPPP

A Sochaux, fief historique de Peugeot, la prochaine voiture sortant des usines PSA pourrait être... une Opel. C'est en tout cas ce qu'avancentLes Echos dans leur édition de ce mercredi (http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203026058422-opel-pourrait-produire-un-vehicule-chez-psa-a-sochaux-608675.php). Il s'agirait du prolongement de l'alliance signée entre PSA et l'américain General Motors (maison mère d'Opel), en avril 2012.
Le C3 Picasso produit en Espagne

Concrètement, le site de Sochaux produirait le successeur du monospace Opel Zafira, actuellement assemblé en Allemagne, à Rüsselheim. En échange, Citroën attribureait la production de son C3 Picasso dans l'usine Opel de Saragosse, au lieu du site PSA de Trnava, en Slovaquie. Ces deux productions sont conséquentes : en 2012, 105.000 Zafira et 83.700 C3 Picasso ont été produites.

Ces affectations sont prévues dans un horizon de trois à quatre ans selon les Echos, mais la charge de production pour la France reste à définir lors d'une réunion prévue ce mercredi au siège de PSA. Réunion au cours de laquelle la direction du groupe devrait donner des garanties sur l'emploi.


Des "difficultés techniques" dans l'alliance PSA-GM

L'échange de sites de production serait le point le plus avancé dans le travail en commun des deux groupes automobiles. PSA et GM ont décidé d'étudier ensemble la mise en place de plate-formes communes pour certains de leurs modèles. Mais "des difficultés, principalement techniques, ont surgi", dans ce travail commun.

Source : francebleu

soleron
27/09/2013, 18:39
CO2-Les constructeurs français font cause commune avec Berlin


http://bourse.lesechos.fr/medias/2013/09/27/916159_1380282490_347456-1306762216-renault2_300x185p.png (http://bourse.lesechos.fr/medias/2013/09/27/916159_1380282490_347456-1306762216-renault2.png)

CO2-Les constructeurs français font cause commune avec Berlin

BRUXELLES/PARIS, 27 septembre (Reuters) - Les constructeurs automobiles français apportent leur soutien à l'Allemagne (http://bourse.lesechos.fr/recherche/recherche.php?rech_infos=1&exec=1&texte=Allemagne) pour réclamer un report de quatre ans des nouvelles règles européennes d'émission de CO2, a-t-on appris vendredi de sources gouvernementale et diplomatique.
L'union européenne (http://bourse.lesechos.fr/recherche/recherche.php?rech_infos=1&exec=1&texte=Union%20europeenne) a trouvé fin juin un accord sur les modalités d'application de ces règles prévoyant de ramener à 95 grammes par kilomètre les émissions moyennes des voitures neuves d'ici 2020, l'objectif actuel étant de ramener celles-ci à 130 grammes à l'horizon 2015.

Quelques jours plus tard, l'Allemagne (http://bourse.lesechos.fr/recherche/recherche.php?rech_infos=1&exec=1&texte=Allemagne) a obtenu la suspension du vote de cet accord, qui avait le soutien de la plupart des Etats membres mais pas de Berlin au motif que les conséquences seraient trop lourdes pour les grandes voitures haut de gamme, spécialité des constructeurs allemands.
Selon une proposition que des diplomates allemands ont fait circuler et dont Reuters a pris connaissance, Berlin veut atténuer la portée de la directive en y introduisant une période de transition.
Renault (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-renault-bourse-paris,XPAR,RNO,FR0000131906,ISIN.html) et PSA Peugeot (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-peugeot-bourse-paris,XPAR,UG,FR0000121501,ISIN.html) Citroën se sont démarqués de Paris pour se ranger aux côtés de leurs partenaires industriels allemands Daimler, BMW (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-bmw-ag-st-bourse-xetra,XETR,DE0005190003,519000,WKN.html) et Opel (groupeGeneral Motors (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-general-motors-company-bourse-nyse,XNYS,US37045V1008,GM,TICK.html) ), ont dit les sources.

"Nous avons appris cette position industrielle commune la semaine dernière", a dit une source gouvernementale française, ajoutant que l'Allemagne (http://bourse.lesechos.fr/recherche/recherche.php?rech_infos=1&exec=1&texte=Allemagne) pourra s'en targuer pour appuyer sa demande.
Renault (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-renault-bourse-paris,XPAR,RNO,FR0000131906,ISIN.html), PSA et le Comité des constructeurs français d'automobile (CCFA (http://bourse.lesechos.fr/recherche/recherche.php?rech_infos=1&exec=1&texte=CCFA)) se sont refusés à tout commentaire.

Les objectifs 2015 et 2020 d'émissions de CO2 représentent respectivement une réduction de 18% et 40% par rapport aux émissions moyennes de 2007, qui étaient de 158,7 grammes par km. L'objectif 2020 équivaut à ramener la consommation moyenne des voitures autour de 4 litres au 100.

Les constructeurs allemands se situent dans le haut du classement des plus gros émetteurs de CO2, avec une moyenne de 147 g/km en 2011 selon le Conseil international pour un transport propre (ICCT).

La moyenne en Europe est actuellement d'environ 128 grammes, tirée par la performance environnementale de Renault (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-renault-bourse-paris,XPAR,RNO,FR0000131906,ISIN.html), PSA Peugeot (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-peugeot-bourse-paris,XPAR,UG,FR0000121501,ISIN.html) Citroën, Fiat (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese.jsp?code=F&place=XMIL&codif=TICK) et Toyota. (Barbara Lewis à Bruxelles (http://bourse.lesechos.fr/recherche/recherche.php?rech_infos=1&exec=1&texte=Bruxelles), Laurence Frost à Paris, avec Gilles Guillaume et Dominique Rodriguez, édité par Jean-Michel Belot)

Source : lesechos

soleron
27/09/2013, 18:44
EN CHINE, DS FRANCHIT UN NOUVEAU CAP AVEC LA PRODUCTION LOCALE DE LA DS5


Aujourd’hui, la marque DS franchit un nouveau cap en Chine avec le lancement commercial de
la DS5, son modèle phare, produite localement à Shenzhen. En effet, avec son partenaire
CHANGAN, PSA PEUGEOT CITROËN inaugure un nouveau site de production au sein de cette
mégalopole de plus de 12 millions d’habitants. Un site, au meilleur niveau, dédié dans un
premier temps à la DS5.


La DS5 a été lancée en 2012 proposant une nouvelle approche du premium. Conçue pour
répondre aux attentes du marché mondial, elle est une création audacieuse, sculpturale, avec
une architecture inédite du poste de conduite dans un esprit « cockpit » pour des sensations
dynamiques intenses. Produite à Sochaux en France, elle l’est désormais en Chine ce qui
constitue un atout majeur pour accélérer le développement de la Marque DS sur le premier
marché automobile mondial et le second pour les modèles premiums.

En Chine, DS est une marque et 15 mois après son lancement, elle dispose d’une ligne de véhicules, d’un
réseau et d’équipes dédiées.


Aujourd’hui, avec la commercialisation de la DS5 produite localement à Shenzhen, DS franchit un
nouveau cap pour accélérer son offensive sur le deuxième marché automobile premium au monde.

Pour réussir ce lancement, qui mieux que Sophie Marceau pour être l’ambassadrice en Chine de ce
modèle ? Cette artiste, l’une des plus connues et des plus adulées dans ce pays, y incarne le charme, la
classe et l’élégance à la française, tout comme la l’élégance à la française, tout comme la
DS5…

Aujourd’hui, la marque DS franchit un nouveau cap en Chine avec le lancement commercial de
la DS5, son modèle phare, produite localement à Shenzhen. En effet, avec son partenaire
CHANGAN, PSA PEUGEOT CITROËN inaugure un nouveau site de production au sein de cette
mégalopole de plus de 12 millions d’habitants. Un site, au meilleur niveau, dédié dans un
premier temps à la DS5.


La DS5 a été lancée en 2012 proposant une nouvelle approche du premium. Conçue pour
répondre aux attentes du marché mondial, elle est une création audacieuse, sculpturale, avec
une architecture inédite du poste de conduite dans un esprit « cockpit » pour des sensations
dynamiques intenses. Produite à Sochaux en France, elle l’est désormais en Chine ce qui
constitue un atout majeur pour accélérer le développement de la Marque DS sur le premier
marché automobile mondial et le second pour les modèles premiums.


Ce développement s’appuie aussi sur :

- un réseau qui comptera 50 DS STORE couvrant 40 des villes les plus importantes du pays,
en fin d’année. Ces points de ventes commercialisent dans leurs showrooms l’ensemble des
modèles DS – les DS3, DS3 CABRIO, DS4 et DS5 -. Des modèles qui attirent des clients
issus de la nouvelle génération de « l’élite moderne » tournée vers les affaires et résolument
attirée par la nouvelle offre premium qu’apporte DS.
- des services innovants personnalisés pour chaque client, une offre inégalée dans le monde.
- le DS WORLD inauguré au printemps dernier sur la Nanjing Road, avenue la plus
prestigieuse de Shanghai, représente la première vitrine institutionnelle DS au monde. Cet
écrin plonge le visiteur dans un univers inspiré du luxe à la française, empreint de l’héritage
de la mythique DS de 1955.
- une communication forte avec notamment le choix de Sophie Marceau, comme
ambassadrice en Chine de la DS5.


Si la marque DS détient de nombreux atouts pour accélérer son développement en Chine, elle
ne compte pas s’arrêter là puisque deux nouveaux modèles produits localement, seront lancés
en 2014 sur le segment C : une berline tricorps et un SUV.

PRESSE CITROEN

soleron
29/09/2013, 11:33
http://youtu.be/23mwNo05iZ8

soleron
02/10/2013, 06:43
GM produira le futur petit monospace de PSA en Espagne


http://images.caradisiac.com/logos/4/4/2/4/174424/S5-GM-produira-le-futur-petit-monospace-de-PSA-en-Espagne-89575.jpg (http://images.caradisiac.com/logos/4/4/2/4/174424/S7-GM-produira-le-futur-petit-monospace-de-PSA-en-Espagne-89575.jpg)

L'Alliance entre General Motors (http://www.caradisiac.com/theme--general-motors/) et PSA (http://www.caradisiac.com/theme--psa/) Peugeot Citroën vient de connaître une nouvelle concrétisation avec la signature d'un accord entre les 2 parties concernant la production d'un futur petit monospace commun avec Opel qui sera localisée en Espagne. Probablement le futur C3 Picasso (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-c3-picasso/).


General Motors et PSA Peugeot Citroën ont convenu que la prochaine génération de petit monospace serait commune à Opel et aux 2 marques françaises de PSA (Si Peugeot en produit un évidemment). Les véhicules seront basés sur une plateforme en provenance de PSA mais la conception sera par contre dirigée par les ingénieurs Opel de Rüsselsheim. Les moteurs seront quant eux fournis par les usines PSA.

Ces futurs véhicules doivent sortir fin 2016, ils seront produits dans l'usine General Motors de Zaragoza en Espagne, usine qui produit actuellement les Opel Meriva, Opel Corsa et bientôt Opel Mokka qui sera rapatrié de Corée pour être produit ici à partir de 2014. Il est donc probable que ce véhicule commun sera le remplaçant du Meriva tandis que pour Citroën il s'agira du futur C3 Picasso qui est actuellement produit dans l'usine slovaque de Trnava.

Source : caradisiac

soleron
09/10/2013, 07:05
Une toute nouvelle Citroën C3 en 2015



http://images.caradisiac.com/images/9/6/5/6/89656/S1-Une-toute-nouvelle-Citroen-C3-en-2015-304621.jpg (http://images.caradisiac.com/images/9/6/5/6/89656/S7-Une-toute-nouvelle-Citroen-C3-en-2015-304621.jpg)





La marque aux chevrons a plein de projets pour les années futures. L’une de ses priorités est d’investir massivement en Chine, son deuxième marché mondial. Mais il n’y a pas que l’international qui compte pour le constructeur. Il travaille aussi sur les futures générations de ses modèles, dont le troisième opus de la C3 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c3/)qui arrivera en 2015. C’est cette citadine, que nous avons choisi d’illustrer aujourd’hui.

Avec le concept-car Cactus (http://www.caradisiac.com/Citroen-Cactus-Les-revelations-exclusives-de-Caradisiac-sur-la-version-de-serie-3-3-89071.htm) présenté au dernier Salon de Francfort, mais aussi avec la nouvelle génération du C4 Picasso, Citroën met en avant le nouveau style de sa gamme “C“. Celle-ci doit afficher une vraie différence avec la famille DS. Double optique à l’avant, un peu plus de rondeur de fluidité, de simplicité dans les formes. Ces éléments de design vus sur le C4 Picasso (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c4-picasso/), le concept-car Cactus les met encore plus en avant. Il propose aussi la nouvelle vision de Citroën en matière de design intérieur, d’espace, d’équipements… Ainsi, la future C3 qui arrivera en 2015 devrait s’inspirer profondément de ce prototype, en affichant une ligne originale et un habitacle très moderne et d’une belle sobriété. En plus de ses lignes, c’est aussi la technique qui va être modifiée avec la présence de la plate-forme de la Peugeot 208 (http://www.caradisiac.com/gamme--peugeot-208/) (PF1) pour lui servir de base. Une plate-forme qui subira une évolution afin d’améliorer encore sa rigidité et dans le même temps baisser son poids. Elle reprendra aussi une majorité des équipements de la citadine du Lion, et se dotera d’une offre multimédia performante. Avec un grand écran tactile au centre du tableau de bord. Citroën soignera également l’espace intérieur. Malgré une taille extérieure proche de celle de la C3 actuelle, l’habitabilité devrait être améliorée pour les occupants de la banquette arrière. Le coffre devrait, lui aussi, être plus grand. La C3 sera toujours une cinq portes (la version trois portes de cette citadine étant représentée par la DS3 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-ds3/)). Afin de lui donner plus de sportivité, Citroën serait tenté de faire comme Renault avec sa Clio et d’intégrer les poignées des portes arrière dans les montants.
Enfin, les motorisations de la Peugeot 208 seront reprises pour être installées sous le capot de la nouvelle C3. Celle-ci pourrait également s’équiper en 2016 de la technologie Hybrid Air. Ce système utilisant de l’azote comprimé et des moteurs-pompes hydrauliques pour seconder le moteur essence et optimiser la dépense énergétique.

Base commune PSA-OPEL
L’arrivée de la nouvelle C3 coïncidera avec les premières applications de l’accord de coopération conclu entre le groupe PSA et la marque européenne de General Motors, Opel. En plus du nouveau C3 Picasso (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-c3-picasso/) qui partagera sa base avec le prochain Opel Meriva (http://www.caradisiac.com/gamme--opel-meriva/), le futur Zafira (http://www.caradisiac.com/modele--opel-zafira-c-3e-generation-tourer/)et les futurs 3008 (http://www.caradisiac.com/gamme--peugeot-3008/) et 5008 (http://www.caradisiac.com/gamme--peugeot-5008/) qui utiliseront la nouvelle plate-forme modulaire EMP2 de la 308 (http://www.caradisiac.com/modele--peugeot-308-2e-generation/)et C4 Picasso, la C3 partagera sa plate-forme (celle de la Peugeot 208 remaniée) avec la nouvelle Opel Corsa (http://www.caradisiac.com/gamme--opel-corsa/)qui arrivera la même année. Pour éviter de trop se faire voler la vedette, Peugeot devrait en profiter pour redonner des couleurs à sa 208 en la gratifiant d’un restylage. A noter que cet accord de coopération entre les deux groupes permettra de réduire les coûts (en groupant les achats, en rationalisant la production…). Ainsi grâce à ces synergies, PSA et GM espèrent économiser deux milliards de dollars par an à l'horizon 2016.

La future Citroën C3 II en dix points
Présentation d’un concept-car à Genève en mars 2015
Présentation de la C3 II à Francfort en septembre 2015
Lancement commercial à la fin d’année 2015
Plate-forme modifiée de Peugeot 208 (PF1)
Longueur : 3,95 m
Citadine 5 portes, 5 places
Moteurs essence : de 70 à 156 ch
Moteurs Diesel : de 70 à 115 ch
Technologie Hybrid Air en 2016
Tarif : à partir de 13 000 €*
*Estimation

Source : Caradisiac

soleron
09/10/2013, 07:20
TOTAL : et Citroën célèbrent leurs 45 ans de partenariat







À l'occasion du rallye d'Alsace qui s'est tenu du 3 au 6 octobre, Total et Citroën ont célébré leurs 45 ans de partenariat. Un moment et un lieu symboliques puisque Sébastien Loeb, neuf fois sacré champion du monde des rallyes sous les couleurs de Total et Citroën participe à son dernier rallye dans sa région d'origine.

Entre l'énergéticien et le constructeur automobile français, tout a commencé en 1968 : Total avait alors élaboré un lubrifiant spécifique pour la mythique DS. Depuis, le partenariat s'est consolidé et s'articule désormais autour de quatre axes :


Recherche & Développement : les deux groupes conçoivent ensemble des lubrifiants adaptés aux moteurs Citroën pour les rendre toujours plus économes en carburants et plus respectueux de l'environnement ;
Industriel : Total fournit les lubrifiants de première monte aux usines PSA Peugeot Citroën partout dans le monde. ;
Après Vente : Citroën recommande les lubrifiants Total dans ses réseaux de distribution ;
Compétition : les deux Français testent la fiabilité et la performance de leurs produits lors de courses automobiles en conditions extrêmes.


Total et Citroën poursuivent leur route ensemble, notamment pour se développer sur les marchés émergents, particulièrement en Chine, en Amérique du Sud et en Russie. Trois marchés prioritaires pour le constructeur automobile français et Total

Source : zonebourse

soleron
11/10/2013, 07:04
AUTOMOBILE LE GROUPE FRANÇAIS VA-T-IL ACCÉLÉRER POUR ÉVITER L’ACCIDENT ?LES CHINOIS POURRAIENT PRENDRE 30 % DU CAPITAL DE PEUGEOT-CITROËN LES CHINOIS POURRAIENT PRENDRE 30% DU CAPITAL DE PEUGEOT-CITROËN


L’hypothèse d’une prise de contrôle de PSA par le Chinois Dongfeng, deux groupes déjà partenaires en Chine, se fait de plus en plus insistante au fil des semaines. C’est cette fois le China Business News qui, dans son édition de mardi, indiquait que Dongfeng avait l’intention d’investir directement dix milliards de yuans (1,2 milliard d’euros) pour prendre 30 % du capital de PSA. Une information relayée mercredi par l’agence de presse Reuters et hier par le site économique latribune.fr. Le China Business News , citant une source anonyme au sein de la direction de Dongfeng, précisait cependant que l’issue des discussions « est encore hautement incertaine ».Côté financier, ces chiffres, qui méritent confirmation, apparaissent, au premier abord, faibles au vu des besoins de PSA qui va perdre plus d’un milliard d’euros cette année et vise une recapitalisation de trois milliards supplémentaires afin d’atteindre le seuil des sept milliards d’euros qui le mettrait, durant quelque temps, à l’abri d’une Offre publique d’achat (OPA).Et General Motors dans tout ça ?

Tombant alors que la dernière réunion sur le Nouveau contrat social a débuté hier après-midi et devait se dérouler une bonne partie de la nuit, l’information du journal chinois semble, cependant, confirmer que PSA et Dongfeng, qui ont trois usines communes en Chine, travaillent bien aux modalités d’une entrée du second au capital du constructeur français. Il y a dix jours, inaugurant la nouvelle usine DS de Shenzhen, réalisée avec l’autre constructeur chinois partenaire de PSA en Chine, le patron du groupe français, Philippe Varin, avait refusé d’évoquer l’hypothèse d’une entrée de Dongfeng au capital de PSA. Il y a « un certain nombre de réflexions en cours » entre les deux partenaires, avait-il indiqué, précisant que « la co-entreprise avec Dongfeng pour produire des véhicules en Chine porte ses fruits ». « Nous gagnons à la fois des parts de marché et de l’argent. Après, il est naturel de se demander ce que l’on peut faire de plus. On y travaille », avait reconnu Philippe Varin.Le même jour, le président du directoire de PSA Peugeot Citroën s’était aussi voulu rassurant sur la santé financière du groupe. Lequel souffre, cependant, d’une capitalisation boursière à 4 milliards d’euros qui ne le met pas à l’abri d’une OPA hostile. Officiellement, General Motors, qui détient 7 % du capital de PSA (et la famille Peugeot 25 %) ne voit pas d’un mauvais œil une éventuelle entrée de Dongfeng au capital de PSA.

Source : vosgesmatin

soleron
12/10/2013, 07:13
EXCLUSIF-PSA va lever E3mds, l'Etat et Dongfeng au capital-sces12/10 | 02:01









PSA Peugeot Citroën prépare une augmentation de capital de trois milliards d'euros qui verrait l'Etat français et le chinois Dongfeng prendre chacun une participation substantielle dans le constructeur automobile, a-t-on appris vendredi de sources proches du dossier.
Selon ces sources, qui ont requis l'anonymat, une délégation de PSA, de représentants du gouvernement français et de banquiers est en route pour la Chine afin de préparer unprotocole d'accord (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_protocole-d-accord.html#xtor=SEC-3168) qui pourrait être signé d'ici quelques semaines.
Le projet, que PSA aimerait boucler d'ici la fin de l'année, prévoit que l'Etat français et Dongfeng Motors contribuent chacun à hauteur de 1,5 milliard d'euros, ce qui leur donnerait tous deux une participation de 20 à 30% dans le constructeur automobile français.
Selon les sources, la famille Peugeot laisserait au passage sa participation se diluer à nouveau, et renoncerait à contrôler l'entreprise qu'elle a fondée deux siècles plus tôt.
L'injection d'argent frais s'accompagnerait d'un élargissement de la coentreprise actuelle entre PSA et Dongfeng à d'autres technologies du groupe français et à d'autres marchés de la région Asie, alors que cette JV est actuellement centrée sur la Chine, ont-elles ajouté.
"PSA confirme étudier de nouveaux projets de développement industriel et commercial avec différents partenaires, ainsi que les modalités de financement qui les accompagneraient", a simplement déclaré un porte-parole du groupe. "Aucun de ces projets n'est à maturité à ce stade."
Le ministère de l'Economie et des Finances a refusé de faire un commentaire. Dongfeng et GM n'ont pu être joints dans l'immédiat pour commenter ces informations.
VERS UNE DILUTION DES PEUGEOT ET DE GM
PSA s'est retrouvé en grande difficulté financière fin 2011 en raison de sa forte exposition à un marché européen en berne. Il a lancé en 2012 un vaste plan social en France pour réduire ses coûts et ajuster ses capacités de production, et compte endiguer son hémorragie de cash d'ici la fin 2014.
Mais sur un marché ultraconcurrentiel, la question du financement de son développement à plus long terme, notamment à l'international, reste entière. Ses difficultés financières, qui se sont traduites l'an dernier par une perte record de cinq milliards d'euros, l'ont déjà conduit à suspendre plusieurs projets industriels et de R&D.
L'augmentation de capital, qui représenterait près de 70% de la capitalisation boursière (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_capitalisation-boursiere.html#xtor=SEC-3168) actuelle de PSA (4,4 milliards d'euros à la clôture de vendredi) entraînerait inévitablement une nouvelle dilution de la famille Peugeot, principal actionnaire du groupe avec 25,4% du capital.
Selon les sources, l'opération prendrait en partie la forme d'une émission d'actions nouvelles que la famille Peugeot céderait à l'Etat français. L'autre partie serait levée via une augmentation de capital réservée (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_augmentation-de-capital-reservee.html#xtor=SEC-3168).
Les Peugeot ont déjà laissé diluer leur participation lors de l'augmentation de capital d'un milliard d'euros organisée en mars 2012 dans le cadre de l'alliance avec General Motors. Avant cette opération, qui a vu GM entrer au capital à hauteur de 7%, la participation de la famille était de 30,96%.
Fin juin, des sources proches du dossier avaient indiqué à Reuters que la famille était désormais prête à céder le contrôle du groupe, et à tomber sous la barre des 33%, en cas de nouvelle augmentation de capital. Elles avaient également dit que PSA cherchait à convaincre General Motors de renforcer son alliance, mais tout en tenant des discussions exploratoires avec Dongfeng en vue d'une prise de participation de 30%. Selon ces sources, les discussions n'avaient alors pas abouti.
Vendredi, les sources ont précisé que GM se laisserait probablement lui aussi diluer lors de la nouvelle augmentation de capital qui se profile.
L'actuelle association avec le constructeur public chinois Dongfeng, dénommée DPCA, est la plus ancienne des deux coentreprises de PSA en Chine. Renforcée en 2010, elle possède trois usines d'assemblage basées à Wuhan. Les deux premières affichent une capacité de 450.000 voitures par an, tandis que la troisième, inaugurée cet été, présentera une capacité initiale de 150.000 voitures en année pleine, puis à terme de 300.000 voitures.

Source : lesechos

soleron
22/10/2013, 20:36
CITROËN RÉCOMPENSÉ OUTRE-MANCHE



Le constructeur français a obtenu, au Royaume-Uni, le prix du "Fleet Car Manufacturer of the Year" aux GreenFleet Awards, récompensant les performances de sa gamme en termes d'efficacité énergétique et d'émissions de CO2.
http://www.journalauto.com/var/docs/media_lja/articles_img/art-18179-detail.jpg
Parce que l'efficacité énergétique et les faibles émissions de CO2 de sa gamme se prêtent à l'intégration en flottes, Citroën succède à BMW en tant que "Fleet Car Manufacturer of the Year". Ce concours, organisé au Royaume-Uni, a retenu la forte représentation en dessous de 100g/km de ses modèles. "C'est le résultat à la fois du lancement de la DS5, de l'augmentation du nombre de modèles équipés de la micro-hybridation et du développement continu de la motorisation HDi", indique l'organisateur.
En remportant le titre, la marque aux chevrons devance de prestigieux concurrents tels que Volvo, Peugeot ou Mercedes-Benz. Martin Hamill, Fleet Director de Citroën, déclarait que "gagner ce GreenFleet Award est une reconnaissance bien méritée des avantages pour les flottes de la gamme Citroën. De la C-Zéro à la DS5 Hybrid4 200 Airdream ainsi qu'avec la nouvelle technologie Blue HDi, les modèles Citroën plaisent autant aux automobilistes qu'aux gestionnaires de flottes".
Aussi au palmarès :
City Car Manufacturer of the Year : Ford
Electric Vehicle of the Year : Renault Kangoo ZE
Industry Innovation Award : BMW i3
LCV Manufacturer of the Year : Fiat Professional
Leasing Company of the Year : Alphabet
LGV Manufacturer of the Year : Volvo Trucks

Source : journalauto

soleron
23/10/2013, 20:40
PSA communique ses chiffres du troisième trimestre 2013


http://images.caradisiac.com/logos/4/8/3/3/174833/S5-PSA-communique-ses-chiffres-du-troiseme-trimestre-2013-90034.jpg (http://images.caradisiac.com/logos/4/8/3/3/174833/S7-PSA-communique-ses-chiffres-du-troiseme-trimestre-2013-90034.jpg)

On connaît la situation actuelle économique et sociale du groupe PSA (http://www.caradisiac.com/Arnaud-Montebourg-PSA-restera-une-entreprise-francaise-90009.htm) Peugeot (http://www.caradisiac.com/auto--peugeot/) Citroën (http://www.caradisiac.com/auto--citroen/), sur fond de possible double prise de participation du groupe chinois Dongfeng et de l’Etat français. C’est dans ce contexte que le groupe automobile vient de communiquer son chiffre d’affaires pour le troisième semestre de l’exercice 2013.

Dans un marché européen en cours de stabilisation à un niveau bas, le 3ème trimestre 2013 a été marqué pour le groupe PSA Peugeot Citroën « par la politique de prix, l'impact des interruptions de production de la Citroën C3 et par la pression sur les parts de marché en Europe. Par ailleurs, le Groupe est affecté par une forte dégradation des taux de change ». Le chiffre d'affaires groupe du troisième trimestre 2013 atteint 12,1 Md€, en baisse de 3,7 % par rapport au troisième trimestre 2012. Le chiffre d'affaires de la division Automobile a atteint 8,0 Md€ marquant en recul de 5,8 % par rapport au troisième trimestre 2012. Le chiffre d'affaires de Faurecia a atteint 4,1 Md€, affichant une progression de 0,8 % alors que le chiffre d'affaires de Banque PSA Finance a diminué de 5,1 %.

Quelques faits marquants

Les ventes de véhicules montés hors Europe représentent 42 % des ventes totales à fin septembre 2013, contre 36 % à fin septembre 2012. En Chine, sur 9 mois, les ventes du groupe ont progressé de 28,5 % à 403 000 unités sur un marché en croissance de 17 %. En Amérique Latine, au troisième trimestre, les ventes du groupe baissent de 6,3 % à 77 000 unités et la part de marché s'établit à 5,0 %.

La montée en gamme se poursuit au troisième trimestre 2013 avec une part des véhicules premium à 19 % des ventes du groupe à fin septembre 2013, contre 18 % à fin septembre 2012. Les quatre véhicules hybrides diesel (Peugeot 3008HY4, 508RXH, 508HY4 et Citroën DS5HY4) représentent plus de 30 % des ventes pour les Citroën DS5, 16 % des ventes de Peugeot 508 et plus de 10 % des ventes de Peugeot 3008.

Source : caradisiac

soleron
23/10/2013, 20:43
PSA-GM : la grande alliance se vide de sa substance

http://www.latribune.fr/getCrop.php?ID=6536343&ext=jpg&W=770&H=380&ptr=0La remplaçante de la 208 devrait être développée sur la plate-forme "EMP1". Mais les synergies avec GM sont remises en cause





Alain-Gabriel Verdevoye | 23/10/2013, 10:03 - 658 mots
La grande alliance stratégique de PSA avec GM a du plomb dans l'aile. Le projet crucial d'une plate-forme commune (d'origine PSA) sur petits véhicules est remis en cause. Les synergies sont revues à la baisse...
SUR LE MÊME SUJET


"PSA restera une entreprise française", et c'est Montebourg qui le dit (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131022trib000791769/psa-restera-une-entreprise-francaise-et-c-est-montebourg-qui-le-dit.html)
Les négociations entre PSA et le chinois Dongfeng plus lentes que prévu (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131019trib000791378/les-negociations-entre-psa-et-le-chinois-dongfeng-plus-lentes-que-prevu.html)
Le patron de Dongfeng étudie la "rationalité" d'une entrée au capital de PSA (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131017trib000791109/le-patron-de-dongfeng-etudie-la-rationalite-d-une-entree-au-capital-de-psa.html)
Pourquoi la « grande alliance stratégique » avec GM a conduit PSA dans les bras de Dongfeng (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131014trib000790518/pourquoi-la-grande-alliance-strategique-avec-gm-a-conduit-psa-dans-les-bras-de-dongfeng.html)



La grande alliance mondiale de PSA avec GM (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131014trib000790518/pourquoi-la-grande-alliance-strategique-avec-gm-a-conduit-psa-dans-les-bras-de-dongfeng.html) bat de l'aile. Contrairement aux annonces initiales, ce rapprochement à vocation mondiale s'était déjà cantonné... à la seule Europe. Mais, même sur le Vieux continent, le projet phare de la coopération PSA-GM est remis en cause! (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131001trib000788248/petits-monospaces-psa-et-gm-feront-usine-commune-en-espagne.html)C'est au bas de son communiqué sur le chiffre d'affaires trimestriel que le groupe auto français indique laconiquement ce mercredi :
"Le projet de développement d'une plate-forme commune du segment B (petites voitures) avec GM fait actuellement l'objet d'un réexamen, de même que les dispositions correspondantes de l'accord de développement".

Synergies revues à la baisse
"Ce réexamen pourrait conduire à une révision à la baisse du montant annoncé de synergies annuelles à moyen terme (1 milliard d'euros pour PSA)", poursuit PSA. La plate-forme "EMP1" d'origine PSA pour futurs petits véhicule à destination de Peugeot (http://bourse.latribune.fr/stocks/valeur.html?ISIN=FR0000121501&MARKET=25), Citroën, Opel (filiale allemande de GM) et Vauxhall (marque soeur d'Opel pour le marché britannique) était pourtant le programme phare de la collaboration entre les deux groupes.
Quid de la taille critique?
Le premier modèle sur cette plate-forme devait arriver en 2018, d'après ce qu'avait annoncé le groupe tricolore lors de la présentation de ses résultats financiers annuels en février dernier. Le constructeur espérait même obtenir ainsi une vraie taille critique, en doublant les volumes sur la plate-forme autour de 1,8 million d'unités annuelles.
Solution économique pas trouvée
"On n'arrive pas à trouver l'équation économique", affirme PSA. C'est du côté de GM que ça coince. PSA continuera toutefois de développer la plate-forme pour lui-même. "C'est grave, parce que, là, il s'agissait d'une plate-forme complète pour des véhicules à forts volumes. Les autres coopérations PSA-GM portent sur des seules silhouettes de véhicules", souligne un expert. Certes, le communiqué de PSA assure prudemment que "de nouveaux projets sont en cours d'analyse". Mais sans plus de précision.
Rien n'est prévu dans le haut de gamme
Contrairement à ce qui avait été évoqué à la fin du mois d'octobre 2012, les deux entreprises avaient déjà abandonné un travail commun sur le haut de gamme. L'étude un temps d'une remplaçante de la Citroën C5 de gamme moyenne supérieure sur une base Opel a aussi été mise de côté. Et, du coup, le successeur de cette C5 a déjà pris un an de retard !
Monospaces conjoints
Les deux groupes ont en revanche mis sur pied une coentreprise pour leurs achats. Et ils continuent à collaborer dans les monospaces. PSA et General Motors ont annoncé début octobre qu'ils allaient produire la prochaine génération de leurs petits monospaces (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131001trib000788248/petits-monospaces-psa-et-gm-feront-usine-commune-en-espagne.html)dans l'usine GM de Saragosse, en Espagne Les premières voitures doivent être lancées... fin 2016.
Négociations avec le chinois Dongfeng
Annoncé fin février 2012, le mariage PSA-GM n'a pas vraiment porté ses fruits (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130628trib000772923/psa-gm-l-alliance-de-deux-constructeurs-malades-en-europe.html). Un an et demi à peine après la publication triomphale des bans, le constructeur tricolore se voit d'ailleurs contraint de négocier un autre rapprochement... Avec le chinois Dongfeng (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131009trib000789703/le-chinois-dongfeng-pourrait-rafler-30-de-psa-peugeot-citroen.html), cette fois. Il est vrai que le milliard d'euros levé par PSA en mars 2012, dont plus de 300 millions déboursés alors par GM pour prendre 7% de PSA, a vite été englouti.
De l'argent frais à tout prix
Le groupe automobile français a en effet brûlé trois milliards d'euros de cash l'an dernier et devrait en avaler encore 1,5 milliard cette année. (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130731trib000778383/psa-peugeot-citroen-ca-va-mieux-mais-il-y-a-encore-du-boulot.html)Le retour à l'équilibre promis initialement pour la fin 2014 n'est même plus évoqué par Philippe Varin, le président du constructeur tricolore. PSA doit trouver à nouveau de l'argent frais.
Or, l'allié américain a réitéré à plusieurs reprises qu'il ne souhaitait pas remettre au pot. S'il ne bouge pas, le groupe de Detroit risque même de se trouver dilué lors de la prochaine augmentation de capital de PSA qui se profile.
L'Etat français au capital
Les négociations tournent désormais autour d'une éventuelle entrée de Dongfeng, le partenaire de PSA en Chine, (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131011trib000790176/la-famille-peugeot-restera-t-elle-le-premier-actionnaire-de-psa-apres-l-eventuelle-entree-de-l-etat-francais.html) dans le capital du groupe hexagonal - accompagnée d'une entrée de l'Etat français. Le chiffre d'affaires groupe PSA au troisième trimestre 2013 a reculé de 3,7% à 12,1 milliards d'euros. Celui de la division automobile a chuté encore de 5,8% à 8 milliards.

Source : latribune

soleron
24/10/2013, 19:25
24/10/2013 | Paris


Bosch et PSA Peugeot Citroën coopèrent, avec d'autres partenaires, au projet de recherche OpEneR (Optimal Energy Consumption and Recovery), destiné à accroître l'autonomie des futurs véhicules hybrides et électriques et à optimiser la sécurité et le confort des conducteurs.
Deux nouvelles technologies développées pour le projet OpEneR seront disponibles pour tous les types de motorisations (essence, diesel, hybrides et électriques) :


Les données topographiques pour offrir au conducteur une "vision" étendue de la route
Une nouvelle fonction de capteurs pour optimiser la sécurité et le confort du véhicule

Des données de navigation pour une vision étendue de la route et une économie d'énergie de 15%

OpEneR intègre désormais les données de navigation pour une adaptation prédictive de la conduite. La vision du conducteur est considérablement étendue en lui fournissant une prévisualisation de la route, basée sur des données topographiques telles que les déclivités, rayons de virage et des données sur l'infrastructure avec indication des panneaux de signalisation et vitesses maximales.
Cette innovation offre des gains d'efficacité, avec une économie d‘énergie pouvant atteindre 15 % : grâce à la prévisualisation du trajet, la gestion du moteur effectue un calcul dynamique de l'énergie requise des moteurs électriques.
Caméra vidéo et radars embarqués pour optimiser la sécurité et le confort du véhicule

Des capteurs pour l'aide à la conduite et la sécurité tels que la caméra vidéo et des radars, utilisés pour la détections d'objets, de voitures, de piétons, la reconnaissance de panneaux, contribuent également à la réduction de la consommation. Ainsi, sur la base du trajet à parcourir, un calculateur détermine la future courbe de vitesse du véhicule, en intégrant des données allant au-delà du prochain virage. La fonction activée d'adaptateur intelligent de la vitesse (Adaptive Cruise Control) régule automatiquement la vitesse du véhicule et freine avant les virages, les entrées d'agglomération et les limitations de vitesse, ainsi qu'en présence d'obstacles et de véhicules roulant plus lentement. Cette fonction se traduit par un gain de confort et de sécurité pour le conducteur, qui peut se concentrer sur le volant et le trafic.
Au-delà de ses deux nouvelles innovations, OpEneR permet également au conducteur de réduire sa consommation d'énergie soit par le roulage libre, soit par la récupération d'énergie au freinage pour les véhicules hybrides et électriques. A ce jour, plus de 15.000 km d'essais intenses ont été parcourus, avec une réduction de la consommation entre 10% et 15%, en conduite réelle et avec des profils variés de routes. A cet effet, les deux partenaires ont développé trois innovations technologiques :


Une chaîne de traction électrique basée sur 2 machines électriques, offrant 4 roues motrices pour une conduite sans émissions de CO2
Le Stop & Start de nouvelle génération pour offrir une conduite en roues libres ;
Le Freinage ESP® pour permettre la récupération d'énergie au freinage et de recharger la batterie, accompagné du iBooster qui permet l'amplification de la force de freinage à vide.

OpEneR s'inscrit dans l'appel à projets, "Green cars initiative", de la Commission Européenne avec des partenaires à la fois dans le monde industriel et dans le monde universitaire. Aujourd'hui, cinq partenaires sont fédérés autour de ce projet de recherche: Bosch, AVL List et PSA Peugeot Citroën, pour les industriels, et le centre de recherche de Karlsruhe en Allemagne et l'Institut de Recherche sur les Technologies Automobiles de Galice, pour les acteurs du monde de la recherche universitaire.

Source : PSA PRESSE

soleron
29/10/2013, 20:01
PSA Peugeot-Citroën Mulhouse annonce la création de 150 postes pour la 2008

Cette annonce est intervenue mardi matin lors d'une Comité d'Etablissement extraordinaire à Mulhouse. Ces postes devraient être ouverts en priorité aux salariés de Rennes et Aulnay. Depuis son lancement au printemps, le crossover urbain a enregistré 62 000 commandes en Europe, dont 25 500 en France.


http://alsace.france3.fr/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/peugeot.jpg?itok=mXwY7jhw
La Peugeot 2008 produite à Mulhouse





Dans un communiqué PSA Peugeot-Citroën explique que le site produira"environ 680 véhicules par jour".

"Cette nouvelle augmentation de production passera par un ajustement de la cadence de production horaire à 50 véhicules par heure contre 45 en phase de lancement.
Le recrutement du personnel pour accompagner cette montée en production se fera en priorité par la mutation de salariés des sites d'Aulnay et de Rennes et, en fonction du volume de mutations, par le recours à des intérimaires sur le bassin d'emploi Mulhousien.
Le site de Mulhouse a également confirmé le recours à 10 journées de travail supplémentaires d’ici la fin d’année.
En septembre, le PEUGEOT 2008 a obtenu le label « Origine France Garantie », avec la part de sa valeur produite en France s’élevant à 73 %".

La CGT dénonce "un effet d'annonce pour tenter de faire croire que PSA recrute"

Selon le syndicat, "les effectifs du site ont diminué, en 10 mois, de 353 salariés (300 CDI + 50 intérimaires), alors que la production quotidienne a augmenté de 30%"
"La direction affirme que les commandes de 2008 nécessitent une production quotidienne, sur le premier semestre 2014, de 720 véhicules par jour environ. Cela signifie que 2 à 3 samedis vont être travaillés tous les mois, ce que la direction a confirmé (selon un document affiché lors du CE, nous avons pu constater que les 11, 18 et 25 janvier et 08, 15 et 22 février étaient d’ores et déjà dans leur « calendrier de travail »).
La CGT dénonce cette baisse constante des effectifs, avec une hausse de la production, qui se traduit avec ces samedis travaillés par des semaines de 48h à l’usine pour les salariés concernés.
Il est à noter que ces samedis travaillés de 2014 entreront dans le cadre du « nouveau contrat antisocial » signé il y a 5 jours : la majoration passera de 45 à 25% pour ces samedis, et les heures du samedi ne seront pas payées en fin de mois (seulement au-delà du 5ème), mais en fin d’année.
Pour la CGT, l’application de l’accord antisocial ne va pas se faire sans réactions du côté des salariés, lorsque ces semaines de travail à rallonge ne se traduiront pas par de l’argent en plus sur la fiche de paie".



http://static.dmcloud.net/4f3d114d94a6f66945000325/526ff8c794739970a0000032/jpeg_thumbnail_large-1383072937.jpegVoir la vidéo




250 embauches chez PSA Mulhouse
Reportage de Cécile Poure et Eric Kleinhoffer - Interviews de : Luciano Biondo, directeur du site - PSA Peugeot Citroën Mulhouse - Michel François, Secrétaire FO - Julien Wostyn, Délégué syndical CGT

Source : alsace.france3

soleron
29/10/2013, 20:37
PSA Peugeot Citroën sait encore faire de (très) bonnes voitures, malgré tout

http://www.latribune.fr/getCrop.php?ID=7625527&ext=jpg&W=770&H=380&ptr=0La nouvelle Peugeot 308 affiche un comportement routier remarquable, quels que soient la saison et l'état de la route, sans doute le meilleur de la catégorie


Le constructeur automobile tricolore en crise inaugure ce mardi une ligne de fabrication de petits moteurs tricylindres à essence, sobres et peu émetteurs de CO2. PSA jouit d'atouts technologiques de premier plan. Sa dernière berline compacte Peugeot 308, sur une toute nouvelle plate-forme allégée, témoigne de son savoir-faire en matière de moteurs, de trains roulants...
SUR LE MÊME SUJET


En dehors du cash, que peut apporter Dongfeng à PSA? Pas grand-chose (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131025trib000792541/en-dehors-du-cash-que-peut-apporter-dongfeng-a-psa-pas-grand-chose.html)
Renault sourit (un peu), PSA pleure (toujours) en France (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131024trib000792293/renault-sourit-un-peu-psa-pleure-toujours-en-france.html)
PSA-GM : la grande alliance se vide de sa substance (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131023trib000791994/psa-gm-la-grande-alliance-se-vide-de-sa-substance.html)
Les négociations entre PSA et le chinois Dongfeng plus lentes que prévu (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131019trib000791378/les-negociations-entre-psa-et-le-chinois-dongfeng-plus-lentes-que-prevu.html)



Philippe Varin, patron du groupe PSA (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131009trib000789689/psa-prepare-de-nouveaux-petits-moteurs-vertueux-a-bas-rejets-de-c02..html) inaugure, ce mardi 29 octobre, la toute nouvelle ligne de production des petits moteurs trois cylindres turbo (essence), promis très sobres et peu émetteurs de CO2, à Douvrin (Pas-de-Calais). Cette gamme de moteurs sera également fabriquée à Trémery (Moselle) à partir de 2015.

Du "made in France" garanti. Une nouvelle famille de motorisations diesel d'entrée et de milieu de gamme est par ailleurs en cours de développement pour 2017-2018. Ce projet comprend un premier module de production d'une capacité de 640 000 unités par an, également à Douvrin. En 2018, un second module sera installé sur le site de Trémery.

PSA (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131023trib000791994/psa-gm-la-grande-alliance-se-vide-de-sa-substance.html)Peugeot (http://bourse.latribune.fr/stocks/valeur.html?ISIN=FR0000121501&MARKET=25) Citroën investit donc dans les nouvelles technologies, malgré la profonde crise dans laquelle il est englué et les incertitudes pesant sur son avenir. En mal d'argent frais, qui l'oblige à négocier avec le chinois Dongfeng après son alliance décevante avec GM (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131025trib000792541/en-dehors-du-cash-que-peut-apporter-dongfeng-a-psa-pas-grand-chose.html), le constructeur français dispose encore, toutefois, de plusieurs atouts technologiques indéniables pour rebondir. Il reste le champion toutes catégories du dépôt de brevets en France. Et il sait faire de très bonnes voitures, telle la toute dernière berline compacte Peugeot 308.

Des trains roulants remarquables
L'un des pionniers de l'automobile mondiale, qui a écrit l'une des plus belles pages de l'histoire avec des modèles emblématiques comme les Citroën Traction (1934), 2 CV (1948) et DS (1955), mais aussi l'aérodynamique Peugeot 402 (1935), les robustes 203 (1948), 403 (1955) et 404 (1960), la première traction avant compacte française 204 (1965), conserve ainsi les meilleurs ingénieurs mondiaux pour la mise au point des trains roulants des véhicules, du moins parmi les constructeurs généralistes. Et ce, de l'avis général des experts.

La dernière plate-forme « EMP 2 » (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130710trib000775043/quand-psa-peugeot-citroen-affirme-faire-aussi-bien-que-volkswagen-en-qualite.html) pour modèles compacts, familiaux voire haut de gamme, constitue une vraie réussite. La Peugeot 308 - que nous avons essayée dans d'épouvantables conditions météo - affiche ainsi un comportement routier remarquable, quels que soient la saison et l'état de la route, sans doute le meilleur de la catégorie. Avec un niveau de sécurité et un agrément difficilement égalables dans le segment. Cette plate-forme, allégée de 80 kilos par rapport à l'ancienne, est également vouée à une destinée mondiale, puisqu'elle sera industrialisée aussi en Chine dès l'an prochain.

Excellents diesels
A cette tradition de savoir-faire sur les châssis s'ajoute une excellence reconnue dans les moteurs à gazole. PSA en est aujourd'hui le deuxième producteur mondial (derrière Volkswagen) en collaboration avec Ford. Son récent 1,6 e-HDi de 115 chevaux est sans doute la mécanique la plus homogène de sa catégorie avec un "Stop and Start" (arrêt et redémarrage automatiques du moteur au feu rouge via un alterno-démarreur) co-développé avec Valeo (http://bourse.latribune.fr/stocks/valeur.html?ISIN=FR0000130338&MARKET=25), qui apparaît comme le plus efficace à ce jour.

Sur une berline 308, les consommations sont très basses: six litres aux cents en parcours mixte routier et citadin, ce qui n'est pas beaucoup pour un tel véhicule. Entre 1999 et 2012, PSA a produit 19 millions de moteurs diesels HDi à rampe commune, dont 6,55 millions dotés du fameux filtre à particules, dont le groupe fut l'initiateur.


De fort bonnes performances en matière d'émissions

En matière d'émissions moyennes de CO2, PSA (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131014trib000790523/rejets-de-c02-des-voitures-en-europe-berlin-obtient-un-nouveau-report.html) apparaît fort bien placé. Il se situe aux tout premiers rangs en Europe avec les rejets parmi les plus faibles. La marque Citroën était ainsi en deuxième position pour les plus bas rejets de gaz à effets de serre, selon les derniers chiffres publiés par la Commission européenne et l'Agence européenne de l'environnement. Si les Fiat (http://bourse.latribune.fr/stocks/valeur.html?ISIN=IT0001976403&MARKET=25) rejettent en moyenne 118,3 grammes de CO2 au kilomètre, les Citroën en sont à 125,7, devant les Toyota à 126,2. Les allemands sont, eux, loin derrière.

Pas mal, même si le poids des petites voitures dans les ventes de PSA explique en partie ces résultats! Rappelons que la réglementation européenne prévoit en principe une moyenne d'émissions de 95 grammes... d'ici 2020 (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131004trib000788926/reduction-du-c02-des-voitures-berlin-divise-l-europe.html). PSA a écoulé, en 2012, 717.100 véhicules à basses émissions, soit moins de 120 grammes de CO2 (810.000 véhicules en 2011).

Petits moteurs à essence sobres
Roi du diesel, qu'il fut le premier avec Mercedes à populariser sur des voitures de tourisme dans les années 50 et 60, PSA a commencé à livrer en juillet 2012 ses premières 208 équipées du nouveau mini-moteur à essence trois cylindres (sans turbo), capable de rivaliser en termes de consommations et d'émissions avec les tout derniers petits blocs de Volkswagen et Ford (PSA et Ford coopèrent dans les diesels mais pas dans les motorisations à essence). C'est ce moteur - en version turbocompressée nettement plus dynamique - dont Philippe Varin inaugure les chaînes de production ce mardi.

Des retards coté hybrides
PSA est le premier constructeur dans le monde à avoir développé des voitures hybrides (thermiques-électriques) diesel (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130930trib000787984/les-hybrides-high-tech-de-psa-premieres-victimes-du-bonusmalus-ecologique.html), rejetant moins de 100 grammes de CO2 au kilomètre. Une belle performance pour une Peugeot 3008 Hybrid4 4x4 de... 200 chevaux. Malheureusement, le développement de véhicules hybrides essence-électriques pour les marchés extra-européens, voire des hybrides rechargeables, a pris du retard.

Les premiers clients d'Hybrid4 (http://www.latribune.fr/blogs/essais-auto/20121008trib000723556/peugeot-508-hybride-l-ecolo-familiale-francaise-high-tech.html)ont reçu leur véhicule début 2012. Des véhicules chers (35.950 euros pour une 3008 Hybrid4 émettant 88 grammes), mais plus démocratiques que les véhicules hybrides (à essence) des constructeurs allemands à ce jour (sauf la Volkswagen Jetta).


Des spécialités en vue

PSA a également à son actif quelques spécialités reconnues comme les monospaces ou dérivés, tel le Peugeot 3008 (108.300 ventes en 2012) et sa version longue 5008 (52.500) ou le Citroën C4 Picasso qui vient d'être renouvelé (82.900 en 2012). PSA reste aussi un bon constructeur d'utilitaires légers et de leurs dérivés "ludospaces" (139.800 Citroën Berlingo et 149.800 Peugeot Partner écoulés en 2012).

Le groupe fait aussi très fort dans les petits « Crossovers » (modèles à allure de 4x4 mais à simple traction avant) comme le 2008 de Peugeot (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131004trib000788868/les-petits-baroudeurs-des-villes-tels-les-renault-captur-et-peugeot-2008-font-un-carton.html) qui remporte un franc succès. En revanche, faute d'argent, PSA semble abandonner le créneau des coupés-cabriolets (206CC, puis 2077CC, 308 CC) dont il fut l'inventeur (avec Mercedes). Dommage.

Source : latribune

Tom
30/10/2013, 16:12
Je ne sais pas trop où poster cette news, mais un nouveau magazine Citroën vient d'arriver dans les kiosques ce mois-ci.
Il s'agit de "Chevronnés Magazine" :


http://img.turbo.fr/0140000006802474-photo-chevronnes.jpg

Vous connaissez tous certains magazines destinés aux véhicules anciens ou aux Youngtimers. Certains éditeurs proposent même des titres dédiés à certaines marques. En voici un petit nouveau. Comme l’indique son nom « Chevronnés » s’adresse à tous les passionnés de la marque aux chevrons et ils sont nombreux avec pas moins de 140 clubs et 8 000 adhérents en France. Il faut dire que Citroën possède dans son histoire de nombreux modèles mythiques comme par exemple la Traction (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-traction/), la 2CV (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-2cv/) ou la DS (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-ds/) si on ne prend que les plus connus. Dans ce bimestriel, la rédaction essaye de traiter de toutes les époques. Ainsi, le premier numéro fait la part belle à la DS mais il propose aussi un sujet sur l’AX (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-ax/) Sport, des conseils pour bien acheter d’occasion une XM et apporte même un éclairage technique sur les fameux satellites qui étaient devenus l’une des particularités des Citroën durant les années 80. De quoi satisfaire tous les piqués de Chevrons.
Vous pouvez retrouver Chevronnés dans tous les bons kiosques tous les deux mois au prix de 5,90 € mais également sur internet (www.chevronnes.fr (http://www.chevronnes.fr/)) et sur facebook.


Source : caradisiac.com

soleron
03/11/2013, 18:52
L'OLYMPIQUE DE MARSEILLE POURSUIT SON PARTENARIAT AVEC CITROËN

Le Dimanche 3 Novembre 2013 à 10:00



http://static1.lemag.eurosport.fr/articles/6/43/64/6/@/128751-la-flotte-de-voitures-des-joueurs-de-650x0-1.jpgLe parc de voitures des joueurs de l'OM renouvelée© Facebook, Massilia Fans Club



http://assets.pinterest.com/images/PinExt.png (http://pinterest.com/pin/create/button/?url=/article/l-olympique-de-marseille-poursuit-son-partenariat-avec-citroen_a43646/1&media=http://static1.lemag.eurosport.fr/articles/6/43/64/6/@/128751-la-flotte-de-voitures-des-joueurs-de-676x0-1.jpg&description=L'Olympique%20de%20Marseille%20poursui t%20son%20partenariat%20avec%20Citro%C3%ABn%20-%20Le%20MAG%20Eurosport)
En perdition sur les terrains, l'Olympique de Marseille (http://lemag.eurosport.fr/article/jean-claude-dassier-dans-les-coulisses-de-l-om_a43535/1) peut toujours compter sur le soutien de son partenaire officiel Citroën. Le constructeur automobile français vient de renouveler sa confiance au club phocéen pour deux années supplémentaires. Au passage, l'enseigne passe du statut de fournisseur officiel à celui de partenaire officiel.

Cette reconduction de partenariat a également été l'occasion de réactualiser la flotte de véhicules des hommes d'Elie Baup. "Elles sont très fiables et très belles, cela fait deux ans que nous roulons avec et c'est un plaisir de récupérer une nouvelle DS4" a déclaré un des joueurs de l'OM.

En plus de recevoir les clés de leur nouvelle DS4, les Olympiens (http://lemag.eurosport.fr/article/un-maillot-inedit-pour-le-classico-om-psg_a43469/1) ont pu découvrir d'autres modèles de la marque. "L'organisation de cette journée symbolique est toujours très appréciée des joueurs, ceux-ci ont d'ailleurs pu découvrir une version sport de la DS3, au goût de chacun" raconte Corinne Gensollen, la directrice des opérations de l'Olympique de Marseille. Une bouffée d'oxygène pour les joueurs marseillais qui traversent une mauvaise passe.

Source : http://lemag.eurosport.fr (http://lemag.eurosport.fr/)

soleron
04/11/2013, 22:21
Renault et Peugeot font frémir le marché français en octobre


Statistiques / Marché VN - 04/11/2013

Le mois dernier, les ventes de véhicules neufs en France ont progressé de 2,6% grâce à la dynamique de Peugeot (+11%) et de Renault (+4,9%).


Peugeot se redresse grâce à 208, 2008 et le renfort de la nouvelle 308. Les mois à venir devraient être meilleurs pour la marque qui se garde toutefois d'annoncer un objectif pour l'ensemble de 2013.

Est-ce enfin l’amorce du redressement prévu pour le second semestre de 2013 ? Alors que les chiffres de septembre étaient encore tout en nuance (+3,4% en données brutes mais -1,5% corrigées du nombre de jours ouvrables), octobre est cette fois clairement positif. Au cours du mois écoulé, les ventes de véhicules neufs ont progressé de 2,6% (tant en données brutes que corrigées). Cette reprise ténue résulte d’abord du redressement de Peugeot et du bon score de Renault.

voir tableau des ventes par marques (http://pro.largus.fr/s_informer/Marche+Vn/renault-et-peugeot-font-fremir-le-marche-francais-en-octobre-3286370.html?begin=1&total=3)
voir tableau des ventes par groupes (http://pro.largus.fr/s_informer/Marche+Vn/renault-et-peugeot-font-fremir-le-marche-francais-en-octobre-3286370.html?begin=2&total=3)

La marque du lion bondit de 11% et atteint 17,53% de part de marché. Deux modèles ont permis ce bond : la 2008 qui devance le Renault Captur et la nouvelle 308 qui s’octroie déjà une part de marché 2.26%. Xavier Duchemin, directeur de Peugeot pour la France, se félicite de la qualité des ventes et de la bonne performance de la marque sur le canal des particuliers où sa part atteint 18,38%.


http://pro.largus.fr/images/images/3557826.jpg?0.36824014280119516






La bonne performance de Peugeot en octobre devrait se confirmer dans les mois à venir grâce à un carnet de commande en progression de 20%. Le réseau du lion dont la rentabilité moyenne est de 0,15% à fin septembre (le même niveau qu'en septembre 2012) devrait pouvoir finir l'année à 0,3%. Selon Xavier Duchemin, le dernier quartile des distributeurs est dans le rouge, mais aucun n'est menacé dans sa pérennité.

Renault poursuit le redressement entâmer depuis quelques mois. La marque au losange progresse un peu plus que le marché grâce à Clio et Captur mais aussi Megane et Scénic.

En revanche, Citroën reste à la peine et fléchit de-3,5%, l’allant que lui apporte le C4-Picasso ne parvient pas à inverser la tendance. Sa pénétration stagne en dessous de 14%.

Du côté des étrangers, Volkswagen a perdu le tonus dont il faisait preuve l’année dernière. Malgré le succès de la Golf VII, ses ventes reculent de 4,5% en octobre et de 10,9% au cumul, rendant difficile le retour aux 8% de part de marché dépassé en 2012. Remarquons que toutes les marques du groupe se tassent.

Ford connaît également des mois difficiles. En octobre, ses ventes baissent de 8,3% et, depuis le début de l’année de 18,9%. Sa part de marché reste en dessous des 5%.

Chez General Motors, Opel frémit à un très bas niveau alors que Chevrolet amorce depuis quelques mois une phase de reconquête.

Quant aux deux grands japonais, ils affichent des performances contrastées. Toyota, redevenue première marque japonaise en France, poursuit, à son rythme, son redressement et dépasse désormais les 4% de part de marché. Nissan, qui surfe beaucoup moins sur le succès des Juke et Qasqai, cède du terrain, tant en octobre qu’au cumul.

Enfin, les coréens font le grand écart. En octobre, Kia, dont les ventes bondissent de 22,1%, vend presque deux fois plus de véhicules que sa marque sœur Hyundai, en retrait de 15,4%.

Source : largus

soleron
05/11/2013, 21:22
Renault-Nissan éjecte PSA de Mitsubishi (http://www.lepoint.fr/auto-addict/strategie/renault-nissan-et-mitsubishi-jettent-les-bases-d-une-cooperation-internationale-05-11-2013-1752182_659.php)


En scellant une large coopération industrielle et commerciale avec Mitsubishi, l'alliance Renault-Nissan éjecte de facto PSA de son accord avec le japonais pour des développements futurs sur l'électrique et le cross-over.

http://www.lepoint.fr/images/2013/11/05/renault-ghosn-samsung-2111230-jpg_1850698.JPGUn signant une nouvelle et large coopération avec Mitsubishi, Carlos Ghosn, patron de l'alliance Renault-Nissan coupe l'herbe sous les pieds de PSA. © DR


À la une d'Auto-Addict

http://www.lepoint.fr/images/2013/11/05/tokyo-fcv-2112950-jpg_1851209_81x54.JPG (http://www.lepoint.fr/auto-addict/salons/toyota-fcv-une-voiture-a-hydrogene-pour-2015-05-11-2013-1752384_656.php)Toyota FCV : l'hydrogène arrive en 2015 (http://www.lepoint.fr/auto-addict/salons/toyota-fcv-une-voiture-a-hydrogene-pour-2015-05-11-2013-1752384_656.php)



Europe : P-V "sans frontières", c'est fini dès jeudi (http://www.lepoint.fr/auto-addict/securite/europe-pv-sans-frontieres-c-est-fini-des-jeudi-05-11-2013-1752270_657.php)
Renault-Nissan éjecte PSA de Mitsubishi (http://www.lepoint.fr/auto-addict/strategie/renault-nissan-et-mitsubishi-jettent-les-bases-d-une-cooperation-internationale-05-11-2013-1752182_659.php)



Sur le même sujet



Nissan : Ghosn change toute l'équipe dirigeante (http://www.lepoint.fr/auto-addict/strategie/nissan-ghosn-change-toute-l-equipe-dirigeante-01-11-2013-1751026_659.php)
Mitsubishi sur le chemin de l'électrification (http://www.lepoint.fr/auto-addict/salons/mitsubishi-sur-le-chemin-de-l-electrification-02-11-2013-1751282_656.php)

Alors que PSA Peugeot Citroën (http://www.lepoint.fr/tags/psa-peugeot-citroen) se débat avec ses propres soucis industriels et financiers, c'est Renault-Nissan (http://www.lepoint.fr/tags/renault-nissan) qui lui ravit une alliance plus large qu'actuellement entre Nissan (http://www.lepoint.fr/tags/nissan) et Mitsubishi. Une surprise de taille dans cette partie d'échec entre les petits et gros constructeurs qui cherchent à mieux partager leurs capacités de R&D et de production, dans le véhicule électrique comme dans les plateformes existantes ou à venir.
Samsung trouve de nouveaux débouchés

Il est ainsi prévu que, dans un premier temps, Mitsubishi commercialise sous sa marque, deux berlines issues de la gamme Renault-Nissan, selon un communiqué commun. A y regarder de plus près, il s'agit de la gamme coréenne de Samsung (propriété de l'Alliance) et "le premier modèle sera une berline du segment D produit par la filiale de Renault en Corée du sud et destinée aux Etats-Unis et au Canada". Il s'agit de la Samsung SM7, version luxueuse et rallongée de la SM5, plus connue sous nos latitudes sous le label... Renault "Latitude", elle-même dérivée de la Nissan Cefiro/Maxima et lancée en 2010.

