PDA

Afficher la version complète : Les News du GROUPE PSA



Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 [9] 10 11 12

soleron
19/02/2014, 07:18
Toutes les infos sur la fusion PSA / DONGFENG << ICI >> (http://www.ds3spirit.com/showthread.php?7164-Informations-PSA-PEUGEOT-CITROEN-DONGFENG) et les résultats du groupe sur 2013

soleron
20/02/2014, 06:48
PSA Mulhouse : Une seule ligne de montage à l’horizon








http://s-www.lalsace.fr/images/95F6CD71-2AFB-40D4-91C0-03FEC49C22CF/ALS_03/c4-ds4-et-2008-seront-produites-sur-la-meme-ligne-en-2015-afin-de-moderniser-la-seconde-ligne-laquelle-pourrait-bien-devenir-unique-par-la-suite-photo-darek-szuster.jpg
C4/DS4 et 2008 seront produites sur la même ligne en 2015 afin de moderniser la seconde ligne, laquelle pourrait bien devenir unique par la suite. Photo Darek Szuster




En 2015, PSA Mulhouse produira les Peugeot 2008, Citroën C4 et DS4 sur une seule ligne, la seconde étant arrêtée pour installer la plateforme EMP2. Une mesure qui préfigure probablement une activité monoflux à partir de 2016.



Le puzzle commence à prendre forme. Hier matin, lors d’une réunion extraordinaire du comité d’établissement de PSA Mulhouse, la directrice Corinne Spilios a transmis aux représentants du personnel un point d’étape sur les avancées du groupe de travail qui planche sur l’intérêt économique et industriel de maintenir deux lignes de production. Officiellement, une décision sera prise « fin avril, début mai ». La nouveauté, surtout, est qu’un seul scénario n’est plus qu’à l’étude, à savoir le recentrage en 2015 de la production des Peugeot 2008, Citroën C4 et DS 4 sur une seule ligne (celle de la 2008), et la modernisation dans le même temps de l’autre ligne pour l’accueil d’un véhicule de la plateforme EMP2.
Au même moment, lors de la présentation des résultats financiers du groupe à Paris, le président du directoire de PSA, Philippe Varin, était bien plus direct et annonçait « une seule ligne de production à Mulhouse pendant la modernisation en 2015 ».
Une fois la ligne de production modernisée et équipée de la plateforme EMP2, la question qui se pose est bien de savoir ce que deviendra la ligne restante. Par plateforme, on appelle la base des véhicules, celle baptisée EMP2 ( Efficient modular platform ) équipant déjà les usines de Sochaux (pour la fabrication de la 308) et de Vigo, en Espagne (pour le nouveau C4 Picasso). Sauf que la plateforme EMP2 est destinée aux véhicules des segments C et supérieurs et pas aux modèles petits ou moyens traditionnellement dévolus à Mulhouse (lire ci-dessous). Le risque est donc réel que le site haut-rhinois, avec une seule ligne équipée de la plateforme EMP2, ne soit plus qu’un site d’appoint du voisin sochalien. « Je ne sais pas ce que cela veut dire » , a répondu, vendredi dernier, Corinne Spilios sur ce point.
« Pas une surprise »
En attendant, les travaux, entraînant le gel d’une ligne, sont donc actés selon un scénario qui n’a surpris aucun représentant syndical. « Ce n’est pas une surprise, au regard de l’objectif du groupe d’un taux de 100 % d’utilisation des capacités de production. Nous ne sommes pas étonnés » , analyse Laurent Gautherat, responsable de la CFE-CGC, qui ajoute : « Plusieurs points positifs sont cependant à relever puisqu’on n’arrête pas la ligne définitivement, mais pour la moderniser. Pendant ce temps, on garde la fabrication de nos trois véhicules et on ne perd pas de volumes. Par contre, cela aura pour conséquence la création d’une équipe de nuit » , rappelle Laurent Gautherat.
« Cet arrêt de la ligne C4/DS4 est soi-disant ‘‘temporaire’’. Même si un lancement devait effectivement se faire ensuite (plateforme EMP2, celle de la DS4), quel avenir pour l’autre ligne de montage, celle de la 2008, lorsque ce modèle aura trois ans de production derrière lui ? », s’interroge Julien Wostyn, délégué CGT, pour qui « c’est sans doute la première étape d’un passage en monoflux à plus long terme. Ce discours sur la modernisation et la pérennité du site, la direction PSA l’avait déjà tenu il y a quelques années à Aulnay, avant le passage en monoflux de cette usine en juin 2008. On connaît la suite. »
« Nous serons attentifs à ce que l’emploi et les conditions de travail soient préservés avec cette nouvelle organisation » , souligne le secrétaire du syndicat FO, Michel François. Robert Calvet (CFDT) « a quand même des craintes » et demande « un calendrier sur cette modernisation du système 1 au plus vite et des modalités précises de l’organisation du travail sur la ligne restante ». « Même si le monoflux sur le site de Mulhouse n’est pour l’instant qu’un projet, de nombreuses questions se posent, notamment sur l’impact des effectifs, et l’inquiétude des salariés est bien réelle avec toutes ces annonces successives » , indique, pour sa part, Laurence Navarro, responsable de la CFTC.

A lire aussi



PSA : « De retour dans la course » (http://www.lalsace.fr/actualite/2014/02/20/psa-de-retour-dans-la-course)
Avec Dongfeng, des liens renforcés (http://www.lalsace.fr/actualite/2014/02/20/avec-dongfeng-des-liens-renforces-avec-dongfeng-des-liens-renforces)
Un déficit de 2,3 milliards (http://www.lalsace.fr/actualite/2014/02/20/un-deficit-de-2-3-milliards)



Source : lalsace.fr

soleron
20/02/2014, 20:02
https://www.facebook.com/Citroen.France/photos/a.104621719612141.8605.103666283041018/593026027438372

soleron
21/02/2014, 18:34
PSA va transférer hors de France la production de ses petites voitures

AUTOMOBILE
http://static.latribune.fr/article_page/337570/208.png
La Peugeot 208
Faire des petites voitures comme les Citroën C3 ou Peugeot 208 en France n'est pas compétitif, affirme le groupe automobile. La production partira à terme vers l'Europe de l'est.SUR LE MÊME SUJET

Dongfeng, le nouvel allié de PSA, est un puissant groupe public chinois... très ambitieux (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140219trib000816118/dongfeng-le-nouvel-allie-de-psa-est-un-puissant-groupe-public-chinois-tres-ambitieux.html)
PSA officialise sa grande alliance avec le chinois Dongfeng et... l'Etat français (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140219trib000816104/psa-officialise-sa-grande-alliance-avec-le-chinois-dongfeng-et-l-etat-francais.html)
Carlos Tavares, un pilote de course pour faire gagner PSA (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140218trib000816012/carlos-tavares-un-pilote-de-course-pour-faire-gagner-psa.html)
Succès chez PSA: déjà 100.000 Peugeot 2008 produites (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140217trib000815792/succes-chez-psa-deja-100.000-peugeot-2008-produites.html)



PSA (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140219trib000816104/psa-officialise-sa-grande-alliance-avec-le-chinois-dongfeng-et-l-etat-francais.html)se rend à l'évidence. Il ne peut continuer à produire des petits véhicules dans l'Hexagone."Faire des voitures généralistes de segment B (ndlr: petites Citroën C3, Peugeot 208) en France n'est pas compétitif", martèle Philippe Varin, président du directoire (sortant) de PSA. "Les futurs modèles du segment B 'mainstream' (généralistes) seront construits hors d'Europe occidentale", a-t-il souligne mercredi lors de la présentation des résultats financiers du consortium automobile. On s'y attendait.


Délocalisation vers la Slovaquie

Le dirigeant a certes précisé que PSA (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140218trib000816012/carlos-tavares-un-pilote-de-course-pour-faire-gagner-psa.html)pouvait "continuer à produire des petites voitures 'premium' comme la remplaçante de la DS3" dans les usines hexagonales. Après l'arrêt des petites Citroën C3 à Aulnay en octobre dernier, Poissy est le site aujourd'hui dédié en France aux petits modèles du groupe PSA. Il va d'ailleurs prochainement passer de deux à une seule ligne d'assemblage. Mais les prochaines Citroën C3 risquent d'être produites à Trnava, en Slovaquie, où la firme aux chevrons fabrique déjà les dérivés minispaces C3 Picasso et une partie des Peugeot 208. La toute nouvelle C4 Cactus, sur la même plate-forme que la C3, est d'ailleurs assemblée à Madrid, en Espagne.

Renault a déjà délocalisé la majorité de ses Clio IV à Bursa, en Turquie, où est par ailleurs produite exclusivement sa version break. Volkswagen fabrique quant à lui ses petites Polo en Espagne, et non en Allemagne. Toyota continue certes de produire, dans des conditions rentables selon lui, les Yaris à Valenciennes en France. Mais son site du Nord est bien plus compétitif, car construit récemment et fonctionnant avec du personnel jeune. Ce qui n'est pas le cas des anciennes usines françaises de PSA et Renault. En outre, la mécanique des Toyota provient d'Europe de l'est !

C'est un fait : PSA (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140214trib000815498/psa-peugeot-citroen-les-dessous-de-l-operation-de-sauvetage.html)réalise une part trop importante de ses véhicules en France, soit encore un tiers de sa production totale, contre 18% pour Renault. Or, le coût horaire en France est de 35 euros environ, contre 20-22 en Espagne et 10 en Slovaquie. Sur un petit véhicule à prix serrés, la marge est importante. Et on retrouve le même différentiel sur les composants produits à proximité par les fournisseurs.


Un million de voitures en France par an

Il faudra donc produire des véhicules d'autres segments plus rémunérateurs en France, pour compenser le manque à gagner d'un transfert de fabrication des C3-208 hors de l'Hexagone à terme. Carlos Tavares, le nouveau patron opérationnel des activités automobiles de PSA, a en effet assuré que "le groupe respectera scrupuleusement le contrat social" signé l'an dernier avec les syndicats en France.

"Il y a un potentiel d'efficacité en Europe avec des grandes possibilités d'amélioration", a-t-il plaidé. PSA s'est engagé à produire un million de véhicules en France à l'horizon 2016. Ce qui représente un simple maintien des niveaux des deux dernières années. L'an passé, PSA a produit 939.483 unités dans l'Hexagone.... contre 1,88 million en 2005! Philippe Varin a rappelé que le groupe PSA allait (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140127trib000812076/psa-affirme-etre-l-un-des-constructeurs-les-plus-rentables-en-europe.html) lancer "d'ici à 2016 d'au moins un nouveau modèle dans chacune de ses usines de montage en France". Il affirme également son engagement à "investir 1,5 milliard d'euros en France sur la période 2014 - 2016".

Source : latribune

soleron
24/02/2014, 18:40
NOUVELLECITROËN C1,PRENDRE LA VILLE DU BON CÔTÉ

http://presse.citroen.com/typo3temp/pics/83bce5934f.jpg (http://presse.citroen.com/index.php?eID=tx_cms_showpic&file=uploads%2Fpics%2FCL_14.003.024_01.jpg&md5=cc73912dee7c91414b90425bb68dac3fabcf28b0&parameters[0]=YTo0OntzOjU6IndpZHRoIjtzOjQ6IjUwMG0iO3M6NjoiaGVpZ 2h0IjtzOjM6IjUw&parameters[1]=MCI7czo3OiJib2R5VGFnIjtzOjI0OiI8Ym9keSBiZ0NvbG9yP SIjZmZmZmZmIj4i&parameters[2]=O3M6NDoid3JhcCI7czozNzoiPGEgaHJlZj0iamF2YXNjcmlwd DpjbG9zZSgpOyI%2B&parameters[3]=IHwgPC9hPiI7fQ%3D%3D)

A l’occasion du salon de Genève, CITROËN présente en première mondiale, la nouvelle CITROËN C1 destinée à renouveler un best-seller vendu à plus de 760 000 exemplaires depuis son lancement en 2005. Pétillante et décomplexée, cette nouvelle citadine, proposée en versions 3 portes et 5 portes, se dévoile également sous une nouvelle silhouette découvrable, appelée Airscape.

Avec sa forte personnalité, la nouvelle CITROËN C1 se remarque et se démarque. Elle apporte une réponse optimiste aux besoins de mobilité urbaine et s’inscrit dans le renouveau de CITROËN.

La nouvelle CITROËN C1, c’est :- plus de design avec une silhouette énergique et une face avant enjouée au regard espiègle, apporté par le traité de ses projecteurs.

Ses versions biton et ses intérieurs colorés soulignent son caractère fort et sa joie de vivre. Nul doute, elle fait clairement partie de la famille des nouvelles CITROËN.

Avec son style unique et sa « bouille » irrésistible, elle attire l’attention dès le premier regard;- plus de confort avec du bien-être au quotidien, grâce à ses dimensions compactes (seulement 3,46 m), son agilité et sa maniabilité (avec un rayon de braquage de 4,80 m) qui lui permettent de se faufiler partout.

C’est aussi un confort de suspension au meilleur niveau et une tenue de route irréprochable ;
- plus de technologies utiles pour se faciliter la vie, avec des équipements simples d’utilisation tels qu’une tablette tactile 7’’, ou encore la technologie Mirror Screen qui permet de dupliquer et de piloter les applications de son smartphone depuis la tablette tactile.

La nouvelle CITROËN C1 peut également être dotée d’un système d’accès et de démarrage mains libres, d’une caméra de recul, ainsi que de l’aide au démarrage en pente, pour plus de sérénité;
- un budget maîtrisé, avec une masse contenue (840 kg) associée à des motorisations essence de dernière génération qui lui permettent de se placer au meilleur niveau de son segment en termes de consommation* et d’émissions de CO2*.

Source : CITROEN

blacktom71
24/02/2014, 19:59
Bon alors visiblement ils l'ont DSisée. Les leds à l'avant me gênent un peu (ils parlaient de mieux différencier les gammes C et DS et là c'est pas gagné). Et les feux arrière ressemblent pas mal à ceux de la DS3.

Images officielles:

10378

10379

10380

Anonyme
24/02/2014, 20:33
Bon alors visiblement ils l'ont DSisée. Les leds à l'avant me gênent un peu (ils parlaient de mieux différencier les gammes C et DS et là c'est pas gagné). Et les feux arrière ressemblent pas mal à ceux de la DS3.

Images officielles:

10378

10379

10380

t'inquièdes s'est la version Rrrrrrrrrrr à 53.000.- dispo seulement dans le fameux DSmachintrucworld :p

mdr

blacktom71
24/02/2014, 20:38
Ouai lol. Ah et le hayon noir, c'est la mode en ce moment depuis la VW UP! Entre la Twingo 3, Les nouvelles C1 et 108...

Anonyme
24/02/2014, 20:52
Heu s'est pas noir s'est carbon fuschia :p

T'as pas vu les rétro rouge Racing beh sa fais d'un coups 25 chevaux de + sans reprog...

:D

Estelle
24/02/2014, 20:56
T'as vu où le fuschia ???

Envoyé de mon Acro S fuchsia avec tapatalk

Anonyme
24/02/2014, 20:58
Beh s'est fuschia pale .... regardes le dernier post de soleron (stef) pour les intimes :p

Estelle
24/02/2014, 21:03
Je vois ça rouge orangé moi

Anonyme
24/02/2014, 21:37
mdr

novaescorpion
24/02/2014, 22:09
Heu s'est pas noir s'est carbon fuschia :p

T'as pas vu les rétro rouge Racing beh sa fais d'un coups 25 chevaux de + sans reprog...

:D


:desmalades: :mrgreen:

Alex59
24/02/2014, 22:44
Il y avait eu une série limitée de 107 avec rétro et bande rouge, l'idée est reprise sur cette nouvelle C1, sauf les bandes.
C1 que je trouve plutôt réussi (en comparaison avec une Kia Picanto vraiment sympa et super bien équipée)
Et une C1, donc Citroën de la gamme C, classique, vendue sûrement autour de 10000 € et bien mieux équipée qu'une Citroën DS3, de la gamme DS se voulant premium, valant 20000€ et moins bien équipée (pas de démarrage en pente, accès main libre, connectivité bluetooth réduite...). Faudra un jour qu'on m'explique le fonctionnement du marketing chez Citroën....!

blacktom71
24/02/2014, 22:53
La DS3 a déjà quelques années voilà d'où ça vient et c'est pareil dans plein de domaines. Le plus flagrant c'est pour les appareils photos. Prends un Canon 7D vendu 1400 euros et figurant en gamme pro, et bien actuellement il est plus cher et moins bien équipé que le 70D qui est dans la gamme en dessous et moins cher. Ca vient simplement du fait que le 7D a déjà 4 ou 5 ans quand le 70D a tout juste 1 an.

Pierre.13
24/02/2014, 23:30
Ouai lol. Ah et le hayon noir, c'est la mode en ce moment depuis la VW UP! Entre la Twingo 3, Les nouvelles C1 et 108...

C'était DEJA sur les anciennes C1 avant la UP :)

Alex59
24/02/2014, 23:37
La DS3 a déjà quelques années voilà d'où ça vient et c'est pareil dans plein de domaines. Le plus flagrant c'est pour les appareils photos. Prends un Canon 7D vendu 1400 euros et figurant en gamme pro, et bien actuellement il est plus cher et moins bien équipé que le 70D qui est dans la gamme en dessous et moins cher. Ca vient simplement du fait que le 7D a déjà 4 ou 5 ans quand le 70D a tout juste 1 an.

Je suis d'accord mais dans ce cas, il faut faire évoluer le produit rapidement comme le font certaines marques. Ne pas attendre un restylage ou une nouvelle version. C'est bien gentil des nouveaux stickers roses mais personnellement je m'en fous, je préférerai avoir un accès et démarrage main libre de série, un système de parking automatique (non pas que ce soit utile mais cela existe chez PSA)...

blacktom71
25/02/2014, 00:14
Oui mais si l'auto n'est pas étudiée à la base pour recevoir ce genre de technologie, c'est difficile de le faire plus tard. Et pour le renouvellement ils doivent déjà amortir le modèle en cours de vente pour penser au prochain. Citroën prépare déjà la DS3 II pour contrer la nouvelle Mini, ça sera vite corrigé je pense. La DS3 est sur une base de C3 et s'est vendue bien plus qu'espéré en aussi peu de temps donc je pense qu'il ont la possibilité d'écourter la durée de vie de l'auto.

Sinon pour en revenir à cette C1 elle est déjà bien plus sympa que sa cousine 108!

soleron
25/02/2014, 19:17
L'image de Peugeot s'améliore, pas celle de Renault ni de Citroën

EXCLUSIF
http://static.latribune.fr/article_page/185572/peugeot-308-ii.png
Peugeot 308
Alain-Gabriel Verdevoye | 25/02/2014, 15:37 - 715 motsL'image de Peugeot s'est améliorée nettement en France, selon une enquête annuelle réalisée par le groupe Motor Presse auprès de 208.900 lecteurs de magazines automobiles dans quinze pays. Malheureusement, ce n'est pas (encore) le cas hors de l'Hexagone. Renault et Citroën font des scores assez médiocres.SUR LE MÊME SUJET

Après la Peugeot 108, Citroën dévoile sa mini-citadine, commercialisée en juin 2014 (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140224trib000816837/apres-la-peugeot-108-citroen-devoile-sa-mini-citadine-commercialisee-en-juin-2014.html)
Succès chez PSA: déjà 100.000 Peugeot 2008 produites (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140217trib000815792/succes-chez-psa-deja-100.000-peugeot-2008-produites.html)
Citroën donne le coup d'envoi de sa voiture simple, originale et économique (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140205trib000812635/citroen-donne-le-coup-d-envoi-de-sa-voiture-simple-originale-et-economique.html)
Renault présente jeudi un nouveau plan stratégique... après avoir raté ses objectifs (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140212trib000815025/renault-presente-jeudi-un-nouveau-plan-strategique-apres-avoir-rate-ses-objectifs.html)


NEWSLETTERSuivez toute l'actualité :
Industrie & Services OK
L'image de Peugeot (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140224trib000816837/apres-la-peugeot-108-citroen-devoile-sa-mini-citadine-commercialisee-en-juin-2014.html)s'améliore fortement en France. Mais ce n'est pas le cas pour celle des deux autres marques tricolores Citroën et Renault, selon l'enquête annuelle réalisée par le groupe allemand Motor Presse auprès de 208.900 lecteurs de magazines automobiles dans quinze pays, dont 13.000 en Espagne, 14.900 en France, 33.200 en Chine, 115.200 en Allemagne.
Dans la dernière étude, que nous nous sommes procurée, 27% des lecteurs français de l'Automobile Magazine (groupe Motor Presse) ont ainsi cité spontanément Peugeot (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140217trib000815792/succes-chez-psa-deja-100.000-peugeot-2008-produites.html)dans l'item "j'aime la marque" (19% l'an dernier), 15% pour l'item "fiabilité" des véhicules (11% auparavant), 26% pour le "rapport qualité-prix" (18% précédemment).
Pas terrible en Allemagne

Les lecteurs possédant une Peugeot ont été encore plus positifs, puisque 33% d'entre eux citent la firme au lion pour la fiabilité (24% il y a un an), 48% pour le rapport qualité-prix (38% l'année précédente). 58% affirment aimer la marque (contre 48%). Cocorico. Hélas, Citroën et Renault se classent en revanche médiocrement et affichent des résultats stables dans l'Hexagone.
Si les résultats de Peugeot (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140218trib000815926/psa-l-entree-de-dongfeng-avalisee-par-la-famille-peugeot.html)en France sont très prometteurs, ce n'est pas terrible hors de l'Hexagone! La marque est globalement mal notée à l'étranger, tout comme les deux autres labels tricolores. En Allemagne, les scores sont plutôt mauvais, ce qui était attendu, vu l'image déplorable - en partie à tort - des produits "made in France" auprès des clients germaniques. Les allemands leur reconnaissent toutefois un certain rapport qualité-prix qui les met dans la moyenne des marques étudiées sur cet item. Déjà ça.
En Espagne, les marques françaises sont aussi mal jugées pour la fiabilité, où 9% seulement des lecteurs ayant participé à l'enquête citent Citroën sur cet item et 5% à peine Peugeot. La qualité de finition n'est pas non plus appréciée. Mais Citroën sauve l'honneur en remportant la palme pour le rapport qualité-prix. On remarque que c'est un item sur lequel les voitures tricolores sont généralement considérées comme crédibles. En Pologne, c 'est une vraie Bérézina.
Au Brésil et en Chine, ce n'est pas mieux

Au Brésil, ce n'est pas mieux, Renault apparaissant comme synonyme de fiabilité pour 6% des personnes consultées, Citroën 5%, Peugeot 4% seulement. Heureusement, ici aussi, Renault est assez bien placé pour le rapport qualité-prix. En Chine, où PSA (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140219trib000816104/psa-officialise-sa-grande-alliance-avec-le-chinois-dongfeng-et-l-etat-francais.html)fut l'un des pionniers avec Volkswagen, ce n'est pas la joie non plus, les pourcentages variant de 5% seulement pour Citroën à 6% pour Peugeot sur le critère de fiabilité des véhicules.
Certes, cette étude est à relativiser. Elle est essentiellement centrée sur les images de marque, donc les réputations (justifiées ou pas). Il y a donc une bonne part de subjectivité. En plus, elle ne tient compte que des avis de passionnés de l'automobile, puisqu'il s'agit de lecteurs de la presse spécialisée... Il n'empêche.
Si, au sein de l'étude, on ne prend en compte que les seuls possesseurs d'un véhicule de la marque, censés réagir en connaissance de cause, on s'aperçoit que les notes attribuées aux tricolores ne sont pas meilleures... en-dehors de France. Aïe. En Allemagne, les trois marques hexagonales sont parmi les dernières, en bas du classement pour la fiabilité des véhicules, en (mauvaise) compagnie de Fiat (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140106trib000807985/avec-chrysler-fiat-va-devenir-de-moins-en-moins-italien.html), Alfa Romeo et Chevrolet (GM).
Lexus, champion outre-Rhin pour la fiabilité

On dira certes que les allemands sont nationalistes. Sauf que ce n'est pas totalement vrai. Outre-Rhin, les voitures jugées les plus fiables sont en effet les ... Lexus (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20131118trib000796338/lexus-label-luxueux-de-toyota-vise-des-ventes-recordhellip-mais-encore-loin-de-bmw.html)nippones (groupe Toyota), devant les Audi et Mercedes. En Chine, les possesseurs de voitures de la marque classent certes Peugeot et Citroën dans la moyenne, en Espagne dans la moyenne basse. Mais, en Pologne ou au Brésil, les labels tricolores sont... lanterne rouge.
Il y a encore du travail. Mais l'amélioration spectaculaire des résultats de Peugeot en France prouve que rien n'est jamais joué. La qualité réelle - à confirmer avec le temps - des toutes dernières productions françaises (Renault Clio IV, Peugeot 308) devrait aider à bonifier sensiblement l'image ternie des voitures tricolores. Mais les réputations ont la vie dure, surtout si elles sont mauvaises.

Source : latribune

soleron
25/02/2014, 19:31
PSA Peugeot-Citroën : état de santé dans le Nord - Pas-de-Calais, bastion historique du groupe



Alors que PSA prépare sa révolution culturelle avec l’entrée au capital du chinois Dongfeng et de l’État français, il est bon de rappeler la forte présence industrielle de la marque au lion dans notre région. Trois usines lui sont directement rattachées.


http://static1.lavoixdunord.net/sites/default/files/imagecache/vdn_photo_principale_article/articles/ophotos/20140225/86957446_B972098582Z.1_20140225084007_000_GSG20RUF A.4-0.jpg








http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif (http://memorix.sdv.fr/5c/www.lavoixdunord.fr/infoslocales/eco/home_articles/1994413589/Position1/default/empty.gif/574b4a58623145665153594144653955)
Sevelnord (Hordain)


Créée en 1992 à l’issue d’un partenariat entre Peugeot et Fiat, la Société européenne de véhicules légers du Nord (Sevelnord), est définitivement passée dans le giron de Peugeot depuis le retrait du partenaire italien en 2012. En juillet de cette même année, c’est à Sevelnord que fut signé le premier accord de compétitivité de l’industrie automobile française. Sevelnord emploie 2300 salariés et a assemblé, en 2012, 74700 véhicules. Le site assemblait jusque-là cinq modèles distincts de monospaces et véhicules utilitaires légers pour Peugeot, Citroën et Fiat (dont les Jumpy et Expert). Depuis 2013, le Toyota ProAce construit sur la base Peugeot Expert - Citroën Jumpy est assemblé à Sevelnord, qui doit démarrer prochainement la fabrication du futur petit utilitaire Peugeot - Citroën (nom de code K zéro).


Française de mécanique (Douvrin)


Créée en 1969, la Française de mécanique était jusqu’en novembre détenue à parts égales par Peugeot et Renault. Les deux constructeurs ont échangé leurs participations croisées dans la FM et chez STA à Ruitz. La Française de mécanique est désormais filiale à cent pour cent de PSA. Avec 3250 salariés, la FM fabrique des moteurs essence et diesel. L’usine s’est notamment vu confier la fabrication de deux nouveaux moteurs pour PSA à partir de 2017 : les prometteurs 3-cylindres et 4-cylindres dernière génération (640000 pièces à fabriquer par an).


UMV (Valenciennes)


Entrée en activité en 1981, l’Usine mécanique de Valenciennes est une filiale à cent pour cent de PSA où elle emploie 2300 salariés. En 2012, 1,39million de boîtes de vitesses (mécaniques et automatiques) y ont été produites. D’ici à 2016, 101millions d’euros vont y être investis pour réaliser la MB6, boîte de vitesses manuelle nouvelle génération.


Et sur le plan commercial?

Concernant Peugeot, 18 740 voitures neuves au lion ont été immatriculées en 2013 dans le Nord-Pas-de-Calais (source service communication Peugeot). Le réseau Peugeot s’appuie dans notre région sur une filiale et cinqgros concessionnaires possédant souvent plusieurs sites de vente (parfois également concessionnaires Citroën). La filiale Peugeot est celle de Lille Carnot avec sixpoints de vente ayant écoulé 5900 véhicules neufs en 2013.
Les cinq concessionnaires sont : le groupe Guidez (Cambrai, Arras, Caudry) avec 2100 véhicules neufs vendus ; le groupe Dubois (Armentières, Béthune, Boulogne-sur-Mer, Bruay-La Buissière, Calais, Douai, Dunkerque, Hazebrouck), 6500 véhicules neufs ; la concession de Saint-Omer (540 véhicules) ; à Berck-sur-Mer, le groupe Paillard vend 800 véhicules ; enfin, le groupe Mariscal (cinq points de vente à Hénin-Beaumont, Loison-sous-Lens, Valenciennes, Denain et Maubeuge), vend 2900 véhicules neufs.
Concernant la marque Citroën, il s’est immatriculé, en 2013, 10869 Citroën neuves (véhicules particuliers et utilitaires) dans le Nord et 5238 dans le Pas-de-Calais. Le réseau compte dans le Nord seize concessions et cinquante-six agents Citroën, dans le Pas-de-Calais huit concessions et vingt-sixagents. J.-M. P.

Le génie industriel est passé par Lille

Les Peugeot sont patrons depuis 1810 et à l’origine de l’une des plus belles aventures industrielles françaises... en passant par Lille. La grande histoire familiale le rappelle, la saga est née dans l’Est de la France, au pays protestant de Montbéliard où deux frères montent des affaires à succès dans le textile et la métallurgie. La première révolution industrielle roule pour eux et un empire commence à se forger avec Jules et Emile. Le premier invente scies, tondeuses, moulins, corsets, crinolines... Le second marque le paternalisme social qui fidélise ses ouvriers en encadrant fortement leur vie.
Les pères fondateurs sont très complices mais leurs fils ne s’entendent pas. L’un d’eux, Armand, rapportera la bicyclette de Leeds, en Angleterre. Les fameux cycles Peugeot sont nés avec les premiers vélos dès 1885. Armand est un fou de technique, un véritable ingénieur. C’est lui qui travaillera le premier sur le quadricycle et qui s’intéressera de près à l’énergie dont le véhicule a besoin. Electricité ? Pétrole ! Vapeur ? Essence. Avec Panhard et Daimler, Peugeot devient grâce à lui l’une des trois maisons industrielles à lancer en 1890 les premières automobiles à essence au monde. Contrairement à son cousin Eugène, austère et rigoriste gardien du temple dans le Doubs, Armand rêve d’automobiles.


Le premier diesel est né dans le Nord


La scission est inévitable. Elle a lieu en 1896 et donne naissance à la SA des Automobiles Peugeot dont la direction s’installe à Lille pour y faire travailler 400 ouvriers sous l’enseigne de la Compagnie LIlloise de moteurs (CLM). C’est cette usine qui en 1928 lancera le tout premier moteur diesel. L’industrie automobile s’emballe. Aux Etats-Unis, Henri Ford invente la production de masse d’objets de consommation courante. A cette époque, Armand Peugeot garde une longueur d’avance et c’est comme ça, la France fait la course en tête dans un secteur de plus en plus concurrentiel. On compte 619 constructeurs en France au tout début du vingtième siècle et dix mille voitures pétaradent fièrement sur les routes nationales. EN 1938, on recense 17 modèles conçus et fabriqués à Lille-Fives, de 4 à 500 CV. La CLM devient la Compagnie Générale de Moteurs en 1942, avant Indenor en 1955, Peugeot Citröen Moteurs en 1992 et sa douloureuse fermeture en 1997 après avoir connu un âge d’or à près de 3 000 salariés...

YANNICK BOUCHER

Source : lavoixdunord

Alex59
25/02/2014, 21:48
Merci Stef pour cet article intéressant.
L'usine PCM a fermé en 1997 mais depuis le début de la décennie 90. Les salariés ont été mutés à la FM ou à Sevelnord.
D'ailleurs l'ouverture de la FM a été anticipée en vue d'une fermeture quasi certaine des mines de Charbon.

soleron
26/02/2014, 08:46
De rien alex

"Envoyé depuis mon GT-I9300 avec Tapatalk"

soleron
26/02/2014, 19:43
Peugeot et Citroën vont lancer des voitures équipées de 'MirrorLink'


http://images18.levif.be/images/resized/400/054/097/918/8/250_0_KEEP_RATIO_SHRINK_CENTER_FFFFFF/image/4000540979188.jpg

PSA (Peugeot et Citroën) va incorporer le système d’infotainment (infos/loisirs) MirrorLink dans de nouvelles voitures: une façon d’afficher l’écran de votre smartphone sur le tableau de bord de votre véhicule.

Les constructeurs automobiles Peugeot et Citroën (PSA) vont présenter au salon de Genève deux voitures équipées du système d’infotainment MirrorLink. Ils entendent ainsi être parmi les premiers à intégrer MirrorLink dans leur chaîne d’assemblage. Voilà ce qu’a annoncé le Car Connectivity Consortium au Mobile World Congress. L’on ne sait cependant pas encore de quels modèles de voiture il s’agit précisément: PSA garde cette primeur pour le Geneva International Motor Show.

L’on procède à des démonstrations de MirrorLink notamment sur le stand de HTC, mais ici en combinaison avec une Volkswagen. MirrorLink est une manière de… refléter l’écran de votre smartphone sur le tableau de bord de votre voiture. Via MirrorLink, vous pouvez ensuite commander votre smartphone dans le véhicule. “Ces quatre derniers mois, l’on observe une nette croissance de la disponibilité de produits équipés de MirrorLink”, déclare Alan Ewing du Car Connectivity Consortium. Lors du Mobile World Congress, ce dernier a organisé du reste aussi un DevCon, où l’on a débattu de la connectivité entre les voitures et les smartphones.

Source : datanews

Pierre.13
26/02/2014, 20:39
C1 & 108

ça a été clairement dit dans le com' de presse de ces deux modèles...

soleron
27/02/2014, 21:03
Lieu-Saint-Amand – Hordain : PSA augmente la cadence, la production repart


PSA Peugeot Citroën a annoncé, ce jeudi, une hausse de sa production de voiture au cours du premier semestre dans son usine de Sevelnord. Les deux jours chômés instaurés pour le premier semestre sont donc supprimés. Une légère hausse de la cadence va faire passer la production de véhicules à 372 par jour contre 364.

http://static1.lavoixdunord.net/sites/default/files/imagecache/vdn_photo_principale_article/articles/ophotos/20140227/979577102_B972120354Z.1_20140227173813_000_G1K21DS LR.1-0.jpg

http://memorix.sdv.fr/RealMedia/ads/Creatives/SDV_LVDN/SITURV-VA-PC-EXCLU-240214/pixels10595661151549.png/1392887266 (http://memorix.sdv.fr/5c/www.lavoixdunord.fr/infoslocales/dena_articles/L46/1626386960/Position1/SDV_LVDN/SITURV-VA-PC-EXCLU-240214/pixels10595661151549.html/574b4a58623145665153594144653955)
En ces périodes de tristesse économique, c’est une petite bonne nouvelle qui a été confirmée jeudi matin lors du comité d’entreprise ordinaire de l’usine Sevelnord de Lieu-Saint-Amand – Hordain.
Une petite embellie saisonnière de 1 500 voitures supplémentaires (1 000 utilitaires, le reste de monospaces) va entraîner, sur le site PSA du Denaisis, une légère augmentation de cadence à partir du 1er avril : on va passer de 364 véhicules/ jour à 372. Les deux jours chômés qui étaient initialement programmés au cours du premier semestre (mars à août) sont supprimés.

Par contre, pour faire face à ce petit surcroît de production, des séances supplémentaires de travail le samedi – sept au total – sont inscrites au calendrier : un courant mars, les autres, s’échelonnant entre avril et juin, seront confirmés lors des prochains comités d’entreprise.

Source : lavoixdunord

soleron
28/02/2014, 18:20
Citroën produira en Espagne 40 % des véhicules qu’il y vendra cette année


Citroën produira en Espagne 40 % des véhicules qu’il y commercialisera cette année, a assuré Alfredo Vila, directeur général de Citroën España. "Il estime par ailleurs que le marché espagnol, qui a atteint 720 000 unités en 2013, progressera de 11 % environ cette année. "C’est un volume encore très faible par rapport au revenu par habitant, à la population et au nombre d’usines installées. Le potentiel du marché est de 1 million d’unités par an. Nous espérons l’atteindre en 2016", a indiqué M. Vila. (EL MUNDO 27/2/14)

Source : ccfa

soleron
02/03/2014, 12:02
Coyote devient partenaire des constructeurs automobiles










http://www.lefigaro.fr/medias/2014/03/02/PHO58a113f2-9eb3-11e3-a998-991748375353-805x453.jpg

Intégré au tableau de bord de certains modèles, le système d'informations routières compte élargir son public.








Être averti de la présence de radars, d'un bouchon ou d'un accident sera possible en consultant l'écran du tableau de bord de sa voiture. C (http://plus.lefigaro.fr/tag/coyote) oyote, (http://plus.lefigaro.fr/tag/coyote) pionnier de la détection de radar et désormais fournisseur d'informations routières en temps réel, sera intégré au tableau de bord des nouvelles Citroën C1, Peugeot 108, Volkswagen Polo et Scirocco. Il s'agit des premiers modèles à proposer la technologie MirrorLink. Celle-ci reproduit l'interface d'un smartphone sur l'écran de sa voiture, afin d'utiliser des applications certifiées par le consortium MirrorLink. Celui-ci, qui réunit constructeurs (PSA, Volkswagen, Honda, Hyundai, Kia, Toyota et Mercedes), opérateurs de téléphonie mobile et fabricants de smartphones.

«Nous sommes très fiers d'être le premier éditeur français à être certifié MirrorLink», s'enthousiasme Didier Quillot (http://plus.lefigaro.fr/tag/didier-quillot), président de Coyote Systems. La start-up française pourra ainsi toucher de nouveaux clients. Aujourd'hui, surtout active en France et en Belgique, elle réalise environ 100 millions d'euros de chiffre d'affaires grâce à ses 850.000 abonnés qui utilisent le système avec le boîtier Coyote ou sur leur téléphone. «Il est possible de faire payer si on offre un service de qualité et fiable», estime Didier Quillot.





Croissance à deux chiffres

Il reconnaît cependant que ce modèle économique limite son marché potentiel, estimant que Coyote pouvoir être embarqué dans 10 à 15 % des 35 millions de véhicules en circulation en France. Même la modification législative de 2011 interdisant de signaler les radars à leur emplacement exact n'a pas ralenti sa croissance. Les clients sont satisfaits quand on leur indique désormais une zone où se situe le radar, de 4 kilomètres sur autoroute à 500 mètres en ville.

Après le boîtier et le smartphone, MirrorLink est le troisième vecteur de commercialisation. Surtout, les modèles intégrant cette interface s'adressent à un public beaucoup plus large que les professionnels de la route qui achètent le boîtier Coyote. Les voitures proposant MirroLink se multiplieront d'ici deux ans. Il faut sans doute compter sur deux à trois modèles, chez chaque constructeur adhérent. Il faudra cependant que les acheteurs intéressés s'abonnent à l'offre Coyote.