Pour le deuxième modèle, qui sera une berline compacte (segment C), "le lieu de production est encore en discussion" mais il serait logique que ce soit aussi à l'usine Samsung de Busan, toujours en Corée du sud où est fabriquée la SM3, basée sur la Nissan Bluebird Sylphy lancée en 2002 et qui sera bientôt renouvelée. Cet accord ne vient donc pas empiéter sur celui entre PSA et Mitsubishi concernant les SUV que sont le Citroën C4 Aircross/Peugeot 4008 sur base ASX et Citroën C-Crosser/ex-Peugeot 4007, un Outlander rebadgé.
La Mitsubishi i-Miev chez Renault-Nissan

En revanche, le deuxième volet de cette large alliance entre Renault-Nissan et Mitsubishi vient balayer celle avec PSA dans le domaine de la voiture électrique qui, par la force des choses, n'est plus champ de recherche et développement prioritaire pour Peugeot et Citroën. En effet, Nissan et Mitsubishi "confirment leur intention de réaliser par un partage de technologies sur le véhicule électrique et les plateformes de dernière génération", selon le communiqué.
En mettant en commun leur savoir-faire respectif et leurs capacités de production sur la voiture électrique, Carlos Ghosn met la main sur la Mitsubishi i-Miev et sa future remplaçante (lire notre article (http://www.lepoint.fr/auto-addict/salons/mitsubishi-sur-le-chemin-de-l-electrification-02-11-2013-1751282_656.php)). En effet, la coentreprise NMKV entre Nissan et Mitsubishi, créée en 2011, doit "développer un petit véhicule à partir de la plateforme commune dans la catégorie des "kei cars" (au maximum 3,40 m de longueur, 1,48 m de largeur, 2 m de hauteur, 660 cm3 et 64 ch)". Destiné au marché mondial, ce modèle comportera une version électrique ! Reste à savoir ce qu'il adviendra de cette future i-Miev, rebadgée iOn chez Peugeot et C-Zéro chez Citroën...
Trop précis pour être nié

Pourtant, du côté de Renault, on précise que l'"on est encore très en amont" et il faudra certainement attendre encore plusieurs années avant de voir apparaître sur le marché des véhicules issus de ce rapprochement. Il n'est pas question de recourir à des prises de participations croisées, comme cela a été le cas avec Daimler. "C'est un partenariat purement technique et technologique, il n'est pas question d'accord capitalistique", a fait savoir de son côté un porte-parole de Mitsubishi. Et d'assurer, que ce rapprochement ne remet pas non plus en cause les coopérations existantes entre le japonais et PSA Peugeot Citroën. A voir...
Car cette alliance va avant tout profiter à Mitsubishi, spécialisé dans les SUV et l'Asie. "Il n'est ni assez gros, ni assez international", estime Carlos da Silva, analyste chez IHS Automotive. "Ce rapprochement devrait lui permettre de se renforcer aux Etats-Unis et de réaliser des économies d'échelle en profitant des plateformes de l'Alliance", poursuit-il.

Source : lepoint.fr

soleron
07/11/2013, 20:34
CITROËN AU SALON EPOQU’AUTO : SOUS LE SIGNE DES VACANCES (http://presse.citroen.com/index.php?id=1635&tx_ttnews[tt_news]=19138&L=0&cHash=0a36373fa5e31ff15c6724a84c5ab419)
07/11/2013


Du 8 au 10 novembre, à l’occasion de la 35ème édition du salon Epoqu’Auto de Lyon, le patrimoine historique de CITROËN est à l’honneur sur le thème des vacances.
Avec plus de 43 000 visiteurs lors de sa dernière édition en 2012, le salon Epoqu’Auto est un évènement incontournable pour les collectionneurs et les amoureux de voitures anciennes.
Pendant 3 jours, le Village CITROËN et ses 17 clubs de passionnés auront à cœur de faire découvrir aux visiteurs des modèles mythiques qui ont tous une histoire à raconter sur le thème des vacances. L’occasion pour certains passionnés de se remémorer leurs souvenirs d’enfance, en passant par les voitures les plus populaires comme la 2 CV, la Rosalie, à la plus insolite comme la XM 2.1 L TD Tissier à 6 roues et par les emblématiques Traction Avant et DS.

Source : CITROEN PRESSE

soleron
08/11/2013, 18:59
PSA Peugeot Citroën : une future usine au Maroc ?

e actu
http://img.turbo.fr/015200BE02026516-c1-photo-logo-psa.jpg

Le groupe PSA Peugeot Citroën pourrait ouvrir une usine à Tanger sur un principe de "coproduction" entre la France et le Maroc. Son concurrent français Renault a récemment annoncé avoir doublé la capacité de son usine de Tanger.
PSA Peugeot Citroën songerait à ouvrir une usine à Tanger au Maroc. Cette indiscrétion du Parisien a fait surface au regard de la rencontre, jeudi à Marseille, entre le nouveau ministre marocain de l'Industrie, Moulay Hafid Elalamy, et Arnaud Montebourg.

Selon le quotidien, ce projet d'implantation se ferait sur un principe de "coproduction" entre la France et le Maroc. Néanmoins, le cabinet du ministre français du Redressement productif n'a pas confirmé cette éventualité alors que PSA l'a démentie.

Le groupe basé à Sochaux a annoncé faire "face à une situation de surproduction". Cette situation aboutira notamment à la fermeture début 2014 de l'usine d'Aulnay-sous-Bois dont la production a été arrêtée le mois dernier.

Malgré tout, PSA pourrait avoir l'intention de s'implanter au Maroc en voyant son concurrent français Renault s'y développer. Le groupe au Losange avait d'ailleurs annoncé avoir doublé la capacité (http://www.turbo.fr/actualite-automobile/592394-renault-nissan-augmentation-capacite-production-maroc/) de son usine de Tanger à la mi-octobre via l'ouverture d'une deuxième ligne de production.

A noter que Peugeot a déjà assemblé des voitures sur le sol marocain par l'intermédiaire de la Société marocaine de construction automobile (SOMACA), désormais propriété de Renault.



Source : turbo.fr

soleron
09/11/2013, 08:02
M. Banzet évoque les objectifs de Citroën avec les lignes C et DS


http://www.ccfa.fr/IMG/arton128085.jpg?1383906237

Dans un entretien accordé à AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (7/11/13), Frédéric Banzet, directeur général de Citroën, explique que la C4, voiture relativement récente puisque lancée en 2010, restera disponible sur le marché pendant un certain temps après la commercialisation du C4 Cactus, dont l’objectif est d’apporter aux consommateurs « moins de complexité, plus de simplicité, facilité d’usage, style fort, confort et bien-être ».

Il souligne que le prix d’un véhicule est important, mais qu’il ne fait pas tout et que l’objectif de la marque avec la ligne C « est de créer un objet de valeur, un objet qui crée du désir ».M. Banzet indique par ailleurs que la ligne DS représente 20 % des ventes de Citroën en Europe, avec un pic de 28 % au Royaume-Uni, et qu’en Chine, où la production de ces modèles vient juste de démarrer, elle représente environ 15 % des ventes.

Il estime qu’à l’avenir, la ligne C pourrait représenter 80 % des ventes de la marque aux chevrons et la ligne DS, 20 %.

Source : ccfa

soleron
09/11/2013, 18:02
https://www.facebook.com/media/set/?set=a.542311659176476.1073741888.103666283041018&type=3

soleron
09/11/2013, 18:34
https://www.facebook.com/media/set/?set=a.534935919914050.1073741884.103666283041018& type=1

soleron
15/11/2013, 07:30
PSA et le chinois Dongfeng pourraient conclure avant Noël

http://static.latribune.fr/article_page/315914/citroen-c-elysee.png

La nouvelle Citroën C-Elysée, produite dans la co-entreprise DPCA avec Dongfeng, vient d'être lancée en Chine.


Alain-Gabriel Verdevoye |

Pas sûr, mais probable. Une lettre d'intention entre PSA Peugeot Citroën et Dongfeng pourrait être paraphée avant les fêtes de fin d'année. Les deux groupes planchent sur une alliance capitalistique et industrielle. Ils négocient notamment une vaste collaboration en Asie du sud-est avec des produits à bas coûts conjoints.SUR LE MÊME SUJET

Dix milliards de dollars : le coût du sauvetage de GM (allié de PSA) pour l'Etat américain (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131029trib000793062/dix-milliards-de-dollars-le-cout-du-sauvetage-de-gm-allie-de-psa-pour-l-etat-americain.html)
PSA embauche à Mulhouse pour accroître la production du "Crossover" 2008 (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131029trib000793038/psa-embauche-a-mulhouse-pour-accroitre-la-production-du-crossover-2008.html)
PSA Peugeot Citroën sait encore faire de (très) bonnes voitures, malgré tout (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131028trib000792868/psa-peugeot-citroen-sait-encore-faire-de-tres-bonnes-voitures-malgre-tout.html)
Les négociations entre PSA et le chinois Dongfeng plus lentes que prévu (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131019trib000791378/les-negociations-entre-psa-et-le-chinois-dongfeng-plus-lentes-que-prevu.html)


"Une lettre d'intention entre PSA Peugeot Citroën (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131028trib000792868/psa-peugeot-citroen-sait-encore-faire-de-tres-bonnes-voitures-malgre-tout.html) etDongfeng (http://www.latribune.fr/journal/edition-du-2009/industrie/785807/le-chinois-dongfeng-veut-devenir-un-grand-constructeur-auto-mondial-psa-l-y-aiderait.html)pourrait être signée avant Noël", affirme une source interne du groupe auto français. "PSA et Dongfeng négocient un vaste accord capitalistique mais aussi industriel. Le volet industriel est extrêmement important", souligne-t-on.Coopération en Asie du sud-est

"Les deux constructeurs planchent sur une large coopération industrielle en Chine, évidemment, mais aussi en Asie du sud-est, visant des marchés comme la Malaisie, l'Indonésie ou le Vietnam", où PSA est aujourd'hui extrêmement faible. Des véhicules conjoints pourraient, du moins dans un premier temps, être exportés à partir du site géant de Wuhan en Chine, où PSA et Dongfeng produisent aujourd'hui les modèles de leurs co-entreprise DPCA."Il y a chez Dongfeng des plates-formes de véhicules à bas coûts qui peuvent être intéressantes". PSA a en effet un besoin urgent de véhicules d'entrée de gamme pour les pays émergents, qui bénéficieraient notamment de la base de coûts extrêmement attractive de Dongfeng. Rien que "réaliser des achats communs avec Dongfeng auprès des fournisseurs chinois permettrait de faire 30% d'économies", indique une source industrielle.Liés depuis plus de vingt ans en Chine à travers leur co-entreprise locale, les deux groupes négocient depuis plusieurs semaines une alliance beaucoup plus stratégique. PSA Peugeot Citroën espère lever jusqu'à 3 milliards d'euros (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131009trib000789703/le-chinois-dongfeng-pourrait-rafler-30-de-psa-peugeot-citroen.html) environ grâce à une augmentation de capital par laquelle l'Etat français et Dongfeng prendraient chacun une participation de 20 à 30% dans le constructeur français, selon l'agence Reuters. L'Etat interviendrait pour permettre à la partie française de conserver le contrôle de PSA.La famille Peugeot détient 25,2% du groupe

Le capital de PSA Peugeot Citroën est contrôlé aujourd'hui à 25,2% par la famille fondatrice - qui possède 37,9% des droits de vote - et son allié américain General Motors qui en détient 7% depuis 2012. (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130228trib000751584/psa-en-mal-d-argent-frais-procede-a-une-emission-d-un-milliard.html) GM a toutefois réitéré qu'il ne souhaitait pas a priori monter dans le capital."Il s'agit (d'examiner) la rationalité" d'une éventuelle prise de participation du groupe Dongfeng dans PSA (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131014trib000790518/pourquoi-la-grande-alliance-strategique-avec-gm-a-conduit-psa-dans-les-bras-de-dongfeng.html)Peugeot (http://bourse.latribune.fr/stocks/valeur.html?ISIN=FR0000121501&MARKET=25) Citroën indiquait à la mi-octobre le président du consortium public chinois Zhu Fushou, selon l'agence Dow Jones Newswires. "Il est encore trop tôt pour parler" des bénéfices que pourrait apporter au constructeur chinois une participation dans PSA, ajoutait alors Zhu Fushou..

Source : latribune

soleron
15/11/2013, 18:24
PSA MULHOUSE

Démission surprise du directeur Luciano Biondo remplacé par Corinne Spilios






http://www.lalsace.fr/fr/images/64D5C977-114C-4D29-B61C-83C538D105AD/ALS_03/luciano-biondo-photo-darek-szuster.jpg
Luciano Biondo Photo Darek Szuster




1 / 2



http://www.lalsace.fr/fr/images/64D5C977-114C-4D29-B61C-83C538D105AD/ALS_07/luciano-biondo-photo-darek-szuster.jpg (http://www.lalsace.fr/actualite/2013/11/15/demission-surprise-de-luciano-biondo-le-directeur-du-site?image=64D5C977-114C-4D29-B61C-83C538D105AD)
http://www.lalsace.fr/fr/images/5CB77E43-5E16-4B2C-9618-7C6B7D2D2702/ALS_07/la-nouvelle-directrice-corinne-spilios-dr.jpg (http://www.lalsace.fr/actualite/2013/11/15/demission-surprise-de-luciano-biondo-le-directeur-du-site?image=5CB77E43-5E16-4B2C-9618-7C6B7D2D2702)








Luciano Biondo, le directeur de l’usine Peugeot Citroën de Mulhouse a démissionné. L’annonce a été faite vendredi matin à 9H par Denis Martin, le directeur industriel du groupe PSA en visite sur le site de production mulhousien. Aucune explication n’a été donnée pour l’instant.

Cette démission surprise a provoqué « un choc dans l’usine », a déclaré Michel François (FO), secrétaire du comité d’entreprise.

Agé de 42 ans, Luciano Biondo est arrivé à Mulhouse avec pour objectif de relancer la comptétitivité due site alsacien, le deuxième du groupe après celui de Sochaux. Il était auparavant directeur de l'usine slovaque de PSA à Trnava, où il avait réussi le lancement de la 208 avec cinq semaines d'avance

Corinne Spilios nouvelle directrice du site
Il sera remplacé à la direction du site mulhousien par une femme, Corinne Spilios, actuellement directrice de la qualité à PSA Rennes.


Le communiqué du groupe PSA

"A compter du lundi 18 novembre, Corinne Spilios, prend la direction du site PSA Peugeot Citroën de Mulhouse. Elle succède à Luciano Biondo, qui a décidé de quitter le Groupe.
Corinne Spilios, 43 ans, est diplômée des Hautes Etudes d’Ingénieur de Lille et de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers. Elle a débuté sa carrière chez PSA Peugeot Citroën en 1995 en tant qu’ingénieur qualité. Elle a ensuite occupé différentes fonctions industrielles, en particulier dans les métiers liés au Montage.

Depuis Septembre 2011, Corinne Spilios est Directrice de la qualité du site de Rennes."


Réaction de la CGT

Pour la CGT et son délégué syndical Julien Wostyn, "M.Biondo aura marqué son passage à Mulhouse par la suppression d'un millier d'emplois en une année.
A son arrivée en septembre 2012, le site employait 8850 salariés. Fin octobre 2013, il y avait 7889 salariés à l'effectif.
La production quotidienne, par contre, n'a pas changé dans le même intervalle (1117 v/j actuellement vs 1167).
C'est le seul bilan que tire la CGT du passage de M. BIONDO en tant que directeur du site."
LIRE AUSSI SON PORTRAIT (http://www.lalsace.fr/actualite/2012/10/13/luciano-biondo-les-griffes-du-chat)

Source : largus

soleron
18/11/2013, 23:13
Paris Auto Events change de tête


La branche évènementielle du groupe Utac-Ceram voit Denis Huille arriver à sa tête, en remplacement de Christian Shmaltz. M. Huille officiait jusqu'alors chez Citroën.

Le groupe Utac-Ceram, basé sur l'autodrome de Linas Monthléry, a organisé un évènement qui a permis entre autres au nouveau directeur de Paris Auto Events Denis Huille d'officialiser sa prise de fonctions. L'Utac Ceram (http://www.largus.fr/actualite-automobile/difficile-dobtenir-un-concensus-sur-les-consommations-au-niveau-mondial-2377368.html) a en effet recruté un nouveau dirigeant suite au départ de Christian Shmaltz, qui fera valoir ses droits à la retraite d'ici à la fin de l'année.

Denis Huille est désormais le directeur de toutes les activités évènementielles du groupe, tout en assumant la direction de la communication de l'Utac Ceram. http://pro.largus.fr/images/images/denis_huille2.jpg?0.3489452287713347 (http://pro.largus.fr/images/images/huille2.jpg?0.3489452287713347)

Ancien de Citroën Sport, du département presse, puis responsable du conservatoire de la marque aux chevrons, Denis Huille aura à coeur de développer encore plus l'activité évènementielle, via notamment l'ouverture d'un nouveau batiment dédié cet effet, le "1924".

Denis Huille a confié à L'argus qu'il avait "toujours rêvé de travailler pour un circuit". Sans doute a-t-il choisi le plus prestigieux !


Source : largus

soleron
19/11/2013, 20:02
Citroën C4 Picasso e-HDi 115 élu "Taxi de l’année 2013-2014



Comme chaque automne, les lecteurs du magazine L'Officiel du Taxi ont uni leurs voix à celles d'un jury composé de journalistes et d'acteurs du monde du taxi pour élire le "Taxi de l'Année".



http://referentiel.nouvelobs.com/file/6650579-citroen-c4-picasso-e-hdi-115-elu-taxi-de-l-annee-2013-2014.jpg

Citroën C4 Picasso e-HDi 115 élu "Taxi de l’année 2013-2014 ; Le « Trophée du Meilleur Rapport qualité/prix » a été décerné à la Skoda Octavia 1,6 TDI 105 chevaux, tandis que le « Prix du Design » a échoué à la Mercedes Classe E 220 BlueEfficiency. Image © DR

Magazine professionnel de référence du secteur, L’Officiel du Taxi s'enorgueillit de son indépendance qui garantit sa crédibilité. La remise du trophée du "Taxi de l'Année" s'en veut la démonstration : il s'appuie sur le jugement d'un jury composé des lecteurs de L’Officiel du Taxi — qui votent par correspondance — et d’un jury professionnel regroupant des journalistes de l’automobile et d’acteurs du taxi.

Cette année, Sandrine Ancel, rédactrice en chef de L’Officiel du Taxi et Christophe Susung, journaliste à L’Officiel du Taxi étaient assistés de Gilles Boulin, co-directeur de Gescop et gérant d’Alpha Taxis, de Christophe Bourroux, journaliste auto à RTL, de Jacques Frené, journaliste auto freelance, de Jacques Grandchamp, directeur réseau des Taxis Bleus, de Stanislas Grenapin, responsable des news pour Turbo sur M6 et de Vincent Poirot, responsable du Centre Taxis Services de G7 Taxi service. Ils eurent à examiner vingt-et-un nouveaux modèles, tous à motorisation Diesel, hybride-essence ou hybride-Diesel adaptés aux contraintes spécifiques des taxis et commercialisés pour la première fois (dans la version considérée) entre mai 2012 et juin 2013.

Au final, c'est le Citroën C4 Picasso (http://automobile.challenges.fr/comparatifs/20131031.LQA5329/comparatif-le-citroen-c4-picasso-face-a-son-meilleur-ennemi-le-renault-scenic.html) e-HDi 115 chevaux qui a été élu « Taxi de l’année 2013/2014 ». Le « Trophée du Meilleur Rapport qualité/prix » a été décerné à la Skoda (http://www.challenges.fr/tag/skoda) Octavia 1,6 TDI 105 chevaux, tandis que le « Prix du Design » a échoué à la Mercedes (http://www.challenges.fr/tag/mercedes-benz) Classe E 220 BlueEfficiency.

Source : challenge

soleron
19/11/2013, 20:25
PSA étudie une nouvelle source d’énergie, la combustion des métaux

Publié le 18/11/2013

http://www.ccfa.fr/IMG/arton128401.png?1384770127

Dans le cadre de sa démarche d’innovation collaborative, PSA Peugeot Citroën et le laboratoire orléanais Prisme travaillent sur la combustion des métaux. Lors de leurs premiers travaux, les chercheurs ont étudié l’énergie résultant de la combustion de l’aluminium, du fer et du magnésium.

Le métal oxydé, déjà utilisé comme combustible dans les fusées, offre une densité énergétique très élevée et présente par conséquent une alternative intéressante et à fort potentiel aux énergies fossiles. De nombreux freins restent néanmoins à lever avant que cette technologie puisse être prise en compte par le constructeur. Il faut, d’une part, travailler sur le processus de récupération des fumées issues de la combustion des métaux et, d’autre part, travailler sur le recyclage du métal oxydé.Resteraient ensuite à traiter les problématiques de l’approvisionnement et des infrastructures si le constructeur décidait de remplacer ses moteurs par un brûleur et d’utiliser les métaux comme source d’énergie.

Avant d’envisager cette éventualité, cette technologie pourrait toutefois être utilisée pour alimenter les batteries d’un véhicule électrique avec prolongateur d’autonomie.

Source : CCFA VIA (AUTOACTU.COM 18/11/13)

cuddles
20/11/2013, 08:43
PSA n est pas le leader français de dépots de brevets pour rien......et ça,les Chinois le savent.....:beret:

soleron
20/11/2013, 09:10
Déposer des brevets c est bien mais en faire quelque chose c est mieux

Samsung SIII

soleron
20/11/2013, 20:28
Comment PSA Peugeot Citroën invente la voiture de 2030

Publié le 20 novembre 2013 (http://blog.motorlegend.com/motorshift/2013/11/comment-psa-peugeot-citroen-invente-la-voiture-de-2030/) par Vincent Desmonts (http://blog.motorlegend.com/motorshift/author/vincent/)

http://blog.motorlegend.com/motorshift/files/2013/11/peugeot_ex1_concept-300x199.jpg (http://blog.motorlegend.com/motorshift/files/2013/11/peugeot_ex1_concept.jpg)Peugeot EX1 Concept

Chez tous les constructeurs, des armées d’ingénieurs travaillent d’arrache-pied sur les voitures que nous conduirons dans les 10 prochaines années. Mais après ? Comment imaginer l’auto des années 2025-2030 ? Quelle sera la place même de l’automobile à cette période ? Quels carburants et matériaux utilisera-t-elle ? Comment interagira-t-elle avec son conducteur ? Autant de questions complexes qui tiennent plus de la prospective et de la recherche fondamentale que de l’ingénierie classique. Chez PSA, on a décidé de confier ces études à un réseau scientifique baptisé StelLab, qui associe le constructeur à des universités et des écoles du monde entier. Après trois ans d’existence, le StelLab a dévoilé la semaine dernière les premiers résultats de ses travaux exploratoires.
Habituellement, les constructeurs automobiles ont le culte du secret : leurs recherches se font derrière de hauts murs ceinturés de barbelés, dans l’anonymat de laboratoires où les accès sont soigneusement filtrés. Chez PSA Peugeot Citroën, on a adopté une démarche sensiblement différente. Certes, le développement des prochains produits se fait toujours dans la confidentialité la plus totale. Mais pour les recherches plus avancées, PSA a adopté une démarche de « Open Innovation » : plutôt que de tout gérer en interne, le groupe a décidé de confier certains travaux à des étudiants et enseignants-chercheurs !
http://blog.motorlegend.com/motorshift/files/2013/11/stellab.jpg (http://blog.motorlegend.com/motorshift/files/2013/11/stellab.jpg)Regroupés au sein d’un réseau scientifique baptisé StelLab, on retrouve ainsi des institutions aussi variées que le CNRS, des universités, le Collège de France, l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) ou encore Mines ParisTech. Et si les travaux de ces chercheurs donnent évidemment lieu à des dépôts de brevets, ils débouchent aussi parfois sur l’édition de publications scientifiques. De l’innovation très « Open », donc.
http://blog.motorlegend.com/motorshift/files/2013/11/citroen_lacoste.jpg (http://blog.motorlegend.com/motorshift/files/2013/11/citroen_lacoste.jpg)Citroën Lacoste

Il faut dire que les sujets abordés n’auront pas de débouchés industriels avant dix ans : avec ces recherches, PSA veut surtout défricher les technologies qui équiperont nos autos à l’horizon 2025-2030. De toutes manières, au rythme habituel de renouvellement des modèles, la remplaçante de la nouvelle Peugeot 308 sera lancée dès 2020, c’est à dire… après demain. L’enjeu est donc ici d’avoir plusieurs coups d’avance, comme aux échecs !
Sur quels sujets travaillent ces divers « OpenLabs » ? Principalement sur trois axes : la dépollution (optimisation des moteurs, réduction des frictions, allègement), automatisation et connectivité (voiture autonome et connectée) et attractivité (rendre les innovations suffisamment intuitives pour qu’elles soient bien acceptées).
http://blog.motorlegend.com/motorshift/files/2013/11/peugeot_hx1_concept.jpg (http://blog.motorlegend.com/motorshift/files/2013/11/peugeot_hx1_concept.jpg)Peugeot HX1 Concept

Des exemples ? PSA travaille ainsi sur des carburants… solides ! Aluminium, magnésium ou fer sont étudiés afin de comprendre leur combustion, la dépollution associée et le recyclage du combustible. Le groupe étudie aussi des systèmes de buses injectant des flux d’air dans l’écoulement aérodynamique autour du véhicule afin de réduire la traînée. Les chercheurs tentent aussi de faire progresser les simulateurs de conduite, afin d’accélérer les développements technologiques. D’autres élaborent des interfaces homme-machine originales, utilisant les mouvements des doigts sur le volant pour commander le système d’info-divertissement.
http://blog.motorlegend.com/motorshift/files/2013/11/citroen_tubik_concept.jpg (http://blog.motorlegend.com/motorshift/files/2013/11/citroen_tubik_concept.jpg)Citroën Tubik Concept

PSA fait même appel à un… philosophe, afin de mieux comprendre la perception des technologies qu’ont les diverses cultures (asiatique notamment). Et c’est peut-être là le cœur du sujet : les innovations doivent être fonctionnelles et non intrusives afin d’être acceptées par le conducteur. Les assistances à la conduite vont se développer à vitesse grand V au cours des prochaines années, mais si elles interagissent avec l’utilisateur de manière agaçante (trop forte sensibilité, remontées d’information déstabilisantes…), celui-ci sera tenté de les désactiver et n’en verra pas les avantages.
Plus que les nouvelles technologies, l’enjeu sera donc surtout d’éviter de donner un sentiment d’overdose et de dépossession au conducteur des années 2020.

Ce contenu a été publié dans Stratégie (http://blog.motorlegend.com/motorshift/category/strategie/), Technologie et innovations (http://blog.motorlegend.com/motorshift/category/technologie-et-innovations/), Voiture verte (http://blog.motorlegend.com/motorshift/category/voiture-verte/) par Vincent Desmonts (http://blog.motorlegend.com/motorshift/author/vincent/), et marqué avec Citroën (http://blog.motorlegend.com/motorshift/tag/citroen/), Open Innovation (http://blog.motorlegend.com/motorshift/tag/open-innovation/), OpenLab (http://blog.motorlegend.com/motorshift/tag/openlab/), Peugeot (http://blog.motorlegend.com/motorshift/tag/peugeot/), PSA (http://blog.motorlegend.com/motorshift/tag/psa/), PSA Peugeot Citroën (http://blog.motorlegend.com/motorshift/tag/psa-peugeot-citroen/), StelLab (http://blog.motorlegend.com/motorshift/tag/stellab/). Mettez-le en favori avec sonpermalien (http://blog.motorlegend.com/motorshift/2013/11/comment-psa-peugeot-citroen-invente-la-voiture-de-2030/).

Source : moterlegend

soleron
21/11/2013, 07:20
Renault et PSA vont arrêter leur partenariat en France



* CE extraordinaires à Douvrin et Ruitz le 26 novembre
* Renault et PSA vont racheter leurs participations croisées
* Fin d'une collaboration entamée en 1969 dans les moteurs

PARIS, 20 novembre (Reuters) - Renault et PSA Peugeot Citroën vont annoncer la semaine prochaine la fin de plus de quarante ans de collaboration en France, laquelle prenait la forme de participations croisées dans deux sites de production d'organes mécaniques.

Le projet, qui concerne les usines de Douvrin et de Ruitz dans le Pas-de-Calais, sera présenté mardi lors de deux comités d'entreprise extraordinaires, ont indiqué des porte-parole des deux groupes.

"Renault et PSA étudient un projet d'évolution de leurs participations", a dit l'un d'entre eux, confirmant des informations rapportées par l'agence Bloomberg.
PSA va racheter la participation de 50% détenue par Renault dans l'usine de moteurs de Douvrin, qui produisait déjà depuis plusieurs années essentiellement pour Peugeot et Citroën. Renault rachètera quant à lui les 20% détenus par PSA dans l'usine de boîtes de vitesses de Ruitz (Société de transmissions automatiques, STA).

Les deux groupes ont souligné que le projet n'aurait pas d'impact sur l'emploi - le site de Douvrin emploie environ 3.000 personnes et celui de Ruitz 600 - mais refusé d'évoquer les termes financiers de la transaction.

La fin de cette collaboration, entamée en 1969 dans une région frappée par la fermeture des mines de charbon, montre à quel point les destinées industrielles des deux constructeurs automobiles français ont divergé une quarantaine d'années plus tard.


Le premier moteur de l'usine, le moteur "X" commun aux deux groupes, équipera à partir de 1972 les Peugeot 104 et Renault 14. La collaboration culminera avec la production française d'un moteur V6 destiné à concurrencer les grosses motorisations allemandes, mais qui sera arrêté en 2011.

Aujourd'hui, le site produit côté Renault les petits moteurs essence de la Twingo mais le constructeur compte plusieurs autres usines de motorisations, en France (Cléon) et en Europe, et se fournit également chez son partenaire Nissan.


Côté PSA, dont des sources ont indiqué qu'ils préparait un rapprochement avec le chinois Dongfeng après son alliance avec General Motors, 80% des moteurs et boîtes de vitesse sont encore fabriqués en France: à Douvrin, où PSA a développé avec BMW des moteurs essence équipant la Mini, et à Trémery (Moselle), premier site mondial en volume pour la fabrication de moteurs diesel. (Gilles Guillaume et Gwénaëlle Barzic, édité par Wilfrid Exbrayat)

Source : Reuters

soleron
21/11/2013, 19:47
Renault et PSA préparent pour 2016 un projet pilote de communication entre véhicules


http://www.ccfa.fr/IMG/arton128596.jpg?1385030890

Renault et PSA Peugeot Citroën viennent de terminer le test score@f (projet financé à 50-50 entre le privé - Renault, PSA, Hitachi, Cofiroute, etc. - et le public - BPIFrance, la région Ile-de-France et le département des Yvelines), qui prépare le déploiement des systèmes de transport intelligents coopératifs.

La prochaine étape, prévue pour 2016, est la validation des technologies à travers un projet pilote faisant intervenir 2 000 véhicules en conditions réelles.La communication des véhicules entre eux et avec l’infrastructure routière est une étape majeure à franchir pour réduire encore le nombre d’accidents mais aussi la pollution. « Aux Etats-Unis, un test en conditions réelles avec 3 000 véhicules a été lancé l’année dernière dans le Michigan.

Si le test est concluant, l’administration pourrait décider d’un déploiement obligatoire des systèmes de communication sur tous les nouveaux véhicules à l’horizon 2018 », explique Gérard Ségarra, pilote innovation ITS chez Renault.En Europe, tous les constructeurs travaillent sur le sujet. Réunis au sein du Car2car Communication Consortium, ils ont validé un standard de communication commun, un peu différent de celui des Etats-Unis, et ont commencé à valider des technologies dans le cadre de « field operational test » (FOT), six au total dont les résultats sont combinés et validés au sein de Drive C2X, un test central financé par l’Europe et piloté par Daimler, qui prendra fin mi-2014.« Les allemands, y compris Ford et Opel, ont deux ans d’avance sur le sujet.

Ils ont commencé des tests dès 2008 et y consacrent un budget 10 fois supérieur aux 6 millions d’euros investis dans le projet score@f », souligne M. Ségarra. Ce FOT français a pris fin le 30 septembre et doit maintenant déboucher sur un projet pilote en condition réelle. « Il fera intervenir 2 000 véhicules (Renault et PSA) équipés d’un système wifi amélioré, qui seront utilisés en conditions réelles sur un territoire donné où l’infrastructure routière sera elle aussi communicante », détaille-t-il.

Ce projet pilote ne sera pas mis en oeuvre avant 2016, le temps de monter le dossier, pour un financement européen, et de valider l’ensemble des technologies embarquées et en bord de route. Un test de communication véhicule-infrastructure sur un corridor routier réunissant Pays-Bas, Allemagne et Autriche, démarrera en revanche dès 2015.L’installation en série d’une technologie wifi embarquée permettant aux véhicules de communiquer entre eux ou avec l’infrastructure, à une distance maximale d’un kilomètre, devrait coûter « une trentaine d’euros, en plus du système télématique existant », estime M. Ségarra.

Dans un premier temps, ce système de communication permettra à l’infrastructure de donner des informations sur la circulation, sur des sujets pratiques ou touristiques. A terme, il pourrait agir directement sur le véhicule pour éviter un accident ou lisser la vitesse en ville pour s’adapter au rythme des feux ou dans les embouteillages pour un confort de conduite et une moindre pollution.

Un véhicule pourra alerter les autres d’un accident puis, à l’avenir, « avec la précision de localisation promise par Galileo, le système pourra gérer les intervalles entre véhicules équipés, sans avoir à recourir aux caméras et aux radars embarqués », prévoit M. Ségarra. (AUTOACTU.COM 21/11/13)

Source : CCFA

soleron
22/11/2013, 19:00
CHINE : la double offensive de la Marque se décline au salon de Canton





Du 21 au 30 novembre, CITROËN investit le salon de Canton, le deuxième plus grand salon automobile de l’année en Chine. Forte de 2 co-entreprises dans ce pays depuis 2012, la Marque y est présente avec deux stands : Dongfeng
CITROËN et DS. Alors que le premier met à l’honneur la Nouvelle C-Elysée produite à Wuhan, le second dévoile une création unique, la DS5 Golden Pearl, au moment où la DS5 produite localement conquiert ses premiers clients. Retour sur une double offensive plus que jamais en marche…


DongfenDongfeng CITROËN : une gamme toujours plus attractive avec la nouvelle C-Elysée


Le 26 septembre dernier, DongFeng CITROËN lançait la nouvelle CITROËN C-Elysée, produite localement dans l’usine de Wuhan 3, inaugurée en juillet dernier. Mise à l’honneur à l’occasion de la 11ème édition du salon de Canton, cette nouvelle berline tricorps, vient enrichir l’offre de la Marque sur le segment C, un segment incontournable qui représente plus d’une vente de VP sur 2 dans le pays et enregistre la plus forte croissance depuis le début de l’année (+25 %).

Attractive et accessible, la nouvelle CITROËN C-Elysée offre une synthèse produit complémentaire à la
gamme jusque-là proposée par DongFeng CITROËN sur le segment C, avec les C-Quatre et C4 L. Ces
dernières rencontrent déjà un vif succès auprès de la clientèle chinoise, puisqu’elles totalisent à elles deux 55 % des ventes de la co-entreprise, contribuant ainsi largement aux bonnes performances de DongFeng CITROËN, dont les ventes progressent plus rapidement que le marché chinois depuis le début de l’année (+23,9 % sur un marché à +18,1 %). Ainsi, avec la nouvelle CITROËN C-Elysée, la Marque se dote d’un atout clé pour accélérer son développement en Chine.

DS : l’offre premium française en Chine portée par le lancement de la DS5


En première mondiale au salon de Canton, DS dévoile sur son stand une création unique, expression du
meilleur du luxe à la française, la DS5 Golden Pearl. Ce concept rend hommage aux univers de la
joaillerie, de la maroquinerie et de l’orfèvrerie au travers du travail des couleurs et matières. Chromes, cuirs, surpiqures, soie, bois d’ébène, etc. : le raffinement et le soin apporté à chaque détail sont au coeur de cette création. Ecrin idéal pour ce concept, la DS5 est au coeur de l’offensive de DS en Chine.

En effet, ce modèle est désormais produit localement pour le marché chinois, sur le nouveau site de production de Shenzhen, et a été lancé commercialement le 27 septembre dernier. Le développement de DS s’appuie par ailleurs sur un réseau qui comptera 52 DS STORE couvrant les villes les plus importantes du pays, en fin d’année. Côté produit, DS ne compte pas s’arrêter là puisque deux nouveaux modèles produits localement, seront lancés en Chine en 2014 sur le segment C : une berline tricorps et un SUV.


Source : CITROEN PRESSE

http://www.carnewschina.com/wp-content/uploads/2013/11/citroen-ds5-golden-pearl-1.jpg

http://www.carnewschina.com/wp-content/uploads/2013/11/citroen-ds5-golden-pearl-2.jpg

http://www.carnewschina.com/wp-content/uploads/2013/11/citroen-ds5-golden-pearl-6.jpg

http://www.carnewschina.com/wp-content/uploads/2013/11/citroen-ds5-golden-pearl-5.jpg

http://www.carnewschina.com/wp-content/uploads/2013/11/citroen-ds5-golden-pearl-7.jpg

Images : Worldscoop

soleron
22/11/2013, 19:27
Citroën DS : réel succès ou bilan mitigé ?


Citroën (http://abcmoteur.fr/tag/citroen/) a lancé il y a trois ans sa ligne DS (“Distinctive Series”). L’offre DS a commencé avec la DS3 (http://abcmoteur.fr/tag/ds3/)avant de s’étendre avec la DS4, la DS5 puis la DS3 Cabrio en 2013. La ligne DS représente à l’heure actuelle 18 % des ventes de Citroën en Europe

.http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/11/DS-World-Shanghai-Citroen-576x335.jpg (http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/11/DS-World-Shanghai-Citroen.jpg)

La marque aux chevrons a ouvert son premier DS World à Shanghai (Chine) au printemps 2013 et le deuxième se dévoilera fin novembre à Paris (rue François 1er – Paris 8ème arrondissement). Il ne s’agit pas à proprement parler de concessionnaires, mais plutôt de vitrines en l’honneur de la marque à l’image de l’espace C_42 de Citroën sur les Champs-Elysées.

http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/11/Citroen-DS3-Faubourg-Addict-576x219.jpg (http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/11/Citroen-DS3-Faubourg-Addict.jpg)


En France, la DS3 pointe à la 20ème place des ventes sur les trois premiers trimestres de 2013 (18.600 ventes). Ses ventes sont éloignées des ténors de la catégorie (Peugeot 208 (http://abcmoteur.fr/sorties/decouverte-essai-peugeot-208-portugal/), Renault Clio IV (http://abcmoteur.fr/nouveautes/nouvelle-clio-iv-2012-moteurs-images-officielles/) dont les ventes sont de l’ordre de 70.000 exemplaires) mais leurs tarifs ne sont pas vraiment comparables. Il faut plutôt chercher ses concurrentes au niveau de l’Audi A1 (http://abcmoteur.fr/essais/essai-audi-a1-sportback-1-6-tdi-90-s-tronic-ambition-luxe/) et de la Mini, voire de l‘Opel Adam (http://abcmoteur.fr/nouveautes/adam-2013-date-sortie-moteur-prix-petite-opel/). Considérant ces modèles, la DS3 pointe largement en tête avec près du double des ventes d’A1 et du triple des ventes de Mini.D’autre part, la DS3 ne semble pas être affectée par l’apparition des SUV compacts qui réalisent d’excellents chiffres. Le Renault Captur (http://abcmoteur.fr/nouveautes/renault-captur-images-officielles-crossover/) s’est vendu à 22.600 exemplaires sur les 2ème et 3ème trimestres et le Peugeot 2008 (http://abcmoteur.fr/nouveautes/peugeot-2008-equipements-moteurs-prix-date-de-sortie/) à 13.800 exemplaires contre 12.700 DS3 sur la même période. Néanmoins, sur les 3 premiers trimestres, les ventes de la DS3 sont stables par rapport à la même période en 2012 (- 700 véhicules vendus).

http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/11/Citroen-DS4-576x313.jpg (http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/11/Citroen-DS4.jpg)

En France, la DS4 se défend plutôt bien : elle se place 36ème des meilleures ventes sur les 3 premiers trimestres 2013 avec 9.200 ventes, juste derrière l’Audi A3 (http://abcmoteur.fr/nouveautes/nouvelle-audi-a3-2012-images-officielles-moteurs/), la Mercedes Classe A (http://abcmoteur.fr/nouveautes/nouvelle-classe-a-2012-mercedes-totalement-revue/) (10.200 ventes chacune) et la Série 1 (9.300 ventes). La DS5 (6.500 ventes) se défend tout aussi bien face aux Audi (http://abcmoteur.fr/tag/audi/) A4 (5.300 ventes) et Mercedes Classe C (4.500 ventes).Au niveau mondial, Citroën a vendu près de 400.000 DS dont plus de deux tiers sont des DS3. La part de DS3 devrait s’éroder dans les prochains mois dès lors que Citroën a lancé un nouveau site de production en Chine depuis fin septembre avec son partenaire chinois Changan.
http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/11/Citroen-DS5-576x262.jpg (http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/11/Citroen-DS5.jpg)

Sur ce site, la marque française a commencé la production de la DS5 suivie au début de l’année 2014 d’une berline (http://abcmoteur.fr/tag/berline/) tri-corps, dont le gabarit sied mieux à la population chinoise. Fin 2014, la gamme DS devrait s’enrichir d’un SUV (inspiré du concept Wild Rubis (http://abcmoteur.fr/concept-car/premieres-images-citroen-ds-wild-rubis-concept/)) dont il n’est pas prévu, à priori, de dérivé pour le marché européen. Enfin, à moyen terme, toujours destiné au marché chinois, Citroën devrait proposer une limousine haut de gamme.
http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/11/Citroen-Wild-Rubis-576x324.jpg (http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/11/Citroen-Wild-Rubis.jpg)

Au final, Citroën semble avoir trouvé une bonne stratégie avec sa ligne DS : le blason se vend bien en Europe (notamment en France) et bénéficie d’une bonne image de marque acquise en un laps de temps très court grâce aux multiples victoires de Sébastien Loeb en rallye et à l’utilisation d’une DS5 hybride par le Président de la République en tant que véhicule d’apparat.
http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/11/Sebastien-Loeb-RAC-2012-576x340.jpg (http://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/11/Sebastien-Loeb-RAC-2012.jpg)

L’avenir pour les déclinaisons DS est désormais tourné vers la Chine où Citroën semble décidé à adapter désormais son offre pour le marché chinois entre véhicules à bas prix (C-Elysée) et véhicules de standings (futurs modèles de la gamme DS).
Sources : http://abcmoteur.fr (http://abcmoteur.fr/), La Tribune, CCFA

soleron
22/11/2013, 19:34
PSA MULHOUSEUne menace qui se précise



http://www.lalsace.fr/fr/images/B8BA505D-957E-48B4-9D72-48D3EC250A73/ALS_03/la-ligne-c4-ds4-qui-fonctionne-aujourd-hui-avec-seulement-une-equipe-et-demi-pourrait-prochainement-etre-mise-sous-cocon-archives-thierry-gachon.jpg

La ligne C4-DS4, qui fonctionne aujourd’hui avec seulement une équipe et demi, pourrait prochainement être « mise sous cocon ». Archives Thierry Gachon





La direction de PSA a confirmé, hier, qu’un groupe de travail examinait l’intérêt de maintenir à Mulhouse deux lignes de montage.


C’est un article du Figaro paru hier matin qui a mis le feu aux poudres et largement alimenté les discussions du Comité central d’entreprise convoqué ce jeudi. Il confirme ce que nous écrivions déjà dans L’Alsace du 1er octobre, à savoir que l’une des deux lignes de montage du site PSA de Mulhouse, mais aussi de Poissy, pourrait être supprimée.

Le plan de charge présenté le 6 décembre
« Mise sous cocon » serait l’expression utilisée lors de l’annonce attendue prochainement, peut-être le 6 décembre, à l’occasion de la présentation du plan d’activité à moyen terme de l’usine mulhousienne.

Cette mise en sommeil d’une partie des capacités de production de Mulhouse et Poissy a pour but de rétablir la rentabilité de l’activité de PSA qui subit l’atonie du marché européen. PSA vise une utilisation à 100 % de son outil de production, contre 73 % seulement aujourd’hui.

Interrogé hier lors du CCE, le directeur des ressources humaines, Philippe Dorge, a rappelé que le président du directoire, Philippe Varin, avait, en ouverture des négociations sur le Nouveau contrat social (NCS), indiqué que pour les sites en deçà de 250 000 véhicules par an, la question de la 2e ligne de production pourrait être abordée. Or, le site mulhousien a produit 225 000 voitures en 2012 et sera, comme les autres usines françaises, à un niveau encore inférieur en 2013. « C’est une étude longue et complexe » , a, selon un participant, souligné Philippe Dorge, avant de préciser : « Il est vrai que deux groupes de travail, à Mulhouse et Poissy, ont été constitués, mais il faudra attendre quelques mois pour en connaître les résultats… Par contre, au travers du NCS, il y a un engagement pris pour un nouveau véhicule en 2016 et au vu de la durée de vie d’un véhicule qui est de trois à quatre ans, on est bien au-delà de 2017. La route est tracée, le plan de charge pour Mulhouse sera présenté, en toute transparence, le 6 décembre en comité d’établissement extraordinaire » , a conclu M. Dorge.


Quelles conséquences sur l’emploi?
Le site de PSA Mulhouse, qui vient de changer de directeur après la démission surprise de Luciano Biondo, est aujourd’hui confronté à une situation paradoxale, avec une ligne de production qui tourne à plein régime pour répondre à la demande commerciale de la Peugeot 2008 et une ligne C4-DS4 sous-utilisée du fait de la situation du marché européen.

L’arrêt d’une des deux lignes de montage à Mulhouse, qui emploie aujourd’hui 7900 personnes et s’apprête à recruter 150 intérimaires pour augmenter les cadences de production de la 2008, aurait des conséquences aujourd’hui difficilement quantifiables en termes d’emplois. Le NCS prévoit des mesures de mobilité interne, auxquelles s’ajoutent les départs à la retraite qui ne seraient pas remplacés.

Source : lalsace

soleron
24/11/2013, 08:37
PEUGEOT (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-action-peugeot-bourse-paris,XPAR,UG,FR0000121501,ISIN.html) : Pour se rapprocher de Dongfeng, PSA changerait de patron


http://bourse.lesechos.fr/medias/2013/11/23/932005_1385232855_198831-1264178023-peugeot-varin.jpg (http://bourse.lesechos.fr/medias/2013/11/23/932005_1385232855_198831-1264178023-peugeot-varin.jpg)
Philippe Varin, Président du Directoire PSA Peugeot Citroën


PARIS/PEKIN, 23 novembre (Reuters) - PSA Peugeot (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-peugeot-bourse-paris,XPAR,UG,FR0000121501,ISIN.html) Citroën reçoit des candidats pour remplacer son président du directoire Philippe Varin pour répondre au souhait de son partenaire chinois Dongfeng pour qui une alliance plus étroite entre les deux groupes doit être accompagnée d'un changement de direction, apprend-on samedi.

C'est Philippe Varin lui-même qui dirige le recrutement de son successeur. Celui-ci devra avoir les compétences et l'expérience nécessaires à la direction d'une alliance internationale entre constructeurs automobiles, expliquent deux personnes au fait des discussions.

Dongfeng a mis l'accent sur ces qualités lors des discussions sur une alliance en capital et une coopération industrielle accrue entre les deux groupes.

Les personnes interrogées ont souhaité conserver l'anonymat parce que les discussions, expliquent-elles, sont confidentielles.

S'exprimant samedi à Berlin lors d'une conférence, Philippe Varin a refusé de confirmer une information du journal Le Figaro de samedi selon laquelle le constructeur français pourrait engager l'ancien numéro deux de Renault (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-renault-bourse-paris,XPAR,RNO,FR0000131906,ISIN.html), Carlos Tavares, comme second.
"Je suis désolé, j'ai un avion à prendre", a déclaré Philippe Varin à la presse après la conférence.
Philippe Varin, âgé de 61 ans, a pris la tête de PSA en 2009 après avoir dirigé le groupe de sidérurgie anglo-néerlandais Corus.

Confronté à l'une des crises les plus graves de l'histoire du constructeur automobile à cause de la chute de ses ventes en Europe à partir de 2011, le président du directoire a lancé un vaste plan social en France et conclu une alliance en février 2012 avecGeneral Motors (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-general-motors-company-bourse-nyse,XNYS,US37045V1008,GM,TICK.html) pour obtenir un soutien financier et accélérer l'internationalisation de PSA.

EXEMPLE A SUIVRE
Mais le rapprochement avec GM, dont la conclusion n'a pas fait l'unanimité au sein de la famille Peugeot (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-peugeot-bourse-paris,XPAR,UG,FR0000121501,ISIN.html), s'est révélé pour l'heure d'envergure plus limitée que les ambitions initiales le laissaient entendre.

PSA, qui cherche maintenant à lever quatre milliards d'euros, selon le Monde de cette semaine, s'est donc tourné également vers le chinois Dongfeng afin d'élargir le spectre de leur coentreprise à d'autres marchés asiatiques.

Selon une source proche de la stratégie du groupe chinois, le président de Dongfeng, Xu Ping, considère l'alliance Renault (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-renault-bourse-paris,XPAR,RNO,FR0000131906,ISIN.html)-Nissan , forgée en 1999, comme un exemple à suivre pour les discussions engagées avec PSA.
"Mais Dongfeng se demande s'il y a un dirigeant capable de piloter une alliance Dongfeng-PSA de la manière dont Carlos Ghosn (PDG de Renault (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-renault-bourse-paris,XPAR,RNO,FR0000131906,ISIN.html)-Nissan) a transformé Nissan", commente-t-on.
Renault, qui a volé à la rescousse de Nissan il y 14 ans, bénéficie aujourd'hui des bons résultats financiers de son partenaire japonais et de sa présence aux Etats-Unis (http://bourse.lesechos.fr/recherche/recherche.php?rech_infos=1&exec=1&texte=Etats-Unis) et enChine (http://bourse.lesechos.fr/recherche/recherche.php?rech_infos=1&exec=1&texte=Chine), où la marque au losange est absente.

Selon une autre source, le processus de recrutement du successeur de Philippe Varin n'est "pas loin de se conclure".
Parmi les noms qui circulent figure celui de Carlos Tavares, 55 ans. L'ancien numéro deux de Renault a brutalement quitté ses fonctions et le groupe après avoir dit publiquement en août, à la surprise générale, qu'il aimerait diriger un autre constructeur étant donné qu'il était peu probable qu'il puisse gravir d'autres échelons dans la hiérarchie de Renault.

Carlos Tavares n'a pu être joint dans l'immédiat samedi pour faire un commentaire. Il a commencé sa carrière chez Renault en 1981 avant de rejoindre Nissan 23 ans plus tard et de diriger la branche Amériques du constructeur japonais.

Selon des informations de presse, l'ancien directeur général délégué de Renault a déjà été pressenti à d'autres postes de direction, comme chez le constructeur de voitures de sport Aston Martin, en remplacement d'Ulrich Bez. (Avec Gilles Guillaume et Danielle Rouquié pour le service français)

Source : lesechos

devilcoq
24/11/2013, 19:21
tavares va chez aston normalement ...

soleron
24/11/2013, 19:28
C est ce qui avait ete annonce il y a quelques semaines mais aucune confirmation

Samsung SIII

soleron
25/11/2013, 07:03
Carlos Tavares en piste pour diriger PSA










http://www.lefigaro.fr/medias/2013/11/24/PHO77e53c1a-552b-11e3-a6f7-9395e1a84972-805x453.jpg

INFO LE FIGARO - L'ex-numéro deux de Renault arrive chez PSA Peugeot Citroën. Il succédera à Philippe Varin à la tête du constructeur en crise.
















Ce n'est plus qu'une question de jours. Selon nos informations, PSA (http://plus.lefigaro.fr/tag/psa)va, sauf coup de théâtre, annoncer très rapidement le recrutement de Carlos Tavares (http://plus.lefigaro.fr/tag/carlos-tavares). L'ancien directeur général délégué de Renault (http://plus.lefigaro.fr/tag/renault-nissan), débarqué cet été par Carlos Ghosn (http://bourse.lefigaro.fr/indices-actions/actu-conseils/renault-le-bras-droit-de-carlos-ghosn-debarque-487015), devrait rejoindre le constructeur en difficulté comme numéro deux de Philippe Varin et prendre la tête de la division automobile du constructeur. Mais, implicitement ou explicitement, son arrivée enclenchera aussi le processus de succession de Philippe Varin. Carlos Tavares pourrait ainsi le remplacer l'an prochain. «L'assemblée générale serait une échéance logique», explique un proche du dossier.

La révélation d'un processus de recrutement en cours chez PSA a un peu bousculé les calendriers à l'intérieur du groupe. Carlos Tavares a déjà rencontré les hommes clefs de la famille Peugeot et Philippe Varin, mais aussi Geoffroy Roux de Bézieux, le numéro deux du Medef (http://plus.lefigaro.fr/tag/medef)qui préside le comité des nominations du conseil de surveillance de PSA. Et sa candidature - parmi d'autres en interne et en externe - ferait aujourd'hui l'unanimité.

Chez un PSA en crise profonde, le passage de témoin devra impérativement se dérouler sans heurts. Selon un proche du dossier, c'est Philippe Varin lui-même qui a enclenché le processus. À 61 ans, celui qui dirige le groupe depuis près de cinq ans a immédiatement besoin de renfort pour gérer PSA au quotidien, tandis que lui-même est monopolisé par les négociations en cours sur l'augmentation de capital et les partenariats stratégiques du groupe. Des négociations qui lui font parcourir le monde, de Detroit à Pékin, à un rythme effréné et qu'il veut mener à leur terme. Ensuite, Philippe Varin souhaiterait passer le témoin une fois ces opérations réalisées. En participant au choix de son successeur, il réussirait une sortie par le haut, qui n'était pas acquise au vu des tensions qui ont émaillé sa relation avec la famille Peugeot, actionnaire de référence du groupe.

Lever jusqu'à 4 milliards d'euros

«PSA a besoin d'un patron venant de l'automobile, qui ait les épaules assez larges pour vendre, le cas échéant au marché, l'augmentation de capital qui se prépare», explique un proche du dossier. Carlos Tavares répond à cette double exigence. Car l'ex-numéro deux de Renault est «tombé dans l'automobile quand il était petit»: il avait rejoint la marque au losange à l'âge de 23 ans. Aujourd'hui âgé de 55 ans, il a publiquement affiché cet été ses ambitions: devenir PDG d'un groupe automobile. Une déclaration fracassante dont Carlos Ghosn a tiré les conséquences en le démissionnant. Depuis, le nom de l'ambitieux patron d'origine portugaise a souvent été cité, chez General Motors ou encore chez Aston Martin. Carlos Tavares devrait donc finalement rester en France.

«Son recrutement lève une hypothèque sur la gouvernance future du groupe. Et c'est un nom sur lequel les investisseurs pourraient être prêts à miser», confie un bon connaisseur du groupe. Autant dire que l'arrivée de Carlos Tavares pourrait relancer les spéculations sur l'avenir de PSA. Les débats se focalisent sur une alternative, avec de nombreuses variantes: soit le constructeur lance une augmentation de capital réservée à l'État français et au chinois Dongfeng (http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/11/21/97002-20131121FILWWW00887-renault-devrait-bientot-s-implanter-en-chine.php), avec lequel il nouerait un partenariat renforcé, soit il ouvre cette opération à tous, ce qui limiterait le poids du groupe chinois et laisserait plus d'options ouvertes pour l'avenir. Dans les deux cas, il faudra lever 3 à 4 milliards d'euros - des cessions d'actifs pouvant compléter l'apport d'argent frais.

Source : lefigaro

Ca se précise !!

soleron
25/11/2013, 19:29
Carlos Tavares, ex-numéro deux de Renault, futur président de PSA


Paris (AFP) - 25.11.2013 17:55


L'ex-numéro deux de Renault Carlos Tavares, évincé en août dernier pour avoir évoqué publiquement son ambition de prendre la tête d'un groupe automobile, rejoint PSA Peugeot Citroën pour succéder, courant 2014, à l'actuel président du directoire Philippe Varin.



http://www.tv5.org/TV5Site/info/afp/francais/journal/eco/cec32b194774fcd2290371ce6a4976aeb67d662a.jpg (http://www.tv5.org/TV5Site/info/afp/francais/journal/eco/cec32b194774fcd2290371ce6a4976aeb67d662a.jpg)
Carlos Tavares, alors directeur général délégué aux opérations de Renault, le 18 décembre 2012 à Pont-l'Abbé
afp.com - Fred Tanneau



http://www.tv5.org/TV5Site/info/afp/francais/journal/eco/ed8ca104a796c8704021b0ab3670e6a99f675a8b.jpg (http://www.tv5.org/TV5Site/info/afp/francais/journal/eco/b5a1499b9cecfa03b64a08803c218a4993cf44f9.jpg)
Le président du directoire de PSA Peugeot Citroën Philippe Varin, le 29 octobre 2013 à Douvrin, dans le nord de la France
afp.com - Philippe Huguen


L'ex-numéro deux de Renault Carlos Tavares, évincé en août dernier pour avoir évoqué publiquement son ambition de prendre la tête d'un groupe automobile, rejoint PSA Peugeot Citroën pour succéder, courant 2014, à l'actuel président du directoire Philippe Varin.

"Le conseil de surveillance a choisi Carlos Tavares pour succéder à l'actuel président du directoire. Dans ce but, Carlos Tavares siègera au directoire à compter du 1er janvier 2014 jusqu'à sa nomination à la présidence du directoire, dans le courant de l'année 2014", indique lundi le constructeur dans un communiqué.

Philippe Varin, 61 ans, avait été appelé en juin 2009 à la présidence du directoire de PSA Peugeot Citroën, puis renouvelé dans son mandat.

Le constructeur précise que "pendant cette période, Philippe Varin poursuivra sa mission de président du directoire et aura notamment la responsabilité de mener à bien les discussions stratégiques entamées avec les partenaires. Carlos Tavares prendra connaissance de l'entreprise et de ses défis, il travaillera avec le directoire sur les plans d'actions destinés à poursuivre le redressement de l'entreprise".

Cité dans ce communiqué, le président du conseil de surveillance de PSA Thierry Peugeot indique qu'"en choisissant Carlos Tavares, professionnel réputé de l'automobile, pour succéder à Philippe Varin en 2014, le conseil de surveillance s’assure que la stratégie de redressement et de développement menée depuis plusieurs années pour surmonter la crise sera poursuivie et exécutée dans la continuité".

Les partenaires sociaux ont reçu lundi dans la matinée une invitation pour un comité de liaison, qui s'est tenu en fin de journée.

La CGT, dans un communiqué, a jugé "vraisemblable que le choix de la famille Peugeot se soit porté sur M. Tavares, en partie parce que c'est cette même politique qu'il a menée chez Renault au détriment de l'emploi et des acquis sociaux".

Contexte économique difficile pour PSA
Le cours de Bourse de PSA a été soutenu lundi par les informations de presse sur cette possible arrivée, ainsi que par l'accord international sur l'Iran qui devrait bénéficier au secteur automobile. L'action du groupe a fini la séance sur un bond de 5,08% à 10,75 euros, tandis que l'indice CAC 40 gagnait 0,55%.

"Varin paraît un peu trop lié à la famille Peugeot. Tavares a un profil plus indépendant et pourrait apporter une vision plus neuve, ce qui est plutôt bien perçu par le marché", a expliqué un vendeur d'actions parisien.

L'ex-numéro deux de Renault, Carlos Tavares, avait été brutalement évincé de ses fonctions en août dernier pour avoir évoqué un avenir en dehors du groupe.

Son arrivée intervient dans un contexte économique difficile pour PSA, dont le chiffre d'affaires a baissé de 3,8% sur les neuf premiers mois de l'année 2013. PSA continue de subir la mauvaise santé du marché européen, où il réalise plus de la moitié de ses ventes : en octobre, elles y ont baissé de 0,9%.

Le groupe a lancé en 2012 un vaste plan de restructuration de ses activités en France, et pour rétablir la rentabilité de son activité en Europe, pourrait mettre en sommeil une partie des capacités de production de ses usines de Mulhouse (Haut-Rhin) et Poissy (Yvelines).

Le Parisien, dans son édition de dimanche, a par ailleurs affirmé que PSA s'était résolu à remplacer M. Varin "pour plaire à son partenaire chinois Dongfeng". Une explication démentie par la direction de PSA.

Le constructeur français poursuit ses discussions avec Dongfeng en vue d'une entrée de ce dernier à son capital. Une telle alliance faciliterait le développement du Français qui cherche à se renforcer à l'international, notamment en Chine, en Amérique latine et en Russie.
PSA et Dongfeng possèdent déjà une coentreprise, DPCA, qui exploite trois usines à Wuhan (centre-est de la Chine). Le directeur général de Dongfeng, Zhu Fushou, avait fait savoir fin octobre que le groupe s'interrogeait toujours sur "la rationalité" d'une prise de participation dans le numéro un français de l'automobile.

"PSA Peugeot Citroën confirme étudier des nouveaux projets de développement industriel et commercial avec différents partenaires, ainsi que les modalités de financement qui les accompagneraient. Aucun de ces projets n’est arrivé à maturité à ce stade", avait commenté le groupe.


Source : © 2013 AFP

soleron
25/11/2013, 19:32
Voila c'est confirmé, et vu qu'il est assez friand de sport auto, y a peut etre plus de chance de voir des Racing sur toute la gamme !!

soleron
25/11/2013, 19:40
Frédéric Banzet: "La gamme DS a tiré Citroën vers le haut"

Le directeur général de Citroën était l'invité de BFM Business ce lundi 25 novembre. A l'occasion de l'ouverture d'une concession parisienne uniquement dédiée à DS, il détaille la success-story de la marque mythique.


http://www.bfmtv.com/i/580/290/805506.jpgFrédéric Banzet était l'invité de Stéphane Soumier dans Good Morning Business ce lundi 25 novembre. (BFM Business)

1 / 1

PEUGEOThttp://www.cbfmweb.mdgms.com/charts/valeur.chart?WIDTH=180&HEIGHT=133&TIME_SPAN=1D&ID_NOTATION=2012178 (http://www.bfmtv.com/economie/bourse/action/peugeot-FR0000121501/)


Citroën inaugure le DS World Paris, ce lundi 25 novembre, rue François 1er à Paris, en plein triangle d'or et à deux pas des Champs Elysées et de l'avenue Montaigne et ses boutiques de luxe.

Cet espace dédié à la gamme "premium" de la marque aux chervons ouvrira ses portes mercredi 27 novembre au public. Il s'agit du second DS World après celui de Shanghai. Contrairement aux traditionnelles concessions, ce lieu est entièrement dédié à la DS. Il s'agit de mettre en valeur cette "success story française", comme l'a défini Frédéric Banzet, directeur général de Citroën, dans GOOD Morning BFM Business ce matin.

La ligne a été lancée en 2009, au moment où "Citroën annonce qu'elle change son image", rappelle Frédéric Banzet. Le constructeur change de logo, et décide d'utiliser le nom DS, un nom "mythique qui incarne notre patrimoine".

400.000 modèles vendus

A l'époque, c'était un pari. "Beaucoup d'observateurs étaient très sceptiques sur le fait qu'un généraliste" parvienne à "faire renouer l'automobile française avec le premium". Mais "quatre ans plus tard, 400.000 modèles DS ont été vendus", se félicite le patron de Citroën: 250.000 DS3, 100.000 DS4 et 50.000 DS5.

Une success story français donc, mais aussi chinoise: "nous avons démarré la production de la DS5 en Chine (http://www.bfmtv.com/economie/peugeot-ds-franchit-un-nouveau-cap-chine-611830.html) dans notre usine de Shenzhen". Et d'ailleurs, le DS World parisien qui ouvre ce lundi, est autant dédié aux acheteurs français qu'aux touristes chinois.

Depuis que le concept est lancé, le positionnement de la marque DS n'est-il pas freiné par Citroën? Ce n'est pas "ce que nous disent nos clients", souligne Frédéric Banzet pour qui "au contraire, DS a tiré Citroën vers le haut".

S'il y a une marque légitime pour effectuer ce grand écart, c'est bien Citroën, qui "dans le passé, exposait dans le même show-room, côte-à-côte, une DS et une deux-chevaux", rappelle son directeur général.

http://fr-groupe01.vp.videoplaza.tv/creatives/assets/b4e30e98-1528-40e0-b3b4-3fa423c965f4/3a678182-029f-43d8-94c4-240b70dea3c2.mp4

Source : BFMTV

soleron
26/11/2013, 07:13
L'ACTRICE SOPHIE MARCEAU FAIT LA PROMOTION DE LA DS5 SUR LE STAND CITROËN LORS DU 11E SALON DE...