La certification par MirrorLink, avec la large présence géographique des constructeurs membres du consortium, rendra plus facile son expansion géographique en Europe de l'entreprise. La Pologne et l'Allemagne viennent d'être lancées. L'Italie est, elle, reprise en main. L'Espagne suivra au printemps. Ensuite, il faudra intégrer l'univers Apple. Car, MirrorLink, soutenu par Google, utilise son système d'exploitation Android. Une limite qui n'inquiète pas Didier Quillot. Il estime que Coyote, qui appartient au fonds d'investissement 21 Partners, devrait continuer à «afficher une croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires comme du nombre d'abonnés pour les deux ou trois prochaines années».

Source : lefigaro

soleron
04/03/2014, 19:45
PSA PEUGEOT CITROËN: “LE REDRESSEMENT EST AMORCÉ”: CARLOS TAVARES, DANS INTÉGRALE BOURSE - 04/03


Le 4 mars, Carlos Tavares, futur président du directoire de PSA Peugeot Citröen, s'est intéressé à la 84e édition du salon automobile de Genève, qui a ouvert ses portes mardi à la presse, dans Intégrale Bourse, avec Grégoire Favet, sur BFM Business.

Alors que l’ensemble du secteur veut croire à une reprise du marché européen, Carlos Tavares est plus prudent et table sur un marché stable. Chaque après-midi, Intégrale Bourse; suivez le tempo de la Bourse en temps réel avec Grégoire Favet et Sébastien Couasnon sur BFMBusiness, première chaîne d'informations économiques en France. Retrouvez toute l'actualité économique et financière sur BFMBusiness.com. Pour ne rien manquer de nos vidéos, rendez-vous sur:

v (http://www.bfmtv.com/video/bfmbusiness/)ideo : http://www.bfmtv.com/video/bfmbusiness/integrale-bourse/psa-peugeot-citroen-le-redressement-est-amorce-carlos-tavares-integrale-bourse-04-03-181444/

Source : bmftv

soleron
05/03/2014, 20:15
PAs vraiment une news CITROEN mais plutot de l'Ex partenaire qui a de grande vue sur le marché Européen

SALON-Opel veut devenir le numéro deux en Europe d'ici 2022


http://bourse.lesechos.fr/medias/2014/03/04/955448_1393948569_855549-1361049419-2014-chevrolet-silverado-029-medium_300x168p.jpg (http://bourse.lesechos.fr/medias/2014/03/04/955448_1393948569_855549-1361049419-2014-chevrolet-silverado-029-medium.jpg)
SALON-Opel veut devenir le numéro deux en Europe dici 2022 | Crédits photo : © General Motors

GENEVE, 4 mars (Reuters) - Opel, filiale européenne de General Motors (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-general-motors-company-bourse-nyse,XNYS,US37045V1008,GM,TICK.html), veut ravir à PSA Peugeot Citroën (http://bourse.lesechos.fr/bourse/synthese-cotation-action-peugeot-bourse-paris,XPAR,UG,FR0000121501,ISIN.html) la place de deuxième constructeur automobile en Europe d'ici 2022, a déclaré mardi Karl-Thomas Neumann, président du directoire du groupe.

"Pourquoi viser un redressement d'ici 2016 si nous pouvons aller plus loin et dire que nous voulons être le numéro deux en Europe d'ici 2022", a-t-il dit à l'occasion du salon automobile de Genève.

Karl-Thomas Neumann a ajouté que l'année 2014 serait difficile, en raison notamment des coûts associés à la fermeture programmée de l'usine de Bochum, en Allemagne (http://bourse.lesechos.fr/recherche/recherche.php?rech_infos=1&exec=1&texte=Allemagne).

Le président du directoire d'Opel a précisé que la part de marché d'Opel était ressortie à 7,4% en février, contre 7% sur l'ensemble de 2013.

Opel a dit anticiper une légère hausse du marché automobile européen cette année.

"Nous voulons croître plus vite que le marché, gagner des parts de marché", a encore déclaré Karl-Thomas Neumann. (Edward Taylor et Ilona Wissenbach, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Source : http://bourse.lesechos.fr/

soleron
07/03/2014, 07:24
De nos amis de Cforum



http://youtu.be/xvEL5XzqJiY

Anonyme
07/03/2014, 08:53
Je sens que les années à venir seront prometteuse pour la gamme DS :D

soleron
07/03/2014, 10:11
Oui

"Envoyé depuis mon GT-I9300 avec Tapatalk"

soleron
07/03/2014, 18:53
PSA et GM: le début de la suite





http://images.caradisiac.com/logos/7/5/3/4/177534/S5-PSA-et-GM-le-debut-de-la-suite-92966.jpg (http://images.caradisiac.com/logos/7/5/3/4/177534/S7-PSA-et-GM-le-debut-de-la-suite-92966.jpg)

Maintenant que l’avenir de PSA Peugeot Citroën est scellé et jusqu’à preuve du contraire lié au chinois Dongfeng et à l’Etat français, le groupe français peut sans doute plus facilement négocier avec ses différents partenaires. Dont General Motors 5GM), représenté en Europe par la marque allemande Opel (http://www.caradisiac.com/auto--opel/). Ce qui nous promet quelques nouveaux développements.

A ce stade, les constructeurs Opel et Peugeot (http://www.caradisiac.com/auto--peugeot/)-Citroën (http://www.caradisiac.com/auto--citroen/) ont prévu de concevoir ensemble trois futurs modèles. Toutefois, selon le patron de la marque allemande, Karl-Thomas Neumann, un quatrième modèle pourrait être ajouté à la liste.

Aussi surprenant que cela pourrait paraître compte tenu de la relation difficile ayant prévalu dans les rapports entre GM et PSA, le partenariat pourrait de nouveau être étendu. Mais quel modèle pourrait être concerné ? Si l’on se penche sur le plan produit de la marque Opel, on voit par exemple le futur grand SUV dont nous évoquions récemment l’existence (http://www.caradisiac.com/Opel-envisagerait-un-grand-SUV-inspire-du-concept-Monza-92824.htm). Reprenant le style du concept Monza dévoilé au salon de Francfort 2013, cet SUV devrait entrer en production en 2017. Le positionnement et la nature de ce futur modèle ne seraient pas sans rapport avec celui de la prochaine génération de Renault Espace attendue dès l’an prochain et qui doit être dévoilée au prochain Mondial de Paris.

Source : caradisiac

soleron
07/03/2014, 18:55
Le président de Dongfeng commente l’accord avec PSA


http://auto-infos.fr/local/cache-vignettes/L87xH121/arton5275-950e5.jpg (http://auto-infos.fr/IMG/arton5275.jpg?1394202433)
Dans un entretien publié par Le Figaro et qu’évoque la Comité Français des Constructeurs (CCFA), le président du constructeur chinois Dongfeng, Zhu Fushou, a commenté l’accord en cours de validation entre sa firme et le groupe automobile français. Il affirme que Dongfeng participera effectivement au management de PSA et prévoit de mettre en œuvre un plan de redressement, en créant des synergies en Chine, comme sur les marchés asiatiques. Il assure ensuite que sa société est prête à partager les risques de l’évolution de Peugeot-Citroën SA.

Tout comme il se souvient que le "deal" actuel survient sur la base de liens anciens. Puisque le premier accord liant les deux entités industrielles est survenu en 1992 et concernait Citroën. Tout comme est intervenu celui qui enterrinait une coopération établie via le lancement de Peugeot en Chine. L’accord entre PSA et Dongfeng sera signé le 26 mars indique enfon ce décideur, lors de la visite en France du président chinois Xi Jinping.

Source : autoinfo

soleron
07/03/2014, 19:05
Dongfeng ne va pas "manger PSA" (http://news.autoplus.fr/news/1480557/Dongfeng-Manger-Peugeot-Citro%C3%ABn-PSA-Chine)



http://img.autoplus.fr/news/2014/03/06/1480557/636%7C424%7C0fa41db837124e9e7d7a9523.jpg
Jeudi 06 mars 2014 - 14:00

Dans la presse hexagonale, le président de Dongfeng, nouvel actionnaire de PSA, s'est voulu rassurant quant à l'avenir du groupe français.
Que ceux qui s'inquièteraient de l'avenir de PSA Peugeot Citroën après l'entrée de Dongfeng (et de l’État français) au capital (http://news.autoplus.fr/news/1479028/Dongfeng-Etat-fran%C3%A7ais-Entr%C3%A9e-Capital-PSA-Peugeot-Citro%C3%ABn) du groupe automobile se rassurent: le constructeur chinois ne veut pas de mal à la firme française, bien au contraire.

"Nous n’allons pas manger PSA", a ainsi déclaré Zhu Fushou, PDG de Dongfeng, dans un entretien accordé au site du Figaro.

"C’est un grand soutien que nous apportons à PSA dans le contexte de ses difficultés actuelles. Dongfeng est prêt à partager les risques. Cela montre notre confiance en notre partenaire français", a-t-il ajouté.


"Gagnant-gagnant"

"C’est une coopération gagnant-gagnant. Ce n’est pas un achat, il s’agit d’aider PSA à retrouver la croissance", a encore martelé le dirigeant dans une interview cette fois publiée dans les colonnes de l’Est républicain, de l’Alsace et des DNA (Dernières Nouvelles d'Alsace, NDLR).

Le président chinois a également profité de ces entrevues pour révéler que c'est la famille Peugeot qui avait la première lancé l'idée d'une prise de participation. Au passage, Zhu Fushou a tenu à rappeler que les liens avec le constructeur automobile français étaient anciens puisqu'ils remontaient à 1992. Ce qui n'a pas empêché Dongfeng de s'unir aussi à Renault en 2013 (http://news.autoplus.fr/news/1477897/Chine-Co-entreprise-Dongfeng-Renault-Production)."Un très bel avenir"

"Nous avons une histoire commune très positive et je vois un très bel avenir pour Dongfeng avec les entreprises françaises", a-t-il assuré. On ne demande qu'à le croire...

Source: AFP via autoplus

soleron
07/03/2014, 19:14
Zhu Fushou: «Dongfeng ne va pas “manger” PSA»










http://www.lefigaro.fr/medias/2014/03/05/PHO8c91a6da-a490-11e3-a266-ff3ccd2443f6-805x453.jpg

Dans un entretien au Figaro, le PDG du constructeur chinois explique ce qu'il attend de l'accord qui sera officiellement conclu avec le groupe français le 26 mars.






PUBLICITÉ







LE FIGARO. - Pourquoi Dongfeng a-t-il décidé d'entrer au capital de PSA?
ZHU Fushou. -

Notre partenariat avec Peugeot-Citroën n'est pas nouveau. Notre premier accord remonte à 1992, il ne portait alors que sur Citroën. Dix ans plus tard, nous avons repensé notre coopération en lançant la marque Peugeot en Chine. Ces deux grandes marques ont une histoire dans l'automobile plus ancienne que la nôtre, nous qui avons d'abord produit des camions et des véhicules utilitaires. En 2013, Dongfeng a conclu un partenariat avec le groupe Renault (http://www.lefigaro.fr/societes/2013/12/16/20005-20131216ARTFIG00594-renault-vise-500000-ventes-en-chine.php). Cette année, nous allons très bientôt signer un accord pour entrer au capital de PSA. Nous avons une histoire commune très positive et je vois un très bel avenir pour Dongfeng avec les entreprises françaises.

Comment va se traduire concrètement le renforcement des liens entre Dongfeng et PSA?
Dongfeng prendra davantage de responsabilités et répondra aux besoins de cash de PSA. Nous participerons au management, pour changer la structure du marché et mettre en œuvre le plan de redressement de Peugeot. Et nous créerons des synergies en Chine et sur les marchés asiatiques. C'est un grand soutien que nous apportons à PSA dans le contexte de ses difficultés actuelles. Dongfeng est prêt à partager les risques. Cela montre notre confiance en notre partenaire français. Nous n'allons pas «manger» PSA.
Retrouvez l'intégralité de l'interview (http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2014/03/05/10001-20140305ARTFIG00384-zhu-fushou-dongfeng-ne-va-pas-8220manger8221-psa.php) dans Le Figaro à paraître jeudi 6 mars

Source : lefigaro

soleron
07/03/2014, 19:19
PSA vise plus de trois millions de véhicules d’ici trois à quatre ans


http://www.ccfa.fr/IMG/arton132722.jpg?1394188438

PSA Peugeot Citroën devrait pouvoir produire plus de trois millions de véhicules d’ici trois à quatre ans, a déclaré le 3 mars le futur président du directoire Carlos Tavares.

La production mondiale de PSA s’est établie à 2 833 893 véhicules en 2013, en baisse de 2,7 %. « Je pense que, sous trois-quatre ans, dépasser les trois millions est tout à fait à notre portée, d’autant plus que nous avons maintenant une gamme qui est très jeune », a expliqué M. Tavares sur Europe 1.« Dans dix ans, on peut penser qu’il y aura quatre-cinq grands groupes mondiaux - on appelle ça le club des titans -, ce sont ceux qui seront probablement dans la classe des huit à dix millions de voitures, donc on peut penser qu’on va continuer à observer un certain nombre de regroupements au sein de l’industrie automobile », a-t-il également déclaré. (REUTERS 6/3/14)

source :ccfa

soleron
12/03/2014, 06:42
La C4Cactus et la nouvelle C1 sont disponibles sur le configurateur, bon y a encore quelques bugs mais ca donne une idée

soleron
14/03/2014, 19:27
Citroën étoffe sa gamme Business +

http://www.ccfa.fr/IMG/arton133018.jpg?1394795879

Citroën a décidé d’étoffer sa gamme Business +, qui ne concerne actuellement que le C4 Picasso. Dès le mois de juin, la C5 (berline et break Tourer) sera aussi proposée dans cette version renforcée de la finition Business. « Nous pensons aussi proposer la C4 et la C4 Aircross en finition Business+ », indique Olivier Bonnet, directeur de Citroën Business.

Il n’est en outre pas impossible qu’une finition supplémentaire apparaisse chez DS, la marque envisageant également de créer une finition Executive+ chez DS.Côté réseau, Citroën estime pouvoir accroître d’une dizaine d’unités le nombre de ses Business Centers de niveau 3 en 2014 (ils sont aujourd’hui une cinquantaine sur un total de 285 Business Centers).

Ces sites se doivent notamment de compter dans leurs rangs au moins un référent VU, de proposer le service jockey, d’exposer des VU et des VE, et d’assurer une prestation d’entretien en une heure dite « Citroën Racing ».

Au niveau des seuls professionnels, la marque s’est fixé pour objectif de conserver sa deuxième place sur le marché des VU et de gagner un point sur celui des VP en 2014 (Citroën a réalisé l’an dernier 53 000 ventes de VP auprès des professionnels, en recul de 10 % sur un marché en repli de 0,5 %, ses ventes de VU ayant quant à elles atteint 55 000 unités, en baisse de 3,6 % sur un marché en baisse de 4,7 %).
« Les tarifs de nos contrats de maintenance ont été revus à la baisse de 8 % à 20 % en début d’année et notre ligne d’échappement Blue HDi va être étendue à d’autres modèles Citroën et DS », rappelle M. Bonnet.
Elle est disponible aujourd’hui sur le C4 Picasso et la DS5. Et elle le sera aussi sur le C4 Cactus. « Equipé du Blue HDi, nous estimons pouvoir en vendre 500 exemplaires par mois auprès des professionnels », conclut le directeur de Citroën Business. (JOURNALAUTO.COM 13/3/14)

Source : ccfa

soleron
14/03/2014, 19:30
PSA prépare une refonte complète de sa gouvernance


http://www.usinenouvelle.com/mediatheque/8/1/6/000146618_5.jpg
© REAA LIRE SUR LE MÊME SUJET



Snecma, SNCF, EADS, PSA... Louis Gallois, un énarque très industriel (http://www.usinenouvelle.com/article/snecma-sncf-eads-psa-louis-gallois-un-enarque-tres-industriel.N247654)
PSA sans la famille Peugeot (ou presque) (http://www.usinenouvelle.com/article/psa-sans-la-famille-peugeot-ou-presque.N233429)



INFOS REUTERS (http://www.usinenouvelle.com/infos-reuters/)
Le conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën commencera à étudier mardi prochain la gouvernance du groupe automobile de l'après-Dongfeng et à départager les candidats à la présidence du conseil, pour laquelle Louis Gallois est donné favori. "L'identité du président n'est pas le seul sujet à régler en matière de gouvernance, c'est d'une refonte complète du conseil dont il est question ici", a indiqué une source proche du dossier à Reuters.
De quinze membres actuellement, dont quatre représentant la famille Peugeot (http://www.usinenouvelle.com/peugeot/), le conseil de surveillance de PSA (http://www.usinenouvelle.com/psa/) doit être ramené à 14 administrateurs, deux pour chacun des trois grands actionnaires qui se retrouveront à parité après la prochaine augmentation de capital, six indépendants et deux représentant les salariés.
"Je pense qu'on va discuter du sujet de manière détaillée mardi prochain, de la question du futur président bien sûr mais aussi de celle des autres représentants", a déclaré à Reuters une source proche du conseil. Une autre source proche du dossier a précisé que la question ne serait pas forcément tranchée mardi, et qu'elle pourrait n'aboutir qu'en avril.

UNE REFONTE COMPLÈTE DU CONSEIL DE SURVEILLANCE
"L'identité du président n'est pas le seul sujet à régler en matière de gouvernance, c'est d'une refonte complète du conseil dont il est question ici", a-t-elle expliqué.
Selon Le Figaro de jeudi, la famille Peugeot se serait désormais ralliée à la candidature de Louis Gallois, défendue depuis le début par l'Etat.

Tous ne jugeaient pourtant pas l'ancien PDG d'EADS (devenu Airbus (http://www.usinenouvelle.com/airbus/) Group) suffisamment indépendant puisqu'il siège déjà au conseil de surveillance de PSA en tant que "membre indépendant référent (...) en lien étroit avec l'Etat", depuis que l'activité bancaire du constructeur a été sauvée fin 2012 grâce à une garantie publique de sept milliards d'euros.
"Il est clair que Louis Gallois est en tête", a confirmé une source proche de la famille. "Il a un soutien franc et affirmé de l'Etat."

Cet énarque de 70 ans a fait ses premières armes à la direction du Trésor, avant d'être directeur de cabinet à l'Industrie et à la Défense dans les années 1980, patron de la SNCF (http://www.usinenouvelle.com/sncf/) et, depuis juin 2012, commissaire général à l'investissement.
L'homme du "choc de compétitivité" s'est également employé à pacifier les relations franco-allemandes au sein d'EADS, une qualité qu'il pourra mettre à profit pour préserver le futur équilibre entre l'Etat, Dongfeng et la famille Peugeot.

UN OUTSIDER ET UN TROISIÈME HOMME
Si Louis Gallois est favori, le comité des nominations devrait soumettre au conseil la semaine prochaine un autre nom pour succéder à Thierry Peugeot, celui de Gérard Hauser.
L'ancien PDG de Nexans (http://www.usinenouvelle.com/nexans/) était soutenu jusqu'ici par plusieurs membres de la famille fondatrice qu'il connaît bien depuis ses années comme administrateur de Faurecia (http://www.usinenouvelle.com/faurecia/), dont PSA détient plus de la moitié du capital.
Gérard Hauser, 72 ans, connaît bien également Philippe Varin, président du directoire de PSA, qu'il a rencontré chez Péchiney où il a occupé plusieurs postes de responsabilité jusqu'en 1996.

Selon Le Figaro, la préférence de Dongfeng allait à un troisième homme, Philippe Varin, l'actuel président du directoire qui s'effacera le 31 mars et laissera la place à Carlos Tavares.

Parmi les autres révolutions en perspective au sein du conseil, un comité de groupe européen réuni mercredi a évoqué la possibilité, si un troisième représentant des salariés venait à être ajouté, qu'il puisse émaner d'une usine de PSA située à l'étranger, a-t-on appris de deux sources syndicales. Selon l'une d'elles, il pourrait représenter l'Espagne (http://www.usinenouvelle.com/espagne/), où PSA compte, à Vigo, sa plus grosse usine dans le monde.

La famille Peugeot devra quant à elle se mettre d'accord sur le nom des héritiers qui occuperont les sièges qu'elle conservera dans la nouvelle configuration - deux administrateurs et un censeur. Actuellement, trois cousins siègent au conseil, Thierry, Robert et Jean-Philippe Peugeot, ainsi que Marie-Hélène Roncorini, soeur de Thierry.

Source : usinenouvelle

soleron
14/03/2014, 19:42
Avec ses derniers modèles, Citroën devient une marque à... bas prix

AUTOMOBILEhttp://static.latribune.fr/article_page/341485/citroen-cactus.pngLa Citroën C4 Cactus début mars au salon de GenèveAlain-Gabriel Verdevoye | 14/03/2014, 15:45 -

La Citroën C1 sera moins chère que la Peugeot 108. Plus flagrant encore: la Citroën C4 Cactus sera disponible en version de base pour 1.450 euros de moins que sa rivale Peugeot 2008. Les prix sont comparables à ceux d'un Dacia Duster!SUR LE MÊME SUJET

Et si Dongfeng remettait en cause la nouvelle stratégie de Citroën (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140311trib000819362/et-si-dongfeng-remettait-en-cause-la-nouvelle-strategie-de-citroen.html)
Après la Peugeot 108, Citroën dévoile sa mini-citadine, commercialisée en juin 2014 (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140224trib000816837/apres-la-peugeot-108-citroen-devoile-sa-mini-citadine-commercialisee-en-juin-2014.html)
Carlos Tavares veut faire de DS une marque haut de gamme séparée de Citroën (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140219trib000816168/carlos-tavares-veut-faire-de-ds-une-marque-haut-de-gamme-separee-de-citroen.html)
Citroën donne le coup d'envoi de sa voiture simple, originale et économique (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140205trib000812635/citroen-donne-le-coup-d-envoi-de-sa-voiture-simple-originale-et-economique.html)


Malgré les dénégations officielles, Citroën (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140224trib000816837/apres-la-peugeot-108-citroen-devoile-sa-mini-citadine-commercialisee-en-juin-2014.html)devient de facto la marque moins chère du groupe PSA. La preuve: la toute nouvelle petite Citroën C1 est proposée - dans une version très spartiate sans direction assistée - à partir de... 9.950 euros. Sa soeur Peugeot 108 démarre, elle, à 10.150. Il y aura donc 200 euros de différence entre les deux véhicules quasi-identiques, tous deux co-produits avec la Toyota Aygo en République tchèque. C'est ce qui ressort des tarifs de ces micro-urbaines, que les deux marques françaises ont dévoilés alors qu'elles ouvrent les commandes. Premières livraisons en juin.


Des prix plus bas que chez Peugeot

Ce positionnement en bas de l'échelle de prix est encore plus flagrant sur la C4 Cactus (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140205trib000812635/citroen-donne-le-coup-d-envoi-de-sa-voiture-simple-originale-et-economique.html), livrable aussi en juin. Citroën a en effet également publié en début de semaine les tarifs de sa nouvelle voiture ludique, simple, économique et épurée. Premier prix ici: 13.950 euros - avec un moteur anémique et des équipements basiques.

C'est sûr: ce ne sera pas la plus vendue d'une ligne de produits qui culmine à 22.400. Il n'empêche. Moins de 14.000 euros, ce n'est vraiment pas cher pour une voiture que la firme aux chevrons veut positionner comme une compacte - le segment des Golf ou Peugeot 308! Citroën insiste d'ailleurs sur le "tarif très accessible" de sa C4 Cactus dans son communiqué.

Sa rivale directe Peugeot 2008 est à 15.400 euros, selon le configurateur internet de la firme au lion, en version de base, le Renault Captur équivalent à 15.900. Et encore Peugeot et Renault positionnent-t-ils leurs 2008 et Captur comme des petites voitures, pas comme une compacte de catégorie supérieure!

Le minispace Citroën C3 Picasso, plus petit, est disponible, lui, à partir de 16.100 euros. La berline compacte Citroën C4, elle, requiert carrément 18.550 euros. Vous avez dit descente en gamme? La C4 Cactus n'est donc in fine plus chère que de 650 euros par rapport à une petite et simple citadine Citroën C3! Les Citroën ont donc bien pour vocation à être vraiment moins chères que les Peugeot. Voire à rivaliser avec les Dacia Duster à (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140310trib000819286/les-dacia-a-bas-prix-moteur-de-renault-en-europe.html)travers des prix proches - si l'on ajoute le gros malus dont écopent les versions de base à essence des voitures roumaines! Citroën veut réellement se démarquer de sa sa lignée "premium" DS.


Dongfeng aura son mot à dire

Cette différenciation nette au sein du groupe PSA a été annoncée en février 2013. Problème: cette orientation a été définie à une époque où l'on ne parlait pas de l'entrée d'un nouvel actionnaire de l'ex-Empire du milieu. Et elle ne convient pas forcément à Dongfeng (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140311trib000819362/et-si-dongfeng-remettait-en-cause-la-nouvelle-strategie-de-citroen.html), le groupe public chinois qui devrait devenir prochainement l'un des trois actionnaires de référence du groupe PSA. "Dongfeng veut des Citroën pour le marché chinois. Le fait que les Citroën ne doivent pas concurrencer les DS n'est pas son problème", expliquait très récemment à La Tribune une source industrielle proche du dossier.

En effet, si les Peugeot et Citroën sont produites et commercialisées en Chine par une co-entreprise avec le groupe Dongfeng depuis les années 90, les DS y sont fabriquées et vendues - depuis l'an dernier - par une autre société, avec le groupe Changan, concurrent de... Dongfeng. Or, avec 14% du capital de PSA qu'il devrait s'arroger, Dongfeng "a désormais son mot à dire sur la stratégie des marques du constructeur tricolore".

Et il y a des orientations qui ne lui conviennent pas", indiquait notre informateur. "Les voitures plus simples, épurées, moins chères, nouveau territoire de Citroën, ne sont pas exactement ce qu'un client chinois attend". Et, si Citroën descend trop en gamme, "il risque de buter sur les produits propres de Dongfeng". Ca va être compliqué.

Source : latribune

soleron
14/03/2014, 19:52
Peugeot augmente sa production à Sochaux face au succès de la nouvelle 308


PARIS (Dow Jones)-- PSA Peugeot Citroën (UG.FR) a annoncé vendredi une hausse de la production sur son site de Sochaux, avec la création de 600 postes, afin de répondre au succès de sa nouvelle Peugeot 308.

Le constructeur automobile va mettre en place une équipe de nuit à partir du 2 juin. "A cette occasion, 600 postes seront créés et 450 intérimaires recrutés, le solde étant assuré par des salariés en mobilité interne", a indiqué le groupe dans un communiqué.

L'équipe de nuit est constituée pour une durée minimum de six mois et pourra se prolonger en fonction de la demande commerciale.

Lancée à l'automne 2013, la nouvelle Peugeot 308 enregistre déjà 60.000 commandes, a précisé PSA, qui estime que la production du site de Sochaux devrait encore augmenter avec l'attribution du titre de "Voiture de l'année" à la 308 et le lancement du break 308 SW.

Peugeot a par ailleurs annoncé avoir proposé aux organisations syndicales un budget global d'augmentation individuelle de 0,8% dans le cadre de son "nouveau contrat social" signé à l'automne 2013 pour renforcer sa compétitivité.
"Il n'est pas prévu d'augmentation générale des salaires. Pour autant, avec ce budget adapté aux circonstances, plus d'un salarié sur deux verra sa rémunération individuelle progresser", a indiqué le groupe dans un communiqué, à l'issue de la seconde réunion de négociation salariale annuelle.


(END) Dow Jones Newswires
March 14, 2014 05:37 ET (09:37 GMT)
© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

soleron
14/03/2014, 20:06
PSA. Deux candidats en lice pour la présidence

France - 13 Mars


http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-article-detail/public/2014/03/13/deux-candidats-en-lice-pour-la-presidence.jpg
Deux candidats sont en lice pour la présidence de PSA | AFP.



Le comité des nominations du conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën a approuvé jeudi deux candidatures, celles de Louis Gallois et de Gérard Hauser.

« Le comité va proposer ces deux candidatures au conseil de surveillance » qui les examinera lors d'une réunion mardi, a indiqué une source proche du dossier.
La présidence du conseil est actuellement occupée par un membre de la famille fondatrice du constructeur automobile, Thierry Peugeot.


Nouvelle donne

Ce dernier occupe ce poste depuis 2002 et son mandat actuel court normalement jusqu'en 2016. Mais le changement d'actionnariat prévu chez PSA, avec l'arrivée de l'État français et du groupe chinois Dongfeng (http://www.ouest-france.fr/psa-le-constructeur-officialise-larrivee-de-letat-et-de-dongfeng-1942628), a changé la donne.
À l’issue d'une augmentation de capital de 3 milliards d'euros, chacun d'entre eux détiendra 14% du capital, à égalité avec la famille Peugeot.

LIRE AUSSI : Dongfeng, l'ami chinois des constructeurs français (http://www.ouest-france.fr/psa-dongfeng-lami-chinois-des-constructeurs-francais-1939872)

Chacune des trois parties aura aussi deux représentants au conseil de surveillance. La famille, qui en détient actuellement quatre, n'a pas encore déterminé qui la représentera à l'avenir, selon cette source. Seule certitude, les deux holdings par laquelle elle exerce son contrôle sur PSA, EPF et FFP, seront représentées.
LIRE AUSSI : l'ancien numéro 2 de Renault, bientôt à la tête de PSA (http://www.ouest-france.fr/automobile-lancien-numero-2-de-renault-bientot-la-tete-de-psa-1739791)

Louis Gallois favori

http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-article-detail/public/2014/03/13/deux-candidats-en-lice-pour-la-presidence_0.jpg
Louis Gallois est le candidat favori pour l'Etat, notamment. | Photo : Reuters.

Louis Gallois, qui siège au conseil de surveillance du constructeur automobile français depuis décembre 2012, bénéficie du soutien de l'État.

C'est en effet le gouvernement qui avait obtenu son entrée à l'organe de surveillance, en échange d'une garantie publique de 7 milliards d'euros accordée à la filiale bancaire de PSA. L'industriel a déjà fait ses preuves à la tête de la SNCF et d’EADS.


Hauser, le candidat de la famille

Son concurrent, Gérard Hauser, est l'ancien PDG du fabricant français de câbles Nexans. Il a les faveurs de la famille Peugeot et a côtoyé Robert au conseil d'administration de l'équipementier automobile Faurecia, filiale du groupe. Tous deux se sont rendus récemment en Chine pour rencontrer Dongfeng, selon cette source.

Source : ouestfrance

soleron
14/03/2014, 20:11
Dongfeng donne son avis sur Citroën

publié par Frédéric Euvrard (http://blogautomobile.fr/author/frederic) dans Actualité, Economie, Vie des marques (http://blogautomobile.fr/category/actualite-economie-vie-des-marques) le mars 13, 2014

Mise en place par l’équipe Varin, la positionnement des marques du groupe PSA semble poser quelques problèmes au nouvel actionnaire chinois de l’entreprise automobile chinoise.

http://blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/03/Dongfeng-donne-son-avis-sur-Citro%C3%ABn-600x317.jpg (http://blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/03/Dongfeng-donne-son-avis-sur-Citro%C3%ABn.jpg)
Nous savons tous que dans la restructuration des marques de PSA, DS représente le Haut de Gamme, Peugeot, le milieu de gamme classique et bourgeois et Citroën l’entrée de gamme. Reste que ce nouveau positionnement pourrait ne pas durer aussi longtemps que les impôts car la montée en gamme de DS et surtout la révision du positionnement de Citroën ne font pas les affaires de Dongfeng.

La raison en simple, en Chine ce n’est pas Dongfeng qui a en charge la production et la distribution des DS forcément plus rémunératrices que les Citroën. C’est le groupe Changan, concurrent de Dongfeng qui est partenaire de PSA sur ce coup.

Cette affaire est probablement un aspect que les négociateurs envoyés par Philippe Varin avaient négligé.

Le groupe industriel chinois, détenteur de 14% du capitale de PSA souhaiterait ainsi conserver pour le marché chinois le positionnement habituel et traditionnel de la marque aux chevrons Citroën. Dongfeng fait valoir que le status quo actuel serait plus en accord avec les goûts de la clientèle chinoise… et avec ses marges ! On peut donc se poser la question de savoir s’il va falloir des Citroën spécifiques pour la Chine, des DS légèrement retouchées et rebadgées avec les chevrons ?

Pas évident d’aller dans ce sens à une époque où l’on ne parle que de rationalisation, de standardisation, de mondialisation et que les constructeurs ont prévu de faire rouler tous leurs clients dans les même autos. Reste que désormais la voix de Dongfeng est incontournable chez PSA et il sera quasi impossible à Carlos Tavarès et à la famille Peugeot de ne pas l’entendre notamment en matière industrielle et commerciale. Reste quand même une grosse épine dans le pied du groupe automobile française qui va devoir trouver une solution qui contentera tout le monde dans les prochains mois car Changan n’entend pas se faire dicter sa politique d’entreprise par un concurrent chinois. A suivre.

Via LaTribune.



Lire la suite: Dongfeng donne son avis sur Citroën (http://blogautomobile.fr/dongfeng-donne-avis-citroan-224597#ixzz2vxwrE4aQ) http://blogautomobile.fr/dongfeng-donne-avis-citroan-224597#ixzz2vxwrE4aQ
Follow us: @blogautomobile on Twitter (http://ec.tynt.com/b/rw?id=aPAgl-temr4kkwadbi-bpO&u=blogautomobile) | blogautomobile on Facebook (http://ec.tynt.com/b/rf?id=aPAgl-temr4kkwadbi-bpO&u=blogautomobile)

Pierre.13
14/03/2014, 20:58
Pur spéculation de journalistes :)

soleron
14/03/2014, 21:02
c'est leur metier de spéculer !!

Pierre.13
14/03/2014, 21:20
Non leur métier c'est d'informer les gens :)

là ils inventent de l'information

soleron
18/03/2014, 19:43
Un détecteur d’émotions au volant


Un capteur reconnaissant la colère du conducteur est testé par des chercheurs suisses en collaboration avec PSA Peugeot Citroën.

http://referentiel.nouvelobs.com/file/7095709-un-detecteur-d-emotions-au-volant.jpgUn capteur infrarouge embarqué détecte la colère et l'énervement. EPFL-PSA

EXPRESSIONS. Aujourd’hui, la technologie permet de lire les expressions d’un visage et d’en déduire si la personne ressent une des sept émotions universelles : la peur, la colère, la joie, la tristesse, le dégoût, la surprise ou le mépris.
En se basant sur l’analyse des expressions faciales, des chercheurs de l’école polytechnique de Zurich ont mis au point un détecteur d’émotions embarqué. Ils ont d'abord travaillé sur l’énervement et la colère, émotions qui peuvent rendre l’automobiliste plus téméraire ou moins attentif...


L’expression d’une émotion est très variable

Le dispositif comprend une caméra infrarouge, placée derrière le volant, et un "cerveau" informatique conçu pour reconnaître seulement deux expressions : la colère ainsi que le dégoût, dont les manifestations sont proches de la colère.

Les tests ont été réalisés en deux phases. D’abord une série de photos de sujets exprimant les deux émotions retenues a permis au système de les "apprendre". Puis, il en a été de même avec une série de vidéos. Les prises ont été effectuées dans un bureau puis en conditions réelles, derrière le volant d'une voiture mise à la disposition du projet par PSA.

FATIGUE. Ce capteur a été couplé avec un dispositif de détection de la fatigue, mesurée par le pourcentage de fermeture des paupières. Les chercheurs travaillent aussi sur la reconnaissance d’autres états sur le visage du conducteur tels que la distraction et sur la lecture labiale pour faciliter la reconnaissance vocale. Selon les méthodes d’analyse utilisées, la comparaison entre les images et les expressions filmées, donc la détection, s’avère plus ou moins rapide. Mais dans l’ensemble, le système fonctionne et l’énervement peut être identifié dans la plupart des cas.

Lorsque les tests ont échoué, c’est le plus souvent parce que l’expression de l’émotion est très variable en fonction des individus. Dans un second temps, les scientifiques envisagent de mettre en place des systèmes "apprenants" dont les capacités de détection s’affineraient avec le temps. Pour le moment les actions induites sur le véhicule en fonction des émotions reconnues n’ont pas été déterminées.

Source : sciencesetavenir.fr

soleron
19/03/2014, 20:34
PSA diminue les retraites chapeaux de ses dirigeants



La provision couvrant les retraites des membres du directoire de PSA Peugeot Citroën passe de 70 à 16 millions d’euros.

http://www.lesechos.fr/medias/2014/03/19/658269_0203383273661_web_tete.jpg (http://www.lesechos.fr/medias/2014/03/19/658269_0203383273661_web_tete.jpg)Selon les nouvelles règles de calcul, adoptées mardi par le conseil de surveillance, Philippe Varin, président du directoire de PSA Peugeot Citroen, devrait percevoir chaque année environ 227.000 euros s’il part effectivement en retraite en juin prochain. - Photo : REUTERS/Benoit Tessier

Quatre mois après la polémique sur la retraite chapeau de Philippe Varin (http://www.lesechos.fr/27/11/2013/lesechos.fr/0203152364238_psa---philippe-varin-a-renonce-a-sa-retraite-chapeau--hollande-apprecie.htm?texte=varin) , PSA vient de revoir le régime de ses dirigeants. Ces derniers auront toujours droit à une retraite d’entreprise, comme c’est le cas dans les deux tiers des grands groupes français, mais elle sera moins avantageuse que par le passé.
Selon les nouvelles règles de calcul, adoptées mardi par le conseil de surveillance, la provision passée au titre des retraites chapeaux des membres du directoire a été ramenée à 16 millions d’euros pour l’année 2013. Elle était de 70 millions pour 2012. Certes, à l’époque, le directoire comptait 6 membres, contre 4 en 2013, mais, même en excluant le montant provisionné au titre des deux dirigeants partis (16 millions), la somme est toujours sensiblement inférieure. Celle-ci ne prend pas en compte la retraite de Carlos Tavares, qui n’est devenu membre du directoire qu’au 1er janvier 2014. Les actionnaires seront appelés à voter fin avril en assemblée générale (http://www.lesechos.fr/finance-marches/vernimmen/definition_assemblee-generale.html#xtor=SEC-3168) sur ces nouvelles modalités.
l'équivalent de 1 % de la rémunération

D’après les résolutions de l’AG, qui seront rendues publiques ce vendredi, les anciens dirigeants toucheront chaque année une retraite chapeau équivalant à 1 % de leur rémunération de référence par année d’ancienneté. Pour ceux qui sont entrés directement dans ce régime à leur arrivée dans le groupe, comme Philippe Varin ou Carlos Tavares, le montant se montera à 3,5 % de la rémunération par année d’ancienneté. Avec des conditions durcies : le montant total sera plafonné à 30 % de la rémunération de référence (fixe et variable), alors même que, auparavant, elle pouvait aller jusqu’à 50 %. La condition pour percevoir ces sommes, est de prendre sa retraite au moment de quitter le groupe.
Concrètement, cela signifie que Philippe Varin devrait percevoir chaque année environ 227.000 euros s’il part effectivement en retraite en juin prochain. Cette somme équivaut à 17,5 % de son salaire fixe (1,3 million d’euros), sachant qu’il n’a pas perçu de part variable durant ses trois dernières années à la tête du groupe. Pour mémoire, le montant évoqué au moment de la polémique était de 310.000 euros après charges fiscales et sociales, pendant vingt-cinq ans. C’est surtout la provision totale passée par PSA au titre de cette retraite – 21 millions – qui avait déclenché la tempête politique et médiatique.
Sous la pression, le dirigeant avait alors dû annoncer dans la journée même qu’il renonçait « aux dispositions actuelles » régissant ses droits à la retraite. Car, même si les retraites chapeaux ne sont pas soumises à des critères de performances, Philippe Varin ne laisse pas un PSA en grande forme financière. Les salariés venaient en outre d’accepter un gel des salaires et la fermeture de deux nouvelles lignes de production en France. Comme prévu, Philippe Varin ne percevra pas d’indemnités de départ.

Source : lesechos

soleron
19/03/2014, 20:35
PSA Peugeot-Citroën, usine de Sochaux : le retour de l'équipe de nuit


À l'usine de Sochaux, pour produire 180 Peugeot 308 de plus par jour, dès le 2 juin prochain, le patron prévoit une demi-équipe de nuit avec 600 postes, dont 450 pourvus par des intérimaires. Les travailleurs ne sont pas dupes de cet effet d'annonce. Le patron veut produire 1 563 voitures par jour, mais en juillet 2013, avant l'arrêt de l'équipe de nuit précédente, 1 450 voitures étaient fabriquées par jour et l'usine comptait mille travailleurs de plus qu'aujourd'hui, dont 600 intérimaires !

Bien sûr, ceux qui, comme les anciens intérimaires de l'usine, recherchent encore un emploi y voient une occasion à saisir, même s'ils savent que ce n'est que pour quelques mois, et que le patron n'embauche plus depuis avril 2012.

La nuit, c'est fait pour dormir, et ceux qui font le sacrifice de travailler à ce moment le font pour essayer d'améliorer un peu le quotidien. Sauf qu'avec cette nouvelle équipe, le patron prévoit des conditions au rabais : pas de bus de l'usine pour le transport, 20 minutes de pause repas au lieu de 30, suppression d'une des deux pauses de dix minutes, travail à mi-cadence, c'est-à-dire tenir deux postes à la fois, suppression d'un vendredi de repos toutes les quatre semaines. Et, pour ceux de l'ancienne équipe de nuit qui travaillent en journée depuis septembre 2013, retravailler de nuit signifie perdre ses droits aux compensations de pertes de salaire qui restent à percevoir. Quant aux intérimaires, le patron suspend leur contrat pendant les congés et ils auront, pour tout salaire, uniquement les quelques jours de travail de fin août.

La famille Peugeot, comme les autres capitalistes, en veut toujours plus. Le travail est réparti en fonction de ses profits, c'est-à-dire au détriment de celles et ceux qui produisent les richesses et qui n'ont que leur paie pour vivre. L'ancienne voiture 308 Peugeot était produite dans les usines de Sochaux et Mulhouse : aujourd'hui des centaines d'emplois sont menacés à Mulhouse, où le patron veut arrêter une chaîne de montage l'an prochain ; mais à Sochaux, avec la demi-équipe de nuit, ce sera du travail en plus, avec beaucoup moins de bras pour le faire !

Contre la surexploitation des uns et le chômage pour les autres, il faudra imposer la répartition du travail entre tous, entre tous les sites et sans diminution de salaire.

Source : lutteouvriere

soleron
19/03/2014, 20:38
La course contre la montre de PSA après l’incendie


VILLERS-SEMEUSE (08). Après l’incendie qui a endommagé le bâtiment aluminium de la fonderie PSA Peugeot Citroën, une lutte contre le temps est engagée pour relancer la production au plus vite.


http://www.lunion.presse.fr/sites/default/files/imagecache/vdn_galleria_article/articles/ophotos/20140319/104042709_B972271460Z.1_20140319093540_000_GSJ24MC Q3.1-0.jpg


1 / 3




http://www.lunion.presse.fr/sites/default/files/imagecache/vdn_mini_article/articles/ophotos/20140319/104042709_B972271460Z.1_20140319093540_000_GSJ24MC Q3.1-0.jpg
http://www.lunion.presse.fr/sites/default/files/imagecache/vdn_mini_article/articles/ophotos/20140319/1957364170_B972271460Z.1_20140319093540_000_GSJ24M DN2.1-0.jpg
http://www.lunion.presse.fr/sites/default/files/imagecache/vdn_mini_article/articles/ophotos/20140319/1711728926_B972271460Z.1_20140319093540_000_GSJ24M D25.1-0.jpg



Incendie dans l'usine de PSA, Les Ayvelles.


Les circonstances exactes de l’incendie, impressionnant selon les dires des témoins, qui s’est déclenché lundi à l’usine PSA (http://www.lunion.presse.fr/accueil/video-incendie-chez-psa-quatre-employes-blesses-ia0b0n317426)Peugeot Citroën des Ayvelles, à 21 h 34 précises, ne sont pas encore élucidées. Les experts ont étudié les équipements calcinés de l’atelier du secteur aluminium concerné par le sinistre durant toute la journée d’hier.
Il semble en tous les cas que le feu soit d’origine accidentelle. Il a pris sur une machine de noyautage, qui permet la fabrication des parties creuses des culasses, un des domaines principaux d’activité de la fonderie ardennaise, qui produit 90 % des culasses des moteurs équipant les moteurs Citroën et Peugeot, mais aussi plusieurs fabricants étrangers développant des moteurs en commun avec PSA. C’est dire l’importance stratégique de cet atelier pour le groupe automobile tout entier.


Trois à quatre jours de stock


L’intervention immédiate des pompiers internes à l’usine et l’appel très rapide aux sapeurs-pompiers pour faire face à l’ampleur du sinistre, ont sans doute permis de limiter l’étendue des dégâts et d’éviter un bilan humain plus lourd. Grâce à une évacuation en un temps réduit des 159 personnes qui se trouvaient à proximité de l’atelier en feu, seules trois personnes, légèrement intoxiquées par les fumées, ont dû être conduites au centre hospitalier de Manchester. Elles sont rentrées à leur domicile dans la nuit et seront reçues par le service médical de l’usine pour un examen complémentaire, comme les 75 personnes travaillant au moment de l’incendie sur les lignes alu. Une autre personne a été choquée, mais sans gravité.

Un numéro vert a été mis à la disposition du personnel qui le souhaite. La direction de l’usine assure qu’il n’y a eu aucun impact sur l’environnement. Des équipes ont nettoyé la zone dès mardi matin, afin de procéder au constat et à l’examen des dommages, ceux dus au feu mais aussi ceux induits par l’utilisation d’une poudre d’extinction, et réparer le plus vite possible.

Pour le site des Ayvelles et le groupe PSA, l’enjeu est considérable. Avec cet îlot de noyautage hors service, l’incidence sur la production est directe. La fonderie travaillant en trois-huit, il a été demandé à l’équipe du matin et à celle de l’après-midi de ne pas se rendre au travail, chaque équipe comptant 75 personnes. Il ne s’agit pas encore de chômage technique. Pour le moment, ces heures seraient récupérées plus tard, à condition que les machines endommagées puissent être rapidement remises en état.

« L’usine des Ayvelles dispose d’un encourt de pièces qui permet d’approvisionner les usines du groupe PSA, mais aussi Volvo ou Ford, pendant trois à quatre jours maximum », indique la direction. C’est dire si le temps presse. L’approvisionnement des usines de production de moteurs, et donc celui des lignes de montage des véhicules, est en jeu. Toutefois, les autres activités de l’usine, le secteur ferreux, mais aussi, pour l’alu, celui des liaisons au sol et des culasses dites PMP (procédé à modèle perdu), fonctionnent normalement.

Les équipes de maintenance internes sont intervenues toute la journée d’hier, renforcées par des membres du management. Hautement qualifiées, elles n’ont pas eu besoin pour l’heure d’un renfort extérieur. Certaines armoires électriques sont calcinées et les travaux sont d’envergure. Néanmoins, les spécialistes avaient bon espoir de remettre rapidement la sablerie d’une ligne en état, en vue d’un redémarrage partiel dès ce matin.

Source : lunion

soleron
20/03/2014, 06:46
Peugeot : Dong Feng aura deux représentants au Conseil de Surveillance


(Boursier.com) — PSA Peugeot Citroën a donc précisé l'évolution de sa gouvernance pour accompagner l'évolution du capital du groupe avec l'entrée au capital prochaine du chinois Dong Feng et de l'Etat français.

Ces décisions seront proposées à l'Assemblée Générale du 25 avril.Le Conseil de Surveillance sera composé de six membres représentant les actionnaires clés, de six membres indépendants et de deux membres représentant respectivement les salariés et les actionnaires salariés.

L'ancien dirigeant de la SNCF et d'EADS, Louis Gallois sera proposé à la présidence du Conseil de Surveillance et succèdera à Thierry Peugeot à ce poste.Thierry Peugeot demeurera au Conseil de Surveillance aux côtés de Robert Peugeot, en qualité de représentants de la famille Peugeot (Etablissements Peugeot Frères et FFP). Un troisième membre de la famille, Jean-Philippe Peugeot aura vocation à être désigné Censeur auprès du ConseilIl sera proposé aux actionnaires la nomination en qualité de membres du Conseil de Surveillance des sociétés Etablissements Peugeot Frères, représentée par M. Thierry Peugeot, et FFP, représentée par Robert Peugeot, ainsi que de Messieurs Xu Ping et Liu Weidong, respectivement Président et Directeur Général Adjoint de Dong Feng Motor Corporation.

Deux autres postes seront réservés aux représentants de l'Etat : un pour la société publique SOGEPA (société de gestion de participations aéronautiques) et l'autre pour Bruno Bézard, Directeur Général des Finances Publiques.Mesdames Patricia Barbizet, Pamela Knapp et Dominique Reiniche, ainsi qu'Henri Philippe Reichstul et Geoffroy Roux de Bézieux poursuivent leurs mandats en cours, de même que Madame Anne Valleron représentante des salariés actionnaires.

Conformément aux nouvelles dispositions statutaires soumises à l'approbation des actionnaires en application de la loi du 14 juin 2013, un représentant des salariés au Conseil de Surveillance sera désigné par le Comité Européen de Groupe postérieurement à l'Assemblée Générale.

Source : leboursier

soleron
20/03/2014, 06:51
Salon de l’auto de Genève 2014 : AKDV crée pour Citroën un stand qui incarne le renouveau de la marque. 19 mars (http://akdv.unblog.fr/2014/03/19/salon-de-lauto-de-geneve-2014-akdv-cree-pour-citroen-un-stand-qui-incarne-le-renouveau-de-la-marque/)


Pour le salon de l’auto de Genève, Citroën a choisi le parti pris de faire place nette. Pari réussi pour le constructeur français avec l’agence de design AKDV.

Véritable retour en force pour la marque aux chevrons, épaulée par l’agence de design AKDV qui signe le nouveau stand de 2 800m2 dédié aux deux gammes de Citroën : la gamme C et la ligne DS.

L’architecture dédiée à la gamme principale C affiche un nouveau style, qui rompt avec les précédents. Plus ludique, cette partie du stand joue avec des boîtes blanches à bords arrondis, clin d’œil aux attributs de compacité et de rondeur de la C4 Cactus. Toutes ces boîtes superposées définissent une sorte de ville dans laquelle on déambule. Chaque boîte a son rôle : boîte lounge, boîte accueil, boîte C4 Cactus, boîte C1, boîte écran, boîte salon VIP, ou encore boîte verticale pour montrer le toit de la C4 Cactus.

La zone du stand dédiée à la ligne DS ouvre les portes d’un univers totalement différent de celui de la gamme C. AKDV s’est inspirée des codes du luxe : grand bâtiment noir haut de gamme, moquette épaisse, lustre éclairé par des led organiques, monogramme ligne DS en trame, alcôve DS3 cabrio racing et DS3 racing, ou encore espace sellier qui démontre le savoir-faire à la française pour la ligne DS. Des mots en bas-relief s’allument régulièrement et affirment les valeurs de la marque (raffinement, innovation, héritage, Paris…)

Les différents modèles de la gamme sont présentés comme des mannequins, vêtus de la même robe pourpre, sur un catwalk qui leur est dédié. Certains véhicules ont été placés en hauteur pour créer de l’attractivité et permettre à tous les visiteurs d’admirer la ligne DS.

En résumé, ce stand affirme la différence entre les 2 gammes : ligne DS et gamme principale C, et donne la tonalité du Mondial 2014 qui aura lieu au mois d’octobre.
http://akdv.unblog.fr/files/2014/03/cactus-2-350x203.png (http://akdv.unblog.fr/files/2014/03/cactus-2.png)Stand C4 Cactus, Salon de Genève 2014

http://akdv.unblog.fr/files/2014/03/ds-350x437.png (http://akdv.unblog.fr/files/2014/03/ds.png)Stand DS Citroën Salon de Genève 2014

http://akdv.unblog.fr/files/2014/03/c1-350x429.png (http://akdv.unblog.fr/files/2014/03/c1.png)Stand C1 Citroën Salon de Genève 2014



Source : akdv

soleron
20/03/2014, 06:57
Les trois défis de Louis Gallois à relever chez Peugeot-Citroën

Louis Gallois, actuel commissaire à l’investissement, auteur du choc de compétitivité et ancien président d’EADS a donc été choisi comme président du conseil de surveillance de PSA Peugeot-Citroën, à l’unanimité des membres représentant les actionnaires, avec le soutien du gouvernement.
L'Édito de Jean-Marc Sylvèstre






http://www.atlantico.fr/sites/default/files/imagecache/Une/atlantico-business_147.jpgLouis Gallois doit réussir la mutation capitalistique. Crédit Reuters







L’arrivée de Louis Gallois tourne la page Peugeot. C’est la première fois depuis que le groupe existe que la famille ne tiendra plus les commandes. La première fois. Tout un symbole. Mais plus qu'un symbole, Louis Gallois va donc diriger cette entreprise avec un opérationnel, Carlos Tavarès, président du directoire et ancien numéro 2 de Renault. Mais c’est une entreprise en pleine mutation qui n’a d’ailleurs pas d’autres choix que de réussir cette mutation. Louis Gallois doit réussir sur trois terrains ultra fragiles, avec des reliefs compliqués.

Trois terrains, trois défis :Premier défi, Louis Gallois doit réussir la mutation capitalistique. Le groupe a aujourd’hui trois actionnaires de poids qui ne se connaissent guère et qui ne doivent pas s’aimer beaucoup plus.
Le chinois Dongfeng dont tout le monde se méfie et qui doit lui-même se méfier de tout ce qui ressemble de près ou de loin à un occidental, la famille Peugeot qui a pour une grande partie laissé dans le groupe la fortune historique mais qui doit éviter la rancune, les regrets et les querelles, sachant qu'il faudra se serrer la ceinture dans les années à venir, coté dividendes, le groupe n’a aucun intérêt à être généreux. Au contraire.Enfin, cerise sur le gâteau, le troisième actionnaire, c’est l’État. Louis Gallois a l’habitude de cohabiter avec l’État mais il lui faudra quand même beaucoup d’habileté pour empêcher un ministre de l’industrie envahissant par nature d’intervenir, beaucoup d’habileté pour respecter les ambitions du gouvernement c’est-à-dire rendre des comptes au contribuable parce que c’est de l’argent public, tout en ménageant les intérêts de l’entreprise. Il pourra y avoir des arbitrages entre le long et le court terme, entre l’intérêt des actionnaires et ceux des salaries un peu compliqués à rendre.

Second défi, la mutation internationale. L’avenir de l’industrie automobile passe par l’expansion dans les pays émergents dont la Chine, d’où l’accord avec les chinois. Il n’y a pas de secret. Quand il était chez EADS, Louis Gallois a remarquablement géré cette relation avec notamment l’épineux problème des transferts de technologie sur Airbus. Aujourd’hui, tout le monde sait chez Airbus que Louis Gallois n’a rien lâché de stratégique mais qu’il a en revanche pris des marges considérables en Asie, devançant ainsi Boeing. L’accord entre Peugeot et Dongfeng va être un peu plus compliqué à équilibrer parce que s’il y a moins de technologie en jeu, il a un énorme pouvoir capitalistique dans la balance.

Troisième défi, la mutation technologique. Peugeot est aujourd’hui le constructeur champion du monde dans le diesel. La technologie diesel mise au point par PSA, conjuguée à une aide sans précèdent de l’État français lui a permis de survivre. Le diesel est aujourd’hui condamné. Trop cher, trop polluant. Il faut donc réinventer des moteurs plus propres, avec de l’électrique si possible. Contrairement à Renault qui a fait beaucoup d’efforts dans ce domaine, Peugeot est très en retard.


Le problème c’est que parallèlement, Peugeot va devoir accroitre ses productions low-cost (pas facile), inventer un haut de gamme pour rayonner dans le monde entier et protéger les emplois en France ou ce qu'il en reste. Ce n’est pas un défi, c’est la quadrature du cercle.Quand les rumeurs de remaniement du gouvernement faisaient circuler son nom pour Matignon ou Bercy, il les repoussait avec énergie. Depuis c’est Pascal Lamy qui a pris sa place au jeu des pronostics de nomination politique. Pas sûr que la gestion de Peugeot-Citroën soit plus facile que le management de Bercy.


Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/trois-defis-louis-gallois-relever-chez-peugeot-citroen-1015263.html#1YZAKLxVwIIdhHgV.99

soleron
21/03/2014, 06:58
http://www.dailymotion.com/video/x1ie3s8_psa-s-carlos-tavares-paving-the-way-to-success-face-a-la-presse-international-1_auto

soleron
26/03/2014, 19:46
Pour les collectionneurs et fans totox

https://scontent-b.xx.fbcdn.net/hphotos-ash3/t1.0-9/1947872_644848285581943_78492285_n.jpg

Merci denis ;-)

soleron
29/03/2014, 08:14
http://i56.servimg.com/u/f56/15/93/03/61/cp_lan10.jpg

soleron
29/03/2014, 08:21
PSA augmente la cadence à Valenciennes pour satisfaire la demande chinoise

Le groupe automobile PSA Peugeot Citroën a annoncé vendredi qu'il allait augmenter la cadence de son usine de Valenciennes (Nord) sur la période d'avril à juin.



http://nord-pas-de-calais.france3.fr/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2014/03/28/maxnewsworldtwo874813.jpg?itok=N91sqYWz
© MaxPPP Fabricatioin de boîtes automatiques sur le site PSA-Citroën de Valenciennes.



Le groupe automobile PSA Peugeot Citroënva monter deux équipes supplémentaires, afin de répondre à la demande chinoise en boîtes de vitesse automatiques.

Une cinquantaine d'intérimaires vont être embauchés sur le site qui emploie actuellement 2.200 salariés, a précisé dans un communiqué le constructeur. La croissance du marché chinois entraîne une demande complémentaire pour 5.500 boîtes AL4 sur la période d'avril à juin, selon le groupe.

L'usine de Valenciennes exporte plus de 70% de sa production de boîtes automatiques vers ses clients chinois. Celles-ci équipent un véhicule sur deux commercialisés par les marques Peugeot et Citroën à travers le monde.

Le constructeur chinois Dongfeng doit entrer au capital de PSA avec l'Etat dans le cadre de l'accord industriel que les deux groupes ont signé mercredi à Paris, à l'occasion de la visite du président chinois Xi Jinping.

Source : nord-pas-de-calais.france3

soleron
31/03/2014, 07:25
JT de FRANCE2 le 28/03/2014

http://www.francetvinfo.fr/chine-reves-francais-pour-vente-de-voitures_563493.html

soleron
31/03/2014, 22:27
DongFeng a augmenté ses profits en 2013 grâce à ses parteriats avec des marques japonaises


http://www.usinenouvelle.com/mediatheque/7/3/2/000205237_5.jpg
A LIRE SUR LE MÊME SUJET



PSA-DongFeng : "Certains mois en Chine, on immatricule plus de voitures qu'en une année en France" selon Robert Peugeot (http://www.usinenouvelle.com/article/psa-dongfeng-certains-mois-en-chine-on-immatricule-plus-de-voitures-qu-en-une-annee-en-france-selon-robert-peugeot.N251035)

Exclusif : le plan de PSA et DongFeng pour conquérir l'Asie du Sud (http://www.usinenouvelle.com/article/exclusif-le-plan-de-psa-et-dongfeng-pour-conquerir-l-asie-du-sud.N241378)

PSA - DongFeng : décryptage d'un plan industriel "taillé pour la croissance" (http://www.usinenouvelle.com/article/psa-dongfeng-decryptage-d-un-plan-industriel-taille-pour-la-croissance.N242011)



DongFeng Motor, dont le partenariat stratégique avec PSA Peugeot Citroën et l'Etat français a été formalisé le 36 mars, a fait état d'un bénéfice 2013 supérieur aux attentes et en hausse de 16% grâce au rebond des ventes d'automobiles de ses co-entreprises avec des constructeurs japonais.

DongFeng, avec qui PSA (http://www.usinenouvelle.com/psa/) vient de se marier, se porte bien. Le deuxième contructeur automobile chinois a dégagé un bénéfice net de 10,53 milliards de yuan (1,24 milliard d'euros), contre 9 milliards en 2012, selon un communiqué diffusé via la Bourse de Hong Kong. Les 28 analystes interrogés par Thomson (http://www.usinenouvelle.com/thomson/) Reuters s'attendaient en moyenne à un profit de 10,24 milliards de yuan.

La hausse des profits s'explique en grande partie par le rebond des ventes des deux partenariats noués par DongFeng avec des constructeurs nippons qui ont représenté près de la moitié de ses ventes de voitures en 2013. Les marques japonaises avaient vu leurs ventes plonger en Chine (http://www.usinenouvelle.com/chine/) au cours du dernier trimestre 2012 quand le différend diplomatique entre Tokyo et Pékin autour des îles Senkaku-Diaoyu, situées en mer de Chine orientale, avait provoqé un vif sentiment anti-japonais. Les co-entreprises de DongFeng avecHonda (http://www.usinenouvelle.com/honda/) Motor et Nissan (http://www.usinenouvelle.com/nissan/) Motor ont enregistré l'année dernière un rebond de leurs ventes de 113,9% et 19,9% respectivement, sur la base de volumes relativement faibles. "La réputation des marques japonaises continue de se détérorier en raison des tensions politiques", souligne toutefois Liang Yonghuo, analyste chez Haitong International Research. "Une trop grande dépendance aux marques japonaises est un risque pour DongFeng."

ALLIANCE AVEC PSA ET COENTREPRISE AVEC RENAULT (http://www.usinenouvelle.com/renault/)
La coopération entre DongFeng et PSA Peugeot (http://www.usinenouvelle.com/peugeot/) Citroën (http://www.usinenouvelle.com/citroen/) est articulée autour d'une augmentation de capital de trois milliards d'euros à laquelle souscriront le constructeur chinois, l'Etat français et dans une moindre mesure la famille Peugeot. Une fois le projet voté le 25 avril par l'assemblée générale des actionnaires de PSA, et la levée des fonds organisée, DongfFng, l'Etat et les Peugeot détiendront chacun 14% du capital de PSA. DongFeng est aussi associé à Renault dans le cadre d'une co-entreprise détenue à parts égales (http://www.usinenouvelle.com/article/coentreprise-renault-dongfeng-en-chine-c-est-signe.N226352) pour la construction d'une usine à Wuhan qui produira 150 000 véhicules par an une fois achevée.

Source : usinenouvelle

soleron
31/03/2014, 22:30
http://www.dailymotion.com/video/x1kx0r2_psa-peugeot-citroen-carlos-tavares-prend-le-volant_news

soleron
31/03/2014, 22:31
Carlos TAVARES est nommé Président du Directoire à compter du 31 mars 2014 comme annoncé le 19 février dernier.

Le Directoire de Peugeot S.A. est composé de Carlos TAVARES, Président, Jean-Baptiste de CHATILLON, Grégoire OLIVIER et Jean-Christophe QUEMARD, membres du Directoire.

Le Conseil de Surveillance a tenu à saluer l’action de Philippe VARIN qui, dans des circonstances particulièrement difficiles, a permis de jeter les bases du redressement de PSA Peugeot Citroën. A compter du 1er avril, Philippe VARIN assurera auprès du Groupe une mission temporaire d’assistance à la mise en œuvre des accords conclus avec l’Etat et Dongfeng Motor Group.


http://www.psa-peugeot-citroen.com/sites/default/files/content_images/carlos-tavares.jpg

Source : PSA

soleron
04/04/2014, 07:08
Brésil : PSA rappelle plus de 130.000 véhicules pour risque d'incendie






http://s.brsimg.com/static-1396553893/cache/i/content/4/e/0/4e0890d2141a63d87178a6186ab7f8da-0-628-447-3645399.jpgL'usine PSA Peugeot Citroën à Porto Real au Brésil, le 4 décembre 2007 ( AFP / Antonio Scorza)


Le groupe PSA Peugeot Citroën a commencé jeudi a rappeler 130.930 voitures au Brésil pour risque d'incendie, ont indiqué à l'AFP les services de presse des deux entreprises automobiles françaises.
Un ingénieur de Citroën a précisé à l'AFP que le risque d'incendie intervient "si la protection acoustique fixée sous le capot se décroche et tombe sur une partie du moteur à haute température comme le collecteur d'échappement".

Les véhicules concernés ont été fabriqués entre 2002 et 2012.

Dans le cas de Citroën, le rappel concerne 88.792 unités, touchant les modèles C4 Pallas, C4 Hatch et C4 VTR. Le même problème touche 42.138 véhicules 307 de Peugeot, dans les versions Hatch, Sedan, SW et CC.

Les propriétaires des véhicules en question pourront se rendre chez les concessionnaires pour fixer ou changer la pièce gratuitement.

Ils seront contactés par courrier postal et électronique ou par annonce dans les médias.

Source : boursorama

soleron
04/04/2014, 07:10
Lundi 14 Avril : Conférence de Presse de Carlos Tavares sur sa stratégie PSABackInTheRace

On devrait en savoir plus :bien:

soleron
04/04/2014, 18:23
PSA : Tavares écarte l'ouverture de nouvelles usines en Europe



Le nouveau président du directoire de PSA Peugeot Citroën, Carlos Tavares écarte la possibilité d'ouvrir de nouvelles usines en Europe "dans les prochaines années", évoquant des "surcapacités" du constructeur automobile français.



PSA n'est pas du tout en situation de créer de nouvelles usines dans les prochaines années" en Europe, a-t-il dit devant des journalistes à Lisbonne. "Nous avons déjà des surcapacités et devons accélérer l'amélioration de l'efficacité de nos usines", a-t-il ajouté.

Interrogé sur les perspectives de l'usine de PSA au Portugal située à Mangualde (nord), il s'est contenté de déclarer que son avenir dépendrait de ses "résultats et performances".
"L'avenir de industrie automobile au Portugal passera par l'exportation", a-t-il relevé. L'usine de Mangualde qui a fabriqué l'an dernier 56.713 véhicules utilitaires, des Berlingo et des Partner, exporte 95 % de sa production, notamment en Espagne, France et au Royaume-Uni.

La taille du marché automobile au Portugal est très limitée : 126.684 unités ont été vendues l'an dernier, soit une hausse de 11,7 %. Selon les estimations de M. Tavares, les ventes de l'ensemble des constructeurs devraient atteindre environ 150.000 véhicules cette année, soit une hausse de 20 %.

Le marché portugais de l'automobile est loin d'avoir retrouvé son niveau d'avant la crise. Après un pic à 420.000 voitures en 2000, les ventes de véhicules franchissaient régulièrement la barre des 270.000 unités avant 2010.
"Nous avons l'ambition de devenir le premier groupe automobile au Portugal", a encore déclaré le patron de PSA (http://www.challenges.fr/tag/psa-peugeot-citroen). Le groupe est actuellement numéro deux au Portugal, avec une part de marché d'environ 16 %, derrière Volkswagen.

M. Tavares a critiqué par ailleurs le coût élevé de l'énergie électrique auPortugal (http://www.challenges.fr/tag/portugal), estimant qu'il était "40 % supérieur aux tarifs en France", ce qui pèse sur la compétitivité des entreprises.
"C'est très pénalisant, car pour fabriquer une voiture, la consommation d'énergie est très élevée", a-t-il souligné avant d'aborder ce sujet lors d'une rencontre avec le secrétaire d'Etat aux Transports Sergio Monteiro.

L'ancien numéro deux de Renault, originaire de Lisbonne, qui a pris les rênes du groupe le 31 mars, doit dévoiler le 14 avril un nouveau plan stratégique, qui courra jusqu'en 2016.

(Source : AFP)

soleron
08/04/2014, 19:49
PEUGEOT : PSA Peugeot Citroën annonce la signature d'un crédit syndiqué...


PSA Peugeot Citroën a signé le 8 avril 2014 un nouveau crédit syndiqué pour un montant de 3,0 milliards d'euros. Il est composé d'une tranche de 2,0 milliards d'euros à maturité cinq ans et d'une tranche de 1,0 milliard d'euros à maturité trois ans avec deux options d'extension d'un an.

Cette ligne de crédit est conditionnée à la réalisation des augmentations de capital annoncées le 19 février 2014 et se substituerait au crédit de 2,4 milliards d'euros signé en juillet 2010 dont les maturités s'étendent jusqu'à juillet 2015.
Cette nouvelle ligne a été garantie par 9 banques en février pour un montant de 2,7 milliards d'euros et a fait l'objet d'une syndication ultérieure.

Cette facilité de crédit a été très largement sursouscrite, et sa taille a été volontairement limitée à 3,0 milliards d'euros.
La confiance des banques dans le partenariat stratégique industriel et commercial et dans les projets d'opérations présentés par PSA Peugeot Citroën le 19 février 2014 s'est traduite par la participation de 25 banques de 11 pays, par des conditions de prix très compétitives et par une maturité qui n'avait plus été atteinte pour un crédit syndiqué de PEUGEOT SA depuis mars 2005, date à laquelle sa notation était "investment grade".

Associée au projet d'augmentation de capital annoncé le 19 février 2014, cette opération a pour objectif de renforcer le profil financier, la solidité et la sécurité financière du Groupe.

Source : zonebourse

soleron
09/04/2014, 06:46
Le site PSA Rennes, vitrine de l'usine du futur









http://www.lefigaro.fr/medias/2014/04/09/PHO5b64739c-bf27-11e3-a87d-235192275580-805x453.jpg
Un projet pilote va être mis en place dans le domaine des composites sur le site breton du constructeur.








Les salariés de l'usine PSA Peugeot Citroën (http://plus.lefigaro.fr/tag/psa-peugeot-citroen) de Rennes s'inquiètent pour leur avenir. Une réunion extraordinaire du comité d'établissement prévue jeudi 10 avril devrait «réorganiser la production en une seule équipe, ce qui signifie la suppression d'une demi-équipe», explique Loïc Pottier, de laCFTC (http://plus.lefigaro.fr/tag/CFTC). Rennes s'inspire donc de Poissy et Mulhouse, où une équipe a disparu ces derniers mois.

Cette suppression peut se faire dans le cadre du nouveau contrat social approuvé l'an dernier par les syndicats.
«Nous attendions cette annonce pour 2015 plutôt que dès maintenant», déplore Loïc Pottier. Les organisations syndicales signataires de l'accord -CFE-CGC, CFTC, FO et SIA- demandent à la direction du constructeur de «tout mettre en œuvre pour rapatrier à Rennes de nouvelles activités dans les ateliers ainsi qu'en recherche et développement».

Sur ce point, le ministère du Redressement productif devrait répondre présent. Rennes a en effet été choisi pour abriter l'un des projets pilotes du plan «usine du futur». Il s'agit d'un des 34 plans industriels présentés par le président de la République et le ministre du Redressement productif en septembre dernier. Son pilotage avait été confié à Frédéric Sanchez, président du constructeur de machines-outils Fives, et à Bernard Charlès, président de Dassault Systèmes.

Les détails de ce plan auraient dû être communiqués jeudi dernier au Salon de l'industrie, mais au dernier momentArnaud Montebourg (http://plus.lefigaro.fr/tag/arnaud-montebourg) a annulé sa venue, retenu à Bercy par la cérémonie de la passation des pouvoirs. Au nom du ministre, Christophe Lerouge, commissaire au redressement productif de Bourgogne, a rappelé jeudi que «ce plan a deux objectifs: travailler sur l'offre française en matière de nouvelles technologiques de production, comme l'impression 3D (http://plus.lefigaro.fr/tag/impression-3d) ou les robots pour pouvoir les exporter ; et, deuxièmement, faire en sorte que ces technologies se diffusent en France afin de gagner en compétitivité». Un premier comité de pilotage pour ce plan s'est réuni mi-mars pour valider quatre projets sur une vingtaine identifiés.


Des assistants robots

L'un de ces quatre projets concerne donc le site PSA de Rennes. Il doit permettre de réaliser une ligne pilote destinée à fabriquer des prototypes de pièces de structure en composite pour l'automobile. Beaucoup plus légers que l'acier, les composites vont permettre d'alléger les voitures et de diminuer ainsi les émissions polluantes en améliorant la consommation. Cette ligne utilisera une technologie développée par Fives, spécialiste des composites. Ce démonstrateur sera logé dans Excelcar, une société de R & D mise en place par PSA et soutenue par les collectivités locales bretonnes dans le cadre de la réindustrialisation du site.

Les acteurs industriels -les constructeurs mais également les équipementiers- convaincus pourront passer un contrat avec Excelcar afin de mettre en place, dans leurs usines, leur propre outil de production. La ligne de Rennes devrait être opérationnelle fin 2015. Le montant de l'investissement sera compris entre 10 et 20 millions d'euros, et portera sur 30 à 40 emplois. «Le potentiel est cependant de plusieurs centaines d'emplois si les constructeurs décident de mettre en place d'autres lignes de production de leurs usines pour leurs véhicules», confie un spécialiste du secteur.

Ces projets doivent permettre «la transformation d'usines existantes pour créer des vitrines de la technologie à la française qui pourront être visitées par des délégations étrangères, par exemple», détaille Frédéric Sanchez au Figaro. À la différence du modèle allemand, où les robots se sont déjà largement diffusés dans les usines car la main-d'œuvre est plutôt une denrée rare, le modèle français laisse de la place à l'homme: il a vocation à être assisté plutôt que remplacé par un robot.

Source : lefigaro

moog
14/04/2014, 14:23
« Sous l'impulsion de son nouveau PDG Carlos Tavares, le groupe automobile français PSA veut - entre autres - désormais opérer sous une troisième marque haut de gamme DS épaulant Citroën et Peugeot, et réduire ses modèles de 45 à 26. »

« Une vraie marque DS, moins de modèles
Plus concrètement, le plan de PSA fonctionnera par quatre chemins. Le premier est « d'asseoir le porte-feuille des marques », soit de garder ses marques Peugeot et Citroën, tout en créant une nouvelle : DS. Cette dernière formera le haut de gamme et sera « à l‘avenir autonome » - nous l'avions déjà senti avec le concept Wild Rubis sans logo aux chevrons -, Peugeot constituant le milieu de gamme et Citroën le bas de gamme, sans aller dans le low-cost. »

Source : http://www.tf1.fr/auto-moto/actualite/psa-peugeot-citroen-devoile-son-plan-back-in-the-race-8399525.html

Pierre.13
15/04/2014, 09:51
http://www.lefigaro.fr/societes/2014/04/14/20005-20140414ARTFIG00309-deux-fois-moins-de-modeles-chez-peugeot-et-citroen.php
http://www.lefigaro.fr/medias/2014/04/14/PHOf572f114-c3ed-11e3-b405-35c8902ec937-300x240.jpg

soleron
15/04/2014, 19:47
sauf que pour la gamme DS, Carlos tavares a déclaré

PSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 14 avr. (https://twitter.com/PSA_news/status/455627797101563904)
[LT] "Sur une période de 7 ans, nous allons introduire 8 nouveaux produits sur la marque DS" C.T. #BackintheRace (https://twitter.com/search?q=%23BackintheRace&src=hash)

soleron
24/04/2014, 07:13
Pour DS, PSA privilégie la Chine à l'Europe










http://www.lefigaro.fr/medias/2014/04/24/PHO68662f1e-cafc-11e3-8387-e77a858ce422-805x453.jpg

La marque premium de Peugeot-Citroën multiplie les lancements mais seulement sur le premier marché mondial.










Les chaînes de montage de l'usine Capsa, près de Shenzhen, dans le sud de la Chine, tournent encore au ralenti. Capsa, c'est la coentreprise créée par PSA Peugeot Citroën (http://plus.lefigaro.fr/tag/psa-peugeot-citroen), cette fois, avec Changan (et non pas Dongfeng, son partenaire historique). Elle ne fabrique et commercialise que des véhicules sous le sigle DS. En Chine, la marque premium de PSA vit donc une existence séparée de Citroën. Carlos Tavares, le nouveau président du directoire de PSA, souhaite étendre ce mode de développement à l'Europe et au reste du monde. Actuellement, à peine 1000 voitures sortent tous les mois de l'usine. Bien loin des 200.000 véhicules correspondant à la capacité de production maximale.

Pour autant, Yves Bonnefont, directeur général adjoint de Citroën en charge de la marque DS (http://plus.lefigaro.fr/tag/ds), est confiant. «Nous visons 45.000 à 50.000 ventes en Chine cette année, après environ 4000 en 2013», explique-t-il. Pour y parvenir, la marque a multiplié les lancements ces derniers mois. La première voiture fabriquée à Shenzhen a été la DS 5, dans une version identique à celle de l'Europe. Ce véhicule, grand mais présentant un hayon plutôt qu'un coffre, est très original pour le marché chinois. Ensuite, une berline, correspondant bien à la clientèle traditionnelle chinoise, est sortie fin 2013, la DS 5LS. Enfin, Capsa a présenté, lors du Salon de Pékin (http://plus.lefigaro.fr/tag/salon-de-pekin) qui se tient actuellement, un SUV, la DS 6WR (http://www.lefigaro.fr/automobile/2014/04/15/30002-20140415ARTFIG00094-ds-et-peugeot-a-l-offensive.php). Elle sera commercialisée en septembre. Le constructeur compte vendre 75.000 DS 5LS et 50.000 DS 6WR tous les ans. L'étape suivante sera alors de lancer de nouveaux modèles. Au programme, une seconde berline et un second SUV, mais plus grands que les deux véhicules actuels afin de concurrencer le haut de gamme allemand.

Pour assurer sa forte croissance, DS est également ambitieux en terme de développement du réseau commercial. «Nous visons une centaine de concessionnaires d'ici à fin 2014, contre 56 aujourd'hui», précise Yves Bonnefont. Des concessions à l'esthétique soignée, avec des grandes baies vitrées pour mettre en avant les modèles, des couleurs noires et la diffusion de parfums et de musiques spécialement créés pour la marque. Objectif: mettre en avant l'image de luxe à la française de la marque. «À terme, nous souhaitons avoir de 250 à 300 points de vente en Chine», conclut Yves Bonnefont.


Baisse des ventes en Europe

Ce dynamisme ne se retrouve pas, à l'inverse, en Europe. En présentant son plan stratégique, le 14 avril, Carlos Tavares a indiqué que de nouveaux modèles seraient lancés en Europe en 2018. C'est loin. Surtout quand les ventes commencent déjà à fléchir. L'an dernier, les ventes des DS3, DS4 et DS5 ont reculé de 5%, à 122.000 exemplaires, en Europe, quand les autres marques premium ont bien mieux résisté. Carlos Tavares (http://plus.lefigaro.fr/tag/carlos-tavares) a beau répéter qu'il «ne veut pas que DS fasse une course aux volumes, mais préserve d'abord son prix et sa marge», il semble difficile de tenir les prix de modèles de plus en plus anciens.