Sophie Marceau (http://www.purepeople.com/people/sophie-marceau_p52) était une magnifique ambassadrice française lors de 11e Salon de l'automobile de Guangzhou en Chine le 21 novembre. L'actrice faisait la promotion de la DS5 sur le stand Citroën. Quatre jours plus tard, Citroën inaugure le DS World Paris, ce lundi 25 novembre, rue François-1er à Paris, en plein triangle d'or et à deux pas des Champs-Élysées et de l'avenue Montaigne et ses boutiques de luxe.
Après avoir été remarquée au côté de Natalie Portman (http://www.purepeople.com/people/natalie-portman_p813) lors duvernissage (http://www.purepeople.com/article/natalie-portman-et-sophie-marceau-enivrantes-a-paris-pour-une-soiree-d-art_a131592/1) de l'exposition Miss Dior au Grand Palais le 12 novembre, on retrouve désormais l'héroïne de La Boum à l'autre bout du monde pour promouvoir la création automobile française. Sans son amoureux Christophe Lambert (http://www.purepeople.com/people/christophe-lambert_p339) - que l'on n'a pas vu avec elle depuis la première de Skyfall (http://www.purepeople.com/article/skyfall-sophie-marceau-et-christophe-lambert-amoureux-pour-james-bond_a109110/1)en octobre 2012 -, la star française de 47 ans est radieuse dans sa robe blanche aux manches en dentelle.


Depuis plus de trente ans, Sophie Marceau a réussi à conserver sa popularité (http://www.purepeople.com/article/sophie-marceau-preferee-a-marion-cotillard-et-vanessa-paradis_a88553/1)intacte dans le coeur des Français. Mais ce n'est pas tout, la notoriété de la comédienne de 46 ans est aussi immense aux quatre coins du monde (http://www.purepeople.com/article/quand-la-belle-sophie-marceau-s-exporte-dans-le-monde-entier_a31937/1), comme en Chine (http://www.purepeople.com/article/les-tribulations-de-sophie-marceau-en-chine_a30192/1). L'an dernier, elle était à Pékin dans un palace de la capitale chinoise, afin depromouvoir le cinéma français (http://www.purepeople.com/article/sophie-marceau-desiree-au-bout-du-monde-les-chinois-aiment-bien-ma-tronche_a111335/1) dans l'empire du Milieu. Égérie de charme du septième art français, elle ne manie pas pour autant la langue de bois.

''Les Chinois aiment bien ma tronche", s'amusait à dire en 2012 à l'AFP Sophie Marceau pour tenter d'expliquer sa popularité en Asie. L'actrice plaisante, mais son ton devient plus sérieux lorsqu'elle aborde le sujet de la promotion du cinéma français à l'étranger, loin derrière les grosses machines américaines : "Nous, on est un peu faibles là-dessus. La France ne s'est jamais beaucoup préoccupée d'exporter sa culture, parce qu'on est un peu prétentieux, on pense que ce sont les gens qui vont venir à nous. [...] Je trouve quand même dommage que notre président n'ait jamais mis les pieds en Chine, je trouve cela assez choquant, même." Elle se félicite par ailleurs, "malgré un quotat très limité avec trois ou quatre films français autorisés en Chine", d'en avoir "quasiment un chaque année".

Dernièrement vue au cinéma dans le drame Arrêtez-moi au mois de février, Sophie Marceau fera son retour dans Pressentiment (http://www.purepeople.com/article/sophie-marceau-apres-lol-sa-rencontre-romantique-avec-francois-cluzet_a111407/1) de Lisa Azuelos, celle qui l'avait dirigée dans LOL (2008), aux côtés de François Cluzet (http://www.purepeople.com/people/francois-cluzet_p703). Puis, elle sera la partenaire de Patrick Bruel (http://www.purepeople.com/people/patrick-bruel_p15) dans la nouvelle réalisation deTonie Marshall (http://www.purepeople.com/people/tonie-marshall_p601), Addicts (http://www.purepeople.com/article/sylvie-vartan-devient-la-mere-de-patrick-bruel_a124035/1) (octobre 2014).


http://static1.purepeople.com/articles/1/13/22/51/@/1310590-sophie-marceau-fait-la-promotion-de-la-620x0-1.jpg




L'actrice Sophie Marceau fait la promotion de la DS5 sur le stand Citroën lors du 11e salon de l'automobile à Guangzhou en Chine le 21 novembre 2013



http://static1.purepeople.com/articles/1/13/22/51/@/1310572-sophie-marceau-fait-la-promotion-de-la-78x66-1.jpg
http://static1.purepeople.com/articles/1/13/22/51/@/1310590-sophie-marceau-fait-la-promotion-de-la-78x66-1.jpg
http://static1.purepeople.com/articles/1/13/22/51/@/1310759-christopher-lambert-sophie-marceau-78x66-1.jpg
http://static1.purepeople.com/articles/1/13/22/51/@/1310591-sophie-marceau-fait-la-promotion-de-la-78x66-1.jpg
http://static1.purepeople.com/articles/1/13/22/51/@/1310598-sophie-marceau-fait-la-promotion-de-la-78x66-1.jpg
http://static1.purepeople.com/articles/1/13/22/51/@/1310593-sophie-marceau-fait-la-promotion-de-la-78x66-1.jpg
http://static1.purepeople.com/articles/1/13/22/51/@/1310594-sophie-marceau-fait-la-promotion-de-la-78x66-1.jpg


Source : purepeople

nemo21
27/11/2013, 09:16
Les jours de Philippe Varin à la présidence du directoire de PSA (http://www.bfmtv.com/economie/questions-autour-nomination-carlos-tavares-numero-2-psa-653676.html) sont comptés depuis la nomination, lundi 25 novembre, de Carlos Tavares à cette même instance. L'ex-numéro deux de Carlos Ghosn chez Renault devrait, en effet, prendre la tête du directoire du constructeur automobile courant 2014 selon le groupe.

Selon Le Parisien (http://www.leparisien.fr/) de ce 27 novembre, citant des sources syndicales, Philippe Varin devrait partir avec une retraite chapeau (http://retraite.comprendrechoisir.com/comprendre/retraite-chapeau) de près de 21 millions d'euros, un montant d'ailleurs inscrit dans les documents légaux transmis par l'entreprise.


Aucun versement de capitalCette retraite chapeau viendra s'ajouter aux retraites obligatoires et complémentaires que touchera l'actuel patron de PSA. Elle lui sera versée sous forme de rente annuelle le moment venu.

Selon un communiqué du groupe, mardi 26 novembre, cette retraite " lui assurerait (à Philippe Varin) après son départ un complément de pension de retraite correspondant à environ un tiers de sa rémunération, sans aucun versement de capital".

http://www.bfmtv.com/economie/psa-philippe-varin-touchera-une-retraite-chapeau-pres-21-millions-deuros-654854.html

devilcoq
27/11/2013, 09:45
Voila c'est confirmé, et vu qu'il est assez friand de sport auto, y a peut etre plus de chance de voir des Racing sur toute la gamme !!

c'est clair PSA va enfin avoir des bonnes sportives partout, un bon passionner au pouvoir finalement PSA gagne bien au change XD

soleron
27/11/2013, 19:35
PEUGEOT : PSA PEUGEOT CITROEN : Philippe Varin renonce à sa retraite-chapeau




Philippe Varin, le président du directoire de PSA Peugeot Citroën, a indiqué qu'il renonçait aux dispositions prévues par le groupe automobile pour sa retraite-chapeau à la suite de la polémique qu'elles avaient suscité. PSA Peugeot Citroën avait provisionné 21 millions d'euros dans ses comptes afin d'assurer au futur ex-patron de PSA une retraite nette de 300 000 euros par an. Dans un communiqué publié dans la journée, le constructeur automobile avait fait une mise au point, soulignant que l'essentiel de cette somme de 21 millions d'euros est constitué de taxes, impôts et cotisations.

Il avait expliqué qu'il s'agit d'une provision pour couvrir le complément retraite qui serait versé à Philippe Varin dans la durée, dans le cas où il achèverait effectivement sa carrière dans le groupe et tenant compte d'un départ à 65 ans.

Source : zonebourse

soleron
28/11/2013, 07:12
Automobile. PSA annonce un nouveau véhicule à Rennes jeudi




http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-article-detail/public/2013/11/27/automobile.psa-annonce-demain-un-nouveau-vehicule-rennes.jpg
Le groupe PSA Peugeot Citroën présentera ce jeudi, lors d'une conférence de presse, le nouveau véhicule qui sera produit à La Janais, à partir de 2017. | Photo : Ouest-France



Le groupe PSA Peugeot Citroën présentera, ce jeudi, le nouveau véhicule qui devrait être produit à partir de 2017 à l'usine de la Janais.

Le constructeur s'était engagé il y a pusieurs mois à attribuer un nouveau véhicule à PSA-la Janais, engagement renouvelé dans le cadre du nouveau contrat social négocié à l'automne avec les syndicats. Ce nouveau véhicule est très attendu dans cette usine confrontée à un nouveau plan social qui va se traduire par la suppression de 1400 postes, sur les 5500 que compte le site actuellement.

Chômage partiel

Reste à savoir quel volume de production est attendu pour ce nouveau véhicule? Les syndicats s'interrogent également sur les volumes de production prévus, en attendant l'arrivée du nouveau véhicule, d'ici à 2017. Les salariés s'attendent à subir de nouvelles journées de chômage partiel en 2014, à cause des mauvais chiffres de vente de voitures en Europe, en particulier les véhicules haut de gamme fabriqués à la Janais (Citroën C5 et Peugeot 508).

Source : ouestfrance

soleron
28/11/2013, 20:54
One-Too invente les futurs outils de l'automobile




Télécharger le PDF (http://www.lesechos.fr/pdf.php?id=632946)



L'audiobox de One-Too, « oreille bionique » développée en partenariat avec Peugeot Citroën, qui permet d'analyser les bruits non identifiés sur un véhicule, a été primée au dernier Salon Equip Auto à Paris. La PME niçoise, spécialisée dans les outils de contrôle et de mesure pour l'industrie automobile, y présentait aussi une clef dynamométrique intelligente permettant d'assurer la traçabilité des opérations de serrage. Cet outil intéresse aussi le secteur de l'aéronautique vers lequel se tourne One-Too qui cherche à diversifier sa clientèle.
Fournisseur en première monte des principaux constructeurs automobiles français et étrangers, qui représentent 80 % de son chiffre d'affaires (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_chiffre-d-affaires.html#xtor=SEC-3168), One-Too, positionné sur un marché de niche, n'a pas échappé à la baisse d'activité du secteur. L'entreprise, qui dispose d'un bureau d'études en interne d'une dizaine de personnes, cherche à anticiper les besoins avec le développement de nouveaux outils destinés aux futurs véhicules électriques mais elle doit composer avec le retard pris par les constructeurs. One-Too continue néanmoins à investir.
Production rapatriée

La PME vient d'acquérir de nouveaux locaux industriels, 2.500 mètres carrés dans la banlieue de Nice avec possibilité d'extension. Un investissement de 4 millions d'euros.« Cela nous permet de regrouper nos installations avec celles de notre filiale Contact Azur, spécialisée dans le câblage filaire nécessaire à la fabrication des faisceaux électriques que nous fabriquons pour les constructeurs », précise Michelle Cimelli, directeur général.
Ardent défenseur du fabriqué en France, One-Too, qui conçoit et assemble les différents outils proposés à ses clients, travaille avec d'autres PME françaises en sous-traitance (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_sous-traitance.html#xtor=SEC-3168). Elle a même rapatrié dans les Alpes-Maritimes la partie de l'activité de production délocalisée en Tunisie par Contact Azur dont elle détiendra 100 % du capital à la fin de l'année.
L'exercice 2013 avec un chiffre d'affaires prévu de 5,5 millions d'euros (4,6 millions en 2012) s'annonce comme celui du retour à la croissance grâce à deux contrats avec Renault et Fiat pour des équipements liés aux nouveaux systèmes de surveillance de pression des pneus (SSPP) obligatoires dès 2014.
Source : Les Echos

soleron
28/11/2013, 20:58
PSA : un nouveau patron pour mieux redémarrer


http://s1.lemde.fr/image/2013/08/30/534x0/3468848_6_0bea_a-55-ans-carlos-tavares-l-ex-numero-deux-de_3d32ceaa630d6aa33a7216f30dbb48f0.jpg
A 55 ans, Carlos Tavares, l'ex-numéro deux de Renault, est avant tout un ingénieur. Diplôme de l'école Centrale en poche, il avait rejoint Renault à 23 ans. | REUTERS/CHARLES PLATIAUDe Renault (http://www.lemonde.fr/bourse/nyse-euronext-paris-equities/renault/) à PSA Peugeot (http://www.lemonde.fr/bourse/nyse-euronext-paris-equities/peugeot/) Citroën, sans transition. Carlos Tavares, l'ancien directeur général délégué de la marque au losange, a rejoint, le groupe de Sochaux, dont il remplacera le président du directoire, Philippe Varin, courant 2014. Un conseil de surveillance extraordinaire a validé ce recrutement et sa nomination au sein du directoire, confirmant les informations du Monde, lundi 25 novembre.


Numéro deux de Carlos Ghosn, le PDG de Renault, M. Tavares, 55 ans, avait annoncé le 14 août à l'agence Bloomberg son ambition de diriger (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/diriger) à terme un groupe automobile (http://www.lemonde.fr/automobile/). Puisque M. Ghosn n'entendait pas quitter (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/quitter) la tête de l'alliance Renault Nissan, il avait donc confirmé son intérêt pour des constructeurs (http://www.lemonde.fr/constructeurs/)préparant un renouvellement de leur PDG, comme Ford ou General Motors…

Lire son portrait : Carlos Tavares, un fondu de course automobile prendra la tête de PSA Peugeot Citroën (http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/11/25/carlos-tavares-un-fondu-de-course-automobile-prendra-la-tete-de-psa-peugeot-citroen_3519745_3234.html)

Cette déclaration avait laissé pantois tous les salariés de Renault et Nissan, et le premier d'entre eux, Carlos Ghosn, avait peu goûté l'affront. Début septembre, il lui a demandé de démissionner (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/d%C3%A9missionner).
Désormais, on connaît sa destination. M. Tavares rebondira chez PSA. "Il prend rarement des décisions sur un coup de tête, juge un ancien de Renault qui l'a côtoyé. S'il a déclaré qu'il voulait être (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/auxiliaire/%C3%AAtre) numéro un ailleurs, il savait ce qu'il faisait."
Le groupe de Sochaux lui a, de fait, promis la tête de l'entreprise. "Quand un cador comme lui se met sur le marché, on va voir", raconte un dirigeant du groupe. Selon Le Figaro, qui a révélé samedi le processus de recrutement d'un numéro deux appelé à succéder (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/succ%C3%A9der) à Philippe Varin, M. Tavares aurait fait la différence par rapport aux autres candidats externes ou internes au groupe.

Son expérience à l'étranger et dans la gestion quotidienne d'un constructeur a fait l'unanimité auprès des administrateurs-clés du conseil de surveillance, notamment auprès de la famille (http://www.lemonde.fr/famille/) Peugeot (http://www.lemonde.fr/bourse/nyse-euronext-paris-equities/peugeot/), qui détient toujours le quart du capital du groupe.

Cependant, la décision de le recruter (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/recruter) a été avancée après la fuite dans la presse.
"Depuis plusieurs mois, assure l'un des proches du président du directoire de PSA, M. Varin, qui a 61 ans, estimait qu'il était nécessaire de recruter (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/recruter) un numéro deux, qui pourrait dans un premier temps le seconder (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/seconder) pour lui succéder (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/succ%C3%A9der) ensuite. Cela permettrait d'entériner (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/ent%C3%A9riner) la stratégie de long terme du groupe."


Engagé dans une montée en gamme et une internationalisation à marche forcée, qui ne donne aujourd'hui pas encore de résultats tangibles, PSA Peugeot Citroën est actuellement très mal en point. La crise a lessivé le groupe et son avenir (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/avenir)passe par des partenariats stratégiques, notamment avec un ou deux autres constructeurs automobiles.
Pour préparer (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/pr%C3%A9parer) l'avenir (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/avenir), M. Varin et le conseil de surveillance de PSA sont donc partis à la recherche de partenaires industriels et financiers. L'un des scénarios les plus sérieux actuellement étudiés concerne l'entrée au capital du constructeur français de DongFeng, qui partage une coentreprise avec PSA en Chine (http://www.lemonde.fr/chine/) depuis 1993.


UN "CAR GUY"
Dans les hypothèses (http://www.lemonde.fr/bourse/nyse-euronext-paris-equities/ses/) actuellement discutées, DongFeng et l'Etat français pourraient investir (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/deuxieme-groupe/investir) jusqu'à 4 milliards d'euros dans le capital du groupe pour endétenir (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/d%C3%A9tenir) à parité, selon les schémas, de 20 % à 30 % chacun. En revanche, ni l'Etat ni DongFeng ne seraient intervenus pour exiger (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/exiger) la nomination d'un successeur à M. Varin, que ce soit M. Tavares ou un autre.
Si le choix de M. Tavares relève du conseil de surveillance, il a été avalisé par M. Varin désireux de préparer (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/pr%C3%A9parer) sa sortie, par le haut. C'est un "car guy", un professionnel de la voiture, qui succédera donc M. Varin, longtemps critiqué pour sa méconnaissance du secteur automobile.

M. Tavares devrait tout d'abord seconder (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/seconder) l'actuel président du directoire, pris par les négociations avec DongFeng et d'autres partenaires. "Il prendra le temps d'étudier (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/%C3%A9tudier) et de prendre (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/prendre) la mesure de l'entreprise", précise-t-on chez PSA.
La venue d'un numéro deux doit également sécuriser (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/s%C3%A9curiser) les négociations de PSA avec ses futurs partenaires. "Si M. Varin veut convaincre (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/convaincre) lors des futurs roadshows qu'il entreprendra auprès des investisseurs du sérieux de sa stratégie, il se devait de choisir (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/deuxieme-groupe/choisir) un numéro deux qui puisse mettre (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/mettre) en œuvre cette stratégie à son départ."

Alors qu'il vient d'être (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/auxiliaire/%C3%AAtre) renouvelé pour quatre années, M. Varin ne souhaite en effet pas aller (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/aller) au bout de son mandat. "Il a expliqué qu'il souhaitait trouver (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/trouver) une solution pérenne pour le groupe à moyen-terme, mais qu'il n'entendait pas rester (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/rester) au-delà de deux ans", indique une source.

L'intronisation de M. Tavares à la succession de M. Varin interviendra l'an prochain, peut-être lors de l'assemblée générale du groupe au printemps, peut-être à un autre moment.

Depuis qu'il est aux manettes du constructeur, M. Varin a dû faire (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/faire) face à une chute inédite du marché automobile européen, dont PSA Peugeot Citroën est aujourd'hui très dépendant. En juillet 2012, il a lancé une très lourde restructuration, avec la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis (http://www.lemonde.fr/saint-denis/)), et le départ de plus de 8 000 personnes, soit 10 % des effectifs du groupe PSA en France.

Source : lemonde

Tom
29/11/2013, 19:22
Je viens de voir sur Facebook qu'un nouveau livre sur la gamme DS sortira d'ici peu.

Voici la description sur Amazon :
L’Aventure DS retrace l’histoire de la (re)naissance de DS, la nouvelle marque haut de gamme de Citroën. Des origines jusqu’à son lancement en Chine, en passant par les secrets de conception de la gamme DS3, DS4, DS5, l’Aventure DS est une plongée dans les coulisses d’un projet ambitieux qui redonne ses lettres de noblesse à un certain luxe automobile à la française. Designers, dirigeants, chefs de projet, tous livrent leurs visions et leurs confidences sur cette étonnante aventure qui renoue habillement les liens entre passé, présent et avenir de Citroën, marque emblématique qui appartient au patrimoine Français.



http://ecx.images-amazon.com/images/I/51xMbZ9DO7L.jpg

Le lien Amazon du livre : http://www.amazon.fr/Citroën-laventure-industrielle-Renaud-Roubaudi/dp/2365950221
Et voici la page Facebook de l'auteur : https://www.facebook.com/renaud.roubaudi

Il a l'air vraiment sympa, je l'achèterai surement à sa sortie !


EDIT : Il est en pré-commande sur la Fnac pour une livraison le 5 décembre :)
http://livre.fnac.com/a6195953/Renaud-Roubaudi-L-aventure-DS-une-ambition-francaise

soleron
29/11/2013, 20:25
Je viens de voir sur Facebook qu'un nouveau livre sur la gamme DS sortira d'ici peu.

Voici la description sur Amazon :
L’Aventure DS retrace l’histoire de la (re)naissance de DS, la nouvelle marque haut de gamme de Citroën. Des origines jusqu’à son lancement en Chine, en passant par les secrets de conception de la gamme DS3, DS4, DS5, l’Aventure DS est une plongée dans les coulisses d’un projet ambitieux qui redonne ses lettres de noblesse à un certain luxe automobile à la française. Designers, dirigeants, chefs de projet, tous livrent leurs visions et leurs confidences sur cette étonnante aventure qui renoue habillement les liens entre passé, présent et avenir de Citroën, marque emblématique qui appartient au patrimoine Français.



http://ecx.images-amazon.com/images/I/51xMbZ9DO7L.jpg

Le lien Amazon du livre : http://www.amazon.fr/Citroën-laventure-industrielle-Renaud-Roubaudi/dp/2365950221
Et voici la page Facebook de l'auteur : https://www.facebook.com/renaud.roubaudi

Il a l'air vraiment sympa, je l'achèterai surement à sa sortie !


EDIT : Il est en pré-commande sur la Fnac pour une livraison le 5 décembre :)
http://livre.fnac.com/a6195953/Renaud-Roubaudi-L-aventure-DS-une-ambition-francaise

pour info il est en vente également au DSWORLD

schumi4ever65
29/11/2013, 20:26
Je viens de voir sur Facebook qu'un nouveau livre sur la gamme DS sortira d'ici peu.

Voici la description sur Amazon :
L’Aventure DS retrace l’histoire de la (re)naissance de DS, la nouvelle marque haut de gamme de Citroën. Des origines jusqu’à son lancement en Chine, en passant par les secrets de conception de la gamme DS3, DS4, DS5, l’Aventure DS est une plongée dans les coulisses d’un projet ambitieux qui redonne ses lettres de noblesse à un certain luxe automobile à la française. Designers, dirigeants, chefs de projet, tous livrent leurs visions et leurs confidences sur cette étonnante aventure qui renoue habillement les liens entre passé, présent et avenir de Citroën, marque emblématique qui appartient au patrimoine Français.



http://ecx.images-amazon.com/images/I/51xMbZ9DO7L.jpg

Le lien Amazon du livre : http://www.amazon.fr/Citroën-laventure-industrielle-Renaud-Roubaudi/dp/2365950221
Et voici la page Facebook de l'auteur : https://www.facebook.com/renaud.roubaudi

Il a l'air vraiment sympa, je l'achèterai surement à sa sortie !


EDIT : Il est en pré-commande sur la Fnac pour une livraison le 5 décembre :)
http://livre.fnac.com/a6195953/Renaud-Roubaudi-L-aventure-DS-une-ambition-francaise

pour info il est en vente également au DSWORLD

Il va être proposé par le fofo?!!


Sent from my iPhone using Tapatalk (http://tapatalk.com/m?id=1)

soleron
29/11/2013, 20:34
Non nous n'allons pas le vendre, c'est plus simple de l'acheter en ligne

Mais pour ceux qui vont au DS World ils pourront l'acheter la bas, et ceux qui y vont le 07/12 pourront l'acheter

Alex59
30/11/2013, 00:21
Ah ben je l'achèterai là bas le 7....à la condition qu'il soit au prix Amazon ou Fnac.

devilcoq
30/11/2013, 18:59
avec tavarez au pouvoir forcément le sport va être relancé, c'est un PDG qui pense pas qu'au chiffres ...
c'est un passionné ...

will88
01/12/2013, 17:05
La DS4-R est peut être à vendre aussi au C42 :D

soleron
01/12/2013, 17:14
non y a que la DS DSWORLD PARIS qui est a vendre uniquement au DSWORLD PARIS

will88
01/12/2013, 17:22
Elle est où maintenant ? elle a déménagé du C42 ???
elle a déjà fini au conservatoire d'Aulnay :D

soleron
01/12/2013, 17:46
Ce qui semble normal...

Le 7 je suis très pris sur Marseille...... "grosse réunion dans la matinée"

Dommage je serai bien "monté".....

Mais notre Grand Sachem nous dira tout sur cette manifestation...

c'est bete, surtout qu'il va y avoir du beau monde.

J'espere qu'il n'y aura pas d'annulation, et que vous serez content de pouvoir échanger avec ces personnes

soleron
01/12/2013, 17:48
Elle est où maintenant ? elle a déménagé du C42 ???
elle a déjà fini au conservatoire d'Aulnay :D

qui la DS4 R, elle est au conservatoire
la DS3 DsWorld, elle est au Ds World, seul lieu pour la commander

soleron
01/12/2013, 18:08
Je viens de voir sur Facebook qu'un nouveau livre sur la gamme DS sortira d'ici peu.

Voici la description sur Amazon :
L’Aventure DS retrace l’histoire de la (re)naissance de DS, la nouvelle marque haut de gamme de Citroën. Des origines jusqu’à son lancement en Chine, en passant par les secrets de conception de la gamme DS3, DS4, DS5, l’Aventure DS est une plongée dans les coulisses d’un projet ambitieux qui redonne ses lettres de noblesse à un certain luxe automobile à la française. Designers, dirigeants, chefs de projet, tous livrent leurs visions et leurs confidences sur cette étonnante aventure qui renoue habillement les liens entre passé, présent et avenir de Citroën, marque emblématique qui appartient au patrimoine Français.



http://ecx.images-amazon.com/images/I/51xMbZ9DO7L.jpg

Le lien Amazon du livre : http://www.amazon.fr/Citroën-laventure-industrielle-Renaud-Roubaudi/dp/2365950221
Et voici la page Facebook de l'auteur : https://www.facebook.com/renaud.roubaudi

Il a l'air vraiment sympa, je l'achèterai surement à sa sortie !


EDIT : Il est en pré-commande sur la Fnac pour une livraison le 5 décembre :)
http://livre.fnac.com/a6195953/Renaud-Roubaudi-L-aventure-DS-une-ambition-francaise

Teasing


http://youtu.be/-FHc0BeHSuU

nemo13127
02/12/2013, 08:02
J'y serai le 9 AM au DS World carl le 9 au Matin je serai porte de Versailles au Salon Nautique :-D

soleron
02/12/2013, 08:06
Ha la DS quelle belle voiture........

toujours pas démodée....

Y a qu'à voir dans "Mentalist", on dirait une auto contemporaine, une contemporaine qui aurait 58 ans.....

Chapeau Madame DS :chapeau::respect:

Pense a te présenter et de dire que tu fais partis de Ds3spirit ;-)

Samsung SIII

nemo13127
02/12/2013, 10:08
Pense a te présenter et de dire que tu fais partis de Ds3spirit ;-)


Salut Steph,
à qui parles tu ; JP ou moi ?
Si c'est à moi ou dois-je me presenter , il y a une personne à l'entrée auprès de laquelle il faut ce présenter ?

soleron
02/12/2013, 10:23
A toi petit poisson.
Au DsWorld il y aura 5 personnes 3 hommes et 2 femmes a toi de choisir lol

Samsung SIII

nemo13127
02/12/2013, 10:54
A toi petit poisson.
Au DsWorld il y aura 5 personnes 3 hommes et 2 femmes a toi de choisir lol


Okiiiiiiiiiiiii,
je vais deleguer les 3 hommes à ma femme :-D et j'irai me presenter au 2 Madames ;-)

soleron
02/12/2013, 14:48
Heu tu risques de perdre ta femme dans les bras de 3 beaux gosses de 20 ans

Samsung SIII

nemo13127
02/12/2013, 15:51
Heu tu risques de perdre ta femme dans les bras de 3 beaux gosses de 20 ans

Samsung SIII

Il faut prendre des risques dans la vie :-D

soleron
03/12/2013, 07:00
PSA Peugeot Citroën sort-il enfin la tête de l'eau?

PSA Peugeot Citroën a enregistré en novembre un deuxième mois consécutif de hausse de ses immatriculations. Le signe d'un renouveau durable?


http://static.lexpansion.com/medias_227/w_1000,h_435,c_crop,x_0,y_18/w_605,h_270,c_fill,g_north/psa-peugeot-citroen-5_116619.jpg
Les chiffres des immatriculations de véhicules du groupe PSA Peugeot Citroën sont positifs en novembre.
afp.com/Sébastien Bozon

PSA Peugeot Citroën va mieux (http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/psa-redresse-la-barre-au-premier-semestre-et-exclut-toute-augmentation-de-capital_396836.html) en cette fin d'année. Malgré un marché automobile français toujours morose et un recul des immatriculations de 4,4% en novembre, les ventes du 1er constructeur français ont progressé (http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/marche-automobile-peugeot-profite-enfin-de-la-reprise-en-france_412172.html) de 4,5% (http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/recul-en-trompe-l-oeil-du-marche-automobile-francais-malgre-psa-et-renault_418559.html) le mois dernier (dont une hausse de 7,1% pour Peugeot et 1,5% pour Citroën) d'après lerapport (http://www.ccfa.fr/IMG/pdf/dp2dec2013-2.pdf) du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA) publié ce lundi. Elles avaient déjà rebondi de 4,1% en octobre, pour la première fois depuis bien longtemps.

L"'homme malade" de l'automobile européenne fait ainsi mieux que son rival et compatriote Renault (+3,8% le mois dernier). Mais sa performance s'apprécie surtout à l'aune de celle des constructeurs étrangers, lesquels accusent une baisse de 12,9% de leurs ventes. Elle lui permet de regagner enfin des parts de marché. Alors que celles-ci étaient tombés sous la barre symbolique des 30% en novembre 2012, elles s'élèvent à 31,71% un an plus tard.
Un rebond tardif salué par la bourse

Ce rebond tardif ne suffira toutefois pas à inverser la tendance annuelle. Avec 594.000 véhicules Peugeot Citroën immatriculés depuis janvier, le groupe accuse en effet un retard de 8,4% par rapport à la même période de l'année dernière, déjà peu favorable. De son côté, Renault est parvenu à mieux les dégâts avec baisse de 3,6% sur un an.
La Bourse de Paris n'en saluait pas moins cette bonne nouvelle: le titre Peugeot progressait de 1,45% vers 17h30 dans un marché en baisse de 0,1%. Il faut dire le groupe multiplie les signaux plutôt positifs ces derniers temps. A tel point que l'action s'est appréciée de 15% en 15 jours.

La marché a notamment applaudi le choix de Carlos Tavares (http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/un-nouveau-patron-pour-psa_417344.html?xtmc=psa&xtcr=4), l'ex numéro 2 de Renault, pour prendre les commandes du groupe dans le courant de l'année prochaine à la place de Philippe Varin (http://ocari.lexpansion.com/economie/varin-renonce-a-sa-retraite-chapeau-une-decision-honorable-mais-regrettable_418017.html). "Carlos Tavares est tout à fait capable. Il a une sensibilité automobile. C'est le premier patron qui comprend le fonctionnement de l'industrie automobile", estime Bertrand Rakoto, consultant automobile chez R.L. Polk.

Il se montre en revanche plus prudent sur les dernières statistiques du groupe. "Les chiffres d'immatriculations sont encourageants mais pas suffisants. Les bonnes ventes ne suffiront pas à redresser l'entreprise. Il faut une restructuration plus profonde", analyse-t-il alors que le. "La société est malade, les performances commerciales ne suffisent plus. Il y a une maladie de l'encadrement chez PSA. Il y a trop de process, des dynamiques trop lentes, une mauvaise productivité. Il faut un vrai plan social, dans les bureaux pas dans les usines", décrypte le consultant automobile.


Une fin d'année clé pour PSA

Le mois de décembre reste traditionnellement favorable aux ventes de voitures neuves. Les bonnes ventes de PSA s'expliquent pour une petite partie seulement par ses offres commerciales, désormais quasi-obligatoire sur un marché en crise. "On est dans un marché de rabais. Le marché est sous l'emprise de ces offres. Les constructeurs ont tenté d'y mettre fin au printemps 2011, mais ça a été une catastrophe, regrette Bertrand Rakoto. Tous les constructeurs déploient désormais des trésors d'ingéniosité pour proposer des rabais mais qui ne changent pas grand-chose finalement vu que tout le monde en fait."

Pour accélérer les ventes de fin d'année, les constructeurs comptent notamment sur le durcissement des malus écologiques (http://votreargent.lexpress.fr/consommation/bonus-malus-automobile-vers-un-durcissement-du-bareme_338053.html#xtor=AL-3010) à partir de 2014, et sur la disparition de certaines tranches du bonus (http://votreargent.lexpress.fr/consommation/automobile-le-nouveau-bareme-des-bonus-ecologiques_263287.html#xtor=AL-3010). Pourtant comme l'explique M. Rakoto, "le bonus-malus va avoir un impact sur les marges mais pas sur les volumes de ventes. Les constructeurs vont les subir de plein fouet en 2014".


PSA a renouvellé son offre

Si PSA affiche des meilleurs résultats, c'est bien principalement grâce au lancement de nouveaux mdoèles. "Le groupe Peugeot Citroën est dans une phase de renouvellement pour combler les retards pris face à ses concurrents, plus agressifs, depuis 2010. C'est ce qui lui permet d'afficher des bons chiffres d'immatriculation." PSA a ainsi réussi à écouler près de 89.000 Peugeot 208 entre janvier et novembre 2013, faisant du véhicule particulier le deuxième le plus vendu (http://www.ccfa.fr/IMG/pdf/dp2dec2013-2.pdf) en France après la Renault Clio IV. La 208 représente ainsi 5,2% des ventes totales de véhicules pour particulier sur cette période. "La 308 commence à bien partir même s'il est encore un peu tôt pour savoir si ce véhicule est un succès. La 2008 c'est en revanche un succès en demi-teinte", analyse M. Rakoto.

Pour continuer sur sa lancée, le groupe devra surtout confirmer en 2014 avec ses nouveaux modèles. "PSA espère maintenant beaucoup du lancement du C4 Picasso et de la future C4 Cactus (http://www.citroen.fr/concept-car/citroen-cactus/#/concept-car/citroen-cactus/)" qui préfigure l'avenir de sa ligne principale. "La nouvelle C1 et la Peugeot 108 sont prévues pour le printemps 2014. Peugeot va également proposer des déclinaisons de sa 208 en cabriolet", explicite Bertrand Rakoto. "On peut s'attendre à ce que la croissance de PSA continue. Sinon cela serait beaucoup plus inquiétant".

Reste que l'avenir de PSA ne dépend pas seulement des ventes à court terme. Le sauvetage du groupe risque fort de passer, l'année prochaine, par une alliance avec le chinois Dongfeng (http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/ce-que-psa-a-a-gagner-et-a-perdre-d-une-prise-de-participation-de-dongfeng_406002.html) assortie d'une prise de participation de l'Etat ou par un partenariat renforcé avecGeneral Motors (http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/la-famille-peugeot-serait-prete-a-ceder-le-controle-de-psa-a-gm_391863.html)...


Source : lexpress

soleron
03/12/2013, 07:20
BMW et PSA se verront en septembre pour discuter de leur accord



PARIS, 2 décembre (Reuters) - BMW et PSA Peugeot Citroën se verront en septembre pour décider d'une éventuelle poursuite de leur accord de coopération qui arrive à échéance en 2016, déclare Norbert Reithofer, président du directoire de BMW, dans une interview aux Echos publiée lundi.
Le constructeur allemand a décidé de développer le moteur de la nouvelle Mini en interne, plutôt que de coopérer avec PSA, comme c'était le cas jusqu'à présent.
"Nous avons une coopération avec PSA jusqu'en 2016. Nous avons décidé de nous reparler en septembre prochain pour voir s'il peut y avoir une nouvelle coopération entre BMW et PSA ou pas. La décision n'est pas encore prise", indique Norbert Reithofer dans la version de l'interview publiée sur le site internet du quotidien.

Au-delà de 2016, BMW et PSA vont probablement mettre fin à leur partenariat dans les petits moteurs essence après l'expiration de l'accord , a-t-on appris de source proche du dossier.
BMW n'a plus besoin de cette coopération car il développe sa propre architecture de moteurs à trois, quatre et six cylindres tandis que PSA renforce ses liens avec General Motors.
A la question de savoir pourquoi le constructeur allemand n'avait pas approfondi davantage sa coopération avec PSA, comme c'était envisagé il y a quelques années, Norbert Reithofer répond que plusieurs projets ont été envisagés mais n'ont "pas fonctionné notamment parce que les cycles de renouvellement des produits ne coïncidaient pas".

Il ajoute que le constructeur allemand est "assez fort pour s'en sortir seul".
BMW avait annoncé en juillet dernier qu'il équiperait à terme les modèles de sa Mini avec ses propres moteurs. (Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

Source : reuters

soleron
03/12/2013, 07:22
PSA et Renault se préparent à la réouverture du marché en Iran


http://www.usinenouvelle.com/mediatheque/6/5/9/000142956_5.jpg
© TGIGreeny - Flirck - C.CINFOS REUTERS (http://www.usinenouvelle.com/infos-reuters/)

Les constructeurs étrangers, notamment français, se sont rendus nombreux au salon de l'automobile de Téhéran ce week-end pour anticiper la reprise prochaine des exportations de véhicules vers l'Iran.
La conférence automobile internationale de Téhéran s'est ouverte moins d'une semaine après la signature à Genève d'un accord sur le programme nucléaire iranien.
Un accord aux termes duquel l'Iran a promis de limiter l'enrichissement d'uranium en échange d'un allègement des sanctions économiques, notamment dans le secteur automobile, qui pourrait intervenir dans les prochaines semaines.

PSA (http://www.usinenouvelle.com/psa/) Peugeot (http://www.usinenouvelle.com/peugeot/) Citroën (http://www.usinenouvelle.com/citroen/) et Renault (http://www.usinenouvelle.com/renault/) n'ont pas manqué l'occasion d'envoyer des représentants au salon auto de Téhéran, programmé ce week-end avant l'accord international.
Les deux français, qui n'ont suspendu leurs activités avec l'Iran qu'en 2012 et 2013 respectivement, semblent en mesure de renouer les liens plus rapidement que d'autres, ce qui leur donnerait un avantage compétitif avant l'ouverture totale du marché à la concurrence étrangère.
"Si les conditions étaient à nouveau réunies, il faudrait quelques semaines pour réactiver l'activité", a indiqué PSA, dont le directeur des opérations internationales, Yves Moulin, a accueilli avec satisfaction l'accord de Genève.

Les Français auront cependant fort à faire pour maintenir leurs positions face à la concurrence des asiatiques et des américains.

Chez ces derniers, absents depuis la révolution islamique de 1979, officiellement rien n'a changé. D'autant qu'ils restent soumis aux dispositions spécifiques de l'embargo décrété par les Etats-Unis (http://www.usinenouvelle.com/etats-unis/). Mais Ford (http://www.usinenouvelle.com/ford/) semble avoir déjà noué des contacts sur place, afin d'être prêt à la moindre ouverture.
PSA a suspendu ses exportations vers l'Iran en février 2012. Le groupe a toujours expliqué cette décision, annoncée au moment de la signature de son alliance avec l'américain General Motors (http://www.usinenouvelle.com/general-motors/), par l'impossibilité d'accéder au système bancaire international dans le cadre des sanctions contre Téhéran.

GROS POTENTIEL
Les conditions précises et le calendrier détaillé de l'assouplissement des relations avec l'Iran restent à préciser. Selon l'accord intérimaire de six mois conclu à Genève, l'interdiction d'accéder au système bancaire international resterait en vigueur tant que les soupçons sur les intentions réelles de l'Iran en matière de nucléaire n'auraient pas été totalement dissipées.
"Il serait contradictoire d'autoriser l'Iran à importer à nouveau des pièces détachées pour faire du montage, et de ne pas donner l'autorisation à l'Iran de les payer", souligne Thierry Coville, chercheur spécialiste du pays à l'Iris (Institut de relations internationales et stratégique).

En 2011, PSA avait commercialisé 458 000 véhicules en Iran. Le pays ne pesait alors que 1,5% à 2% de son chiffre d'affaires mais constituait son deuxième marché en volume derrière la France.
Dans un contexte de situation financière très fragile chez PSA, l'arrêt de l'activité a de surcroît coûté plus de dix millions d'euros de bénéfice opérationnel par mois.
Renault, qui envoie lui aussi des émissaires à Téhéran, a suspendu son activité en Iran l'été dernier lors du dernier épisode de durcissement des sanctions internationales. Ce qui l'a conduit à provisionner 512 millions d'euros qui ont pesé sur son résultat d'exploitation du premier semestre.
"Nous n'avons jamais dit que c'était la fin de notre activité en Iran", dit-on chez Renault. "Renault ne reste pas les bras croisés."

Le groupe a écoulé l'an dernier plus de 100 000 véhicules sur le marché iranien, des modèles Logan et Mégane.
Au-delà des enjeux diplomatiques, aucun constructeur automobile ne peut ignorer un marché qui pesait encore 1,6 million d'unités en 2011, avec un parc très vieillissant et une classe moyenne en mal d'équipement.

Grâce à son partenariat avec le grand constructeur public Iran Khodro, hérité du rachat de Chrysler (http://www.usinenouvelle.com/chrysler/)Europe en 1978, PSA détenait encore 30% du marché iranien en 2011.
Source : usinenouvelle (avec Reuters)

will88
03/12/2013, 17:44
BMW et PSA se verront en septembre pour discuter de leur accord
PARIS, 2 décembre (Reuters) -
(...)
Norbert Reithofer ajoute que le constructeur allemand est "assez fort pour s'en sortir seul".




Traduction :

Auf Wiedersehen Peugeot,

BMW a pompé tout ce qui l'intéressait chez PSA pour développer ses propres petits moteurs 3 ou 4 cylindres sans avoir besoin de traîner PSA comme un boulet financier ...

soleron
03/12/2013, 19:43
BMW et PSA se verront en septembre pour discuter de leur accord
PARIS, 2 décembre (Reuters) -
(...)
Norbert Reithofer ajoute que le constructeur allemand est "assez fort pour s'en sortir seul".




Traduction :

Auf Wiedersehen Peugeot,

BMW a pompé tout ce qui l'intéressait chez PSA pour développer ses propres petits moteurs 3 ou 4 cylindres sans avoir besoin de traîner PSA comme un boulet financier ...

pour les 3 cylindres il faudra attendre les premiers essais et retour MINI/DS3 sur le 1.2 THP

Pour le 1.6 THP PSA se retrouve seul avec le moteur "Prince", la suite on verra avec peut etre l'arrivée des moteurs GM

soleron
03/12/2013, 19:43
Renault, Citroën et Audi, les champions numériques 2013Posté le 25 novembre 2013 (http://www.lafactory-npa.fr/strategie-digitale-contenus/2013/11/25/renault-citroen-et-audi-les-champions-numeriques-2013/) par La Factory NPA (http://www.lafactory-npa.fr/strategie-digitale-contenus/author/admin/) — Aucun commentaire ↓ (http://www.lafactory-npa.fr/strategie-digitale-contenus/2013/11/25/renault-citroen-et-audi-les-champions-numeriques-2013/#respond)
Renault, Citroën et Audi composent le trio gagnant de l’Observatoire du rayonnement numérique des marques automobiles réalisé à partir de l’indice exclusif du rayonnement numérique de La Factory NPA.
Renault domine largement le classement général avec une note de 34 sur 100 et six points d’avance sur Citroën, le deuxième. La marque au losange, qui est aussi le premier constructeur en France, est leader sur chacun des segments étudiés dans l’Observatoire : le web, le social (de très bonnes performances sur FaceBook et Youtube notamment) et le mobile où elle apparaît comme la plus innovante.
Citroën arrive en deuxième position en s’illustrant en particulier sur les réseaux sociaux et le mobile où la marque enregistre le deuxième meilleur score. En revanche, sa présence sur le web est en retrait puisqu’elle arrive à la quatrième place seulement malgré ses efforts pour développer des sites à contenus forts, autour du sport automobile.
Audi, troisième au classement général, superforme par rapport à sa position dans le classement des ventes (10ème). Audi se distingue en particulier sur le web et les réseaux sociaux (marque la plus puissante sur FaceBook). En revanche, sa stratégie mobile montre des lacunes avec des applications qui ne rencontrent pas les scores escomptés.


Classement généralhttp://www.lafactory-npa.fr/strategie-digitale-contenus/wp-content/uploads/2013/11/Classement-par-univers.png (http://www.lafactory-npa.fr/strategie-digitale-contenus/wp-content/uploads/2013/11/Classement-par-univers.png)
Grâce à son indice exclusif de Rayonnement numérique, La Factory NPA a mesuré l’engagement des internautes, la puissance et l’activité des 20 marques automobiles les plus vendues en France entre janvier et août 2013 (source : Comité des constructeurs français d’automobiles), soit 97% des immatriculations de véhicules neufs sur cette période.
Cette étude, se basant sur l’observation de plus de 100 critères, porte sur les trois dimensions du rayonnement numérique : sites web, mobile (adaptation des sites et applications) et réseaux sociaux (Facabook, Google+, Twitter, Youtube, DailyMotion, Pinterest, Instagram, Linkedin, Viadeo).
Pour calculer son indice, La Factory NPA intègre le poids des différents réseaux dans le ou les pays d’étude ainsi que l’ensemble des stratégies (Multi sites, Multi pages, ….).
La périmètre de de l’étude :
- Tous les sites de la marque proposés en français et référencés sur les moteurs de recherches Bing et Google.
- Tous les comptes français de la marque sur 9 réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Youtube, Dailymotion, Google+ Instagram, LinkedIn, Viadéo, Pinterest
- Le site principal de la marque et toutes les applications mobiles françaises disponibles sur iOS et Android.

Source : lafactory-npa

Alex59
03/12/2013, 23:46
BMW et PSA se verront en septembre pour discuter de leur accord
PARIS, 2 décembre (Reuters) -
(...)
Norbert Reithofer ajoute que le constructeur allemand est "assez fort pour s'en sortir seul".




Traduction :

Auf Wiedersehen Peugeot,

BMW a pompé tout ce qui l'intéressait chez PSA pour développer ses propres petits moteurs 3 ou 4 cylindres sans avoir besoin de traîner PSA comme un boulet financier ...

pour les 3 cylindres il faudra attendre les premiers essais et retour MINI/DS3 sur le 1.2 THP

Pour le 1.6 THP PSA se retrouve seul avec le moteur "Prince", la suite on verra avec peut etre l'arrivée des moteurs GM

Il n'y aurait pas l'arrivée de moteurs GM mais plutôt le contraire, c'est à dire des évolutions de l'EP en partenariat avec GM, enfin c'est ce qui se dit.

soleron
04/12/2013, 06:48
a suivre donc ....

soleron
05/12/2013, 19:04
La news citroen .....
.....
.....
Le 19/12/2013

Samsung SIII

soleron
06/12/2013, 18:30
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10152048875044644&set=a.35867474464 3.153548.294990634643

soleron
06/12/2013, 18:31
ET LES ENTREPRISES DE L'AUTO QUI ONT LA MEILLEURE IMAGE SONT…



D'après le dernier baromètre trimestriel Posternak-Ifop, l'entreprise française du secteur auto qui a la meilleure image est Citroën. La marque aux chevrons est même le seul représentant du secteur dans le Top 10.
http://www.journalauto.com/var/docs/media_lja/articles_img/art-18522-detail.jpg
En termes d'image, Citroën supplante tous les grands groupes français du secteur automobile ! La marque aux chevrons est en effet classé cinquième dans le dernier baromètre trimestriel Posternak-Ifop, décrochant un indice d'image de 63 (cet indice correspond à la différence entre le pourcentage d'interviewés qui déclarent avoir une bonne image d'une entreprise et le pourcentage de ceux qui disent en avoir une mauvaise).
Michelin, Peugeot et Renault
Citroën est seulement devancée par Yves Rocher, Airbus, Leclerc et Intermarché. Le second représentant du secteur est à rechercher à la douzième position. Il s'agit de Michelin, qui obtient un indice d'image de 52, loin devant Peugeot (23e avec un indice de 32) et Renault (24e avec un indice de 30).

Source : http://www.journalauto.com (http://www.journalauto.com/)

soleron
06/12/2013, 18:35
http://www.lepoint.fr/images/auto-addict/fil_ariane_autoaddict.png (http://www.lepoint.fr/auto-addict/)


Philippe Varin élu à la tête de l'ACEA (http://www.lepoint.fr/auto-addict/actualites/philippe-varin-elu-a-la-tete-de-l-acea-06-12-2013-1765567_683.php)


Le Point.fr - Publié le 06/12/2013 à 12:59

Le patron de PSA vient d'être élu président de la très influente Association des constructeurs automobiles européens. Jusqu'à son départ en retraite seulement.


http://www.lepoint.fr/images/2013/12/06/varin-acea-2221102-jpg_1929998.JPG (http://www.lepoint.fr/images/2013/12/06/varin-acea-2221102-jpg_1929998.JPG)Philippe Varin devient le n°1 de l'ACEA, mais seulement jusqu'à la fin de son mandat à la tête de PSA, courant 2014. © PATRICK KOVARIK / AFP
http://www.lepoint.fr/html/share/b-favori.png (http://www.lepoint.fr/auth/archivageArticle.php?id_sans_version=1765567&titre=Philippe%20Varin%20%C3%A9lu%20%C3%A0%20la%20 t%C3%AAte%20de%20l%27ACEA&chapeau=Le%20patron%20de%20PSA%20vient%20d%27%C3%A Atre%20%C3%A9lu%20pr%C3%A9sident%20de%20la%20tr%C3 %A8s%20influente%20Association%20des%20constructeu rs%20automobiles%20europ%C3%A9ens.%20Jusqu%27%C3%A 0%20son%20d%C3%A9part%20en%20retraite%20seulement.&date=2013-12-06%2012:59:00&image=/images/2013/12/06/varin-acea-2221102-jpg_1929998_113x76.JPG&auteur=Auto-Addict%20(avec%20AFP))





Le patron sur le départ de PSA Peugeot-Citroën (http://www.lepoint.fr/tags/psa-peugeot-citroen), Philippe Varin (http://www.lepoint.fr/tags/philippe-varin), a été élu vendredi à la tête de l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA), a annoncé l'organisation. Il succède à Sergio Marchionne (http://www.lepoint.fr/tags/sergio-marchionne), le patron du constructeur italien Fiat, qui a effectué deux mandats à la présidence de l'ACEA, en 2012 et 2013.

Contrairement à son prédécesseur, Philippe Varin, qui doit quitter ses fonctions chez PSA, ne pourra pas effectuer un mandat complet à la tête des constructeurs européens. "M. Varin dirigera l'ACEA jusqu'à la fin de son mandat de P-DG de PSA Peugeot-Citroën. Le conseil d'administration annoncera le successeur de M. Varin à ce moment", a précisé l'ACEA dans un communiqué.

Source : lepoint

soleron
06/12/2013, 18:55
PSA séduit le monde (http://news.autoplus.fr/news/1477946/R%C3%A9compense-Chine-Russie-PSA-Peugeot-Citro%C3%ABn)

http://img.autoplus.fr/news/2013/12/06/1477946/636%7C424%7C61cb6b22f3afbc1815d2f460.jpg
Vendredi 06 décembre 2013 - 14:57

PSA a vu trois de ses modèles de série (Peugeot 308, Citroen C4 L, C-Elysée) et l'une de ses sportives (208 T16 Pikes Peak) être récompensés à l'international.

Les modèles du groupe PSA Peugeot Citroën plaisent à l'international, ou tout du moins aux jurys et lecteurs étrangers. Après les récentes récompenses reçues en Italie (http://news.autoplus.fr/news/1476509/Crossover-Italie-R%C3%A9compense-Peugeot-2008) et en Irlande (http://news.autoplus.fr/news/1477603/R%C3%A9compense-Prix-Irlande-Peugeot-2008) par le Peugeot 2008 (http://news.autoplus.fr/news/1465886/Essai-SUV-Renault-Captur-Peugeot-2008), la firme hexagonale se distingue en effet encore hors de nos frontières via ses Peugeot 308 (http://news.autoplus.fr/news/1474647/Essai-Video-HDI-92-Peugeot-308)et 208 T16 Pikes Peak (http://news.autoplus.fr/news/1472936/Goodwood-Festival-Pikes-Peak-Sebastien-Loeb-Peugeot-208-T16) et ses Citroën C4 L (http://news.autojournal.fr/news/1464879/Citroen-C4-L-Peugeot-301-PSA-Citroen-C4-Sedan) et C-Elysée (http://news.autoplus.fr/news/1456449/C-Elys%C3%A9e-C4-L-Espagne-Citroen-C4).

La première nommée a ainsi été élue "Voiture de l’Année 2014" en Suisse, un mois et demi après sa commercialisation sur le marché helvétique. Un prix qui lui a été attribué par l'hebdomadaire suisse alémanique "Schweizer Illustrierte", en association avec quatre autres titres locaux francophones et italophones.


La 308 en Suisse

Le jury, composé de quatorze journalistes, experts et pilotes automobiles, a évalué, selon une large gamme de critères, les trente-sept nouveaux modèles commercialisés en Suisse au cours des douze derniers mois. Au terme d’un examen statique et d’essais approfondis sur circuit, c'est donc la Lionne qui s'est imposée devant la BMW i3 (http://news.autoplus.fr/news/1477679/crash-test-carbone-%C3%A9lectrique-BMW-i3) et la Tesla Model S (http://news.autojournal.fr/news/1477661/Vid%C3%A9o-George-Clooney-Essai-Tesla-Motors-Model-S).

Fort de ce succès critique et d'un bon démarrage commercial (26.000 commandes enregistrées en Europe de septembre à fin novembre 2013), la compacte française s'attaquera l'an prochain aux marchés britanniques et irlandais avant de partir à l'assaut des régions Méditerranée, Afrique et Amérique du Sud, puis de se lancer en Asie et en Océanie.


La 208 T16 Pikes Peak en Angleterre

Il y a cinq mois, la furieuse 208 T16 Pikes Peak (http://news.sportauto.fr/news/1472781/pikes-peak-2013-sebastien-loeb-peugeot-208-t16-jean-philippe-dayraut-romain-dumas) de 875 kg et 875 chevaux s'attaquait elle à la course de côte la plus spectaculaire au monde avec Sébastien Loeb à son bord. Après en avoir affolé le chrono, elle se distingue aujourd'hui en recevant le trophée de la "voiture de rallye de l’année" remis par le célèbre journal britannique Autosport, mais aussi par le prix de "voiture de course de l’année" décerné lors de la grande soirée des Top Gear Awards.


La C4 L au Brésil

Côté distinction, Citroën n'est pas en reste. La marque aux Chevrons a en effet vu deux de ses berlines tricorps être plébiscitées sur des marchés internationaux à forte croissance.

La C4 L, version à coffre de la C4 (appelée C4 Lounge en Amérique Latine), a ainsi remporté le titre de meilleure voiture nationale au Brésil ("Car Awards 2014"), où elle est commercialisée depuis le mois d’août dernier. Ce sont les lecteurs de la revue automobile "Car Magazine Brasil" qui l'ont couronnée avec 22.200 voix sur un total de 65.400 votes.

Depuis fin 2012 et son lancement en Chine, la C4 L s'est écoulée à 53.000 exemplaires dans le monde.


La C-Elysée en Russie

Autre pays et autre continent mais même honneur pour la Citroën C-Elysée qui a reçu le "Pégase d’Or" de la part du magazine automobile "Za Roulem". Ce titre récompense la meilleure voiture de son segment en Russie. Là encore, ce sont les lecteurs qui l'ont hissée en tête des suffrages. "C’est notamment son style qui l’a distinguée de ses concurrentes et lui a permis de récolter 22.000 voix sur les 40.000 lecteurs ayant voté", a annoncé Citroën.

En une année de commercialisation, la C-Elysée a elle enregistré un peu plus de 40.000 ventes.

Source : http://news.autoplus.fr (http://news.autoplus.fr/)

soleron
06/12/2013, 19:08
LES CITROËN C4 L ET C-ELYSÉE RECOMPENSÉES A L’INTERNATIONAL (http://presse.citroen.com/index.php?id=28790&tx_ttnews[tt_news]=19352&L=0&cHash=9e51a2dba9fd676e8f530247301a0cf6)
06/12/2013


Les deux berlines tricorps de la Marque à destination des marchés internationaux à forte croissance viennent chacune d’être distinguées par la presse internationale. Tandis que la CITROËN C4 L est arrivée en tête à l’élection « Car Awards 2014 » au Brésil, la CITROËN C-Elysée a reçu le « Pégase d’Or » récompensant la meilleure voiture de son segment en Russie. Organisées par de célèbres magazines automobiles - Car Magazine Brasil et Za Roulem - ces distinctions très convoitées sont décernées par leurs lecteurs et sont la preuve de l’attrait de ces véhicules.


La CITROËN C4 L – appelée C4 Lounge en Amérique Latine – vise la partie haute du segment C. Statutaire et élégante, elle est produite dans chacune de ses zones de commercialisation : à Palomar en Argentine pour l’Amérique Latine, à Kaluga pour la Russie, à Wuhan pour la Chine. Déjà vendue à plus de 53 000 exemplaires depuis son premier lancement en Chine fin 2012, c’est un succès confirmé. Ainsi fin novembre, la CITROËN C4 L a remporté au Brésil le titre de meilleure voiture nationale dans le cadre de l’élection « Car Awards 2014 », quelques mois à peine après son lancement commercial en août dans ce pays. Cette récompense lui a été décernée par les lecteurs de la revue automobile Car Magazine Brasil avec un score de plus de 22 200 voix sur un total de 65 400 votes.

La CITROËN C-Elysée répond spécifiquement aux attentes d’une clientèle exigeante à la recherche d’un véhicule tricorps à la fois attractif et accessible. Produite à Vigo en Espagne pour l’ensemble de ses marchés à l’exception de la Chine, elle a déjà enregistré plus de 40 000 ventes depuis son lancement fin 2012, dépassant ainsi son objectif de 10%. D’excellents résultats renforcés par l’obtention début décembre en Russie du « Pégase d’Or » de la meilleure voiture de son segment par le magazine automobile Za Roulem. C’est notamment son style qui l’a distinguée de ses concurrentes et lui a permis de récolter 22 000 voix sur les 40 000 lecteurs ayant voté. Ces deux véhicules de caractère, entièrement spécifiques et complémentaires dans leur positionnement, ont été conçus en France tout en respectant les codes des destinations ciblées. Ces deux distinctions qu’ils reçoivent sont la preuve de l’accélération de la Marque à l’international.

Source : CITROEN PRESSE

soleron
08/12/2013, 09:49
Un partenariat sur mesure avec ORPI



Le réseau d'agences immobilières Orpi roule en Citroën et une centaine de véhicules sillonnent déjà le territoire. Retour sur cette association fluide et pro-active avec Stéphane Moquet, Directeur Partenariats et Evénementiel d'Orpi.


http://www.newscitroenbusiness.info/img/20131203093926Au bon endroit au bon moment ... « La genèse du partenariat avec Citroën Business… c’est l’histoire d’une rencontre », décrypte Stéphane Moquet, Directeur Partenariats et Evénementiel du réseau d'agences immobilières Orpi. « Nous avons en commun la même agence de publicité où nous nous sommes croisés en juillet 2012. Deux mois plus tard, le premier modèle à nos couleurs nous était présenté ». Rapide et efficace.


Fin 2013, une centaine de véhicules - majoritairement des Citroën C3, DS3, C4 et DS4 - circuleront dans tout l'hexagone. Et les perspectives pour 2014 s'annoncent très favorables. L'alchimie ne repose cependant pas sur le hasard d’une belle rencontre. « Nous apprécions particulièrement la transparence et la proactivité des équipes de la filiale Business de Citroën », poursuit Stéphane Moquet. « La lisibilité de l'offre, les outils de communication mis à disposition de notre réseau de 1200 agences et le package entretien, nous placent dans une logique de partenariat et pas dans un simple référencement de fournisseurs ».



L’association a été véritablement scellée lors de la dernière convention nationale des agences Orpi, à Cannes en juin dernier. Un millier d'agents ont pu découvrir des véhicules logotypés (Citroën DS3, C3, C4 et en avant-première le nouveau C4 Picasso).
A cette occasion, le mariage des deux marques a révélé tout son potentiel. « La présence physique des véhicules aux couleurs de la marque Orpi a donné des idées aux agents », poursuit encore Stéphane Moquet. S’il n'y a pas d'obligation pour les adhérents d’Orpi de choisir une marque plutôt qu’une autre, le réseau se charge volontiers de faire savoir quand une relation de qualité se noue avec un partenaire comme Citroën. Et de conclure : « Tout est fluide dans le processus d’achat : le véhicule choisit est même livré stické directement en point de vente ».


ORPI en chiffres (http://www.orpi.com/)


900 associés
1 200 agences
6 000 collaborateurs

Source : CITROEN BUSINESS

Bouleetbil
09/12/2013, 16:32
DS 4 Sedan?
Un nouveau véhicule à l´assaut du marché chinois : http://www.autonews.fr/nouveautes/nouveaute/154468-citroen-ds4-sedan

soleron
09/12/2013, 22:53
A partir du 01/01/2014, augmentation de la TVA et donc des DS

8830

ace3m
10/12/2013, 08:17
Et tu n'as pas compté l'augmentation de tarif... 300 euros sur DS3, non ?

soleron
10/12/2013, 09:06
Ah ben non
Quoi y a encore 300 boules en plus
Elle va finir par etre hors budget cette ds3.

Sans parler de la prochaine version ....

Samsung SIII

Anonyme
10/12/2013, 11:16
Ah ben non
Quoi y a encore 300 boules en plus
Elle va finir par etre hors budget cette ds3.

D'içi quelques jours je vais vous parler de la prochaine version ....

Samsung SIII


:hein:????

cuddles
10/12/2013, 12:50
Ah ben non
Quoi y a encore 300 boules en plus
Elle va finir par etre hors budget cette ds3.

Sans parler de la prochaine version ....

Samsung SIII

Si la prochaine version vaut l augmentation,sinon,on ira a la concurrence.......:lol2:

soleron
10/12/2013, 19:09
Pascal
Tu n as pas discuté avec les bonnes personnes samedi soir lol
Maiq faudra attendre encore quelques longs très mois ...

Samsung SIII

Tom
10/12/2013, 19:23
Mois ou années ?? Du changement pour 2014 ?? allerrrrr juste un indiceeee :priere:

soleron
10/12/2013, 19:45
mois : pour quelques modif
année(s) : pour renouvellement

totox
10/12/2013, 22:40
Vais finir par croire que tu as les mêmes infos que moi ;-)
Toi, t'as parlé avec mon homonyme ;-)


mois : pour quelques modif
année(s) : pour renouvellement

soleron
10/12/2013, 22:46
On etait au meme endroit au meme moment.
Pense a regarder le programme pour le we et pour la chambre d hôtel

cuddles
11/12/2013, 08:29
Pascal
Tu n as pas discuté avec les bonnes personnes samedi soir lol
Maiq faudra attendre encore quelques longs très mois ...

Samsung SIII

J ai laissé ce boulot a l animateur de communauté en ligne.......je ne suis qu un simple adhérent-membre DS3 Spirit et co-organisateur d' AG,rassos et non-rasso......:lol2:

La patience est donc de mise......:merci:

will88
11/12/2013, 13:27
http://www.lepoint.fr/images/auto-addict/fil_ariane_autoaddict.png (http://www.lepoint.fr/auto-addict/)


Philippe Varin élu à la tête de l'ACEA (http://www.lepoint.fr/auto-addict/actualites/philippe-varin-elu-a-la-tete-de-l-acea-06-12-2013-1765567_683.php)


Le Point.fr - Publié le 06/12/2013 à 12:59

Le patron de PSA vient d'être élu président de la très influente Association des constructeurs automobiles européens. Jusqu'à son départ en retraite seulement.


Philippe Varin devient le n°1 de l'ACEA, mais seulement jusqu'à la fin de son mandat à la tête de PSA, courant 2014. © PATRICK KOVARIK / AFP
http://www.lepoint.fr/html/share/b-favori.png (http://www.lepoint.fr/auth/archivageArticle.php?id_sans_version=1765567&titre=Philippe%20Varin%20%C3%A9lu%20%C3%A0%20la%20 t%C3%AAte%20de%20l%27ACEA&chapeau=Le%20patron%20de%20PSA%20vient%20d%27%C3%A Atre%20%C3%A9lu%20pr%C3%A9sident%20de%20la%20tr%C3 %A8s%20influente%20Association%20des%20constructeu rs%20automobiles%20europ%C3%A9ens.%20Jusqu%27%C3%A 0%20son%20d%C3%A9part%20en%20retraite%20seulement.&date=2013-12-06%2012:59:00&image=/images/2013/12/06/varin-acea-2221102-jpg_1929998_113x76.JPG&auteur=Auto-Addict%20(avec%20AFP))
Le patron sur le départ de PSA Peugeot-Citroën (http://www.lepoint.fr/tags/psa-peugeot-citroen), Philippe Varin (http://www.lepoint.fr/tags/philippe-varin), a été élu vendredi à la tête de l'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA), a annoncé l'organisation. Il succède à Sergio Marchionne (http://www.lepoint.fr/tags/sergio-marchionne), le patron du constructeur italien Fiat, qui a effectué deux mandats à la présidence de l'ACEA, en 2012 et 2013.

Contrairement à son prédécesseur, Philippe Varin, qui doit quitter ses fonctions chez PSA, ne pourra pas effectuer un mandat complet à la tête des constructeurs européens. "M. Varin dirigera l'ACEA jusqu'à la fin de son mandat de P-DG de PSA Peugeot-Citroën. Le conseil d'administration annoncera le successeur de M. Varin à ce moment", a précisé l'ACEA dans un communiqué.

Source : lepoint





- PSA s'associe avec GM (Opel),
- les constructeurs européens (dont PSA) se plaignent des constructeurs coréens,
- GM décide de ne plus distribuer Chevrolet en Europe (dont la gamme Europe est essentiellement fabriquée en Corée),
- et Varin prend la tête de l'ACEA,
tout est savamment préparé, tant pis pour ceux qui roulent en Orlando/Captiva,
ils devront se tourner vers un Tourolf ou un Zafirhuit :D

soleron
11/12/2013, 19:33
PSA et son partenaire chinois, Dongfeng Motor, auraient trouvé un accord


http://s1.lemde.fr/image/2013/12/11/534x0/4332546_6_209f_l-usine-de-psa-a-la-janais-pres-de-rennes_e6613c72c77ce97cd673ab017fcc97eb.jpg

Le conseil de surveillance de PSA Peugeot (http://www.lemonde.fr/bourse/nyse-euronext-paris-equities/peugeot/) Citroën a approuvé le principe d'une alliance capitalistique avec le constructeur chinois Dongfeng Motor, selon une source proche du dossier. Cet accord pourrait être (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/auxiliaire/%C3%AAtre) annoncé d'ici février prochain, rapporte mercredi 11 décembre le Financial Times (http://www.ft.com/intl/cms/s/0/b65ace4a-61b2-11e3-aa02-00144feabdc0.html?siteedition=intl#slide0). Le quotidien, qui cite deux sources proches des discussions, indique que le projet prévoit une augmentation de capital (http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/07/22/psa-envisagerait-d-ouvrir-le-capital-de-sa-banque-de-financement-automobile_3450917_3234.html) de 3 à 4 milliards d'euros de PSA, ainsi qu'un accord entre les deux groupes pour développer (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/d%C3%A9velopper) et produire (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/produire) conjointement des petites voitures (http://www.lemonde.fr/voitures/) à bas coût, destinées à l'Asie du Sud-Est.

L'accord, qui n'a pas encore été finalisé, prévoit une augmentation de capital préférentielle avec droits de souscription pour les actionnaires existants et une augmentation de capital réservée, dont le prix serait fixé à moins de sept euros par action, a ajouté cette source proche du dossier, précisant que le projet avait été approuvé mardi 10 décembre lors d'un conseil de surveillance extraordinaire. Dongfeng et l'Etat français prendraient chacun environ 20% de PSA, tandis que lafamille (http://www.lemonde.fr/famille/) Peugeot (http://www.lemonde.fr/bourse/nyse-euronext-paris-equities/peugeot/) verrait sa participation ramenée à quelque 15%, a poursuivi la source.
Lire l'analyse : PSA engage la réflexion stratégique sur l'après-2015 (http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/07/31/psa-engage-la-reflexion-strategique-sur-l-apres-2015_3455682_3234.html)
Le groupe français aimerait annoncer (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/annoncer) l'accord avant la publication des résultats annuels du groupe, programmée le 19 février. A l'issue de l'augmentation de capital, dont le prix fait encore l'objet de négociations, Dongfeng (http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/10/27/dongfeng-n-est-pas-presse-d-investir-dans-peugeot_3503671_3234.html)et l'Etat français prendraient au capital de PSA une participation de taille identique, qui reste également à préciser (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/pr%C3%A9ciser), selon les informations du quotidien, que la direction de PSA n'a pas souhaité commenter (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/commenter).
Le président du directoire, Philippe Varin, avait indiqué fin septembre réfléchir (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/deuxieme-groupe/r%C3%A9fl%C3%A9chir) aux moyens de renforcer (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/renforcer) le partenariat avec Dongfeng, mais était resté muet sur l'éventualité de voir (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/voir) la compagnie chinoise entrer (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/entrer) au capital de son groupe en difficulté. Les deux groupes possèdent une coentreprise en Chine (http://www.lemonde.fr/chine/), et produisent des véhicules Peugeot et Citroën dans leurs trois usines de Wuhan, au centre (http://www.lemonde.fr/centre/) du pays. Le capital de PSA Peugeot Citroën est contrôlé à 25 % par la famille Peugeot, et son partenaire américain General Motors en détient 7 %.
Lire : Pourquoi les patrons ont sacrifié la retraite chapeau de Philippe Varin (http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/11/28/recit-d-une-folle-journee-autour-d-une-retraite-chapeau_3521612_3234.html)

Source : lemonde

soleron
11/12/2013, 19:50
Banque PSA Finance: financement de 195 mlns d'euros grâce à une émission obligataire




PARIS (Dow Jones)-- Banque PSA Finance, la filiale bancaire du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën (UG.FR), a annoncé mardi avoir réalisé une émission obligataire d'environ 300 millions de francs suisses (245,5 millions d'euros), lui permettant de s'assurer un financement additionnel de 241 millions de francs suisses (soit environ 195 millions d'euros) sur une durée de deux ans.

PRINCIPAUX POINTS DU COMMUNIQUE:

- Le fonds "Auto ABS Swiss Leases 2013 GmbH", nouvellement créé par Banque PSA Finance, a émis le 27 novembre 2013 des obligations senior sécurisées par un portefeuille de contrats de leasing suisses d'environ 300 millions de francs suisses.

- Par cette opération, Banque PSA Finance s'assure ainsi un financement additionnel de 241 millions de francs suisses (soit environ 195 millions d'euros) sur une durée de deux ans.

- Les obligations senior sont émises à taux variable, ont une maturité estimée de deux ans et ont été entièrement placées auprès d'un investisseur privé.

- Cette opération est innovante pour BPF dans la mesure où c'est la première titrisation adossée sur des contrats de leasing suisses, cédés à un fonds de titrisation suisse, et comportant une part de valeur résiduelle importante (plus du tiers de la valeur du portefeuille).

- Cette opération s'inscrit dans la stratégie de Banque PSA Finance, visant à diversifier ses sources de financement et à maintenir une part importante de titrisations dans son refinancement global.


Source : (END) Dow Jones Newswires

soleron
11/12/2013, 20:17
Japon: l'arrivée de Tavares chez PSA aura des conséquences sur Renault-Nissan


Tokyo - Le principal quotidien économique japonais assure que l'arrivée de l'ex-numéro 2 de Renault, Carlos Tavares, à la tête du rival PSA Peugeot-Citroën sans nul doute des conséquences sur les activités de Renault-Nissan, notamment sur le marché chinois.

http://static.lexpansion.com/medias_8894/w_605,h_270,c_fill,g_north/carlos-tavares-qui-doit-succeder-en-2014-a-philippe-a-la-tete-du-groupe-psa-peugeot-citroen_4553910.jpg

Le principal quotidien économique japonais assure que l'arrivée de l'ex-numéro 2 de Renault, Carlos Tavares, à la tête du rival PSA Peugeot-Citroën aura sans nul doute des conséquences sur les activités de Renault-Nissan, notamment sur le marché chinois.
afp.com/Fred Tanneau



"Sans le savoir, Carlos Ghosn a fabriqué un ennemi. La guerre sans foi ni loi entre les deux Carlos est sur le point de commencer", écrit mercredi le journal Nikkei, bible des milieux d'affaires au Japon.
Carlos Tavares, évincé en août dernier de Renault pour avoir évoqué publiquement son ambition de prendre la tête d'un groupe d'automobile, rejoint PSA Peugeot-Citroën pour succéder, courant 2014, à l'actuel président du directoire Philippe Varin.

Quitter une société pour devenir le patron de sa principale rivale n'est pas chose commune au Japon. M. Tavares était aussi un personnage important de l'alliance franco-japonaise Renault-Nissan, rappelle le Nikkei.
Or, PSA tout comme Renault est à la peine en Europe et veut bien entendu monter en puissance sur le prometteur marché chinois.

Le deuxième constructeur automobile chinois, Dongfeng, étudie d'ailleurs une éventuelle prise de participation dans le groupe PSA, ce qui, de l'avis d'experts, serait une bonne chose pour le développement du groupe français dans l'Empire du Milieu.

PSA et Dongfeng possèdent déjà une coentreprise, DPCA, qui exploite trois usines à Wuhan, dans la province du Hubei (centre-est de la Chine).

Toutefois, si leur partenariat s'étendait, la rivalité entre PSA et Renault-Nissan n'en serait que plus rude, souligne le Nikkei.
En effet, Renault et Dongfeng ont annoncé la semaine dernière avoir reçu le feu vert des autorités chinoises pour constituer une coentreprise en Chine, offrant au groupe français une implantation industrielle sur le premier marché mondial. Cette coentreprise sera d'ailleurs basée elle aussi à Wuhan.

De surcroit, le journal indique encore que le rôle du gouvernement français à l'égard des deux grands constructeurs français est aussi un sujet de préoccupation au Japon.
PSA pourrait en effet procéder à une augmentation de capital de 2,5 à 3 milliards d'euros qui serait souscrite à hauteur équivalente par Dongfeng et par l'Etat français.

Or, ce dernier est déjà le premier actionnaire de Renault.
"Le mandat de Carlos Ghosn à la tête de Renault prend fin au printemps prochain. S'il veut conserver sa position, il ne pourra pas s'opposer à la volonté du gouvernement", insiste le Nikkei, journal très influent auprès des décideurs nippons.
"Il est possible que l'Etat français aient des exigences envers les deux constructeurs", s'inquiète de façon anonyme un responsable de Nissan dans le Nikkei.










Source : lexpansion

En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr/economie/japon-l-arrivee-de-tavares-chez-psa-aura-des-consequences-sur-renault-nissan_419816.html#YuyL7iWO6sjydl0X.99

soleron
12/12/2013, 07:15
PSA progresse très fort sur un marché chinois en plein boom

AUTOMOBILE
http://static.latribune.fr/article_page/98552/citroen-c-quatre.png
La Citroën C4L présentée en Chine au dernier salon de Shanghai

Les ventes de PSA Peugeot Citroën ont progressé en Chine de 19% en novembre à 53.078 unités, et de 25 % sur onze mois à plus de 500.000. La Citroën C4L est le modèle le plus populaire. Il s'est vendu au total plus de voitures en Chine sur un mois qu'en France sur une année!SUR LE MÊME SUJET

PSA Peugeot Citroën privilégie son usine historique de Sochaux (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131207trib000799786/psa-peugeot-citroen-privilegie-son-usine-historique-de-sochaux.html)
PSA repousse son plan de départs volontaires, faute de candidats en nombre (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131206trib000799732/psa-repousse-son-plan-de-departs-volontaires-faute-de-candidats-en-nombre.html)
PSA-Renault : un match désormais inégal (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131203trib000799075/psa-renault-un-match-desormais-inegal.html)
PSA: Philippe Varin renonce à sa mirifique retraite (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131127trib000798120/psa-philippe-varin-renonce-a-sa-mirifique-retraite.html)



PSA (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131203trib000799075/psa-renault-un-match-desormais-inegal.html)marche très fort en Chine. Les ventes de Peugeot et Citroën y ont bondi de 19 % en novembre à 53.078 unités, et de 25 % sur onze mois. Pour la première fois dans l'histoire, et en onze mois seulement, le groupe français dépasse la barre des 500.000 unités dans l'ex-Empire du milieu. La Citroën C4 L, une berline compacte allongée à quatre portes, est son modèle le plus populaire dans le pays (8 089 unités en novembre).

A travers sa co-entreprise chinoise DPCA avec Dongfeng, PSA (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131207trib000799786/psa-peugeot-citroen-privilegie-son-usine-historique-de-sochaux.html)compte vendre plus de 550 000 véhicules sur l'ensemble de 2013, en hausse de 25 % par rapport aux 440 000 unités de l'an dernier. A cela, il faut ajouter quelques DS, commercialisées par CAPSA (http://www.latribune.fr/journal/edition-du-3009/entreprises/787554/psa-espere-concurrencer-bmw-ou-volvo-en-lancant-la-production-de-ses-ds-en-chine.html), la deuxième co-entreprise de PSA sur place, avec le groupe Changan. Mais, la production de la DS5 venant à peine de démarrer, les ventes restent encore très faibles.


Un marché en pleine croissance

Les ventes totales de voitures en Chine, (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131205trib000799527/alors-que-renault-annonce-sa-future-usine-le-marche-chinois-est-en-plein-boom.html) premier marché automobile du monde, ont grimpé de 14% en novembre, se hissant à un niveau record, annonce ce mardi l'association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM). Pour un marché qui devait se ralentir selon les experts, ce n'est pas mal. Au total, 2,04 millions de voitures ont été vendues dans le pays le mois dernier, soit plus qu'en France en une année.
Sur les onze premiers mois , les ventes de voitures ont grimpé de 13,5% à 19,86 millions d'unités, soit davantage que les 19,3 millions de véhicules vendus sur l'ensemble de 2012. C'est donc reparti. Les ventes n'avaient progressé en effet "que" de 4,3% en 2012.


GM toujours numéro un

Les marques japonaises, pénalisées l'an dernier par le nationalisme anti-nippon généré par les tensions diplomatiques entre Pékin et Tokyo, se ressaisissent, s'arrogeant une part de marché de près de 20%, d'après la CAAM. Mais le numéro un reste General Motors (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131205trib000799444/gm-specialiste-du-grand-coup-de-volant-ferme-chevrolet-en-europe.html), qui a réalisé des ventes record en Chine le mois dernier, avec une hausse de 13,3% à 294.500 véhicules.
Volkswagen (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131116trib000796060/volkswagen-annonce-un-nouveau-record-de-ventes-mais-les-profits-baissent.html), le deuxième acteur local, indique pour sa part avoir progressé de 17,5% sur onze à 2,26 millions. Ford a enregistré une hausse de 47 % de ses livraisons au mois de novembre, à 99.157 unités, et de 51 % sur onze mois à 840. 975 unités.
Selon les prévisions du consultant McKinsey, le marché chinois des voitures particulières devrait croître de 8% par an en moyenne d'ici à 2020.

Source : latribune

ace3m
12/12/2013, 08:21
Ah ben non
Quoi y a encore 300 boules en plus
Elle va finir par etre hors budget cette ds3.

Sans parler de la prochaine version ....

Samsung SIII
Les 300 roros correspondent à peu près à l'augmentation trimestriel depuis sa sortie, non ?
Faut reconnaitre que beaucoup d'options sont désormais, de série...

soleron
12/12/2013, 19:38
General Motors sort du capital de PSA-Peugeot Citroën

L'Américain détenait 7% du constructeur français depuis l'alliance stratégique nouée entre les deux groupes en mars 2012.

http://www.francetvinfo.fr/image/74w5fw1qt-094b/658/370/3041582.jpg
Des ouvriers travaillent sur la chaîne d'assemblage de la Peugeot 208 dans l'usine PSA de Poissy (Yvelines), le 15 mai 2013. (GONZALO FUENTES / REUTERS)


Il détenait 7% du constructeur français depuis l'alliance stratégique (http://www.psa-peugeot-citroen.com/fr/groupe-automobile/groupe-auto-francais/une-alliance-strategique-mondiale-avec-general-motors-article) nouée entre les deux groupes en mars 2012. L'Américain General Motors a annoncé sa sortie du capital de PSA-Peugeot Citroën, jeudi 12 décembre. "Notre participation avait pour but de soutenir PSA dans ses efforts pour augmenter son capital au moment de l'alliance General Motors-PSA. Mais ce soutien n'est désormais plus nécessaire", justifie Steve Girsky, le vice-président de General Motors dans un communiqué (http://media.gm.com/content/media/us/en/gm/news.detail.html/content/Pages/news/emergency_news/1212-psa.html) (en anglais).

Dans ce texte, le numéro un américain de l'automobile (http://www.francetvinfo.fr/economie/automobile/) explique céder "la totalité de sa part de 7%, soit 24,8 millions d'actions, dans PSA-Peugeot Citroën par l'intermédiaire d'un placement privé à des investisseurs institutionnels". "Notre alliance reste solide et focalisée sur des programmes communs de développement de véhicules, des fabrications croisées, des achats et de la logistique", précise toutefois le groupe.

PSA, qui a confirmé le même jour négocier une entrée du Chinois Dongfeng (http://www.francetvinfo.fr/monde/asie/pourquoi-dongfeng-est-le-meilleur-ami-des-constructeurs-automobiles-francais-en-chine_474976.html) à son capital, avait déjà annoncé plus tôt dans la journée un accord pour réviser à la baisse le périmètre de son alliance avec General Motors. Les deux groupes vont en revanche travailler à un nouveau projet commun "pour développer un nouveau modèle de véhicule utilitaire léger du segment B", de type Berlingo Partner.

Source : francetvinfo

soleron
12/12/2013, 20:21
Opel: un modèle inédit en entrée de gamme d'ici 2016?



http://images.caradisiac.com/logos/5/7/1/2/175712/S5-Opel-un-modele-inedit-en-entree-de-gamme-d-ici-2016-91066.jpg (http://images.caradisiac.com/logos/5/7/1/2/175712/S7-Opel-un-modele-inedit-en-entree-de-gamme-d-ici-2016-91066.jpg)

L’actuelle entrée de gamme du constructeur allemand Opel (http://www.caradisiac.com/auto--opel/) est constituée par le duo Adam (photo)-Corsa dont les positionnements diffèrent. Un nouveau modèle d’entrée de gamme pourrait dans les années à venir se positionner en-deça de ce duo.

Le groupe General Motors, qui détient notamment la marque Opel, procède à une révision complète de sa stratégie hors de son territoire d’origine, les Etats-Unis. Il a annoncé plus tôt dans la journée sa décision de fermer ses installations australiennes (http://www.caradisiac.com/GM-va-fermer-ses-usines-Holden-en-Australie-91047.htm)destinées à la marque locale Holden après avoir annoncé que la marque Chevrolet ne serait plus, à l’avenir, commercialisée en Europe (http://www.caradisiac.com/Chevrolet-va-disparaitre-d-Europe-pour-faire-place-a-Opel-90920.htm). Histoire de laisser le champ libre à Opel.

C’est dans ce contexte que naît la rumeur de l’arrivée d’une nouvelle entrée de gamme à l’horizon fin 2015-début 2016 chez Opel. Ce véhicule serait une quatre portes capable d’accueillir à son bord quatre adultes. Ses tarifs débuteraient aux alentours des 10 000 euros. Avec un tel profil, on ne peut s’empêcher de penser qu’une telle citadine aurait pour vocation de concurrencer les futures Renault Twingo, Citroën C1 et Peugeot 108.

L’arrivée d’un tel modèle permettrait surtout d’étoffer l’offre du constructeur d’autant plus nécessaire maintenant que Chevrolet est appelé à quitter l’Europe…

Source : caradisiac

soleron
12/12/2013, 20:31
PSA Peugeot Citroën et GM annoncent de nouveaux développements dans le cadre...




Confirmation du développement en commun de deux véhicules sur des plateformes PSA : un véhicule du segment B-MPV et un véhicule du segment C-CUV
Nouveau programme portant sur une nouvelle génération de véhicules utilitaires légers du segment B
Répartition équilibrée de la production des véhicules développés en commun
Poursuite de la coopération dans les achats et confirmation de premiers résultats positifs
Abandon du projet de co-développement d'une plateforme du segment B et du moteur essence de petite cylindrée associé


PSA Peugeot Citroën (PSA) et General Motors (GM) ont annoncé aujourd'hui de nouveaux développements dans leur Alliance stratégique. L'Alliance, centrée sur le développement en commun de véhicules, les achats et la logistique, essentiellement en Europe, est étendue au partage de capacités de production.

Les deux groupes confirment la poursuite de leur coopération pour le développement de deux véhicules sur des plateformes PSA : un modèle du segment B-MPV et un modèle du segment C-CUV. Les deux partenaires collaboreront également pour développer un nouveau modèle de véhicule utilitaire léger du segment B basé sur la dernière génération de plateforme PSA.

Les premiers véhicules issus de l'Alliance devraient être commercialisés à partir de 2016.

Par ailleurs, la répartition de la production de ces véhicules sera équilibrée. Comme annoncé en octobre dernier, les véhicules du segment B-MPV des deux groupes seront produits dans l'usine General Motors de Saragosse, en Espagne.

Il est aujourd'hui décidé que les futurs véhicules du segment C-CUV seront produits en France dans l'usine PSA de Sochaux.

A l'occasion de cette annonce, Philippe Varin déclare : "Avec ces nouveaux développements, l'Alliance avec GM progresse. C'est un élément clé du redressement du Groupe en Europe".
"L'Alliance entre PSA et GM repose sur une approche équilibrée. Les véhicules des deux constructeurs seront clairement différenciés et parfaitement cohérents avec l'identité de leurs marques respectives", explique Karl-Thomas Neumann, président de GM Europe et vice-président exécutif de General Motors."Nos deux entreprises s'attachent à présent à mettre en oeuvre l'Alliance tout en restant ouvertes à de nouvelles opportunités",

À ce jour, les synergies attendues de l'Alliance sont estimées à environ 1,2 milliard de dollars par an à partir de 2018, répartis de façon équilibrée entre les deux groupes.

PSA et GM ont également convenu de modifier un certain nombre d'autres clauses de leurs accords. Les deux groupes simplifieront la gouvernance conjointe de l'Alliance et excluront des motifs de résiliation de l'Alliance la non-réalisation d'un nombre minimum de projets. Par ailleurs, ils ont convenu que GM renonce à son droit de mettre fin, sous certaines conditions, à l'Alliance dans l'éventualité d'une prise de participation de certains tiers au capital de Peugeot S.A., dès lors que ceux-ci soutiendraient l'Alliance. Dans cette hypothèse, GM exercerait les droits de vote attachés aux actions Peugeot S.A. alors en sa possession, pour voter en faveur de cette opération.

Source : PSA PRESSE

Anonyme
12/12/2013, 20:39
Dis donc stef...

La prochaine DS3 :mrgreen:t'as des news???? :hein:

soleron
12/12/2013, 20:45
Dis donc stef...

La prochaine DS3 :mrgreen:t'as des news???? :hein:

c'est qq pages avant ;)

Anonyme
12/12/2013, 20:49
:timide: :oui: mais s'est pas bien détailé ...

;)

soleron
12/12/2013, 20:50
c'est tout ce que je peux dire

Anonyme
12/12/2013, 20:57
Beh si tu peu pas dire + tu écris un peu + :D

soleron
16/12/2013, 19:09
DE MONTE-CARLO À MACAO : CITROËN RACING SUR TOUS LES FRONTS !

http://www.citroen-wrc.com/wp-content/themes/morning/functions/theme/thumb.php?src=http://www.citroen-wrc.com/wp-content/uploads/2013/12/cr2014-1024x681.jpg&w=630&h=381&zc=1&a=c16 DÉCEMBRE 2013 | PROGRAMMES SPORTIFS CITROËN RACING 2014
Citroën Racing a présenté aujourd’hui, dans son centre technique de Versailles, le détail de ses programmes sportifs 2014. Pour la première fois, Citroën s’engagera simultanément dans deux Championnats du Monde FIA, avec les Rallyes (WRC) et les Voitures de Tourisme (WTCC).

Du coup d’envoi du WRC, le 14 janvier au Monte-Carlo, au drapeau à damier clôturant le WTCC, le 16 novembre à Macao, Citroën Racing s’apprête à vivre 306 jours intenses, avec deux Championnats du Monde totalisant 25 courses !

« Nous nous sommes lancés dans un défi à la fois sportif, technique et logistique. Toute l’équipe a fait preuve d’enthousiasme et de créativité pour préparer au mieux cette saison », confirme Yves Matton, Directeur de Citroën Racing. « Nous considérons ce double programme comme une chance. Malgré un contexte économique complexe pour l’industrie automobile, la confiance des dirigeants de PSA et le soutien de nos partenaires nous ont permis de mener à bien nos projets. Nous allons toucher plus de pays, sur tous les continents de la planète, et ce seront autant d’occasions de mettre en valeur Citroën et sa Créative Technologie. »

« Nous ne partons pas d’une feuille blanche dans les deux cas. Notre expérience du rallye et la stabilité réglementaire voulue par la FIA nous permettent d’aborder le volet WRC avec une certaine sérénité. Nous avons choisi les équipages Kris Meeke / Paul Nagle et Mads Østberg / Jonas Andersson pour nous représenter au sein du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team. Notre objectif est de les accompagner dans leur progression pour en faire des candidats à la victoire sur certaines épreuves. Khalid Al Qassimi / Chris Patterson disputeront également quelques manches du WRC, mais leur objectif principal sera le Championnat du Moyen-Orient. »

« Le défi est également très motivant en WTCC, mais nous devons tout apprendre de cette discipline. Nous avons le sentiment d’avoir bien travaillé sur la Citroën C-Elysée WTCC, même si nous n’avons aucune base de comparaison dans la mesure où la réglementation est nouvelle pour tous les concurrents. Le jugement d’Yvan Muller, qui estime que la voiture est bien née, nous conforte dans nos orientations. Nous avons hâte d’affronter nos adversaires en piste pour en avoir la confirmation ! Au côté d’Yvan et de Sébastien Loeb, nous avons le plaisir de confirmer notre troisième pilote en la personne de José-Maria López. »

Cliquez ici pour retrouver tous les détails du programme Citroën Racing en rallye (http://www.citroen-wrc.com/2013/actualites/actualites-wrc/6858/citroen-perennise-son-engagement-en-rallye/) et en WTCC (http://www.citroen-wrc.com/2013/actualites/6862/un-nouveau-defi-en-wtcc-pour-citroen-racing/), ainsi que les informations sur la Citroën DS3 Cabrio Racing (http://www.citroen-wrc.com/2013/actualites/6854/citroen-ds3-cabrio-racing/)…

Source : CITROEN RACING

soleron
17/12/2013, 20:00
L’Hybrid Air de PSA en négociation avec Dongfeng

Par Maxime Amiot (http://www.lesechos.fr/journalistes/index.php?id=108) | 16/12 | 18:58 | mis à jour à 20:11


L'Hybrid Air, cette technologie à air comprimé développée par PSA, fait partie des sujets négociés entre l'industriel français et le chinois DongFeng.

http://www.lesechos.fr/medias/2013/12/16/637604_0203194315746_web_tete.jpg (http://www.lesechos.fr/medias/2013/12/16/637604_0203194315746_web_tete.jpg)
La technologie Hybrid Air, développée par PSA ne laisse par indifférent le chinois Dongfeng - DR

C’est un exemple des enjeux technologiques qui se jouent dans la négociation que mène PSA avec le constructeur auto chinois Dongfeng. (http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203192212462-psa-la-pression-s-accentue-sur-le-cours-de-bourse-637311.php) Au-delà de leur rapprochement capitalistique, les deux groupes étudient l’opportunité de partager ensemble la technologie Hybrid Air, développée par PSA. Cette motorisation hybride combine un moteur à essence et un moteur hydraulique alimenté par air comprimé. Une alternative qui promet une consommation de carburant limitée à 2,9 litres aux 100 kilomètres en cycle mixte, soit à peine 69 grammes de CO2 par kilomètre.

De quoi intéresser Dongfeng, notamment au vu des normes anti-pollution de plus en plus drastiques en Chine. « Ils sont intéressés et cela fait partie des négociations. Nous avons arrêté les échanges avec les autres partenaires potentiels » , indique-t-on chez PSA. Alors que le groupe s’était engagé à trouver un partenaire d’ici à la fin de l’année (http://www.lesechos.fr/11/06/2013/LesEchos/21454-082-ECH_moteurs-a-air---psa-a-la-recherche-de-partenaires.htm?texte=Hybrid%20air) pour un lancement commercial en 2016 - il ne peut pas supporter seul le développement de cette technologie très coûteuse - Dongfeng apparaît comme le candidat idéal. Hybrid Air est en effet particulièrement adapté aux pays émergents, et notamment aux citadines. Et l’Etat français, qui a déjà contribué financièrement à la technologie à travers l’Ademe et le Commissariat général à l’investissement, pourrait voir d'un bon œil cette issue.



Un complément de Hybrid 4 diesel

Le devenir de cette technologie est en tout cas crucial pour la stratégie de PSA dans l’hybride. Elle doit en effet venir en complément de l’Hybrid 4, la technologie hybride diesel que le constructeur a lancé fin 2011 sur les véhicules du segment C et D. Cette technologie plus sophistiquée, qui associe un bloc diesel à un bloc électrique est proposée aujourd’hui sur quatre modèles du groupe (3008, 508, 508 RXH, et DS5).
Sur les onze premiers mois de l’année, les ventes de modèles Hybrid 4 se sont élevées à 23.000 unités, et dépassent les 50.000 depuis le début du lancement. Un bilan mitigé : si elle a permis à PSA de se faire une vraie place en Europe sur le marché de l’hybride, la technologie reste en-deçà de ses objectifs initiaux : 40.000 unités en année pleine.

Source : lesechos

soleron
18/12/2013, 19:04
''L'ETIQUETTE FRANÇAISE FAIT PARTIE DE NOTRE ADN''



Une petite phrase bien étrange à l'heure où PSA va devenir une groupe franco-chinois … qui va se refuser éternellement de vendre en France des voitures franco-chinoises ?

http://3.bp.blogspot.com/-8K9g43SYunE/Uqm3KMk2qLI/AAAAAAAA6Yk/AfgxbghjK3U/s640/11.jpg (http://3.bp.blogspot.com/-8K9g43SYunE/Uqm3KMk2qLI/AAAAAAAA6Yk/AfgxbghjK3U/s1600/11.jpg)


http://3.bp.blogspot.com/-cNZlznDDVa0/Uqm3TmjfLaI/AAAAAAAA6Ys/wc4RlwMpcFk/s320/5.jpg (http://3.bp.blogspot.com/-cNZlznDDVa0/Uqm3TmjfLaI/AAAAAAAA6Ys/wc4RlwMpcFk/s1600/5.jpg)
Yves Bonnefont, directeur général adjoint de Citroën a accordé une interview au magazine -L'Argus-, n°4406.


« Yves Bonnefont est à la fois directeur de la stratégie de PSA et, depuis avril dernie, directeur général adjoint de Citroën en charge des lignes DS et C. ''Deux pieds'' sur lesquels le numéro 2 de la marque entend faire swinguer Citroën.




L'Argus : Comment se porte la ligne DS chez Citroën ?
Yves Bonnefont : Avec 400.000 ventes après trois ans d'existence, c'est un succès. Nous serons cette année sur un rythme de près de 120.000 voitures neuves commercialisées. En Europe, la gamm DS a progressé de 3,5% représentant déjà 20% de notre volume global. C'est donc un levier de croissance dans un marché qui a reculé de 7% au premier semestre.
Après la France, l'Angleterre est notre second marché. Avec 15.461 exemplaires vendus au premier semestre, le boom atteint 43% ! C'est une fierté au pays de la Mini, de Jaguar et de Land Rover.


L'Argus : Le succès est cependant inégal puisque DS4 et DS5 plaisent moins …
Yves Bonnefont : Le volume n'est pas le seul paramètre. Deux tiers de nos acheteurs n'étaient pas clients de Citroën au départ. Cette ligne nous permet de conquérir les possesseurs de Mini, d'Audi A1 ou de Q3. Les DS sont des alternatives au haut de gamme traditionnel allemand.


L'Argus : Pourtant, on disait l'automobile française inapte à rivaliser avec les constructeurs germaniques …
Yves Bonnefont : C'est pour cela que nous avons bousculé les codes du premium. Aujourd'hui, la part de marché de la ligne DS en France est de 2,6% sur les 10 premiers mois de l'année contre 2,5% pour BMW et Mercedes. Nous avons capitalisé sur notre savoir faire national en matière de luxe : le bien-être, la couleur, la personnalisation, le sens du design, la prégnance de la mode, les matériaux uniques et faits main … Nous sommes les seuls à pouvoir revendiquer ce positionnement. Et nous sommes crédibles.


L'Argus : La dynamique qui entoure la ligne DS ne fait-elle pas trop d'ombre à la gamme standar ?
Yves Bonnefont : Non. Le redéploiement de la ligne C est amorcé avec le Cactus.
Sécurité, confort, technologie utile, design pur et lumineux le caractérisent. Nous prévoyons un grand événement autour de la gamme C le 05 février prochain à l'occasion de l'anniversaire d'André Citroën ( 136 ans).



http://4.bp.blogspot.com/-bD49EsFmvfc/Uqm3j9TwHsI/AAAAAAAA6Y0/-ZguMILuyD0/s320/6.jpg (http://4.bp.blogspot.com/-bD49EsFmvfc/Uqm3j9TwHsI/AAAAAAAA6Y0/-ZguMILuyD0/s1600/6.jpg)
L'Argus : L'actualité reste cristallisée par l'ouverture du DS World Paris. Quelle est la vocation de cette boutique-concession de luxe ?
Yves Bonnefont : Incarner l'univers DS, c'est-à-dire le raffinement français. D'où l'adresse … à quelques mètres du Grand Palais où a été révélée la DS originelle en 1955. Dans le triangle d'or de Paris, au milieu des marques de luxes françaises, l'automobile nationale prend enfin sa place ! Elle est de retour dans le premium.


L'Argus : Le DSWorld est surtout un lieu de vente ... directe. Le réseau apprécie-t-il vraiment ?
Yves Bonnefont : Une marque ne réussit que si ses produits et son réseau sont forts. La ligne DS contribue à la santé de nos 331 concessionnaires français. Ils comprennent que le DS World est un outil d'image qui, en renforçant cette ligne, accélère leur développement.


L'Argus : Le premier DS World a cependant été ouvert à Shanghai en mars dernier. Pourquoi ne pas avoir privilégié la patrie mère ?
Yves Bonnefont : La hine est un marché en forte croissance avec des opportunités différentes pour Citroën. DS y est une marque à part entière avec un réseau propre. Nous y avons lancé la DS3 en juin 2012 et y totaliserons 52 DS Stores d'ici à la fin de l'année. En 2014, nous aurons une centaine de points de vente. Nous venons aussi d'inaugurer à Shenzhen, le 28 septembre, notre usine de production DS5.
Comme la taxe des véhicules importés s'élève à 20%, elle nous rendra plus compétitifs.


Avec 600 commandes enregistrées le premier mois, c'est bien parti. Mais avec 2.500 ventes de DS comptabilisées depuis le lancement de la marque, nous démarrons de rien en Chine ! D'où cette forte offensive et les lancements successifs l'an prochain de la version Tricorps de la DS5 et du fameux SUV issu du concept car Wild Rubis.


L'Argus : Les clients français comprennent mal que Citroën ne lance pas son nouveau crossover DS en France …
Yves Bonnefont : La ligne DS accueillera en Europe de nouvelles motorisations dont un diesel dernière génération sur la DS5. L'étiquette française fait partie de notre ADN. La DS3 est fabriquée à Poissy, la DS4 à Mulhouse et la DS5 à Sochaux. Cette ligne, c'est le made in France qui gagne.



http://4.bp.blogspot.com/-4g6JlSrrwSM/Uqm3xUqVZzI/AAAAAAAA6ZE/2ydRoMKFy0s/s640/10.jpg (http://4.bp.blogspot.com/-4g6JlSrrwSM/Uqm3xUqVZzI/AAAAAAAA6ZE/2ydRoMKFy0s/s1600/10.jpg)


http://1.bp.blogspot.com/-C923oyuTor8/Uqm3sm1Z5fI/AAAAAAAA6Y8/FsQhzAMSk1w/s640/9.jpg (http://1.bp.blogspot.com/-C923oyuTor8/Uqm3sm1Z5fI/AAAAAAAA6Y8/FsQhzAMSk1w/s1600/9.jpg)


L'Argus : Pourquoi ne pas avoir de DS Store en France ?
Yves Bonnefont : Tous les concessionnaires ont une zone DS identifiée à l'intérieur de leur showroom et 42 ont installé des salons DS qui font plus de 100 m². Le DS Store est un bâtiment dédié à la ligne.
Si un distributeur nous propose un projet, nous étudierons la faisabilité. Aujourd'hui, outre la Chine, il y en a trois à Singapour, Tel Aviv et Copenhage.

Source : l'argus via diphile

soleron
19/12/2013, 20:47
CITROËN REVELE UNE NOUVELLE DS: LA DS 5LS

Le 19 décembre, dans un lieu emblématique de Paris, le Carrousel du Louvre, et devant des journalistes chinois et la presse internationale, CITROËN a révélé sa toute dernière création, la DS 5LS. Une berline haut de gamme produite à l’usine de Shenzhen, en Chine. Une étape de plus
dans le développement de la marque DS en Chine. La DS 5LS marie harmonieusement les codes du segment en termes de volumes et d’habitabilité, avec le raffinement, le style et la puissance caractéristiques d’une DS. Ce nouveau modèle, qui sera commercialisé en mars 2014, en
Chine, est un atout de taille pour la poursuite du développement de DS à l’international.

Une berline puissante et raffinée


La DS 5LS se caractérise par une silhouette puissante et raffinée (L : 4,70m x l :1,84m x H :1,50m) mettant en valeur des volumes et des galbes voluptueux et sensuels propres à l’univers DS.


La DS 5LS inaugure la nouvelle identité de face avant DS directement inspirée des concept cars Numéro 9 et Wild Rubis.

Elle se caractérise par une calandre sculpturale et statutaire, appelée « DS Wings ». Celle-ci est reliée aux projecteurs par deux ailes chromées, le tout formant un arc tendu qui apporte dynamisme et modernité à la face avant. La grille de calandre, au design spécifique, arbore l’emblème DS. La signature lumineuse des DRL en forme de boomerang vient compléter cette face avant inédite alliant force et sophistication.


Une signature latérale chromée s’étend des vitres jusqu’au coffre et souligne la force et la personnalité de la silhouette, tout en apportant élégance et raffinement. De plus, ce chrome découpe la custode en dessinant de manière subtile un aileron de requin, élément de style caractéristique des modèles DS. Des voies larges associées à des roues de grandes dimensions
complètent et renforcent le style dynamique de la DS 5LS.


L’arrière, puissant et sculptural, se distingue par ses feux à LED exclusifs : un anneau chromé serti dans la verrine souligne le dessin en 3D des fonctions éclairantes.


Pour mettre en valeur le design extérieur de la DS 5LS, neuf teintes sont proposées dont une inédite, la teinte brun Nocciola, une teinte aux reflets à la fois chatoyants et subtils.


A l’intérieur, le raffinement s’exprime au travers d’un véritable poste de pilotage unique et valorisant. L’emphase est mise sur les matériaux nobles et authentiques tels que le métal, le bois et le cuir semi aniline. Les passagers de cette berline premium sont accueillis dans un univers spacieux et sophistiqué, sublimé par la qualité des cuirs qui ornent l’ensemble de l’habitacle jusqu’à la planche de bord. Les cuirs utilisés, jusque-là réservés aux marques de luxe, sont mis en valeur par la confection dite « bracelet» des sièges, une exclusivité des modèles DS et l’illustration parfaite du meilleur du savoir-faire français.


Une technologie de haut niveau
La DS 5LS offre une technologie de haut niveau avec des moteurs comme le THP 160 et le THP 200 à injection directe séquentielle, alimentée par une pompe haute pression, turbo compresseur de type Twin Scroll. Ils sont associés à une boite de vitesses automatique à 6 rapports.

Un bien-être à bord de référence

La DS 5LS, c’est également un bien-être à bord de référence sur le segment avec l’empattement le plus long du segment C (2,71 m), des assises dédiées au confort (sièges avant massant, assise arrière avec un dossier incliné à 29°, appuis tête
type avion), une atmosphère purifiée (ioniseur d’air), un confort acoustique (système Arkamys, offre HIFI DENON,…), des équipements facilitant la prise en main et la conduite ( Accès et démarrage mains libres, Surveillance d’angles morts, Aide au stationnement avant et arrière, caméra de recul,…) et une offre télématique complète ( écran tactile couleur, lecteur
DVD, appel d’urgence,…).


Un nouveau produit au coeur de l’offensive de DS en Chine

DS est une marque à part entière en Chine, une marque dont les partis pris sont clairement exprimés au travers de la DS 5LS. C’est le deuxième modèle DS à être produit en Chine, à l’usine de Shenzhen, après la DS5, lancée commercialement le 27 septembre dernier. DS ne compte pas s’arrêter là puisque un autre modèle produit localement sera lancé, en Chine, courant 2014 : un SUV. Le développement de DS s’appuie, par ailleurs, sur un réseau qui compte 50 DS STORE dans les villes les plus importantes du pays.


https://www.youtube.com/watch?v=HN_sOOh_B5c

https://scontent-b.xx.fbcdn.net/hphotos-ash4/1495477_10152024884212936_595665375_n.jpg

https://scontent-b.xx.fbcdn.net/hphotos-frc3/1472867_10152024884127936_1287379986_n.jpg

https://scontent-a.xx.fbcdn.net/hphotos-frc3/1471194_10152024884032936_1572210748_n.jpg

https://scontent-a.xx.fbcdn.net/hphotos-ash3/1488289_10152024883947936_372906223_n.jpg

https://scontent-b.xx.fbcdn.net/hphotos-prn2/1457579_10152024883867936_1588836509_n.jpg



https://scontent-b.xx.fbcdn.net/hphotos-prn1/1521796_10152024883852936_1956979515_n.jpg

Source : CITROEN PRESSE

https://pbs.twimg.com/media/Bb3Q9kfIYAA7S8J.jpg

https://pbs.twimg.com/media/Bb3N3-vIgAAZ2xd.jpg

https://pbs.twimg.com/media/Bb3Mc2xIcAAcMOp.jpg

L'image de la nouvelle télématique #DS (https://twitter.com/search?q=%23DS&src=hash) Connect

https://pbs.twimg.com/media/Bb3MGRYIQAAKbGg.jpg

https://pbs.twimg.com/media/Bb3Ks-vIIAAPPcF.jpg

https://pbs.twimg.com/media/Bb3KaRRIYAAymAw.jpg

https://pbs.twimg.com/media/Bb3KX4vIIAAMymd.jpg

https://pbs.twimg.com/media/Bb3HpkOIEAAfdMa.jpg

https://pbs.twimg.com/media/Bb3G4EyIcAAXTd4.jpg

https://pbs.twimg.com/media/Bb3GvdPIEAAbSGP.jpg

https://pbs.twimg.com/media/Bb3DN37IIAARl00.jpg

https://pbs.twimg.com/media/Bb2_zPbIIAAyl7K.jpg

Photos : Pauline Ducamp

soleron
19/12/2013, 20:49
Football : l'allemand Volkswagen rafle à Citroën le sponsoring des Bleus


http://www.lefigaro.fr/medias/2013/12/19/PHO04945e78-68a2-11e3-bf24-17542abdb05e-805x453.jpg

Encore un coup dur pour le sponsoring français. Il y a un an, la Fédération de rugby avait aussi préféré un groupe allemand, BMW, à Renault.








L'Allemagne a décidément la cote auprès des fédérations françaises. Près d'un an après que Renault s'est fait doubler par BMW comme partenaire du rugby (http://www.lefigaro.fr/sport-business/2013/01/05/20006-20130105ARTFIG00311-sponsoringla-federation-de-rugby-prefere-bmw-a-renault.php), c'est au tour de Citroën (http://plus.lefigaro.fr/tag/citroen) s'incliner face à une société allemande, en l'occurence Volkswagen, selon L'Équipe. Son contrat de quatre ans, qui avait été signé juste avant la Coupe du monde 2010 et la grève des joueurs de l'équipe de France, n'a pas été reconduit. Contacté par Le Figaro, Citroën s'est contacté de rappeler son engagement avec la Fédération française de football (FFF) "jusqu'à la fin de la Coupe du monde l'été prochaine au Brésil". Pour sa part, Volkswagen a refusé de commenter l'information. Idem du côté du ministère des Sports et de la FFF qui fera, à ce sujet, un bilan lors du premier trimestre 2014.
A six mois de la Coupe du monde, la fédération négocie actuellement la reconduction ou pas des contrats de ses sponsors qui prennent fin en juin prochain. En octobre dernier, Florence Hardouin directrice générale déléguée de la FFF, confiait au Figaro: «A ce jour, aucun de nos sponsors ne nous a affirmé qu'il voulait s'en aller. Au contraire tous nos principaux partenaires (GDF Suez, Crédit Agricole, SFR, Carrefour...) veulent continuer. Deux nouvelles sociétés françaises vont nous rejoindre ainsi que d'anciens sponsors».

Mais dans un contexte économique difficile pour l'automobile français, Citroën a sans doute pris la décision la plus rationnelle économiquement parlant pour la société. Et ce, même si le constructeur automobile doit faire une croix sur l'Euro 2016 qui se déroulera en France et constituera une belle plateforme de communication pour les sponsors de la Fédération. «Ce choix n'a rien de surprenant quand on connaît les difficultés de Peugeot à vendre des voitures, contrairement à Volkswagen», explique un expert du secteur automobile. Pour y remédier, les constructeurs hexagonaux préfèrent aller chercher des parts de marché à l'étranger, et notamment en Chine (http://www.lefigaro.fr/societes/2013/12/12/20005-20131212ARTFIG00447-psa-se-rapproche-d-un-accord-avec-dongfeng.php). Et réduire la voilure en matière de dépenses de sponsoring: «L'automobile français doit faire face à des problématiques structurels, des licenciements et autres restructurations. Les dépenses en sponsoring sont souvent mal comprises en interne», explique François Guyot, co-fondateur de Sportmarket, agence de marketing et sponsoring sportifs. Et d'ajouter: «Citroën n'a sans doute pas obtenu le retour sur investissement qu'il souhaitait».
Opération blanche pour la Fédération de football

Volkswagen rejoint ainsi, pour la période 2014-2018, le club des principaux sponsors de la Fédération de football, à savoir le Crédit agricole, PMU ou encore GDF Suez, qui versent chacun 4 millions d'euros par an, et l'équipementier américain Nike, qui débourse plus de 42 millions à la FFF. Cette mauvaise nouvelle pour l'automobile hexagonale ne devrait pas faire plaisir à Arnaud Montebourg (http://plus.lefigaro.fr/tag/arnaud-montebourg), ardent défenseur du «made in France», mais également à la ministre des Sports, Valérie Fourneyron (http://plus.lefigaro.fr/tag/valerie-fourneyron), qui avait exprimé, au début de l'année, sa déception de voir la Fédération de rugby privilégier une société allemande plutôt que française.

La rédaction vous conseille :


Sponsoring: «Citroën n'a pas mis de pression sur la FFF» (http://www.lefigaro.fr/sport-business/2010/09/10/04014-20100910ARTFIG00448-sponsoring-citroen-n-a-pas-mis-de-pression-sur-la-fff.php)


Source : lefigaro

cuddles
19/12/2013, 21:15
Perso,je préfère la beach volley féminin.......,beaucoup plus esthétique....:ange:

soleron
20/12/2013, 18:39
Citroën a atteint ses objectifs en Algérie en 2013


Dans un entretien accordé à DZAUTOS (15/12/13), Patrick Coutellier, directeur général de Citroën Algérie, a déclaré que la filiale avait atteint son objectif en 2013. « Nous avons réalisé plus de 14 500 véhicules sur l’année, c’était notre objectif. Nous avons aussi réussi des objectifs en termes de qualité de service, comme le service après-vente et la formation. Tout ceci a été déployé et nous sommes sur une phase plutôt correcte pour la marque Citroën en Algérie », a-t-il déclaré. (DZAUTOS.COM 15/12/13)

Source : ccfa

soleron
20/12/2013, 18:41
PSA pourrait céder une partie des terrains du site de Mulhouse


STRASBOURG, 20 décembre (Reuters) - PSA Peugeot Citroën envisage de vendre d'ici un an environ 20% des 320 hectares de son site de production de Mulhouse (Haut-Rhin) à une société d'économie mixte patrimoniale (Sempat) créée pour l'occasion, a-t-on appris vendredi auprès du groupe automobile.

La Communauté d'agglomération de Mulhouse doit se prononcer dans la soirée sur le lancement d'une étude relative à ce projet, dont le principe a déjà été approuvé par les autres partenaires: conseil régional, conseil général et chambre de commerce et d'industrie.
L'opération, qui porterait sur 60 hectares, rapporterait 18,5 millions d'euros au groupe automobile.

PSA en attend aussi une réduction de ses coûts de fonctionnement et la possibilité de voir d'autres entreprises, liées à son activité, s'installer sur les terrains libérés.
"L'objectif est d'améliorer la performance du site. Nous avons actuellement des espaces libres qui coûtent cher et ne rapportent rien", a expliqué à Reuters un porte-parole de l'usine.
Deux bâtiments inclus sur une dizaine d'hectares du périmètre concerné par la cession continueraient d'être exploités par PSA pour un loyer annuel de 2,18 millions d'euros.

Afin de redresser sa situation financière, le constructeur a procédé l'an dernier à deux milliards d'euros de cessions d'actifs. Début 2013, il comptait engager sur l'ensemble de l'année 200 millions d'euros de cessions d'actifs immobiliers supplémentaires.
La direction a précisé que le projet envisagé à Mulhouse n'avait pas de rapport avec la possibilité de suspendre une des deux lignes d'assemblage de l'usine, pour laquelle une étude vient d'être lancée.

La production sur le site des Citroën C4, DS4 et Peugeot 2008 devrait descendre à 230.000 véhicules en 2014, en dessous de la barre de 250.000 fixée par la direction du groupe pour le maintien de deux lignes de production sur un site.

Source : Reuters

soleron
24/12/2013, 07:07
PEUGEOT (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-action-peugeot-bourse-paris,XPAR,UG,FR0000121501,ISIN.html) : BILAN-PSA rêve d'ouvrir un nouveau chapitre avec Tavares


Carlos Tavares rejoint le directoire début janvier
L'ancien N°2 de Renault est attendu au tournant
Il devra réussir avec Dongfeng là où son prédécesseur a échoué avec GM

http://bourse.lesechos.fr/medias/2013/12/23/939275_1387830956_932372-1385466670-carlos-tavares_300x221p.jpg (http://bourse.lesechos.fr/medias/2013/12/23/939275_1387830956_932372-1385466670-carlos-tavares.jpg)
BILAN-PSA rêve douvrir un nouveau chapitre avec Tavares | Crédits photo : Reuters
par Gilles Guillaume

PARIS, 23 décembre (Reuters) - PSAPeugeot (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-peugeot-bourse-paris,XPAR,UG,FR0000121501,ISIN.html) Citroën espère refermer en 2014 l'un des chapitres les plus mouvementés de son histoire avec l'arrivée de Carlos Tavares, appelé à succéder l'année prochaine à Philippe Varin à la tête du groupe automobile.

A 55 ans, l'ancien numéro deux de Renault (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-renault-bourse-paris,XPAR,RNO,FR0000131906,ISIN.html)rejoindra début janvier le directoire de PSA, quatre mois environ après son départ brutal du groupe au losange où il se sentait à l'étroit. Dans son nouveau bureau du 9e étage de l'avenue de la Grande armée à Paris, siège de PSA, il multiplie depuis plusieurs semaines les rencontres avec les autres membres de la direction et des représentants de la famille Peugeot (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-peugeot-bourse-paris,XPAR,UG,FR0000121501,ISIN.html), principal actionnaire du constructeur.
"Avec l'arrivée de Carlos Tavares, c'est la fin d'un cycle et un nouveau qui commence", commente un responsable du secteur. "Philippe Varin, c'était la restructuration, la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois. Il faut maintenant redémarrer autre chose."

L'actuel président du directoire, déjà connu pour avoir restructuré le sidérurgiste Corus, aura beaucoup joué les démineurs pour son successeur. Il a lancé le plan "Rebond 2015", qui vise à endiguer l'hémorragie de cash du groupe grâce notamment à un vaste plan social, et signé avec les syndicats (http://bourse.lesechos.fr/recherche/recherche.php?rech_infos=1&exec=1&texte=syndicat) un contrat pour améliorer la compétitivité des usines françaises.

Mais s'il veut donner à l'entreprise un nouveau souffle et l'aider à trouver sa place sur un marché européen et mondial ultraconcurrentiel, Carlos Tavares ne pourra se contenter de réduire les coûts et devra voir plus loin. Malgré une offre de produits largement renouvelée, et l'une des gammes les plus jeunes au monde, PSA continue de perdre des parts de marché en Europe. Et en dépit de leurs succès en Chine (http://bourse.lesechos.fr/recherche/recherche.php?rech_infos=1&exec=1&texte=Chine), les deux marques du groupe restent à la peine en Russie (http://bourse.lesechos.fr/recherche/recherche.php?rech_infos=1&exec=1&texte=Russie) et en Amérique latine.


UNE ÈRE DE TURBULENCES
Carlos Tavares apporte avec lui une solide expérience de l'automobile et une image de passionné pour tout ce qui anime le secteur. Sa capacité à maintenir les prix chezRenault (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-renault-bourse-paris,XPAR,RNO,FR0000131906,ISIN.html) sera également précieuse alors que PSA, refusant de s'avouer battu face à l'allemand Volkswagen, veut poursuivre sa montée en gamme.
Sa réputation internationale, forgée au sein de l'alliance Renault (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-renault-bourse-paris,XPAR,RNO,FR0000131906,ISIN.html)-Nissan, constitue aussi un atout, notamment dans la perspective d'une entrée du chinois Dongfeng (http://bourse.lesechos.fr/recherche/?exec=1&texte=dongfeng) au capital du constructeur en difficulté.
"La nomination de Tavares envoie les bons signaux au marché, il était très respecté quand il travaillait chez Renault-Nissan et peut constituer une force d'inspiration pour les équipes du groupe", commente Kristina Church, analyste automobile chez Barclays Capital. "Mais sur les coûts et les surcapacités, Tavares pourra-t-il aller beaucoup plus loin que son prédécesseur ? J'en doute."

Un seul homme ne suffira pas selon à elle à effacer les faiblesses structurelles du groupe, sauf si son arrivée coïncide avec une nouvelle alliance stratégique, comme avec Dongfeng (http://bourse.lesechos.fr/recherche/?exec=1&texte=dongfeng).
Avant de lui céder les rênes du groupe, Philippe Varin aimerait sceller ce nouveau partenariat déterminant pour les finances et la stratégie mondiale de PSA. Il ferait ainsi oublier la sensation d'échec associée à l'alliance avec General Motors (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-general-motors-company-bourse-nyse,XNYS,US37045V1008,GM,TICK.html), dont les vastes ambitions mondiales du début ont été considérablement revues à la baisse.

Philippe Varin tirerait également ainsi un trait sur la controverse de sa retraite chapeau à 21 millions d'euros, à laquelle il a renoncé mais qui a éclipsé l'annonce de sa succession.
Si le président du directoire sortant a vu sa marge de manoeuvre limitée à cause de tensions avec la famille Peugeot (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-peugeot-bourse-paris,XPAR,UG,FR0000121501,ISIN.html),

Carlos Tavares n'aura pas non plus une latitude totale. Même diluée lors de la prochaine augmentation de capital, les héritiers des fondateurs resteront des interlocuteurs de poids, tout comme l'Etat, déjà représenté depuis qu'il a apporté sa caution à l'activité bancaire du groupe, et qui devrait renforcer cette influence en entrant au capital.

PSA espère néanmoins renouer l'an prochain avec une certaine stabilité.
Après la continuité des décennies Jacques Calvet et Jean-Martin Folz, alors qu'en face Carlos Ghosn est l'homme fort de Renault depuis les années 2000, Christian Streiff ne sera resté à la présidence du directoire que deux ans à cause d'un problème de santé, et Philippe Varin, six ans s'il écourte comme prévu en 2014 son deuxième mandat.

Source : lesechos

soleron
24/12/2013, 09:49
Citroen prévoit l'expansion DS


http://static.autoexpress.co.uk/sites/autoexpressuk/files/styles/article_main_image/public/citroen_ds_wild_rubis.jpg?itok=A1otI31r
23 décembre 2013 13:08Paul Bond (http://www.autoexpress.co.uk/authors/paul-bond)3Commentaires (http://www.autoexpress.co.uk/citroen/ds5/84999/citroen-plans-ds-expansion#disqus_thread)
Partager sur impression (http://www.autoexpress.co.uk/citroen/ds5/84999/citroen-plans-ds-expansion#)Partager sur e-mail (http://www.autoexpress.co.uk/citroen/ds5/84999/citroen-plans-ds-expansion#)Partager sur StumbleUpon (http://www.addthis.com/bookmark.php?v=300&winname=addthis&pub=ra-51e6ad83224d8af5&source=tbx-300&lng=en&s=stumbleupon&url=http%3A%2F%2Fwww.autoexpress.co.uk%2Fcitroen%2 Fds5%2F84999%2Fcitroen-plans-ds-expansion&title=Citroen%20plans%20DS%20expansion%20%7C%20Aut o%20Express&ate=AT-ra-51e6ad83224d8af5/-/-/52b94a5edf94e8ef/2&frommenu=1&uid=52b94a5e642162b6&ct=0&pre=http%3A%2F%2Fwebcache.googleusercontent.com%2F search%3Fq%3Dcache%3AwTbRFhqJKNwJ%3Azistsouslezest .blogspot.com%2F%2B%26cd%3D1%26hl%3Dfr%26ct%3Dclnk %26gl%3Dfr&tt=0&captcha_provider=nucaptcha)Partager sur twitter (http://www.autoexpress.co.uk/citroen/ds5/84999/citroen-plans-ds-expansion#)services Plus partage (http://www.autoexpress.co.uk/citroen/ds5/84999/citroen-plans-ds-expansion#)




Citroën a annoncé ses plans d'expansion de la marque DS prime en Chine, avec trois nouveaux modèles prévus en 12 mois

Citroen (http://www.autoexpress.co.uk/citroen) prévoit une expansion majeure de sa sous-marque DS prime en Chine, y compris le lancement de trois nouveaux modèles au cours des 12 prochains mois, dont un SUV, en fonction de leur directeur général, Frédéric Banzet.
• 5LS Citroen DS révélées (http://www.autoexpress.co.uk/citroen/ds5/84981/citroen-ds-5ls-revealed-special-paris-event)
La société française en difficulté a ciblé la Chine comme un marché clé pour la croissance, en particulier dans le secteur haut de gamme, et a mis un gros investissement dans une nouvelle usine «DS» à Shenzhen dans une joint-venture avec la marque chinoise Changan. La production de la DS5 européenne-spec a commencé en Septembre, et en Mars une nouvelle version berline construite uniquement pour la Chine - appelée la DS 5LS - se joindra à la gamme, une berline compacte positionné comme un rival de l' Audi A3 (http://www.autoexpress.co.uk/audi/a3) berline et Mercedes CLA (http://www.autoexpress.co.uk/mercedes/cla) .
Expliquant la logique derrière le lancement de trois nouveaux modèles seulement en Chine, Banzet a déclaré: «Pendant le virage vers le bas, nous sommes allés à travers des moments difficiles, et nous avons dû donner la priorité à certains projets Nous avions pour sauvegarder l'investissement en Chine, comme l'ensemble de l'entreprise est loin. trop dépendante de l'Europe ".
Un SUV compact avec un style basé sur le concept Rubis sauvage de l'exposition de Shanghai apparaît dans la seconde moitié de 2014, mais Banzet nous a dit que la décision n'avait pas encore été atteint sur la possibilité de ce modèle sera mis en vente en Europe. «La décision n'a pas encore été fait, mais il est plus de capacité à Shenzhen, si nous commençons à vendre des volumes plus élevés." Banzet dit.
Actuellement Citroën vise à atteindre la capacité de 200 000 unités de production de la nouvelle usine (et a frappé la rentabilité) d'ici 2016, mais le plus grand obstacle à la diffusion de ventes en Europe serait de garantir la qualité de construction était assez élevé.
Le chef de la planification des produits, Thomas d'Haussy, dit Auto Express "Le coût de l'importation des voitures de la Chine n'est pas aussi grand que vous pouvez l'imaginer, les droits à l'importation sont élevés, mais le coût du travail est donc beaucoup plus faible que l'écart est faible ". ce qui prouve que Citroen sont certainement envisage de construire des modèles globaux de leur nouvelle base chinoise.
Banzet a également révélé que Citroën est peu probable de construire un remplacement direct pour la C5 en Europe, en raison d'une énorme baisse des ventes du segment D au cours des dernières années. "Si vous regardez les voitures dans le segment D, regardez leurs ventes, il n'y a pas de limite à ce qu'ils vont diminuer Dans le même temps, nous avons la responsabilité de s'occuper de ceux qui possèdent ou ont acheté une C5. - ils auront besoin de quelque-chose ". dit-il.
La dernière pièce du puzzle DS en Chine sera un grand salon exécutif devrait être lancé en 2015, et il sera inspiré par la frappe Numero 9 concept - alors attendez beaucoup de flair visuel, détails chromés et lumières LED.
Arnaud Ribault, le directeur général de la joint-venture CAPSA en Chine, a déclaré que d'ici la fin de 2014, il y aura «magasins» plus de 100 DS dans la plupart des grandes villes en Chine, et en année pleine, ils s'attendre à vendre "autour de 17.000 trappes de DS5 », mais qu'il était trop tôt pour faire des prédictions sur la DS 5LS ou SUV - même s'il a admis ces deux modèles étaient susceptibles de constituer la majorité des ventes grâce à leurs styles de carrosserie classiques.
Ribault dit qu'il devrait le secteur haut de gamme en Chine passerait de "neuf pour cent, où il est maintenant, à 15-20 pour cent qui est normal pour des marchés plus développés" et que Citroën a voulu tirer profit de ce boom, et il a confirmé que le succès des ventes en Chine pourrait être rapidement acheminée dans le bras européen de la marque à développer des modèles futurs et renforcer les usines sous-utilisés.