La solution la plus facile à mettre en œuvre aurait été de décliner des modèles à la fois en Chine et en Europe. D'autant qu'il n'y a ni berline ni SUV dans la gamme européenne. Malheureusement, les deux nouveaux véhicules chinois n'ont pas été conçus pour être produits en Europe. Ces choix vont à l'encontre de la volonté de Carlos Tavares de privilégier des modèles mondiaux, produits dans au moins deux zones géographiques afin d'amortir les coûts de développement.

Source : lefigaro

Tom
24/04/2014, 09:20
Carlos Tavares a indiqué que de nouveaux modèles seraient lancés en Europe en 2018

Seulement en 2018 ?? On va vraiment se retrouver avec notre gamme de 3 modèles pendant 4 ans encore ?

Alex59
24/04/2014, 13:47
C'est pas possible de faire ça, ce sont des boeufs ou quoi !?
Ça fait 9 ans de vie pour la DS3, 1 et 2 ans de moins respectivement pour la 4 et la 5. Entre temps, les voitures concurrentes et les attentes des clients auront énormément évoluées.

toka
24/04/2014, 14:02
Je pense qu'il parle plutôt de nouveaux modèles en plus des modèles existants, la phase 2 par exemple n'est pas consideree comme un nouveau modèle. Donc DS3, 4 et 5 uniquement encore jusqu'en 2018, mais entre temps des évolutions et phase 2, les nouveaux modeles seraient par exemple des DS2, DS7, DS69 (ce serait drole mdr).
Il vaut mieux que ce soit ainsi, car sinon, c'est la perte assurée pour DS en europe. La phase 2 sortira bien avant 2018, des changements arrivent tres tres prochainement (mais ne vont pas casser 3 pattes à un canard, ca pourrait décevoir pas mal de monde)

Alex59
24/04/2014, 14:30
Mais, faire un restylage prochainement sur différents modèles et attendre encore quelques années (4 ans au moins, sûrement plus), c'est de l'ineptie, très peu de marques font cela maintenant et c'est se mettre en concurrence avec des modèles plus affûtés que les clients choisiront. J'espère que ce ne sera pas ainsi.

soleron
24/04/2014, 20:41
PSA: Carlos Tavares "espère faire plus et mieux que prévu"

AUTOMOBILEhttp://static.latribune.fr/article_page/346991/carlos-tavares-officiellement-nomme-a-la-tete-de-psa.pngCarlos Tavares, nouveau patron de PSA

Trop prudent, le plan de redressement de PSA? "J'espère faire plus et mieux que prévu", rétorque Carlos Tavares, lors d'un déjeuner informel au salon de Pékin. Le patron du groupe va marteler ses objectifs pour redresser PSA en crise, lors de l'assemblée des actionnaires, vendredi. Celle-ci doit avaliser l'augmentation de capital tant attendue de 3 milliards d'euros..SUR LE MÊME SUJET

Comment DS, label haut de gamme de PSA, veut séduire les Chinois (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140422trib000826344/comment-ds-label-haut-de-gamme-de-psa-veut-seduire-les-chinois.html)
La Chine, seule région du monde où PSA gagne de l’argent ! (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140421trib000826132/la-chine-seule-region-du-monde-ou-psa-gagne-de-l-argent-.html)
PSA: le redressement oui... mais pas pour tout de suite (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140414trib000825224/psa-le-redressement-oui-mais-pas-pour-tout-de-suite.html)
PSA: le grand tournant pour le constructeur français en crise (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140326trib000822059/psa-le-grand-tournant-pour-le-constructeur-francais-en-crise.html)



Trop prudent, le plan de redressement de PSA, "Back in the Race", annoncé le 14 avril dernier? "J'espère faire plus et mieux que prévu", nous rétorque Carlos Tavares (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140305trib000818390/comment-tavares-va-faire-des-economies-chez-psa.html), lors d'un déjeuner informel en marge du salon de Pékin. Le nouveau président du directoire de PSA laisse entendre, en bon politique, qu'il vaut toujours mieux surprendre positivement que prendre le risque de décevoir. La frilosité des objectifs de rentabilité n'a-t-elle pas déçu la bourse? Mais non, au contraire: "tous les investisseurs à Paris, Londres, New York, ont été très positifs sur notre plan", souligne le dirigeant après une tournée pour présenter "Back in the Race (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140414trib000825224/psa-le-redressement-oui-mais-pas-pour-tout-de-suite.html)" (de retour dans la course) aux investisseurs sur les grandes places financières mondiales.


Assemblée des actionnaires

Connu pour son impatience, Carlos Tavares va de nouveau marteler les leviers de son plan de redressement vendredi prochain, lors de l'assemblée générale des actionnaires du groupe, à partir de 14 heures au siège parisien du constructeur automobile, 75 avenue de la Grande-Armée. Une assemblée cruciale - même s'il n'y a aucun doute sur son acquiescement - qui doit donner l'ultime feu vert à l'augmentation de capital tant attendue de trois milliards d'euros, laquelle sera lancée dans la foulée, la semaine prochaine,





La première tranche de 1,048 milliard d'euros sera réservée à l'Etat français et au groupe national chinois Dongfeng (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140219trib000816104/psa-officialise-sa-grande-alliance-avec-le-chinois-dongfeng-et-l-etat-francais.html). Le prix sera de 7,50 euros par action. La seconde portera sur un montant de 1,95 milliard et sera ouverte à l'ensemble des actionnaires du groupe, Dongfeng et l'Etat compris. Le prix ne sera fixé qu'en début de semaine prochaine. La famille Peugeot devrait mettre, elle, moins de 100 millions.


Arrivée de l'Etat et Dongfeng

L'Etat et Dongfeng détiendront chacun 14% du groupe, au terme des accords finalisés le 26 mars dernier. La famille fondatrice Peugeot - aujourd'hui actionnaire à hauteur de 25,4% du capital et 38,1% des droits de vote - devrait redescendre elle-même à parité avec l'Etat et le consortium public chinois. Cette augmentation de capital pourrait par la suite être portée à 3,8 milliards courant mai à travers le jeu des bons de souscription d'actions.
La composition du conseil de surveillance sera revue à l'occasion de cette assemblée générale. Louis Gallois (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140318trib000820596/l-etat-parvient-a-imposer-louis-gallois-a-la-president-de-psa.html), homme de confiance de l'Etat actionnaire, remplacera Thierry Peugeot à sa tête. Une vraie révolution au sein du groupe. Le constructeur chinois sera représenté au conseil par son propre président, Xu Ping, et son directeur général adjoint Liu Weidong.
L'augmentation de capital et les changements au sein du conseil de surveillance parachèveront le grand chamboulement du groupe tricolore, qui vient de porter à la tête de son directoire Carlos Tavares, l'ex-bras droit de Carlos Ghosn chez Renault.


"Une véritable culture du résultat"

Si les conditions sont réunies pour la relance de la firme automobile française, celle-ci sera longue et périlleuse. Le nouveau patron opérationnel de PSA Peugeot Citroën (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140415trib000825421/psa-remet-les-cooperations-a-l-ordre-du-jour.html) ne promet d'ailleurs pas du sang, de la sueur et des larmes... mais presque. Le plan "Back in the race" doit permettre au constructeur en crise, qui a cumulé plus de 7 milliards d'euros de pertes en 2012 et 2013, de dégager un flux de trésorerie opérationnel... "au plus tard d'ici à 2016". Le groupe français vise officiellement une "marge opérationnelle de 2%" pour sa division automobile... "à l'horizon 2018", avec un "objectif de 5% lors du prochain plan à moyen terme, 2019-2023".

"Le groupe doit développer une véritable culture du résultat et une approche mondiale pour pouvoir accélérer son retour à la rentabilité", avait insisté Carlos Tavares lors de l'annonce dudit plan à la mi-avril. Carlos Tavares (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140305trib000818390/comment-tavares-va-faire-des-economies-chez-psa.html)veut "réduire drastiquement le nombre de modèles", pour ne pas dilapider l'argent. La gamme passera de "45 modèles actuellement à 38 en 2016, 26 en 2022", selon le plan. Peugeot descendra "de 25 à 17 en 2016, 13 en 2022, Citroën de 15 à 14, puis à 7". La gamme compte en effet aujourd'hui nombre de modèles non rentables.


Réduction du nombre de modèles

Cette réduction passera notamment par une mondialisation de chacun des modèles, permettant d'éviter deux véhicules différents dans le même segment, selon les régions du monde. Le nombre de plates-formes lui-même "passera de 7 à 2 en 2022", histoire d'améliorer les économies d'échelle. PSA supprimera des modèles mais ajoutera en revanche des véhicules qui lui manquent cruellement, notamment hors d'Europe, comme des vrais 4x4 "SUV".

"Nous allons maintenir le niveau de recherche et développement ainsi que d'investissements industriels de la division automobile entre 7 et 8% du chiffre d'affaires, contre 8 à 10% chez nos principaux concurrents", reconnaissait le patron opérationnel du groupe. Pour pallier ce handicap d'un pourcentage d'investissements inférieur, PSA compte être toutefois plus efficace avec moins de modèles, certes, mais aussi via la poursuite des coopérations avec GM, Toyota, Fiat, Ford ainsi qu'avec... le chinoisDongfeng (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140212trib000815055/psa-dongfeng-et-l-etat-francais-sont-parvenus-a-un-accord-selon-des-sources.html).


Croissance rentable en Russie et Amérique du sud

Carlos Tavares veut par ailleurs "une croissance rentable à l'international". Rude gageure. Des patrons de zones vont être nommés, qui se partageront six régions du monde. Il vise notamment le "retour à l'équilibre au plus tard en 2017 en Russie et en Amérique du sud", deux régions structurellement déficitaires. En Chine, avec l'aide de son partenaire chinois Dongfeng, PSA compte, au travers des deux-co-entreprises DPCA et CAPSA, "vendre 970.000 véhicules en 2016 (557.000 en 2013), 1,19 million en 2018". Notamment à partir d'une exportation de Chine, PSA compte aussi "augmenter ses volumes en Asie-Pacifique, en Indonésie, en Thaïlande".

En troisième lieu, PSA doit "améliorer la compétitivité en Europe" (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140326trib000822059/psa-le-grand-tournant-pour-le-constructeur-francais-en-crise.html). (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140326trib000822059/psa-le-grand-tournant-pour-le-constructeur-francais-en-crise.html) Carlos Tavares fait un triste constat: "le groupe a vendu 2,3 millions d'unités hors Chine l'an dernier, pour un point mort à 2,6 millions! Il faut arriver à un point mort de 2 millions pour être rentables". En France, "les sites sont âgés souvent de quarante ou cinquante ans. Ils faut les moderniser. Car les logistiques internes sont trop compliquées. On a fait d'énormes progrès depuis". Il a confirmé 1,5 milliard d'investissement d'ici à 2016 dans la modernisation des sites tricolores. Il a cependant insisté sur la nécessité d'une "amélioration de l'efficacité pour assurer l'avenir de ces sites".


DS sera une marque indépendante

Enfin et surtout, le constructeur veut positionner les marques différemment. " (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140219trib000816168/carlos-tavares-veut-faire-de-ds-une-marque-haut-de-gamme-separee-de-citroen.html)Le développement de DS (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140219trib000816168/carlos-tavares-veut-faire-de-ds-une-marque-haut-de-gamme-separee-de-citroen.html) en tant que marque premium à part entière sera accéléré". En Chine, c'est d'ores et déjà une marque indépendante. En Europe, "ça sera un phénomène progressif". Le dirigeant souhaite en outre un positionnement "plus haut de gamme pour Peugeot". Quant à Citroën, il devra "répondre aux attentes des clients au meilleur coût possible", ce qui est une façon indirecte d'avouer que Citroën sera positionné plus bas! Au dernier salon de Pékin, Carlos Tavares confirmait que que "Citroên sera la marque la moins chère du groupe en prix net".

L'an dernier, les activités automobiles de PSA, au coeur des activités du groupe, ont affiché un chiffre d'affaires en baisse de 4,8% à 36,5 milliards et une perte opérationnelle supérieure à un milliard (1,042 exactement) (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130207trib000747596/psa-peugeot-citroen-va-annoncer-des-pertes-considerables-pour-2012.html). Cela représente une diminution, certes, à comparer avec le 1,49 milliard de 2012. Mais il n'empêche, le taux de marge restait négatif de 2,9% pour la division automobile en 2013! Même divisée par deux, la perte nette du constructeur reste immense, à savoir 2,31 milliards d'euros! La dette nette de PSA au 31 décembre 2013 était encore de 4,15 milliards.


Source : latribune

blacktom71
26/04/2014, 11:25
Franchement je les comprends pas, je veux bien qu'il y ait moins de potentiel au niveau des ventes chez nous mais faut pas abuser. la DS 5LS (surtout en version R) et le DS 6WR se vendraient très bien chez nous à mon avis! A la place ils nous proposent un C XR qui n'a rien d’exceptionnel pour "remplacer" la DS 6WR! Ils ont gagné beaucoup de nouveaux clients avec la DS3 mais ils risquent d'en perdre autant si ils continuent comme ça.

soleron
26/04/2014, 12:10
Thomas,

Le C XR, n'est pas pour nous de ce que j'ai pu lire, bien au contraire il n'est que pour eux.

Malheureusement, je pense que le problème vient de la conjoncture et du calendrier, CITROEN est obligé de par les accords, l'actualités, de miser actuellement sur la CHINE pour avoir du cash, et retrouver un certain niveau de profil. Et donc nous, nous sommes un peu mis de coté, pour ce qui est des futurs modeles DS ils seront internationaux, donc nous aurons un SUV DS, pas celui la, qui a mon avis a été fait assez vite pour la chine, mais un SUV sur la plate forme EMP2 (Il n'y aura a terme que 2 plates formes chez PSA), pour la DS 5LS c'est peut etre plus un modele tri corps que nous ne verrons pas.

Je pense, aussi, comme beaucoup de monde, qu'attendre 2016/2018 pour voir arriver des choses chez nous c'est long, mais je pense que nous ne sommes pas a l'abris de surprise au prochain mondial cette année !!!

Et il ne faut pas oublié qu'en Juillet une "leger" relooking de la DS3 sera disponible en CC ;)

Mais c'est long et ca manque un peu de nouvelles choses, on est bien d'accord

Pierre.13
26/04/2014, 14:06
ton résonnement sur la Chine n'est pas tout à fait bon. Les accords et l'actualité du groupe n'ont rien à voir avec ces choix. Un développement projet c'est minimum 2 ans, donc ça fait un moment que c'est décider en interne de sortir ces véhicules qu'en Chine.

Il faut plutôt voir que le marché Chinois, c'est +20% de croissance, à coté du marché européen dont on est même pas encore sur qu'il sera en croissance sur l'année 2014 complète.
En Chine, PSA croit plus vite que le marché et ceci, avec des ventes DS anecdotiques. Donc imaginez si la gamme DS prend bien et que l'usine CAPSA (2eme JV de PSA qui produit les DS en Chine, et qui n'a rien à voir avec Dongfeng) ce mette à tourner à font !
Le C-XR, est sur la même base que la C-élysée, donc, c'est plutot à classer dans les véhicules entrée de gamme pour les marché émergents.

Par contre, je comprends pas non plus pourquoi les 2 DS n'ont pas été directement pensées pour aussi être produites en France. Peut-être un problème de cash à investir en plus dans les usines qui manque au groupe ?
Dommage, parce que certaines usines seraient bien contentes de récupérer de la production en plus !

soleron
27/04/2014, 08:05
PSA vend désormais plus de voitures en Chine qu'en France










http://www.lefigaro.fr/medias/2014/04/25/PHOf2dd9182-cc50-11e3-a4f2-b373f3cdeec9-805x453.jpg

Le constructeur a enregistré un rebond de 7,6% de ses ventes mondiales au premier trimestre grâce à la reprise du marché en Europe et à la vigueur de la demande en Chine, devenue le premier marché du groupe devant la France.









La révolution avait déjà eu lieu pour Citroën (http://plus.lefigaro.fr/tag/citroen), c'est désormais le groupe dans son ensemble qui réalise plus de ventes en Chine qu'en France. PSA Peugeot Citroën (http://plus.lefigaro.fr/tag/psa-peugeot-citroen)a fait état aujourd'hui d'un rebond de 7,6% de ses ventes mondiales au premier trimestre grâce à la reprise du marché en Europe et à la vigueur de la demande en Chine, devenue le premier marché du groupe devant la France.
Les effets de change négatifs liés à la vigueur de l'euro face à plusieurs devises de pays émergents ont cependant ramené la croissance du chiffre d'affaires à 1,9% sur la période. «C'est un premier trimestre positif qui permet au groupe de renouer avec la croissance de son chiffre d'affaires après de nombreux trimestres extrêmement difficiles (...) et qui conforte les perspectives de redressement que nous avons présentées avec Carlos Tavares (http://plus.lefigaro.fr/tag/carlos-tavares)», a déclaré Jean-Baptiste de Chatillon, directeur financier, au cours d'une téléconférence.

En 2013, PSA avait accusé une baisse de 2,4% de son chiffre d'affaires. Sur les trois premiers mois de 2014, le groupe a vendu 725.917 véhicules neufs, dont 169.197 en Chine, soit environ 1500 de plus que sur le marché français. La performance du groupe en Europe (+16%) et la faiblesse de marchés comme l'Amérique latine, la Russie ou la Turquie ont renforcé le poids du continent européen dans les ventes totales (61% au premier trimestre contre 56% un an plus tôt), inversant mécaniquement la tendance engagée les dernières années.

L'appréciation de l'euro face à plusieurs monnaies a eu un impact négatif de 4,5% sur le chiffre d'affaires des véhicules neufs. Au total, la hausse du chiffre d'affaires au premier trimestre ressort à 1,9% à 13,287 milliards d'euros.

«Nous ne voyons pas de redressement significatif de la situation», a souligné Jean-Baptiste de Chatillon. «Des grands marchés où nous sommes présents se trouvent dans une parité versus l'euro qui est extrêmement difficile pour nous et qui va continuer à l'être, nous le pensons, sur toute l'année.»


Objectifs 2016 confirmés, motus sur 2014

La veille, Renault (http://plus.lefigaro.fr/tag/renault) a fait état d'une hausse de 5,1% de ses ventes mondiales mais d'une stagnation de son chiffre d'affaires à 8,3 milliards d'euros, là aussi à cause des effets de change négatifs. «PSA a enregistré une croissance plus forte que Renault, et un effet de change moindre, imputables dans les deux cas à l'exposition plus importante de PSA à l'Europe», commente Eric Hauser, analyste automobile chez ISI.

En Bourse, l'action PSA a gagné près de 3% dans les premiers échanges, avant de réduire ses gains pour s'inscrire à 13,455 euros (+1,17%) à 9h27. A la clôture de jeudi, le titre affichait un gain de près de 41% depuis le début de l'année, après un bond de plus de 72% en 2013. De son côté, l'action Renault perd 2,3%, parmi les plus fortes baisses de l'indice CAC 40 (-0,2%). L'automobile s'inscrit en queue de peloton des indices sectoriels STOXX européens (-1,4%).

PSA a confirmé ses principaux objectifs, notamment un retour à un free cash flow opérationnel positif au plus tard en 2016. Prié de dire s'il espérait maintenir sa part de marché en Europe sur l'ensemble de 2014 - elle s'est stabilisée au premier trimestre à 12,3% - Jean-Baptiste de Chatillon a refusé en revanche d'évoquer les ambitions du groupe pour la seule année en cours, répétant que la priorité allait au redressement de la rentabilité à moyen terme.

PSA a accusé l'an dernier une lourde perte pour la deuxième année d'affilée, et a consommé près de 500 millions d'euros de free cash flow opérationnel. Le projet d'augmentation de capital de trois milliards d'euros, à laquelle le chinois Dongfeng et l'Etat français souscriront à parité, sera soumis dans l'après-midi au vote des actionnaires de PSA réunis en assemblée générale.
(avec Reuters)

La rédaction vous conseille :


Pour DS, PSA privilégie la Chine à l'Europe (http://www.lefigaro.fr/societes/2014/04/24/20005-20140424ARTFIG00016-pour-ds-psa-privilegie-la-chine-a-l-europe.php)
La Chine, eldorado de l'automobile (http://www.lefigaro.fr/societes/2014/04/21/20005-20140421ARTFIG00029-la-chine-eldorado-de-l-automobile.php)


Source : lefigaro

soleron
27/04/2014, 08:13
Et pourquoi pas un retour de Peugeot aux USA ? (http://news.autoplus.fr/news/1482144/Carlos-Tavares-USA-Etats-Unis-PSA-Peugeot-Citro%C3%ABn)


http://img.autoplus.fr/news/2014/04/23/1482144/636%7C424%7Cbd092f1070fd5290be840112.jpg
Vendredi 25 avril 2014 - 09:17

Selon certaines sources, Peugeot et envisagerait de revenir aux USA d’ici la fin de la décennie. Et Citroën pourrait faire partie du plan.
Cela fait désormais tout juste 10 jours que le groupe PSA Peugeot Citroën a présenté son plan stratégique (http://news.autoplus.fr/news/1481772/Carlos-Tavares-Patron-Plan-strat%C3%A9tique-PSA-Peugeot-Citro%C3%ABn) pour sortir le constructeur du marasme. Baptisé "Back in the race", littéralement "Retour dans la course", il a été expliqué par son nouveau dirigeant Carlos Tavares.

Plusieurs objectifs: tout d’abord celui d’asseoir le porte-feuille de marques, notamment avec l’avènement de DS comme marque à part entière. Autre piste: celle de réduire le nombre de modèle de 45 à 26 modèles d’ici 2020. Enfin il est également question de se développer à l’international, notamment en Asie grâce à Dongfeng. Interrogé par un journal américain, Tavares n’a pas nié non plus un éventuel retour aux USA !

La dernière fois, c'était en 1991!

Pour le moment il est encore bien trop tôt pour envisager de voir les autos du groupe PSA rouler dans les rues de New York ou San Francisco. Carlos Tavares, a bien précisé qu’avant de décider de quoique ce soit, il faudrait remplir toutes les conditions du plan "Back in the race" (http://news.autoplus.fr/news/1481772/Carlos-Tavares-Patron-Plan-strat%C3%A9tique-PSA-Peugeot-Citro%C3%ABn). Notamment le retour aux profits prévu au plus tôt en 2016. L’ensemble des objectifs devraient être eux remplis d’ici 2017-2018. Autant dire que le retour aux Etats-Unis ne se fera pas avant la fin de la décennie.

Pour rappel, Peugeot est absent des Etats-Unis depuis 1991, après y avoir passé près de 33 ans. Le dernier modèle à y avoir été vendu était... la 405!

Source (http://www.edmunds.com/car-news/peugeot-ponders-return-to-the-us-market.html): Edmunds via autoplus

soleron
27/04/2014, 08:53
11827

11828

Source : PSA

soleron
27/04/2014, 09:01
"Back in the Race" : le plan pour accélérer le redressement de PSA


Le 14 avril 2014, CarlosTavares, Président du Directoire de PSA Peugeot Citroën, a présenté "Back in the Race", sa feuille de route 2014 - 2018 pour assurer le redressement du Groupe. Ce plan est composé de trois éléments de mesure :


un free cash-flow opérationnel Groupe positif et récurrent au plus tard d'ici à 2016,
un free cash-flow opérationnel Groupe cumulé de 2 milliards d'euros sur la période 2016-2018,
une marge opérationnelle de 2 % pour la Division automobile à l'horizon 2018, avec un objectif de 5 % lors du prochain plan à moyen terme, 2019-2023.

"Back in the Race" s'articule autour de quatre objectifs opérationnels :

DS, Peugeot et Citroën, 3 marques reconnues partout dans le monde



Le développement de DS en tant que marque Premium à part entière sera accéléré.
En parallèle, le Groupe poursuivra le repositionnement des trois marques, en clarifiant leur gamme pour en assurer la complémentarité, et améliorera leur positionnement prix.

Un plan produit mondial concentré, ciblé et plus pertinent



Les gammes du Groupe seront progressivement rationnalisées et ramenées à 26 modèles à horizon 2020. En se concentrant sur une gamme plus compacte, PSA Peugeot Citroën pourra assurer une meilleure couverture de marché et une rentabilité renforcée en ciblant les segments les plus rentables.
Par ailleurs, cela permettra d'optimiser l'utilisation des plateformes et des programmes à travers le monde et de mieux cibler les investissements R&D et Capex.


http://www.psa-peugeot-citroen.com/sites/default/files/images/carlos-tavares-back-in-the-race.jpg

Carlos Tavares

Une croissance rentable à l'international construite dans le respect des fondamentaux du business automobile



Le Groupe continuera d'accélérer son développement en Chine, en multipliant par trois les volumes avec Dongfeng à l'horizon 2020, et en menant à bien le développement de la marque DS.
Le partenariat signé avec Dongfeng permettra aussi d'accélérer le développement en ASEAN.
En parallèle, le Groupe devra redresser la situation en Russie et transformer le business model en Amérique latine avec l'objectif d'être rentable dans les deux zones d'ici trois ans.
Enfin, PSA Peugeot Citroën cherchera les opportunités de développement dans les nouveaux pays en croissance, comme en Afrique ou dans le bassin méditerranéen.
Pour ce faire, une nouvelle organisation mondiale, structurée autour de six grandes régions, sera mise en place : Eurasie, Europe, Moyen-Orient/Afrique, Amérique latine, Chine et ASEAN, Asie-Pacifique.

Une modernisation au service de la compétitivité notamment en Europe



Pour faire face aux enjeux de compétitivité, PSA Peugeot Citroën accélérera la modernisation de ses usines et les adaptera aux meilleures références industrielles mondiales, tout en poursuivant la réduction des coûts et des stocks.

Poursuivre la transformation culturelle de l'entreprise

Le Groupe doit développer une véritable culture du résultat et une approche mondiale pour pouvoir accélérer son retour à la rentabilité. La poursuite du changement de culture amorcé chez PSA Peugeot Citroën est une condition importante pour tenir les quatre objectifs précédents.
A l'occasion de la présentation de "Back in the Race",Carlos Tavares a déclaré : "Avec ce plan Back in the race, j'ai pour ambition d'accélérer le redressement du Groupe en canalisant tout le potentiel créatif des équipes pour que nous retrouvions rapidement le chemin de la rentabilité"

Source : PSA

soleron
27/04/2014, 09:22
PSA veut vendre 200 000 DS en Chine d'ici 2018


http://www.usinenouvelle.com/mediatheque/0/1/3/000204310_5.jpg
© Wikimedia CommonsA LIRE SUR LE MÊME SUJET



DS, la griffe luxe de PSA en Chine (http://www.usinenouvelle.com/photos/automobile/ds-la-griffe-luxe-de-psa-en-chine.206350)

La Chine, au cœur de la stratégie DS (http://www.usinenouvelle.com/article/la-chine-au-c-ur-de-la-strategie-ds.N206479)

La fabrication des Citroën DS Made in China en vidéo (http://www.usinenouvelle.com/article/la-fabrication-des-citroen-ds-made-in-china-en-video.N206665)

PSA en 2024 : quand les DongFeng rouleront dans Paris... (http://www.usinenouvelle.com/article/psa-en-2024-quand-les-dongfeng-rouleront-dans-paris.N236531)



La ligne haut de gamme de PSA Peugeot Citroën, DS, aura besoin de 150 à 200 points de vente sur le sol chinois pour commercialiser les 200 000 voitures qu'elle est déjà en mesure de produire localement, a déclaré à Reuters le directeur général de DS pour la Chine, Arnaud Ribault.
La marque de luxe de PSA (http://www.usinenouvelle.com/psa/) a présenté en avant-première son premier 4X4, la DS6 WR, au salon de l'automobile de Pékin. Il a ouvert ses portes à la presse le 20 avril. L'entreprise veut conquérir laChine (http://www.usinenouvelle.com/chine/) et ne s'en cache pas : l'usine PSA-Changan de Shenzhen, spécialisée dans la production des DS, présente actuellement une capacité de production de 200 000 unités par an. "Je pense qu'à l'horizon 2017-2018, même si on n'a pas d'année fixée, il faudra viser d'avoir entre 150 et 200 concessions en Chine pour pouvoir utiliser notre plein capacitaire", indique Arnaud Ribault.
DS développe actuellement son réseau à marche forcée, puisque la marque devrait compter une centaine de "DS Stores" à la fin de l'année contre 56 aujourd'hui. Dans une note récente, ISI a observé que pour atteindre un volume annuel de l'ordre de 200 000 véhicules, il a fallu à Mercedes (http://www.usinenouvelle.com/mercedes/) plus de 250 points de vente en Chine et plus de 350 à BMW (http://www.usinenouvelle.com/bmw/), alors que les deux marques allemandes sont bien plus connues. "Cette remarque est tout à fait légitime", poursuit Arnaud Ribault. "Il faut développer en même temps le plan produits, en même temps le réseau, en même temps la notoriété et renforcer l'image de la marque."

PROCHAINE CIBLE, LE MOYEN-ORIENT?
Après le crossover DS5, la berline DS5 LS et la DS6 WR, la marque lancera l'an prochain un nouveau véhicule pour la Chine. Les ventes chinoises de la marque, dont la production locale n'a commencé qu'en septembre dernier, ont atteint 3 500 unités en 2013. L'objectif de volume pour 2014 est fixé à 50 000 voitures et l'ambition des 200 000 véhicules s'entend à l'horizon 2017-2018.
Dans le cadre de la nouvelle discipline financière instaurée à l'échelle de PSA depuis ses difficultés de 2012, et renforcée par l'arrivée de Carlos Tavares à la tête du groupe, la marque demande à chaque concession DS en Chine de commercialiser plus de 1 000 véhicules par an afin de garantir la rentabilité future du réseau. Un tel nombre correspond à la performance des meilleures concessions généralistes en France, mais représente un volume moyen plus courant sur le marché chinois.
La DS6 WR, comme les deux autres DS commercialisées en Chine, est un modèle de taille moyenne afin de profiter d'une partie du segment haut de gamme où les Allemands restent moins présents que sur les grands modèles. Après la Chine, le 4X4 DS, cinquième d'une famille née en France en 2010, pourrait essaimer en Asie du Sud-Est et au Moyen-Orient. Sa commercialisation n'est en revanche pas prévue en Europe.
Avec Reuters

Source : usinenouvelle

soleron
27/04/2014, 10:31
Comment Tavares veut piloter Peugeot Citroën



"J’ai appris, chez Nissan, les vertus de la persévérance" assure le nouveau patron de PSA. Démonstration.

http://referentiel.nouvelobs.com/file/7257064-comment-tavares-veut-piloter-peugeot-citroen.jpgCarlos Tavares, à Pekin, le 19 avril. DR





Le presqu'adieu de Thierry Peugeot aux actionnaires de PSA (http://www.challenges.fr/entreprise/20140425.CHA3137/psa-enterine-definitivement-l-entree-de-dongfeng-dans-son-capital.html)

Décalage horaire, connaît pas. Frais, disponible et souriant, Carlos Tavares boucle un tour du monde par l’ouest. Il est passé par Londres, puis par New York, pour vendre aux investisseurs anglo-saxons sa stratégie de redressement de Peugeot Citroën, baptisée "Back in the Race" et présentée à Paris le 17 avril. On le retrouve dans un banal restaurant de Pékin, où il est arrivé la veille au soir dans un avion d’United Airlines, avec quelques heures de retard, faute de pilote. "Il vaut toujours mieux avoir un pilote dans l’avion", plaisante le nouveau président du directoire du groupe automobile français, qui sort d’un entretien avec un riche investisseur chinois, propriétaire d’une dizaine de concessions.


Objectifs pas assez "Stretch"

A la veille de l’ouverture du Salon de l’automobile de Pékin, Tavares assure le service après-vente de sa dernière conférence de presse, mal reçue par les marchés, puisque le titre Peugeot a baissé de 6,5% à son issue. Une mauvaise humeur provisoire, fait-il remarquer, puisqu’en trois jours l’action a rattrapé le chemin perdu. "Les investisseurs que j’ai rencontrés à Londres et à New York ont été très positifs, mais il est vrai qu’ils auraient préféré des engagements plus "Stretch"", reconnaît l’ancien patron de Nissan aux Etats-Unis, qui ponctue ses propos d’anglicismes. Traduction : le retour à la rentabilité en 2016 et les 2% de marge, promis entre 2018 et 2020, sont apparus, à tout le monde, comme des objectifs à la fois trop modestes et trop lointains.

En agissant ainsi, le Carlos de Peugeot prend l’exact contre-pied du Carlos de la maison d’en face, qui a régulièrement fixé à Renault des objectifs inatteignables – et d’ailleurs jamais atteints. "En la jouant délibérément modeste, j’ai voulu faire passer des messages, explique-t-il. Il y a des problèmes lourds dans l’entreprise, qu’on ne peut traiter d’un claquement de doigts. L’important est d’être crédible, de respecter ses engagements, même si la reprise en Europe tournait court."


Citroën plus "smart buy "

Lorsqu’il a annoncé que le groupe allait réduire le nombre de ses modèles, de 45 aujourd’hui à 26 dans quelques années, Carlos Tavares a provoqué un émoi certain : car, entre les DS, appelées à devenir les voitures premium du groupe (à l’instar d’Audi chez Volkswagen), et les Peugeot, promises à occuper le haut de gamme au sein des constructeurs généralistes, l’avenir de Citroën semble compromis. Carlos Tavares parle à son sujet de voitures axées sur le "confort utile". Ou bien de "smart buy brand" (dont les prix publics seront les plus bas), qui doit être en même temps "la marque la plus déjantée du groupe". Sympathique, mais marginal…

Pas question, cependant, de lui faire dire que Citroën, acheté par Peugeot il y a juste quarante ans, est devenu un fardeau. Il est clair, à l’entendre, qu’à la différence des DS, les voitures aux chevrons n’ont plus vocation à devenir mondiales. En Europe, ce sont les concessionnaires qui choisiront, ou pas, d’investir dans la gamme DS pour assurer leur avenir.

Tout en évoquant une "maladresse de communication", Carlos Tavares, ses baguettes habilement tenues de la main gauche, confirme : "Il n’est pas pertinent de mettre ses propres marques en concurrence." C’est ce qui explique les pertes de Peugeot Citroën au Brésil ou en Russie, "où il aurait mieux valu concentrer ses moyens sur une voiture traditionnelle et un SUV, plutôt que de proposer les gammes complètes des deux marques". Le groupe n’a plus les moyens de se disperser. Dans les concessions, les vendeurs se concentrent d’ailleurs sur deux ou trois modèles, mis en avant, tandis que les autres ne produisent que des pertes.


"Core models strategy"

Le nouveau patron assume le fait d’aller ainsi à contre-courant de la plupart de ses concurrents. Le redressement, selon lui, passera par la "core models strategy", c’est-à-dire par la focalisation de tous les moyens sur un nombre limité de voitures mondiales, à l’instar de ce que Honda et Toyota ont réalisé ; par la qualité, qui est la condition nécessaire pour pouvoir relever l’image, et donc les prix ; et par la constance : "J’ai appris, chez Nissan (http://www.challenges.fr/tag/nissan), les vertus de la persévérance."

Il décrit le groupe Peugeot Citroën comme une pépinière de talents incapables de produire des résultats, "comme un moteur bridé dont il faut limiter les frottements pour lui rendre toute sa puissance". Seul objectif, seule contrainte, seul critère : le profit. Les volumes, Carlos Tavares (http://www.challenges.fr/tag/carlos-tavares), pour le moment, s’en fiche : "Je ne pousse pas le métal. Ils ne sont que la récompense d’une stratégie réussie." Au fil de ses propos, la langue de l’ancien numéro deux de Renault fourche : il parle de "R5 LS" au lieu de DS LS, présentée le lendemain au Salon. Tavares s’en amuse, mais évite le sujet : "Chez Peugeot, je profite de toutes les conneries que j’ai faites chezRenault (http://www.challenges.fr/tag/renault)." Lesquelles ? On n’en saura pas plus.

Source : challenge

soleron
29/04/2014, 20:30
http://images.caradisiac.com/images/4/1/2/8/94128/S1-La-nouvelle-Citroen-C5-arrive-en-2016-320339.jpg (http://images.caradisiac.com/images/4/1/2/8/94128/S7-La-nouvelle-Citroen-C5-arrive-en-2016-320339.jpg)

Alors que la famille “DS“ s’émancipe de plus en plus, Citroën est à la recherche d’un nouveau fer de lance pour sa gamme “C“. Celui-ci pourrait prendre le visage d’une nouvelle C5 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c5/), plus imposante que l’actuelle génération qui date de 2008. Elle serait réservée en priorité au marché chinois.

Côté routière et grande familiale on prend son temps chez Citroën. La C6 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c6/) a disparu du catalogue depuis quelques années, la C5 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c5/) actuelle se fait vieille et attend toujours d’être remplacée. L’actuel opus devrait subir un très léger restylage dans les prochains mois, mais c’est avec l’arrivée de la nouvelle génération (dont nous vous proposons une illustration) en 2016 que la C5 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c5/) devrait vraiment revenir sur le devant de la scène… Problème, le groupe PSA par l’intermédiaire de son nouveau président Carlos Tavares a annoncé qu’il fallait réduire la voilure, expliquant que des 45 autos qui composent l’offre Citroën, DS et Peugeot passeront à 26 ! Pour les Chevrons, les 15 autos qui animent la gamme vont passer à 7 en 2022 ! Mais alors, pour quelle raison, la C5 ne passerait-elle pas, à la trappe ? Tout simplement parce que les Chinois ont besoin de cette voiture. En particulier le partenaire historique Dongfeng qui cherche une auto valorisante pour la gamme “C“ qu’il commercialise en Chine. De plus, cet industriel s’estime pénalisé par le fait que la famille DS est produite et vendue sur son marché local par l’un de ses concurrents Changan. Il veut lui aussi du haut de gamme capable de s’aligner face aux DS 5 (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-ds5/), DS 5LS (http://www.caradisiac.com/La-Citroen-DS-5LS-chinoise-se-fait-surprendre-91450.htm)et DS 6WR qui arrivent dans les concessions DSWorld. La C5 pourrait être cette auto qui lui permettrait de ne pas perdre la face…

L’Empire d’essence
Pour propulser cette C5 qui devrait voir son gabarit approcher les cinq mètres, plus de V6, mais des quatre cylindres turbo-compressés. Les motorisations fonctionnant à l’essence seront privilégiées pour le marché chinois, mais il y aura aussi du Diesel pour l’Europe. La courbe de puissance pourrait être assez large pour l’essence (de 120 à plus de 200 ch) et resserrée pour le Diesel (de 120 à 180 ch tous des BlueHDi). Pour ce qui concerne la plate-forme, la base EMP2 qu’utilisent la Peugeot 308 (http://www.caradisiac.com/gamme--peugeot-308/) et le C4 Picasso (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-c4-picasso/) sera mise à contribution, plus moderne elle permet une baisse de poids conséquente (de l’ordre de 150 kilos pour la Peugeot 308) et par voie de conséquence de réduire les besoins en carburant pour son déplacement (et aussi les rejets de CO²). Afin de limiter le plus possible les coûts, il n’est pas sûr que la carrosserie break soit toujours de la partie… Ce dont on est sûr en revanche c’est que la suspension hydropneumatique ne sera pas reconduite, la C5 de troisième génération se contentera d’une suspension “traditionnelle“…

La future Citroën C5 en huit points
Nouvelle berline cinq portes
Priorité pour le marché chinois
Lancement en 2016 en Europe
Longueur : 4,95 m environ
Plateforme EMP2
Moteurs essence : de 120 à 220 ch
Moteurs Diesel : de 120 à 180 ch
Tarif : à partir de 24 000 €*
*Estimation

Source : caradisiac

okp
29/04/2014, 22:24
Beaucoup de constructeur déploie en série des suspension pilotées ... Et citroën, qui a une connaissances, des brevets, une légitimité, une fiabilité et un confort bluffant (si, si, loué une nouvelle C5 ou un C6...) abandonnerait ça ?

Normalement quand on possède des compétences, qui procure un avantage concurrentiel, on le développe, on ne l'abandonne pas!

Où alors faut qu'on m'explique là ..

soleron
01/05/2014, 08:00
http://www.eplaque.fr/infos/wp-content/uploads/2014/04/Concession-DS-Chine-620x345.jpg

0

DS : CITROËN MET LES PETITS PLATS DANS LES GRANDS EN CHINE



[*=center]
[*=center]

Un système de lecture de la plaque d’immatriculation pour l’accueil personnalisé des clients

La Chine représente un marché de plus en plus crucial pour les constructeurs automobiles, et notamment pour le premium. C’est ainsi que dans l’empire du Milieu, DS fonctionne de façon indépendante par rapport à Citroën.
Afin de se différencier sur un marché automobile premium concurrentiel, DS a décidé de révolutionner le concept de la concession.

Chez les vendeurs DS, tout est fait pour offrir au client un accueil personnalisé, dans un décor de style lounge très tendance : on a plus l’impression de se trouver dans un bar que dans un point de vente automobile.
Pour le service après-vente, DS fait encore plus fort : chaque concession est équipée d’un dispositif de lecture des plaques d’immatriculation. À chaque fois qu’un client arrive sur le parking, le système avertit le commercial qui a vendu la voiture, et qui devient alors son interlocuteur privilégié, de son arrivée imminente. Il se dirige alors vers la porte d’entrée pour l’accueillir personnellement. Une attention que devrait particulièrement apprécier le consommateur chinois, qui traîne la réputation d’être impatient et exigeant.

À ce jour, il existe déjà un peu plus de 50 concessions DS en Chine. Ce chiffre devrait passer très prochainement à 100.

Source : eplaque

Anonyme
05/05/2014, 14:45
Déjà maintenant les commerciaux sont pire que les mouches :mrgreen: donc avec ce dispositif on les échappe plus du tout ? :peur:

soleron
05/05/2014, 19:17
Citroën, Peugeot et Renault prépareraient de nouveaux véhicules métis

Publié le 5/05/2014

Les constructeurs d’automobiles français prépareraient de nouveaux véhicules métis, croit savoir AUTO PLUS (2/5/14), d’après qui Renault pourrait lancer d’ici à fin 2016 une variante courte du Captur qui serait baptisée « Kwid ». Citroën prévoirait quant à lui de commercialiser le C-XR en France d’ici à deux ans également (le modèle, vendu en priorité en Chine, viendrait épauler le C4 Cactus). Enfin, Peugeot développerait un 2008 coupé qui serait prévu pour l’été 2016.

Source : ccfa

soleron
05/05/2014, 19:20
Iran: un haut responsable de Peugeot en négociations à Téhéran

05/05 | 12:35


Un haut responsable du constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën a mené une série de négociations à Téhéran avec son partenaire historique local Irankhodro pour entamer de "nouvelles coopérations", a rapporté lundi l'agence officielle Irna.
Hachem Yeke Zare, directeur du groupe Irankhodro, et Maxime Picat, directeur de la marque Peugeot, ont mené dix heures de discussions pour examiner les contours de nouvelles coopérations communes, a précisé Irna.
Les deux responsables ont examiné "l'application des engagements passés de Peugeot, le transfert de technologies, la production commune de nouvelles voitures (...) et les exportations de voitures" construites en Iran par le réseau de distribution du constructeur français.
La visite de M. Picat n'avait pas été annoncée.
Peugeot a longtemps été un partenaire important d'Irankhodro, avec la production locale des modèles 405 et 206. La société avait une large part du marché automobile iranien.
Peugeot, présent en Iran depuis les années 1990, a quitté ce qui était son deuxième marché en volume au printemps 2012, après l'annonce de nouvelles sanctions occidentales contre Téhéran en raison de son programme nucléaire controversé. La marque au lion avait vendu l'année précédente 458.000 véhicules en Iran et son retrait avait provoqué un manque à gagner d'une centaine de millions d'euros entre les résultats de 2011 et ceux de 2012.
L'accord nucléaire intérimaire entre l'Iran et les grandes puissances du groupe 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne), entré en application en janvier, lève les sanctions contre le secteur automobile.
L'Iran, qui compte une population de 77 millions d'habitants, représente un important marché pour le secteur automobile.
L'objectif de l'Iran est de développer la production locale, tombée de 1,6 million de véhicules en 2011 à environ 800.000 en 2013 en raison des sanctions. L'objectif est d'atteindre en quelques années les 2 millions d'exemplaires.
sgh/cyj/abb

Source : lesechos

Pierre.13
07/05/2014, 12:23
Nominations de Linda JACKSON, directrice générale de la marque Citroën et Yves BONNEFONT, directeur général de la marque DS.
http://www.psa-peugeot-citroen.com/fr/medias/communiques-de-presse/nominations-de-linda-jackson-directrice-generale-de-la-marque-citroen-et-yves-bonnefont-directeur-general-de-la-marque-ds

A compter du 1er juin 2014, Linda JACKSON est nommée directrice générale de la Marque Citroën (http://www.psa-peugeot-citroen.com/fr/marque-automobile/citroen/constructeur-creative-technologie) en remplacement de Frédéric BANZET qui rejoint FFP. Linda JACKSON, forte de 35 ans d’expérience dans l’industrie automobile acquise dans des fonctions financières et commerciales, est actuellement directrice de Citroën Grande Bretagne et Irlande.
A cette même date, Yves BONNEFONT est nommé directeur général de la Marque DS (http://www.psa-peugeot-citroen.com/fr/marque-automobile/ds/innovative-luxe-paris), pour accélérer le développement de DS en tant que marque premium. Il est actuellement directeur de la stratégie et directeur général adjoint de Citroën.
Avec Maxime PICAT, directeur général de la Marque Peugeot (http://www.psa-peugeot-citroen.com/fr/marque-automobile/peugeot/constructeur-motion-emotion), Linda JACKSON et Yves BONNEFONT sont ainsi les dirigeants des trois marques de PSA Peugeot Citroën en charge de déployer le plan "Back in the Race (http://www.psa-peugeot-citroen.com/fr/groupe-automobile/strategie/back-in-the-race-le-plan)" pour leur périmètre d’activité.
Ils sont membres du Comité Exécutif rattachés à Carlos TAVARES.

http://www.psa-peugeot-citroen.com/sites/default/files/content_images/linda-jackson.jpg
http://www.psa-peugeot-citroen.com/sites/default/files/content_images/yves-bonnefont.jpg

soleron
13/05/2014, 18:21
Citroën inaugure son label occasion à petits prix

http://www.largus.fr/images/images/Select_Budget.jpgUn label Select Budget va bientôt apparaître au côté des offres de véhicules d'occasion du réseau Citroën.

(http://www.largus.fr/actualite-automobile/citroen-inaugure-son-label-occasion-a-petits-prix-4118385-4598008-photos.html)Citroën affichait déjà son programme Select pour les véhicules d'occasion vendus dans le réseau. Aujourd'hui les modèles à petits prix sont proposés sous le nom Select Budget.


Proposer une offre de voitures à petits prix est devenu indispensable pour les distributeurs automobiles pour récupérer des parts sur un marché de 5,3 millions de véhicules d'occasion où les échanges se font à 65 % entre particuliers. Citroën n'échappe pas à la règle puisqu' au côté de son label de vente de véhicule d'occasion Select, figure depuis le 15 mars
dernier une offre baptisée Select Budget

.http://www.largus.fr/images/images/txt_Select_Budget.jpg (http://www.largus.fr/images/images/txt_Select_Budget.jpg)


Un label Select Budget va bientôt apparaître au côté des offres de véhicules d'occasion du réseau Citroën.
« Cette offre est dédiée aux véhicules âgés entre 4 et 10 ans et dont le kilométrage est inférieur à 150 000 km. C'est un produit qui répond à l'attente de nos clients et qui va accueillir les retours de location de longue durée, de location avec option d'achat mais aussi les reprises réalisées par les concessionnaires », explique Denis Thirouard, responsable de Citroën Select.

http://www.largus.fr/images/images/txt_Citroen_Select_.jpg (http://www.largus.fr/images/images/txt_Citroen_Select_.jpg)

Garantis huit mois, les voitures Select Budget proposent une couverture pour le moteur (pièces interne bloc et culasses ...), refroidissement moteur, certaines pièces de la boîtes de vitesse mécanique, et de la transmission automatique, tous les organes et pièces internes du pont, freins et direction ainsi que la pompe à carburant et pompe haute pression.

« Nous allons essayer de faire revenir dans les ventes à particuliers des voitures qui étaient auparavant revendus à marchands. C'est un moyen de servir le client mais aussi contribuer à la profitabilité du réseau » poursuit Denis Thirouard.

En 2013, le réseau a commercialisé 222 442 véhicules d'occasion dont 46 % étaient à destination des particuliers. Sur ce volume, 110 300 l'ont été sous le label Citroën Sélect avec un prix moyen en baisse qui atteint 13 438 euros. La marque espère en vendre 5 % désormais sous le label Select Budget.


http://www.largus.fr/images/images/Citroen-select_1.JPG?width=386&quality=80&qtype=mixing (http://www.largus.fr/actualite-automobile/citroen-inaugure-son-label-occasion-a-petits-prix-4118385-4598010-photos.html)

Source : l'argus

will88
14/05/2014, 09:31
Linda JACKSON, 17 ans chez MG Rover, back in the race : life is too short not to :D

soleron
14/05/2014, 20:28
Citroën et Arsenal remettent ça

http://m1.autonews.fr/wp-content/uploads/2014/05/citroen-arsenal-1-680x518.jpg


Sponsor de l’équipe de football londonienne depuis 2008, Citroën a renouvelé son partenariat pour trois ans.Alors que le football s’apprête à monopoliser la vie médiatique pendant un mois (http://www.mensquare.com/onzemondial/selections/14654-equipe-de-france-didier-deschamps-annonce-liste-23) comme tous les quatre ans,

Citroën a annoncé ce mercredi qu’il venait de signer un accord avec Arsenal. Déjà partenaire officiel du club depuis six ans, le constructeur a renouvelé son engagement pour les trois prochaines années en présence d’Arsène Wenger, entraîneur de l’équipe londonienne depuis 1996, et Linda Jackson, nouvelle patronne de la marque (http://www.autonews.fr/dossiers/industrie/163997-linda-jackson-citroen/).

Si les joueurs (parmi lesquels les Français Olivier Giroud, Laurent Koscielny ou Bacary Sagna) pourront continuer à musarder dans leurs supercars, le staff pourra compter sur une flotte incluant des DS, des C4 Picasso (http://www.autonews.fr/essais/142241-citroen-c4-picasso-essai/), Grand C4 Picasso (http://www.autonews.fr/essais/151421-essai-citroen-grand-c4-picasso/) et bientôt les nouvelles

C1 (http://www.autonews.fr/nouveautes/nouveaute/157491-nouvelle-citroen-c1-twingo/) et C4 Cactus (http://www.autonews.fr/dossiers/industrie/158909-citroen-c4-cactus-concurrence-prix/).CITROEN C4 CACTUS ARSENAL : POUR L’AMOUR DU SPORT (http://www.autonews.fr/nouveautes/nouveaute/161340-citroen-cactus-arsenal/)CITROEN REMISE SUR ARSENAL (http://www.autonews.fr/dossiers/industrie/65083-partenariat-citroen-remise-sur-arsenal/)

Source : autonews

soleron
14/05/2014, 20:51
Peugeot, Citroën et DS vont bouleverser leurs gammes



PSA Peugeot Citroën, sous l’impulsion de son nouveau patron Carlos Tavares, est en train d’entièrement restructurer son offre. Le groupe français dorénavant détenu par la famille Peugeot, l’État français et le groupe automobile chinois Dongfeng, a affiché son intention de réduire de 45 à 26 modèles (http://www.caradisiac.com/Citroen-DS-et-Peugeot-vont-passer-de-45-a-26-modeles-93758.htm) son portefeuille de modèles d’ici à 2018. Voici comment.


Chez Peugeot (http://www.caradisiac.com/auto--peugeot/), l’objectif consiste à se concentrer sur les segments B (citadines), C (compactes) et D (familiales) et de concurrencer Volkswagen (http://www.caradisiac.com/Peugeot-va-augmenter-ses-tarifs-moyens-et-concurrencer-Volkswagen-94556.htm).

Les 208, 308 et 508 poursuivront sous des formes mises au goût du jour. Le 4008 ne sera pas renouvelé. Quant aux 3008 et 5008 dont les ventes internationales n’ont pas atteint les objectifs pourraient ne pas être remplacées. Peugeot développera en revanche son offre de SUV/crossover capables de rencontrer une forte demande internationale.
Parmi les autres modèles non renouvelés mentionnons la 108 et le 807 – ces deux segments étant laissés à la marque Citroën – ainsi que les 208 et 308 CC dont les parts de marchés sont trop faibles.

Chez Citroën (http://www.caradisiac.com/auto--citroen/), la réduction de la gamme prendra plus de temps. En 2022, elle ne comptera plus que 7 modèles ! Un véhicule a été supprimé du plan produit de l’année 2016 (pour un total de 14). Citroën se concentrera sur sa vocation de proposer des véhicules « essentiels ».

Chez DS (http://www.caradisiac.com/auto--ds/), la gamme va être développée. En 2018, elle devrait compter 7 modèles puis seulement 6 en 2022.

Source : caradisiac

soleron
15/05/2014, 20:18
Après Carlos Tavares, PSA recrute à nouveau un ancien dirigeant de Renault


PARIS (Dow Jones)--Le constructeur automobile PSA Peugeot Citroën (UG.FR) a annoncé jeudi la nomination de Stephen Norman, un ancien dirigeant de Renault (RNO.FR), comme directeur métier marketing du groupe.

"Dans le cadre de sa mission, Stephen Norman pilotera la filière marketing au sein de PSA Peugeot Citroën. Il s'attachera notamment à structurer les métiers du marketing et à renforcer l'expertise des équipes", a indiqué Peugeot dans un communiqué.

"Ce pilotage a comme objectif de contribuer à la montée en valeur des marques Peugeot, Citroën et DS et de renforcer les compétences marketing", a ajouté le constructeur.

Entre 2007 et 2013, Stephen Norman a été le directeur marketing Monde de Renault. Le dirigeant est le deuxième transfuge de Renault chez Peugeot après la nomination de Carlos Tavares, actuel président du directoire de PSA et ancien numéro deux de Renault.

A l'inverse, Nicolas Wertans, ex-directeur des ventes internationales de Peugeot, a rejoint en février Renault comme directeur des ventes mondiales.

Source : BFMTV

soleron
15/05/2014, 20:23
La prochaine génération de la Citroën DS3 serait prévue pour 2018



La prochaine génération de la Citroën DS3 serait prévue pour 2018. Le modèle, qui recevrait en avant-première une nouvelle plateforme allégée (EMP1), serait proposé en carrosseries à trois et cinq portes. Grâce à cette plateforme,

La DS3 II pourrait par ailleurs intégrer une technologie hybride peu encombrante, qui pourrait épauler les moteurs à trois cylindres essence THP ou les organes à quatre cylindres BlueHDi de dernière génération. (AUTO-JOURNAL 15/5/14)

Anonyme
15/05/2014, 20:30
:desmalades: ils me voient déjà en 3 cyl/hyb :hein:

avec les embauches de chez Rino on va finir tous en twizzy :culnu:...

:mal:

Alex59
15/05/2014, 23:13
Franchement, ce serait top, HY-thp, 130+70, rechargeable avec une autonomie en électrique de 80 km, à 130 km/h même en hiver, consommant presque rien et surtout avec un équipement digne, ultra complet, le tout dans une voiture légère mais très très bien finie, super agréable à mener et malgré tout confortable . Là je signe....

Malheureusement, il ne faut pas rêver. Quoique la nouvelle 308 n'en est pas loin (de tout ces critères)

soleron
16/05/2014, 07:10
http://i57.servimg.com/u/f57/16/95/60/26/111.jpg
http://i57.servimg.com/u/f57/16/95/60/26/211.jpg
http://i57.servimg.com/u/f57/16/95/60/26/310.jpg
http://i57.servimg.com/u/f57/16/95/60/26/410.jpg
http://i57.servimg.com/u/f57/16/95/60/26/510.jpg
http://i57.servimg.com/u/f57/16/95/60/26/610.jpg
http://i57.servimg.com/u/f57/16/95/60/26/710.jpg

Source : Auto journal

soleron
19/05/2014, 20:25
Yves Bonnefont nomme son état-major


Récemment nommé directeur général de la marque DS, Yves Bonnefont met en place une organisation resserrée comprenant trois directions mondiales

http://pro.largus.fr/images/images/A_RIBAULT.jpg (http://pro.largus.fr/images/images/txt_A_RIBAULT.jpg)Eric Apode

Une organisation optimisée et créatrice de valeur : voilà ce que cherche à mettre en place Yves Bonnefont qui vient d'être nommé directeur général de la Marque DS (http://pro.largus.fr/s_informer/Ressources+Humaines/linda-jackson-chapeautera-citroen-et-yves-bonnefont-ds-4101384.html#.U3oyQ2dZrcs). Objectif : se focaliser « sur les fonctions qui permettront de renforcer le positionnement de DS et d’accélérer son
développement en tant que marque premium » explique-t-il.

Désomais, trois directions ont donc, chacune, un périmètre mondial :



- La Direction Produits, Développement et Rentabilité dirigée parEric Apode (48 ans, diplômé de l’Ecole des Mines de Paris, ex-directeur des Programmes Automobiles des Segments D et E des marques Peugeot, Citroën et DS).
- La Direction Marketing et Vente sous la responsabilité d’Arnaud Ribault (41 ans, diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Toulouse, actuellement directeur général de DS au sein de la co-entreprise Changan PSA

http://pro.largus.fr/images/images/E_APODE.jpg (http://pro.largus.fr/images/images/txt_E_APODE.jpg)Arnaud Ribault Automobiles (CAPSA)). Il prendra ses fonctions à l’automne 2014. L’intérim est assuré par Yves Bonnefont lui-même.
- La Direction Stratégie et Expérience de Marque pilotée par Philippe Claverol (47 ans, diplômé de l’INSEEC Bordeaux, en charge précédemment de la stratégie de la ligne DS de la marque Citroën).


En parallèle, à compter du 1er juin, les directeurs de la marque Citroën dans tous les pays du monde, hors Chine, sont nommés directeur de la marque DS en plus de leurs attributions actuelles.

http://pro.largus.fr/images/images/P_CLAVEROL.jpg (http://pro.largus.fr/images/images/txt_P_CLAVEROL.jpg)Philippe Claverol


Robert Chan (ex-directeur général de Renault China) a, enfin, rejoint le Groupe le 15 mai dernier en tant que chargé de mission DS auprès d’Yves Bonnefont. Dans ses expériences professionnelles précédentes, il a oeuvré au développement de la marque Infiniti aux Etats-Unis et en Chine.

En 2013, DS a confirmé son succès mondial avec 120 000 ventes, totalisant plus de 410 000 exemplaires vendus depuis son lancement en 2010.

Galerie photos (http://pro.largus.fr/s_informer/economie/yves-bonnefont-nomme-son-etat-major-4145379-4629921-photos.html)

Source : largus

soleron
21/05/2014, 21:59
PSA pourrait ne pas poursuivre avec Mitsubishi dans l'électrique





http://www.capital.fr/var/cap/storage/images/media/images/photos/reuters/ofrbs-psa-electrique-mitsubishi/12508072-1-fre-FR/ofrbs-psa-electrique-mitsubishi_article_portrait_140.jpg

PSA Peugeot Citroën décidera dans les 12 prochains mois s'il continue à collaborer avec le groupe japonais Mitsubishi dans les voitures électriques, a déclaré mercredi à la Commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale le président du directoire du constructeur Carlos Tavares, toujours occupé à passer au crible la stratégie du groupe dans le cadre de son redressement financier. /Photo prise le 21 mai 2014/REUTERS/Jacky Naegelen

Citroën décidera dans les 12 prochains mois s'il continue à collaborer avec le groupe japonais Mitsubishi dans les voitures électriques, a déclaré mercredi le président du directoire Carlos Tavares, toujours occupé à passer au crible la stratégie du groupe dans le cadre de son redressement financier.

Contrairement à Renault (RNO 68+2.09%) (http://www.capital.fr/bourse/actualites/psa-pourrait-ne-pas-poursuivre-avec-mitsubishi-dans-l-electrique-936423#) , PSA a donné jusqu'ici la priorité à l'hybride diesel. Dans l'électrique, il compte actuellement au catalogue deux petites voitures dérivées d'un modèle Mitsubishi et importées du Japon, ainsi que deux fourgonnettes développées avec son partenaire japonais et assemblées en Espagne.

"Nous allons devoir définir une stratégie pour continuer à offrir aux consommateurs des véhicules électriques, cette stratégie n'est pas arrêtée, nous n'avons pas encore eu le temps d'aborder ce sujet", a dit Carlos Tavares à la Commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale.

"Je pense que c'est une stratégie qui sera reconstruite dans les douze prochains mois, et la question se posera de savoir: est-ce qu'on les développe tout seul, en partenariat, où est-ce qu'on va les fabriquer?", a-t-il ajouté.
Carlos Tavares, à la tête du constructeur depuis le 31 mars, a souligné que le yen fort était un paramètre important de l'équation.

Le plan stratégique "Back in the race" élaboré par l'ancien numéro deux de Renault vise à simplifier la gamme de voitures du groupe, renforcer les économies et réduire les stocks. Cette stratégie "frugale" doit notamment permettre à PSA de renouer avec un free cash flow positif de deux milliards d'euros cumulés sur les trois années 2016, 2017 et 2018.

"Il va sans dire que si nous rencontrons la possibilité de le faire avant, nous le ferons avant et ce sera évidemment un point positif pour tout le monde", a-t-il précisé.


LES ARBITRAGES CONTINUENT

PSA doit parallèlement continuer à développer, comme ses concurrents, de nouvelles technologies pour se différencier aux yeux des clients. Dans le cadre de ces arbitrages délicats, le groupe tranchera le mois prochain sur l'avenir d'un de ses derniers projets phare, "Hybrid Air", une technologie innovante permettant d'assister un moteur essence grâce à un système à air comprimé.

"Nous prendrons la décision en juin, nous saurons si Hybrid Air est suffisamment mature, si (c'est) un outil de déstabilisation de nos concurrents, parce qu'il est plus performant", a déclaré Carlos Tavares.

Le président du directoire a en revanche confirmé que PSA allait bien développer à son tour un système hybride essence rechargeable pour ses véhicules.

Il a également prévenu que l'augmentation de capital dont a bénéficié le constructeur contribuera au redressement du groupe, mais qu'elle ne suffira pas si elle ne s'accompagne pas d'une meilleure discipline financière.

"L'augmentation de capital est nécessaire puisqu'elle nous permet de continuer à investir", a-t-il dit. "Elle n'est pas suffisante parce que si on ne conduisait pas un redressement économique qui nous permette de redevenir rentable, cet argent-là viendrait à s'épuiser et nous serions à nouveau confrontés à la même problématique qu'il y a quelques temps."

"C'est un scénario qui ne doit pas se produire", a-t-il ajouté.

Le résultat définitif de l'opération de trois milliards d'euros, lancée fin avril et marquée par l'entrée du chinois Dongfeng et de l'Etat français au capital, sera annoncé mercredi après la clôture. L'exercice des Bons de souscription d'actions (BSA) pourrait représenter une ressource additionnelle de 800 millions d'euros.

Source : capital.fr



[/COLOR]

soleron
21/05/2014, 22:46
Intervention de Carlos Tavares à l'assemblée nationale ce matin

PSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 11 h (https://twitter.com/PSA_news/status/469047236857700352)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :" La question de l'Amérique du Nord se posera dès que l'entreprise sera redressée" #PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"Les 2 et 3 roues c'est 1activité très intéressante sur le plan de la #mobilite (https://twitter.com/hashtag/mobilite?src=hash) urbaine"

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"Il y a un potentiel et un intérêt stratégique à redresser Peugeot Scooters" @Peugeot (https://twitter.com/Peugeot)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"Je n'ai pas d'inquiétude sur le fait que je vais utiliser pleinement les ressources ingénierie" #innoPSA (https://twitter.com/hashtag/innoPSA?src=hash)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :" Nous devons en juin prendre la décision d'entrer dans la phase applicative #hybridair (https://twitter.com/hashtag/hybridair?src=hash) " http://bit.ly/1oe9cwd (http://t.co/1FbFhvtX9t)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :" Nous avons renforcé, sévérisé nos objectifs qualité dans tous les domaines (produit, service etc)" #qualitéPSA (https://twitter.com/hashtag/qualit%C3%A9PSA?src=hash)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"Les concessionnaires européens auront 1salon #DS (https://twitter.com/hashtag/DS?src=hash) jusqu'au moment où ils pourront investir dans 1concession #DS (https://twitter.com/hashtag/DS?src=hash)"

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"Dans les pays où nous introduisons la marque #DS (https://twitter.com/hashtag/DS?src=hash), nous créerons un réseau #DS (https://twitter.com/hashtag/DS?src=hash)"

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"Le partenariat avec #Dongfeng (https://twitter.com/hashtag/Dongfeng?src=hash) nous permet d'investir sur le marché sud est asiatique"

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"dès le 1er jour j'ai considéré la présence de #Dongfeng (https://twitter.com/hashtag/Dongfeng?src=hash) dans le capital de l'entreprise comme importante"

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"je souhaite maintenir l'outil de la compétition #automobile (https://twitter.com/hashtag/automobile?src=hash) comme outil de valorisation de nos marques"

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"vous avez posé une question chère à mon coeur : la compétition #automobile (https://twitter.com/hashtag/automobile?src=hash)"

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :" Nous avons 3 projets véhicules avec #GM (https://twitter.com/hashtag/GM?src=hash) dont 2 fabriqués dans les usines #PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash) " http://bit.ly/1gNU7ln (http://t.co/VuJxr6B007)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"le redressement de nos activités en Amérique latine est en cours" #international (https://twitter.com/hashtag/international?src=hash)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"Pour l'instant, je ne pense pas qu'il soit pertinent de s'embarquer dans la création d'une marque low cost"

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"Je préfère améliorer les marges des marques dont #PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash) dispose aujourd'hui"

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"Nous allons dévélopper une #technologie (https://twitter.com/hashtag/technologie?src=hash) plug-in hybride essence, décision prise"

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) : "Je m'inscris dans le groupe de ceux qui veulent des solutions en termes de #qualitéair (https://twitter.com/hashtag/qualit%C3%A9air?src=hash)" #directAN (https://twitter.com/hashtag/directAN?src=hash)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"Je m'engage à la transparence de notre Groupe sur le #diesel (https://twitter.com/hashtag/diesel?src=hash)" #directAN (https://twitter.com/hashtag/directAN?src=hash)


#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :" Le #Diesel (https://twitter.com/hashtag/Diesel?src=hash) a été une réponse à la réduction significative des émissions de CO2" pic.twitter.com/Txc6tIJ6M2 (http://t.co/Txc6tIJ6M2)

https://pbs.twimg.com/media/BoJYz91CEAA5VXB.png:large (https://twitter.com/PSA_news/status/469034962961059840/photo/1/large)





https://pbs.twimg.com/media/BoJY8wcCEAAYaQx.png:large (https://twitter.com/PSA_news/status/469035113721106432/photo/1/large)



#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :" Le #Diesel (https://twitter.com/hashtag/Diesel?src=hash) a été une réponse à la réduction significative des émissions de CO2"

Tavares à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"je vous propose de nommer 1commission d’experts indépendants qui portent un jugement sur le #diesel (https://twitter.com/hashtag/diesel?src=hash)" #directAN (https://twitter.com/hashtag/directAN?src=hash)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash): "il n'y a aucun doute : le #diesel (https://twitter.com/hashtag/diesel?src=hash) moderne (euro 5 et +) est parfaitement propre y.c. au niveau des #particules (https://twitter.com/hashtag/particules?src=hash) fines"

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"la technologie #hybride (https://twitter.com/hashtag/hybride?src=hash) est un très bon pas vers le zéro émission"

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :""Je pense que l'industrie #automobile (https://twitter.com/hashtag/automobile?src=hash) a pour destination finale le zéro émission, ma vision n'a pas changé"

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) :"Un plan produit rationalisé c'est passer de 45 à 26 modèles d'ici à 2022"

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) "La #mobilite (https://twitter.com/hashtag/mobilite?src=hash) est aussi 1enjeu social: accession aux services & aux emplois" #FondationPSA (https://twitter.com/hashtag/FondationPSA?src=hash)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) "Nous devons réussir la mutation de la filière #automobile (https://twitter.com/hashtag/automobile?src=hash)" #directAN (https://twitter.com/hashtag/directAN?src=hash)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) "Les usines françaises de #PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash) doivent être des pôles de création de valeur pour l'entreprise et les territoires"

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) "Je tiens à rappeler notre volonté de maintenir l'ancrage de #PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash) en #France (https://twitter.com/hashtag/France?src=hash)" #directAN (https://twitter.com/hashtag/directAN?src=hash)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) "#PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash) va s'organiser en grandes régions et accélérer son internationalisation" #directAN (https://twitter.com/hashtag/directAN?src=hash)

PSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 13 h (https://twitter.com/PSA_news/status/469024355281014784)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) "#PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash) c'est bâtir 1plan produit mondial mieux ciblé et + concentré" #directAN (https://twitter.com/hashtag/directAN?src=hash)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) : " La Marque #Citroën (https://twitter.com/hashtag/Citro%C3%ABn?src=hash) c'est : confort, innovation conceptuelle et utile, #design (https://twitter.com/hashtag/design?src=hash) "

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à @AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) : "La marque #DS (https://twitter.com/hashtag/DS?src=hash) est la marque premium de #PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash), symbole du luxe & du glamour à la française

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) "Au cœur de #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash), la différenciation des trois marques du Groupe"

Tavares à @AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) "#PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash) doit se projeter totalement dans une vision mondiale" #international (https://twitter.com/hashtag/international?src=hash) #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) "La croissance de la demande d'automobiles d'ici 2020 sera de 60% en Chine et en Asie" http://bit.ly/1oQS9CW (http://t.co/YlYZy0mNF8)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) "Il faut accélérer le rythme de redressement de #PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash)" #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) "#PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash) se donne pour objectif de faire 50% de ventes à l' #international (https://twitter.com/hashtag/international?src=hash) en 2015 #directAN (https://twitter.com/hashtag/directAN?src=hash)

#Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) "#PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash) a la volonté de conforter son ancrage industriel en #France (https://twitter.com/hashtag/France?src=hash). La clé d'un ancrage solide : la compétitivité"

C #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) "Pour #PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash) le chemin de l'avenir est tracé : devenir un acteur mondial" #directAN (https://twitter.com/hashtag/directAN?src=hash)

C #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) à l'@AssembleeNat (https://twitter.com/AssembleeNat) "Le redressement de #PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash) est déjà bien engagé mais il y a encore bcp de progrès à accomplir" #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash)




Tavares conclut "Aimons l'automobile française, soyons fiers de nos voitures symboles de la valeur France ds le monde

soleron
24/05/2014, 06:23
Production de citadines en France : le grand écart des constructeurs


PSA devrait assembler la remplaçante de la C3 en Slovaquie. Mais d'autres marques produisent des citadines en France.

http://www.lesechos.fr/medias/2014/05/23/673149_0203516486205_web_tete.jpg (http://www.lesechos.fr/medias/2014/05/23/673149_0203516486205_web_tete.jpg)La future remplaçante de la Citroën C3 sera produite dans l'usine PSA de Trnava, et non plus sur le site de Poissy. - Photo PSA

PSA avait préparé les esprits depuis plusieurs mois. Selon Reuters, le constructeur automobile a décidé de produire la remplaçante de sa future Citroën C3 - actuellement assemblée à Poissy - en Slovaquie, dans son usine de Trnava.

En réponse, le groupe a indiqué que le remplacement de cette citadine n'était « pas à l'ordre du jour ».

Cette décision ne fait cependant guère de doutes et était intégrée par les partenaires sociaux. L'ex-président du directoire du groupe, Philippe Varin, avait indiqué qu'il n'était plus viable de produire en France des véhicules de segment B de masse. Son successeur Carlos Tavares est sur la même longueur d'onde.

Hier, PSA a rappelé « qu'à l'avenir les sites de l'Hexagone allaient se spécialiser dans la production des modèles des segments C et D et des versions haut de gamme du segment B ».

Tout en respectant l'engagement pris envers ses syndicats de produire 1 million de véhicules en France en 2016. Du côté de Citroën, la ligne C, qui se veut plus accessible et simple, prendra en bonne partie le chemin de l'étranger, une fois le cycle de l'actuelle C3 achevé. Si la C4 est pour l'heure produite à Mulhouse, la C5 ne devrait pas être renouvelée, laissant le segment des routières à DS, dont les modèles, haut de gamme, devraient être centrés sur la France. Du côté de Peugeot, seules les 208 haut de gamme resteront à Poissy, le reste étant assemblé à Trnava.


Une équation économique fragile

Les constructeurs français répètent depuis longtemps qu'il n'est plus possible de produire des citadines en France, du fait de la dégradation de la compétitivité nationale et du prix de vente serré de ces voitures (à partir de 13.300 pour une C3).

Début 2010, Renault avait provoqué un tollé après avoir annoncé que la nouvelle génération de Clio serait produite en Turquie, alors qu'elle était jusqu'ici assemblée à Flins. Convoqué à l'Elysée, Carlos Ghosn s'était engagé à maintenir une partie de la production sur le site français (moins de 30 % des volumes aujourd'hui). Le constructeur français répétait alors qu'il existait un différentiel de 1.300 euros entre une version produite en Turquie et la même produite en France.

Pourtant, plusieurs marques étrangères continuent à produire des petites voitures dans l'Hexagone. C'est le cas de Smart, dont la voiture deux places est assemblée à Hambach, en Moselle, tout comme Toyota avec la Yaris à Valenciennes. Puis, à partir de 2016, le japonais Nissan produira quelque 132.000 Micra dans l'usine de son allié Renault, à Flins.

Autant de choix qui visent à produire les voitures au plus près de leurs marchés principaux, alors que les coûts de logistique peuvent malmener la fragile équation économique d'une petite voiture.

Reste que ces localisations combinent une série de conditions. Les usines de Toyota et Smart sont à la fois modernes, compactes, dotées d'une organisation industrielle serrée, et centrées sur un seul modèle, ce qui permet de gagner en compétitivité. Quant à la Nissan de Micra, elle était jusqu'ici assemblée en Inde, provoquant des coûts de logistique trop élevés.

Le partenaire japonais de Renault mise sur l'accord de compétitivité du français, qui a permis de faire baisser les coûts du travail dans l'Hexagone. Au final, le paradoxe est là : seules les marques étrangères continueront de produire des citadines en France.

Source : lesechos

soleron
25/05/2014, 07:33
Le 23/05/2014 à 21h26
(Boursier.com) —

A l'occasion de sa visite de travail à l'usine de Poissy, Carlos Tavares (Président du Directoire de PSA Peugeot Citroën) a renouvelé les engagements du groupe en termes de production de véhicules et d'investissements en France et spécialement à Poissy.

Le plan 'Back in the Race', présenté et détaillé le 14 avril 2014, qui vise un retour à la rentabilité de PSA, s'inscrit dans le respect total des engagements pris par le Groupe dans l'accord 'Nouveau Contrat Social' signé en octobre 2013 avec ses organisations syndicales.

PSA va maintenir des bases fortes en France
Le groupe s'est ainsi engagé à produire un million de véhicules en France en 2016 et à maintenir ses usines avec l'annonce du lancement d'au moins un véhicule sur chaque site français sur la période 2014-2016. PSA Peugeot Citroën investira plus d'1,5 milliard d'euros dans la modernisation de ses usines françaises et maintiendra 75% de sa R&D globale en France. Cet engagement de préservation des bases fortes en France est fondé sur la valorisation de l'expertise et de la performance des sites français du groupe. Pour garantir l'avenir de ses sites, le constructeur automobile s'appuie sur leur savoir-faire industriel et leur excellence. Cela permettra de produire des véhicules avec de meilleures prestations et plus de technologie. Cette orientation est cohérente avec la stratégie de montée en gamme des marques du groupe.

Les sites français devront améliorer leur performance
Conformément à l'accord sur le 'Nouveau Contrat Social', si des activités de fabrication du segment 'B Mainstream' ne pourront être développées à l'avenir dans l'Hexagone, en revanche le développement et la fabrication de tous les autres modèles sont possibles dans la mesure où un travail collectif est réalisé sur la performance des bases françaises. Cette stratégie qui permet à PSA Peugeot Citroën de s'engager sur la préservation de ses bases fortes en France, avec un niveau de production nationale à la hausse, et dans de bonnes conditions de compétitivité.

Carlos Tavares confirme le plan de charge de Poissy
Carlos Tavares a ainsi confirmé aujourd'hui pour le site de Poissy l'engagement pris dans le 'Nouveau Contrat Social', concernant l'annonce de l'affectation d'un nouveau modèle 'B Premium' au printemps 2015, ainsi qu'un investissement cumulé de 137 millions d'euros sur la période 2014-2016. Il a également confirmé que le plan de charge prévu dans cette usine serait pleinement assuré. "Je renouvelle tous les engagements de PSA en termes de production de véhicules et d'investissements en France et spécialement à Poissy. La montée en gamme de nos activités françaises, la performance de nos sites en France et l'accélération du redressement du Groupe sont le meilleur bouclier pour protéger les salariés", a déclaré Carlos Tavares avant de conclure : "Aujourd'hui, ensemble, nous transformons l'inquiétude en énergie d'action pour assurer l'avenir et sécuriser nos bases fortes en France".

Alexandra Saintpierre — ©2014, Boursier.com



Envoyé de mon GT-I9300 en utilisant Tapatalk

soleron
26/05/2014, 17:47
Le plan Back in The Race de PSA prévoit une réduction drastique du nombre de modèles


Le plan Back in The Race de PSA Peugeot Citroën vise quatre objectifs opérationnels: la poursuivre de la différenciation des marques Peugeot, Citroën et DS et l'amélioration des positionnements prix, la mise en œuvre d'une stratégie produit ciblée au niveau mondial, une croissance rentable à l'international et l'amélioration de la compétitivité.