Source : autoexpress.co.uk (http://www.autoexpress.co.uk/citroen/ds5/84999/citroen-plans-ds-expansion#ixzz2oNeApgXe) via Diphile
Traduction by Google
Read more: http://www.autoexpress.co.uk/citroen/ds5/84999/citroen-plans-ds-expansion#ixzz2oNeApgXe

Alex59
24/12/2013, 10:34
Ah oui c'est bien du traduction by Google, mode enfant à la maternelle en ON !

soleron
24/12/2013, 11:24
dsl je ne parle pas le chinois :(

Alex59
24/12/2013, 11:31
Non, mais t'inquiète Stef, je n'ai rien dit mais quand j'ai commencé à lire, je me suis dit oula, soit j'ai des relents de la veille, soit, c'est un enfant qui a fait l'article.
J'avais oublié Google translate !

soleron
24/12/2013, 16:56
Frédéric Banzet Directeur général de Citroën

Par Pascal Pogam (http://www.lesechos.fr/journalistes/index.php?id=342) | 23/12 | 06:00


Télécharger le PDF (http://www.lesechos.fr/pdf.php?id=639002)



http://www.lesechos.fr/medias/2013/12/23/639002_0203203673592_web_tete.jpg (http://www.lesechos.fr/medias/2013/12/23/639002_0203203673592_web_tete.jpg)Thierry Franco pour « Les Echos »

Une DS pour la Chine : « DS est inspirée par le luxe à la française, c'est pourquoi, bien que destinée au marché chinois, la DS 5 LS a symboliquement été présentée à Paris, au Carrousel du Louvre. La Chine est le plus grand marché premium du monde et c'est là qu'aura lieu sa plus forte croissance. Il est donc assez logique de s'y intéresser en priorité. Mais DS est aussi un succès en Europe avec plus de 400.000 voitures vendues en moins de quatre ans. »
Le marché automobile : « 2013 est encore une année de récession, avec de forts contrastes en Europe suivant les pays. Au global, on sera en baisse d'environ 3 % par rapport à 2012. On a le sentiment d'avoir touché le fond mais on ne s'attend pas pour autant à un fort rebond en 2014, juste à une croissance très modérée. En France, le marché se stabilise sans toutefois donner de signes de réelle reprise. »
Les perspectives pour 2014 : « On peut imaginer que Citroën va renouer avec la croissance en s'appuyant sur une stratégie à deux piliers : d'une part la DS, l'offre premium, et d'autre part la ligne C, notre coeur de gamme. Nous allons repositionner cette dernière, la redynamiser, avec notamment la C4 Cactus. Ce modèle, qui sera dévoilé au Salon de Genève en février et lancé en milieu d'année, apportera une nouvelle synthèse automobile. Il réunit plus de design avec plus de confort et plus de technologie, le tout pour un budget maîtrisé et un coût d'utilisation très compétitif. Une voiture qui répond aux problématiques d'aujourd'hui. »

Source : lesechos

soleron
27/12/2013, 08:39
Alpine joue la prolongation et Citroën se prépare...
27/12/2013 05:35
Nombre de commentaires réagir(0) Envoyer par mail Imprimer Valider
Encore quelques jours pour découvrir la saga Alpine. L'exposition temporaire est visible jusqu'au 12 janvier. - Encore quelques jours pour découvrir la saga Alpine. L'exposition temporaire est visible jusqu'au 12 janvier.Encore quelques jours pour découvrir la saga Alpine. L'exposition temporaire est visible jusqu'au 12 janvier.
Encore quelques jours pour découvrir la saga Alpine. L'exposition temporaire est visible jusqu'au 12 janvier.
Au musée Matra, les idées ne manquent pas. Tandis que l’exposition consacrée à Alpine continue, l’équipe prépare celle consacrée à Citroën, dès avril.


L'exposition Alpine présentée à l'Espace automobile Matra depuis le mois d'avril connaît un succès qui ne se dément pas. D'où l'idée de la prolonger de deux mois, par rapport à une exposition temporaire classique. Jusqu'au 12 janvier, les amateurs d'Alpine, de Matra et des aventures industrielles et sportives françaises ont l'occasion de (re) découvrir un morceau d'histoire de France. L'exposition installée au printemps dernier reste complète.

A l'heure du bilan, le directeur du site, Dany Chamfrault, est plutôt satisfait. Le musée avoisine les 22.000 entrées (*). « On va tutoyer le nombre d'entrées enregistrées lors de l'exposition sur la 2CV, en 2011. Nous étions à 25.000 entrées dont 5.000 rien que pendant le mois de juillet, pendant la Mondiale des Amis de la 2CV, à Salbris », explique le directeur. Un succès qui tient à la qualité de l'exposition, maintes fois citée sur le livre d'or, au ramdam créé autour du nouveau modèle Alpine qui doit être commercialisé en 2016 et au retour de la marque sur le mythique circuit des 24 Heures. Au final « un " buzz " profitable » au musée romorantinais qui, rappelons-le, a décroché cette année le prix du public pour les Tops du tourisme.

De la Traction à la DS3

Rue des Capucins, on travaille depuis des mois déjà à la prochaine exposition temporaire intitulée « Citroën se découvre ». A côté des Matra, ce sont les découvrables et les cabriolets de la marque au double chevron qui se laisseront admirer. L'exposition ouvrira au public 80 ans jour pour jour après la sortie de la première Traction, imaginée quai de Javel à Paris par André Citroën. L'exposition retracera en vingt voitures une nouvelle histoire automobile française. De quoi toucher les amateurs des modèles mythiques… mais pas seulement. En effet, une DS3, loguée Sébastien Loeb sera également présentée, tout comme un modèle ayant remporté la course du Paris-Dakar en 1996. « L'histoire de Citroën est très riche, et populaire. Sa première voiture date de 1919 », poursuit Dany Chamfrault aidé, pour monter son exposition, par Citroën Héritage, l'Amicale des clubs Citroën et M. De Saint-Sauveur, le petit-fils d'André Citroën, qui sera d'ailleurs présent lors du vernissage, le 18 avril prochain.
Un travail de longue haleine qui ne fait pas oublier à l'équipe le fleuron du musée, les Matra ! Plusieurs d'entre elles participeront les 21 et 22 juin au « Charade Revival », sur le circuit éponyme du côté de Clermont-Ferrand. Au menu, un week-end historique. « Toutes les voitures qui y ont roulé reviennent. Il y aura donc des voitures Matra avec les pilotes de l'époque », conclut Dany Chamfrault. Nostalgie, quand tu nous tiens…

(*) On compte 20 % de visiteurs étrangers, dont une majorité d'Anglais et de Hollandais.

pratique

> Le musée est ouvert toute l'année et tous les jours (sauf le mardi) du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Samedi, dimanche et jours fériés : de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.
> Tarifs : 5€ (plein tarif) ; 3,50€ (tarif réduit). A compter du 1er janvier 2014, les tarifs changent. Billet 1 pers. : 6 €. Groupes (à partir de 15 pers.) : 4 €. Enfant de 8 à 16 ans : 4 €. Billet commun pour les deux musées : 9 € tarif plein, 6 € tarif réduit.
> Le musée est adapté aux personnes à mobilité réduite.
> Contact : 02.54.94.55.58.

Samsung SIII

soleron
02/01/2014, 19:38
Peugeot: 2nd semestre meilleur que le 1er pour Citroën.

Cercle Finance, publié le 02/01/2014 à 16:25
En décembre 2013, Citroën en France réalise 14% de pénétration sur le marché des véhicules particuliers et des utilitaires légers (VP+VUL) et clôt un second semestre à 14%, me...





En décembre 2013, Citroën en France réalise 14% de pénétration sur le marché des véhicules particuliers et des utilitaires légers (VP+VUL) et clôt un second semestre à 14%, meilleur que le précédent, avec une progression de 0,1 point.



'Cette dynamique s'explique notamment par les nouveaux modèles lancés ces derniers mois et sera soutenue en 2014 grâce à une actualité produits et motorisations riche', assure le constructeur.
Source :CercleFinance.com.

En savoir plus sur http://votreargent.lexpress.fr/bourse-de-paris/peugeot-2nd-semestre-meilleur-que-le-1er-pour-citroen_355893.html#1W2PUQ2xCsKaq4HR.99

soleron
02/01/2014, 19:40
PSA Peugeot-Citroën : les chantiers de Carlos Tavares






Le futur patron du constructeur a fait hier son entrée au directoire.


http://www.lesechos.fr/medias/2014/01/02/640205_0203216256949_web_tete.jpg (http://www.lesechos.fr/medias/2014/01/02/640205_0203216256949_web_tete.jpg)
Appelé à prendre la tête du groupe automobile cette année, Carlos Tavares est déjà à pied d'oeuvre au siège de Peugeot. - Photo Sipa

Officiellement, il n'est membre du directoire de PSA que depuis hier. Mais Carlos Tavares, appelé à prendre la succession de Philippe Varin à la tête du constructeur en 2014, est déjà à pied d'oeuvre depuis décembre au siège de Peugeot, avenue de la Grande-Armée, à Paris. L'ex-bras droit de Carlos Ghosn chez Renault y a rencontré les principaux dirigeants du groupe, et se plonge dans les arcanes et la culture du groupe de Sochaux. Puis viendra, en ce début d'année, une visite des usines de PSA, afin de parfaire sa connaissance du terrain. Et enfin, l'heure du diagnostic et du plan d'action.

L'avenir de PSA reste en bonne partie conditionné à l'issue des négociations en cours avec le chinois Dongfeng, qui pourrait devenir premier actionnaire du groupe aux côtés de l'Etat français. Une négociation menée par Philippe Varin, qui reste à ce jour le patron de PSA, même si Carlos Tavares, en tant que futur pilote, est dans la boucle. L'enjeu de cette opération : trouver les ressources nécessaires pour garantir la capacité d'investissement future de PSA, alors même que la crise du marché européen le prive des cash-flows nécessaires. En 2012, le groupe a généré une perte opérationnelle de 1,5 milliard d'euros pour sa branche automobile. En 2013, Deutsche Bank s'attend à une perte de 1 milliard pour cette activité.


Accroître la compétitivité

Quelle que soit l'issue des négociations, la liste des chantiers de Carlos Tavares est longue. Précédé d'une réputation de « cost-killer », l'homme devra à la fois s'attaquer aux maux structurels de PSA - trop forte exposition à l'Europe, petite taille... -, mais aussi traiter des problématiques plus urgentes : le niveau de la dette (4 milliards d'euros), la perte de parts de marché dans certains marchés émergents (Russie, Brésil) et la différenciation des marques (montée en gamme de Peugeot, repositionnement de Citroën sur des prix plus accessibles). « Nos voitures sont globalement reconnues, mais après, on pêche dans l'exécution opérationnelle pour les vendre et de manière rentable », juge un cadre.

La compétitivité sera un chantier crucial. PSA a déjà pris des mesures : la restructuration annoncée en 2012, incluant la fermeture de l'usine d'Aulnay, ainsi que d'autres mesures devraient faire fondre de 20 % les effectifs français entre 2010 et 2014, selon Deutsche Bank. Mais vu l'état général de PSA et le délitement de l'alliance avec GM, d'autres actions pourraient être nécessaires, comme la suppression d'une ligne de production à Sochaux et Mulhouse. Carlos Tavares devra aussi dresser une feuille de route qui redonne des perspectives aux marchés financiers (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_marche-de-capitaux.html#xtor=SEC-3168). Depuis l'arrivée de Philippe Varin en juin 2009, le cours de Bourse de PSA a été divisé par 2 et le groupe ne pèse plus que 3,3 milliards d'euros. Outre une gamme de produits très jeune - 3,5 ans de moyenne d'âge -, l'ex-numéro deux de Renault devrait pouvoir compter sur la fin du recul du marché européen et la montée en puissance de la marque DS, qui lui permet de disposer d'une offre haut de gamme, plus rentable. Enfin, l'autre grand espoir sera la Chine - PSA compte y vendre plus de 550.000 unités en 2013. Suffisant pour passer la tempête actuelle ?

Maxime Amiot



De Renault à PSA
Diplômé de Centrale Paris, Carlos Tavares entre chez Renault en 1981, où il pilote notamment le programme de la Mégane 2. Il passe ensuite chez Nissan, où il dirige à partir de 2005 la zone Amérique du Nord. En 2011, Carlos Tavares devient le numéro deux de Carlos Ghosn, succédant à Patrick Pélata. Jusqu'à sa sortie médiatique d'août 2013, où, dans une interview à Bloomberg, il offre ses services à la concurrence, se jugeant bloqué chez Renault. Un divorce qui précipite son arrivée chez PSA.

Source : lesechos

soleron
02/01/2014, 20:02
Renault, Peugeot, Citroën : l'avis des directeurs





L'argus a interrogé Bernard Cambier, Xavier Duchemin et Philippe Narbeburu, les directeurs commerciaux des trois marques françaises sur leur performance et leur vision du marché 2014.

http://www.largus.fr/images/images/Directeurs.jpg (http://www.largus.fr/images/images/Directeurs.jpg)De gauche à droite, Bernard Cambier, directeur commerce France de Renault, Xavier Duchemin, directeur du commerce France de Peugeot et Philippe Narbeburu, directeur du commerce France de Citroën.

Bernard Cambier, directeur commercial France de Renault

« Six modèles dans le top 10 »

Dans un marché situé au plus bas niveau depuis plus de 15 ans, Renault affiche un score plus qu’honorable. D’une part, la marque a réussi à effacer la baisse du marché en progressant régulièrement tout au long de l’année et pas uniquement sur le mois de décembre pour terminer sur une année complète en en progression de 0,8 % pour ses immatriculations de véhicules particuliers : -1,7 % et 337 611 véhicules immatriculés et une part de marché de 18,86 % en hausse de 0,80 point pour la marque Renault seule et Dacia qui se hisse à la cinquième place des marques sur le marché français sur le global annuel.

http://www.largus.fr/images/images/cambier.jpg (http://www.largus.fr/images/images/cambier.jpg)« Ce qui est intéressant dans cette performance, c’est que sur le Top 10 des modèles les plus vendus en France, Renault peut en revendiquer six. Ce qui est inédit depuis 5 ans que je suis à la tête du commerce France de Renault. Les nouveaux modèles Clio IV (http://www.largus.fr/actualite-automobile/ventes-vn-la-clio-iv-au-sommet-2933369.html)et Captur (http://www.largus.fr/actualite-automobile/quel-renault-captur-choisir-2800370.html) qui pourtant avaient une concurrence féroce face à eux ont mieux séduit la clientèle. En parallèle, nos modèles plus anciens, Twingo et Scenic se tiennent bien sans que nous ayons eu besoin de céder de manière aussi forte que certains de nos concurrents aux sirènes des promotions et remises à tout-va. La preuve en est par la marque Dacia qui bénéficie d’un succès naturel et qui apporte aux distributeurs 5 % de marge, sans négociation sur le prix. Le succès d’une marque, c’est aussi celui de son réseau. De son côté les deux-tiers des concessionnaires Renault devraient terminer l’année avec une rentabilité entre 0,40 et 0,50. »

L’autre tiers devrait afficher une rentabilité négative pour un résultat, tous distributeurs confondus, proche de 0. Sur le début de l’année 2014, Bernard Cambier annonce détenir un portefeuille de commande en hausse de 24 % (essentiellement grâce à Renault plus de 17000 commandes supplémentaires par rapport à l’année dernière) mais la référence sur le début de 2013 était également assez basse.


Xavier Duchemin, directeur du commerce France de Peugeot

« Même sur un marché en crise, nos produits s’imposent »

http://www.largus.fr/images/images/ORPHEA_167740.jpg (http://www.largus.fr/images/images/ORPHEA_167740.jpg)Une année de croissance se termine pour le Lion qui a repris des parts de marché en ventes de véhicules particuliers. Avec 16,17 % en 2013 contre 16,09 % l’année précédente dans un marché en baisse de plus de 5 %, le curseur évolue dans le bon sens. En revanche, côté Véhicules utilitaires, dans un marché également en décélération de 5 %, la marque a vu sa part de marché se tasser de 16,58 % à 16,46 % et ses ventes chuter de 4,4 %. Au global, l’heure reste à la satisfaction.

« Nos produits séduisent. Le 2008 est un lancement réussi (http://www.largus.fr/actualite-automobile/le-peugeot-2008-affronte-le-renault-captur-2770370.html)avec 33 500 commandes enregistrées depuis avril. Malgré que nous ayons renforcé les équipes à Mulhouse, nous n’avons pas pu livrer tous les modèles », explique Xavier Duchemin. Démarrage réussi également pour la nouvelle 308 (http://www.largus.fr/actualite-automobile/la-peugeot-308-dechaine-deja-les-passions-2838369.html) qui a enregistré 18 000 commandes en trois mois. « Preuve que sur un marché en crise, de nouveaux produits, quand ils sont de qualité, arrivent à s’imposer », note le directeur particulièrement fier d’avoir vu le canal des ventes rentables aux particuliers progresser de 0,6 % pour s'établir à 15,1 %. Dans ce dessein, le directeur a bridé l’écoulement des voitures auprès des loueurs de chttp://www.largus.fr/images/images/308.jpg (http://www.largus.fr/images/images/308.jpg)ourte durée à 14 % maximum du volume global et s'en tiendra à ce niveau en 2014.

La technologie hybride aussi a été un succès avec une voiture sur trois (3008, 508) qui en répond avec notamment un intérêt croissant des entreprises. « Peugeot va croître sur le plan commercial cette année dans un marché français extraordinairement disputé », poursuit Xavier Duchemin. La nouvelle 308 SW sur un segment de poids à la fin du second trimestre, l’arrivée des nouvelles 3008 et 5008 sur celui des SUV très dynamique (avec 4008) et la nouvelle 108 cet été devraient permettre de contrer les vents contraires liés à la hausse de la TVA, à l’arrêt des bonus, etc. « Nous avons une gamme récente qui nous permet d’avoir une politique tarifaire moins agressive », souligne le directeur. Pour lui, le positionnement de Peugeot est clair, tourné vers la montée en gamme à l’image d’un Volkswagen. « Les interrogations sur Peugeot sont derrière nous. Il y a une identité, un style, une vraie perception des produits », assure-t-il. Toutes marques, le marché devrait terminer 2014 en légère croissance à 2,160 millions d’unités.



Philippe Narbeburu, directeur du commerce France de Citroën

"L'épisode d'Aulnay est derrière nous"

Malgré des immatriculations annuelles en baisse de 10,6% sur les véhicules particuliers et une part qui recule d’un peu plus de 0,5 point, le directeur du commerce France de Citroën s’attache à regarder le côté à moitié plein du verre : « Nous avons bien fini l’année 2013. Le dernier trimestre a été meilleur que le 3e, et le second semestre meilleur que le premier. Il y a eu une bonne dynamique des prises de commandes sur la fin d’année » explique aihttp://www.largus.fr/images/images/DS_1.jpg (http://www.largus.fr/images/images/DS_1.jpg)nsi Philippe Narbeburu.

L’une des pistes d’explication de la performance de Citroën en France en 2013 tiendrait en effet à l’usine d’Aulnay (93), qui a connu de très longs mois d’inactivité avant de fermer définitivement ses portes : « L’épisode d’Aulnay est derrière nous, maintenant les C3 sont disponibles et nous permettent de reprendre des couleurs sur le marché des particuliers. La C3 a contribué à cette bonne fin d’année, comme le C4 Picasso, qui est à bon niveau de commandes » indique-t-il encore.

http://www.largus.fr/images/images/narbeburu.jpg (http://www.largus.fr/images/images/narbeburu.jpg)Les DS3, 4 et 5 ont aussi rempli leur mission du point de vue du directeur commercial : « La ligne DS a représenté 18% de nos immatriculations, et fait état d’une bonne tenue. Cette gamme a besoin d’être constamment animée : les clients sont très attirés par les séries limitées. » Rappelons que la marque a ouvert son premier DS World en fin d'année à Paris. (http://pro.largus.fr/s_informer/Distribution+Vnvo/ds-world-paris--le-luxe-selon-citroen-3371379.html)

Bref, une année moins compliquée que ne le laisse paraitre les chiffres bruts : « La rentabilité unitaire est globalement bonne, et comparable à l’an dernier. Ce qui manque, ce sont les volumes » analyse M. Narbeburu, avant de dévoiler ses intuitions pour l’année qui commence : « Janvier sera sans doute en recul au niveau des commandes, mais pas des immatriculations, puisqu’il y a des voitures à livrer. Mais sur 2014, je vois un marché stable ; il faut que l’on maintienne ce plancher de 14% de parts de marché. A mon sens, c’est sur le marché du VP que l’on ira chercher des gains » assure-t-il.

Source : largus

soleron
02/01/2014, 20:10
RÉSULTATS COMMERCIAUX FRANCE 2013 : 14 % DE PART DE MARCHÉ ET UN SECOND SEMESTRE MEILLEUR QUE LE PREMIER

En décembre 2013, CITROËN en France réalise 14 % de pénétration sur le marché des véhicules particuliers et des
utilitaires légers (VP+VUL) et clôt un deuxième semestre à 14%, meilleur que le précédent, avec une progression de
0,1 point. Cette dynamique s’explique notamment par les nouveaux modèles lancés ces derniers mois et sera soutenue
en 2014 grâce à une actualité produits et motorisations riche.

Si le second semestre est meilleur que le premier pour CITROËN en France, cette croissance s’explique par les
performances de :
 la CITROËN C3 qui avec 3 % de part de marché VP, se place dans le trio des modèles les plus vendus en
France ;
 les nouveaux C4 PICASSO, lancés sur le second semestre, lesquels réalisent 2,2 % de part de marché VP
en ligne avec les objectifs ;
 la ligne DS, labellisée Origine France Garantie (comme C3, C4 et C5), composée désormais de quatre
modèles commercialisés avec l’arrivée de la DS3 CABRIO en février 2013. La ligne DS représente 18,3 %
des ventes de la Marque ;
 et du BERLINGO en version utilitaire qui réalise 6,4 % du marché VUL et se place sur le podium des
modèles les plus vendus. Il contribue à placer CITROËN à la seconde place des marques les plus vendues
sur ce marché et ce, pour la troisième année consécutive.

« 2013 a été une année riche pour CITROËN et les performances des derniers mois prouvent le pouvoir d’attraction
de la Marque et des modèles ainsi que la force de son réseau de distribution», explique Philippe Narbeburu,
directeur de CITROËN France. Et de poursuivre, « au-delà des volumes de ventes, nous sommes heureux et fiers
lorsque des études placent CITROËN en tête des Marques françaises préférées des français* ou encore en tête des
marques les plus recommandées par les particuliers**. Cela est un signe fort de reconnaissance et nous comptons
poursuivre sur cette lancée en 2014. »

Dès janvier, CITROËN donnera le ton d’une année rythmée par de nouveaux modèles et de nouvelles
motorisations, avec :

la commercialisation de l’édition limitée de la CITROËN DS3 CABRIO RACING, une version sportive qui
allient les atouts de la DS3 Racing au plaisir de rouler à ciel ouvert.
 la présentation de la CITROËN C4 CACTUS, le 5 février, le modèle de série préfiguré par le concept
CITROËN CACTUS présenté lors du dernier salon de Francfort ;
 la motorisation BlueHDi sur de nouveaux modèles, tels la CITROËN DS5 dès le mois de janvier. Déjà
proposée sur le nouveau CITROËN C4 PICASSO, cette motorisation respecte la norme Euro 6 en
intégrant un module SCR (Selective Catalytic Reduction). Elle est la plus efficace pour réduire fortement les
émissions de NOx tout en continuant de réduire les émissions de CO2. Ainsi les DS5 équipées des
moteurs BlueHDi 120 et BlueHDi 180 émettent respectivement 104 g/km de CO2 et 110 g/km, et
offrent une consommation à partir de 3,9 et 4,4 l /100km ;
 le moteur Puretech Turbo e-THP 130 qui, dès le printemps, équipera la CITROËN C4. Celui-ci permet
une réduction moyenne de 18 % de la consommation en carburant et en CO2 et répond à la norme
Euro6 ;

D’autres événements et nouveautés produits suivront.
Détails des résultats commerciaux 2013 de CITROËN en FRANCE :




S1 2013
T3
T4
S2 2013


CITROËN VP + VUL
13,9
13,9
14,1
14,0


CITROËN VP
13,4
13,1
13,4
13,3


CITROËN VUL
16,6
17,9
17,1
17,4





2013 - Parts de Marché CITROËN en %
*Baromètre trimestriel Posternak-Ifop de novembre 2013
**Etude Brand Advocacy menée par The Boston Consulting Group – Décembre 2013

soleron
05/01/2014, 09:24
RETROMOBILE 2014 -

« La vente aux enchères de Rétromobile ? Un succès international à chaque édition…et un spectacle à ne pas manquer ! » Le Figaro


http://www.retromobile.com/var/comexposium/storage/images/media/retromobile-medias/images/banniere-artcurial-fr/1250841-1-fre-FR/Banniere-Artcurial-FR_scalewidthdownonly_570.jpg



Le clou de Rétromobile est depuis trois ans la vente aux enchères orchestrée par Artcurial Motorcars qui crée à chaque fois surprise et sensation : dans une ambiance généralement surchauffée, devant un parterre de 3000 personnes, les véhicules les plus désirables de la planète paradent en fanfare comme des stars d’Hollywood ou de la Haute Couture, sous le marteau de l’ancien coureur automobile Maître Hervé Poulain.Cette année, Artcurial proposera deux ventes exceptionnelles, les 7 et 8 février 2014.La première vente inclut une centaine de lots d’Automobilia et une centaine de voitures de collection dont un important choix de Ferrari légendaires ainsi que des icônes Automobiles. Parmi elles, une rarissime Ferrari 166 MM Barchetta Oblin (estimée autour de 3 000 000 €) ou encore l’hydroplane Abbate Motoscafo Ferrari, bateau de course équipé d’un moteur de Formule 1 Ferrari (estimé 400 000 – 500 000 €). Autre voiture remarquable, sortie de grange, une Delahaye 135 MS Roadster Chapron (estimée 450 000 – 750 000 €) qui ne manquera pas de susciter l’intérêt des amateurs.Quant à la deuxième, l’équipe Motorcars mettra en vente un ensemble d’une soixantaine d’Alfa Romeo qui comprend une collection unique provenant d’un amateur italien. Cette collection réunit des modèles d’après-guerre, tous parfaitement restaurés et conservés. Elle comprend un modèle TZ1 qui représente certainement l’un des exemplaires les plus emblématiques de la marque milanaise.




C'est le moment de casser votre Tirelire !!!

Quelques modèles d'exception citroen seront en vente provenant du conservatoire

http://www.artcurial.com/fr/asp/searchresults.asp?st=U&sale_value=2400+++&subs_value=1&keywords_value=citroen&keywords_logic=and&estimated_from=&estimated_to=&view2=Rechercher&viewing_option=1

Avec notament



http://www.artcurial.com//Full//268/10469268.jpg





http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2002_02tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2003_03tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2004_04tn.jpg


http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2005_05tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2006_06tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2007_07tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2008_08tn.jpg


http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2009_09tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2010_10tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2011_11tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2012_12tn.jpg


http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2013_13tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2014_14tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2015_15tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2016_16tn.jpg


http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2017_17tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2018_18tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2019_19tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2020_20tn.jpg


http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2021_21tn.jpg
http://www.artcurial.com//Thumb//268/10469268_vue%2022_22tn.jpg



Lot 3311994 Citroën ZX Rallye-Raid équipe usine
Carte grise française
Châssis VF7RTIGR094GR0026

- Voiture de compétition d'usine
- Un des exemples de la redoutable armada Citroën
- Modèle sophistiqué et ultra puissant
- Récemment remise en route
- 3ème au rallye de l'Atlas 1994 avec H.Auriol / G.Picard

Les années 1990 ont été marquées par les succès de Citroën en rallye-raid, avec à la clé cinq titres constructeurs d'affilée en Coupe du Monde. Après des débuts prometteurs en 1990 (1ère et 2ème place à la Baja Aragon avec Vatanen et Ickx), les prototypes ZX de rallye-raid confirmaient leurs qualités en signant plusieurs victoires en 1991 et 1992, mais c'est à partir de 1993 que la marque va s'installer en tête du championnat et ne plus la quitter jusqu'en 1997.

La voiture que nous avons le plaisir de proposer est la ZX Rallye-Raid engagée par Citroën Sport au Rallye de l'Atlas en 1994 au Maroc. Elle portait le numéro Citroën Sport ZX 3 C326 et, entre les mains d'Hubert Auriol et Gilles Picard, elle a décroché la troisième place au classement général, comme le confirme l'attestation de Citroën jointe au dossier. Engagée en catégorie prototypes, cette voiture n'avait évidemment pas grand-chose à voir avec une ZX de série, à part la silhouette générale. En fait, il s'agissait d'une évolution de la Peugeot 405 T16, victorieuse du Paris-Dakar en 1988 et 1990.
Avec une garde au sol très élevée, la ZX Rallye-Raid était doté de quatre roues motrices et d'un moteur placé en position transversale et centrale-arrière. De type XU 15, c'était un quatre-cylindres 2,5 litres turbocompressé développant 330 ch à 4 500 tr/mn. La boîte de vitesse était transversale, avec différentiels autobloquants avant et arrière, les freins étant confiés à des disques ventilés commandés par deux circuits avant et arrière séparés avec répartition depuis l'habitacle.
La voiture que nous sommes fiers de proposer a été récemment remise en route par David Henry, pilote et spécialiste de ce genre de machine. Elle représente une occasion rarissime d'acquérir une vraie voiture de compétition d'usine, achetée directement au constructeur qui l'a préservée après avoir été mise à la retraite. En superbe état, cette voiture spectaculaire pourra être utilisée lors de démonstrations historiques et sera vendue avec sa carte grise au nom d'Automobiles Citroën.




http://www.artcurial.com/Zoomify_Assets/Skins/Default/standard/toolbarBackground.pnghttp://www.artcurial.com/Zoomify_Assets/Skins/Default/standard/toolbarLogo.pnghttp://www.artcurial.com/Zoomify_Assets/Skins/Default/standard/toolbarExpandUp.pnghttp://www.artcurial.com/Zoomify_Assets/Skins/Default/standard/toolbarExpandOver.pnghttp://www.artcurial.com/Zoomify_Assets/Skins/Default/standard/toolbarExpandDown.png







http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=0)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2002_02tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=1)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2003_03tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=2)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2004_04tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=3)


http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2005_05tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=4)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2006_06tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=5)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2007_07tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=6)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2008_08tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=7)


http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2009_09tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=8)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2010_10tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=9)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2011_11tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=10)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2012_12tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=11)


http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2013_13tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=12)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2014_14tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=13)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2015_15tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=14)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2016_16tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=15)


http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2017_17tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=16)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2018_18tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=17)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2019_19tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=18)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2020_20tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=19)


http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2021_21tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=20)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2022_22tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=21)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2023_23tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=22)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2024_24tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=23)


http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2025_25tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=24)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2026_26tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=25)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2027_27tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=26)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2028_28tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=27)


http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2029_29tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=28)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2030_30tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=29)
http://www.artcurial.com//Thumb//049/10461049_vue%2031_31tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++388+&refno=10461049&image=30)



Lot 3881936 Citroën Traction 7C cabriolet
Titre de circulation français
Châssis n° 92222
Moteur d'origine n° FG02405
Coque n° AV3229

- Version cabriolet, la plus désirable des Traction
- Restauration très soignée
- Mécanique améliorée, modifications réversibles

Est-il besoin de rappeler que la Traction constitue une véritable légende sur roues ? Révolutionnaire lors de son lancement, elle va devenir un succès universel, prouvant le bien-fondé des choix d'André Citroën : traction avant, carrosserie monocoque, quatre roues indépendantes, le tout sous une ligne de carrosserie basse et élancée. Ses qualités n'ont fait que se confirmer au fil des ans et de son évolution, sur plus de 20 ans de production.
La Traction est présentée aux concessionnaires au mois de mars 1934 et fait son apparition dans les magasins d'exposition dès le mois suivant. Elle plaît d'emblée au public, grâce à l'excellente habitabilité que permet son absence de châssis, pour un prix qui reste raisonnable. La 7A, première version de la Traction, laisse place rapidement à la 7B, puis à la 7C qui adopte un moteur 1 628 cm3 développant 36 ch, tout en remédiant à plusieurs défauts de jeunesse.
Aujourd'hui, la Traction est très appréciée des collectionneurs par sa conception moderne, sa ligne réussie, sa facilité d'utilisation et d'entretien et la bonne disponibilité des pièces. Et tout propriétaire d'une berline traction rêve secrètement d'un cabriolet...

Selon les archives du Conservatoire Citroën, cette 7C cabriolet a été commercialisée le 11 décembre 1936. Lorsqu'il a acheté cette voiture en 2008 à Montauban, l'actuel propriétaire n'était selon lui que le troisième. Le propriétaire précédent détenait cette Traction depuis une quarantaine d'années, et l'avait à l'époque échangée contre des pièces qu'il avait usinées! En 2008, elle était encore en état d'origine, parfaitement saine et complète comme en témoignent les photos incluses au dossier. Depuis, elle a été complètement restaurée et offre une présentation de grande qualité. De teinte bleu moyen, elle est équipée de roues Pilote bien chaussées de pneus Michelin et d'une sellerie en cuir gris clair qui se marie magnifiquement à l'ensemble. La capote refaite est doublée en alpaga, les boiseries de portes et de tableau de bord sont en bon état et la voiture comporte tous ses accessoires. La mécanique a fait l'objet de soins particuliers, car le propriétaire souhaitait disposer d'une voiture en parfait état de fonctionnement et dont les performances lui permettent d'effectuer de longues distances sans fatigue. Le moteur 9 CV d'origine (livré avec la voiture) a été remplacé par un 11D coiffé d'une culasse Perfo, doté d'un arbre à came spécial et complètement refait par Jean-Claude Tilly. Toujours dans un esprit "utilisateur", la voiture est équipée en 12 volts, dotée d'un allumage électronique, d'un alternateur et d'un ventilateur débrayable. Pour surveiller le bon fonctionnement de cette mécanique, un manomètre de pression d'huile et un thermomètre d'eau ont été montés sur une platine discrète, sous le tableau de bord. Pour pouvoir circuler les mois d'hiver, un chauffage disponible en option à l'époque a été installé, branché sur le circuit de liquide de refroidissement. Enfin, pour éviter de fatiguer le moteur lors des voyages sur longue distance, une boîte quatre vitesses a été installée. L'ensemble des modifications ont été effectuées dans le respect de la configuration d'origine de la voiture, et sont donc parfaitement réversibles.
Ces modifications permettent d'améliorer notablement les performances d'origine, comme nous avons pu le constater lors d'un essai en compagnie du propriétaire. La voiture n'a parcouru que 3 000 km environ depuis sa restauration complète, et constitue donc une rare occasion d'acquérir une des plus désirables des Traction, présentant encore le charme esthétique des versions d'avant-guerre, mais dotée d'une mécanique lui permettant de s'insérer sans problème dans la circulation moderne et d'envisager sans appréhension les voyages les plus ambitieux. Et en plus, cheveux au vent.



http://www.artcurial.com/Zoomify_Assets/Skins/Default/standard/toolbarBackground.pnghttp://www.artcurial.com/Zoomify_Assets/Skins/Default/standard/toolbarLogo.pnghttp://www.artcurial.com/Zoomify_Assets/Skins/Default/standard/toolbarExpandUp.pnghttp://www.artcurial.com/Zoomify_Assets/Skins/Default/standard/toolbarExpandOver.pnghttp://www.artcurial.com/Zoomify_Assets/Skins/Default/standard/toolbarExpandDown.png

http://www.artcurial.com/zoom/628/10448628/TileGroup0/0-0-0.jpg?noCacheSfx=1388910241983









http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=0)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2002_02tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=1)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2003_03tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=2)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2004_04tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=3)


http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2005_05tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=4)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2006_06tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=5)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2007_07tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=6)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2008_08tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=7)


http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2009_09tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=8)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2010_10tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=9)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2011_11tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=10)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2012_12tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=11)


http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2013_13tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=12)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2014_14tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=13)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2015_15tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=14)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2016_16tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=15)


http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2017_17tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=16)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2018_18tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=17)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2019_19tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=18)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2020_20tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=19)


http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2021_21tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=20)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2022_22tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=21)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2023_23tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=22)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2024_24tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=23)


http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2025_25tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=24)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2026_26tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=25)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2027_27tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=26)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2028_28tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=27)


http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2029_29tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=28)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2030_30tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=29)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2031_31tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=30)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2032_32tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=31)


http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2033_33tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=32)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2034_34tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=33)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2035_35tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=34)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2036_36tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=35)


http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2037_37tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=36)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2038_38tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=37)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2039_39tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=38)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2040_40tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=39)


http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2041_41tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=40)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2042_42tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=41)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2043_43tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=42)
http://www.artcurial.com//Thumb//628/10448628_vue%2044_44tn.jpg (http://www.artcurial.com/fr/asp/fullcatalogue.asp?salelot=2400+++++326+&refno=10448628&image=43)



Lot 3261975 Citroën SM Mylord Cabriolet par Chapron
Carte grise française
Châssis n° 00SC2789
N° Chapron 7644

- Exceptionnelle première main
- Introuvable (5 exemplaires)
- La dernière automobile française de luxe
- Délicieusement entretenue

Après la mort de Facel, la France entière pleure amèrement l'absence d'une voiture de sport haut de gamme portant ses couleurs. Qu'à cela ne tienne : Citroën décide de relever cet ambitieux défi. Dans les années 1960, la marque du Quai de Javel tient le haut du pavé et la voie de gauche des autoroutes avec la DS, la plus prestigieuse des berlines françaises. Grâce à sa suspension oléopneumatique, elle présente des qualités routières exceptionnelles, et la presse ne lui reproche qu'une chose : son moteur manquant de puissance pour pouvoir se mesurer d'égale à égale avec les marques étrangères les plus en vue. Or en décembre 1967, Citroën fait l'acquisition de 60% des actions de Maserati et confirme son intérêt pour adopter un moteur venant de la marque au trident pour animer sa future voiture de sport. L'ingénieur Giulio Alfieri réalise un six-cylindres en V dérivé du V8 de la Maserati Indy. Il comporte quatre ACT et sa cylindrée s'établit à 2 760 cm3, pour éviter la "supervignette" qui pénalise les voitures de plus de 2,8 litres. Avec trois carburateurs Weber, ce moteur développe 170 ch et offre la souplesse que l'on attend d'une voiture de luxe. Citroën a donc son moteur. Pour le reste, le constructeur est parfaitement à l'aise et reprend les solutions en vigueur sur la DS, à base de circuit hydraulique sous pression, en les poussant encore plus loin avec par exemple une direction à assistance et démultiplication variable. La forme complètement inédite de la SM est dictée par les lois de l'aérodynamique et l'avant spectaculaire affiche son ambition avec une batterie de six projecteurs sous une verrière profilée.
Dès sa présentation au Salon de Genève 1970, les qualités de la nouvelle Citroën sont saluées par la presse spécialisée et les automobilistes français ont enfin une voiture capable de tenir tête aux berlines allemandes ou britanniques. Les premiers chiffres sont encourageants puisque la voiture atteint 5 000 exemplaires commercialisés en 1971, et la SM va même se distinguer en compétition, avec une victoire au Rallye du Maroc en 1971. Mais le monde bouge et les circonstances changent. La crise du pétrole, au début des années 1970, met un coup brutal à la période d'euphorie commencée au lendemain de la guerre. Par ailleurs, le réseau Citroën est mal armé pour vendre une voiture du niveau de la SM. Enfin, la reprise de Citroën par Peugeot apporte en 1975 le coup de grâce à cette automobile prometteuse. Amer, le constructeur aux chevrons annonce comme épitaphe : "Née de la vitesse, la SM est morte avec la vitesse."

Haut de gamme français, la SM a connu quelques carrosserie spéciales, dont plusieurs signées Henri Chapron. Ce carrossier qui ouvre son premier atelier en 1919 à Neuilly-sur-Seine accompagne le développement de l'automobile jusqu'à la seconde guerre mondiale. Chapron habille à l'époque des marques extrêmement variées, employant jusqu'à 350 personnes à la fin des années 1920. La crise de 1929 va toutefois ralentir l'activité et, à partir des années 1930, Chapron fournit des carrosseries principalement pour Delahaye et Delage, dans un style assez classique et toujours très élégant et équilibré. Après la guerre, Chapron subit le déclin des grandes marques françaises et doit se reconvertir. Après avoir tenté des transformations ponctuelles, il trouve une nouvelle voie avec une collaboration avec Citroën, en produisant les cabriolets DS et en proposant ses propres versions, élégamment dessinées et luxueusement équipées.
Ayant ses entrées chez Citroën, il est donc logique qu'il s'intéresse à la nouvelle SM. Au Salon de Paris 1971, il présente sa première transformation, le cabriolet "Mylord". Reprenant le dessin d'origine de la voiture, il renforce la caisse, aménage un coffre classique et couvre l'habitacle d'une capote. Très élégant, ce cabriolet peut transporter quatre personnes dans le confort le plus absolu. Il est amusant de souligner que, lors de ce même Salon, Heuliez présente sa version "Espace" de la SM, à toit ouvrant en deux parties, ce qui prouve l'attrait que constitue alors ce haut de gamme français pour les carrossiers. Mais le principal ennemi du cabriolet Mylord sera son prix : à 130 000 francs en 1973, il vaut plus du double d'une SM normale, et presque autant qu'une Ferrari Daytona. Les acheteurs ne se précipitent pas et le projet reste donc sans suite. Le nombre d'exemplaires produits n'est pas connu avec certitude, mais aujourd'hui les spécialistes s'accordent généralement sur cinq voitures, dont une aurait été détruite par un incendie.
Après la Mylord, Chapron va produire deux autres dérivées de la SM : la berline Opéra, présentée en 1972 et, la même année, des versions présidentielles quatre portes décapotables. Ces voitures sur base SM sont les dernières véritables créations des ateliers Chapron. Ensuite, le carrossier se contentera d'aménagements spéciaux (sur CX et 604 notamment), avant de mettre la clé sous la porte en 1985, sept ans après le décès d'Henri Chapron.

Le modèle présenté

Cette sublime SM cabriolet quatre places, dont "Mylord" est la dénomination commerciale, est exceptionnelle, sinon unique puisqu'elle a passé sa vie entre les mains de la même famille. Selon Noëlle Chapron, il s'agirait de l'ultime SM Mylord construite, déjà lors du salon de Paris 1973, non vendu, il fut exposé de nouveau...
Lors du Salon de Paris d'octobre 1975, M. Jean Allais, concessionnaire Citroën à Colmar, découvre cette Mylord en exposition sur le stand Chapron. Elle est finie dans un ton gris taupe assez triste. Sur les conseils de son épouse, son mari fait changer la couleur par les Ateliers Henri Chapron. Dès la fin du Salon, la Mylord repart pour être repeinte dans le coloris qu'elle présente aujourd'hui, "Or Byzantin", tiré du nuancier proposé par le carrossier. Pour l'anecdote, il s'agirait d'un nuancier très inspiré des teintes Mercedes Benz.
L'heureux propriétaire immatricule la belle le 19 décembre 1975 sous le numéro 7687 QR 68, à Colmar. Il s'en servira en famille de manière épisodique pour rejoindre sa maison de vacances sur la Côte d'Azur. Évidemment, la SM est entretenue par les ateliers de sa propre concession Citroën de Colmar.
Après la disparition de Jean Allais en 2000, son épouse en hérite et la carte grise est transférée à son nom. Un de ses petits-fils, ayant partagé la même histoire d'amour pour cette voiture, en prend le plus grand soin pour soulager sa grand-mère des soucis d'entretien. Depuis 2000, il assure tout ce qui est nécessaire pour conserver et faire vivre cette superbe SM Mylord dans des conditions optimales de fonctionnement et d'état. Depuis 2000, la voiture est entretenue par l'excellent spécialiste DS et SM, Guy Stoeckel. Entre 2007 et 2009, il remet la SM à jour, en refaisant l'électricité et l'hydraulique, en fiabilisant la mécanique, en éliminant les défauts dus au temps, y compris en carrosserie où quelques légers points sont revus. Parallèlement la capote, séchée par le temps, donc fragile et cassante, est remplacée par le sellier Laurent Reinhart, travaillant pour de nombreux musées et collectionneurs avertis.
Aujourd'hui, cette automobile à l'élégance rare, se présente dans des conditions optimales à tous points de vue. Elle sera livrée à son futur heureux acquéreur avec toute une documentation d'époque, de la correspondance entre Chapron et Jean Allais, depuis les manuels de la SM, jusqu'au dessin technique de la Mylord par Henri Chapron et au procès-verbal de réception aux Mines des Mylord. De plus, deux valises d'origine en cuir noir livrées à l'époque avec la voiture ont été conservées et seront délivrées à l'acquéreur.
Rouler dans cette SM Mylord est un privilège unique. Son élégance est un hymne à ce qui se faisait de mieux en France à l'époque. Certains disent que la Facel Vega est la dernière marque de luxe française ; ceux-là n'ont jamais caressé du regard une SM Mylord. Ses sièges au design 70's tellement représentatifs d'une époque, gainés de cuir havane, vous invitent à déguster le voyage et à oublier vos habitudes. Le profil de ce cabriolet exclusif, qu'il soit capoté ou décapoté, transpire la fluidité et symbolise la sportivité.
Après cette vente, vous n'aurez plus jamais l'opportunité de toucher à la plus pure des SM Mylord, première main, n'ayant jamais quitté le territoire français et toujours merveilleusement entretenue. Nous vous offrons de belles histoires, à vous de les prolonger. Cette automobile est LA dernière automobile de grand luxe française, communion entre Citroën, la marque la plus innovante et Henri Chapron, un des plus célèbres carrossiers, sur la base de la SM, la plus italienne des GT françaises. Écrivez à votre tour la légende de la Mylord en choisissant la meilleure d'entre toutes : celle-ci.

soleron
07/01/2014, 06:55
TECHNICOLOR : PSA Peugeot Citroën sélectionne la plateforme logicielle Qeo de Technicolor pour développer des applications automobiles innovantes



Paris (France) et Las Vegas (États-Unis), le 6 janvier 2014 -Technicolor (http://www.technicolor.com/) (Euronext Paris : TCH) annonce aujourd'hui que PSA Peugeot Citroën devient le premier partenaire automobile de Qeo, suite à la sélection de cette plateforme logicielle pour fournir des services pour la voiture connectée. Le constructeur automobile français a décidé que la Citroën C4 Picasso serait le premier véhicule intégrant Qeo, ce qui permettra une meilleure interaction entre la voiture et les terminaux personnels entrant / sortant du domicile (smartphone, tablette), ou avec les appareils restant au cœur du foyer (tels qu'un décodeur ou un téléviseur). Magneti Marelli, concepteur de composants et systèmes automobiles de haute technologie, fournira le logiciel pour la plateforme de navigation et de divertissement de PSA.

Une fois intégré au logiciel de Magneti Marelli, Qeo va créer une liaison entre le véhicule et le domicile grâce à une communication fluide, simple et sécurisée entre les applications et les terminaux. Ses caractéristiques en matière de peer-to-peer et d'information temps réel vont favoriser le développement rapide de services extrêmement innovants, interconnectant terminaux, plateformes et applications de tous types.

Les applications développées grâce à Qeo fourniront notamment des informations en temps réel sur la distance entre le véhicule et le domicile, permettant ainsi aux appareils domestiques (tels que les dispositifs de chauffage, ventilation et climatisation, ou les systèmes de divertissement) de réagir en conséquence. Par exemple, un conducteur qui ne pourrait arriver à l'heure chez lui pour le début d'un match aura alors la possibilité de l'écouter en streaming depuis sa voiture.

Lors du CES 2014, Technicolor présentera un dispositif de communication entre le véhicule d'un conducteur, le smartphone d'une deuxième personne et la télévision d'un troisième individu. Depuis sa voiture, un père invite son fils (qui se trouve à un autre endroit) à le rejoindre pour rendre visite à sa grand-mère. Grâce à Qeo, la réponse positive du fils entraîne le recalcul du guidage du véhicule et la définition du nouveau temps de trajet jusqu'au domicile de la grand-mère, qui de son côté, a été avertie de leur visite, ainsi que de leur nouvelle heure d'arrivée.

Michel Rahier, Président de la division Maison Connectée de Technicolor, a déclaré : « Travailler avec PSA Peugeot Citroën sur ce projet offre à Technicolor un partenaire d'envergure mondiale pour illustrer la façon dont notre technologie révolutionnaire fournit des services à grande valeur ajoutée aux conducteurs. L'entrée de Qeo sur le secteur de l'automobile permettra à PSA de mieux se distinguer de la concurrence en offrant des applications pour véhicule innovantes à ses clients. »
« Nous avons choisi Qeo en raison de sa technologie avancée et de sa facilité d'implémentation dans notre écosystème embarqué », a ajouté Jean Marc Finot, Directeur de la recherche, de l'innovation et des technologies avancées chez PSA Peugeot Citroën. « Nous travaillons actuellement sur des offres commerciales de fonctionnalités avancées intégrant Qeo.

Nous sommes impatients de fournir des applications pour les terminaux personnels et la domotique dans les modèles actuels et futurs de PSA Peugeot Citroën. »

La solution Qeo pour la Citroën C4 Picasso, actuellement disponible en Europe, fonctionnera initialement à partir d'une clé USB intelligente développée par Inrete, qui se branchera sur un port du tableau de bord. À terme, elle pourrait être entièrement intégrée au système GPS du véhicule.

Roberto Zompi, Responsable Ingénierie avancée chez Magneti Marelli Infotainment and Telematics, a ajouté : « Nos solutions permettent de transformer le rêve du véhicule connecté en réalité. Qeo s'intègre parfaitement dans notre stratégie car cette solution ouvre la porte à des services et des applications supplémentaires, qui améliorent l'expérience de l'utilisateur final sans toutefois ajouter de complexité ».

Grâce à cet accord, PSA rejoint le vaste écosystème de partenaires ayant déjà sélectionné Qeo, notamment IBM, Seagate, ST Microelectronics, Kudelski Group, Avanquest, Portugal Telecom, Telecom Italia, Shaspa, Intamac et Inrete.

Démonstration disponible lors du CES
Stand Technicolor - Veronese 2402 - Venetian Hotel
Suivez-nous sur Twitter pendant le CES : @Technicolor et utilisez le hashtag #TechnicolorCES !
***

A propos de Technicolor
Technicolor, leader technologique mondial dans le secteur du Media & Entertainment, est à la pointe de l'innovation numérique. Grâce à nos laboratoires de recherche et d'innovation de premier plan, nous occupons des positions-clés sur le marché au travers de la fourniture de services vidéo avancés pour les créateurs et les distributeurs de contenu. Nous bénéficions également d'un riche portefeuille de propriété intellectuelle, centré sur les technologies de l'image et du son, et reposant sur une activité de Licences performante. Notre engagement : soutenir le développement de nouvelles expériences passionnantes pour les consommateurs, au cinéma, à la maison, ou en mobilité.

Source : zonebourse.com

soleron
07/01/2014, 06:58
2014 : l’année de la 4G embarquée dans les voitures ?


Catégorie Actu télécoms (http://www.universfreebox.com/rubrique/Actutelecoms/6/) http://www.universfreebox.com/images/rss.png (http://www.universfreebox.com/backend.php?id_rubrique=92) , publié le 06 janvier 2014 à 16h42 par Thomas Braun (thomas@universfreebox.com)
La course à la voiture connectée s’est lancée sur le marché de l’industrie automobile. 2014 promet à ce titre d’être riche en rebondissements, dépassements, innovations. Espérons que les entreprises françaises sauront passer la vitesse supérieure.
Alors que Citroën s’est associée à Bouygues Telecom (http://www.universfreebox.com/article/20691/La-voiture-4G-debarque-en-France-avec-Bouygues-Telecom)en présentant une Citroën C3 4G, l’opérateur historiqueOrange en lien avec Renault plancherait (http://www.universfreebox.com/article/23294/Renault-s-associe-a-Orange-dans-l-elaboration-de-la-voiture-connectee-du-futur) sur le développement d’une technologie R Link pour "explorer les usages de la 4g à bord des véhicules du futur." Si la 4G embarquée n’en est qu’à sa phase expérimentale, les deux entreprises françaises ont donc tout intérêt à collaborer avant de se faire doubler par la concurrence étrangère, déjà très active sur le dossier.
Du côté de la concurrence, la "4G embarquée" dans les voitures est vue comme le nouvel équipement high-tech, comme le furent par un temps les vitres électriques, l’ABS ou la direction assistée. Toutes les marques haut de gamme se sont désormais saisi du sujet.

Audi a pris la pôle position (http://www.universfreebox.com/article/22110/Audi-S3-Sportback-la-premiere-voiture-4G-en-Europe) commercialisant dès novembre la S3 Sportback, voiture qui se transforme en hotspot wifi (http://www.universfreebox.com/article2323.html)4G. Il suffit juste d’insérer la carte Sim 4G dans le GPS qui permet ainsi à tous les occupants de profiter d’un GPS ultra rapide, de consulter des vidéos en stream ou en visioconférence.
Audi aurait même poussé le bouchon jusqu’à promettre un abonnement unique pour les conducteurs disposant et d’un smartphone et d’une voiture connectée. Pour 2014, la marque aux quatre anneaux promet de généraliser sa technologie à toutes les gammes de voiture.

Pour Honda, Général Motors, Audi et Hyundai, un partenariat avec Android leur permet de concevoir des voitures équipées du système d’exploitation. Google ne se priverait pas pour leur faire un sérieux appel du pied afin de rafler le marché pour un maximum de constructeurs. Les premières voitures Android 4G embarqué seront commercialisées d’ici la fin de l’année.

Apple planche également sur le sujet autour des marques Honda, Mercedes et Nissan qui ont annoncé l’incorporation d’un iOS spécialement conçu pour les voitures permettant d’accéder aux services embarqués des iPhones et iPads.

Microsoft, toujours un peu en retrait avec ses Windows Phone, devrait également se mêler à la bataille, avec Ford cette fois, grâce à un contrat signé en 2007.

D’autres équipementiers comme Nokia ont développé des solutions que ne sont pas natives à l’automobile mais qui lui permettent entre autre de pouvoir connecter un GPS 4G embarqué.

Si à l’heure actuelle, "seuls 2 % des véhicules peuvent se connecter, cette proportion va croître très rapidement", prévient Dominique Bonte, analyste chez ABI research.

De nombreux modèles 4G devraient donc apparaître cette année, en compagnie d’offres correspondantes chez les opérateurs. Nul doute qu’Orange et Bouygues, qui planchent déjà sur le sujet sortiront une offre "4G embarquée" prochainement. Et vous ? La 4G en voiture, seriez-vous intéressés ?

Source : Les Echos (http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0203221903870-ce-que-la-4g-peut-apporter-a-l-industrie-automobile-640584.php), Le Figaro (http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2014/01/06/01007-20140106ARTFIG00408-google-forme-une-alliance-pour-creer-des-voitures-android.php) via universfreebox

soleron
07/01/2014, 07:00
Peugeot et Citroën comptent se redresser en Allemagne en 2014

Publié le 6/01/2014
http://s7.addthis.com/static/btn/v2/lg-share-fr.gif (http://www.addthis.com/bookmark.php?v=250&pubid=xa-4e0492d079075884)
http://www.ccfa.fr/IMG/arton130043.jpg?1389007679

Sur un marché automobile allemand en recul de 5 % en 2013, les marques Peugeot et Citroën ont fortement souffert, enregistrant chacune un recul de leurs ventes de plus de 20 %. Avec environ 55 000 voitures et 9 000 utilitaires légers vendus, Peugeot est tombé à 2 % du marché (1,9 % dans les VP).

Marcel de Rycker, directeur général de Peugeot Allemagne, compte sur la 108 (qui sera lancée en juillet) et sur la 308 SW pour redresser la barre en 2014. Il vise une part de marché de 2,35 %, soit 65 800 VP et 10 000 VUL, sur un marché de 3 millions de VP et de 225 000 VUL.

Pour y parvenir, le budget marketing ne sera pas réduit et les investissements sur l’internet seront même augmentés, souligne-t-il.Avec environ 48 500 VP et 10 000 VUL vendus en Allemagne, Citroën est très loin de son objectif de vendre 67 000 véhicules en 2013.

La marque a réalisé 1,9 % de part de marché (1,6 % dans les VP), alors qu’elle visait 2,16 %. Kai Pries, directeur général de Citroën Allemagne, indique vouloir revenir au dessus des 2 % de part de marché en 2014, avec de nouveaux modèles comme la C1 et la C4 Cactus (prévue pour juin). La marque va intensifier ses promotions et son budget publicité sera doublé au premier trimestre. (AUTOACTU.COM 6/1/14)

source : ccfa

soleron
07/01/2014, 19:06
De quelles voitures rêvent les Français ? Le réalisme en puissance !





http://blog.auto-selection.com/wp-content/uploads/2014/01/citroen-ds3-voiture-revee-300x199.jpg (http://blog.auto-selection.com/wp-content/uploads/2014/01/citroen-ds3-voiture-revee.jpg)
La Citroen DS3 est une des voitures dont les Français rêvent le plus. Photos DR


Dans le cadre d’un jeu concours organisé par le site auto-selection.com (https://www.facebook.com/BlogAutoSelection/app_127587717338875), l’objectif était d’écrire une lettre au Père-Noël pour lui demander de rapporter lavoiture de ses rêves. Le jury a rendu son verdict en ce début janvier et la plus belle lettre a été désignée. Mais ce jeu concours avait un autre intérêt : celui de voirà quoi rêvent les Français en matière d’automobile. Quels sont les modèles les plus demandés ?

Les marques qui trustent les envies des Français ? Quels véhicules insolites peut-on retrouver dans ces demandes ? Voici un petit récapitulatif des voitures mises en avant dans ce jeu concours (parmi quelque 800 requêtes pércises, tous n’ont pas mentionné une marque ou un modèle en particulier).Avant toute chose, ces informations résultent d’une participation à un jeu concours et ne reflètent que partiellement la réalité. Il ne s’agit ni d’un sondage, ni d’une enquête approfondie sur la question. Les participants avaient carte blanche pour faire part de leurs souhaits, et la question de savoir s’ils seraient réalisables ou pas importait peu. On peut donc légitimement considérer qu’ils ont participé avec honnêteté et que ces informations ont de la valeur et témoignent d’aspirations réelles.

Le podium : la petite citadine fashion

La voiture rêvée des Français est une petite citadine fashion, à la mode. Et c’est plupart du temps pour faire baver collègues et amis que sont désirées la Citroen DS3, la Mini Cooper ou la Fiat 500. Les demandes pour ces voitures représentent 12% de l’ensemble des souhaits. Plutôt pas mal.http://blog.auto-selection.com/wp-content/uploads/2014/01/citroen-DS3-150x93.jpg (http://blog.auto-selection.com/quelles-voitures-revent-francais-22932/citroen-ds3-2/)http://blog.auto-selection.com/wp-content/uploads/2014/01/fiat-500-gucci-150x100.jpeg (http://blog.auto-selection.com/quelles-voitures-revent-francais-22932/fiat-500-gucci-2/)http://blog.auto-selection.com/wp-content/uploads/2014/01/mini-cooper-150x83.jpg (http://blog.auto-selection.com/quelles-voitures-revent-francais-22932/mini-cooper/)


Rêvez-aussi ! Achetez-vous une citadine fashion : la Citroen DS3 (http://www.auto-selection.com/citroen-ds3/occasion-voiture.html), la Mini Cooper (http://www.auto-selection.com/mini-mini-cooper/occasion-voiture.html) ou la Fiat 500 (http://www.auto-selection.com/fiat-500/occasion-voiture.html)La reine citadine

Bizarrement, la plupart des souhaits recensés dans ce concours mentionnent desvoitures citadines ou de petit gabarit. Il y a bien quelques sportives ou voitures de collection. Mais ce sont très largement (75%) les voitures citadines qui sont souhaitées par les participants. La modestie semble de mise ! Arrivent derrière les compactes (type Peugeot 308 (http://blog.auto-selection.com/essai-test-photo-nouvelle-peugeot-308-22865/), Volkswagen Golf (http://blog.auto-selection.com/tag/volkswagen-golf/), Audi A3) et les familiales. Dans les faits, on peut légitimement penser que la part de voitures familiales serait bien plus important. Les internautes ayant participé n’ont en effet pas forcément mentionné de modèles de voiture familiale précise mais la tendance est réelle et très probablement sous estimée dans ce diagramme. (Note : nous avons considéré uniquement les modèles qui avaient été mentionnés à au moins deux reprises)http://blog.auto-selection.com/wp-content/uploads/2014/01/type-vehicule-concours-auto-selection.jpg (http://blog.auto-selection.com/wp-content/uploads/2014/01/type-vehicule-concours-auto-selection.jpg)


Les Françaises en force

Dans les demandes des participants, les marques qui reviennent le plus souvent sont Renault, puis Citroen et Peugeot. Les Françaises en force donc ! A elles 3, elles représentent environ un tiers de l’ensemble des réponses. C’est plutôt bon signe, et plutôt cohérent avec les tendances du marché automobile français (http://blog.auto-selection.com/marche-automobile-2013-22772/).http://blog.auto-selection.com/wp-content/uploads/2014/01/marque-voiture-concours-auto-selection.jpg (http://blog.auto-selection.com/wp-content/uploads/2014/01/marque-voiture-concours-auto-selection.jpg)Bilan

De la voiture française, de la voiture citadine. Ces deux informations renvoient une réalité assez claire de ce que souhaitent les Français en matière d’automobile : du réalisme, du fonctionnel et de la voiture qui ne va pas leur coûter les yeux de la tête. On n’est pas dans une logique de voiture de rêve mais plutôt dans celle d’un rêve de voiture, tout simplement. Le choix des trois modèles leader va à peine à l’encontre de cette logique.