Il est prévu dans ce cadre, le développement de la marque DS en tant que marque premium autonome à part entière de PSA.

Peugeot, étant la marque généraliste haut de gamme de PSA, et Citroën, la marque de PSA qui cible les attentes clés des clients au meilleur coût possible, avec un prix et un coût d'utilisation compétitifs, sans être une marque low cost.

Un développement offensif de la marque DS est prévu en Chine avec trois lancements produits en douze mois sur la période septembre 2013-septembre 2014 et un doublement du réseau en 2013 et 2014.

Le développement géographique de la marque DS sera axé sur les 200 villes les plus riches du monde.

Composée de six modèles, la gamme DS sera concentrée sur des berlines et des SUV.

Le plan Back in The Race de PSA Peugeot Citroën repose sur une stratégie produit mondiale ciblée visant les segments de marché les plus rentables et sur une rationalisation du portefeuille de plateformes et de programmes.

A ce titre, une réduction drastique du nombre de modèles commercialisés à horizon 2022 est prévue.

Le nombre de modèles de véhicules particuliers (hors véhicules développés sur des plateformes de constructeurs automobiles partenaires: C1, 108, C4 Aircross ou 4008) passera de 45 modèles en 2014 (25 Peugeot, 15 Citroën et 5 DS) à 26 en 2022 (13 Peugeot, 7 Citroën et 6 DS).

Dans le même temps, le rythme des lancement industriels resterait soutenu avec 11 lancements de véhicules particuliers en 2014, 4 en 2015, 6 en 2016, 6 en 2017, 9 en 2018, 11 en 2019, 9 en 2020, 7 en 2021 et 5 en 2022.

Le plan Back in The Race de PSA Peugeot Citroën repose sur la mise en œuvre d'une stratégie produit ciblée au niveau mondial.

Ainsi, PSA Peugeot Citroën passerait de 29 modèles particuliers produits dans une seule zone géographique en 2014 à 12.

54% des modèles particuliers seront produits dans au moins deux zones en 2022.

PSA Peugeot Citroën prévoit une couverture du marché de 67% en 2022 (pour 60% en 2014).

La rationalisation des plateformes et des programmes est essentiel dans le retour à la rentabilité de PSA Peugeot Citroën.

En 2014, les 45 modèles de PSA Peugeot Citroën reposent techniquement sur 7 plateformes.

En 2022, 2 plateformes (EMP1 et EMP2) porteront 26 modèles de PSA Peugeot Citroën

Source la tribune auto

Envoyé de mon GT-I9300 en utilisant Tapatalk

soleron
26/05/2014, 18:05
PSA Peugeot Citroën : Carlos TAVARES réaffirme les engagements du Groupe sur la production en France
26/05/2014 | 11:50Recommander :
0
Regulatory News:

La visite de travail aujourd’hui de Carlos TAVARES, Président du Directoire de PSA Peugeot Citroën (Paris:UG), à l’usine de Poissy, a été l’occasion de renouveler les engagements du Groupe en termes de production de véhicules et d’investissements en France et spécialement à Poissy.

Le plan « Back in the Race », présenté et détaillé le 14 avril 2014, qui vise un retour à la rentabilité de PSA, s’inscrit dans le respect total des engagements pris par le Groupe dans l’accord « Nouveau Contrat Social » signé en octobre 2013 avec ses organisations syndicales.

Le Groupe s’est ainsi engagé à produire un million de véhicules en France en 2016 et à maintenir ses usines avec l’annonce du lancement d’au moins un véhicule sur chaque site français sur la période 2014 – 2016. PSA Peugeot Citroën investira plus d’1,5 milliard d’euros dans la modernisation de ses usines françaises et maintiendra 75% de sa R&D globale en France.

Cet engagement de préservation des bases fortes en France est fondé sur la valorisation de l’expertise et de la performance des sites français du Groupe. Pour garantir l’avenir de ses sites, le Groupe s’appuie sur leur savoir-faire industriel et leur excellence. Cela permettra de produire des véhicules avec de meilleures prestations et plus de technologie. Cette orientation est cohérente avec la stratégie de montée en gamme des marques du Groupe.

Conformément à l’accord sur le « Nouveau Contrat Social », si des activités de fabrication du segment « B Mainstream » ne pourront être développées à l’avenir dans notre pays, en revanche le développement et la fabrication de tous les autres modèles sont possibles dans la mesure où un travail collectif est réalisé sur la performance des bases françaises.

C’est donc bien cette stratégie qui permet à PSA Peugeot Citroën de s’engager sur la préservation de ses bases fortes en France, avec un niveau de production nationale à la hausse, et dans de bonnes conditions de compétitivité.

Carlos TAVARES a ainsi confirmé aujourd’hui pour le site de Poissy l’engagement pris dans le « Nouveau Contrat Social », concernant l’annonce de l’affectation d’un nouveau modèle « B Premium » au printemps 2015, ainsi qu’un investissement cumulé de 137 millions d’euros sur la période 2014-2016. Il a également confirmé que le plan de charge prévu dans cette usine serait pleinement assuré.

A l’occasion de cette visite Carlos TAVARES déclare : "Je renouvelle tous les engagements de PSA en termes de production de véhicules et d’investissements en France et spécialement à Poissy. La montée en gamme de nos activités françaises, la performance de nos sites en France et l’accélération du redressement du Groupe sont le meilleur bouclier pour protéger les salariés. Aujourd’hui, ensemble, nous transformons l’inquiétude en énergie d’action pour assurer l’avenir et sécuriser nos bases fortes en France »

A propos de PSA Peugeot Citroën
Fort de trois marques de renommée mondiale, Peugeot, Citroën et DS, le Groupe a vendu 2,8 millions de véhicules dans le monde en 2013, dont 42% hors d’Europe. Deuxième constructeur automobile européen, il a réalisé un chiffre d’affaires de 54 milliards d’euros en 2013. Il s’affirme comme leader européen en termes d’émissions de CO2, avec une moyenne de 115,9 grammes de CO2/km en 2013. PSA Peugeot Citroën est présent dans 160 pays. Ses activités s’étendent aussi au financement (Banque PSA Finance) et à l’équipement automobile (Faurecia).
Pour plus d’informations, aller sur www.psa-peugeot-citroen.com

Direction de la Communication - 75 avenue de la Grande Armée - 75116 Paris
Téléphone (33 1) 40 66 42 00 - www.psa-peugeot-citroen.com

Source : zone bourse

Envoyé de mon GT-I9300 en utilisant Tapatalk

soleron
26/05/2014, 18:10
Un nouveau modèle B premium pour poissy au primptemps 2015.

Ca peut pas etre la DS3 II ni la remplaçante de la 208. Alors je ne vois qu un seul modèle attendu par tous dans le segment B. Compte tenu du planning elle pourrait etre annoncee au mondial de paris comme je le pense depuis quelques mois.

Elle est pour toi alixmo

Une DS2 !!!!!?????

Envoyé de mon GT-I9300 en utilisant Tapatalk

Nabaroch
26/05/2014, 18:15
Un nouveau modèle B premium pour poissy au primptemps 2015.

Ca peut pas etre la DS3 II ni la remplaçante de la 208. Alors je ne vois qu un seul modèle attendu par tous dans le segment B. Compte tenu du planning elle pourrait etre annoncee au mondial de paris comme je le pense depuis quelques mois.

Elle est pour toi @alixmo (http://www.ds3spirit.com/member.php?u=3771)

Une DS2 !!!!!?????

Envoyé de mon GT-I9300 en utilisant Tapatalk

Pas possible d'après ce que tu publies au-dessus...

La gamme DS devrait se composer uniquement de berlines et de suv, donc pas de DS2...

soleron
26/05/2014, 18:21
Pour moi cela ne concerne que la chine et pas nous sinon bye bye la ds3. Pour moi la ds2 seea présentée sous forme de concept car en septembre pour une production au printemps 2015

Envoyé de mon GT-I9300 en utilisant Tapatalk

jfż
29/05/2014, 21:54
ESP et détection de sous-gonflage

Citroën généralise le 2 juin en série sur toute sa gamme l'ESP et la détection de sous-gonflage. La marque anticipe ainsi de quelques mois (novembre 2014) l'obligation faite d'installer ces équipements en série sur tous les véhicules neufs.

soleron
03/06/2014, 19:39
Citroën, une histoire en or






Publié le 03/06/2014 à 10:38




http://www.lefigaro.fr/medias/2014/06/03/PHO7ada8e40-eaf7-11e3-b8cb-2f8f117b79bd-805x453.jpg
SAGA- Constructeur inclassable qui a plusieurs fois côtoyé les abysses, Citroën célèbre cette année ses 95 ans. Une occasion pour revisiter son parcours jalonné de jolis succès.









Chez Citroën, l'histoire est loin d'être un fleuve tranquille. Il y a encore quelques années, on saluait les efforts la firme aux chevrons qui avait relevé le défi de remonter la pente en à peine dix ans pour retrouver son lustre d'antan. Tout le monde reconnaissait le travail accompli pour se défaire d'une image écornée par plusieurs décennies de produits taxés de vieillots. Son image qui avait retrouvé toute sa splendeur était citée en exemple dans les écoles de marketing. Sur certains marchés, la marque au double chevron avait même réussi la performance de talonner, voire de dépasser Peugeot, son propriétaire depuis 1975.


http://www.lefigaro.fr/medias/2014/06/03/PHO4cf7d33e-eaf7-11e3-b8cb-2f8f117b79bd-300x200.jpg


Après avoir vécu dans l'ombre de son grand frère, Citroën recouvrait une nouvelle jeunesse sous l'impulsion d'une politique produits hardie mélangeant créativité, ingéniosité et avant-gardisme. Juste retour des choses pour une marque qui a contribué à donner ses lettres de noblesse à l'industrie automobile française. Puis, patatras, la crise financière de 2008 a fait basculer les marchés dans le rouge, révélant les faiblesses du groupe français PSA. Le château de cartes s'est effondré. PSA paie sa trop grande dépendance au marché européen et l'absence d'offre dans les marchés à gros volume et à forte valeur ajoutée. Début 2014, pour se relancer, la famille Peugeot doit se résoudre à laisser entrer au capital l'Etat français et le groupe industriel chinois Donfgeng dont il est partenaire sur le marché chinois. Ces bouleversements s'accompagnent de la décision de sortir la gamme premium DS du giron de Citroën et d'en faire une marque autonome.

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/06/03/PHO6fbe895e-eaf6-11e3-b8cb-2f8f117b79bd-300x200.jpg

Retour quatre-vingt-quinze ans en arrière. Le 4 juin 1919, la première Citroën, un modèle 10 HP, sortait de l'usine du quai de Javel à Paris. André Citroën, le fondateur de la firme, est né à Paris le 5 février 1878 d'un père diamantaire hollandais. Dès son plus jeune âge, il démontre des dons exceptionnels qui lui valent d'intégrer Polytechnique à 16 ans. Un voyage en Pologne va mettre à l'épreuve son esprit éclairé. Il achète le brevet d'exploitation d'un système d'engrenages dont les dents sont en forme de V renversé, donnant naissance au double chevron. Son atelier parisien devient vite florissant et compte parmi ses clients Skoda et les automobiles Mors. Mobilisé dans un régiment d'artillerie pendant la Grande Guerre, André se met en évidence en proposant au gouvernement de créer une usine de munitions capable de produire 20 000 obus par jour. Affaire conclue. En six semaines, une usine sort de terre quai de Javel. Il fait venir des Etats-Unis les machines-outils et l'acier et double presque ses objectifs de production. Il est aussi chargé d'organiser le ravitaillement de toutes les usines de guerre et de créer le système des cartes de rationnement.

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/06/03/PHO7d4959c8-eaf6-11e3-b8cb-2f8f117b79bd-400x200.jpg

A l'armistice, la reconversion de l'usine est naturelle: ce sera l'automobile. En janvier 1919, une publicité annonce déjà «la première voiture française construite en grande série». Alors que les autres marques tentent de faire repartir leur production avec des modèles d'avant-guerre assemblés de façon traditionnelle, Citroën s'engage dans la voie du modernisme, s'inspirant du modèle américain et de Ford, qu'il a visité en 1912, pour faire entrer l'automobile dans l'ère industrielle. Selon André Citroën, la production de masse va engendrer un cercle vertueux porteur de progrès. En abaissant le prix de revient des véhicules, il peut vendre moins cher, augmenter les salaires et permettre à un plus grand nombre de clients d'acheter des automobiles. Ses prédictions se réalisent. Citroën devient le plus grand constructeur européen. En 1923, il produit 100 voitures par jour, soit 32 000 par an, contre 21 000 chez Renault et 11 000 chez Peugeot.

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/06/03/PHO948f7aae-eaf6-11e3-b8cb-2f8f117b79bd-300x350.jpg

En 1929, le cap des 100 000 véhicules annuels est franchi. Pour suivre la demande, les usines se multiplient dans la banlieue Ouest de Paris. Ce succès s'appuie sur des opérations médiatiques encore jamais vues dans l'automobile. Cela commence avec les fameuses croisières chargées de promouvoir la marque, en l'associant à la politique colonialiste de la France. Conçues par Adolphe Kégresse, les autochenilles Citroën B2 partent à l'assaut des continents: la traversée du Sahara (1922-1923), la Croisière noire (1924-1925), la Croisière jaune Beyrouth-Pékin (1931-1932), et enfin la Croisière blanche au milieu des années 30. Entre-temps, cet industriel de génie a illuminé de son nom la face nord de la tour Eiffel avec 250 000 lampes électriques. Rien ne semble lui résister. Il organise des fêtes, des réceptions, avec un faste prodigieux, où le Tout- Paris se presse. Il s'affiche aux côtés de Charlie Chaplin et de Charles Lindbergh, anime les soirées de Maxim's. Et puis, ce n'est un secret pour personne: André Citroën est un joueur dans l'âme. Le jeu ne s'arrête pas sur les tapis verts de Deauville, mais touche tout ce qu'il entreprend. Comme un acrobate, Citroën évolue sur un fil.

Quand la grande dépression de 1929 surgit, l'entreprise dépend ainsi beaucoup de la technologie américaine, car la fascination de cet homme pour les Etats-Unis l'a entraîné à créer un bureau d'études à Detroit et un service achats. Alors que la demande dévisse, il faut rembourser les 147 millions de francs empruntés pour moderniser l'usine de Javel et affronter le casse-tête de la mise au point d'un nouveau modèle révolutionnaire: la Traction Avant. Conçu sous la direction de l'ingénieur André Lefebvre en à peine seize mois, et dessiné par l'Italien Flaminio Bertoni, ce véhicule d'un genre nouveau est lancé prématurément en 1934. L'entreprise mettra un certain temps à gommer les défauts de jeunesse de ce modèle, même s'il en inondera les routes de France pendant vingt-trois ans! Mais André Citroën ne verra pas ce succès se dessiner.

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/06/03/PHOa7975b62-eaf6-11e3-b8cb-2f8f117b79bd-300x200.jpg

Ecarté des responsabilités début 1935, à la suite de la mise en liquidation judiciaire de sa société, il erre, malade et amaigri, dans la cour de ses anciennes usines. Il meurt le 3 juillet 1935, emporté par un cancer de l'estomac. Renault est pressenti pour reprendre l'affaire, mais c'est finalement Michelin qui vole à son secours. Dès son arrivée, le nouvel actionnaire met en place un vaste plan de restructuration. En moins de deux ans, les effectifs chutent de 25 000 à 11 500 personnes. Les salaires sont réduits. La productivité augmente. Dans ce contexte est lancée l'étude de la TPV (très petite voiture), qui donnera naissance à la 2 CV, en 1948. Cette nouvelle conception du minimum automobile, rendue célèbre par la formule «quatre roues sous un parapluie», va placer Citroën à l'avant-garde de l'innovation. Mais à la Libération, le plan quinquennal de l'automobile attribue à la marque les gros modèles et l'exclut de la petite voiture, rôle dévolu à Renault, désormais nationalisé.

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/06/03/PHOcae7451e-eaf6-11e3-b8cb-2f8f117b79bd-805x453.jpg

Prête en 1945, la 2 CV sortira un an après la 4 CV. Heureusement, Javel a d'autres armes pour reprendre la main. Le projet VGD (véhicule de grande diffusion) lancé avant la guerre aboutit à la présentation de la DS en 1955. Si la trans mission automatique et l'anti blocage de freins ont été écartés, cette berline marque une révolution qui permet à Citroën de se mettre hors de portée de la concurrence. Ce n'est pourtant qu'une étape dans la recherche de la perfection technique.

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/06/03/PHO161c9098-eaf7-11e3-b8cb-2f8f117b79bd-805x453.jpg

En 1970, le coupé SM, sorte de super DS, s'affirme comme la vitrine technologique de l'automobile française. Maserati, désormais propriété de Citroën, a apporté son V6 pour permettre à cette traction avant de dépasser les 200 km/h. Pourtant, cette brillante démonstration technique ne peut occulter les nuages qui s'amoncellent. Le premier choc pétrolier révèle la fragilité du système.

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/06/03/PHO0ca95d3e-eaf7-11e3-b8cb-2f8f117b79bd-300x200.jpg

Gouverné par les extrêmes (2 CV et DS), souffrant d'une gamme incohérente et de l'absence de diesel, Citroën est au bord du gouffre. Proie facile, la firme de Javel a de fortes chances de se faire avaler par Fiat, en vertu d'une association qui remonte à 1968. Le dossier prend une tournure politique et Citroën est finalement sauvé par Peugeot. Le rachat ne coûte rien au sochalien, car l'opération se réalise par échange de participations. Michelin devient actionnaire de Peugeot à hauteur de 9,5 %. Le groupe PSA Peugeot Citroën est né. C'est la fin de l'innovation à outrance. Une marque qui sort des sentiers battus Citroën traversera les années 70-80 la bride sur le cou. La greffe prend péniblement entre les collaborateurs des deux entités, aux cultures de travail très différentes. Le rachat de Chrysler Europe par PSA ne va pas aplanir les tensions. Les modèles de la marque perdent leur capacité d'étonnement. A défaut de faire bouger les lignes, Citroën s'est refait une santé financière, mais ne peut se satisfaire de vivre dans l'ombre du lion franc-comtois. Il faut que Jean-Martin Folz, PDG du groupe, hausse le ton en 1998 pour que les chevrons sortent des griffes de Peugeot. Arrivé en 2000, le designer Jean-Pierre Ploué imprime une nouvelle dynamique. La marque accède enfin au rang de constructeur généraliste, avec des modèles renouant avec les valeurs originelles et anticipant les attentes des clients.

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/06/03/PHO3df1c976-eaf7-11e3-b8cb-2f8f117b79bd-400x200.jpg

Résultat: la firme arrive en tête des marques préférées des Français. Comme naguère, on se retourne désormais au passage d'une Citroën. La production a été multipliée par presque trois en près de trente ans pour atteindre 1 377 535 unités en 2009. Une voiture sur six immatriculée en France est parée des chevrons sur sa calandre. Les victoires à répétition de Sébastien Loeb aux quatre coins du monde contribuent à asseoir l'image d'une splendeur retrouvée. L'an dernier, les ventes mondiales de Citroën ont reculé à 1 266 000 unités. La hausse de 26 % sur le marché chinois a largement compensé le recul des ventes en Europe. Et les modèles de la ligne DS ont représenté 120 000 unités. Après celui de Shanghai en mars, un DS World a été inauguré en novembre à Paris. Un autre défi attend désormais Citroën: continuer à faire rêver les automobilistes du monde entier avec des véhicules toujours plus inventifs.

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/06/03/PHO30449038-eaf7-11e3-b8cb-2f8f117b79bd-805x453.jpg

Source : lepoint

soleron
06/06/2014, 07:06
Carlos Tavares veut réduire de 600 euros le coût de chaque voiture en 2014

http://www.largus.fr/images/images/DSC_0229_2.jpgCarlos Tavares insiste sur le fait que le partenariat avec GM n'était pas mort. Les synergies qu'il en attend ne seront pas négligeables.

(http://www.largus.fr/actualite-automobile/carlos-tavares-veut-reduire-de-600-euros-le-cout-de-chaque-voiture-en-2014-4229379-4748934-photos.html)Le patron de PSA prévoit de réduire de 600 euros le prix de revient de chaque voiture qui sortira de ses usines en Europe cette année (par rapport à 2012).


Carlos Tavares se transforme en chasseur de coûts. Il prévoit de réduire de 600 euros le prix de revient de chaque voiture qui sortira de ses usines en Europe cette année (par rapport au prix de revient de 2012). Puis, entre 2015 et 2018, ces coûts devraient être à nouveau compressés de 600 euros. Le patron de PSA a fait cette annonce dans le cadre du congrès de notre confrère Automotive News, à Bruxelles, ce 5 juin, qui relate l'événement (http://europe.autonews.com/article/20140605/ANE/140609904/psa-will-defend-its-position-as-europes-no-2-carmaker-tavares-says?cciid=email-ane-daily&r=4336A5763912B4N).
Carlos Tavares a également tenu à préciser que « le partenariat avec General Motors n’était pas mort ». Trois modèles seront construits en commun, et si cette initiative est un succès d’autres modèles pourraient également être mis en commun.
Le groupe PSA entend se maintenir comme numéro deux européen, derrière le groupe Volkswagen...et d’être un numéro deux « profitable ».

Source : largus

soleron
06/06/2014, 07:11
Avec l'arrivée des nouveaux .paris en site internet CITROEN fait un retour arriere dans l'histoire

http://www.laboiteverte.fr/wp-content/uploads/2009/11/citroen-tour-eiffel-1925.jpg

https://fbcdn-sphotos-b-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpa1/t1.0-9/10341719_10152456527325259_6733422201782157714_n.j pg


DS, AMBASSADRICE DE PARIS AVEC « (http://presse.citroen.com/index.php?id=34833&tx_ttnews[tt_news]=22467&L=0&cHash=960f177b3d2d706a6a2d02b9c5a851ee)WWW.DSWORLD .PARIS (http://WWW.DSWORLD.PARIS) »
05/06/2014
Aujourd’hui, la Marque DS lance son extension numérique « .paris » pour le DS WORLD PARIS, son flagship situé dans le 8ème arrondissement. Choisie pour être l’un des sept ambassadeurs du « .paris », DS revendique une fois de plus ses origines parisiennes avec sa nouvelle adresse web : www.dsworld.paris (http://www.dsworld.paris)


Paris devient l’une des premières villes au monde à proposer une extension de domaine à son nom. Séduite par cette démarche qui fait écho à ses origines parisiennes, DS a été sélectionnée aux côtés de la Tour Eiffel et de cinq autres marques pour être les ambassadeurs de l’extension en « .paris ». Aujourd’hui DS lance pour son site parisien, le DS WORLD PARIS, l’adresse numérique www.dsworld.paris (http://www.dsworld.paris) .

«Ouvert le 27 novembre 2013, le DS WORLD PARIS, situé au coeur du triangle d’or parisien, est un espace de vente et d’expérience qui met en valeur les modèles DS 3, DS 3 CABRIO, DS 4 et DS 5 qui composent la gamme DS en Europe, tous fabriqués en France. Conçu comme une boutique de luxe, c’est aussi un lieu qui par la qualité de ses matériaux, de son design, de son accueil et des services proposés, porte les valeurs de DS. DS, c’est l’association d’un style remarquable, du raffinement dans chaque détail et de la technologie. Des valeurs qui font écho à l’imaginaire associé à Paris, capitale du luxe et de la mode. Il nous est donc apparu évident que le DS WORLD PARIS devait avoir, sans attendre, son adresse internet en « .paris ». », déclare Philippe Claverol, directeur stratégie et expérience de la marque DS.

Pour Yves Bonnefont, directeur général de la Marque DS, « à l’heure où DS prend son envol en tant que marque
automobile, c’est une fierté pour nous que d’être ambassadeur du « .paris ». Le rayonnement de Paris à travers le monde va de pair avec notre développement international. Aujourd’hui, en Chine, sur le premier marché automobile mondial, quand un client achète une DS, il achète plus qu’une automobile, il achète ce petit morceau d’imaginaire parisien qui le fait rêver.

Alors, qui mieux que DS pouvait incarner l’esprit de Paris dans l’automobile ? ».

La dernière création de la marque, la DS 3 nouvelle signature lumineuse, associe d’ailleurs le savoir-faire technologique de DS avec des projecteurs Xénon Full LED et de nouvelles possibilités de personnalisation avec un nouveau décor « Irrésistible Paris » qui met en scène des monuments de la capitale.

PRESSE CITROEN

Anonyme
06/06/2014, 09:53
:D

Ki dit mieux?

http://i60.tinypic.com/65q1q8.jpg

fstadou
06/06/2014, 11:16
mieux !!! mdr

soleron
12/06/2014, 19:15
https://www.facebook.com/psapeugeotcitroen/posts/508925175897583

soleron
13/06/2014, 06:59
Dongfeng Motor : PSA investira 300 millions d'euros et fermera une ligne à Mulhouse


http://img.zonebourse.com/reuters/2014-06-12T083417Z_1007120001_LYNXMPEA5B0AS_RTROPTP_2_OFRB S-PSA-MULHOUSE.JPG
PSA Peugeot Citroën a annoncé jeudi qu'il prévoyait d'investir 300 millions d'euros d'ici 2020 sur son site de Mulhouse (Haut-Rhin) afin de moderniser l'usine et de préparer l'arrivée de deux nouvelles grandes Peugeot.

Cet investissement, présenté lors d'un comité d'établissement extraordinaire de l'usine, s'inscrit dans le cadre de l'accord de compétitivité signé avec les syndicats.

En échange d'un quasi-gel des salaires et d'une plus grande flexibilité dans l'organisation du travail, PSA a promis d'affecter au moins un nouveau véhicule à chacune de ses usines françaises d'ici 2016.

Afin d'améliorer l'utilisation de ses capacités, le constructeur arrêtera également "à terme" une des deux lignes de production du site, comme il va le faire aussi début 2015 à Poissy (Yvelines) et comme il l'a déjà fait à Rennes (Ille-et-Vilaine).

"Ce plan s'inscrit dans le cadre du 'Nouveau contrat social' signé le 24 octobre dernier et dans l'objectif opérationnel de 'Back in the Race' (le plan stratégique du président du directoire Carlos Tavares) d'amélioration de la compétitivité du groupe en développant une base industrielle européenne compétitive", a expliqué PSA dans un communiqué.

PSA a également indiqué jeudi que deux nouvelles "silhouettes" de véhicules seraient lancées à Mulhouse d'ici 2020 sur la nouvelle plate-forme polyvalente EMP2, qui permet de fabriquer indifféremment des véhicules de taille compacte ou plus grande.

La directrice du site Corinne Spilios a précisé aux syndicats qu'il s'agirait de deux Peugeot du segment D - la taille de la 508 actuellement produite à Rennes - et que le premier modèle serait fabriqué à compter de 2016.

Selon les syndicats, Corinne Spilios a également évoqué un troisième projet de véhicule pour Mulhouse, dont l'annonce pourrait être faite l'an prochain.

PSA a refusé de faire un commentaire sur ces deux points.


200.000 VÉHICULES PAR AN
La deuxième usine française du constructeur par les effectifs produit actuellement la Citroën C4 berline et la DS4, deux modèles compacts, ainsi qu'une plus petite voiture, le 4x4 urbain Peugeot 2008.

La direction a assuré que tous les modèles actuels seront produits sur le site jusqu'à leur fin de vie.
"Nous sommes soulagés car nous avons maintenant un avenir au-delà de 2020", a réagi Laurence Navarro, représentante de la CFTC sur le site. "Si toutes les interrogations sur les effectifs ne sont pas levées, c'est un gage de pérennité de Mulhouse, grâce notamment aux efforts des salariés."

La CGT a déploré de son côté l'annonce de la fermeture d'une ligne. "Si on vous coupe une jambe, vous n'allez pas marcher mieux demain", a déclaré Julien Wostyn, représentant du syndicat, ajoutant que les nouveaux investissements annoncés restent en baisse par rapport aux années précédentes.

Les effectifs du site sont de 7.550 salariés, dont 450 intérimaires. Selon les syndicats, ils devraient baisser l'an prochain lorsque la production passera de 230.000 à 195.000 unités. Celle-ci devrait tomber à 190.000 en 2016, avant de remonter en 2017.

Dans le cadre de son redressement, PSA Peugeot Citroën s'est fixé pour objectif de porter à 100% le taux d'utilisation moyen de ses usines en Europe d'ici 2015. Le groupe, qui compte désormais le chinois Dongfeng et l'Etat français parmi ses actionnaires, a confirmé viser à Mulhouse un volume stable d'environ 200.000 voitures par an, un niveau trop faible pour justifier le maintien de deux lignes de production.

Carlos Tavares a bouclé mercredi son nouvel organigramme des dirigeants régionaux du groupe. La zone Europe est confiée à Denis Martin, qui a géré l'annonce en 2012 de la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois en tant que directeur industriel de PSA.

Source : zonebourse

Alex59
14/06/2014, 00:23
Production en baisse, salaires non revalorisés, moins d'intérim, flexibilité du travail, investissement minimum, c'est sûr ce sont de bonnes nouvelles.

cuddles
14/06/2014, 08:10
Production en baisse, salaires non revalorisés, moins d'intérim, flexibilité du travail, investissement minimum, c'est sûr ce sont de bonnes nouvelles.

Pour les actionnaires........oui.......mdr

chrono06
14/06/2014, 19:07
Production en baisse, salaires non revalorisés, moins d'intérim, flexibilité du travail, investissement minimum, c'est sûr ce sont de bonnes nouvelles.

Pour les actionnaires........oui.......mdr


Oui, mais de toute façon, " On ne peut pas faire d’omelette sans casser d’œuf "
Il y a un moment ou il faut choisir entre garder les œufs (peut être pour rien) et
continuer à vivre (ou survivre)
en mangeant (une omelette).
:cuisinier2:

soleron
25/06/2014, 07:16
-La Voix du Nord- : « Après des années de doutes face à la crise, de frissons devant les chutes de production, d’angoisses à la vue de fermeture sèche dans la branche automobile ailleurs en France, la boule de cristal de la Française de Mécanique est soudainement devenue limpide à l’issue de l’été 2013. Un an après la signature d’accords de performance, le chemin reste tout tracé, malgré des perspectives de production à court terme encore plus sombres que prévu.



http://1.bp.blogspot.com/-MnoxZIpcyIs/U6m5_IaOKsI/AAAAAAABGag/NCETq-Gxp34/s1600/189.jpg (http://1.bp.blogspot.com/-MnoxZIpcyIs/U6m5_IaOKsI/AAAAAAABGag/NCETq-Gxp34/s1600/189.jpg)

L’usine aura bel et bien un avenir. PSA Peugeot-Citroën l’a scellé en septembre 2013 en officialisant la fabrication d’un nouveau moteur à Douvrin en 2017, promesse d’un retour à une production globale d’un million de blocs par an en 2018.


Pour 2014, on se dirige vers un bilan de 700 000 unités assemblées, un niveau historiquement bas.
Les trois prochaines années, la situation continuera à se dégrader.
La pente serait d’ailleurs plus raide que celle prévue par les précédentes prophéties du marché. On évoque 600 000 moteurs en 2016, et non plus 650 000.



https://fbcdn-sphotos-d-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfp1/t31.0-8/10479655_588218997952056_726334513496282758_o.jpg (https://fbcdn-sphotos-d-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfp1/t31.0-8/10479655_588218997952056_726334513496282758_o.jpg)
Le directeur Frédéric Przybylski l’a souligné de vive voix aux salariés réunis la semaine dernière.
Pas pour alimenter la dépression, tout le contraire en fait.


« Le message, c’est arrêtons de broyer du noir. Nous avons fait les bons choix, on s’est créé un avenir, PSA l’a reconnu. On a encore plusieurs années difficiles mais on doit préparer au mieux l’arrivée du nouveau moteur. »


Les bons choix selon le directeur, c’est la signature, en juillet 2013, d’accords de performance qui, toujours selon lui, aurait incité PSA à mettre la FM en première ligne pour produire le nouveau bloc aux gros volumes.

En attendant les jours meilleurs, le présent reste tendu. « On continue de perdre 3 M d’ € par mois », traduit le directeur.
Du côté syndical, divisé entre les pro et anti accords, on ronge son frein. « Je voudrais être trois ans plus vieux, glisse Eric Bailleul délégué CFTC, l’un des signataires. C’est comme gagner au loto et ne pas pouvoir toucher son chèque tout de suite.»
Le principal levier, la masse salariale, a été actionné dans le cadre des accords. Frédéric Przybylski maintient la position affichée l’été dernier : 830 départs à la retraite non remplacés dans les quatre ans (sur 3 000 salariés) mais « pas de licenciements économiques ».



https://fbcdn-sphotos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xap1/t31.0-8/10321130_588218991285390_8673885777859630517_o.jpg (https://fbcdn-sphotos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xap1/t31.0-8/10321130_588218991285390_8673885777859630517_o.jpg )


La chasse au gaspillage énergétique est également ouverte.
L’administration va quitter la « tour » de la FM au troisième trimestre 2014 et migrer vers le cœur de l’usine où, à l’horizon 2018, près de 75 % de l’activité sera concentrée.
Le géant industriel artésien lutte également au chapitre gestion des stocks, ce qui n’est pas sans tendre certaines journées dans les ateliers. « Quand il y a une casse, le travail non fait doit être rattrapé le lendemain », explique Eric Bailleul. « Les salariés ont donné le maximum en 2013, il ne faudrait pas nous demander davantage », prévient-il.
C’est tout l’enjeu pour la direction lors de ces trois prochaines années de creux, gagner en efficacité sans perdre la paix sociale.


En chiffres
277
C’est le nombre de salariés qui ont intégré le plan seniors, dispositif ouvert pour le moment seulement en 2014 et qui permet un départ anticipé à la retraite.
830
C’est le nombre de salariés qui partiront à la retraite, d’ici 2018, et qui ne seront pas remplacés.
2 950
C’est le nombre de CDI salariés actuellement dans l’entreprise douvrinoise.
3 500
C’est le nombre de moteurs produits chaque jour à la FM. C’est 500 de moins qu’il y a un an.
1 000 000
C’est le nombre de moteurs produits en 2012, niveau qu’espère retrouver la FM en 2018, grâce à la production du DV/R.



Source : http://www.lavoixdunord.fr/region/douvrin-la-francaise-de-mecanique-entre-futur-simple-ia35b0n2231369?xtor=RSS-2

Source : Diphile

soleron
25/06/2014, 20:02
LE SITE WEB CITROËN SE RÉINVENTE (http://presse.citroen.com/index.php?id=1391&tx_ttnews[tt_news]=22559&L=0&cHash=dac6d35c57df91f7dd52b42089756bd5)
23/06/2014
Au moment où CITROËN ouvre un nouveau chapitre de son histoire, la Marque se réinvente aussi sur le web, avec la refonte de son site ‘citroen.pays’ (ex. : citroen.fr pour la France). Déployé dans 27 pays, le nouveau site se distingue par son interface de dernière génération offrant à l’internaute une expérience de visite simple et fluide, quel que soit son écran (PC, tablette, smartphone). Avec plus de design, plus de confort et plus de technologie utile pour une navigation optimisée, la refonte de la ‘1ère vitrine de CITROËN’ est une illustration supplémentaire du renouveau de la Marque.

Utilisation généralisée des smartphones et tablettes (20% des internautes) pour plus d’instantanéité, influence croissante des médias sociaux, etc. : la révolution digitale bouleverse les attentes et les usages de la société.

Quel impact dans le secteur automobile ? Tout s’accélère :
o 94% des démarches d’achat intègrent le web
o 81% des clients prennent leur décision d’achat en moins de 3 mois contre 67% il y a encore 1 an
o 43% des acheteurs ne visitent pas de concession avant le mois précédent leur achat (39% en 2010)
o 71% des consommateurs déclarent être influencés dans leur recherche par les commentaires sur les marques ou les distributeurs, notamment au travers des médias sociaux

Autant de réalités qui font aujourd’hui du web un incontournable dans le processus d’achat automobile. Face à cette évolution des usages et des attentes des internautes, CITROËN apporte une réponse avec la refonte de son site ‘citroen.pays’ (ex. : www.citroen.fr (http://www.citroen.fr) pour la France).

Déployé à travers 27 pays, le nouveau site ‘citroen.pays’, au cœur du dispositif digital de la Marque, a été développé avec le concours d’Isobar et d’Interakting. A l’image des derniers lancements de CITROËN (Nouvelle C1, C4 Cactus), le site propose une nouvelle donne en matière d’expérience client, avec :
o Plus de design : un design épuré au service d’une utilisation simple et fluide, en particulier grâce à une conception ‘adaptive design’ qui permet au site d’être consulté de manière optimale quel que soit le type d'écran utilisé (ordinateur, smartphone, tablette, etc).
o Plus de confort : l’affichage instantané des pages consultées est rendu possible grâce au choix d’une interface ‘html’ qui évite les temps de chargements longs et permet une grande flexibilité en matière de contenus. Le confort d’utilisation, c’est aussi la clarté et la simplicité de la présentation, permettant ainsi d’accéder de manière intuitive, en quelques clics, au contenu recherché.
o Plus de technologie utile : outre les fonctionnalités multimédia et interactives habituelles (présentation de la gamme, prise de RDV, etc.), le site est également ouvert sur les réseaux sociaux.
Le visiteur dispose ainsi de fonctionnalités sociales au service d’une navigation ultra personnalisée : identification en 1 clic via son compte Facebook, partage d’informations, etc. Et pour une expérience encore plus personnalisée, le site intégrera dès la rentrée de nouvelles fonctionnalités, permettant une visite évolutive au fil de la navigation de l’internaute, en fonction de son parcours et de ses intérêts.

Au travers de ces évolutions, le nouveau site ‘citroen.pays’ offre ainsi une expérience web plus que jamais optimisée, qui répond pleinement aux attentes de l’internaute d’aujourd’hui. Une nouvelle preuve de la ‘Créative Technologie’ de la Marque !


















Source : CITROEN PRESSE

Alex59
25/06/2014, 22:58
Production en baisse, salaires non revalorisés, moins d'intérim, flexibilité du travail, investissement minimum, c'est sûr ce sont de bonnes nouvelles.

Pour les actionnaires........oui.......mdr


Oui, mais de toute façon, " On ne peut pas faire d’omelette sans casser d’œuf "
Il y a un moment ou il faut choisir entre garder les œufs (peut être pour rien) et
continuer à vivre (ou survivre)
en mangeant (une omelette).
:cuisinier2:
J'ose espérer que c'est ironique.
Vois-tu mon père a exactement ton âge et travaille dans cette entreprise citée dans un message de Stef juste au dessus. Au début des années 2000 et pendant une bonne décennie 9990 moteurs sortaient des chaînes de production par jour. (3000 aujourd'hui). Des sacrifices, il en fait tout les jours, pour un salaire faible. Des suppressions de postes et départ en retraite il y en a tous les jours. Et c'est là où je voulais en venir, à continuer "à casser des oeufs pour faire des omelettes", l'emploi ce fera rare. J'espère pour toi que si tu as des enfants, leur emploi est assuré et qu'ils ne seront pas pris pour des oeufs.....

soleron
26/06/2014, 19:19
300000 Citroën DS3 produites en France


Le cap des 200 000 exemplaires avait été franchi le 14 novembre 2012. Celui des 300 000 vient d’être atteint, dans la même usine de Poissy (78), par la DS (http://www.caradisiac.com/auto--ds/) 3.
http://images.caradisiac.com/images/5/6/2/8/95628/S1-300000-Citroen-DS3-produites-en-France-325268.jpg (http://images.caradisiac.com/images/5/6/2/8/95628/S7-300000-Citroen-DS3-produites-en-France-325268.jpg)
300 000 DS 3 ont été produites sur le site de Poissy, en France. L’événement a eu lieu aujourd’hui. L’exemplaire en question appartient à la toute nouvelle édition limitée « So Irrésistible » à la robe « Noir Perla Nera ». Cette série est proposée sur la base de la version restylée présentée il y a quelques semaines à peine.

Si nous parlons de DS 3 et non de Citroën DS3 (http://www.caradisiac.com/modele--citroen-ds3/) c’est bien parce que, l’air de rien, Citroën et DS sont en train d’être dissociées, y compris en France. Depuis plusieurs mois déjà, DS est une marque à part entière en Chine. Pour le reste du monde, c’était moins évident même si PSA Peugeot Citroën a clairement annoncé son intention, depuis ce printemps, de faire à terme de DS et de Citroën (http://www.caradisiac.com/auto--citroen/) deux marques distinctes.

Aujourd’hui, que cela soit en matière de communication commerciale, médiatique ou institutionnelle, le groupe a fait disparaître le nom Citroën des modèles DS et a séparé le chiffre des deux lettres. Ce type d’écriture avait d’ailleurs été introduit avec la DS 5LS. Une prochaine étape devrait se traduire par la disparition des chevrons sur les véhicules, sûrement avec la prochaine génération de DS 3.

Source : Caradisiac

soleron
26/06/2014, 19:47
13182

13183

Source : PRESSE DS

Et oui la communication a elle aussi arboré le nom de la nouvelle marque

Anonyme
26/06/2014, 19:50
Zackzack on attaque 400 000 :thumbup:

Gesendet von meinem KFOT mit Tapatalk 2

soleron
27/06/2014, 19:14
DS FRANCHIT UN CAP



Deuxième anniversaire en Chine, 300000e DS3 produite à Poissy, DS creuse, peu à peu, son sillon. Pourtant, si DS la Chinoise séduit, DS l'Européenne suscite des interrogations.

http://www.journalauto.com/var/docs/media_lja/articles_img/art-20166-detail.jpg

Cette semaine, la 300000e DS3 vient de sortir de l'usine de Poissy. Une DS3 So Irrésistible HDi 120 qui sera bientôt livrée à son propriétaire. Ainsi, depuis le lancement de cette ligne de produits en mars 2010, Citroën a vendu près de 460000 unités et la barre du demi-million devrait être franchie cet automne. Mais grâce à la croissance chinoise.

Car l'actualité DS est bel et bien en Chine. La marque a d'ailleurs fêté le 28 juin sa deuxième année d'implantation dans le pays. L'histoire est allée relativement vite même si les volumes ne sont pas encore au rendez-vous avec un peu moins de 5000 l'an passé et 50000 attendus cette année. DS va seulement fêter, fin juin, son 10000e client chinois. Mais les choses devraient s'accélérer dans les mois et les années à venir.

Après le début de la production locale de la DS5 que l'on connaît en Europe, l'usine de Shenzhen produit maintenant la DS5 LS, lancée en mars dernier, et ce sera bientôt le tour du SUV DS6 WR qui sera dans les showrooms chinois à la fin du mois de septembre. Il y aura encore une nouveauté DS en 2015 avant que le vaisseau amiral de la marque, une grande berline, n'arrive en 2016.

Une richesse de produits qui devrait rapidement permettre à la Chine de devenir le premier marché de la marque, sachant que l'usine locale dispose d'une capacité de production annuelle de 200000 unités. De quoi alimenter un réseau qui s'élargit rapidement. Il compte aujourd'hui 60 représentations dans le pays et elles devraient être une centaine d'ici la fin de l'année.

Mais il n'y a pas que la Chine dans la vie ! En effet, l'ensemble de ces nouveautés sont taillées pour le marché chinois. Si la DS5 LS n'a que peu de chance en Europe, ce ne serait sans doute pas le cas d'un SUV. Mais il faudra sans doute être patient car dans le plan "Back in the Race" présenté par Carlos Tavares, le nombre de modèles DS va rester relativement stable (contrairement à Peugeot et Citroën qui vont passer respectivement de 25 à 13 et de 15 à 7), même si le président avait prévenu que la couverture du marché et des profits potentiels serait plus importante après la refonte des gammes. Il est donc probable que certains produits actuels ne soient pas reconduits pour laisser place à de nouveaux concepts. Ainsi de cinq modèles DS en 2014, ils seront sept en 2016 et 2018 avant de retomber à six en 2022.

Si l'avenir de DS en Chine semble se dessiner de belle manière, en Europe et en France des interrogations demeurent car les nouveautés présentées ou annoncées jusqu'ici ne concernent pas notre région du monde qui, même plus compliquée et moins rentable, aime tout autant les nouveautés que les Chinois !

Il faudrait assez rapidement un autre pilier dans la gamme DS européenne car, aujourd'hui, cette dernière est essentiellement portée par la DS3 qui représente donc 2/3 des DS produites depuis mars 2010 avec 300000 unités sur un total de 460000.

Ventes en France 2013





Unités




%





DS3

23 484




- 6,5





DS4

11 740




- 17 %





DS5

8 365




- 23,6





Total

43 589




- 13,2






Ventes en France 05/2014





Unités




%





DS3

8 450




- 18,1





DS4

4 220




- 24,3





DS5

2 564




- 33,9





Total

15 234




- 23
Source : journalauto

soleron
28/06/2014, 07:20
PSA-Dongfeng (1/3) : la longue route de PSA passe par la Chine


Gérer un partenaire comme Dongfeng ne sera pas de tout repos. À qui perd gagne, le jeu s'annonce serré pour le français, notamment pour le rôle dévolu à chaque marque


http://www.lepoint.fr/images/2014/06/23/dsc-2709216-jpg_2347594.JPG (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/23/dsc-2709216-jpg_2347594.JPG)CXR, qu'est-ce que c'est que ça ? Tout simplement la version Citroën du crossover 2008, mais sérieusement allongé, d'une vingtaine de centimètres. Que ne ferait-on pas pour les Chinois... © Gicey





Sur le même sujet


Avec PSA, Dongfeng se voit un avenir de constructeur (http://www.lepoint.fr/auto-addict/strategie/avec-psa-dongfeng-se-voit-un-avenir-de-constructeur-18-02-2014-1793416_659.php)
Salon de Pékin. La Peugeot 408 plus lionne que jamais (http://www.lepoint.fr/auto-addict/salons/salon-de-pekin-la-peugeot-408-plus-lionne-que-jamais-20-04-2014-1814653_656.php)
Citroën prend de la hauteur avec la DS 6WR (http://www.lepoint.fr/auto-addict/salons/citroen-prend-de-la-hauteur-avec-la-ds-6wr-15-04-2014-1813065_656.php)


Ce n'est pas parce que Maxime Picat s'exprime dans un mandarin fluide au Salon de Pékin en avril dernier que Carlos Tavares peut s'estimer en territoire conquis. Le directeur de la marque Peugeot (http://www.lepoint.fr/tags/peugeot), basé aujourd'hui à Paris (http://www.lepoint.fr/tags/paris), a passé quatre années en Chine (http://www.lepoint.fr/tags/chine). Il y a appris la langue, ce qui l'a grandement aidé à faire tomber les barrières avec des partenaires à la culture bien différente. Et cela est aussi vrai pour bon nombre de ses collaborateurs restés sur place. En effet, longtemps tenu pour quelque chose de lointain et sans doute nécessaire, le marché chinois a, avec l'entrée de Dongfeng au capital, tout à coup pris de la consistance et surgi au centre de l'organisation PSA Peugeot-Citroën comme un soleil autour duquel graviteraient les autres marchés.

http://www.lepoint.fr/images/2014/06/23/2709258-hj9a0131-copie-jpg_2356391.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/23/2709258-hj9a0131-copie-jpg_2356391.jpg)





Assis au premier rang du stand Peugeot à Auto-China, pensif et souriant, Carlos Tavares observe ce lancement fait avec conviction devant des journalistes chinois plutôt flattés. Il s'agit de vanter la gamme, et tout d'abord cette nouvelle 408 qui vient renforcer, avec les 301 et 308, une gamme de trois berlines à coffre. Elle vise à son tour le seul segment des voitures moyennes (C) qui attire 64 % des clients. Elle ne ferait pas tache dans les beaux quartiers parisiens cette nouvelle 408, mais c'est pourtant une exclusivité développée à Shanghai par et pour les Chinois.


http://www.lepoint.fr/images/2014/06/23/2709227-peugeot-408-profil-av-jpg_2356390.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/23/2709227-peugeot-408-profil-av-jpg_2356390.jpg)

Avec ses airs de limousine, il faut sortir le mètre ruban pour comprendre que cette voiture n'est guère éloignée d'une 508.

Mais elle est moins chère et plus adaptée aux goûts locaux et sortira des chaînes de Wuhan, dans le centre du pays, à un prix de revient bien inférieur à ce qu'il aurait été à Sochaux ou Mulhouse. Face à ce considérable défi qui consistera à faire passer la marge opérationnelle à 2 % en 2018, puis à 5 % en 2022, Carlos Tavares, transfuge de Renault où il a passé 33 ans avant sa scène de ménage avec Carlos Ghosn, doit se demander si lui aussi ne va pas suivre des cours accélérés de mandarin. En effet, même si, quelques semaines plus tard, la dernière version de 508 a été présentée à Londres par le tennisman Djokovic, sous contrat avec le Lion, ce n'est qu'un tour de passe-passe. Elle a été redessinée pour la Chine, sans aucun doute possible.



Ruée vers l'Ouest

Pourtant, si la croissance est bien là, elle oscille. Mais quand elle ralentit, elle reste encore outrageusement positive (8 à 10 % pronostiqués en 2014 contre le double en 2013). Cependant, si l'avenir de la Chine est un pari, il est clair que ses 1,38 milliard d'habitants auront de plus en plus soif de consommer, en particulier ces technologies dont raffolent tous les Asiatiques. Fans d'objets mobiles et connectés, ils sont mûrs pour les gadgets utiles ou non. L'automobile en recèle un certain nombre et devrait attiser l'appétit chinois. Mais certains craignent que ne soient installées des surcapacités qui, inéluctablement, déborderont un jour des frontières chinoises. Il est ainsi facile de dresser un parallèle dans la région entre la Chine qui enfle, alors que se dégonfle la production australienne, désertée par la plupart des constructeurs.

http://www.lepoint.fr/images/2014/06/23/2709259-dsc04925-jpg_2356392.JPG (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/23/2709259-dsc04925-jpg_2356392.JPG)
Sur l'échiquier qu'il lui revient d'imaginer à dix ans, Carlos Tavares doit peser tout cela en n'oubliant pas que son partenaire historique pour Peugeot et Citroën, Dongfeng (littéralement : "Vent d'Est"), est devenu actionnaire (14 %) du groupe PSA au travers de l'augmentation de capital. Un partenaire à ménager, mais qui a aussi des idées sur l'automobile demain et qui les exprimera.

Dongfeng, c'est une force considérable puisque, créé en 1968 par Mao Zedong lui-même, il a été implanté dans la province du Hubei, loin des côtes, dans le cadre de la stratégie de "troisième front". Il s'agissait de se protéger d'une possible invasion venue de l'Est, mais aussi de donner du travail aux provinces rurales éloignées des côtes. Depuis, il est monté sur le podium des trois grands groupes chinois d'automobiles. "Les autorités locales poussent désormais les projets de nouvelles implantations plus à l'Ouest afin d'aider à la modernisation de provinces encore mal servies par l'industrie et le développement économique. Il faudra en tenir compte", dit Grégoire Olivier, le responsable de la Chine et du Sud-Est asiatique de PSA. Comme si déjà la croissance du groupe était dictée par les autorités chinoises.

Source : lepoint

soleron
28/06/2014, 07:22
PSA-Dongfeng (2/3) : la méthode Tavares à l'épreuve du mandarin


Pragmatique, rapide et clairvoyant sur les produits à lancer, le nouveau numéro un de PSA va devoir apprendre à composer avec un partenaire qu'il ne connaît pas, le chinois Dongfeng à l'influence certaine.


http://www.lepoint.fr/images/2014/06/24/dsc-2711043-jpg_2350451.JPG (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/24/dsc-2711043-jpg_2350451.JPG)À Pékin, on drape encore les chaises de salon comme les fauteuils de voiture. Peu importe pour PSA, il s'agit désormais des premiers acheteurs de la planète. © Gicey


Sur le même sujet


PSA - Dongfeng (1/3) : la longue route de PSA passe par la Chine (http://www.lepoint.fr/auto-addict/strategie/psa-dongfeng-1-3-la-longue-route-de-psa-passe-par-la-chine-23-06-2014-1838989_659.php)
Peugeot voit une hausse "à deux chiffres' des ventes 2014 (http://www.lepoint.fr/auto-addict/business/peugeot-voit-une-hausse-a-deux-chiffres-des-ventes-2014-16-06-2014-1836618_649.php)


Naviguer à vue est un exercice auquel on est accoutumé en Chine (http://www.lepoint.fr/tags/chine). Dans les mégapoles au smog irritant et impénétrable, la pollution efface les reliefs et diminue la perception. C'est aussi une bombe à retardement qui peut perturber le développement du marché, lui faire subir de violents revers auxquels on n'est pas accoutumé en Occident. Ainsi, la conscience écologique perce en Chine, à l'image des mégapoles de premier rang, les plus peuplées, où l'on délivre les nouvelles plaques d'immatriculation par tirage au sort ou contre l'équivalent de 10 000 euros, comme à Shanghai.

http://www.lepoint.fr/images/2014/06/24/2711051-hj9a9161-copie-jpg_2356383.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/24/2711051-hj9a9161-copie-jpg_2356383.jpg)






Carlos Tavares le sait (voir notre précédent article (http://www.lepoint.fr/auto-addict/strategie/psa-dongfeng-1-3-la-longue-route-de-psa-passe-par-la-chine-23-06-2014-1838989_659.php)), au moment où la quatrième usine va sortir de terre à Wuhan. Une décision qui ne lui revient pas, comme le succès des derniers modèles du Lion ou le lancement de laCitroën (http://www.lepoint.fr/tags/citroen) C-Cactus, une voiture revigorante et insolite. Mais plairait-elle en Chine, là où les règles du classicisme prévalent ? La question reste posée, mais la navigation à vue il connaît depuis qu'il a sondé les réserves de trésorerie de PSA Peugeot-Citroën (http://www.lepoint.fr/tags/psa-peugeot-citroen), jaugé les capacités de l'outil industriel et soupesé le potentiel des voitures à venir, encore cachées dans les centres d'essais et de design. Beaucoup d'inconnues cependant pour les observateurs, mais pas pour l'ancien numéro deux de Renault qui a fixé ses objectifs, jugés dans un premier très prudents par les investisseurs. Pourtant, la confiance revient, animée chez Peugeot par des progressions de ventes "à deux chiffres" dans la vieille Europe pour 2014. (http://www.lepoint.fr/auto-addict/business/peugeot-voit-une-hausse-a-deux-chiffres-des-ventes-2014-16-06-2014-1836618_649.php)

http://www.lepoint.fr/images/2014/06/24/2711065-eo0t7777-jpg_2356386.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/24/2711065-eo0t7777-jpg_2356386.jpg)

Depuis l'assemblée générale réunie le 25 avril, une page a été tournée par le groupe familial, alors qu'il fête son bicentenaire. En évacuant General Motors du capital pour le remplacer par le partenaire historique en Chine, Dongfeng, PSA recomposé se demande tout de même s'il n'a pas vendu son âme au diable. Et ses petits actionnaires et clients avec lui. Débarqué officieusement chez PSA dès novembre dernier, Carlos Tavares n'a pas ce genre de doute. Il a fait à grande vitesse l'inventaire et on l'a vu tour à tour à tous les étages du groupe dont on a un peu oublié qu'il est le deuxième constructeur européen derrière Volkswagen et le premier en France.


L'exemple vient du haut de Piëch

Ce président, pilote à ses heures, partage de fortes analogies avec un certain Ferdinand Piëch qui est le bâtisseur du groupe Volkswagen. Comme lui, il dispose d'une qualité rare. Il est capable d'analyser les fondements techniques d'une voiture aussi bien que d'organiser la production ou de conclure des options stratégiques. À la différence de l'autrichien apparenté Porsche, il n'a pas la légitimité familiale. Mais on est venu le chercher pour occuper le poste laissé vacant par un Philippe Varin à bout de souffle.

http://www.lepoint.fr/images/2014/06/24/2711061-dsc05341-jpg_2356385.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/24/2711061-dsc05341-jpg_2356385.jpg)

Car l'industrie automobile, à la différence de beaucoup d'autres, est plus un métier de saltimbanques que de froids gestionnaires. Le talent et l'intuition comptent tout autant que les réserves de trésorerie. Tavares, lui, remplit le nouveau cahier des charges, rédigé à l'exact contraire de ses prédécesseurs, mais en plus il sait manager une entreprise comme il l'a prouvé à la direction de Nissan aux États-Unis ou en tant que numéro deux chez Renault. Et il est terriblement impatient, un trait de caractère qui lui a fait claquer la porte de Billancourt dans un éclat estival en 2013.
Transfuge de l'année chez PSA, on l'a vu très tôt surgir sur les pistes d'essai où, médusés, les ingénieurs l'ont regardé enchaîner les tours en faisant crisser les pneus. "Les hommes en gris qui l'ont précédé venaient, faisaient deux tours avec un nouveau modèle et repartaient après un léger signe d'acquiescement", dit l'un d'eux. "Lui, il bouffe du kilomètre, dépouille tout de ses futurs modèles et pose les bonnes questions, celles qu'on n'attendait plus. De quoi nous rassurer sur les futures options techniques."


De Dakar à Pékin

Galvaniser des troupes laminées par des années de gouvernance financière est le premier effet bénéfique Tavares. Il a procédé de même dans toutes ses usines - il était déjà en janvier en Chine et au Brésil - et a, tour à tour, peigné la R&D, le design et, bien sûr, le service course. Ne croyez pas qu'il se soit montré plus conciliant en raison de son penchant connu pour la compétition automobile qu'il pratique lui-même. C'est plutôt le contraire.

"Lorsque je l'ai rencontré, j'avais préparé mes 64 slides, mais j'ai dû les ranger. C'est moi qu'il voulait entendre. La conversation a essentiellement tourné sur le budget, avec une idée fixe, dit Bruno Famin, le directeur du département course, que cela coûte le moins cher possible." Peugeot va ainsi revenir au Dakar 2015 - avec peut-être Sébastien Loeb au volant (http://www.lepoint.fr/auto-addict/sports-et-reves/loeb-au-dakar-carlos-tavares-se-dit-ouvert-23-06-2014-1838743_658.php) -, mais avec l'investissement le plus raisonné pour tenter, avec la 208, de prolonger la belle histoire écrite jadis par la 205. Et cela, sans rouler sur les brisées de Citroën. C'est ainsi que la Peugeot DKR a été dévoilée à Pékin, car les rallyes-raids plaisent beaucoup en Asie. Et que Citroën a embauché un pilote argentin et un chinois aux côtés de deux Français pour disputer les courses de WTCC.

http://www.lepoint.fr/images/2014/06/24/2711053-dsc05234-jpg_2356384.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/24/2711053-dsc05234-jpg_2356384.jpg)

Dosage et frappes chirurgicales sont les premiers traits de la nouvelle gouvernance qui doit avant tout bien affecter les budgets. Tavares a formé depuis son comité de direction, ceux qui piaffaient en coulisse pour s'attaquer à un Everest de problèmes. Mais la marche en altitude, c'est tout ce qui intéresse le nouveau patron des trois marques, Peugeot, Citroën et la nouvelle venue DS. Avec à la clé une révolution de palais : la globalisation des activités et le rôle dévolu à chaque marque qui n'est plus tout à fait celui imaginé par les stratèges français. Dongfeng a désormais son mot à dire.


Source : lepoint

soleron
28/06/2014, 07:24
PSA-Dongfeng (3/3) : et si les Chinois dictaient la ligne à suivre


Le poids du marché chinois va faire basculer la définition même des voitures françaises qui vont devenir réellement internationales. Et la répartition des rôles entre Citroën et DS.


http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/citroen-limousine-chinoise-2714581-jpg_2356364.JPG (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/citroen-limousine-chinoise-2714581-jpg_2356364.JPG)Avec la seule Europe, un tel projet de DS9 serait impensable. Mais pas lorsqu'on raisonne à la façon d'un Chinois. © Citroën


Sur le même sujet


PSA - Dongfeng (1/3) : la longue route de PSA passe par la Chine (http://www.lepoint.fr/auto-addict/strategie/psa-dongfeng-1-3-la-longue-route-de-psa-passe-par-la-chine-23-06-2014-1838989_659.php)
PSA - Dongfeng (2/3) : la méthode Tavares à l'épreuve du mandarin (http://www.lepoint.fr/auto-addict/strategie/psa-dongfeng-2-3-la-methode-tavares-a-l-epreuve-du-mandarin-24-06-2014-1840109_659.php)


Économies et redistribution des rôles obligent, Carlos Tavares, le patron de PSA (http://www.lepoint.fr/tags/psa-peugeot-citroen), qui ne comprend pas que Peugeot (http://www.lepoint.fr/tags/peugeot) et Citroën (http://www.lepoint.fr/tags/citroen)dupliquent leurs gammes à ce point, a déjà annoncé que Peugeot ferait du "premium généraliste", DS se consacrera au luxe et Citroën sera recadré sur la voiture essentielle. C'est la partie du plan la plus risquée, celle qui, brisant un tabou historique, fera du légendaire Citroën la marque la moins chère. Une sorte de contre-emploi. Les futurs modèles devraient s'inscrire dans le droit fil de la C4-Cactus, révolutionnaire et rafraîchissante en soi, (http://www.lepoint.fr/auto-addict/essais/citroen-c4-cactus-sur-un-air-de-jamais-vu-10-06-2014-1834159_651.php) mais qui ne fait pas une identité de marque.
http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714665-2353326-dongfeng-motor-achat-capital-psa-jpg-2025336-jpg_2356374.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714665-2353326-dongfeng-motor-achat-capital-psa-jpg-2025336-jpg_2356374.jpg)





"On a bien compris que, jalousant la montée en gamme de Citroën et DS, Peugeot se repositionne à la hausse comme un anti-VW, que DS cible les Audi, mais on ne sait plus très bien ce qui attend Citroën qui semble rétrogradé à une clientèle plus populaire", dit ce bon observateur du milieu. Une façon de contrer l'insolent succès de Dacia avec une autre approche, sans doute, en risquant de faire beaucoup de déçus chez les citroénistes. Mais Carlos Tavares a devancé la grogne : "Citroën sera la marque la moins chère du groupe en prix net."

Il souligne aussi la meilleure cohérence des gammes - on dira la peau de chagrin - ramenant le nombre total des modèles, d'ici à 2022, de 45 à 26 silhouettes. "Peugeot passera de 25 à 17 silhouettes en 2016, puis 13 en 2022, Citroën de 15 à 14, puis à 7 à terme", dit Carlos Tavares, qui sabre dans les modèles non rentables. Tout cela paraîtrait bien étriqué s'il n'y avait la justification de la piste chinoise et de ses productions à gros tirage. Mais Dongfeng, en tant qu'actionnaire désormais de PSA, a plus que voix au chapitre. Et n'ayant pas la responsabilité de DS en Chine, confiée à Changan, un autre partenaire et rival local, Dongfeng aura voix au chapitre pour dire ce qu'il souhaite des DS qu'il ne diffuse pas et ce qu'il veut des Citroën qu'il fabrique et distribue.


La berline reine... mais ailleurs

http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714681-dsc05158-copie-jpg_2356376.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714681-dsc05158-copie-jpg_2356376.jpg)

La logique de répartition des rôles entre les trois marques, fixée l'an dernier à Paris, pourrait ne pas être validée par les Chinois, qui ne veulent pas d'un Citroën a minima. Et ceux-ci disposent d'un bras de levier important. Pour réussir partout sur la planète, les nouveaux modèles vont devoir d'abord faire leurs preuves en Chine. Et plaire aux clients et donc à l'actionnaire Dongfeng. Un postulat qui va inverser le courant stratégique dominant. "Vous savez, le marché européen est devenu exotique face au reste du monde qui achète à peu près partout les mêmes voitures", fait observer Maxime Picat, directeur de la marque Peugeot. Néanmoins, le berceau de l'automobile demeure l'Europe, où le poids de l'histoire est irremplaçable et où les marques premium allemandes continuent de donner le ton. Et celui-ci est parfaitement audible à Pékin ou Shanghai, où beaucoup rêvent d'une Audi, la marque à suivre, celle qui a longtemps véhiculé les dignitaires chinois et, par mimétisme, les hommes d'affaires qui réussissent.

http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714596-ghosn-xu-ping-dongfeng-jpg_2356368.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714596-ghosn-xu-ping-dongfeng-jpg_2356368.jpg)

Le message ne sera pas facile à faire passer en France, mais la Chine représente tous les espoirs de croissance de PSA pour les prochaines années. Il ne sera pas seul puisque General Motors et Ford disent déjà vouloir rejoindre Volkswagen dans le camp des trois millions de voitures. Vertigineux, alors que PSA en est à 750 000 et annonce timidement un modèle nouveau par marque et par an et une usine supplémentaire pour tendre vers 1,3 million en 2020. Renault n'est pas mieux loti puisqu'il vient seulement de mettre un orteil en Chine après avoir longtemps fait antichambre. Il va construire sa première usine avec un partenaire bien connu, Dongfeng, celui-là même qui accompagne Peugeot et Citroën. Et tant d'autres.

http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714638-gamme-1-jpg_2356367.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714638-gamme-1-jpg_2356367.jpg)
http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714627-gamme-2-jpg_2356371.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714627-gamme-2-jpg_2356371.jpg)
http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714626-gamme-3-jpg_2356370.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714626-gamme-3-jpg_2356370.jpg)
http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714625-gamme-4-jpg_2356369.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714625-gamme-4-jpg_2356369.jpg)


Le diesel honni

Ce poids croissant de la Chine impacte les choix stratégiques qui auront des effets directs sur nos voitures. Déjà, PSA adapte ses voitures actuelles aux goûts chinois (voir essai de la 3008 Chine (http://www.lepoint.fr/auto-addict/strategie/comment-les-chinois-vont-changer-nos-voitures-07-05-2014-1819808_659.php)) et développe même des carrosseries spécifiques comme celle de la 408 (http://www.lepoint.fr/auto-addict/salons/salon-de-pekin-la-peugeot-408-plus-lionne-que-jamais-20-04-2014-1814653_656.php). Il a aussi conçu deux modèles pour la marque propre de Dongfeng. Un cheval de Troie, car elles utilisent les plateformes et les moteurs PSA. Second handicap, champion du diesel en Europe, PSA n'en vend aucun en Chine, qui n'en veut pas et a dû se reconvertir à grande vitesse sur le moteur à essence dont il déploie une gamme modernisée. La sensibilité croissante des Chinois à la pollution et les raffineurs locaux qui ne souhaitent pas modifier leurs sites de production (le gazole des utilitaires est largement importé) expliquent cette réticence.

Autre contrainte pour PSA, son absence totale du marché des SUV et 4x4 qu'il dédaigne en Europe le laisse sur la touche en Chine. Le marché est passé de 6 % des immatriculations en 2003 à 19 % en 2013, soit 3 millions de voitures. Réaction immédiate de Carlos Tavares, il a bien inscrit, parmi ses priorités de "back to the race", la construction d'une telle plateforme au lieu d'acheter des voitures toutes faites à Mitsubishi.

http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714675-carlos-tavares-plan-relance-jpg_2356375.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714675-carlos-tavares-plan-relance-jpg_2356375.jpg)

Comment fera-t-il alors que, par ailleurs, il annonce le passage de 7 plateformes à 2 seulement en 2022 ? En leur donnant un caractère flexible comme dans un jeu de Meccano qui leur permettra de couvrir chacune trois gammes de modèles. C'est déjà le cas pour la très moderne plateforme EMP2 de la nouvelle 308, élue voiture de l'année. Il compte aussi sur le jus de crâne de ses chercheurs. "Nous allons, dit-il, maintenir le niveau de recherche et développement ainsi que les investissements industriels entre 7 et 8 % du chiffre d'affaires, contre 8 à 10 % chez nos principaux concurrents."


La pépite que convoitent les Chinois

Justement, c'est sans doute par une remarquable trouvaille qu'il pourrait trouver le plus gros potentiel pour se distinguer de la masse, celui offert par l'hybridation-air, une pépite de Peugeot (http://www.lepoint.fr/auto-addict/innovations/tout-savoir-sur-l-hybrid-air-de-peugeot-et-citroen-23-01-2013-1619225_652.php)avec l'allemand Bosch digne du concours Lépine. Cette solution, moitié moins chère pour le client qu'un hybride classique et ne nécessitant aucune batterie ou aucun moteur électrique, est particulièrement adaptée aux petites et moyennes voitures des segments A à C. L'air, plus exactement l'azote, est comprimé à chaque décélération dans un gros tube hydropneumatique logé dans le tunnel central. Au démarrage suivant, il se détend pour restituer l'énergie emmagasinée et ainsi soulager le moteur thermique. Simple et très efficace, car le gain en consommation dépasse les 30 % et a tout de suite tapé dans l'oeil des Chinois. Hélas, le codéveloppement est quelque peu ralenti faute d'argent frais.

http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714664-wuhan-jpg_2356373.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714664-wuhan-jpg_2356373.jpg)
http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714662-peugeot-hybrid-air-chassis-jpg_2356372.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2014/06/27/2714662-peugeot-hybrid-air-chassis-jpg_2356372.jpg)

Le vice-président de Dongfeng, lors de la soirée de la marque à Pékin précédant le salon, a pourtant clairement annoncé, à la stupeur des Français, l'arrivée prochaine de cette solution technique en série. Maladresse ou précipitation, l'énigmatique chinois n'a pas livré de réponse. Mais il est clair que Dongfeng s'impatiente en y voyant, à juste titre, un formidable avantage stratégique pour ses voitures vendues en Chine au moment où le pays va imposer des automobiles très sobres à 5,0 l en 2020. Au-delà, il faudra payer de lourdes pénalités.

PSA annonce de son côté n'avoir toujours pas trouvé le partenaire pour finir la mise au point et l'industrialisation de l'hybride-air, comme s'il ne voyait pas Dongfeng frapper à la porte. S'il tarde trop, il ne sera sans doute pas long à être copié par d'autres. Les brevets le protègent en Europe, mais en Chine, ils ne pèseront pas lourd. PSA doit garder la main sur ce dispositif qui fera de lui un précurseur et non plus un suiveur. Idéal pour sortir de l'anonymat sur un marché pléthorique. Mais vite.


Source : lepoint

soleron
03/07/2014, 07:11
PSA et Dongfeng: une quatrième usine en chine (http://news.autoplus.fr/news/1484291/Nouvelle-Usine-Construction-Chine-PSA-Peugeot-Citro%C3%ABn-Dongfeng)



http://img.autoplus.fr/news/2014/07/02/1484291/636%7C424%7C39600ac6b516f6be12af9957.jpg
Mercredi 02 juillet 2014 - 13:16

PSA Peugeot Citroën a annoncé la construction d'une quatrième usine en Chine avec son partenaire Dongfeng. Celle-ci entrera en production fin 2106.
PSA Peugeot Citroën accélère en Chine. Quelques semaines après s'être réjoui de chiffres de ventes en nette hausse (http://news.autoplus.fr/news/1483350/Ventes-Chine-R%C3%A9sultats-croissance-Dongfeng-PSA-Peugeot-Citro%C3%ABn) sur ce gigantesque marché, le constructeur français annonce aujourd'hui avoir trouvé un accord pour construire avec Dongfeng Motors une quatrième usine dans l'empire du Milieu.

Ce futur site, localisé à Chengdu dans la Province du Sichuan, au centre-ouest du pays, produira des SUV et des monospaces sous les marques Peugeot, Citroën et Fengshen et affichera à terme une capacité de production de 300.000 véhicules par an.





Plus d'un million de voitures en 2017

"Les travaux de construction débuteront au second semestre de cette année et la première voiture sortira des lignes de production fin 2016", annonce le groupe dans un communiqué.

A ce jour, la co-entreprise DPCA (Dongfeng Peugeot Citroën Automobile), détenue par PSA et Dongfeng, compte trois usines, toutes basées à Wuhan, et produisant potentiellement chaque année quelque 750.000 voitures.

Dès 2017, les capacités de production annuelle de DPCA dépasseront donc le million d'unités. En 2014, la joint-venture a pour objectif de vendre plus de 650.000 véhicules, contre 1,5 million d'ici 2020.Avec Changan pour les DS

En Chine, PSA dispose également d'une deuxième co-entreprise, CAPSA (Changan PSA Automobiles), créée avec le groupe Changan et chargée elle de produire des DS.

Source : autoplus

soleron
03/07/2014, 07:13
http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2014/07/5744s.jpg
DS 3 DSign Noire : la citadine se repoudre le nez


Fruit d’un partenariat entre Citroën UK et la marque de cosmétiques Benefit, voici la troisième DS 3 DSign. Celle-ci, baptisée DS 3 DSign Noire, suit les deux premières, une inspirée par un rouge à lèvres et l’autre par un mascara.
La division britannique de Citroën et Benefit Cosmetics UK s’associent donc de nouveau pour cette réalisation sur la base de la citadine pré restylage. On apprécie une DS 3 DSign Noire parée de la livrée de carrosserie ton noir perle métallisé. Sous le capot c’est le 1.2 l VTi de 82 ch qui officie.


<span style="font-family: Open Sans"><font size="3">
http://www.youtube.com/watch?v=gXTjhGdaTRE

Cette série hérite aussi de jantes alliage Bellone de 17″ en finition noire. On découvre également des sièges sport ou encore un habillage spécifique qui décore le toit. A signaler également des coques de rétroviseurs ton orange ou des badges spécifiques, intérieur cuir et Alcantara, surpiqures ton orange et autres tapis de sol en velours noir.
La cliente recevra aussi une trousse de maquillage intégrée dans la boîte à gants, une trousse évidemment garnie de produits de la marque Benefit. A noter enfin que plusieurs blogueuses spécialisées dans le domaine de la beauté ont, vêtues d’une combinaison rose, enchaîné quelques petits tours contre le garde-temps à Silverstone dans le cadre d’une opération joliment baptisée « Fast and Fabulous ».
http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2014/07/5739-232x150.jpg (http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2014/07/5739.jpg)
http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2014/07/5744-232x150.jpg (http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2014/07/5744.jpg)

http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2014/07/5743-232x150.jpg (http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2014/07/5743.jpg)
http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2014/07/5742-232x150.jpg (http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2014/07/5742.jpg)

http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2014/07/5741-232x150.jpg (http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2014/07/5741.jpg)
http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2014/07/5740-232x150.jpg (http://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2014/07/5740.jpg)



Source : Citroën UK.
Crédit vidéo : Citroën UK.
Crédit illustrations : Citroën UK.

Source : blogauto

soleron
04/07/2014, 19:00
http://i39.servimg.com/u/f39/15/93/03/61/cp_2an10.jpg
http://i39.servimg.com/u/f39/15/93/03/61/cp_2an11.jpg
http://i39.servimg.com/u/f39/15/93/03/61/cp_2an12.jpg

soleron
05/07/2014, 07:41
Thierry Peugeot écarté de la gouvernance de PSA Peugeot Citroën


http://auto-infos.fr/local/cache-vignettes/L200xH154/arton5689-c9c11.jpg (http://auto-infos.fr/IMG/arton5689.jpg?1404458094)

Dans un simple communiqué tombé hier soir, PSA annonçait que« la société Établissements Peugeot Frères (EPF) a informé Peugeot SA de sa décision, avec effet ce jour, de changer son représentant au conseil de surveillance de Peugeot SA : Marie-

Hélène Roncoroni remplacera Thierry Peugeot en tant que membre du conseil et vice-président. »

L’ancien président du conseil de surveillance du constructeur français, Thierry Peugeot, n’avait jamais caché son hostilité à l’entrée du chinois Dongfeng (http://auto-infos.fr/PSA-Dongfeng-Thierry-Peugeot,5124) dans le capital de PSA et à la dilution du poids de la famille Peugeot dans l’actionnariat. Plutôt discret depuis les arrivées deLouis Gallois et de Carlos Tavares à la tête du constructeur et le redressement enclenché à travers de bons résultats en Europe et en Chine, Thierry Peugeot a précipité, volontairement ou pas, sa sortie de la gouvernance de la société EPF (Établissements Peugeot Frères) en donnant une intéressante interview à nos confrères des Echos le 22 juin dernier (http://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/0203583417977-thierry-peugeot-thierry-peugeot-on-peut-nouer-des-alliances-mais-pas-a-tout-prix-1015781.php).

À la lecture de cet entretien, le dirigeant rappelle « qu’il y avait d’autres options possibles » à l’arrivée de Dongfeng et de l’État français dans le capital. Et d’ajouter : « C’est une nouvelle ère qui s’ouvre, il faut regarder devant ». En persistant dans cette opposition, Thierry Peugeot savait qu’il perdrait la vice-présidence du conseil de surveillance de PSA et qu’il serait remplacé de fait par sa sœur Marie-Hélène Roncoroni.

À la question de savoir si une remontée de la famille Peugeot est à l’ordre du jour, Thierry Peugeot répond laconiquement « qu’il est trop tôt pour que ce sujet soit d’actualité ». Même s’il se retire aujourd’hui, un retour n’est pas improbable à moyen terme, l’État français n’ayant pas vocation à s’installer durablement dans le capital du deuxième constructeur européen.

Source : autoinfo

soleron
05/07/2014, 12:21
Carlos Tavares prudent concernant les perspectives du marché européen

Publié le 4/07/2014
http://s7.addthis.com/static/btn/v2/lg-share-fr.gif (http://www.addthis.com/bookmark.php?v=250&pubid=xa-4e0492d079075884)
http://www.ccfa.fr/IMG/arton137325.jpg?1404465516

Lors de la conférence Automobile Business Club organisée le 3 juillet par l’USINE NOUVELLE, le président de PSA Peugeot Citroën Carlos Tavares s’est montré prudent concernant les perspectives du marché automobile européen, malgré une progression continue des ventes depuis neuf mois.

« Au niveau du marché européen la situation me paraît toujours assez sombre », a-t-il déclaré, ajoutant qu’on ne pouvait « pas parler malheureusement de fin de la crise ».Les ventes de voitures neuves dans l’Union européenne ont connu en mai leur neuvième mois de hausse consécutive, mais elles restent à un niveau bas. En 2013, 11,8 millions d’unités ont été écoulées dans les 27 pays de l’UE.