Les Fiat 500, Mini Cooper et Citroen DS3 sont des petites voitures chics, pas les moins chères. Mais ce ne sont pas des grosses berlines, des grosses voitures de sport ou des modèles inédits à 500 000 euros. Elles restent des choix réalistes et répandus sur le marché. Ceci dit, dans les consignes du concours, rien ne précisait qu’une demande modeste serait favorisée par rapport à une demande grand luxe (la gagnante souhaitait rêve d’ailleurs de recevoir sa Lamborghini (http://blog.auto-selection.com/decouvrez-la-lettre-gagnante-des-permis-de-jouer-3-22836/)).Les insolites

Marquée par la nostalgie, l’humour ou un réel désir, la voiture rêvée livre parfois de belles surprises. Voici quelques exemples !http://blog.auto-selection.com/wp-content/uploads/2014/01/Volvo-FH4-460-150x112.jpg (http://blog.auto-selection.com/quelles-voitures-revent-francais-22932/volvo-fh4-460/)http://blog.auto-selection.com/wp-content/uploads/2014/01/aixam-scouty-150x112.jpg (http://blog.auto-selection.com/quelles-voitures-revent-francais-22932/aixam-scouty/)http://blog.auto-selection.com/wp-content/uploads/2014/01/Delorean_dmc12_rear-150x112.jpg (http://blog.auto-selection.com/quelles-voitures-revent-francais-22932/delorean_dmc12_rear/)http://blog.auto-selection.com/wp-content/uploads/2014/01/fiat-tempra-150x103.jpg (http://blog.auto-selection.com/quelles-voitures-revent-francais-22932/fiat-tempra/)http://blog.auto-selection.com/wp-content/uploads/2014/01/studebaker-commander-regal-1952-a-150x100.jpg (http://blog.auto-selection.com/quelles-voitures-revent-francais-22932/studebaker-commander-regal-1952-a/)

Source : autoselection

soleron
07/01/2014, 19:11
PSA Peugeot Citroën a du mal à faire tourner ses usines françaises

AUTOMOBILE
http://static.latribune.fr/article_page/134349/peugeot-508.png
La 508 est fabriquée à Rennes
Alain-Gabriel Verdevoye | 07/01/2014, 7:12 - 704 motsL'usine bretonne de Rennes a fabriqué presque quatre fois moins l'an dernier qu'en 2005. Ses effectifs ont été divisés par trois. Au total, la production de PSA en France aura été divisée par plus de deux en dix ans.SUR LE MÊME SUJET

Carlos Tavares arrive pour... sauver PSA Peugeot Citroën (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140102trib761e9428e/carlos-tavares-arrive-pour-sauver-psa-peugeot-citroen.html)
Twingo III, Peugeot 108... Renault et PSA feront le plein de nouveautés en 2014 (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131219trib000801929/twingo-iii-peugeot-108-renault-et-psa-feront-le-plein-de-nouveautes-en-2014.html)
La valorisation boursière de PSA a fondu d'un milliard d'euros (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/20131216trib000801154/la-valorisation-boursiere-de-psa-a-fondu-d-un-milliard-d-euros.html)
L'Etat français prêt à voler au secours de PSA (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131213trib000800870/l-etat-francais-pret-a-voler-au-secours-de-psa.html)


NEWSLETTERSuivez toute l'actualité :
Industrie & Services OK
Que vont devenir les usines de PSA Peugeot Citroën en France ? Une fois de plus, un cri d'alarme s'élève concernant l'usine bretonne de Rennes, le site du groupe français sur la sellette, alors que celui d'Aulnay en région parisienne est en cours de fermeture. "Les surcapacités de production (de PSA) en France risquent d'entraîner la fermeture d'une usine terminale", voire "de deux usines terminales", alerte Philippe Bonnin, maire de Chartres de Bretagne, la commune où est implantée l'usine PSA de l'agglomération rennaise. (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131128trib000798302/malgre-des-investissements-l-avenir-du-site-psa-de-rennes-est-problematique.html)
Chute à 90.000 unités

"En 2005, il avait été fabriqué 340 000 véhicules dans l'usine. Ce sont quelque 90.000 (seulement) en 2013. En 2005, les effectifs étaient supérieurs à 12.000 salariés. Ils seront ramenés à 4.000 tout au plus courant 2014", souligne l'élu PS, coordonnateur d'un récent Livre blanc sur l'automobile. "En 2006, les emplois directs liés à l'automobile étaient de 27.000 en Ille et Vilaine, de 12.000 en 2012. Ils passeront sous la barre des 10.000 en 2014".
Chômage partiel l'an passé

Le site de Rennes (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131128trib000798302/malgre-des-investissements-l-avenir-du-site-psa-de-rennes-est-problematique.html)a dû arrêter sa production les lundis et vendredis au dernier trimestre. Et ce, après 70 jours de chômage partiel sur les neuf premiers mois, plus quatre semaines de fermeture lors des congés d'été. Le site breton, qui ne fabrique plus que les Citroën C5 etPeugeot (http://bourse.latribune.fr/stocks/valeur.html?ISIN=FR0000121501&MARKET=25) 508 de gamme moyenne supérieure, a par ailleurs fermé pour des congés prolongés entre les 19 décembre au soir. Il doit rouvrir ce mardi 7 janvier au matin.
Certes, le groupe PSA a annoncé fin novembre dernier un investissement de 90 millions d'euros sur le site breton, "dédié à la production d'un véhicule du segment C (compact). Ce véhicule viendra remplacer l'actuel (monospace) Peugeot (http://bourse.latribune.fr/stocks/valeur.html?ISIN=FR0000121501&MARKET=25) 5008", proclamait alors un communiqué du groupe tricolore.
Le remplaçant du 5008 pas suffisant

Mais, "chacun voit bien qu'il nous faudrait bénéficier d'un véritable retournement du marché pour écouler le nouveau modèle 5008 Peugeot à 70.000 exemplaires, tel qu'annoncé (par PSA)", assurait, sceptique, l'élu, lors d'une intervention en décembre dernier au sein du conseil municipal de Chartres-de-Bretagne. L'an passé, l'actuel 5008 était en effet bien au-dessous de ces scores. Pas vraiment rassurant. pour l'avenir de cette usine isolée géographiquement.
Plongeon de la production de PSA

La production totale de PSA (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131207trib000799786/psa-peugeot-citroen-privilegie-son-usine-historique-de-sochaux.html)en crise dans l'Hexagone a chuté de 22,4% sur les neuf premiers mois de l'année. Sur l'ensemble de l'année 2013, elle a tourné autour de 900.000 unités.... contre 1,93 million en 2004. Aïe, quelle dégringolade! De l'aveu même de PSA, les usines françaises du groupe n'ont produit qu'à 60% de leurs capacités au premier semestre, contre 90% il y a deux ans.
Poissy également touché
Si elle a récupéré la fabrication supplémentaire de petites Citroën C3 réalisées auparavant dans le site d'Aulnay (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131024trib000792052/apres-quarante-ans-de-vicissitudes-l-usine-d-aulnay-produit-sa-derniere-voiture.html), l'usine de Poissy en région parisienne, qui produit les C3, DS3 et DS3 cabriolet ainsi que des Peugeot 208, a également été en chômage partiel durant seize jours sur le dernier trimestre de l'année dernière. Et elle s'est en outre arrêtée entre le 22 décembre au soir et le 2 janvier au matin pour les congés des fêtes. Poissy commeMulhouse d'ailleurs (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131029trib000793038/psa-embauche-a-mulhouse-pour-accroitre-la-production-du-crossover-2008.html)ont même lancé une étude pour réduire leur production de deux lignes à une seule. Verdict fin février. Le site de Sochaux (Doubs), berceau de Peugeot, est en revanche privilégié.
Lourdes pertes

Le constructeur automobile tricolore a vu sa division automobile, au coeur de ses activités, rester lourdement déficitaire au premier semestre, avec une perte opérationnelle de 510 millions d'euros. Le taux d'endettement a grimpé au 30 juin à 35%, contre 23% en 2011. Les capitaux propres ont continué à dégringoler. Le groupe aura encore consommé 1,5 milliard de cash sur l'année 2013, après 3 milliards en 2012. Et Philippe Varin, son président en passe d'être remplacé par Carlos Tavares, (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140102trib761e9428e/carlos-tavares-arrive-pour-sauver-psa-peugeot-citroen.html) ne confirme plus l'objectif d'un retour à l'équilibre fin 2014. Il ne s'engage d'ailleurs plus sur un flux de trésorerie équilibré en 2015...
En mal d'argent frais, PSA, qui a échoué dans son alliance avec GM, négocie avec le chinois Dongfeng pour que celui-ci entre à son capital. L'Etat français devrait également prendre une participation au sein du constructeur.

Sourec : latribune

soleron
07/01/2014, 19:30
Nouveau démarrage en vue pour Dongfeng-Peugeot



http://images.china.cn/attachement/jpg/site1002/20140107/001fd04cfc22143613984a.jpg

L'accord au point mort depuis longtemps entre Dongfeng et PSA a enfin vu quelques signes encourageants ces dernières semaines. Un reportage du National Business Daily publié le 26 décembre que la coopération entre Dongfeng et le constructeur automobile français en difficulté PSA Peugeot Citroën devrait commencer l'acquisition par Dongfeng d'un centre de recherche PSA à Shanghai.

« Les deux sociétés sont encore en train de négocier l'achat potentiel », indique l'article, citant une source de Dongfeng Peugeot Citroën Automobile Co, la joint-venture établie en Chine par les deux sociétés en 1992.
La source a également dit que PSA demandait un prix élevé pour le centre de recherche, aussi fallait-il prévoir de nouvelles négociations avant que les deux parties signent le contrat. Cependant, la source a estimé que « l'accord devrait être annoncé au début de l'année 2014 ».

Le centre de recherche PSA à Shanghai a été fondé en 2008, et étudie principalement le marché chinois.

La source a noté que l'accord pourrait aider Dongfeng Peugeot Citroën Automobile Co à avoir accès à la technologie de base de PSA, et a également révélé que la joint-venture a déjà commencé à préparer les changements qui interviendront dans son fonctionnement après l'investissement de Dongfeng dans PSA.

« PSA introduira davantage de modèles en Chine après ce rapprochement, et la joint-venture a l'intention de construire de nouvelles usines dans le futur », a affirmé la source.
Chen Yun, porte-parole du groupe étatique Dongfeng Motor, a déclaré que « les deux sociétés [Dongfeng et PSA] sont toujours en contact sur la question et Dongfeng mène actuellement des études sur la faisabilité du projet », mais il a refusé de divulguer plus de détails.

Le Financial Times a rapporté le 12 décembre que Dongfeng, dont le siège est situé à Wuhan, et l'État français détiendraient des participations équivalentes de 17,6 % dans un projet de levée de fonds représentant 3 à 4 milliards d'euros (4,12 à 5,5 milliards de dollars), devenant ainsi conjointement les principaux actionnaires de PSA.

L'augmentation de capital fera baisser la participation de la famille Peugeot de 25 % à 15 %, a déclaré à Reuters dans un reportage daté du 12 décembre. Les 7 % de PSA détenus par le constructeur automobile américain General Motors seront également dilués par ce projet.

Le 12 décembre 2013, le partenaire américain de PSA, General Motors, a annoncé son intention de vendre sa participation de 7 % dans la société en difficulté, ce qui a entraîné une chute de l'action de PSA de plus de 20 % au cours de la semaine suivante.

L'une des entreprises les plus durement touchées par la morosité de l'économie et du marché automobile en Europe, PSA a subi des pertes de plus de 510 millions d'euros au premier semestre 2013. La société n'a pas encore annoncé ses bénéfices du troisième trimestre, mais son chiffre d'affaires a plongé de 3,7 % en glissement annuel à 12,1 milliards d'euros.

Kristina Church, analyste de Barclays à Londres, a déclaré dans le reportage de Reuters du 12 décembre : « Nous ne voyons aucun élément positif dans l'actualité en ce qui concerne Peugeot. »

Maintenant que General Motors a quitté le navire, Dongfeng semble être la seule bouée de sauvetage pour PSA. La Chine est également l'un des rares marchés performants pour PSA : la joint-venture de PSA et Dongfeng a annoncé vendredi dernier avoir enregistré des ventes de plus de 550 000 unités en 2013, soit une hausse de plus de 25 % par rapport à l'année dernière.

GM a également déclaré qu'il ne s'opposerait pas à un rapprochement entre Dongfeng et PSA.

Les experts ont noté que Dongfeng vise la technologie de base de PSA dans le potentiel rapprochement, c'est pourquoi la signature d'un accord dépend principalement de ce que la société française est prête à offrir.
« La motivation principale pour Dongfeng dans le projet d'acquisition de parts de PSA est la perspective d'accès à la technologie de base de PSA après l'accord », a observé dimanche Zhu Bin, analyste de l'industrie automobile pour le cabinet de conseil LMC Automotive à Shanghai.

Cependant, M. Zhu a souligné que le projet comporte de grands risques pour Dongfeng, car « le centre de Shanghai ne mène que des recherches de soutien à l'heure actuelle et la technologie de PSA n'est pas aussi avancée que celle de ses concurrents allemands. »

M. Zhu a noté qu'il serait très difficile pour Dongfeng d'accéder à la technologie PSA qu'il souhaite obtenir, étant donné que les précédents rapprochements entre des constructeurs automobiles chinois et des entreprises étrangères n'ont pas permis d'obtenir leurs progrès technologiques.
« Cela pourrait être une grande opportunité pour Dongfeng, mais cela représente aussi de grands risques », a-t-il noté.

Source: french.china.org.cn (http://french.china.org.cn/) via http://french.china.org.cn (http://french.china.org.cn/)

soleron
07/01/2014, 19:59
BREVE / '2014, année charnière pour l'usine PSA POISSY' (http://zistsouslezest.blogspot.com/2014/01/breve-2014-annee-charniere-pour-lusine.html)




http://1.bp.blogspot.com/-DcM_3dXR9p8/Usk46HshNxI/AAAAAAAA7i0/C-OXgV2Qvdw/s320/71.jpg (http://1.bp.blogspot.com/-DcM_3dXR9p8/Usk46HshNxI/AAAAAAAA7i0/C-OXgV2Qvdw/s1600/71.jpg)
-Le Parisien-(jeudi 02 janvier 2014) : « L'heure de la rentrée a sonné ce matin pour les employés de l'usine Peugeot. Après une année 2013 où l'intégration des quelque 350 ex-Aulnay avait été au centre des préoccupations, 2014 sera placée sous le signe de la transition. Car certains changements, qui pourraient avoir des conséquences sur l'emploi, devraient commencer à se dessiner. Explications.

Une réorganisation de la production à l'étude

La nouvelle est tombée début décembre lors d'un comité exceptionnel d'entreprise. Alors que la DS 3 et la C 3 remplissent les carnets de commandes, la production de la 208 est, en revanche, en berne. Face à ce constat, la direction envisage de supprimer l'une des deux équipes de fabrication de cette dernière. « Cela permettrait de relisser l'activité entre les deux lignes et d'augmenter les cadences », explique Jean-Pierre Briançon, le directeur du site, qui a prévu de communiquer le bilan de cette étude aux partenaires sociaux d'ici la fin du mois.

Le passage à une seule ligne de montage envisagé

Alors qu'elle dispose aujourd'hui de deux lignes de montage pour trois véhicules (C3, DS 3 et 208), l'usine de Poissy pourrait se contenter d'une seule ligne à l'horizon 2015-2016.
Une autre étude — « qui prend en compte toutes les conséquences sur les plans humains et sociaux », selon Jean-Pierre Briançon — est actuellement menée. Les résultats seront connus en février. Mais, déjà, le dirigeant reconnaît qu'une telle mutation pourrait se traduire par « une baisse des effectifs et, donc, moins de recours aux intérimaires ». En revanche, toujours selon Jean-Pierre Briançon, le passage au monoligne permettrait de faire radicalement baisser le nombre de jours chômés. « Si cette décision se confirme, avec l'arrêt d'une équipe sur la 208, ce sont des centaines d'emplois qui sont menacés », craint, de son côté, un représentant de la CGT.



http://2.bp.blogspot.com/-xAPWsyI40GU/Usk5A8VDKFI/AAAAAAAA7i8/37YteaycMDw/s320/70.jpg (http://2.bp.blogspot.com/-xAPWsyI40GU/Usk5A8VDKFI/AAAAAAAA7i8/37YteaycMDw/s1600/70.jpg)
Bientôt un nouveau modèle

« Un site d'excellence. » Voilà vers quoi voudrait tendre la direction de l'usine pour qui « peu de progrès ont été réalisés en quatre ans ». Et c'est l'arrivée sur la ou les lignes de montage d'une nouvelle gamme de petits monospaces ou de citadines bien équipés d'ici 2018 qui pourrait, selon elle, permettre à Poissy de franchir un cap.

« Nous le développerons aux côtés de la DS 3, de la C3 et de la 208 », assure encore le directeur. Les annonces concernant ce nouveau modèle devraient intervenir en 2015.

Un investissement de 137 ME à venir

Le groupe PSA a annoncé un investissement de 137 ME à Poissy sur les trois prochaines années. Dont 100 ME dédiés aux projets de véhicules. Les 37 ME restants seront, eux, dédiés à l'entretien des installations. « Un signal fort pour l'avenir de l'usine », selon le directeur du site, qui se veut donc rassurant en soulignant que « si le groupe investit une telle somme, ce n'est pas pour fermer l'usine dans quatre ans ».

Source : diphile

soleron
07/01/2014, 20:29
PSA Belgique : viser le haut

SIMONET DOMINIQUE Publié le vendredi 20 décembre 2013 à 05h38 - Mis à jour le vendredi 20 décembre 2013 à 08h05
http://r.llb.be/image/cd/52b3ebc23570105ef7d89bcd.jpg





Citroën va ouvrir des DS Stores et Corners en Belgique, alors que Peugeot poursuit sa montée en gamme.
En décembre, PSA Peugeot Citroën a vu son partenaire américain General Motors vendre sa participation de 7 % tout en maintenant le partenariat industriel, alors que le groupe automobile français officialisait ses pourparlers avec Dongfeng en Chine. Même si les nouvelles vont en sens divers à propos du groupe qui les chapeaute, Citroën et Peugeot s’accrochent sur un marché belge à peu près stabilisé. A fin octobre, les désimmatriculations à 30 jours décomptées, Peugeot était deuxième avec une perte de 2,15 % et une part de marché stable à 8,5 %. Citroën est quatrième en lâchant 10,6 % d’unités alors que sa part de marché glisse de 8,2 % à 7,4 %.

Cette réalité, Vicente Loustau, patron de Citroën Belux depuis mai 2011, la cerne très bien. Une perte de 10 % de part de marché correspond à 3 500 voitures en moins. "On a eu un problème de disponibilités véhicules, explique Vicente Loustau, il nous a manqué entre 2 500 et 3 000 C3 à cause des grèves dès le printemps, puis de l’arrêt de production à l’usine d’Aulnay."

L’importateur en Belgique et au Luxembourg ne baisse cependant pas les bras. "On voit bien l’évolution en croissance des segments haut de gamme et low cost. Entre les deux, nous, les généralistes, sommes challengés des deux côtés." L’arme de la marque chevronnée, c’est la griffe DS lancée en 2009, qui se déploie en trois modèles, DS3, DS4 et DS5. Représentant 12 % des ventes belges en 2012, la part de la ligne haut de gamme est passée à 15 % cette année. "Je voudrais bien qu’on soit autour des 20 % l’an prochain" , lance Vicente Loustau.


Espaces et ambiance dédiés
Pour accroître sa présence dans le profitable segment du luxe, l’importateur en Belgique-Luxembourg va lancer, dès 2014, des DS Stores, espaces dédiés avec ambiance ad hoc. Trois ou quatre DS Stores sont prévus l’an prochain, une vingtaine à moyen terme. Les concessions qui n’auraient pas la superficie disponible - car le reste de la gamme ne doit pas pâtir -, pourront aménager un DS Corner.

Du côté de chez Peugeot, l’on annonce aussi un effort de montée en gamme, valable pour tous les segments. "Sur les ventes de 208, 65 % à 70 % des commandes se font dans les deux niveaux d’équipement supérieurs , commente Wim Doms, porte-parole. Beaucoup de luxe embarqué, c’est tout bénéfice pour nous. C’est moins spectaculaire que de créer des Stores séparés comme font nos cousins Citroën, mais c’est valorisant et cela nous conforte dans notre stratégie."

Finalement, la fin de vie de la 308, dans le segment C le plus porteur en Belgique, n’a pas entamé la part de marché de la marque. Celle-ci a été maintenue notamment grâce au succès de la 2008, petit crossover vendu au-delà des espérances : de 2 000 commandes attendues, ce sont plus de 3 500 ventes qui ont été réalisées cette année. "On a touché un segment qui marche avec le produit qui marche" , selon Wim Doms. Qui devrait continuer à marcher, alors que la nouvelle 308 va tourner à plein régime. De quoi maintenir ses ambitions : figurer à nouveau sur le podium des marques les mieux vendues en Belgique.DS

Source : lalibre.be

soleron
07/01/2014, 20:39
TAVARES … DEJA : +1 MILLIARD




http://2.bp.blogspot.com/-I0kuKV3KAEI/UsqxcDHpSuI/AAAAAAAA7oI/sU-z7nD2ZB4/s1600/117.jpg (http://2.bp.blogspot.com/-I0kuKV3KAEI/UsqxcDHpSuI/AAAAAAAA7oI/sU-z7nD2ZB4/s1600/117.jpg)


-Le Monde- : « Il n'a intégré le directoire de PSA Peugeot Citroën que mercredi 1er janvier, mais il est déjà passé à l'action. Carlos Tavares n'aime pas perdre de temps. A peine arrivé, le futur président du directoire de PSA - qui remplacera Philippe Varin dans l'année - a donc exigé 1 milliard d'euros d'économies supplémentaires en 2014 afin d'absorber les pertes liées aux variations des taux de change, notamment du real brésilien et du rouble russe.
Pour cela, il entend réduire les stocks de véhicules de soixante jours à moins de cinquante jours…







http://2.bp.blogspot.com/-FGKQwqL45p4/Usqxlybax_I/AAAAAAAA7oQ/VcMrHe8hPeo/s1600/119.jpg (http://2.bp.blogspot.com/-FGKQwqL45p4/Usqxlybax_I/AAAAAAAA7oQ/VcMrHe8hPeo/s1600/119.jpg)


Même s'il s'est donné cent jours pour évaluer la situation du groupe, rencontrer ses cadres et visiter les usines, Carlos Tavares est d'abord un homme d'action. A 55 ans, cet ingénieur portugais, que certains surnommaient Iznogoud chezRenault, a enfin décroché son Graal : dans les prochains mois, il deviendra numéro un d'un groupe automobile.


Après trente-deux ans de bons et loyaux services chez Renault où il a tout fait - du montage de caisses à blanc sur l'île Seguin (Hauts-de-Seine) en 1981, pendant son stage ouvrier, à la direction générale de l'entreprise trente ans plus tard -, ce « car guy » devait s'émanciper. Ce sera chose faite le 14 août 2013, le jour de son anniversaire, quand il annonce à l'agence Bloomberg sa volonté de prendre la tête d'un autre constructeur, puisque chez Renault la place est prise. A sa manière. Directe.


« AVEC LUI, LE GROUPE SERA À L'ÉQUILIBRE EN UN AN »



http://2.bp.blogspot.com/-FxJ2Rs6hnEA/UsqxxcUOasI/AAAAAAAA7oY/n8ECfHBnWRo/s1600/120.jpg (http://2.bp.blogspot.com/-FxJ2Rs6hnEA/UsqxxcUOasI/AAAAAAAA7oY/n8ECfHBnWRo/s1600/120.jpg)
« Depuis quinze ans, dans tous les postes qu'il a occupés, que ce soit chez Renault ou Nissan, il a eu des résultats. Et Carlos Ghosn lui donnait toujours davantage de responsabilités… Depuis quelque temps, ce dernier ne lui donnait plus de visibilité », indique un de ses proches. « Il a dû se dire : “Je suis capable de diriger un groupe. Carlos Ghosn est là pour durer, si je veux évoluer, il faut que je parte”, précise un cadre de l'ex-Régie. Avec Carlos Tavares, il ne faut pas chercher midi à 14 heures. Il est très direct et goûte peu les billards à plusieurs bandes… »


Après son départ de Renault, de nombreux constructeurs l'approchent. PSA retient son attention. « Quand vous voulez prendre un poste de PDG, il vaut mieux aller là où l'on pense pouvoir faire la différence de manière rapide, juge un intime. Si c'est pour aller gérer une entreprise où tout va bien, cela n'a aucun intérêt. » « C'est plutôt une bonne nouvelle pour PSA, assure un acteur français. Ce groupe a tout pour lui, sauf l'exécution. Et Tavares sait exécuter. » « Avec lui, le groupe sera à l'équilibre en un an », prédit un ancien dirigeant de Peugeot.


Sa rupture spectaculaire avec Renault dit beaucoup de Carlos Tavares. De sa confiance en lui, d'abord. Un commentaire revient d'ailleurs en boucle chez les rares cadres de PSA qui l'ont déjà rencontré : « Il est sûr de lui et sait tout mieux que tout le monde. » « Tavares fait passer Ghosn pour un modeste… », glisse d'ailleurs, vachard, un banquier d'affaires.


MACHINE INTELLECTUELLE


Beaucoup louent cependant cette exceptionnelle machine intellectuelle qui entre dans le moindre détail et entend tout comprendre d'un dossier avant de prendre une décision. « Il a une croyance absolue dans les données, prévient un ancien de Nissan. Si vous lui présentez un projet, il vaut mieux être persuasif. »



http://2.bp.blogspot.com/-I-6AuGzltI0/Usqx_WxtnXI/AAAAAAAA7og/ygIfJDPqqM8/s1600/118.jpg (http://2.bp.blogspot.com/-I-6AuGzltI0/Usqx_WxtnXI/AAAAAAAA7og/ygIfJDPqqM8/s1600/118.jpg)
Carlos Tavares est aussi un fan inconditionnel de voiture. Dans les salons automobiles, il ausculte les véhicules des concurrents à la manière d'un Martin Winterkorn, le PDG de Volkswagen. « Il fait partie de la petite dizaine de spécialistes mondiaux qui connaissent tout d'une voiture, de sa conception à sa production, en passant par la commercialisation », résume un ancien de Renault. Il est, poursuit-il, « tombé dans l'automobile comme Obélix est tombé dans la potion magique quand il était petit ». Même si Carlos Tavares a plutôt le physiqued'Astérix, petit, sec, énergique et doté d'un sourire à toute épreuve. Adolescent à Lisbonne, il dévorait la presse automobile. Il découvre, à 14 ans, la course automobile, lors d'une journée porte ouverte du circuit d'Estoril, près de Lisbonne. Il en fera une vraie passion.


C'est sans doute de là que lui vient sa détermination à toujours aller plus loin. «Même à 55 ans, il s'astreint au régime d'un athlète qui veut gagner les Jeux olympiques », assure un de ses anciens supérieurs. Il pousse la machine toujours plus fort, au risque de perdre le contrôle. « Il conduisait l'entreprise comme une voiture, se rappelle un ancien de Renault. Il sortait des virages à fond au risque de quitter la piste. Quand on est au volant d'une voiture, sortir dans le gravier ne pose pas problème. Pour des boîtes de 120 000 ou 200 000 personnes, c'est impossible. »


« IL A UNE VRAIE COMPÉTENCE DE MENEUR D'HOMMES »


Dans son ancien groupe, quelques-unes de ses méthodes directives et autoritaires et ses médisances sur certains de ses supérieurs ou ses subordonnés lui ont été reprochés. « Il a évolué, assure l'un de ses amis installé au Japon. Il a une vraie compétence de meneur d'hommes. » « C'est un sportif, au goût prononcé pour la compétition : il sait prendre des coups dans la ♥♥♥♥♥♥ et changer, juge un autre de ses proches. Il veut désormais plus inspirer que diriger de manière scolaire ses collaborateurs… Mais il est plus qu'exigeant, il part du constat que si l'on n'améliore pas sans cesse la compétitivité d'une entreprise, elle s'érode dans un marché extrêmement concurrentiel. Bref, il faut toujours faire mieux que la concurrence, sinon on risque le déclin. »


« Carlos Tavares n'est pas né avec une cuillère en argent dans la bouche », rappelle l'un de ses amis chez Nissan. Issu d'une famille francophile de la classe moyenne portugaise, ce natif de Lisbonne étudie au lycée français de la capitale la journée et suit le cursus portugais le soir. Bac C en poche, il rejoint Toulouse où il intègre une prépa maths sup-maths spé au lycée Pierre-de-Fermat, qui le mènera à l'Ecole centrale en 1978.


Il sera ingénieur et non pilote de courses. Il n'était « pas assez doué ni assez fortuné pour le devenir », confiait-il à Challenges début 2013. Cependant, la course automobile en « amateur » occupe l'essentiel de ses week-ends et de ses vacances : rallye, formule 3000 et courses d'endurance sur circuit… Depuis 1999, il court au sein de son écurie montée avec des amis centraliens. Son nom, Clémenteam, en référence à Clémentine, l'aînée de ses trois filles. « Quand il dirigeait Nissan aux Etats-Unis, il rentrait courir le week-end et était à son bureau le lundi matin, comme si de rien n'était », assure un ami. « Chez PSA, il comptepoursuivre la course. Il ajoutera simplement une Citroën à sa collection de véhicules », qui compte déjà une Porsche, une F3000 et une Mégane Trophy.


Reste que de sa passion ou de sa famille, il ne dit pas mot au travail. « Il fend rarement l'armure… C'est son jardin secret », juge un ancien collègue avant d'ajouter : « Quand il bosse, il habite un rôle. Et rien ne peut le faire dévier de son objectif. »

Source : diphile

soleron
08/01/2014, 20:25
9414

soleron
09/01/2014, 19:18
■ En prolongement du Comité Central d’Entreprise exceptionnel du 5 décembre, JP BRIANCON, Directeur du site de Poissy a présenté le plan à moyen terme 2014-2015-2016 ainsi que l’activité pour les années à venir lors d’un CE exceptionnel le 06/12/2013.

■Cette réunion a permis de définir les perspectives de Poissy pour les années à
venir, en particulier avec le lancement d’un nouveau véhicule premium en 2018.

EVENEMENTS PRODUITS :
- Lancement DS3 et DS3 cab mi-vie au 2ème semestre 2014
- Lancement 208 mi-vie au 3ème trimestre 2015
- Amélioration des gammes C3 – 208 en 2014-2015-2016 (nouveaux modèles)
- Nouveaux moteurs euro 6 en 2014 (essence – diesel)
- Lancement nouveau véhicule premium en 2018.
- Sans compter l’Emboutissage qui assurera une grande partie de la production K 0 (nouvel utilitaire Peugeot-Citroen – Toyota).

C’est la démonstration que la production continuera à Poissy bien après 2018, en particulier pour la 208 que certaines personnes malfaisantes annonçaient perdues à Poissy.

ORGANISATION INDUSTRIELLE
Les volumes annuels permanents de production seront pour 2014 de 260000 véhicules, de 245 000 véhicules en 2015 et de 250 000 véhicules en 2016.


OBJECTIF PRINCIPAL DE POISSY : DEVENIR LE SITE DE PRODUCTION DU SEGMENT PREMIUM EN EUROPE
UN VRAI AVENIR POUR POISSY COMPTE-RENDU DU CE EXCEPTIONNEL DU 06/12/2013 LE PREC SERA PROLONGE JUSQU’AU 30 AVRIL 2014 AUX MEMES CONDITIONS QU’AUJOURD’HUI


Pour cela, la direction a lancé 2 études :
- Ligne 2 (208) passage en 1 équipe au 1er quadrimestre 2014 ; avec une augmentation de cadence/horaire et la suppression du chômage (rappel : + de 60 jours en 2013 !).
- Améliorer la compétitivité du site par le passage éventuel en mono ligne multi véhicules (C3, DS3, DS3 cabrio, 208, futurs véhicules).

Cette étude sur le passage en mono ligne n’a rien à voir avec Aulnay (que certains essaient de faire croire).
A Aulnay, la direction a arrêté la C2 et fermé une ligne : la production est passée de 1100 véh/jour à 750 véh/jour.
A Poissy, c’est tout le contraire : le passage en mono-ligne n’aurait pas d’impact sur la production et notre compétitivité serait alors égale à celle de TRNAVA.

INVESTISSEMENTS : 137 MILLIONS POUR POISSY, destinés à la mise en production du nouveau véhicule (100 M€) et à l’amélioration de l’outil industriel (37 M€).

En conclusion, chacun pourra analyser les annonces présentées par la direction :
conformément à l’accord NCS, l’avenir de Poissy est assuré. Bien sûr le contexte économique ne sera plus comme avant, la compétitivité impactera tous les salariés, mais assurera également un avenir pour chacun.

Source : FO Poissy










Poissy, le 10 Décembre 2013

soleron
09/01/2014, 19:25
50 000 véhicules hybrides diesel commercialisés en Europe par PSA Peugeot...


PSA Peugeot Citroën est aujourd’hui N°2 des ventes de véhicules Hybrides en Europe, avec plus de 50 000 véhicules Hybrides diesel commercialisés depuis leur lancement.
La technologie Hybride diesel « Hybrid4 » lancée en première mondiale début 2012, équipe les Peugeot 3008 et 508 HYbrid4, 508 RXH et Citroën DS5 Hybrid4.
En Europe, une Citroën DS5 sur trois, une Peugeot 508 sur quatre et une Peugeot 3008 sur cinq sont aujourd’hui vendues en motorisation hybride diesel.

La technologie Hybrid4 est une chaine de traction full-hybrid associant les performances routières du moteur Diesel 2.0 l HDi FAP 163 ch à l’avant, à l’efficacité de la propulsion électrique de 37 ch à l’arrière. Grâce à cette association vertueuse, cet hybride ‘plaisir’ offre des sensations de conduite dynamiques (200 ch, 4 roues motrices, roulage urbain électrique, fonction boost à l’accélération).
L’Hybrid4 permet en outre une véritable rupture en termes de consommation et d’émissions de CO2 - à partir de 85 g/km soit une consommation de 3,3 l/100 km – tout en préservant des performances de puissance identiques ; soit une baisse de 35% de la consommation de carburant par rapport à un moteur diesel de même puissance.


La technologie Hybrid4 développée par PSA Peugeot Citroën c’est:
• 300 brevets déposés
• 1500 techniciens et ingénieurs qui ont travaillé à son développement
• 500 M € d’investissements
• Une production “made in France”:
- le moteur 2.0 HDI à Trémery
- La boite de vitesses pilotée à Valenciennes
- Le train arrière multi-bras à Mulhouse
- Peugeot 3008 Hybrid4 et Citroën DS5 Hybrid4 à Sochaux
- Peugeot 508 berline Hybrid4 et 508 RXH à Rennes

Source : PSA

david-unik
09/01/2014, 20:57
la peugeot 308 élue pire voiture au Monde et de l'histoire d'apres la BBC et Top gear :D

soleron
10/01/2014, 18:04
PSA. Bientôt une 4ème usine en Chine?

Chine - 15h52


http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-article-detail/public/2014/01/10/psa-pourrait-construire-une-4e-usine-en-chine-avec-dongfeng.jpg
PSA en Chine | Photo AFP





[*=center]

Le constructeur PSA Peugeot Citroën a indiqué vendredi réfléchir à la construction d'une nouvelle usine en Chine avec le groupe Dongfeng.

Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën a indiqué vendredi réfléchir à la construction d'une nouvelle usine en Chine avec le groupe chinois Dongfeng, pour suivre l'expansion du premier marché automobile mondial. Les deux constructeurs automobiles possèdent déjà ensemble trois usines situées dans le centre-est de la Chine, à Wuhan.
Une quatrième usine possible

"DPCA a une capacité de production installée de 750.000 unités par an à travers ces trois usines", a rappelé le porte-parole. Or ses ventes devraient avoir dépassé les 550.000 véhicules en 2013, en hausse de 25% sur un an, et PSA vise 650.000 pour cette année. "Il est donc logique que la question de la construction d'une quatrième usine se pose, mais il n'y a pas eu de décision prise en la matière à ce jour", a déclaré le porte-parole. "Il n'y a pas de décision prise concernant la localisation", a-t-il ajouté. Selon le site internet ChinaCarTimes, cette nouvelle usine pourrait être construite à Chengdu, plus à l'ouest, plutôt qu'à Wuhan.
PSA et Dongfeng associés

PSA, en difficulté, est actuellement en discussion avec Dongfeng pour que ce dernier entre à son capital. Selon une source proche du dossier, le montant envisagé de cette augmentation de capital est de 3,5 milliards d'euros. Le scénario le plus probable est que Dongfeng et l'État français y participent à hauteur équivalente et qu'une partie soit réservée au public. Si les deux partenaires ont réussi à s'entendre dans les grandes lignes sur leur future coopération, la finalisation de l'accord achoppe sur le prix par action qu'est disposé à payer Dongfeng, selon cette source. Le Français possède une autre co-entreprise en Chine avec Changan, dédiée à la gamme DS de Citroën.

Source : ouest-france.fr

soleron
14/01/2014, 20:30
La production de la coentreprise PSA et Toyota a baissé de 13,9 % en 2013


L’usine tchèque de TPCA, coentreprise de PSA Peugeot Citroën et Toyota basée à Kolín, a annoncé le 13 janvier avoir produit l’an dernier 185 127 véhicules, en baisse de 13,9 %. « Ce résultat reflète une baisse générale du marché automobile en Europe, et surtout les soucis que rencontrent nos marchés clés », a déclaré à l’AFP (13/1/14) le porte-parole de l’usine, Radek Knava.

51 106 véhicules produits par TPCA ont été écoulés sur le marché britannique,
28 546 en France,
25 080 aux Pays-Bas,
21 067 en Italie
et 16 312 en Allemagne.

Les exportations vers ces cinq pays ont représenté 76,7 % de la production totale du site en 2013.La production de l’usine TPCA, où sont assemblées depuis 2005 les Citroën C1, Peugeot 107 et Toyota Aygo, est en baisse constante depuis le résultat record enregistré en 2009 (332 489 unités). En 2012, 215 000 véhicules ont été assemblés sur le site, en diminution de 20 %.

Trois nouveaux modèles doivent être dévoilés au Salon de l’Automobile de Genève, du 6 au 16 mars 2014. Les noms resteront les mêmes (Toyota Aygo, Peugeot 107 et Citroën C1), mais les voitures seront nouvelles, croit savoir la presse spécialisée.Détenue à parité (50-50) par PSA et Toyota, l’usine de Kolín emploie environ 3 000 salariés et sa capacité de production est d’environ 300 000 véhicules par an.

Source : ccfa

soleron
14/01/2014, 20:48
Production record pour l'usine PSA de Slovaquie en 2013



http://referentiel.nouvelobs.com/file/6843857-production-record-pour-l-usine-psa-de-slovaquie-en-2013.jpg
Ligne d'assemblage de la Citroën C3 Picasso à Trnava. PSA Peugeot Citroën a annoncé mardi avoir produit 248.405 voitures à son usine de Slovaquie en 2013, un chiffre record qui représente une hausse de 15,5%. /Photo d'archives/REUTERS/Radovan Stoklasa (c) Reuters


PRAGUE (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a annoncé mardi avoir produit 248.405 voitures à son usine de Slovaquie en 2013, un chiffre record qui représente une hausse de 15,5%.

L'usine du groupe français assemble des Peugeot (http://www.challenges.fr/tag/peugeot) 208 et Citroën C3 Picasso.

Elle est l'une des trois plus grandes usines automobiles de Slovaquie, dont le commerce extérieur est largement tiré par le les exportations de voitures.

Le sud-coréen Kia Motors a fait état de son côté de 313.000 voitures assemblées dans le pays en 2013, contre 292.000 en 2002, son usine de Zilina tournant enfin à plein régime sept ans après son ouverture.

Le troisième constructeur étranger implanté en Slovaquie (http://www.challenges.fr/tag/slovaquie) est Volkswagen.

Source : challenges

soleron
15/01/2014, 19:58
Les Experts PSA / Episode 2 : Le Design (+ bonus ADN)

publié par François Mortier (http://blogautomobile.fr/author/francoismortier) dans Concept car, Design, Prototype, projet (http://blogautomobile.fr/category/prototypes-et-concepts-et-design), Événements (http://blogautomobile.fr/category/evenement-et-meeting-et-rencontre-salons-et-evenements) le janvier 14, 2014Le design prend une place prépondérante dans la conception d’une automobile et participe à la réception du produit fini par le public. Or PSA a connu ces dix dernières années des mutations importantes de son design : révolution de l’image de Citroën, création de la Ligne DS, et renouvellement des codes esthétiques Peugeot. Pour mieux en parler, PSA a invité BlogAutomobile à l’ADN, l‘Automotive Design Network de Vélizy (78), pour le second rendez-vous de #meetPSAexperts

.http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/tendance-d%C3%A9co-ADN-PSA-Citro%C3%ABn.jpg?resize=473%2C355 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/tendance-deco-adn-psa-citroen)

http://i0.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/tendances-d%C3%A9co-ADN-PSA-Citro%C3%ABn-5.jpg?resize=474%2C355 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/tendances-deco-adn-psa-citroen-5)



C’est plus précisément le département Couleurs/Matières de Citroën que la réunion #meetPSAexperts proposait de découvrir. Du point de vue du Design des Chevrons, la future C4 Cactus (http://blogautomobile.fr/citroan-c4-cactus-2014-lart-teaser-215424)marque la concrétisation du tournant vers l’Essentiel qu’avait amorcé, bien avant qu’il ne devienne le nouveau positionnement de la marque, le concept Cactus… de 2007. Preuve en est que le design, loin de n’être que tendances et poudre aux yeux, sait influer jusque dans le processus industriel et le positionnement marketing, y compris dans le seul domaine des couleurs et matières. Voyons tout cela.Le département couleurs/matières

http://i2.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/Studio-ADN-PSA-3.jpg?resize=951%2C713 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/studio-adn-psa-3)



Situés au rez-de-chaussée du très secret « ADN », les bureaux du département couleurs/matières de PSA sont un vaste studio en open spaces, volontairement exposé au Nord pour ne pas pâtir de la lumière naturelle. Seules de fines cloisons séparent les marques du groupe : la partie Peugeot est juste derrière le mur ! Auparavant, les deux marques partageaient même ces bureaux, avant que leurs ambiances ne soient distinguées afin de mieux différencier leurs produits. Cette nouvelle considération accordée au design se remarque également dans les moyens mis à disposition : le budget consacré y est ainsi beaucoup plus important qu’il n’était il y a 10 ans, mais c’est une nécessité afin de suivre une concurrence qui elle aussi mise beaucoup sur le design.http://i2.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/Studio-Couleurs-mati%C3%A8res-ADN-PSA-2.jpg?resize=633%2C475 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/studio-couleurs-matieres-adn-psa-2)

http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/Studio-Couleurs-mati%C3%A8res-ADN-PSA-1.jpg?resize=314%2C235 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/studio-couleurs-matieres-adn-psa-1)
http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/Studio-ADN-PSA-2.jpg?resize=314%2C236 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/studio-adn-psa-2)



Dans les bureaux de la partie Citroën, tous occupés en un jour « normal » (les projets les plus sensibles ayant été cachés avant cette réunion), travaillent 12 personnes avec un point commun : aucune ne vient du monde automobile. C’est la garantie, selon Christophe Poinlane qui dirige ce département, d’avoir un regard extérieur au monde « auto-centré ». Le quotidien d’un designer couleur-matière comprend un temps important consacré à la veille concurrentielle, afin de cerner les tendances de la décoration d’intérieur, de l’architecture, de « la mode » en général, pour mieux proposer des produits en phase avec leur époque. C’est pourquoi on demande à ces designers de créer des « planches tendance », c’est-à-dire des tableaux badgés « Citroën » où n’apparaissent… aucune automobile ! Il s’agit de cette façon de montrer l’esprit d’un projet, le monde dans lequel il s’intègre.http://i0.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/tendances-d%C3%A9co-ADN-PSA-Citro%C3%ABn-4.jpg?resize=633%2C475 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/tendances-deco-adn-psa-citroen-4)

http://i2.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/tendance-d%C3%A9co-ADN-PSA-Citro%C3%ABn-2.jpg?resize=314%2C235 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/tendance-deco-adn-psa-citroen-2)
http://i0.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/tendance-d%C3%A9co-2.jpg?resize=314%2C236 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/tendance-deco-2)



Chacun est spécialiste d’un domaine précis : il s’agit notamment des teintes de carrosserie, des plastiques, des textiles, et des divers matériaux extérieurs et intérieurs. A chaque projet de nouveau modèle, tous travaillent en symbiose avec le chef de projet, qui fait la liaison avec les départements du design extérieur et intérieur. Au total, si la durée est connue il s’agit de la rappeler : la conception complète d’une voiture prend au minimum 3 ans, ce qui nécessite à tous les niveaux une anticipation de long terme des tendances pour que le véhicule, à sa commercialisation, sorte en phase avec son temps. L’on comprend en outre que certains choix esthétiques fassent que les voitures se ressemblent entre des constructeurs, car ceux-ci optent pour les mêmes tendances globales.La Ligne C…

http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2013/08/Design-C4-Picasso-B78-15.jpg?resize=597%2C796 (http://blogautomobile.fr/design-aux-origines-citroan-c4-picasso-198699/design-c4-picasso-b78-15)

http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2013/08/Design-C4-Picasso-B78-3.jpg?resize=350%2C262 (http://blogautomobile.fr/design-aux-origines-citroan-c4-picasso-198699/design-c4-picasso-b78-3)
http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2013/08/Design-C4-Picasso-B78-2.jpg?resize=350%2C263 (http://blogautomobile.fr/design-aux-origines-citroan-c4-picasso-198699/design-c4-picasso-b78-2)
http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2013/08/Design-C4-Picasso-B78-1.jpg?resize=350%2C263 (http://blogautomobile.fr/design-aux-origines-citroan-c4-picasso-198699/design-c4-picasso-b78-1)


http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2013/08/Design-C4-Picasso-B78-6.jpg?resize=951%2C713 (http://blogautomobile.fr/design-aux-origines-citroan-c4-picasso-198699/design-c4-picasso-b78-6)



La Ligne C est jeune : officiellement entérinée en 2013 pour se distinguer de la Ligne DS, elle vise à proposer des Citroën sous un esprit « Essentiel ». Ni low-cost, ni bas-de-gamme, il s’agit de proposer des véhicules simples, allant directement à ce que réclame le client. Pour l’heure, cette définition reste vague dans la mesure où les derniers produits Citroën, la gamme C4 Picasso II, a un esprit haut-de-gamme et technologique, qui n’est pas le reflet de l’Essentiel, en raison de l’intervalle entre la naissance d’un projet (né dès 2009 pour B78/B787 Picasso (http://blogautomobile.fr/design-aux-origines-citroan-c4-picasso-198699)) et sa mise sur le marché. C’est le C4 Cactus, présenté le 5 février prochain, qui définira l’esprit de la « nouvelle » Ligne C. Dans cette même veine, une berline luxueuse comme la C5 n’étant plus en phase avec la philosophie essentielle, sa remplaçante sera badgée DS6.…et la Ligne DS

http://i0.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/Christophe-Poinlane.jpg?resize=951%2C1268 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/christophe-poinlane)



Responsable Couleurs-Matières de Citroën, Christophe Poinlane est également le responsable de la ligne DS, juste en-dessous du directeur du style DS, Thierry Métroz. Le défi de la Ligne DS se résume en une question: comment faire un véhicule de grande série qui soit personnalisé sur mesure tout en étant rentable ? A ce problème apparemment insoluble, la première salve de « DS », à savoir les DS3, DS4 et DS5, ont servi, de l’aveu même de M. Poinlane, de véhicules « tests » : c’est pourquoi la DS3 se fixe comme mantra d’être « ultra personnalisable » ; c’est pourquoi des équipements sont disponibles sur certaine (caméra de recul sur DS5) et pas sur d’autres (l’intérieur cuir est réservé à la DS4 et non à la DS5).Après quatre ans, les équipes design de la ligne DS estiment avoir fixé leur cap, ce qui leur impose une « nouvelle démarche » : le pack extérieur « Faubourg Addict » en est le reflet, celui d’un renforcement de la cohérence de la gamme, avec un parti pris sur le chic.Couleurs & matières d’un habitacle…

http://i2.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/tendances-d%C3%A9co-ADN-PSA-Citro%C3%ABn-2.jpg?resize=473%2C355 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/tendances-deco-adn-psa-citroen-2)

http://i2.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/tendances-d%C3%A9co-ADN-PSA-Citro%C3%ABn-3.jpg?resize=474%2C355 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/tendances-deco-adn-psa-citroen-3)



Dans un habitacle, plus que le dessin général que l’on veut appliquer à une planche de bord, aux sièges, ainsi qu’à chaque surface visible au quotidien, c’est la définition des grains de matière ainsi que de l’harmonie couleurs de l’ensemble qui est la plus longue à maîtriser. On juge en effet les projets sur leur cohérence : garnissage et décors d’un habitacle doivent être en accord avec la teinte de la carrosserie dans laquelle ils sont embarqués. C’est pourquoi depuis la DS3 (2010) une nouvelle dynamique a été insufflée : outre la nomination de Jean-Pierre Ploué à la tête de l’ensemble du design PSA, la conception des véhicules a été repensée. Il n’y a plus dans les têtes d’opposition stricte entre véhicule de masse et personnalisation. Alors qu’avant le positionnement du véhicule était proportionnel à son « niveau » de finition, désormais on se doit chez PSA de penser des finitions de niveau 4 (i.e., de haute facture) y compris pour de petits formats, petits moteurs, tout en ayant un large catalogue d’options. Le luxe n’est plus l’apanage des grands formats de carrosserie.…à la carrosserie

http://i2.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/tendances-d%C3%A9co-ADN-PSA-Citro%C3%ABn-1.jpg?resize=341%2C455 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/tendances-deco-adn-psa-citroen-1)

http://i0.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/tendance-d%C3%A9co-ADN-PSA-Citro%C3%ABn-1.jpg?resize=606%2C455 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/tendance-deco-adn-psa-citroen-1)



Le choix des teintes de carrosserie d’une voiture relève en partie d’une logique de partage des coûts sur les sites industriels. Ainsi, certaines teintes sont propres à certaines usines : le bleu teles partagé par le C4 Picasso et la C-Elysée ont pour point commun leur usine, le site de Vigo, en Espagne. Évidemment, des teintes peuvent être développées hors de ces logiques d’économies d’échelle, mais cela grève la rentabilité du produit. C’est pourquoi les teintes spécifiques, à l’image du violet fusion de la 208 XY ou du whisper des « Faubourg Addict (http://blogautomobile.fr/citroan-ligne-ds-chapeautae-finition-faubourg-addict-202478), sont réservées aux finitions haut-de-gamme à plus forte valeur ajoutée. En outre, chaque site industriel a un canevas des peintures les plus répandues (noir -onyx, gris -shark, blanc -banquise, rouge -babylone et gris -aluminium). Tous les deux ans, ces cinq teintes cadre sont renouvelées, via des modifications progressives de vernis, densité du pailletage etc. On pourra évidemment regretter la trop rare présence de verts, oranges, ou d’autres couleurs rafraichissantes, dont PSA fait généralement la promotion lors des présentations presse et salon. Mais in fine ce sont les clients qui choisissent, notamment en raison de la revente potentielle de leur achat, des teintes mainstream qui expliquent les 50 nuances de gris du parc automobile français.Les évolutions de conception des véhicules vers plus de flexibilité des cahiers des cahiers permettant de marier personnalisation et grande série offre en outre la possibilité de faire plus de séries limitées. Chez Citroën, selon l’esprit des produits, on planifie plus tôt des séries limitées plus nombreuses, telles que sur DS3 des séries sur la fashion week. On pourra cependant rétorquer que l’ère de séries « funs » à l’image de la Saxo Bic (voire, de la 2cv Charleston !) est révolue, mais c’est l’image des produits qui a évolué en ce sens : les séries limitées se font aussi plus discrètes afin de ne pas donner l’impression que les produits sont régulièrement en promotion.Percer les tendances

http://i0.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/tendance-d%C3%A9co-2.jpg?resize=633%2C475 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/tendance-deco-2)

http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/Auto-Plus-1995.jpg?resize=314%2C235 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/auto-plus-1995)
http://i2.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/Studio-ADN-PSA-1.jpg?resize=314%2C236 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/studio-adn-psa-1)


http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/tendances-d%C3%A9co-ADN-PSA-Citro%C3%ABn-6.jpg?resize=473%2C355 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/tendances-deco-adn-psa-citroen-6)

http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/Tendance-d%C3%A9co.jpg?resize=474%2C355 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/tendance-deco)



Nous vous disions en début d’article que les designers faisaient de la veille concurrentielle. Ce n’est néanmoins pas le seul oracle consulté par les autorités stylistiques et marketing de PSA : ils ont recours à des cabinets de prospective… comme toute la concurrence. « Tout le monde les suit, ils sont peu spécialisés dans l’automobile, et ils diffusent leurs informations à tous leurs clients, précise Christophe Poinlane, c’est pourquoi nous devons faire attention aux collusions entre constructeurs ». A intervalles réguliers ont lieu des présentations de tendanceurs, des spécialistes de tendances issus de cabinets privés mais aussi en interne. Chacun a le même matériau : l’information, à suivre sur Internet, sur magazines papiers, dans les sphères de la mode ou de la décoration. « L’automobile est comme la mode : beaucoup d’idées reparaissent, telles que le cuir, le chrome etc. »Les designers Citroën ont aussi à leur disposition deux immenses ressources : la première est un ensemble d’archives de presse automobile s’étalant sur plusieurs décennies, à l’image d’un numéro de l’hebdomadaire Auto Plus de 1995 sur la Xantia Break (!) ; la seconde est tout simplement le Conservatoire Citroën, ce vaste hangar situé à Aulnay Sous-Bois qui rassemble 600 véhicules chevronnés de toutes époques. « Les designers y vont sans arrêt pour se renseigner sur les modèles du passé et sur les concepts déjà sortis. Il y a 15 ans, nous devions ‘penser demain’ ; avec la DS3, nous avons observé le passé, osé le reprendre, et cela a fonctionné. Maintenant, les aller-retours entre moderne et passé sont incessants : ils sont au coeur de l’actualité, et parfaitement cohérents ». C’est toujours Christophe Poinlane qui nous le dit, sous le regard bienveillant d’André Citroën dont la silhouette est imprimée sur le cuir de la banquette du concept Cactus 2013.http://i0.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/Andr%C3%A9-Citro%C3%ABn.jpg?resize=951%2C1268 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/andre-citroen)



Le client est roi, même s’il ne choisit par une voiture noire

Reste qu’à la fin, c’est le client qui décide. Et pour les designers couleurs/matières, le défi est de faire avec des goûts qui évoluent finalement assez peu, et de solides exigences à faire que leur voiture soit néanmoins exclusive. C’est donc un travail invisible qui est produit, sur la qualité des matériaux, leur grain, leur durabilité. Il faut qu’un tableau de bord ait un aspect quasi neuf même 5 à 8 ans après son assemblage, et certaines surfaces comme les sièges doivent subir des écarts de températures des conditions d’humidité qui obligent à les traiter suffisamment pour les faire durer. Le tout en ayant pour consigne de s’adapter à des formes originales, à la façon des sièges « bracelet de montre » de la Ligne DS.A l’échelle de PSA, il s’agit aussi de faire avec des goût clients qui varient selon les continents. En Chine, où les DS sont signe d’exotisme et de différence statutaire assumée, il faut offrir une voiture dont les matières sont le reflet de ses prétentions. La fameuse trame DS est là pour être identifiable au même titre que le sont les trames Dior ou Louis Vuitton. La conception de produits dérivés relève de la logique de créer une « culture DS », un « style de vie ». Avec ses ambitions dans l’Empire du Milieu, PSA doit être en mesure de suivre les tendances et c’est le sens de la présence d’un bureau de design PSA à Shanghai, composé en très grande majorité de designers locaux, pour mieux capter les tendances locales. D’où des différences d’aménagement décoratif : il fut un temps où les intérieurs beiges étaient préférés aux intérieurs noirs, de même que les inserts de ronce de plastique avaient meilleure presse que l’aluminium. Pour autant, les tendances culturelles occidentales tendent à s’installer dans les mœurs automobiles chinoises, réduisant au minimum ces modifications.Des tests et des espions

Restent qu’une grande partie des validations de projets se fait à l’aune des tests cliniques menés sur des clients-échantillons. Ainsi, la DS3 ne devait pas avoir la calandre qu’elle a aujourd’hui avec les chevrons prolongés telles des ailes. Le test client avait d’ailleurs validé un tel dispositif, similaire à la calandre de la C3, mais avait pointé un risque de banalité et de confusion impropre à la distinction du label DS naissant. Résultat, on lui offrit une autre calandre et un lancement différé dans le temps. Pour mieux connaître ses ennemis, PSA disposerait de quelques espions dans la concurrence, pour savoir ce que les autres marques s’apprêtent à lancer… Cela ne les empêche pas de s’informer par les canaux traditionnels que son la presse spécialisée, les blogs dont celui-ci, avec des notes de synthèse des différentes parutions résumant chaque semaine les avis prononcés sur PSA. C’est grâce à un tel travail que lors des présentations de nouveautés de petites modifications peuvent être apportées en urgence, entre la révélation en salon et les premiers essais presse.Soyons bien conscients que ce qui se fait chez PSA se fait aussi dans la concurrence. Il est néanmoins appréciable de voir qu’un groupe automobile ouvre les portes de quelques uns de ses lieux les plus secrets à la presse pour que celle-ci en fasse profiter les passionnés. De la communication, oui, mais qui permet aux amateurs d’en apprendre un peu sur le développement des produits et le fonctionnement de PSA.http://i2.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/cabochon-Citro%C3%ABn.jpg?resize=951%2C713 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/cabochon-citroen)



Remerciements à toute les équipes de PSA intervenues lors de ce #meetPSAexperts, au premier rang desquels Caroline Brugier-Corbière et Christophe Poinlane
Crédit photographique : François Mortier pour BlogAutomobile.frBonus : quelques photos de notre visite à l’ADN vous montrant les façades des bâtiments. L’intérieur est bien évidemment confidentiel, fait de couloirs suffisamment larges pour que des voitures y circulent, et seul le studio couleurs-matières pouvait être photographié. En revanche, une DS3 Cabrio Racing qui circulait ce jour-là en extérieur put être découverte, la voie reliant l’ADN au centre technique de Vélizy étant la propriété de PSA. Et, symbole de l’unité avec le passé, nous retrouvons dans le parking des designers/ingénieurs une 2cv de 1948 : le propriétaire doit en être heureux !http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/PSA-ADN-V%C3%A9lizy.jpg?resize=633%2C475 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/psa-adn-velizy)

http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/PSA-V%C3%A9lizy-ADN-6.jpg?resize=314%2C235 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/psa-velizy-adn-6)
http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/PSA-V%C3%A9lizy-ADN-5.jpg?resize=314%2C236 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/psa-velizy-adn-5)


http://i2.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/PSA-ADN-V%C3%A9lizy-2.jpg?resize=314%2C236 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/psa-adn-velizy-2)

http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/PSA-ADN-V%C3%A9lizy-3.jpg?resize=314%2C236 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/psa-adn-velizy-3)

http://i2.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/PSA-V%C3%A9lizy-ADN-2.jpg?resize=315%2C236 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/psa-velizy-adn-2)


http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/PSA-V%C3%A9lizy-ADN-4.jpg?resize=597%2C796 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/psa-velizy-adn-4)

http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/PSA-ADN-V%C3%A9lizy-1.jpg?resize=350%2C262 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/psa-adn-velizy-1)
http://i0.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/PSA-V%C3%A9lizy-ADN-1.jpg?resize=350%2C263 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/psa-velizy-adn-1)
http://i1.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/DS3-Racing-Cabrio-ADN-V%C3%A9lizy.jpg?resize=350%2C263 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/ds3-racing-cabrio-adn-velizy)


http://i2.wp.com/blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/01/2CV-ADN-V%C3%A9lizy.jpg?resize=951%2C713 (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313/2cv-adn-velizy)









Lire la suite: Les Experts PSA / Episode 2 : Le Design (+ bonus ADN) (http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313#ixzz2qUkyBNuG) http://blogautomobile.fr/experts-psa-episode-2-design-217313#ixzz2qUkyBNuG
Follow us: @blogautomobile on Twitter (http://ec.tynt.com/b/rw?id=aPAgl-temr4kkwadbi-bpO&u=blogautomobile) | blogautomobile on Facebook (http://ec.tynt.com/b/rf?id=aPAgl-temr4kkwadbi-bpO&u=blogautomobile)

soleron
15/01/2014, 20:28
A Detroit, Opel affiche sa confiance

Par Pauline Ducamp (http://www.usinenouvelle.com/la-redaction/pauline-ducamp.4307) - Publié le 14 janvier 2014, à 10h41http://www.usinenouvelle.com/images/petite_fleche_000000.gif Construction automobile (http://www.usinenouvelle.com/construction-automobile/), Opel (http://www.usinenouvelle.com/opel/), Etats-Unis (http://www.usinenouvelle.com/etats-unis/)
http://www.usinenouvelle.com/mediatheque/6/9/5/000161596_5.jpg
© personnagrata - Flickr c.c.

S'il n'a pas de stand au Salon automobile de Detroit, le constructeur allemand, détenu par General Motors, s'affiche en forme pour 2014.
Opel (http://www.usinenouvelle.com/opel/) reste définitivement un constructeur européen, mais a depuis les années 30 un lien très fort avec Detroit. La ville du Michigan abrite en effet le siège de sa maison-mère, General Motors (http://www.usinenouvelle.com/general-motors/). Et les décisions de décembre prises par GM concernant son partenariat avec PSA Peugeot Citroën (http://www.usinenouvelle.com/article/general-motors-sort-du-capital-de-psa-et-laisse-le-champ-libre-a-dongfeng.N225962) et le retrait de la marque Chevrolet du Vieux Continent (http://www.usinenouvelle.com/article/chevrolet-desertera-l-europe-d-ici-la-fin-2015.N223829) ont nécessité la venue d'une équipe dirigeante de l'allemand pour confirmer quelques éléments de stratégie.
GAIN DE PARTS DE MARCHÉ

Karl-Thomas Neumann, le PDG d'Opel, arrive cependant dans le Michigan avec des nouvelles rassurantes. Opel a en effet vu sa part de marché légèrement progresser l'an dernier, passant de 5,59% à 5,61%. "2013 s'est mieux passé que ce que nous avions prévu, avoue-t-on dans son entourage. C'est la première fois en 14 ans que nous gagnons des parts de marché!" Le gain n'est certes pas énorme mais démontre le succès de la citadine Adam et du SUV urbain Mokka, les deux derniers produits de l'allemand. Opel a écoulé en tout un peu plus d'un million de véhicules, un chiffre honorable pour une marque cantonnée à l'Europe.
PRESSION À RÜSSELSHEIM
L'Europe, c'est justement ce dont Karl-Thomas Neumann est venu parler à Detroit. GM (http://www.usinenouvelle.com/gm/) a annoncé en décembre que Chevrolet (http://www.usinenouvelle.com/chevrolet/), sa marque phare, ne commercialiserait plus de voitures en Europe dès 2015. Le poids des activités européennes repose donc désormais entièrement sur Opel. "Les choses sont claires maintenant: on ne pourra plus dire que Chevrolet nous prend des parts de marché, confie un dirigeant d'Opel. Mais tous les salariés d'Opel ont désormais la pression. GM nous a signé un chèque en blanc en Europe".
PAS DE ZAFIRA SANS PSA (http://www.usinenouvelle.com/psa/)
Pour redevenir profitable, Opel compte en partie sur son alliance avec PSA. L'allemand produira le prochain Citroën (http://www.usinenouvelle.com/citroen/) C3 Picasso dans son usine de Saragosse (Espagne (http://www.usinenouvelle.com/espagne/)). PSA fera lui de son côté l'Opel Zafira à Sochaux (Doubs). Au total, d'ici la fin de la décennie, les deux partenaires doivent produire en commun 700 000 véhicules. "Sans cette alliance, nous n'aurions pas pu le faire tout seul" confesse-t-on chez Opel.
TROISIÈME PROJET COMMUN
L'équipe dirigeante s'affiche ravie du fonctionnement de l'alliance avec le français. La vente des parts de GM dans PSA n'a rien changé, annonce-t-on: "Tout est plus clair, PSA avait besoin de soutien financier quand GM a acheté les 7%. Avec l'arrivée probable de DongFeng, c'est plus simple. Ce partenariat franco-chinois offre à PSA de belles opportunités". L'investissement attendu de DongFeng dans PSA (http://www.usinenouvelle.com/article/psa-aurait-dit-oui-a-son-allie-chinois-reste-a-trouver-la-date-du-mariage.N225617) ne remet pas en cause a priori le travail d'Opel avec le français. Les deux partenaires travaillent actuellement sur leur troisième projet commun.
Source : usinenouvelle, A Detroit, Pauline Ducamp

Tom
15/01/2014, 20:32
Super article sur le design Citroën ! :goodpost:

soleron
17/01/2014, 07:05
La nouvelle croisière jaune de PSA



http://french.peopledaily.com.cn/mediafile/201401/16/F201401161631281601887316.jpg


Ligne d'assemblage de DPCA.


Lors de sa visite d'État en Chine, du 5 au 9 décembre 2013, le premier ministre français Jean-Marc Ayrault s'est rendu à l'usine d'assemblage de Dongfeng Peugeot Citroën Automobile (DPCA) située à Wuhan (chef-lieu de la province du Hubei). Après avoir testé une Peugeot 2008 rouge, il a exprimé le souhait que DPCA fabrique ce modèle fort apprécié des consommateurs chinois en un grand nombre d'exemplaires.

DPCA est une entreprise à capitaux mixtes née en 1992 de l'association entre Dongfeng Motor et le groupe PSA Peugeot Citroën. Il s'agit du plus grand projet de coentreprise qu'ont jusqu'à présent mis en œuvre la Chine et la France. Depuis une vingtaine d'années maintenant, l'harmonie entre la logique européenne traditionnelle et le marché chinois émergent ne cesse de se renforcer.

Période de rodage

Citroën et Peugeot, les deux marques du groupe PSA, ont fait leur introduction en Chine respectivement en 1992 et en 2002, au travers de la création de deux coentreprises indépendantes en association avec Dongfeng Motor : Dongfeng Citroën et Dongfeng Peugeot.

Dans le secteur automobile, les marques françaises n'ont rien à envier à leurs concurrents internationaux. Cependant, en raison d'un manque de connaissances du marché chinois, PSA a connu des débuts laborieux en Chine, bien qu'il soit entré sur le marché chinois presque au même moment que son rival Volkswagen.

Le premier modèle qu'a sorti Shanghai Volkswagen fut la Santana, au mois d'avril 1983 ; tandis que du côté de DPCA, ce fut la Fukang (une sorte de ZX), proposée à la vente en septembre 1992. Comme à cette époque-là, les voitures étaient réservées principalement aux affaires officielles, la berline Santana a conquis le marché chinois, même si beaucoup préféraient la ligne et le côté pratique de la ZX Fukang. Aujourd'hui, la Santana est encore commercialisée, alors que la production de la ZX Fukang a été arrêtée en 2008.

C'est un an plus tard, en 2009, que DPCA a lancé sa première berline en Chine, la Citroën C5. Cependant, d'innombrables modèles de ce type étaient déjà hautement populaires sur le marché chinois, tels que la Passat et la Magotan de Volkswagen, la Buick LaCrosse, la Honda Accord et la Nissan Teana.

« Nous avons fait le bilan de nos erreurs passées. Effectivement, nous ne connaissions pas suffisamment bien le marché à nos débuts. Nous pensions à tort pouvoir guider le marché, mais nous n'avions pas établi un système marketing adéquat pour faire connaître aux consommateurs nos produits », a avoué Wei Wenqing, directeur général de DPCA. Il a souligné en outre que les différences culturelles y étaient également pour quelque chose : « À l'époque, les activités de PSA étaient concentrées majoritairement en Europe. La marque promouvait comme concept un art de vivre raffiné, en fort contraste avec le contexte chinois en ces temps-là. »

Adaptation au goût des consommateurs

Aucune marque de voiture ne peut nier les abondantes opportunités qu'affiche le marché automobile chinois. Et depuis 2010, DPCA ne cesse d'ajuster ses stratégies de développement pour mieux répondre aux besoins des consommateurs chinois, afin de se tailler une place plus prestigieuse sur ce marché.

Au mois de septembre 2010, DPCA a déployé des efforts pour perfectionner ses produits et ses techniques marketing. Les principaux points inscrits dans son plan de développement 2011-2015 concernaient la conception de 12 nouveaux modèles de voiture, la fabrication de 6 nouveaux types de moteurs, la construction d'une usine capable de produire annuellement 300 000 véhicules, l'exportation en masse des voitures, la recherche pour la création de nouvelles marques relevant de la coentreprise ainsi que le développement durable.

« La part de marché de PSA en Chine atteindra 5 % en 2015, avec un volume des ventes annuelles s'élevant à 750 000 véhicules », a prévu Philippe Varin, PDG de PSA.

Selon les statistiques de l'Association chinoise des concessionnaires automobiles, DPCA a vendu plus de 310 000 voitures entre janvier et septembre 2012, une augmentation de 7,14 % par rapport à la même période de l'année précédente. Ce chiffre, qui a établi un nouveau record pour le groupe, était supérieur aux performances moyennes de l'ensemble des marques sur le marché automobile chinois.

Lors du Salon de l'automobile de Chengdu, qui s'est tenu en septembre 2012, DPCA a dévoilé sa stratégie marketing basée sur les hautes performances des moteurs, l'économie d'énergie et la protection de l'environnement, lançant un défi à la technologie turbo développée par Volkswagen. Par ailleurs, trois nouveaux modèles ont été présentés : les Citroën DS3, DS4 et DS5. Lors du Salon de l'automobile de Guangzhou, qui s'est tenu trois mois plus tard, Citroën et Peugeot ont exposé leur nouveau produit phare respectif : la C4L et la SUV3008, mieux adaptées au goût des consommateurs chinois, que ce soit en termes d'apparence, de finition de l'habitacle ou de commodité.

En matière de stratégie de vente, DPCA s'efforce actuellement d'étendre activement son marché dans les villes de deuxième, troisième et quatrième rang, et obtient des résultats convaincants en la matière. Par ailleurs, le groupe attache une importance accrue à la formation de son personnel et à la diffusion de son image de marque.

Au mois de mai 2013, pour la septième année consécutive, DCPA a publié un rapport annuel sur la responsabilité sociale de l'entreprise. Ce document démontrait clairement les bonnes pratiques et efforts du groupe, qui promeut le développement harmonieux de la société, de l'économie et de l'environnement.

Enjeu sur le marché chinois

Au cours des dix premiers mois de 2013, le nombre de voitures Peugeot vendues en Chine a atteint 222 700. La Chine est devenue ainsi le deuxième plus grand marché du monde pour Peugeot, juste après l'Hexagone.

Le directeur de la marque PSA, Frédéric Saint-Geours, a déclaré qu'à l'heure où le marché européen continue de se rétrécir, PSA avait bien l'intention d'accélérer sa stratégie de mondialisation en 2014, tablant notamment sur les marchés en pleine croissance que sont la Chine, la Russie et l'Amérique latine.

Il ne fait aucun doute que PSA accorde une importance particulière au marché chinois. Lorsque la Peugeot 3008 a fait son apparition en Chine, le directeur général de DPCA, Maxime Picat, a indiqué que leurs produits futurs seront mieux adaptés au marché chinois. Les composants clés seront perfectionnés, et les moindres détails, retravaillés, afin de répondre pleinement à la demande des consommateurs.

Mission toutefois difficile au vu de la féroce concurrence sur le marché automobile chinois. « La C4L et la SUV3008 sont des produits bien plus attractifs que ceux autrefois proposés par PSA. Mais ils souffrent d'une rude concurrence face à toute une série d'autres modèles de même catégorie. D'autant plus que les prix de la C4L et de la SUV3008 sont un peu plus élevés, a décrit Jia Xinguang, analyste du secteur automobile. Ces voitures viennent tout juste de sortir. On ne sait pas encore si elles seront rentables ou non pour l'entreprise. »

Bien sûr, des opportunités restent à saisir sur ce marché. Récemment, Volkswagen a dû répondre d'un dysfonctionnement sur ses boîtes de vitesse à double embrayage DSG. Les voitures japonaises, quant à elles, sont boycottées par certains consommateurs depuis la détérioration des relations sino-japonaises. Ces circonstances offriront sans doute à DPCA l'occasion d'affermir sa position sur le marché chinois.

Source : http://french.peopledaily.com.cn (http://french.peopledaily.com.cn/)

soleron
17/01/2014, 20:44
PSA : la famille se divise, deux schémas s’affrontent




LE MONDE | 17.01.2014 à 11h59 |Par Isabelle Chaperon et Philippe Jacqué (http://www.lemonde.fr/journaliste/philippe-jacque/)

http://s2.lemde.fr/image/2014/01/17/534x267/4349879_3_2335_assemblee-generale-du-groupe-psa-peugeot_63440bd7ba0524fdbfae8274a9b70329.jpg

Opération « tous contre Thierry » : c’est la grande bagarre qui fait rage dans les coulisses de PSA Peugeot Citroën, alors que le constructeur en difficulté cherche de l’argent frais. A un mois de la présentation de ses résultats financiers annuels, le 19 février, date à laquelle le constructeur doit impérativement dévoiler un plan de recapitalisation, le président du conseil de surveillance, Thierry Peugeot, est pointé du doigt comme « l’empêcheur de tourner en rond ». Y compris par une partie de la famille, qui contrôle le constructeur avec 25 % du capital et 38 % des droits de vote.

Alors que dimanche 19 janvier, le conseil de surveillance de PSA doit examiner les différentes options sur la table, la tension est à son comble. Thierry Peugeot s’oppose au projet soutenu par son cousin Robert Peugeot, président de FFP, le holding patrimonial de la famille, Philippe Varin, l’actuel président du directoire, l’Etat et le constructeur chinois Dongfeng.


LA DONNE A CHANGÉ
Si personne ne conteste la nécessité de procéder à une augmentation de capital d’environ 3 milliards d’euros, tout le monde n’est pas d’accord sur la manière d’y parvenir. Le camp le plus large, celui de Robert Peugeot, favorise une augmentation de capital soutenue par l’Etat et le chinois Dongfeng.

Mais les termes financiers du montage en discussion n’ont plus rien à voir avec ceux d’il y a trois mois encore. La bonne tenue des marchés actions et la reprise timide de la croissance européenne ont changé la donne.

Désormais, les banques Rothschild et Morgan Stanley, conseils du groupe automobile, estiment, selon des sources proches du dossier, que l’entreprise est capable de placer sur le marché entre 1,5 et 2 milliards d’euros de nouvelles actions PSA. Ce serait une part beaucoup plus importante qu’initialement prévue. Par ricochet, la part réservée à Dongfeng et à l’Etat se réduirait d’autant. Alors qu’il avait été envisagé que chacun puisse injecter 1 milliard d’euros, leur quote-part tournerait entre 500 et 750 millions d’euros.

Dès lors, les trois grands actionnaires – la famille, Dongfeng et l’Etat français – se retrouveraient à égalité au tour de table, avec une participation de 12 % à 15 % chacun du capital du constructeur.


RESTER SEUL MAÎTRE À BORD
« L’essentiel est de trouver un équilibre entre les différentes parties prenantes », juge un observateur du dossier. Ce serait une bonne nouvelle pour la famille qui était menacée de marginalisation dans des schémas précédents : l’un d’entre eux ramenait sa part à 8 % du capital. Si le prix et les modalités d’augmentation de capital ne sont pas encore arrêtés, ce scénario ne convient, toutefois, toujours pas à Thierry Peugeot. Le président du conseil de surveillance de PSA, épaulé par les conseils JP Morgan et l’avocat Pierre-Yves Chabert, milite pour réaliser l’intégralité de l’augmentation de capital auprès du public. Et donc rester seul maître à bord.

Dans son camp, on argue que l’arrivée au directoire en janvier de l’expérimenté Carlos Tavares – l’ancien numéro deux de Renault appelé à prendre la succession de M. Varin – va suffire à séduire les investisseurs.

« Il est difficile de savoir ce que défend Thierry, assure une source.Cherche-t-il à défendre les intérêts de la famille, qui gère l’entreprise depuis deux siècles, ou cherche-t-il à sauver son poste à la tête de l’entreprise ? » Dongfeng et l’Etat ne cachent pas en effet leur volonté de trouver un nouveau président du conseil de surveillance s’ils entraient au capital.

« La question est de savoir si le soutien de Dongfeng et de l’Etat est indispensable pour réussir l’augmentation de capital. Le partenariat stratégique avec le chinois est en tout cas nécessaire pour raconter une histoire convaincante au marché, assure un connaisseur du groupe. Il est trop tôt pour savoir quel clan va l’emporter. »

Les deux camps bataillent, en tout cas, pour imposer leur vue. Et la nervosité s’installe. En décembre, JPMorgan a fait le tour des grands constructeurs, de l’italien Fiat à l’indien Tata, pour tester l’appétit d’éventuels partenaires.


LE GOUVERNEMENT ESTIME AVOIR SON MOT À DIRE
Cette initiative n’a pas été du goût du chinois Dongfeng qui discute depuis près d’un an avec PSA d’un vaste partenariat industriel doublé d’une entrée au capital.
Inquiet de ces divisions, Pierre Moscovici, le ministre des finances et élu de Montbéliard, fief des Peugeot, a rencontré, mardi 14 janvier, PSA et la famille afin de les presser à se mettre d’accord.

Il a rappelé qu’une éventuelle entrée de Dongfeng au capital de PSA ne se fera pas sans l’Etat. Certains membres du conseil de PSA, comme Geoffroy Roux de Bézieux, proche de Thierry Peugeot, s’opposent en effet à l’arrivée de l’Etat dans l’entreprise privée.

Après avoir garanti, en 2013, 7 milliards d’euros de financements de la banque PSA Finance – ce qui n’avait pas été fait ni pour France Télécom en 2002 ni pour Alstom en 2005 –, le gouvernement estime avoir son mot à dire. « Quel que soit le scénario envisagé, que l’Etat entre ou pas au capital de PSA, il conservera une grande influence dans le groupe », relativise un observateur. De même, ajoute un autre, « à la fin, la famille se retrouve toujours sur un compromis. Il faut être patient ».

M. Tavares, lui, reste insondable. « En raison des multiples tensions existantes, il se garde bien de prendre position », juge une source.

Le prochain président du directoire, qui a déjà côtoyé Dongfeng et l’Etat dans ses précédentes fonctions chez Renault, serait capable de travailler en bonne entente avec ces deux actionnaires. « Une chose est sûre. Il veut partir sur une base solide. Il ne veut pas avoir à rechercher de nouveau de l’argent dans deux ans… »


La cession de Faurecia n’est « pas à l’ordre du jour »La cession par PSA de sa participation de 51,7 % dans l’équipementier français Faurecia « n’est pas à l’ordre du jour », assurent plusieurs sources au Monde. Alors que le constructeur prépare une augmentation de capital, il n’est, pour l’instant, pas question de se passer de sa filiale, malgré les appels du pied de celle-ci. Le 15 décembre 2013, Yann Delabrière, PDG de Faurecia, avait assuré à La Tribuneque son entreprise représente potentiellement « 1,8 milliard d’euros de cash au cours actuel de l’action pour PSA. A un moment ou un autre, PSA aura besoin d’argent ». Mais ce moment n’est pas encore venu. « Pour conserver la consolidation de Faurecia dans ses comptes, PSA doit conserver au moins 40 % des parts de sa filiale, rappelle une source. Aujourd’hui, PSA ne peut s’en passer. » Faurecia étudie tous les scenarii possibles d’évolution de son actionnariat. De nombreux investisseurs seraient intéressés. La famille Peugeot souhaiterait d’ailleurs prendre une participation directe dans l’entreprise.


PSA et son avenir

PSA : tous contre Thierry Peugeot (http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/01/17/psa-tous-contre-thierry-peugeot_4349807_3234.html)
PSA annonce le reclassement de 1 400 salariés licenciés à Rennes (http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/01/15/psa-annonce-le-reclassement-de-1400-salaries-licencies-a-rennes_4348481_3234.html)
Citroën dévoile sa DS5 LS, un modèle dédié au marché chinois (http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/12/19/citroen-devoile-sa-ds5-ls-un-modele-dedie-au-marche-chinois_4337590_3234.html)


Source : lemonde

soleron
17/01/2014, 20:50
CITROËN RENFORCE SON ENGAGEMENT AVEC LE PARIS SAINT-GERMAIN (http://presse.citroen.com/index.php?id=1390&tx_ttnews[tt_news]=20087&L=0&cHash=f3dbe31e554232a7a92bbaa068249b4f)
17/01/2014

CITROËN élargit son partenariat avec le PARIS SAINT-GERMAIN et le prolonge jusqu’en juin 2017. Déjà partenaire officiel de l’équipe de football masculine professionnelle, CITROËN renouvelle son engagement et va plus loin, en devenant aussi celui des équipes de football féminin et de handball masculin. Cette nouvelle étape permet de renforcer la relation entre les deux marques en inscrivant dans la durée les liens établis depuis juillet 2011. Un lien animé par la passion et l’envie de gagner.

C’est hier que Philippe Narbeburu, Directeur de CITROËN France et Jean-Claude Blanc, Directeur Général Délégué du PARIS SAINT-GERMAIN, ont scellé un accord de partenariat renforcé et élargi pour les années à venir. « Prolonger et développer notre accord avec le PARIS SAINT-GERMAIN, suscite beaucoup de fierté. Il souligne les valeurs partagées entre nos deux marques : la passion, l’ambition, le goût du challenge », explique Philippe Narbeburu.

Pour Jean-Claude Blanc, « le renouvellement élargi au handball et au football féminin de notre partenariat avec CITROËN est une preuve évidente de confiance dans le projet et dans la puissance de la marque du PARIS SAINT-GERMAIN. Travailler dans la continuité avec une marque française de référence qui nous accompagne quotidiennement depuis trois ans nous réjouit. »

Le PARIS SAINT-GERMAIN est l’un des clubs les plus prestigieux d’Europe. La saison dernière, il s’est illustré avec deux titres nationaux pour les hommes (football et handball) et une seconde place prometteuse pour la section féminine (football).

Depuis trois ans, CITROËN en France soutient l’équipe masculine de football, équipe championne de France en titre et fraîchement auréolée du titre de champion d’automne. Ce partenariat apporte une forte visibilité à CITROËN, notamment lors des matchs de championnat de France au Parc des Princes, par sa présence sur la « panneautique » sur le terrain et avec la « CITROËN Golden Barre » qui animent les mi-temps mettant en jeu des modèles de la Marque.

Par ailleurs, CITROËN capitalise sur cette collaboration pour renforcer ses liens avec ses clients et les fans du club en menant des actions de communication sur les réseaux sociaux tel le « DS3 CABRIO CHALLENGE » lancé en septembre dernier qui implique six joueurs du PARIS SAINT-GERMAIN.



















PRESSE CITROEN

soleron
20/01/2014, 07:02
PSA valide le principe d'un renflouement par l'Etat et Dongfeng



http://www.lepoint.fr/images/2014/01/20/peugeot-dongfeng-2359939-jpg_2028997_81x54.JPG (http://www.lepoint.fr/auto-addict/strategie/psa-donne-le-feu-vert-aux-chinois-20-01-2014-1782062_659.php)PSA donne le feu vert aux Chinois (http://www.lepoint.fr/auto-addict/strategie/psa-donne-le-feu-vert-aux-chinois-20-01-2014-1782062_659.php)



Carlos Tavares chez PSA : 100 jours pour faire le diagnostic (http://www.lepoint.fr/auto-addict/strategie/carlos-tavares-chez-psa-100-jours-pour-faire-le-diagnostic-17-01-2014-1781485_659.php)
VIDÉO. Voici la voiture qui survole les embouteillages (http://www.lepoint.fr/auto-addict/innovations/voici-la-voiture-qui-survole-les-embouteillages-19-01-2014-1781946_652.php)



Le conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën (http://www.lepoint.fr/tags/psa-peugeot-citroen) a validé dimanche soir le principe d'un renflouement par l'Etat français et le chinois Dongfeng via une augmentation de capital de 3 milliards d'euros, destinée à aider le constructeur automobile à sortir de l'ornière.

Les membres du conseil ont donc rejeté l'idée d'une augmentation de capital qui aurait été effectuée uniquement sur les marchés, sans part réservée à Dongfeng et à l'Etat. Une option qui avait la faveur du président de l'organe de surveillance, Thierry Peugeot (http://www.lepoint.fr/tags/peugeot), selon deux sources proches du dossier.
Ils se sont finalement ralliés, à l'issue d'une réunion de quatre heures, à l'option défendue par Robert Peugeot, son cousin qui dirige la FFP, la holding qui gère la participation familiale dans PSA, et qui est prêt à voir la part de la famille diluée avec l'entrée de deux nouveaux actionnaires.

Les modalités précises de l'augmentation de capital n'ont en revanche pas été arrêtées, selon une source.
Avant la réunion du conseil, le Journal du Dimanche évoquait une entrée du chinois et des pouvoirs publics à hauteur de 15% chacun, tandis que "la famille Peugeot se contenterait d'une mise de 100 millions", le reste étant obtenu via un appel au marché.

Au passage, Thierry Peugeot pourrait perdre la tête du conseil de surveillance au profit de Louis Gallois (http://www.lepoint.fr/tags/louis-gallois), qui représente les intérêts de l'Etat à PSA, "ou de Jean-Louis Beffa, homme fort de la banque Lazard en Chine, et conseiller de Dongfeng sur le dossier", a prévenu le journal. La famille contrôle aujourd'hui l'entreprise avec 25,4% du capital et 38,1% des droits de vote.

Le gouvernement prêt à intervenir
Une source proche du dossier a souligné que 100 millions d'euros correspond à la taille habituelle des opérations d'investissement de la FFP. L'Etat et Dongfeng, avec qui PSA coopère déjà via trois usines en Chine, mettraient chacun au pot 500 à 800 millions d'euros. Les montants exacts dépendront de la part réservée au public et du cours de l'action, a précisé cette source.

Le titre PSA a fini vendredi la séance à 11,48 euros. A ce prix, l'ensemble du groupe est valorisé 4,1 milliards d'euros.
Le gouvernement pourrait financer une telle opération par des recettes tirées de cessions de participations, a expliqué mardi François Hollande. Le président de la République avait alors assuré que "si nous sommes sollicités, nous interviendrons".
"L'Etat est particulièrement vigilant, l'Etat se sent impliqué, et l'Etat fera tout, pèsera, pour que PSA reste ce grand constructeur français, et même trouve les moyens de son développement," a commenté de son côté le ministre de l'Economie Pierre Moscovici, interrogé sur Radio J dimanche.

"PSA restera français", a renchéri son collègue au Redressement productif Arnaud Montebourg, invité du Grand Jury LCI/RTL/Le Figaro.

Sans vouloir commenter les discussions en cours, M. Montebourg a indiqué que l'Etat suivait le dossier, et reconnu qu'il y avait eu des déplacements en Chine et des rencontres avec les dirigeants de Dongfeng.

PSA espère pouvoir présenter les grandes lignes d'un accord avec Dongfeng et l'Etat lors de la présentation de ses résultats annuels le 19 février, ajoute-t-on de source proche du dossier. Le groupe souhaite boucler le montage avant une visite du président chinois à Paris au printemps.


"Cash is king"
Officiellement, le constructeur se contente de rappeler qu'il étudie "des nouveaux projets de développement industriel et commercial avec différents partenaires, y compris Dongfeng Motor, ainsi qu'un projet d'augmentation de capital".

Le numéro un automobile français a été ébranlé par l'effondrement depuis 2007 des ventes de voitures en Europe, son principal marché. Il souffre aussi de sa faible présence dans les marchés émergents ou sur des segments comme le low cost et le haut de gamme, plus porteurs.

PSA a pris toute une série de mesures pour redresser la barre, dont un plan d'économies et de restructuration de ses activités françaises qui a débouché sur la fermeture du site d'Aulnay-sous-Bois en région parisienne. Il a également tenté une alliance avec l'américain General Motors, qui n'a pas tenu.

PSA a aussi bénéficié d'une garantie publique de 7 milliards d'euros pour sa banque et va se doter d'un nouveau patron, Carlos Tavares, l'ex-numéro deux de Renault.

Le successeur désigné de M. Varin, dans les faits déjà aux commandes, a indiqué vendredi aux syndicats qu'il se donnait "100 jours pour faire l'état des lieux". Fort de la devise "cash is king", il a déjà demandé un effort d'économies supplémentaire d'un milliard d'euros en interne, selon une source proche du dossier.

M. Tavares pourrait prendre officiellement les commandes de PSA plus rapidement que prévu. Le conseil de surveillance s'est penché sur cette question dimanche, mais n'a pas pris de décision, selon une source.


Source : lepoint

soleron
21/01/2014, 20:31
PSA vise la reconquête du marché iranien





http://md1.libe.com/photo/604290-023292-01-063128205jpg.jpg?modified_at=1390302535&width=750D ans une usine Peugeot-Citroën en juillet 2013. En 2011, PSA a vendu 455 000 voitures en Iran. (Photo AFP)Le constructeur automobile prépare son retour dans la République islamique. Une stratégie fait suite à la levée des sanctions économiques contre Téhéran et au retrait de General Motors du capital du groupe français.



PSA voudrait reconquérir le marché iranien. Le second constructeur automobile français a annoncé, lundi, avoir «repris des contacts avec ses partenaires» locaux depuis plusieurs semaines, soit à l’occasion du salon automobile de Téhéran. Une déclaration qui fait suite à l’entrée en application des accords de Genève du 24 novembre (http://www.liberation.fr/monde/2013/11/24/nucleaire-iranien-un-bon-accord-qui-ne-transgresse-aucune-ligne-rouge_961622), par lesquels la République islamique s’engage à geler une partie de ses activités nucléaires contre la levée des sanctions économiques dans plusieurs secteurs économiques dont l’automobile.
Sur le même sujet

PSA vise la reconquête du marché iranien

Par Léa Lejeune
L'Etat au capital de PSA, du «patriotisme industriel» pour Montebourg (http://www.liberation.fr/economie/2014/01/21/l-etat-au-capital-de-psa-du-patriotisme-industriel-pour-montebourg_974384)

PSA: recul des ventes mondiales en 2013, Dongfeng à la rescousse (http://www.liberation.fr/economie/2014/01/20/les-ventes-mondiales-de-psa-ont-baisse-de-49-en-2013_974098)



Le filon est important pour PSA. Le groupe annonçait, lundi, des résultats commerciaux généraux en baisse de 4,9%. Mais, une fois l’Iran exclu de la balance, la baisse des ventes de véhicules dans le monde ne serait plus que de 0,1%. C’est dire le manque à gagner pour ce partenaire historique de l’Iran depuis 1978. Le Français était associé à un constructeur local, Khodro, qui assemblait ses pièces détachées en provenance de l’Hexagone. Le partenariat était rentable pour le Français : en 2011, PSA a vendu 455 000 voitures dans ce pays, l’équivalent de 30% du marché automobile iranien. Avec ses 78 millions d’habitants, une classe moyenne qui se renforce et une richesse pétrolière, le nombre de clients potentiels est en augmentation. D’autant que la moitié de son parc automobile, qui a passé les 25 ans, est à renouveler.


Les Américains en lice

C’est sans compter sur la concurrence avec les Etats-Unis. En dépit des dénégations de PSA, l’accord passé avec General Motors en février et mars 2012 était l’une des raisons du retrait d’Iran du constructeur. Les Américains ne se seraient pas remis d’avoir été devancés par les frenchies : General Motors était bien implanté en Iran jusqu’au renversement du chah en 1981. Pour plaire à cet actionnaire entrant, le président du directoire Philippe Varin avait accepté de se tenir à carreau… quitte à laisser le champ libre au constructeur américain.
Barack Obama a même compliqué la donne : en juin 2013, le président des Etats-Unis a signé un Executive Order Act qui aggrave les sanctions contre «la fabrication ou l’assemblage en Iran de véhicules légers». Pas de chance, l’exportation de pièces détachées était justement l’activité de PSA dans ce pays. Mais, en parallèle, General Motors a continué à envoyer des véhicules complets sur les terres iraniennes. Cet été, il a vendu des Chevrolet Camaro en passant par l’Azerbaïdjan voisin, tout en essayant de tisser des liens avec Khodro. C’est seulement en décembre que la donne a changé : General Motors a annoncé la revente de ses parts (http://www.liberation.fr/economie/2013/12/12/general-motors-sort-du-capital-de-psa_966115) dans PSA Peugeot Citroën, soit 7% du capital. Le deuxième constructeur français ne lui doit donc plus fidélité.


Un calendrier à débattre

«Dès que les conditions seront réunies, nous seront prêts à reprendre», a ajouté Maxime Picat, directeur général de Peugeot en commentant les résultats annuels. Ce retour pourrait avoir lieu dès 2014. Seul bémol ? PSA ne sait pas encore s’il pourra compter sur le soutien des banques. «Notre retrait avait été décidé par les flux financiers car nos banques, dont plusieurs sont basées aux Etats-Unis, devaient respecter les règles internationales», a poursuivi Maxime Picat.
Ce facteur pèsera sur la décision du groupe, d’autant que la levée des sanctions n’est actée que pour six mois. Alors que PSA est en difficultés financières, le groupe souhaiterait éviter de tomber dans le même piège que Renault. L’autre constructeur français s’était, en effet, retiré en catastrophe de l’Iran avec un an de retard, poussé par les Etats-Unis qui menaçaient Carlos Ghosn de sanctionner son allié Nissan. Pour faire face au manque à gagner, Renault avait dû provisionner 512 millions d’euros de fonds. Une somme que PSA ne peut pas se permettre de lâcher en ce moment.

Source : liberation

soleron
21/01/2014, 20:36
CITROËN DE JUSTESSE POSITIF EN 2013



Malgré les difficultés en Europe, Citroën termine l'année 2013 avec un bilan commercial mondial positif (+0,1%) avec 1,26 million d'unités écoulées.

http://www.journalauto.com/var/docs/media_lja/articles_img/art-18809-detail.jpg
L'objectif de 2013 était de relever la tête, et la marque a sauvé son bilan annuel à peu de choses près. A la fin de l'exercice 2013, les compteurs ont indiqué un volume total de 1266000 ventes à travers le monde. Ce qui correspond à une évolution positive de 0,1% par rapport à 2012.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'Europe n'aura pas été le moteur de ce résultat. Sur un marché en recul de 1,6%, Citroën dévisse et accuse une perte d'immatriculations de 8,6%, à 754000 unités. Une situation que les représentants de la marque imputent à plusieurs facteurs, dont les troubles de production de la C3 à Aulnay-Sous-Bois (93), en début d'année, et surtout les défaillances des marchés français (-5,5%) et italiens (-7,6%), sur lesquels elle s'est toujours appuyée. Fort heureusement, Citroën a su se défendre au Royaume-Uni, dépassant les 10000 unités, et gagner 0,1 point de pénétration sur le segment des VUL (à 10,2%).
Du volume, peu de pénétration
En réalité, comme l'an passé, ce sont les marchés internationaux qui ont soutenu le dynamisme de la marque et plus particulièrement la Chine, qui devient le premier marché en termes de facturation. Avec 285000 véhicules facturés, Citroën y réalise 55% de ses ventes non européennes, soit 23% du total mondial. Un item en progression de 26,3% par rapport à 2012. Une performance qui a peu d'impact sur la représentativité de la marque, dont la part de marché ne s'élève que de 0,1 point, à 1,9%.
Citroën, en fait, ne progresse sur aucune zone en termes de pénétration. La marque concède 0,4 point en Europe (à 5,5%), 0,1 point en Russie (à 1%) et résiste en Amérique latine (à 2,3%). Il faut dire que Citroën connaît une progression de 3,5% de ses ventes en Argentine, au Brésil et au Chili (à 114000 véhicules), quand le marché termine à +1,9%, alors qu'une chute de 11,9% est accusée en Russie, à 29000 unités.



Marchés

2013


2012


Evol. (%)



Europe*

Peugeot : 879 000

Citroën : 750 000

PSA : 1 629 000


Peugeot : 948 000

Citroën : 811 000

Total PSA : 1 758 000


Peugeot : -7,2

Citroën : -7,5

Total PSA : -7,3



Russie

Peugeot : 33 000

Citroën : 29 000

PSA : 61 000


Peugeot : 45 000

Citroën : 34 000

Total PSA : 78 000


Peugeot : - 26,6

Citroën : - 14,7 %

Total PSA : - 21,8



Amérique latine

Peugeot : 183 000

Citroën : 120 000

PSA : 303 000


Peugeot : 173 000

Citroën : 110 000

Total PSA : 283 000


Peugeot : + 5,78

Citroën : + 9

Total PSA : + 7



Chine

Peugeot : 272 000

Citroën : 285 000

PSA : 557 000


Peugeot : 216 000

Citroën : 226 000

Total PSA : 442 000


Peugeot : +25

Citroën : + 26,1

Total PSA : -



Reste du monde

Peugeot : 185 000

Citroën : 82 000

PSA : 267 000


Peugeot : 174 000

Citroën : 84 000

Total PSA : 258 000


Peugeot : + 6,3

Citroën : - 2,38

Total PSA : + 3,48



Total Véhicules montés (VM)

Peugeot : 1 552 000

Citroën : 1 266 000

PSA : 2 818 000


Peugeot : 1 555 000

Citroën : 1 265 000

Total PSA : 2 820 000


Peugeot : - 0,2

Citroën : +0,07

Total PSA : - 0,7



Total éléments détachés (ED)

Peugeot : 1 100

Citroën : 0

PSA : 1 100


Peugeot : 145 000

Citroën : 0

Total PSA : 145 000


Peugeot : - 99,2

Citroën : 0

Total PSA : - 99,2



Total VM + ED

Peugeot : 1 553 000

Citroën : 1 266 000

PSA : 2 819 000


Peugeot : 1 700 000

Citroën : 1 265 000

Total PSA : 2 965 000


Peugeot : - 8,64

Citroën : +0,07

Total PSA : - 4,9



*Europe : UE + AELE + Croatie +Bosnie +Kosovo + Macedoine + Montenegro + Serbie

Source : journalauto

soleron
23/01/2014, 19:38
PSA: 69% des Français ne croient pas au redressement avec Dongfeng et l'Etat


http://www.lepoint.fr/images/commun3/afp.png - Publié le 23/01/2014 à 17:19


Près de sept Français sur dix (69%) estiment que l'entrée prochaine du groupe chinois Dongfeng et de l'Etat français dans le capital dePSA Peugeot Citroën (http://www.lepoint.fr/tags/psa-peugeot-citroen) ne lui permettra pas de se redresser, selon un sondage Tilder/LCI (http://www.lepoint.fr/tags/lci)/OpinionWay publié jeudi.

Selon cette enquête réalisée pour la "Question de l'Eco", seulement 29% des personnes interrogées pensent que l'arrivée de ces deux nouveaux actionnaires dans le capital du constructeur automobile français garantit son redressement futur.

Après plusieurs mois d'atermoiements, PSA Peugeot Citroën a confirmé lundi un projet d'arrivée de Dongfeng et de l'Etat dans son tour de table, dans le cadre d'une augmentation de capital de 3 milliards d'euros.

Le gouvernement a confirmé dans la foulée être prêt à participer au renflouement du groupe, "au même niveau et dans les mêmes conditions" que Dongfeng.

Si les modalités d'une telle opération sont encore incertaines, PSA a indiqué lundi espérer pouvoir faire "une annonce à l'occasion de la publication de ses comptes annuels le 19 février 2014".

Ces deux nouveaux actionnaires devraient prendre chacun 14% du capital, selon une source proche du dossier.

Ce sondage a été réalisé auprès d'un échantillon de 1.017 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées par internet les 22 et 23 janvier.

Source : lepoint

soleron
24/01/2014, 18:45
Automobile : pourquoi PSA a besoin des Chinois de Dongfeng



Un marché en croissance et des crédits quasiment sans limites en échange d'accéder à la technologie : voilà le contrat passé avec le constructeur chinois Dongfeng.

http://referentiel.nouvelobs.com/file/6875158-pourquoi-psa-a-besoin-des-chinois.jpgPhilippe Varin, le patron Peugeot Citroën, visite en juillet 2013 une usine à Wuhan. AFP

L’entreprise publique chinoise Dongfeng (vent d’est, en chinois) et l’Etat français vont prendre chacun 14% de l’entreprise familiale et provinciale plus que centenaire, jalouse de son indépendance, et qui fuyait l’Etat comme la peste !

En réalité, cette irruption de l’Etat ne vise qu’à contrebalancer politiquement la présence du chinois. "L’événement majeur, celui qui fait sens et est porteur d’avenir – ou de futurs déboires –, est, bien entendu, l’arrivée de Dongfeng au capital du deuxième groupe automobile européen", affirme un consultant.


Le précédent Volvo

Le seul précédent a été le rachat de Volvo par Geely en 2011. Deux partenaires de second rang, tandis que Peugeot Citroën et Dongfeng produisent chacun près de 3 millions de véhicules par an. Ensemble, ils se situeront près des leaders mondiaux. "En retard sur le plan technologique, Dongfeng ne pourra pas nous apporter autant qu’un autre constructeur", a plaidé en vain Thierry Peugeot. Un dirigeant opérationnel de Peugeot est euphorique : "Cette alliance approfondie est une excellente nouvelle qui va nous permettre de nous développer fissa, en particulier en Chine et dans les pays du Sud-Est asiatique."

Mais c’est le marché chinois – le premier du monde – qui est visé, comme pour Volvo: la Chine concentre désormais les trois quarts de la croissance mondiale du constructeur suédois! Pour Peugeot Citroën, qui a décidé de construire une quatrième usine commune, la capacité installée avec Dongfeng et Changan, son autre partenaire, atteindra bientôt les 900.000 voitures, alors que les usines françaises n’en produisent plus que 1 million. Tout laisse à penser que, d’ici à deux ans, le centre de production le plus important du français se situera en Chine.

En plus des 800 millions d’euros en capital qu’apportera Dongfeng, le principal intérêt de cet accord, pour le français, sera l’accès aux financements bancaires chinois. "Le cas Volvo constitue un précédent éclairant, explique Jean-François Dufour, directeur de Chine-Analyse. Acquis en 2010 par Geely pour 1,1 milliard d’euros, le suédois a depuis reçu 1,5 milliard d’euros de financements chinois supplémentaires." La China Development Bank a soldé ses crédits antérieurs et accordé des crédits à dix ans, libérant Volvo de toute pression financière. Les banques seront-elles aussi généreuses pour Peugeot Citroën, alors que Dongfeng a vocation à rester minoritaire ? Dufour cite le cas d’Energias de Portugal, qui bénéficie de prêts considérables, alors que le producteur d’électricité chinois n’a pris que 21% du capital.


Transferts de technologies

Sur des projets industriels à long terme, les banques chinoises sont aux ordres. Associés à la présence au capital de Dongfeng, ces prêts, surtout si la Chine devient le seul créditeur, donnent au pouvoir chinois un poids énorme, bien supérieur à celui de la famille Peugeot et de l’Etat français. Faut-il craindre, comme Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, entre autres, des délocalisations massives ? "C’est une analyse d’un autre temps, assure Jean-François Dufour. Seul l’accès aux technologies futures intéresse la Chine qui, s’agissant de Volvo, a investi dans la recherche... en Suède!"

C’est ainsi que, avec la technologie de Peugeot, Dongfeng souhaite sauter une étape pour industrialiser un projet de voiture Hybrid Air, qui associe un petit moteur thermique à un stockage d’énergie par air comprimé. Tandis que l’accès aux technologies électriques sera apporté par Renault, qui vient de signer un accord de production avec le même Dongfeng. Le groupe chinois, qui a propulsé au ministère de l’Industrie un de ses anciens dirigeants, va donc être en position de force pour mettre en concurrence ses partenaires, et accélérer ainsi les transferts de technologies. En attendant, Peugeot Citroën peut à nouveau rêver de croissance (http://www.challenges.fr/lexique/croissance.html).


Source : challenge

soleron
25/01/2014, 07:25
RESULTATS COMMERCIAUX 2013-CITROËN ACCÉLÈRE ET POURSUIT SON INTERNATIONALISATION

http://presse.citroen.com/typo3temp/pics/8d70ea7d8d.jpg (http://presse.citroen.com/index.php?eID=tx_cms_showpic&file=fileadmin%2FAC%2FFR%2Farmadillo%2Fzoom%2F6123 7.jpg&md5=7661f392ca882dcbe4157b4bc049fc97d970a660&parameters[0]=YTo0OntzOjU6IndpZHRoIjtzOjQ6IjUwMG0iO3M6NjoiaGVpZ 2h0IjtzOjM6IjUw&parameters[1]=MCI7czo3OiJib2R5VGFnIjtzOjI0OiI8Ym9keSBiZ0NvbG9yP SIjZmZmZmZmIj4i&parameters[2]=O3M6NDoid3JhcCI7czozNzoiPGEgaHJlZj0iamF2YXNjcmlwd DpjbG9zZSgpOyI%2B&parameters[3]=IHwgPC9hPiI7fQ%3D%3D)GRAND C4 PICASSO 2013

- En 2013, CITROËN a poursuivi son internationalisation et a amorcé son rebond avec une progression de 2,1 % de ses ventes mondiales au 2ème semestre et une accélération de 4,9 % au 4ème trimestre.

- Avec des ventes hors d’Europe en hausse de 14 %, la Marque a compensé sa baisse en Europe et a stabilisé ses volumes mondiaux sur l’année (1 266 000 véhicules vendus).

- Cette performance est le fruit d’une offensive produit couronnée de succès, notamment au travers des lancements internationaux des CITROËN C-Elysée et C4 L, deux berlines tricorps au cœur des attentes des marchés à forte croissance.

- Autre point fort : la ligne DS. Etoffée cette année avec la DS3 Cabrio et commercialisée en tant que marque premium en Chine, cette ligne confirme son succès à travers le monde avec 410 000 ventes depuis son lancement.

- 2013 aura également été marquée par la commercialisation des Nouveaux C4 Picasso et Grand C4 Picasso qui, en seulement quelques mois, ont déjà dépassé les objectifs avec 58 000 commandes.

Pour Frédéric Banzet, Directeur Général de CITROËN : «Au-delà notre internationalisation, les performances de la Marque en 2013 confirment la pertinence de notre stratégie produit.

Avec DS d’abord : c’est un succès commercial qui incarne le retour de l’automobile française dans le premium. La force du positionnement de cette ligne de produits nous a permis d’en faire une marque en Chine, où les ventes de la DS5 fabriquée à Shenzhen sont en croissance mois après mois.

Opter pour des partis pris forts, nous différencier, c’est aussi ce que nous voulons proposer à nos clients au travers de notre offre cœur de gamme. Le renouveau de la ligne C a déjà été amorcé en 2013, avec le lancement des Nouveaux C4 Picasso et Grand C4 Picasso, plébiscités par nos clients, et récompensés par la presse internationale au travers de nombreux prix.

En 2014, la Marque ira encore plus loin, puisque nous allons révéler dans quelques jours un nouveau modèle, la CITROËN C4 Cactus, véritable manifeste de notre nouveau cœur de gamme. Rendez-vous le 5 février prochain, pour ouvrir une nouvelle page de l’histoire de la Marque !».


FAITS MARQUANTS

Une Marque qui s’internationalise toujours plus (volumes hors Europe +14 %, soit 41 % des ventes mondiales)

o Chine : croissance supérieure à celle du marché (+26,3 % sur un marché à +19,1 %), 1er marché de CITROËN en facturations.
o Amérique Latine (Argentine + Brésil + Chili) : progression plus rapide que le marché (+3,5 % sur un marché à +1,9 %).
o Algérie et Turquie : succès de la CITROËN C-Elysée. En Algérie, CITROËN gagne 1 point de part de marché.

o Des productions locales stratégiques, au cœur des zones prioritaires de la Marque :
- Russie et Amérique Latine : après la Chine (Wuhan) en 2012, la CITROËN C4 L est désormais produite à Kalugaen Russie et à Palomar en Argentine.
- Chine : production de la C-Elysée à Wuhan et de la DS5 à Shenzhen.Une montée en gamme confirméeo Ligne DS : avec 410 000 ventes depuis son lancement, dont 120 000 en 2013, la ligne DS constitue plus que jamais un fort potentiel de croissance, tant en Chine avec un réseau dédié, qu’en Europe où elle représente 18 % des commandes VP de la Marque.

Au Royaume-Uni, la ligne DS représente 35 % des ventes VP CITROËN (+5 pts) et affiche une croissance de ses commandes de 23 % ;
en Espagne, sa part de marché auprès des particuliers a doublé.

Nouveau modèle arrivé cette année, la DS3 Cabrio totalise 11 000 commandes.
Concernant la DS5, 1 modèle sur 3 vendu en Europe est équipé de la technologie hybride diesel Hybrid4 (85 g CO2/km et 3,3 l/100 km).

Après celui de Shanghai en mars, un DS World a été inauguré en novembre à Paris.

o Ligne C : succès des Nouveaux CITROËN C4 Picasso (lancé en juin) et Grand C4 Picasso (lancé en septembre) qui enregistrent 58 000 commandes. Ils marquent un saut de génération (nouvelle plateforme EMP2, ‘Best in class’ en émissions de CO2 à partir de 98g/km, design fort, technologies innovantes) et illustrent la montée en gamme de la Marque (70 % des commandes sur les 2 plus hauts niveaux de finition).

Une dynamique qui va se poursuivre en 2014, avec notammento 8 lancements, dont la CITROËN C4 Cactus, 1er modèle à incarner le nouveau cœur de gamme, et deux pour DS en Chine :
la DS 5LS, présentée en décembre dernier à Paris et un SUV inspiré du concept Wild Rubis.o Une offensive technologique :

- BlueHDi qui équipera de nouveaux modèles, tels la CITROËN DS5 dès février. Cette technologie répond aux futures normes Euro 6, et s’impose comme la solution la plus efficace pour traiter les NOx (-90 %) et réduire les émissions de CO2,
- L’élargissement de la gamme des moteurs essence PureTech avec notamment une version Turbo e-THP 130 qui, dès le printemps, équipera la CITROËN C4. Celui-ci permet une réduction moyenne de 18 % de la consommation en carburant et en CO2 et répond à la norme Euro 6.

o L’entrée de la Marque, avec la CITROËN C-Elysée, en Championnat du Monde des Voitures de Tourisme (FIA WTCC) avec Sébastien Loeb, Yvan Muller et José-Maria López, un vecteur d’image fort pour soutenir l’offensive commerciale de CITROËN à l’international.[...]

Source : CITROEN

soleron
26/01/2014, 08:47
PEUGEOT (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-action-peugeot-bourse-paris,XPAR,UG,FR0000121501,ISIN.html) : PSA-La relève de Varin par Tavares s'accélère-sources


Carlos Tavares pourrait succéder à Philippe Varin dès mars-sources
Une décision sur la date devra être prise "prochainement"-Thierry Peugeot
PSA doit rester une entreprise "manoeuvrable", même avec 3 grands actionnaires (Actualisé avec sources et "no comment" de PSA)

http://bourse.lesechos.fr/medias/2014/01/25/945916_1390643771_924754-1383059313-ds-store-01_300x200p.jpg (http://bourse.lesechos.fr/medias/2014/01/25/945916_1390643771_924754-1383059313-ds-store-01.jpg)
PSA-La relève de Varin par Tavares saccélère-sources | Crédits photo : © Peugeot Communication
par Gilles Guillaume

PARIS, 25 janvier (Reuters) - Philippe Varin pourrait céder sa place à Carlos Tavares à la tête de PSA (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-peugeot-bourse-paris,XPAR,UG,FR0000121501,ISIN.html) Peugeot (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-peugeot-bourse-paris,XPAR,UG,FR0000121501,ISIN.html) Citroën dès le mois de mars, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Le constructeur n'a encore jamais précisé à quelle date l'ancien numéro deux deRenault (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-renault-bourse-paris,XPAR,RNO,FR0000131906,ISIN.html), qui a rejoint le directoire de PSA (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-peugeot-bourse-paris,XPAR,UG,FR0000121501,ISIN.html)en janvier, prendrait la tête du premier groupe automobile français, se contentant jusqu'ici d'évoquer le courant de l'année 2014.

La prochaine assemblée générale, fixée au 30 avril, semblait un moment propice, mais selon trois sources proches du dossier, la passation de pouvoir pourrait intervenir plus tôt que prévu.

Lors du dernier conseil de surveillance du groupe qui s'est tenu dimanche dernier, Carlos Tavares semblait même parti pour succéder à Philippe Varin dès le 19 février, date de l'annonce des résultats annuels du groupe et des grandes lignes d'une augmentation de capital de trois milliards d'euros. Cette opération s'accompagnera d'une entrée de l'Etat français et du chinois Dongfeng (http://bourse.lesechos.fr/recherche/?exec=1&texte=dongfeng) au capital.

"C'était le plan jusqu'à dimanche soir, mais Philippe Varin (..) veut rester en poste jusqu'à la visite en France du président chinois (Xi Jinping) en mars", a indiqué une source ayant une bonne connaissance de PSA.
"Philippe Varin a été un acteur majeur du rapprochement avec Dongfeng (http://bourse.lesechos.fr/recherche/?exec=1&texte=dongfeng). Il est donc tout-à-fait possible (qu'on) attende mars", a ajouté une autre source proche du dossier.

Un porte-parole de PSA a refusé de faire un commentaire.


Dans une interview au Figaro de samedi, le président du conseil de surveillance du groupe, Thierry Peugeot, a déclaré que le conseil décidera bientôt de la date officielle de la relève.
Prié de dire s'il fallait accélérer cette nomination, Thierry Peugeot a répondu: "Le conseil devra prendre la décision de la date de nomination à la présidence du directoire de Carlos Tavares prochainement."


LES PEUGEOT (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-peugeot-bourse-paris,XPAR,UG,FR0000121501,ISIN.html) VEULENT CONSERVER "UN ROLE IMPORTANT"
Interrogé sur la place de la famille fondatrice de PSA dans le nouveau tour de table avec l'Etat et Dongfeng (http://bourse.lesechos.fr/recherche/?exec=1&texte=dongfeng) qui se dessinera après l'augmentation de capital en préparation, Thierry Peugeot a répondu que "les Peugeot (..) tiennent à continuer à jouer un rôle important" au nom de la stabilité et de la pérennité de l'entreprise, sans autre précision.
"La famille suivra l'augmentation de capital" dans une mesure qui reste à déterminer, a-t-il ajouté. "A titre personnel, je souhaite qu'elle l'accompagne au maximum de ses moyens."

Thierry Peugeot, qui incarne au sein des Peugeot une ligne traditionnelle jalousement attachée à l'indépendance du groupe, a rappelé qu'il existait aussi des scénarios alternatifs pour l'augmentation de capital.
Il n'a pas fait de commentaire sur la question des droits de vote double, "sujet important tant pour PSA que pour (la holding familiale) FFP (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-ffp-bourse-paris,XPAR,FFP,FR0000064784,ISIN.html)", celle de la répartition des sièges au conseil, qui compte actuellement 15 membres et trois censeurs, ou encore son propre sort à la présidence du conseil de surveillance. "Mon mandat arrive à échéance en 2016. Il est encore trop tôt pour en dire plus", a-t-il répondu.

Selon des sources proches du dossier, le conseil de surveillance de dimanche dernier s'est mis d'accord sur un scénario à parité entre les trois actionnaires, l'Etat, la famille et les Peugeot, qui détiennent actuellement 25% du capital et 38% des droits de vote. Cette volonté d'équilibre pose toutefois un problème de gouvernance.
"Je ne crois pas avoir jamais vu de lions à trois têtes. Il doit y avoir une réponse à cela !", a déclaré Thierry Peugeot. "Plus sérieusement, les discussions sont en cours pour assurer à PSA la meilleure gouvernance. Ce qui est indispensable, c'est que PSA reste une entreprise manoeuvrable. Nous y travaillons."

L'option la plus souvent évoquée est celle d'un président indépendant. Le gouvernement semble pousser le nom de Louis Gallois, mais certains estiment qu'il est trop proche de l'Etat pour incarner ce rôle.

Source : lesechos

soleron
28/01/2014, 20:29
Peugeot : PSA et Dongfeng vont produire 1 million de voitures par an en Chine




http://www.tradingsat.com/media/pictures/news/peugeot-100291.jpg (http://www.tradingsat.com/media/pictures/realsize/news/peugeot-100291.jpg)
(Tradingsat.com) -

PSA Peugeot (http://www.tradingsat.com/peugeot-FR0000121501/) Citroën et son partenaire Dongfeng envisagent de produire 1 million de véhicules par an en Chine pour les marchés asiatiques, a rapporté dimanche le Financial Times en citant des sources proches du dossier.DPCA, la joint-venture de PSA (http://www.tradingsat.com/peugeot-FR0000121501/) avec le constructeur chinois, fabriquera des voitures sous les marques Peugeot (http://www.tradingsat.com/peugeot-FR0000121501/), Citroën et Fengshen, ce qui permettra de réduire les coûts.Les deux groupes étudient un projet d'augmentation de capital de trois milliards d'euros qui pourrait voir l’Etat et Dongfeng entrer au capital du Français à hauteur de 14% des parts chacun.

Source : tradingsat.com

soleron
29/01/2014, 19:26
FESTIVAL AUTOMOBILE INTERNATIONAL : CITROËN EXPOSE SES DERNIERS CONCEPT CARS

Jusqu’au 2 février, CITROËN expose, au pied du Dôme des Invalides, les concept cars qui ont fait l’actualité de
la Marque ces derniers mois. De la sportive C-Elysée WTCC au captivant Wild Rubis en passant par
l’audacieux Cactus, c’est tout son savoir-faire en termes de design et de technologies que CITROËN présente au
Festival Automobile International.

C’est dans un endroit chargé d’histoire, aux Invalides, que se tient une exposition dédiée aux concept
cars, organisée par le Festival Automobile International. A cette occasion, CITROËN expose trois
concept cars qui ont marqué l’actualité de la Marque ces derniers mois :


- Wild Rubis qui préfigure le futur SUV de la ligne DS. Il sublime l’ADN des modèles de cette ligne
en adoptant un style unique et reconnaissable, fort en imaginaire et en émotion, mais aussi un
raffinement et des finitions d’exception. Un véritable bijou orné d’un regard hypnotique et
technologique.


- La C-Elysée WTTC propose aux visiteurs un avant-gout de la voiture de course qui partira à la
conquête des circuits internationaux. Posée au ras du sol sur ses roues de 18 pouces, la C-Elysée
WTCC est impressionnante. Intégrant une lame aérodynamique, le bouclier souligne la grille de
calandre au double chevron proéminent. Élargies à l’avant comme à l’arrière, les ailes contribuent
au caractère résolument sportif de la carrosserie. La CITROËN C-ELYSEE WTCC est dotée d’un
moteur entièrement conçu par CITROËN Racing, un bloc 1.6 turbo à injection directe.

- Enfin, le concept car CACTUS annonçant le futur modèle de série, la CITROËN C4 CACTUS,
qui sera dévoilée le 5 février prochain. A travers ce concept, CITROËN propose une nouvelle
donne : se débarrasser du superflu et donner plus de valeur à tout ce qui participe au bien-être du
conducteur et de ses passagers.



PRESSE CITROEN

soleron
29/01/2014, 19:28
PSA s’apprête à réduire la voilure à Poissy

Par Ingrid Feuerstein (http://www.lesechos.fr/journalistes/index.php?id=21996) | 29/01 | 17:45 | mis à jour à 18:32


Le groupe automobile français PSA Peugeot-Citroën devrait annoncer la suppression d’une équipe sur la ligne de son usine des Yvelines assemblant ses Peugeot 208.

http://www.lesechos.fr/medias/2014/01/29/646486_0203279080264_web_tete.jpg (http://www.lesechos.fr/medias/2014/01/29/646486_0203279080264_web_tete.jpg)Le constructeur devrait annoncer jeudi, lors d’un comité d’établissement, la suppression d’une équipe sur la ligne assemblant la 208 dans son usine de Poissy. - PSA/Dominique Pizzalla

L’usine PSA Peugeot-Citroën de Poissy s’apprête à réduire nettement ses capacités. Selon plusieurs sources concordantes, le constructeur devrait annoncer jeudi lors d’un comité d’établissement la suppression d’une équipe sur la ligne assemblant la 208. Cette décision préparerait le terrain, avant l’arrêt complet de la ligne. « La direction devrait annoncer demain le passage de deux à une équipe sur la ligne de la 208 d’ici à la fin du mois de mars. Dans un second temps, le projet est de passer sur un seul flux en 2015, en basculant la production de la 208 sur la ligne de la C3 et de la DS3 », explique Frédéric Hémery, délégué CGT à l’usine de Poissy.

Les salariés appréhendaient cette décision depuis plusieurs mois. Lors de la signature de l’accord de compétitivité en octobre (http://www.lesechos.fr/24/10/2013/lesechos.fr/0203087256021_psa---l-accord-de-competitivite-signe.htm?texte=PSA%20comp%E9titivit%E9) , la direction avait prévenu que les usines assemblant moins de 250.000 véhicules par an risquaient de passer sur un seul flux. C’est le cas pour Poissy et Mulhouse. En décembre, PSA avait annoncé le lancement d’une étude pour examiner la faisabilité d’un passage sur une seule ligne. Les syndicats ne se font pas d’illusion sur le fait que cette étude aboutira à la suppression d’un flux. Dans ce cas, la ligne de la C3 et de la DS3 accélérerait les cadences pour pouvoir absorber la production de la 208. Selon les syndicats CGT et FO, la suppression complète de la ligne devrait entraîner la perte de 1.200 à 1.400 postes à Poissy, sur un effectif total de 5.900 personnes. Les quelque 800 intérimaires travaillant dans l’usine devraient être les premiers touchés.


Accélérer la délocalisation des citadines

Ce projet reflète la stratégie de PSA visant à accélérer la délocalisation de ses citadines à l’étranger, comme l’a fait Renault pour sa Clio. Le constructeur en difficultés a jusqu’à présent cherché à maintenir son ancrage en France, mais ses coûts de production restent trop élevés sur ce segment ultra-compétitif. La direction a d’ores et déjà annoncé que seules les citadines haut de gamme pourraient continuer à être produites en France, ce qui laisse supposer que la prochaine génération de C3 sera fabriquée à l’étranger. Le basculement du C3 Picasso, actuellement fabriqué à Trnava (Slovaquie), vers l’usine d’Opel à Saragosse devrait laisser des capacités disponibles en Slovaquie pour les voitures de segment B.


Triste record pour les usines auto françaises
Les usines françaises de PSA et Renault ont battu leur triste record de l’année 2009. La production des deux constructeurs dans l’hexagone est tombée à 1,45 million d’unités en 2013, soit une baisse de 12 % par rapport à 2012. Il faut remonter au milieu des années 90 pour trouver un niveau de production aussi bas. En y ajoutant Smart, implanté en Moselle, et Toyota à Valenciennes, la production automobile française s’est montée à 1,74 million d’unités.

Source : lesechos

soleron
31/01/2014, 18:43
PSA va enlever une équipe à Poissy, 684 postes supprimés














PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a annoncé jeudi l'arrêt prochain d'une équipe de production au sein de son usine de Poissy (Yvelines) dans le cadre de la restructuration de ses capacités de production en Europe, entraînant la suppression de 684 postes sur le site.

L'usine, qui emploie en tout environ 6.700 personnes, compte actuellement deux lignes de production, celle de la Peugeot 208 et celle des Citroën C3 et DS3. Une des deux équipes travaillant sur la première ligne sera arrêtée le 24 mars.

"Cette décision s'inscrit dans le cadre du travail d'adéquation de nos capacités au marché", a expliqué un porte-parole du constructeur, soulignant qu'il n'y aurait pas de plan social et que les personnes concernées seraient formées et reclassées, en priorité sur le site.

Reuters avait rapporté à l'automne dernier que la direction du groupe réfléchissait à la fermeture, provisoire ou permanente, d'une ou deux lignes de production supplémentaires en France afin d'optimiser son outil de production. Deux sites apparaissaient alors concernés, Poissy et Mulhouse, tous deux affichant une production très proche du seuil minimum de 250.000 véhicules par an fixé par PSA pour le maintien de deux chaînes de fabrication sur une seule usine.

Le porte-parole de PSA a précisé que la question de la suppression d'une autre équipe, et donc du passage de l'usine de Poissy en une seule ligne, ne serait tranchée qu'à la mi-février. Mulhouse, qui produit les Citroën C4 et DS4 et la Peugeot 2008, devrait être fixée sur son sort au même moment.

L'usine de Poissy a vu l'an dernier son activité renforcée par l'arrêt de la production à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), et la ligne produisant C3 et DS3 tourne toujours actuellement en trois équipes. En revanche, l'autre ligne subit la concurrence du site slovaque de Trnava, où les coûts sont très inférieurs. L'arrêt d'une équipe à Poissy suit ainsi le mouvement de délocalisation de la production de petites voitures engagé depuis de nombreuses années chez tous les grands constructeurs européens. PSA a précisé que Poissy continuerait d'assembler les finitions les plus haut de gamme de la ligne 208.

Source : reuters

soleron
01/02/2014, 06:52
Le futur patron de PSA a visité La Janais

Carlos Tavares était, jeudi, à l'usine de Chartres, où de nouvelles suppressions de postes sont envisagées.

http://www.entreprises.ouest-france.fr/sites/default/files/imagecache/detail-article/2014/01/31/rn05_4516426_1.jpg38.jpg

Share on linkedin (http://www.addthis.com/bookmark.php?v=300&winname=addthis&pub=ra-4f041f4f02982f29&source=tbx-300&lng=fr&s=linkedin&url=http%3A%2F%2Fwww.entreprises.ouest-france.fr%2Farticle%2Ffutur-patron-psa-visite-janais-31-01-2014-129377&title=Le%20futur%20patron%20de%20PSA%20a%20visit%C 3%A9%20La%20Janais&ate=AT-ra-4f041f4f02982f29/-/-/52ec8b060f5299a4/2&frommenu=1&uid=52ec8b06cdcba4c3&email_vars=mavariable%3D%253Cimg%2520src%253D%2522 http%253A%252F%252Fwww.entreprises.ouest-france.fr%252Fsites%252Fdefault%252Ffiles%252Fimag ecache%252Fcrop_liste_article%252F2014%252F01%252F 31%252Frn05_4516426_1.jpg38.jpg%2522%2520alt%253D% 2522%2522%2520title%253D%2522%2522%2520width%253D% 2522125%2522%2520height%253D%2522120%2522%2520clas s%253D%2522imagecache%2520imagecache-crop_liste_article%2522%252F%253E&ufbl=1&ct=1&tt=0&captcha_provider=nucaptcha)http://cache.addthiscdn.com/icons/v1/thumbs/viadeo.gif (http://www.viadeo.com/shareit/share/?url=http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/futur-patron-psa-visite-janais-31-01-2014-129377&title=Le%20futur%20patron%20de%20PSA%20a%20visit%C 3%A9%20La%20Janais)Share on printImprimer (http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/futur-patron-psa-visite-janais-31-01-2014-129377#)Share on emailEnvoyer par email (http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/futur-patron-psa-visite-janais-31-01-2014-129377#)




Les articles sur le sujet



PSA. Chartres-de-Bretagne prospecte (http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/psa-chartres-bretagne-prospecte-22-01-2014-127692)
PSA Rennes : des reclassements, pas de licenciement (http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/psa-rennes-reclassements-pas-licenciement-15-01-2014-126564)
Rennes. Les syndicats de PSA refusent le départ de la 508 (http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/rennes-syndicats-psa-refusent-depart-508-14-08-2012-64331)
Rennes. L’inquiétude demeure chez les salariés de PSA La Janais (http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/rennes-inquietude-demeure-chez-salaries-psa-janais-24-07-2012-62897)
PSA la Janais : quelles voitures et quels emplois ? (http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/psa-janais-quelles-voitures-quels-emplois-26-09-2013-110986)






Les salariés avaient été prévenus. Carlos Tavares, qui devrait succéder en mars à Philippe Varin comme PDG du groupe automobile, s'est rendu, hier jeudi, sur le site de la Janais, où il a rencontré des cadres de l'usine en fin de matinée et visité l'ensemble des ateliers l'après-midi. Le futur patron s'est donné «cent jours » pour découvrir toutes les usines du groupe.

« Il a pu apprécier la qualité du travail que l'on fait ici. Si ça pouvait l'inciter à nous apporter de nouvelles charges de travail, ce serait bien », note Laurent Valy, délégué CFDT à la Janais, où un comité d'entreprise est prévu ce matin, où l'on parlera une fois encore de sureffectif. « Il y sera question, notamment, du nouveau congé senior et des mesures de mobilité qui sont à nouveau envisagées par la direction. »À l'issue du plan social de 1 400 suppressions de postes, qui vient de s'achever, il reste 3 900 salariés à la Janais. « Mais début janvier, la direction a annoncé qu'il y a encore 279 personnes en sureffectif. »

Philippe Bonnin, maire de Chartres-de-Bretagne et vice-président du conseil général, se félicite de la venue de Carlos Tavares. « C'est d'autant plus important qu'à l'horizon 2016-2017, il n'y a pas encore de véritables signes qui scellent définitivement l'engagement d'investir pour construire le futur véhicule. Entre autres, il s'agit d'implanter une nouvelle plateforme industrielle qui serait en mesure de réaliser les 5008 à venir.
Le futur président de PSA arrive en Ille-et-Vilaine le même jour où Cooper Standard France annonce qu'il va devoir réviser ses investissements projetés avec le soutien des grandes collectivités, faute de garantie commerciale après 2018. Ceci ne manque pas de m'interroger sur les garanties que donne PSA pour la pérennité de son usine bretillienne. En effet, 2018 correspond au terme probable de la fabrication de l'actuelle 508. »

Source : ouestfrance

soleron
06/02/2014, 18:24
ANNEE 2014

Une dynamique qui va se poursuivre en 2014, avec notamment
o 8 lancements,
dont la CITROËN C4 Cactus, 1er modèle à incarner le nouveau coeur de gamme,
et deux pour DS en Chine : la DS 5LS, présentée en décembre dernier à Paris et un SUV inspiré du concept Wild Rubis.

Ca fait 3 modèles annoncés, reste 5 modèles que l'on ne connait pas encore !!!!

Si on compte la DS3 CABRIO RACING il reste 4 modeles : Mais lesquels ???

Communiqué de presse citroen

Tom
06/02/2014, 22:45
Aller je pari sur :

- Nouvelle C1
- Restylage C4
- Restylage DS3
- Restylage DS4 (celui la j'en suis moins sur !)

toka
06/02/2014, 23:00
Non pas la DS3, du moins pas de restylage :-D

Envoyé de mon GT-I9300 en utilisant Tapatalk

Tom
06/02/2014, 23:08
C'est encore mieux alors !! :D

soleron
07/02/2014, 07:19
en fait la C1 c'est plus ca

https://scontent-b.xx.fbcdn.net/hphotos-frc3/t1/1798786_10152221209593923_1808411130_n.jpg

https://scontent-b.xx.fbcdn.net/hphotos-ash4/t1/1609557_10152221210283923_189780573_n.jpg

L'avant de la C1 Alex59 contrairement a ce que je disais hier ressemblera a celle du C4Cactus, plutot que la C3 picasso

soleron
07/02/2014, 18:58
Citroën : Floriane Brisabois, nommée directrice de la publicité

http://www.cbnews.fr/var/media/112/728x338/floriane-brisabois-111033.jpg (http://www.cbnews.fr/mouvements/citroen-floriane-brisabois-nommee-directrice-de-la-publicite-estelle-rouvrais-directrice-de-la-communication-a1010646#visionneuse)

Floriane Brisabois, qui était jusqu’à présent directrice de la communication de Citroën, vient d’être nommée directrice de la publicité et de l’expression de marque. C’est Estelle Rouvrais, actuellement responsable de la communication produit, qui lui succède en tant que directrice de la communication de la marque aux chevrons. Elles reportent toutes les deux à Arnaud de Lamothe, directeur marketing, communication et sport de Citroën.

Source : cbnews

Note : Estelle était la chef de projet de la DS3 & Floriane célebre pour ses chaussures originales
Alex59 : Pourra courfimer qu'elles sont toutes les 2 ravissantes, gentilles et abordables

soleron
07/02/2014, 20:20
L'INVITÉ DE L'ÉCONOMIE

Frédéric Banzet, Directeur général de Citroën

http://videos.lesechos.fr/news/invite-business/frederic-banzet-directeur-general-de-citroen-3158773868001.html

Frédéric Banzet, Directeur général de Citroën répondait ce matin aux questions de Nicolas Pierron sur l'antenne de Radio Classique.

Source : Lesechos

soleron
11/02/2014, 19:43
http://img.societe.com/content/uploads/ARCHIPELAGO/psa_logo.png
PSA Peugeot-Citroën : l'Etat investit dans la voiture connectée

Le ministre des Transports vient d'annoncer une expérimentation grandeur nature des véhicules intelligents en 2016. L'Etat devrait ainsi tester 3000 voitures connectées sur le réseau routier.









Publié le 11-02-2014 à 09:32:15 (http://www.societe.com/cgi-bin/actualites?date=2014-02-11)
par Bertrand Dampierre (https://plus.google.com/111748404877079211674)





PSA : essor de la filière des transports intelligents

Ce mardi 11 février, l'Ifsttar (Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux) accueille à Versailles-Satory la "Rencontre pour la mobilité de demain". Un rendez-vous de taille pour l'Etat comme pour l'industrie automobile, qui pose les bases d'une filière d'avenir : le marché de la voiture connectée. Frédéric Cuvillier, ministre chargé du Transport, de la Mer et de la Pêche, devrait ainsi annoncer plusieurs mesures en faveur de la filière des transports intelligents. A l'horizon 2016, l'Etat prévoit en effet un test grandeur nature des voitures connectées : 3000 véhicules intelligents, sur 2000 kilomètres du réseau routier. Un marché prometteur, réparti entre PSA Peugeot (http://www.societe.com/societe/automobiles-peugeot-552144503.html)-Citroën (http://www.societe.com/societe/automobiles-citroen-642050199.html), Renault (http://www.societe.com/societe/renault-s-a-s-780129987.html), et les véhicules déjà en circulation des sociétés autoroutières ou des collectivités.



La "mobilité 2.0" (PSA Peugeot-Citroën)

Le ministre des Transports pourrait également annoncer un plan d'expérimentation plus important, à partir de 2017. Pour l'heure, le projet repose sur un budget global de 20 millions d'euros, cofinancé par les collectivités locales, les géants de l'industrie automobile et l'Etat. Un financement communautaire est également envisagé. A terme, la filière de la voiture connectée bénéficiera enfin d'un grand calculateur d'itinéraire national. Ce projet, confié par le gouvernement à l'Agence française sur l'information multimodale et la billettique (Afimb) pourrait constituer dès 2015 le socle de la "mobilité 2.0".

Source : http://www.societe.com/

soleron
11/02/2014, 20:21
La rentabilité du réseau Citroën a reculé de 15 %


En 2013, le réseau privé Citroën affiche une rentabilité de 0,5 %, en baisse de 15 % par rapport à 2012. La répartition de ses marges brutes d'activité est restée stable et le taux de couverture des frais fixes par l'après-vente frôle 63 %.

http://www.largus.fr/images/images/ORPHEA_199489.jpg (http://www.largus.fr/images/images/ORPHEA_199489.jpg)


La marge brute par modèle neuf vendu est restée stable dans le réseau privé l'an dernier à 557€Dans un contexte de marché durablement compliqué en France (http://www.largus.fr/actualite-automobile/en-janvier-renault-et-dacia-tirent-les-ventes-de-voitures-neuves-en-france-3656379.html), le réseau privé Citroën ne s'en sort pas si mal. Sur la base des données de 184 points de vente (79 % du réseau) et à périmètre constant, la rentabilité affichée s'est établie l'an dernier à 0,50 % contre 0,59 % en 2012.

Toutes activités confondues, le résultat économique a donc reculé de 15 %. Mais
la répartition des marges brutes d'activité est restée très proche de celle de 2012. Au cumul, les frais de structure ont légèrement baissé de 0,87%. C'est leur poids qui a progressé de 0,17% du chiffre d'affaires. La conséquence, selon la note interne qui nous est parvenu, "de la baisse de chiffre d'affaires".

Enfin, la couverture des frais fixes par la marge brute d'activité de l'après-vente si vitale au business des distributeurs (http://www.largus.fr/actualite-automobile/de-limportance-du-taux-dabsorption-des-frais-fixes-3695381.html) est de 62,6% à fin 2013. "Ce n'est pas encore suffisant. Elle doit restaurer son niveau de 2008 qui était de 71,3% pour que les concessionnaires soient plus sereins", analyse un spécialiste de la finance.

Dans le détail, par activité, les résultats de 2013 sont les suivants :

Activité VN :

http://www.largus.fr/images/images/ORPHEA_192592.jpg (http://www.largus.fr/images/images/ORPHEA_192592.jpg)


Par rapport à 2012, les facturations aux clients de véhicules neufs et de démontration ont baissé de 7% (en volume comme en chiffre d’affaires). Cependant, le prix de vente moyen est parfaitement stable à 20 179€. La marge brute par modèle neuf vendu est également étale à 557€ (ndlr : avant absorption des frais fixes). La marque a octroyé plus de primes de performance (78€ par VN) "effet des bonus DS principalement". La remise accordée au client a, au cumul, atteint 21,5% versus 19,3% en 2012.

Activité VO :

http://www.largus.fr/images/images/ORPHEA_199494.jpg (http://www.largus.fr/images/images/ORPHEA_199494.jpg)A fin décembre 2013, le volume de véhicules d'occasion particuliers commercialisés reste en léger repli de 1,9% tandis que le volume de VO total augmente de 1,9% grâce à des ventes aux marchands en hausse de 6,8% (désormais 45% des volumes dans le réseau). La marge brute d'activité n'est que de 289€ par VOcontre 327€ en 2012. "L’écart s’explique essentiellement par une baisse des marges brutes de 28€ par VO", souligne le rapport. "La marge devrait idéalement être de 450 euros", assure notre expert.

Activité Après-vente :

http://www.largus.fr/images/images/ORPHEA_183414.jpg (http://www.largus.fr/images/images/ORPHEA_183414.jpg)Au cumul, les heures facturées aux clients sont en recul de 1,8% l'an dernier.
Le coût de la main d'oeuvre a diminué de 2% en 2013 et fait ainsi face à la baisse du nombre d’heures. La marge brute d'activité, sur ce plan, s’établit à 21,41€ de l'heure (+ 3% par rapport à 2012) grâce, notamment, aux ventes additionnelles de pièces de rechange et la fameuse hausse des primes Qualité.

Frais de Structure :

http://www.largus.fr/images/images/ORPHEA_206950.jpg (http://www.largus.fr/images/images/ORPHEA_206950.jpg)En 2013, les frais de structure du réseau ont légèrement fléchi de 0,9% (presque essentiellement grâce à la baisse de la Publicité Générale et un peu en raison de la diminution des frais de personnel).

Deux points inquiètent : L'augmentation des charges afférentes aux loyers immobiliers (+ 7%) et aux postes EDF/GDF (+6%). " C'est un point de faiblesse car tous les constructeurs veulent les faire baisser. Leur priorité, aujourd'hui, c'est de baisser le point mort des réseaux", commente notre spécialiste.

Source : largus

Estelle
11/02/2014, 22:56
Avec 557e de marge brut par véhicule, tu m'étonnes que citron souhaite faire baisser le point mort ! Existe-t-il un article un peu plus fourni sur le même sujet ? C'est super intéressant !

Envoyé de mon Acro S fuchsia avec tapatalk

soleron
12/02/2014, 06:29
Avec 557e de marge brut par véhicule, tu m'étonnes que citron souhaite faire baisser le point mort ! Existe-t-il un article un peu plus fourni sur le même sujet ? C'est super intéressant !

Envoyé de mon Acro S fuchsia avec tapatalk

c'est tout ce que j'ai sous la main pour l'instant

soleron
12/02/2014, 06:30
CITROEN RETAIL (VOITURE D'OCCASION)

WEEK-END RELAIS & CHATEAUX




(http://www.reseau.citroen.fr/issy-les-moulineaux/nous-contacter/info-utiles/?Title=WEEK-END%20RELAIS%20&%20CHATEAUX)

http://www.reseau.citroen.fr/Resources/Group/succursalesparisiennes/citroen_relais_chateaux_500x150.jpg

(http://www.reseau.citroen.fr/issy-les-moulineaux/nous-contacter/info-utiles/?Title=WEEK-END%20RELAIS%20&%20CHATEAUX)

(http://www.reseau.citroen.fr/issy-les-moulineaux/nous-contacter/info-utiles/?Title=WEEK-END%20RELAIS%20&%20CHATEAUX)

Du 10 au 28 février 2014, pour tout achat d’une Citroën DS3 Cabrio
ou d’une Citroën DS5 d’occasion, Citroën Retail France vous offre
un coffret séjour Relais & Châteaux «CRÉATION N°17 Lieux magiques»
comprenant une nuit en chambre Deluxe ou suite,
ainsi qu’un dîner gastronomique pour deux personnes.
Avec Citroën DS3 Cabrio et Citroën DS5, découvrez de nouvelles sensations de conduites dès les
premiers tours de roues et goûtez à un sentiment de liberté au cours
d’un week-end inoubliable !

soleron
12/02/2014, 06:44
Quelle Citroën choisir ?


Aujourd’hui, pleins feux sur la marque Citroën. L’occasion de revenir sur son passé, de mettre l’accent sur les trois modèles les plus intéressants de sa gamme. De présenter toutes les autos de son catalogue et enfin, de conclure, en parlant de son avenir.Mais tout d'abord, un peu d'histoire...
http://images.caradisiac.com/images/2/3/0/0/92300/S1-Quelle-Citroen-Choisir-312923.jpg
Citroën c’est tout d’abord l’histoire d’un homme : André Citroën.
Né le 5 février 1878 à Paris, cet ingénieur de formation (Ecole Polytechnique) va révolutionner l’industrie automobile en France, en s’inspirant en particulier de ce que fait Ford aux Etats-Unis. En rationalisant la production, fabriquant en grande série et à moindre coût des automobiles.

Après avoir redressé le constructeur automobile Mors qui était en difficulté, créé une petite entreprise de fabrication d’engrenages à chevrons (chevrons qui se retrouvent sur le logo de la marque), André va participer à l’effort de guerre (1914-1918) et produire des milliers d’obus de 75 dans l’usine du Quai de Javel. C’est, de cette usine reconditionnée, que va sortir en 1919, la première Citroën dénommée Type A.


http://images.caradisiac.com/images/2/3/0/0/92300/S1-Quelle-Citroen-Choisir-312924.jpgElle est la première voiture construite en grande série en Europe. La première voiture économique livrée complète avec éclairage, démarreur électrique, capote, roue de secours…

Sachant bien s’entourer, à l’affût de tout ce qui pourrait dynamiser l’image de sa société (Croisière Jaune et Croisière Noire, illumination de la Tour Eiffel, accueil de Charles Lindbergh lors de sa traversée de l’Atlantique, visites de ses usines au moment du Salon de l’Auto…), André Citroën va faire croître et embellir la marque qui porte son nom.

En 1933, alors que le président américain Roosevelt lance le New Deal pour juguler la crise économique qui a débuté en 1929, André Citroën, dont la société est en proie à de graves difficultés financières s’apprête à lancer un nouveau modèle qui fera date : la “7 A“ que l’on nommera bientôt familièrement Traction Avant (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-traction/). (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-traction/)
http://images.caradisiac.com/images/2/3/0/0/92300/S1-Quelle-Citroen-Choisir-312925.jpgL’œuvre de l’ingénieur André Lefèbvre et du styliste Flaminio Bertoni arrive sur le marché en 1934 avec un bon nombre de solutions techniques innovantes (première traction avant de grande série, première caisse tout acier monocoque en Europe, freins hydrauliques de série, suppression des marchepieds…), mais c’est trop tard pour sauver de la faillite l’entreprise. Celle-ci est cédée au créancier principal, Michelin, qui va renflouer l’affaire.

Victime d'une grave maladie, André Citroën meurt en juillet 1935, mais sa marque lui survivra. Après la “Traction (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-traction/)“, ce seront de nombreux modèles qui afficheront fièrement les doubles chevrons. Dont les plus célèbres d’entre eux :
La 2CV (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-2cv/) présentée au Salon de l’Auto en 1948
http://images.caradisiac.com/images/2/3/0/0/92300/S1-Quelle-Citroen-Choisir-312926.jpgLa DS (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-ds/) présentée au Salon de l’Auto de 1955
http://images.caradisiac.com/images/2/3/0/0/92300/S1-Quelle-Citroen-Choisir-312927.jpgLa Méhari (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-mehari/) dévoilée en 1968
La SM (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-sm/)à moteur Maserati, qui est présentée en 1970 la même année que la GS. (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-gs/)

http://images.caradisiac.com/images/2/3/0/0/92300/S1-Quelle-Citroen-Choisir-312928.jpg

La CX (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-cx/) est lancée en 1974

En 1976, Peugeot prend le contrôle de Citroën et place la marque au sein du groupe PSA. De nouveaux modèles, conçus en partenariat, apparaissent.
1976 : LN (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-ln/).1978 : Visa (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-visa/).1982 : BX (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-bx/). 1986 : AX (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-ax/).1989 : XM (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-xm/). 1991 : ZX (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-zx/). 1992 : Xantia (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-xantia/). 1997 : Xsara. (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-xsara/) 1999 : Xsara Picasso (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-picasso/). 2000 : C5 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c5/). 2002 : C3 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c3/) . 2003 : C8 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c8/) . 2004 : C4 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c4/). 2005 : C1 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c1/)…

Aujourd’hui, Citroën fait toujours partie du groupe PSA mais le constructeur est devenu plus autonome au fil du temps. C’est pourquoi certains modèles de la marque aux chevrons n’ont pas vraiment d’équivalence dans la gamme du Lion. C’est le cas de la famille DS et des ses trois modèles DS3 (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-ds3/), DS4 (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-ds4/) et DS5 (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-ds5/), mais aussi du nouveauC4 Cactus (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-c4-cactus/)qui sera commercialisé à partir de cet été.

Les stars de Citroën : la DS3


http://images.caradisiac.com/images/2/3/0/1/92301/S1-Les-stars-de-Citroen-la-DS3-312929.jpg
Dotée d’un bon comportement routier, la DS3, vire bien à plat. On apprécie sa direction directe qui retransmet bien les “infos“ de la route. On peut également la choisir en version sportive, l’exclusive DS3 Racing. Équipée d’un bloc 1.6 THP de 202 ch, cette auto est disponible dans les deux carrosseries.
Racing ou pas, qu’elle reçoive ou non un bloc très performant, la DS3 est dotée d’un bon ratio perfs/confort. L’agrément de conduite est à la hauteur avec la plupart des versions. À condition de mettre de côté la boîte robotisée ETG5 avec le e-VTi de 82 ch ETG6 (en option avec le 1.6 HDi 90 ch), qui n’est pas assez réactive et gâche tout. Mention particulière pour les blocs essence 1.6 VTi 120 ch et 1.6 THP 155 ch, et du côté du Diesel : 1.6 HDi 115 ch. Question confort, la petite Citroën dispose de suspensions qui savent se montrer prévenantes pour le dos des passagers. On apprécie également sa bonne insonorisation.
Depuis 2013, la petite DS3 est disponible en version Cabrio. Il s’agit plus d’une version découvrable, car à l’image de la Fiat 500 €, le toit souple coulisse entre les montants fixes. Ce modèle reçoit la plupart des motorisations de la berline. La découvrable est aussi craquante que la berline, mais aussi moins pratique (coffre plus petit et pas facile d’accès). De plus, la rétrovision lorsque la capote est baissée est problématique. Pour finir, elle coûte 3000 € de plus ! Comme la berline, le Cabrio dispose d’une belle offre de personnalisation pour créer la voiture qui correspond le mieux à sa personnalité.
http://images.caradisiac.com/images/2/3/0/1/92301/S1-Les-stars-de-Citroen-la-DS3-312930.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/0/1/92301/S7-Les-stars-de-Citroen-la-DS3-312930.jpg)Les Citroën DS3 et DS3 Cabrio en huit points
Berline trois portes, cinq places, (existe aussi en Cabrio)
Dimensions L x l x h (en m.) : 3,95 x 1,72 x 1,45
Diamètre de braquage : 10,2 mètres
Volume de coffre : 285 litres (245 litres)
Moteur essence : 1.2 VTi 82 ch, 1.2 e-VTi 82 ch, 1.6 VTi 120 ch, 1.6 THP 155 ch, 1.6 THP 202 ch
Moteurs Diesel : 1.4 HDi 70 ch, 1.6 e-HDi 90 ch, 1.6 e-HDi 115 ch
Motorisations Cabrio : 1.2 VTi 82 ch, 1.6 VTi 120 ch, 1.6 THP 155 ch, 1.6 THP 202 ch, 1.6 e-HDi 90 ch
Tarif : à partir de 16 000 € (Diesel 17 700 €). Cabrio : à partir de 19 000 € (Diesel : 23 150 €)
http://images.caradisiac.com/images/2/3/0/1/92301/S1-Les-stars-de-Citroen-la-DS3-312931.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/0/1/92301/S7-Les-stars-de-Citroen-la-DS3-312931.jpg)Caradisiac aime :
Son look dynamique
Sa maniabilité
Ses moteurs THP et e-HDi
Son comportement très sûr
Son offre de personnalisation
Sa présentation intérieure originale (surtout en finition haut de gamme)
Son design original (diodes et ailes de requin)
Son volume de chargement correct
Sa bonne insonorisation

Caradisiac aime moins :
La qualité de certains matériaux
L’habitabilité limitée
Les suspensions un peu raides
Le tarif élevé

Les principaux atouts de la DS3
Ses tarifs accessibles en entrée de gamme (on peut également obtenir de belles remises)
Son ratio confort/performances élevé
Son design original
Son offre très large
Son agrément de conduite

Les stars de Citroën : le C3 Picasso


http://images.caradisiac.com/images/2/3/2/9/92329/S1-Les-stars-de-Citroen-le-C3-Picasso-312932.jpg
Le C3 Picasso a une vocation familiale qu’il cultive avec des suspensions souples, des sièges moelleux et une bonne isolation phonique. Le petit monocorps Citroën possède aussi un comportement routier très sécurisant, mais qui n’a rien de sportif à cause d’un roulis assez présent, le centre de gravité étant assez haut perché. De plus la position de conduite haute, n’incite pas aux performances. Pour déplacer les 1300 kg de ce modèle, Citroën ne propose que quatre motorisations, deux essence et deux diesels (on peut rajouter la variante e-HDi de 90 ch, un diesel “Stop/Startisé“ couplé avec une BMP 6). Quel que soit le moteur choisi, les performances sont à la hauteur, mais il vaut tout de même mieux orienter son choix vers le bloc le plus puissant en essence (1.6 VTi de 120 ch) comme en diesel (1.6 HDi de 110 ch) pour parvenir à tirer toute la quintessence de ce modèle. Dommage que la commande de boîte au guidage désagréable pénalise un peu l’agrément de conduite (quant à la BMP6, elle n’est pénible au quotidien). On se console avec la belle habitabilité aux places arrière et le volume de coffre modulable (grâce à un plancher amovible) et imposant, jusqu’à 385 litres sous tablette. Quant à la modularité de ce modèle, elle est excellente avec une banquette arrière rabattable (dont le mouvement est rapide est aisée grâce au simple maniement d’une molette) et coulissante (sur 15 cm).



http://images.caradisiac.com/images/2/3/2/9/92329/S1-Les-stars-de-Citroen-le-C3-Picasso-312933.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/2/9/92329/S7-Les-stars-de-Citroen-le-C3-Picasso-312933.jpg)
Le Citroën C3 Picasso en huit points
Minispace 5 portes, 5 places
Dimensions L x l x h (en m.) : 4,08 x 1,77 x 1,63
Diamètre de braquage : 10,6 mètres
Volume de coffre : 385 litres
Moteurs essence : 1.4 VTi de 95 ch, 1.6 VTi de 120 ch
Moteurs diesel : 1.6 HDi de 90 ch, 1.6 e-HDi de 90 ch, 1.6 HDi de 115 ch
Caméra de recul, toit vitré panoramique en option (en fonction de la finition)
Tarif : à partir de 16 150 € (Diesel : 18 150 €)
http://images.caradisiac.com/images/2/3/2/9/92329/S1-Les-stars-de-Citroen-le-C3-Picasso-312934.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/2/9/92329/S7-Les-stars-de-Citroen-le-C3-Picasso-312934.jpg)Caradisiac aime :
Sa bonne bouille
Ses cinq places spacieuses
Son confort
Son équipement sympa en haut de gamme
Son tableau de bord bien fini et original
Ses aspects pratiques
Sa bonne insonorisation
Sa bonne filtration des imperfections de la route
Sa polyvalence
Sa modularité étudiée

Caradisiac aime moins :
La frilosité du restylage
Le ressenti moyen de la direction
La boîte BMP6 énervante (passage de rapports lents)
Le manque de dynamisme avec les petits blocs
L’équipement réduit (pas de clim, de radio-CD) en entrée de gamme
Le tarif un peu élevé

Les principaux atouts du C3 Picasso
Son design original
Son confort de roulement et son insonorisation
Sa polyvalence
Son habitabilité et son beau volume de coffre
Sa présentation soignée

Les stars de Citroën : le C4 Picasso


http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/0/92330/S1-Les-stars-de-Citroen-le-C4-Picasso-312935.jpg
Futuriste, le monospace compact de Citroën l’est tout autant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Il est plus compact que l’ancienne génération (- 4 cm en longueur), il est également 5 cm moins haut. En revanche, il repose sur un empattement allongé de 55 mm. Ce qui lui permet de disposer d’une meilleure habitabilité et d’un volume de coffre plus important (de 537 litres à 630 litres sièges arrière avancés au maximum, quand l’option existe). Sur ce plan, seul le VW Touran (http://www.caradisiac.com/gamme--volkswagen-touran/) fait mieux. A l’intérieur on dénombre également de nombreux rangements profonds. Dans l’habitacle, la planche de bord accueille, en plus de la large instrumentation centrale, une tablette tactile de 7 pouces, qui gère toutes les fonctions de bord, de la climatisation aux aides à la conduite, en passant par la navigation et le multimédia. On a même accès, via une clé 3G, à des applications en ligne : i-Coyote, Tripadvisor ou ViaMichelin. Les matériaux utilisés sont de très bonne qualité, et les assemblages sont parfaits. Il y a une belle progression, et la concurrence est désormais derrière. L’ergonomie est bonne et le confort général d’un niveau très élevé. Ce modèle existe toujours en deux versions C4 Picasso (5 places) et Grand C4 Picasso (5/7 places).
Sur le plan de la conduite, le C4 Picasso se révèle impérial sur la route avec un excellent confort et des mouvements de caisse parfaitement maîtrisés. On apprécie aussi la direction mieux calibrée. Le C4 Picasso rattrape clairement le retard qu’il pouvait avoir face à un Ford C-Max (http://www.caradisiac.com/gamme--ford-c-max/)ou même un Renault Scénic (http://www.caradisiac.com/gamme--renault-scenic/), sans toutefois les dépasser. Avec une auto de cette taille, il est préférable de choisir les moteurs les plus puissants pour tirer toute la quintessence du modèle. La gamme moteur, se compose de deux blocs essence, le 1.6 VTI 120 ch et le 1.6 THP 155. En Diesel : 1.6 HDi ou e-HDi 90 (110 ou 98 g), un 1.6 e-HDi 115 ch (105 g/km)et le tout nouveau 2.0 BlueHDi de 150 ch. A noter que la boîte de vitesse BMP6 (qui peut équiper les Diesel 90 et 115 ch) a légèrement progressée en devenant ETG6, mais reste en retrait en termes de performances par rapport à une vraie boîte double embrayage. Le BlueHDi de 150 ch peut quant-à-lui recevoir une boîte auto six vitesses.
Moderne, le C4 Picasso peut être équipé de nombreux accessoires high-tech, de série ou en option (en fonction de la finition : allumage automatique des feux et des essuie-glaces, climatisation automatique bizone, caméra de recul, écran panoramique, régulateur de vitesse adaptatif
les ceintures actives (qui se rétracte en cas de détection d'un danger imminent), le Park Assist, un système de caméra 360° pour les manœuvres, ou le grand écran 12 pouces HD configurable, sur lequel on peut charger des photos personnelles et les utiliser en fond d'écran.
http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/0/92330/S1-Les-stars-de-Citroen-le-C4-Picasso-312936.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/0/92330/S7-Les-stars-de-Citroen-le-C4-Picasso-312936.jpg)Le Citroën C4 Picasso et (Grand C4 Picasso) en huit points
Monospace compact 5 portes, 5 places (5/7 places Grand C4 Picasso)
Dimensions L x l x h (en m.) : 4,43 x 1,83 x 1,61 (4,60 x 1,83 x 1,64)
Diamètre de braquage : 10,8 mètres
Volume de coffre : 530/1709 litres (645/NC litres)
Moteurs essence : 1.6 VTi de 120 ch, 1.6 THP de 155 ch
Moteurs diesel : 1.6 HDi de 90 ch, 1.6 e-HDi de 90 ch, 1.6 e-HDi de 115 ch, 2.0 Blue HDi de 150 ch
Pas de moteur HDi 90ch pour le Grand C4 Picasso
Tarif : à partir de 23 250 € (Diesel : 24 450 €). Grand C4 Picasso : à partir de 24 450 € (Diesel : 28 850 €).
http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/0/92330/S1-Les-stars-de-Citroen-le-C4-Picasso-312937.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/0/92330/S7-Les-stars-de-Citroen-le-C4-Picasso-312937.jpg)Caradisiac aime :
Son originalité
Son habitabilité
Sa qualité de présentation, de finition et des matériaux
Son confort de suspension et auditif
Son niveau d'équipement et la possibilité de disposer d'une technologie très à la page
Son bon bloc BlueHDi de 150 ch
Son dynamisme (à condition de ne pas trop forcer sur le “champignon“)
Son offre d’équipements high-tech
Ses trois sièges de même taille à l’arrière

Caradisiac aime moins :
La mollesse du 1.6 e-HDi 115 à bas régime et sur les derniers rapports
La boîte de vitesse manuelle un peu bruyante
La lenteur (relative) du système multimédia
La boîte ETG6 toujours un peu à la traine

Les principaux atouts des C4 Picasso et Grand C4 Picasso
Sa présentation moderne
Son confort de roulement
Son habitabilité et sa modularité
Ses équipements high-tech
Son offre multimédia

5.
Les autres stars de Citroën : la gamme "C"


http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/1/92331/S1-Les-autres-stars-de-Citroen-la-gamme-C-312938.jpg
C-Zero

http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/1/92331/S1-Les-autres-stars-de-Citroen-la-gamme-C-312939.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/1/92331/S7-Les-autres-stars-de-Citroen-la-gamme-C-312939.jpg)

Grâce à Mitsubishi, Citroën possède sa citadine électrique. Une auto qui dispose d’une autonomie de moins de 100 km, suffisante en ville elle est un frein à sa polyvalence. Cinq portes et quatre places, un tout petit coffre, la C-Zéro n’a pas vraiment une vocation de familiale.

Mini-fiche technique
Dimensions L x l x h (en m.) : 3,48 x 1,48 x 1,61
Volume de coffre : 166 litres
Moteur électrique de 64 ch
Bénéficie d’un bonus écologique de 6 300 €
Tarifs : à partir de 29 600 €

Retrouvez la C-Zéro (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c-zero/)



C1



http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/1/92331/S1-Les-autres-stars-de-Citroen-la-gamme-C-312940.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/1/92331/S7-Les-autres-stars-de-Citroen-la-gamme-C-312940.jpg)

Plus que quelques jours avant l’arrivée de la nouvelle version de la C1 qui existera toujours en trois et cinq portes et pourra adopter un toit coulissant en toile pour se transformer en mini découvrable. En attendant, la C1 actuelle joue les prolongations avec sa seule motorisation essence de 68 ch. En
entrée de gamme, la C1 est disponible avec de série : direction assistée avec volant réglable en hauteur, ESP, banquette rabattable (dossier 50/50). Il faut passer au deuxième niveau pour obtenir la Radio CD, mais c’est avec la série spéciale Collection (à partir de 12 150 €) que l’on obtient la climatisation et les feux de jours à leds . La présentation reste toujours en retrait par rapport à la plupart de ses concurrentes plus modernes et la petite C1 n’affiche pas une qualité perçue exceptionnelle.

Mini-fiche technique
Dimensions L x l x h (en m.) : 3,43 x 1,63 x 1,47
Volume de coffre : 139 litres
Moteur essence : 1.0 12V de 68 ch
ESP et direction assistée désormais sur la version de base
Tarifs : à partir de 10 150 € (10 600 € pour la cinq portes)

Retrouvez la C1 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c1/)



C3


http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/1/92331/S1-Les-autres-stars-de-Citroen-la-gamme-C-312941.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/1/92331/S7-Les-autres-stars-de-Citroen-la-gamme-C-312941.jpg)


Un petit restylage opéré en mars 2013, lui a redonné un peu de vigueur. D’autant plus qu’il s’est accompagné d’une baisse des tarifs et de l’enrichissement de l'équipement. À ce propos, la C3 est toujours la seule du segment à proposer un pare-brise panoramique, un accessoire qui est en option ou de série sur la finition Exclusive. En essence, on note l’apparition de petits 3 cylindres de 1.0 et 1.2, conçus par le groupe. Au menu de ces petits blocs : réduction de la consommation et des émissions de CO2. L’an prochain un 1.2 THP les rejoindra. En Diesel, le HDI 90 ch est désormais proposé avec un stop&start et des rejets limités à 90 g de C0²/km. Tandis que le 1.6 HDi 70 ch existe lui aussi en version e-HDi bénéficiant d’un bonus écolo de 550 € grâce à ses rejets de CO² limités à 87 g/km. Dotée de suspensions douces et onctueuses, la C3 se montre très confortable, mais cela provoque aussi d’amples mouvements de caisse sur routes sinueuses. Autre bémol, la direction manque de précision. Le confort de roulement est, quant à lui, à mettre en exergue.

Mini-fiche technique
Dimensions L x h x l (en m.) : 3,94 x 1,73 x 1,53
Volume de coffre : 300 litres
Moteurs essence : 1.0 VTi 68 ch, 1.2 VTi 82 ch, 1.2 e-VTi 82 ch, 1.6 VTi 120 ch
Moteurs Diesel : 1.4 HDi 70 ch, 1.4 e-HDi 70 ch, 1.6HDi 90 ch, 1.6 e-HDi 90 et 115 ch
Prix : à partir de 13 300 € (Diesel : à partir de 15 300 €)

Retrouvez la C3 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c3/)



C4

http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/1/92331/S1-Les-autres-stars-de-Citroen-la-gamme-C-312942.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/1/92331/S7-Les-autres-stars-de-Citroen-la-gamme-C-312942.jpg)


Malgré l’arrivée de la Peugeot 308 (http://www.caradisiac.com/gamme--peugeot-308/) dans le clan PSA, la C4 ne prend un trop gros coup de vieux, car elle se montre toujours à la pointe en ce qui concerne le confort de roulement et le comportement routier. Si la présentation est soignée, elle reste classique et ne dispose pas encore d’une offre multimédia moderne. Peut-être que le restylage qui devrait intervenir dans le courant de 2014 lui permettra d’adopter une interface tactile dans le style de la Peugeot 308. Elle dispose d’une belle offre de motorisation.

Mini-fiche technique
Dimensions L x h x l (en m.) : 4,33 x 1,79 x 1,49
Volume de coffre : 380 litres
Moteurs essence : 1.4 VTi de 95 ch, 1.6 VTi de 120 ch, 1.6 THP de 155 ch
Moteurs Diesel : 1.6HDi de 90 ch, 1.6 e-HDi de 115 ch, 2.0 HDi 150 de ch
Prix : à partir de 18 550 € (Diesel : à partir de 21 550 €)

Retrouvez la C4 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c4/)




C4 Aircross


http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/1/92331/S1-Les-autres-stars-de-Citroen-la-gamme-C-312945.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/1/92331/S7-Les-autres-stars-de-Citroen-la-gamme-C-312945.jpg)

Grâce au Mitsubishi ASX, (http://www.caradisiac.com/modele--mitsubishi-asx/) Citroën peut désormais disposer d'un 4x4 de loisirs dans sa gamme. C’est vraiment un modèle international, car ce crossover franco-japonais est assemblé dans une usine russe que possède Mitsubishi ! Malgré de grosses similitudes, le Citroën C4 Aircross affiche le design le plus original du trio de crossover produit sur la base ASX (Mitsubishi ASX (http://www.caradisiac.com/modele--mitsubishi-asx/), C4 Aircross (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-c4-aircross/)et Peugeot 4008) (http://www.caradisiac.com/modele--peugeot-4008/). Et surtout, il dispose d’une offre plus importante que son cousin de chez Peugeot qui n'existe qu'en quatre roues motrices.

Mini-fiche technique
Dimensions L x l x h (en m.) : 4,34 x 1,80 x 1,63
Volume de coffre : 442 litres
Moteur essence : 1.6 de 115 ch
Moteurs Diesel : 1.6 e-HDi de 115 ch, 1.8 e-HDi de 150 ch
Tarifs : à partir de 23 650 € (Diesel : 26 750 €)

Retrouvez le C4 Aircross (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c4-aircross/)





C5 et C5 Tourer


http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/1/92331/S1-Les-autres-stars-de-Citroen-la-gamme-C-312943.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/1/92331/S7-Les-autres-stars-de-Citroen-la-gamme-C-312943.jpg)

Un restylage en 2010 (feux de jour à leds) puis un autre très léger en 2012 (chevrons arrondis), lui permettent de rester toujours dans le coup. D’autant plus qu’elle conserve une belle prestance et elle est la seule aujourd’hui à recevoir la suspensions hydropneumatique qui a tant fait pour la célébrité de la marque aux chevrons. Disposant d’une belle panoplie de moteurs et des finitions luxueuses, la belle aux chevrons est toujours au catalogue en version berline et break. Ce dernier disposant d’un beau volume de chargement qui augmente sa polyvalence. A noter que le V6 3.0 HDi de 240 ch a disparu du catalogue.

Mini-fiche technique
Dimensions, L x l x h (en m .) : 4,78 x 1,86 x 1,46 (Tourer : 4,83 x 1,86 x 1,49)
Volume de coffre : 467 litres (break : 533 litres)
Moteurs essence : 1.6 VTi de 120 ch et 1.6 THP de 155 ch
Moteurs diesel : 1.6 HDi de 115 ch et 1.6 e-HDi de 115 ch, 2.0 HDi de 140 et 160 ch, 2.2 HDi de 200 ch
Tarifs : à partir de 23 750 € (Diesel : 26 050 €). Break : à partir de 24 850 € (Diesel : 27 150 €).


Retrouvez les C5 et C5 Tourer (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c5/)





C8

http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/1/92331/S1-Les-autres-stars-de-Citroen-la-gamme-C-312944.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/1/92331/S7-Les-autres-stars-de-Citroen-la-gamme-C-312944.jpg)



Sorte de dinosaure dans le clan des grands monospaces, leC8 va fêter ses douze ans cette année. Plus vraiment à la page, ce modèle reste un vrai véhicule familial pratique et bine conçu. Ses portes latérales coulissantes sont un plus pour l’accès aux places arrière. Capable de transporter sept personnes sur des sièges individuels, le C8 est également doté d’un beau volume de coffre.

Mini-fiche technique
Dimensions L x l x h (en m.) : 4,73 x 1,86 x 1,86
Volume de coffre : 1160 litres
Pas de moteur essence
Moteurs Diesel : 2.0 HDi de 135 ch et de 160 ch
Tarifs : à partir de 38 400 €

Les autres stars de Citroën : famille DS et ludospaces


http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/3/92333/S1-Les-autres-stars-de-Citroen-famille-DS-et-ludospaces-312946.jpg
DS4

http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/3/92333/S1-Les-autres-stars-de-Citroen-famille-DS-et-ludospaces-312947.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/3/92333/S7-Les-autres-stars-de-Citroen-famille-DS-et-ludospaces-312947.jpg)

Avec sa ligne DS, les Chevrons disposent d'une vraie gamme de voitures luxueuses. Même si elle n'arrive pas, en termes de présentation et de performances au niveau des stars allemandes, la DS4 se comporte bien. Plus courte que la C4, la DS4 se veut plus sportive également . Pour les sensations, il faut viser les blocs les plus puissants, le 1.6 THP de 200 ch en essence et du côté des diesels, on peut se contenter du nouveau 2,0 HDi de 135 ch, très polyvalent, ou opter pour un « rab de puissance » avec le 2,0 HDi de 160 ch. Grâce à l’agilité du châssis, les suspensions fermes, l’agrément de conduite est bien au rendez-vous. Bien sûr avec cette puissance, les tarifs grimpent et s’ils restent en dessous de ce que proposent les constructeurs allemands, la DS4 n’est tout de même pas donnée. Bon point pour la Française, son bon niveau de confort même si les passagers des places arrière doivent composer avec des vitres fixes. Enfin, la présentation est flatteuse et valorisante, la finition quant à elle, montre que Citroën poursuit ses efforts pour essayer d’atteindre le niveau des Allemandes.

Mini-fiche technique
Dimensions L x h x l (en m.) : 4,28 x 1,81 x 1,53
Volume de coffre : 359 litres
Moteurs essence : 1.6 VTi 120, 1.6 THP 160 et 200
Moteurs Diesel : 1.6 e-HDi 115 et 2.0 HDI 135 et 160
Prix : à partir de 22 050 € (Diesel : à partir de 24 950 €)

Retrouvez la DS4 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-ds4/)



DS5

http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/3/92333/S1-Les-autres-stars-de-Citroen-famille-DS-et-ludospaces-312948.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/3/92333/S7-Les-autres-stars-de-Citroen-famille-DS-et-ludospaces-312948.jpg)


Avec la DS5, Citroën ne manque pas d’audace et investit dans une catégorie Premium où les Allemands sont en force. C’est grâce à son look original que le constructeur français veut faire la différence face aux berlines allemandes plus traditionnelles. Pour séduire, il dote son auto de ses prestations et d’une présentation haut de gamme. Dynamique et dotée d’un bon confort de roulement, la DS5 vaut le détour. Pour les amoureux du high-tech, la DS5 existe aussi en version Hybrid4.

Mini-fiche technique
Dimensions L x l x h (en m.) : 4,53 x 1,88 x 1,51
Volume de coffre : 468 litres
Moteurs essence : 1.6 THP de 155 ch, 1.6 THP de 200 ch
Moteurs Diesel :1.6 e-HDi de 115 ch, 2.0 HDi de163 ch (DS5 Hybrid4 200 ch)
Tarifs : à partir de 30 150 € (Essence : 30 750 €)

Retrouvez la DS5 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-ds5/)



Nemo Combi

http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/3/92333/S1-Les-autres-stars-de-Citroen-famille-DS-et-ludospaces-312949.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/3/92333/S7-Les-autres-stars-de-Citroen-famille-DS-et-ludospaces-312949.jpg)

Petit frère du Berlingo, le Nemo se veut plus habile que lui en ville. Sa petite taille ne l’empêche pas d’être accueillant et il peut devenir un vrai partenaire pour une famille dont le budget est limité. On apprécie sa petite bouille espiègle et sa polyvalence. Il existe chez Peugeot sous le nom de Bipper Tepee et chez Fiat sous le nom de Qubo. Il n’est plus disponible qu’équipé d’un bloc Diesel de 75 ch.

Mini-fiche technique
Dimensions L x l x h (en m.) : 3,96 x 1,69 x 1,73
Volume de coffre : 356 litres
Plus de moteur essence
Moteur Diesel : 1.3 HDi de 75 ch
Tarifs : à partir de 15 450 €

Retrouvez le Nemo Combi (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-nemo/)



Berlingo Multispace


http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/3/92333/S1-Les-autres-stars-de-Citroen-famille-DS-et-ludospaces-312950.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/3/92333/S7-Les-autres-stars-de-Citroen-famille-DS-et-ludospaces-312950.jpg)

Restylé en 2012, le Berlingo s’est légèrement modernisé et reçoit même en finition haut de gamme, des feux de jour à leds. C’est dans sa version Multispace que cet utilitaire remanié devient l’ami de la famille et peut transporter cinq personnes sans problème. Sa grande habitabilité, ses nombreux espaces de rangements, sa lunette ouvrante, ses portes coulissantes sont bien pratiques au quotidien.

Mini-fiche technique
Dimensions L x l x h (en m.) : 4,38 x 1,81 x 1,81
Volume de coffre : 675 litres
Moteurs essence : 1.4 VTi de 95 ch, 1.6 VTi de 120 ch
Moteurs Diesel : 1.6 HDi de 75 ch, 90 et 115 ch
Tarifs : à partir de 17 350 € (Diesel : 18 700 €)


L'actualité et le futur de la marque aux chevrons


http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/4/92334/S1-L-actualite-et-le-futur-de-la-marque-aux-chevrons-312951.jpg
Dernier véhicule du constructeur français, le C4 Cactus (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-c4-cactus/)est un petit crossover (rival des Peugeot 2008 (http://www.caradisiac.com/modele--peugeot-2008/) et Renault Captur (http://www.caradisiac.com/modele--renault-captur/))qui se veut minimaliste et très branché. Un petit modèle qui devrait connaître un beau succès.



http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/4/92334/S1-L-actualite-et-le-futur-de-la-marque-aux-chevrons-312952.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/4/92334/S7-L-actualite-et-le-futur-de-la-marque-aux-chevrons-312952.jpg)
Prochaine nouveauté du constructeur français, la petite C1 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c1/) qui change de look et sera aussi disponible avec un toit coulissant en toile, une façon de transformer cette petite citadine en mini-découvrable.
Mais le futur du constructeur français va aussi être dépendant du marché chinois (c’est actuellement son deuxième marché mondial après la France). PSA est en passe de signer un accord avec le Chinois Dongfeng qui en rentrant dans le capital du groupe français va changer durablement la donne. Pour ce marché spécifique, Citroën a créé les DS World (il existe depuis peu une concession de ce type à Paris), concession branchée où l’on ne retrouve que la gamme DS. Une famille DS dont la nouvelle identité stylistique remplace les chevrons de la face avant par les deux lettres DS stylisées.
En Chine, où la gamme DS est appelée à se diversifier, Citroën a présenté la DS 5LS, (http://www.caradisiac.com/La-Citroen-DS-5LS-chinoise-se-fait-surprendre-91450.htm) qui n’est qu’une DS5 (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-ds5/) à coffre et qui viendra au côté de la DS5 (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-ds5/) déjà produite sur place.


http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/4/92334/S1-L-actualite-et-le-futur-de-la-marque-aux-chevrons-312953.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/4/92334/S7-L-actualite-et-le-futur-de-la-marque-aux-chevrons-312953.jpg)
A la fin d’année, un DS X7 (extrapolé du concept-car Wild Rubis) verra également le jour. Ce futur rival d’Audi Q5, animera de fort belle manière le catalogue chinois. Hélas, il n’est pas dit qu’il arrive chez nous. Enfin, une autre auto plus grande (DS9 ou DS10), fera son apparition sur le marché chinois.

http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/4/92334/S1-L-actualite-et-le-futur-de-la-marque-aux-chevrons-312954.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/4/92334/S7-L-actualite-et-le-futur-de-la-marque-aux-chevrons-312954.jpg)


Pour la France, on attend toujours le feu vert pour une 2CV revival (DS2) basée sur le concept Revolt . On parle également d’une DS6 (inspiré du concept-car Numéro 9) qui pourrait prendre la place de “feu“ la C6 à l’horizon 2016/2017.
http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/4/92334/S1-L-actualite-et-le-futur-de-la-marque-aux-chevrons-312955.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/4/92334/S7-L-actualite-et-le-futur-de-la-marque-aux-chevrons-312955.jpg)http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/4/92334/S1-L-actualite-et-le-futur-de-la-marque-aux-chevrons-312956.jpg (http://images.caradisiac.com/images/2/3/3/4/92334/S7-L-actualite-et-le-futur-de-la-marque-aux-chevrons-312956.jpg)

Tandis que le restylage des C4 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c4/) et C5 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c5/) devraient être à l’ordre du jour cette année, on note que les futures Citroën ne feront plus appel à la suspension hydropneumatique. Si une nouvelle génération de C5 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c5/)est enfin produite (2017 ?), elle ne disposera plus de cette suspension spécifique qui fit tant pour la célébrité de la marque. Une page se tourne…

Source : caradisiac

Estelle
12/02/2014, 09:00
Avec 557e de marge brut par véhicule, tu m'étonnes que citron souhaite faire baisser le point mort ! Existe-t-il un article un peu plus fourni sur le même sujet ? C'est super intéressant !

Envoyé de mon Acro S fuchsia avec tapatalk

c'est tout ce que j'ai sous la main pour l'instant

Ok merci en tout cas

Envoyé de mon Acro S fuchsia avec tapatalk

soleron
12/02/2014, 19:23
PSA Peugeot Citroën a dégagé un excédent commercial positif de 4,5 milliards d'euros pour la France en 2013

Grâce à son solide ancrage industriel en France, PSA Peugeot Citroën (Paris:UG) contribue positivement, à hauteur de 4,5 milliards* d'euros, à la balance commerciale du pays en 2013 ce qui comprend notamment 317 000 véhicules.
*Véhicules neuf, pièces détachées, pièces de rechange
Un ancrage industriel solide renforcé par le nouveau contrat social
La filière automobile française représente, directement ou indirectement près d'1 emploi sur 10 en France. Avec près de 100.000 salariés répartis au travers de 5 usines de montage automobiles et 11 usines de pièces mécaniques et brutes,

PSA Peugeot Citroën est le 1er employeur industriel de France et la locomotive de la filière automobile française.
Pour maintenir des bases industrielles fortes en France, PSA Peugeot Citroën s'est engagé dans le cadre de son « nouveau contrat social » à :


Produire 1 million de véhicules en France en 2016
Annoncer, d'ici 2016, le lancement d'au moins un nouveau modèle dans chacune de ses usines de montage en France
Investir 1,5 milliard d'euros en France sur la période 2014 - 2016
Réaliser plus de 75% du volume d'activité R&D du Groupe en France à l'horizon 2016


Par ailleurs, en tant que 1er déposant de brevets* en France pour la 6ème année consécutive, PSA Peugeot Citroën reste leader de l'innovation technologique automobile.
*source : INPI

A l'occasion de la publication de ces chiffres, Philippe Varin Président du Directoire, déclare : « PSA Peugeot Citroën représente 200 ans d'aventure industrielle française. Le Groupe fait partie intégrale du patrimoine français : l'ancrage sur notre territoire est un levier de réussite pour l'entreprise, pour l'industrie et plus largement pour l'économie française. Le renforcement de la compétitivité française à l'échelle internationale est une formidable opportunité de développer collectivement notre savoir-faire industriel.

Source : PSA PRESSE via daily-bourse.fr

soleron
12/02/2014, 19:27
Carlos Tavares a choisi sa nouvelle "voiture de fonction"...




http://images.caradisiac.com/logos/6/9/1/0/176910/S5-Carlos-Tavares-a-choisi-sa-nouvelle-voiture-de-fonction-92370.jpg (http://images.caradisiac.com/logos/6/9/1/0/176910/S7-Carlos-Tavares-a-choisi-sa-nouvelle-voiture-de-fonction-92370.jpg)

Carlos Tavares n’a pas encore pris la tête de PSA Peugeot (http://www.caradisiac.com/auto--peugeot/)Citroën (http://www.caradisiac.com/auto--citroen/) mais il a déjà choisi sa « voiture de fonction »…

Carlos Tavares, soudainement parti de chez Renault l’an passé, aura vite trouvé refuge chez PSA Peugeot Citroën où, si l’on en croit les dernières rumeurs, il pourrait prendre la tête du groupe dès le mois de mars prochain. L’ancien numéro un opérationnel de Renault est connu pour être un passionné de sport automobile s’adonnant à la compétition très régulièrement. Ces dernières années, il courrait notamment dans un championnat acceptant les GP2 motorisées par des blocs estampillés Renault. Pour assouvir sa passion, il a dû trouver une nouvelle voiture…

C’est chose faite. Carlos Tavares disputera cette saison le Trophée Tourisme Endurance, alias TTE, au volant d’une Peugeot RCZ (http://www.caradisiac.com/modele--peugeot-rcz/). Sans doutes les sensations seront-elles différentes de celles ressenties à bord d’une monoplace mais il fallait bien que le nouvel homme fort de PSA trouve un véhicule portant les couleurs de l’une des marques du groupe…

On se souvient que Tavares fut pour beaucoup dans la renaissance d’Alpine dont le renaissance prend actuellement un peu de retard. Dans la presse britannique, on imagine déjà Tavares militer pour un retour de Peugeot au plus haut niveau du sport automobile, pourquoi pas en Formule 1 alors que Citroën est déjà impliqué dans deux championnats du monde, le WRC et le WTCC. Rappelons toutefois que Peugeot Sport vient d’annoncer son « engagement » dans le nouveau championnat du monde de rallycross…

Source : caradisiac

soleron
13/02/2014, 07:05
Peugeot : PSA, Dongfeng et l'Etat français ont trouvé un accord



http://www.tradingsat.com/media/pictures/news/reuters/2014/2014-02-12T170836Z_1_APAEA1B1BMF00_RTROPTP_1_OFRBS-FRANCE-AUTO-PSA-DONGFENG-20140212.JPG (http://www.tradingsat.com/media/pictures/realsize/news/reuters/2014/2014-02-12T170836Z_1_APAEA1B1BMF00_RTROPTP_2_OFRBS-FRANCE-AUTO-PSA-DONGFENG-20140212.JPG)
par Sophie Sassard et Laurence Frost et Gilles GuillaumePARIS (Reuters) -

PSA (http://www.tradingsat.com/peugeot-FR0000121501/) Peugeot (http://www.tradingsat.com/peugeot-FR0000121501/) Citroën est parvenu à un accord avec Dongfeng Motor et l'Etat français sur les modalités principales d'une augmentation de capital pouvant aller jusqu'à quatre milliards d'euros et sur un renforcement de la coopération industrielle entre le groupe automobile français et son partenaire chinois, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier.

Un protocole d'accord non contraignant (Memorandum of Understanding, MoU) sera présenté mardi prochain, 18 février, au conseil de surveillance de PSA (http://www.tradingsat.com/peugeot-FR0000121501/), et devrait être signé le même jour, ont indiqué trois sources directement au fait du dossier.PSA a refusé de faire un commentaire.

Le groupe a dit jusqu'à présent qu'il espérait faire une annonce le 19 février lors de la publication de ses résultats annuels."On ne devrait pas avoir de surprise le 19, le deal est fait dans les grandes lignes, il reste seulement les derniers détails à finaliser", a précisé une des sources, de retour de Chine.Dongfeng, basé à Wuhan, en Chine, n'a pu être joint dans l'immédiat pour commenter l'information.

Les trois parties doivent toutefois encore trouver un accord sur le futur président ou la future présidente du conseil de surveillance de PSA (http://www.tradingsat.com/peugeot-FR0000121501/), poste actuellement occupé par Thierry Peugeot (http://www.tradingsat.com/peugeot-FR0000121501/).

LE VOLET GOUVERNANCE "COMPLIQUÉ"

Le choix d'une personnalité indépendante est le principal point à régler en termes de gouvernance, ont souligné les sources.Selon elles, le gouvernement français aimerait que le choix se porte sur Louis Gallois, déjà administrateur indépendant en lien direct avec l'Etat. Dongfeng défendrait le choix de Patricia Barbizet, jugée plus indépendante.Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de Patricia Barbizet, directrice générale de la holding Artémis et administratrice de PSA (http://www.tradingsat.com/peugeot-FR0000121501/)."Les recherches continuent, mais c'est compliqué", a dit une des sources, ajoutant que la question du nombre de sièges revenant à chacun des trois futurs actionnaires - trois ou deux sièges - n'était pas non plus tranchée.

Selon les sources, la plupart des modalités de l'accord de principe sont établies. Chacun des trois actionnaires détiendra environ 14% à l'issue de l'augmentation de capital, qui verra la présence de la famille fondatrice diluée puisque celle-ci détient actuellement 25% du capital.

PSA lèvera trois milliards d'euros via une augmentation de capital réservée à Dongfeng et à l'Etat français, à un prix de 7,50 euros.S'ensuivra une augmentation de capital avec droits préférentiels de souscription, de plus petite taille, pour les actionnaires existants.

Ceux-ci disposeront de 'warrants' leur permettant d'acheter des titres supplémentaires, ce qui, a précisé mercredi une des sources, pourrait aboutir à lever un milliard d'euros supplémentaire.L'action PSA (http://www.tradingsat.com/peugeot-FR0000121501/) a clôturé mercredi à 12,52 euros.Toujours selon les sources contactées par Reuters, le volet industriel du partenariat renforcé avec Dongfeng consistera à approfondir la coopération existante entre les deux groupes, avec le développement commun de technologies de PSA (http://www.tradingsat.com/peugeot-FR0000121501/) comme Hybrid Air ou la construction d'une quatrième usine.

Les deux groupes exploreront également de concert d'autres marchés de la région Asie-Pacifique, et renforceront leur collaboration dans la recherche et le développement.PSA, qui a promis de maintenir 75% de sa R&D en France, possède déjà un centre de style et de recherche amont en Chine, ainsi que deux centres de R&D, un avec Dongfeng et un avec son autre partenaire chinois, Changan.

Source : tradingsat.com

soleron
13/02/2014, 20:39
Bonne affaire Citroën : un avantage client de 7 560 € pour l'achat d'une C5 HDi

Le 13.02.2014








http://www.sitedesmarques.com/images/uploaded/c/115737-citroen13fevrier.JPG

Chez Citroën, vous pouvez actuellement vous offrir la C5 HDi à partir de 18 490 euros seulement et ce, grâce à un avantage client de 7 560 euros composé d'un prime Verte pour la reprise de votre ancien véhicule de plus de 8 ans.


Cette promotion n'est valable que jusqu'au 28 février prochain.


Pour de plus amples détails, nous vous recommandons de prendre contact avec le distributeurCitroën le plus proche de chez vous.


Période : du 13 Février 2014 au 13 Mars 2014

soleron
17/02/2014, 22:22
Les commandes de voitures neuves en hausse de 4% en janvier




http://s.brsimg.com/static-1392654695/cache/i/content/6/9/4/6949cfa78702c973bf64d6253aafd372-0-628-394-3479165.jpg

HAUSSE DES COMMANDES DE VOITURES NEUVES EN JANVIER GRÂCE AUX PARTICULIERS

PARIS (Reuters) - Les commandes de voitures neuves en France ont augmenté de 4% en janvier, tirées cette fois par un retour de la demande des particuliers, écrit lundi La Lettre Auto K7.
Selon la publication spécialisée, dont Reuters a obtenu une copie, les commandes de la marque Renault ont baissé de 10% mais ont augmenté de 11% auprès des clients individuels.

Chez Peugeot (groupe PSA Peugeot Citroën), les commandes ont augmenté de 10% tandis que chez Citroën, elles ont grimpé de 23%, un rebond qui se compare à un début 2012 affecté par le blocage de la production des C3 à Aulnay-sous-Bois.
"Du côté des constructeurs français, on redécouvre les ventes à particuliers", écrit La Lettre Auto K7. "Pour la première fois depuis de longs mois, ce sont les commandes à particuliers qui performent, au détriment des flottes d'entreprise."
Cette évolution reflète aussi le contrecoup des commandes que les entreprises ont précipité en fin d'année avant le durcissement du malus automobile au 1er janvier.

Chez Volkswagen, les commandes ont grimpé de 31%, reflet notamment de 'portes ouvertes' de janvier "réussies", écrit La Lettre.
Selon le baromètre du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), les commandes de voitures particulières neuves ont grimpé de 8,6% en janvier. Le CCFA et les principaux constructeurs anticipent cette année un marché automobile français stable, ou en légère hausse, après quatre années consécutives de baisse.

Source : reuters via boursorama

soleron
19/02/2014, 06:03
Tout comprendre au contrat de mariage entre PSA Peugeot-Citroen et le Chinois Dongfeng







http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2013-10/2013-10-13/article_WEB-PEUGEOT.jpgLe siège parisien de PSA Peugeot-Citroën. A. GELEBART / 20 MINUTES

AUTOMOBILE – Le groupe chinois Dongfeng doit rentrer au capital du constructeur français lors d’une réunion cruciale ce mardi matin…

Cela faisait longtemps qu’ils se tournaient autour. (http://www.20minutes.fr/ledirect/1276079/20140119-psa-valide-principe-entree-capital-Etat-francais-chinois-dongfeng) Ca y est! Les bans vont enfin être publiés. Ce mardi matin, le constructeur français PSA Peugeot Citroën doit signer un contrat de mariage avec le groupe chinois Dongfeng (http://www.20minutes.fr/economie/1276637-psa-confirme-un-projet-de-renflouement-par-dongfeng-et-l-etat-pour-3-milliards-d-euros), sous les yeux de l’Etat français. Cela permettra au groupe français d’assurer son avenir après plusieurs années de disette due à la crise. 20 Minutes explique la situation…
En quoi consiste l’accord?

Il s’agit d’un accord non contraignant portant sur une augmentation de capitale de trois milliards d’euros à laquelle prendront part les pouvoirs publics et Dongfeng.Le protocole prévoit que chacun débourse 800 millions d’euros en échange de 14% du capital du premier constructeur français (http://www.20minutes.fr/economie/1235509-20131012-psa-peugeot-citroen-pourrait-devenir-chinois-a-30).
Quelles sont les conséquences pour PSA?

Avec ce contrat, la famille Peugeot va voir sa part diminuée de 25,4% à 14% et elle perdra ses droits de vote double qui lui assurent actuellement 38,1% des droits de vote. Le nombre de ses représentants au conseil de surveillance –aujourd’hui de quatre– devrait être réduit à deux. Enfin, Thierry Peugeot perdrait la présidence du groupe. (http://www.20minutes.fr/societe/1262707-20131212-psa-arnaud-montebourg-evoque-avenir-groupe)
Y a-t-il d’autres mouvements de capital prévus?

Estimée à trois milliards d’euros, l’opération pourrait même être portée à quatre milliards d’euros grâce à un système de bons de souscriptions d’actions (BSA) (http://fr.wikipedia.org/wiki/Obligation_convertible). Ces bons donnent droit de souscrire, pendant une durée limitée, à des titres dans le prix est fixé à l’avance.
Comment la France compte limiter l’influence des chinois?

Le contrat de mariage prévoit une clause pour que les trois actionnaires (PSA, l’Etat français et Dongfeng) (http://www.20minutes.fr/societe/1262707-20131212-psa-arnaud-montebourg-evoque-avenir-groupe)ne puissent pas augmenter leur niveau de participation pendant dix ans, avec pour objectif principal de limiter l’influence du chinois au sein du premier constructeur français qui emploie, aujourd’hui, près de 90.000 salariés dans l’Hexagone.
Quand l’accord sera-t-il finalisé?

En marge de cette première réunion historique, l’accord doit être entériné fin mars lors de la visite du président chinois Xi Jinping à Paris et une assemblée générale extraordinaire (http://www.20minutes.fr/monde/chine/1117985-20130314-chine-xi-jinping-designe-president-parlement) est attendue dans la foulée pour pouvoir déclencher l’opération.
Qui va prendre la tête de ce groupe?

Un autre Carlos. Si Renault est toujours dirigé par Carlos Ghosn, c’est Carlos Tavares qui devrait prendre la tête de PSA – Dongfeng (http://www.20minutes.fr/ledirect/1254337/20131125-nomination-chez-psa-reunion-extraordinaire-conseil-surveillance). L'ancien numéro deux de Renault, entré début janvier au directoire de PSA, doit être nommé mercredi à la tête de la branche automobile, prenant ainsi officiellement en main la gestion de l’opérationnel. Philippe Varin, président historique du groupe, mis sur la touche ces derniers temps, (http://www.20minutes.fr/economie/1255829-20131127-psa-philippe-varin-renonce-a-retraite-chapeau) doit lui se concentrer sur le bouclage des négociations avec l’Etat et Dongfeng.
Quel est le véritable but de l’opération?

La relance, la relance et la relance. Après avoir essuyé une perte nette historique de cinq milliards d’euros en 2012 en raison de l’effondrement du marché européen, PSA Peugeot Citroën a «brûlé» trois milliards de liquidités. Il doit d’ailleurs présenter ce mercredi ses résultats pour 2013 après avoir pris toute une série de mesures pour limiter la casse dont les plus emblématiques sont la fermeture de son site d’Aulnay-sous-Bois et la suppression de 11.200 postes en France. (http://www.20minutes.fr/societe/1241629-20131025-la-toute-derniere-voiture-sortie-usine-psa-aulnay)

Source : 20minutes