« La tendance est maintenant positive, les choses s’améliorent lentement mais elles s’améliorent. La question est de savoir si c’est durable », a souligné M. Tavares. « Tant que nous n’aurons pas dépassé à nouveau les 16 millions de
véhicules vendus au niveau européen par an et les 2 millions en France », soit les niveaux enregistrés avant la crise, « on ne peut pas parler d’une véritable amélioration », a-t-il averti.Le dirigeant a par ailleurs mis en garde contre un environnement défavorable à l’automobile. La place de la voiture est par exemple de plus en plus remise en question dans les centres-villes. « Nous n’avons pas intérêt en Europe à enlever à l’automobile son rôle d’offrir de la liberté de mouvement à nos concitoyens », faute de quoi « on risque de se tirer une balle dans le pied », a-t-il estimé.M. Tavares a également réaffirmé que PSA n’envisageait pas de fermer de nouvelle usine, après celle d’Aulnay-sous-Bois en région parisienne, avant au moins deux ans. « Fin 2016, c’est notre premier rendez-vous pour mesurer à quel point nous aurons réussi à redresser économiquement l’entreprise. C’est à ce moment-là que nous ferons le bilan », a-t-il rappelé.

Le redressement du groupe « est indépendant du marché. Il se fera ! Nous avons l’ambition de devenir un constructeur mondial. Nous ne le sommes pas encore assez », a déclaré M. Tavares, qui achève une tournée des usines du groupe. Il lui reste encore les sites de Sevelnord et de Madrid à visiter. « Je suis très confiant. Les visites que j’ai faites m’ont convaincu de l’énormité du potentiel. Mais c’est comme si pendant plusieurs décennies, on n’avait rien demandé à nos collaborateurs !

La bonne nouvelle, qui est en même temps la mauvaise nouvelle, c’est qu’il y a beaucoup de choses qui ne sont pas optimales. Nous avons évoqué hier avec les directeurs d’usine d’Europe occidentale des leviers de performance industrielle, et nous nous sommes aperçu que nous avons énormément de potentiel en la matière », a-t-il déclaré.

« Nous avons trois problèmes : des frais fixes trop importants, un problème de prix net car nous ne communiquons pas suffisamment sur la qualité de nos produits pour justifier des prix au moins égaux à ceux de nos concurrents, comme par exemple sur la 308 qui a été élue voiture de l’année. Et nous avons un problème de coûts variables qui nous pousse à améliorer notre performance industrielle », a expliqué M. Tavares.

La surcapacité de l’outil industriel européen vient s’ajouter à ce contexte difficile, a-t-il souligné.Pour Carlos Tavares, la compétitivité ne se résume pas à une histoire de coût de la main d’œuvre. « Beaucoup de véhicules mainstream vendus en dessous de 10 000 euros ne peuvent plus être fabriqués en France en étant rentables. Mais cela nous laisse tout le reste du marché ! Il faut éviter la caricature : la part de la main d’œuvre représente environ 15 % du prix de revient d’une voiture. Il ne faut donc pas réduire la compétitivité à une question de prix de main d’œuvre », a-t-il déclaré.

Les usines françaises ont été construites il y a 50 à 30 ans : « A l’époque, ce qui était gros était beau. Aujourd’hui, nous sommes dans le monde l’efficience et nous cherchons à optimiser les flux et à obtenir une certaine compacité de nos outils, à dimensionner au plus juste, et surtout à faire bien du premier coup », a-t-il souligné. Les outils français ne sont pas homogènes, d’après M. Tavares : « Il y a du benchmark à faire. Je ne vais pas citer de noms pour ne pas créer de traumatismes, mais dans certains de nos sites français, 70 % des véhicules sont bons du premier coup, d’autres sont à 90 % ».

Concernant Peugeot, Citroën et DS, M. Tavares a affirmé leur vocation à être des marques mondiales. « DS est un travail de longue haleine. En Allemagne, il a fallu trente ans à Audi pour y arriver. Il faut donner vingt ans à DS pour prendre racine dans le premium. J’ai découvert récemment les six prochains modèles de DS, et ils sont ahurissants de talent ! », a-t-il déclaré. Le dirigeant défend l’idée de lancement de modèles au niveau mondial : « La nouvelle DS6 WR que venons de lancer en Chine ne respecte pas la réglementation européenne, nous ne pouvons donc pas la vendre en Europe », a-t-il déploré.

PSA va maintenir ses investissements. « Nous dépensons 7 % à 8 % de notre chiffre d’affaires en R&D. Cela équivaut à 8 % ou 10 % chez nos concurrents car nous mettons en œuvre des procédures qui génèrent des économies. Si je réduis le nombre de véhicules de 45 à 26, j’économise de la R&D que je peux allouer ailleurs. Si je travaille avec Dongfeng à un centre technique commun, je bénéficie de ses prestations. Sur l’ensemble des coopérations, nous partageons les tickets d’investissements et cela représente des économies », a expliqué M. Tavares.

A ce sujet, concernant la technologie Hybrid Air développée par le groupe avec Bosch, Carlos Tavares a confirmé l’intérêt du groupe mais a expliqué qu’il attendait que d’autres partenaires, hormis PSA et Dongfeng, s’associent pour partager l’investissement.

Il a par ailleurs confirmé vouloir développer un hybride rechargeable essence-électricité d’ici à trois ou quatre ans. Concernant le véhicule autonome, « les premières étapes seront visibles chez nous d’ici à 2020-2022 avec d’ici là des démonstrateurs », a annoncé M. Tavares.

« Le véhicule autonome, c’est bien, mais ce n’est pas quelque chose d’essentiel. Cela apporte un confort d’utilisation dans certaines conditions. Mais la question sera de savoir qui va faire quoi dans le véhicule autonome, et elle sera longue à trancher », a-t-il conclu. (AFP, USINENOUVELLE.FR 3/7/14)

Source : ccfa

soleron
07/07/2014, 07:28
Le centre d’essais Peugeot-♥Citroën de La Ferté-♥Vidame fête ses 76 ans


http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647372.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647372.jpeg)
Portes ouvertes Centre d essais PSA Citroen, la Ferte-Vidame, 07/06/2014. Photos Jeremie Fulleringer - Jeremie Fulleringer



http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647372.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647372.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/circuit-d-essais-psa-de-la-fert-vidame_1647336.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/circuit-d-essais-psa-de-la-fert-vidame_1647336.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647337.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647337.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647338.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647338.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647339.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647339.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647340.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647340.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647341.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647341.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647342.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647342.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647343.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647343.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647344.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647344.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647345.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647345.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647346.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647346.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647347.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647347.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647348.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647348.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647349.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647349.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647350.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647350.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647351.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647351.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647352.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647352.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647353.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647353.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647354.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647354.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647355.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647355.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647356.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647356.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647357.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647357.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647358.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647358.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647359.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647359.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647360.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647360.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647361.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647361.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647362.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647362.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647363.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647363.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647364.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647364.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647365.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647365.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647366.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647366.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647367.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647367.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647368.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647368.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647369.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647369.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647370.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647370.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647371.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647371.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647373.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647373.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647374.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647374.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647375.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647375.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647376.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647376.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647377.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647377.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647378.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647378.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647380.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647380.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647381.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647381.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647382.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647382.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647383.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647383.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647384.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647384.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647385.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647385.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647386.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647386.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647387.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647387.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647388.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647388.jpeg)
http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/yFZQ10YiTbZggbXBtKHRHj6P1ZTIp4T_pgJHokt4vgPj4DTRiK jZuQEFG5Izwr2Gnk8Wkpv_pnobQnvsKnQ_sn_sdWc-_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647389.jpeg (http://www.lechorepublicain.fr/photoSRC/bqUyVelNbWe1aAxBwXruFG8LIKncgI5EqzxysNngmzhLQqc95E Y68d5L1WxH7gOSe4AgvLt9FhffSVHCrA9xuoG6bA--_/portes-ouvertes-centre-d-essais-psa-citroen_1647389.jpeg)








Pour les 76 ans du centre d’essais du groupe PSA, son directeur, lève le voile sur un des sites les plus impénétrables d’Eure-et-Loir.

«C’est un site secret o ù les secrets sont bien gardés.» Jean♥Loup Guillaume, chef d’établissement du centre d’essais du groupe PSA, à La Ferté♥Vidame, donne d’emblée la température, à l’heure de fêter les 76 ans du site. Tous les cinq ans, fait exceptionnel, les 212 salariés qui travaillent ici, peuvent inviter famille et amis afin de découvrir l’antre«qui abrite une grande partie de l’avenir du groupe Peugeot♥Citroën », appuie le responsable, en poste depuis quatre mois. Le site abrite, entre autres, un centre dédié à l’acoustique, une soufflerie, qui fonctionne une centaine de jours par an, et, depuis 2006, une annexe du centre de style et du design.

Derrière les murs de 3,50 m de haut, les arbres élancés et les caméras de vidéosurveillance, dont le nombre semble aussi secret que le code de l’arme nucléaire tant auprès de Jean♥Loup Guillaume que d’anciens salariés, une véritable fourmilière est au travail, jour et nuit.

Tous les nouveaux modèles passent ici
« Nous fonctionnons en 3x8, cinq jours sur sept. Le gros de l’activité consiste à faire rouler des véhicules, aussi bien des prototypes que des voitures de présérie.»Le Citroën C4 Cactus, SUV très attendu, courant juin, en concessions, termine ainsi un important cycle de deux ans mené sur les différents circuits abrités dans de l’enceinte.

Avant lui, de la 2 CV, après♥ guerre, pour Citroën, à la 407, dans les années 2000, pour Peugeot, tous les nouveaux modèles du groupe PSA ont ainsi été fiabilisés et réglés sur les pistes euréliennes.«Chaque nouveau projet nécessite entre 1,5 et 3 millions de kilomètres.»De nouvelles boîtes de vitesses, des évolutions moteurs, les dernières aides électroniques à la ♥♥♥♥ duite sont également testées.

Le centre d’essais de La Ferté♥Vidame dispose, pour cela, de toute une batterie d’équipements. À commencer par quatre circuits reproduisant toutes les conditions de route, de l’autoroute à la ville, en passant par la terre. En 2012, 1 million d’euros ont été investis pour réaliser une piste « monde » copiant des routes chinoises ou brésiliennes. « Une part importante du travail des conducteurs consiste à remonter des informations sur le comportement du véhicule, sur son confort, sur sa construction intérieure... »

Si seul un anneau de vitesse lui manque, simulateurs de brouillard salin, cabines d’étanchéité... complètent la panoplie d’outils équipant le site.

EN CHIFFRES



1938 : Citroën, alors propriété de Michelin, achète le site de La Ferté-Vidame en vue d’en faire un centre d’essais.
812 hectares : c’est la plus grande propriété privée de France, ceinte de 12 km de murs, non traversée de routes publiques.
212 personnes travaillent sur le site (170 CDI et 40 intérimaires), dont 41 femmes.
4 millions de kilomètres sont couverts, chaque année, par les 110 salariés chargés de faire rouler les véhicules.
32 kilomètres de route sont dessinés à l’intérieur de l’enceinte.
150.000 euros : c’est le montant de la taxe professionnelle reversée par PSA à la commune de La Ferté-Vidame.


BONUS VIDEO
Un circuit long de 32 km pour les essais

http://bcove.me/rmn9drnv

Source : http://www.lechorepublicain.fr/

soleron
12/07/2014, 07:34
Carlos Tavares : «PSA n'est plus en situation de crise émotionnelle»


LE FIGARO. - PSA Peugeot Citroën est-il à vos yeux toujours un groupe en crise?

Carlos TAVARES. -Il y a deux façons de répondre à cette question. Oui, cette entreprise est en crise, et le restera tant qu'elle n'aura pas achevé son redressement économique. Mais elle n'est plus aujourd'hui en situation de crise émotionnelle. Il règne maintenant chez PSA (http://plus.lefigaro.fr/tag/psa) un climat de sérénité et de confiance, parce que le groupe sait où il va et ce qu'il doit faire pour y arriver. J'ai fixé deux grands objectifs à atteindre au plus tard en 2016. Le premier, c'est que la marge opérationnelle du groupe, qui est négative aujourd'hui, redevienne positive à hauteur de 2 %. Le second, c'est que PSA parvienne à aligner trois années successives de cash-flow positif, à hauteur de 2 milliards d'euros sur ces trois exercices. Ces deux exigences permettront automatiquement d'atteindre un troisième objectif: ramener la dette à zéro. Lorsque ces critères seront atteints, alors là, oui, nous pourrons déclarer très officiellement et avec un très large sourire que la crise est terminée et que PSA peut passer à l'étape suivante.

Le marché européen se redresse. Les chiffres sont également meilleurs en France. Est-ce la fin
de la crise du secteur?
Soyons réaliste! La courbe a simplement changé de sens. C'est une réaction humaine que d'y voir une victoire, mais nous en sommes très loin. Pour ma part, j'ai deux chiffres d'or à l'esprit: 16, c'est-à-dire 16 millions de voitures vendues en Europe ; et 2, pour 2 millions en France (contre 12 millions et 1,8 million respectivement en 2013, NDLR). En attendant, je considère que le marché est en crise. Et au-delà de la situation de PSA, je dois dire que je suis assez inquiet du désamour pour l'automobile en Europe. On l'accable de fardeaux qu'elle ne devrait pas avoir à porter. On pénalise le développement d'une industrie pourtant si importante en termes d'emplois et de croissance économique, par des mesures fiscales, des restrictions d'usage et des atteintes à la liberté d'utilisation. N'oublions pas que depuis 150 ans, l'automobile est la plus belle invention au service de la liberté de mouvement de l'homme. Et que cette industrie porte en elle les solutions à certains problèmes. Elle apporte de la sécurité, du confort. Elle fait des progrès considérables dans la réduction des émissions de CO2 et peut encore en faire énormément pour peu qu'on l'embarque dans la réflexion, plutôt que de lui imposer des carcans, et que l'on reste raisonnable dans les exigences.

Source : lefigaro

dberniebis
12/07/2014, 20:04
Bonjour Soleron et merci pour toutes ces informations

soleron
13/07/2014, 08:26
de rien

soleron
15/07/2014, 19:28
’Iran et le PSA Peugeot Citroën reprennent la coopération






http://media.isna.ir/content/282-15.jpg/2 (http://isna.ir/fr/photo/93042413911/L-Iran-et-le-PSA-Peugeot-Citro%C3%ABn-reprennent)
Téhéran (ISNA)- Le premier constructeur automobile iranien, la compagnie Iran-Khodro(IKCO) et Peugeot Citroën, deuxième constructeur automobile en Europe, a eu des entretiens sur la reprise de la coopération mutuelle.
Le PDG de IKCO, Hachem Yeke Zare, et Jean-Christophe Quémard, vice-président et membre du groupe directoire automobile PSA Peugeot Citroën, a discuté des coentreprises complètes, de la production et des exportations.
Selon le rapport, Quémard a souligné que PSA Peugeot Citroën est déterminé à participer activement au marché iranien, comme une passerelle vers la région a rapporté IKCO presse.
Lors de la réunion, les deux parties ont également conclu un accord sur l'équipement des produits d'IKCO avec des moteurs écologiques.
Avec ses deux marques de renommée mondiale, Peugeot et Citroën, PSA Peugeot Citroën a vendu 2,8 millions de véhicules dans le monde en 2013, dont 42% hors d'Europe.
Le deuxième plus grand constructeur automobile en Europe, PSA Peugeot Citroën a enregistré des ventes et des recettes de 54 milliards de

Source : http://isna.ir/

soleron
16/07/2014, 20:40
PSA Peugeot Citroën signe un accord d’assemblage et de distribution avec le Nigeria.

par Christophe Carignano (http://auto-infos.fr/_Christophe-Carignano,26_)
http://auto-infos.fr/local/cache-vignettes/L200xH63/arton5728-a3670.jpg (http://auto-infos.fr/IMG/arton5728.jpg?1405514330)
PSA Peugeot Citroën et PAN Nigeria Limited, ont signé un accord en vue d’assembler et de commercialiser des véhicules au Nigéria.
Le premier véhicule concerné par cet accord sera la Peugeot 301 et son assemblage débutera dès le courant du deuxième semestre 2014 dans l’usine de Kaduna. Selon les termes de l’accord, PAN Nigeria Limited pourra également assembler la Peugeot 508 et la Peugeot 308.
Pour se développer, la marque au lion s’appuiera sur un réseau d’une dizaine de concessionnaires, capables de mettre en œuvre très rapidement les standards de qualité demandés par la Marque et d’appuyer son développement commercial au Nigéria.

Ce contrat s’inscrit dans la nouvelle politique de développement de l’industrie automobile mise en place par le gouvernement nigérian. Rappelons que le Nigeria est le 1er pays d’Afrique par la population avec 170 millions d’habitants et première économie d’Afrique avec un PIB de 372 milliards d’Euros en 2013 et 7,4 % de prévision de croissance en 2014. Malgré ses ennuis politiques actuels, ce pays s’impose comme un relais de croissance incontournable à l’échelle continentale.

« Ce contrat d’assemblage est une parfaite illustration des ambitions du Groupe avec sa nouvelle organisation par Région", a déclaré Jean-Christophe Quemard, Directeur Afrique – Moyen-Orient. "Comme annoncé dans le plan stratégique « Back in The Race », nous allons cibler davantage les marchés en croissance. L’assemblage de la Peugeot 301 au Nigéria, pilier de la croissance en Afrique, va ainsi permettre au Groupe de saisir pleinement les opportunités de croissance du marché ».

Source : autoinfos

soleron
16/07/2014, 20:43
Le coup de ♥♥♥♥♥♥ de Carlos Tavares (PSA) (http://news.autoplus.fr/news/1484665/Carlos-Tavares-patron-Europe-CO2-contraintes-PSA-Peugeot-Citro%C3%ABn)


http://img.autoplus.fr/news/2014/07/15/1484665/636%7C424%7C75784e9fc228240126bdec43.jpg
Mercredi 16 juillet 2014 - 10:39

Carlos Tavares, nouveau patron de PSA, juge injustes et contre-productives les contraintes imposées à l'industrie automobile en Europe.
Recettes du malus écologique (http://news.autoplus.fr/news/1482753/recettes-bonus-malus-CO2-pollution-Etat-%C3%A9lectrique-hybride) désormais bien plus élevées que les aides du bonus, normes toujours plus strictes en matière de CO2, réglementation et répression routières de plus en plus sévères... L'automobile est parfois accusée de tous les maux en Europe. Carlos Tavares (http://news.autoplus.fr/news/1481340/Carlos-Tavares-Pr%C3%A9sident-Directoire-Officiellement-nomm%C3%A9-PSA-Peugeot-Citro%C3%ABn-DS), qui dirige le groupe PSA Peugeot Citroën (http://news.autoplus.fr/news/1481231/Capital-Signature-officielle-Dongfeng-PSA-Peugeot-Citro%C3%ABn) depuis le 31 mars dernier, a exprimé son sentiment d'injustice à ce sujet auprès des journalistes du Figaro (http://www.lefigaro.fr/societes/2014/07/11/20005-20140711ARTFIG00384-carlos-tavares-psa-n-est-plus-en-situation-de-crise-emotionnelle.php) .

"Au-delà de la situation de PSA, je dois dire que je suis assez inquiet du désamour pour l'automobile en Europe. On l'accable de fardeaux qu'elle ne devrait pas avoir à porter", a déclaré l'ex-numéro 2 de Renault (http://news.autoplus.fr/news/1484545/Production-Usine-Chine-Renault-Koleos).
L'innovation pénalisée selon Tavares

Tavares regrette que l'on freine une industrie automobile pourtant vectrice d'innovation : "On pénalise le développement d'une industrie pourtant si importante en termes d'emplois et de croissance économique, par des mesures fiscales, des restrictions d'usage et des atteintes à la liberté d'utilisation. N'oublions pas que depuis 150 ans, l'automobile est la plus belle invention au service de la liberté de mouvement de l'homme. Et que cette industrie porte en elle les solutions à certains problèmes."Le CO2 au coeur du débat

Continuant sur l'industrie automobile, le patron de PSA ajoute : "Elle fait des progrès considérables dans la réduction des émissions de CO2 et peut encore en faire énormément pour peu qu'on l'embarque dans la réflexion, plutôt que de lui imposer des carcans, et que l'on reste raisonnable dans les exigences."

Si l'on pourra lui rétorquer que ces progrès en matière de CO2 n'auraient peut-être pas été effectués sans contraintes, il fait probablement référence ici à la nouvelle échéance (http://news.autoplus.fr/news/1480224/CO2-R%C3%A9duction-Emissions-Europe-Automobile) de réduction des rejets automobiles moyens pour 2021, que beaucoup de constructeurs estiment difficile à atteindre. De 130 g/km pour 2015, ils devront passer à 95 g/km.

Source : Le Figaro (http://www.lefigaro.fr/societes/2014/07/11/20005-20140711ARTFIG00384-carlos-tavares-psa-n-est-plus-en-situation-de-crise-emotionnelle.php) via autoplus
Photo : Panoramic

soleron
17/07/2014, 19:30
PSA: Tavares s'inspire de la méthode Ghosn chez Renault

Les ventes des marques Peugeot, Citroën et DS ont progressé de 5,5 % au premier semestre. La méthode Carlos Tavares semble avoir des effets positifs. Le nouvel homme fort de PSA, a mis en place une stratégie qui ressemble beaucoup à celle de son ancien employeur, Renault.


http://www.bfmtv.com/i/580/290/1378243.jpg
Après 32 ans passés chez Renault, Carlos Tavares (à droite) applique, chez PSA, des méthodes empruntées à Carlos Ghosn (à gauche). (Charles Platiau - Reuters)



CE QU'IL FAUT RETENIRPSA: dynamisme des ventes au 1er semestre
>dans le monde : les ventes ont progressé de 5,5 % sur les six premiers mois de l'année, soit 1,5 million d'unités écoulées.
>en Europe: la reprise se confirme : 956.000 véhicules ont été vendus, ce qui représente une progression de 11,7 % par rapport à l'an passé.
>en Chine : C'est dans cette zone que la croissance est la plus soutenue: + 27,7 %. La Chine reste le 1er marché du groupe PSA Peugeot Citroën dans le monde.
> en Amérique Latine: le marché est en panne avec des ventes en recul de 26,8% . Deux points noirs: l'Argentine où la baisse s'élève à 33,8% et le Brésil qui subit une chute de 22,1%.



Carlos Tavares fait du Carlos Ghosn aussi bien sur la forme que sur le fond. Renault a choisit de découper le monde en six marchés, Carlos Tavares applique la même stratégie (http://www.bfmtv.com/economie/psa-carlos-tavares-presente-plan-dattaque-754689.html) au sein de PSA.

Le groupe compte désormais six zones commerciales indépendantes, chacunes étant sous la responsabilité d'un directeur régional. Ces derniers ont en charge les ventes mais aussi les usines locales.
Comme au sein de la marque au losange, tous les responsables sont désormais membres du comité excutif de l'entreprise et dépendent directement du grand patron.


La rentabilité des marques, une priorité

Autre point de ressemblance : Carlos Ghosn à la réputation d'être un cost killer (http://www.bfmtv.com/economie/psa-le-cost-killer-carlos-tavares-arrive-a-tete-groupe-744109.html), le nouveau président du directoire de PSA également. L'une de ses priorités est d'améliorer la rentabilité des usines Françaises. Pour y arriver, il va mettre en place de nouvelles procédures de logistiques plus simples et plus efficaces. Là encore, difficile de ne pas faire le rapprochement avec ce qu'a fait Renault en s'inspirant de l'usine Nissan de Sunderland en Grande Bretagne.

Sur la forme, Carlos Ghosn et Carlos Tavares affectionnent les présentations courtes et efficaces. Le 14 avril dernier, l'ancien numéro 2 de Renault a mis moins d'une heure pour détailler son plan de relance pour la marque au losange.

Source : BFMTV

soleron
17/07/2014, 19:33
RÉSULTATS COMMERCIAUX 1ER SEMESTRE 2014 : VENTES MONDIALES CITROËN EN HAUSSE DE 7 % (http://presse.citroen.com/index.php?id=1176&tx_ttnews[tt_news]=22877&L=0&cHash=da65a51394e72450988fd1735670d439)
17/07/2014
- Au premier semestre 2014, CITROËN a confirmé son rebond amorcé en 2013, avec une progression de 7 % de ses ventes mondiales.

- En Europe, où le marché progresse de 7 %, CITROËN est un acteur majeur de la reprise, avec des ventes en progression de 10 % : une performance jamais enregistrée depuis plus de 10 ans.

- Au cœur de l’offensive internationale de la Marque, la Chine confirme sa place de 1er marché de CITROËN. Ce pays représente une vente mondiale sur 4 pour la Marque, portée par la progression de Dongfeng Citroën (+16 %), plus forte que le marché (+13 %).

- Ces bons résultats sont notamment le fruit du succès du Nouveau CITROËN C4 Picasso, vendu à 127 000 exemplaires depuis son lancement, et de la Nouvelle C-Elysée, berline au cœur de l’offensive internationale de la Marque, qui totalise déjà 120 000 ventes.

- Au 2ème semestre, cette dynamique se poursuivra, en particulier grâce aux lancements initiés en juin, la C4 Cactus et la Nouvelle C1, dont les niveaux de commandes dépassent déjà les objectifs.

Au terme des 6 premiers mois de l’année, le marché automobile mondial affiche une hausse de l’ordre de 4 %. Une progression principalement portée par deux régions majeures : l’Europe et la Chine.

Dans ce contexte, CITROËN a vendu 624 000 véhicules dans le monde, en progression de 7 % par rapport au 1er semestre 2013. Une performance portée précisément par la Chine et l’Europe, des marchés clé pour CITROËN, puisqu’ils représentent à eux deux 85 % de ses ventes mondiales. De surcroît, CITROËN y performe avec une croissance encore plus forte que celle des marchés.

RÉSULTATS 1ER SEMESTRE 2014

PAR ZONES GEOGRAPHIQUES :

o En Europe (30 pays) : après plusieurs années de baisse, le marché amorce une reprise de 7 % depuis le début de l’année. La Marque, tout en privilégiant les canaux de distribution les plus rentables, tire pleinement profit de cette reprise, avec des ventes qui croissent encore plus vite : de 10 %. Une performance jamais enregistrée par la Marque sur le continent depuis plus de 10 ans, et qui lui permet de gagner 0,2 point de part de marché, pour atteindre 4,8 %.

 En France (2ème marché), CITROËN a vu ses ventes progresser de 8 %, plus vite que le marché (+3 %), lui permettant un gain de 0,6 point de part de marché, à 12,2 %.

 Au Royaume-Uni (3ème marché), sur un marché en croissance de 11 %, la Marque a enregistré une hausse de 15 %, gagnant ainsi 0,1 point de pénétration, à 3,1 %.

 En Espagne (4ème marché), la Marque a progressé de 28 %, plus fortement que le marché (+20 %), atteignant ainsi une part de marché de 7,3 % (+0,5 point).

 En Italie (5ème marché), CITROËN a vu ses ventes augmenter de 1 % sur un marché à +4 %, et affiche un taux de pénétration de 4,1 % (-0,1 point).

 En Allemagne (6ème marché), sur un marché en progression de 3 %, CITROËN a enregistré une hausse de ses ventes de 7,5 %, lui permettant de gagner 0,1 pt de part de marché, à 1,7 %.

Hors d’Europe, la Marque réalise 38 % de ses volumes mondiaux, avec des situations contrastées selon les zones.

o Sur la zone Chine & Asie du Sud-Est, le marché croit globalement de 10 %, tiré par la Chine.

CITROËN atteint un nouveau record dans ce pays, avec plus de 160 000 facturations enregistrées depuis le début de l’année, soit +16 % sur un marché à +13 %. Le 1er marché automobile mondial confirme ainsi son statut de 1er marché pour la Marque. A lui seul, ce pays représente deux tiers des ventes hors d’Europe de CITROËN (soit 25 % de ses ventes mondiales).

Cette performance est le résultat d’une dynamique produit couronnée de succès :

 La Nouvelle CITROËN C-Elysée, commercialisée depuis fin septembre 2013, s’affiche déjà comme le nouveau best-seller de la co-entreprise, avec plus de 62 000 facturations depuis son lancement, dont 46 000 depuis le début de l’année.

 La C4 L, lancée en janvier 2013 n’est pas en reste, totalisant 92 000 facturations, dont 35 000 sur ce 1er semestre 2014, soit une progression de 75 %.

Une dynamique qui s’illustre aussi à travers le réseau de Dongfeng Citroën, qui poursuit son expansion avec 442 concessions à fin juin, et un objectif de 470 d’ici la fin de l’année. Un réseau par ailleurs reconnu pour la qualité de son service commercial puisque Dongfeng Citroën décroche la première place de l’enquête inter-constructeurs JD Power 2014, sur l’achat VN du point de vue du client.

o Sur la zone Amérique Latine, CITROËN parvient à consolider ses positions malgré un marché sous tension.

 Au Brésil (7ème marché), sur un marché en baisse de 7 %, CITROËN maintient sa part de marché à 1,8 %, notamment grâce à la C4 L (dénommée localement C4 Lounge) qui, quelques mois après son lancement (septembre 2013) intègre déjà le top 6 des berlines moyennes les plus vendues dans le pays.

 En Argentine (9ème marché), dans un contexte difficile, marqué par une forte fiscalité et une grande pression sur les prix, CITROËN voit ses ventes baisser dans les mêmes proportions que le marché (-24 %). La Marque maintient ainsi son taux de pénétration à 4,5 %.

o Sur la zone Eurasie, portée principalement par la Russie, le marché est affecté par la crise.

 En Russie (10ème marché), la crise, la dégradation du rouble et l’augmentation des prix impactent négativement le marché automobile, qui baisse de 8 %. Dans ce contexte, CITROËN a choisi de privilégier sa rentabilité et perd 0,1 point de part de marché, à 0,8 %.

 En Ukraine, où CITROËN dispose d’une filiale depuis 2010, la crise impacte aussi fortement le marché automobile, en important déclin (-43 %). CITROËN y voit ses ventes chuter de 54 %.

o Sur la zone Moyen-Orient & Afrique, le contexte est là aussi difficile, avec un marché déprimé et des changes défavorables à la Marque qui a, de fait, privilégié la préservation de ses marges.

 En Turquie, le marché plonge de 26 %, et CITROËN perd un point de pénétration à 2,8 %

 En Algérie, même scénario, avec un marché qui chute de 28 %. La Marque voit là aussi sa part de marché baisser de 0,8 point, à 3 %.

PAR PRODUITS :

o Nouveau C4 Picasso : lancé en juin 2013 dans sa version 5 places et en septembre 2013 dans sa version 7 places, il totalise déjà plus de 127 000 ventes, dont 69 000 depuis le début de l’année. Leader européen des monospaces compacts à fin mai, le pouvoir d’attraction de ce véritable ‘Technospace’ s’illustre aussi au travers de son mix finition élevé (2/3 des commandes sur les 2 plus hauts niveaux).

o Nouvelle C3 : après une production perturbée en 2013, ce modèle, restylé l’an dernier, reprend pleinement sa place de best-seller de la gamme CITROËN à travers le monde, avec plus de 106 000 ventes sur ce premier semestre, soit une progression de près de 30 %.

o Nouvelle C-Elysée : cette berline tricorps spécialement conçue pour répondre aux attentes des marchés à forte croissance enregistre déjà plus de 120 000 ventes depuis son lancement (fin 2012 en Turquie et au Maghreb), dont plus de la moitié en Chine, où elle est commercialisée depuis septembre 2013. Ainsi, ses ventes mondiales ont plus que doublé par rapport au premier semestre 2013.

o Gamme VU : performante et complémentaire, la gamme utilitaire de CITROËN - qui s’étend du Nemo au Jumper tout juste renouvelé au printemps - répond pleinement aux besoins des professionnels. En Europe, les ventes VU de CITROËN ont ainsi progressé de 13 %, plus fortement que le marché (+10 %), permettant à la Marque de renforcer sa pénétration de +0,3 point à 10,6 % et, par là même, au Groupe PSA Peugeot Citroën de réaffirmer son leadership sur ce marché.

PERSPECTIVES 2ÈME SEMESTRE 2014

Au 2ème semestre, l’enjeu de la Marque est de poursuivre son offensive en termes de volumes et de profitabilité, avec :

o la CITROËN C4 Cactus et la Nouvelle C1, 2 modèles qui illustrent le renouveau de CITROËN avec plus de design, plus de confort, plus de technologie utile, le tout pour un budget maîtrisé. Lancées en juin, les premières commandes dépassent déjà les objectifs (7 000 C4 Cactus et 4 500 Nouvelle C1). Des résultats de bon augure pour les prochains pays lanceurs de ces nouveaux modèles.

o le Nouveau CITROËN Jumper, fort d’équipements novateurs et plus que jamais au service des professionnels.

o le lancement d’un nouveau SUV en Chine, préfiguré par le concept CITROËN C-XR dévoilé lors du salon de Pékin en avril dernier.

o ses atouts technologiques, avec des motorisations efficientes de dernière génération. En essence, après la version PureTech 130 Stop&Start proposée sur la CITROËN C4 depuis le printemps, la famille PureTech s’élargira dès la rentrée avec une version 110 chevaux Stop&Start sur la C4 CACTUS. En Diesel, ce modèle sera également le premier à bénéficier du nouveau moteur BlueHDi 100 (3,1l/100km et 82g CO2/km).

o toujours plus d’expérience client, avec ‘CITROËN & Vous’, un dispositif novateur en matière de services, qui sera déployé dans le réseau de la Marque dès septembre, pour apporter toujours plus de transparence et de sérénité pour les clients.










Source : CITROEN

soleron
17/07/2014, 19:35
RÉSULTATS COMMERCIAUX MONDE – S1 2014 : LA MARQUE DS EN DÉPART LANCÉ (http://presse.citroen.com/index.php?id=1176&tx_ttnews[tt_news]=22875&L=0&cHash=da65a51394e72450988fd1735670d439)
17/07/2014
Avec 63 800 DS vendues dans le monde au premier semestre 2014, la Marque premium automobile française affirme son dynamisme. Portée par le développement de ses ventes en Chine qui représente désormais 16 % de ses ventes mondiales, elle fait face à des vents contraires en Europe où le marché premium de DS est en baisse. La première partie de l’année a été rythmée d’actualité produit. DS poursuit sur cette lancée au 2ème semestre avec : le lancement des DS 3 et DS 3 CABRIO nouvelle signature lumineuse, de nouvelles éditions limitées, de nouvelles motorisations et la commercialisation en Chine, de son premier SUV, prévue en septembre prochain.

DS, la marque automobile française premium
Depuis le 1er juin 2014, DS prend son envol pour devenir une Marque à part entière. C’est un départ lancé puisqu’aujourd’hui, DS enregistre 468 000 commandes clients depuis la commercialisation de la DS 3 en 2010.
DS, c’est une offre mondiale de quatre modèles DS 3, DS 3 CABRIO, DS 4 et DS 5, complétée par la DS 5LS commercialisée en Chine depuis mars dernier. Des voitures qui se distinguent par leur style remarquable, leur raffinement dans les moindres détails, leurs matériaux nobles et leur technologie.

DS, une stratégie fondée sur la valeur
Sur les six premiers mois 2014, ce sont 63 800 DS qui ont été vendues dans le monde. Suivant les zones géographiques, les variations des volumes DS, par rapport au premier semestre 2013, sont contrastées. Pour autant, le semestre a été rythmé d’actualité produit.
• En Europe (30 pays), ce sont près de 50 000 DS qui ont été immatriculées, un volume en baisse d’un peu plus de 20 % impacté notamment :
o par une base de comparaison qui est élevée. En effet, sur le premier semestre 2013, les immatriculations de DS restaient stables sur un marché européen en baisse (-6,7 %).
o par un marché premium qui est moins dynamique que le marché global. En effet, sur les cinq premiers mois 2014, le marché premium dans lequel évolue DS est en baisse de 1,7 % sur un marché global en hausse de 6,6 %.
En France, sur le premier marché de DS, le premium chute de 15 %. Dans ce contexte, DS privilégie une stratégie de maintien de la valeur de ses voitures.

Sur le premier semestre, l’actualité DS a été marquée :
o pour DS 5, depuis quelques semaines, par une nouvelle liaison au sol, une nouvelle boîte de vitesses automatique à six rapports et deux nouvelles motorisations les BlueHDi 180 et 120. Celles-ci répondent déjà à la norme Euro6, elles allient puissance, sobriété et respect de l’environnement. Ainsi la DS 5 BlueHDi 180 BVA6 offre un couple de 400 Nm à 2000 tr/mn pour une consommation mixte de 4,4 l/100 km et des émissions de 114 g/km de CO2. Des performances au meilleur niveau de son segment.
o par des éditions limitées comme DS 4 « Wifi On Board » en Italie, « DS 3 Dark Rose » en France et en Suisse, et « DS 3 by Benefit » en Grande Bretagne.
De plus, en mai dernier, avec une note de satisfaction client de 79,3 %, la DS 3 a été primée, par JD Power en Grande Bretagne, « Best small car in 2014 ».

• En Chine, sur le premier marché automobile mondial en plein développement, DS vient de fêter ses 2 ans d’existence en tant que Marque. Au premier semestre 2014, elle y a commercialisé 10 400 unités contre 1 000 au premier semestre 2013. Aujourd’hui, la Chine représente 16 % des ventes mondiales de DS.

Cette performance est portée par :
o le développement du réseau qui compte aujourd’hui 60 points de vente ;
o la production en local de deux modèles, la DS 5 et la DS 5LS. La DS 5 enregistre sur les six premiers mois de l’année 4 900 ventes, en ligne avec les objectifs. La DS 5LS fait également un début prometteur avec 4 900 exemplaires vendus en trois mois.
• Dans le reste du monde, DS réalise 3 500 ventes dans un contexte très affecté par des taux de changes défavorables et par la baisse des marchés. Pour exemple, sur la zone Eurasia (qui comprend Russie + Ukraine), le marché est à moins 9,5 % et en Amérique Latine à moins 9,2 % (dont Argentine à moins 24 %).

DS, poursuit sur la dynamique de création de la Marque
Le second semestre 2014 sera riche en actualité produit et balisé par des nouveautés dont :
• dès juillet, l’arrivée dans les show-rooms des DS 3 et DS 3 CABRIO nouvelle signature lumineuse. Ces modèles sont un concentré technologique équipés :
o de projecteurs qui associent les technologies LED et Xénon à de nouveaux indicateurs de direction défilants. Une première mondiale qui tout en préservant le style des DS 3 et DS 3 CABRIO leur apporte un regard unique ;
o du système de freinage automatique « Active City Brake ». Une nouvelle technologie du Groupe pour le freinage d’urgence en ville. Elle permet d’éviter les accrochages à basse vitesse ;
o de nouvelles motorisations à la pointe avec les BlueHDi 120 et BlueHDi 100. Ce dernier a une consommation mixte de 3 l/100 km et un taux d’émission de CO2 de 79 g/km.
Les DS 3 et DS 3 CABRIO nouvelle signature lumineuse offrent aussi de nouvelles possibilités de personnalisation dont un nouveau décor ‘Irrésistible Paris’ qui met en scène les monuments de la capitale.
• des éditions limitées, telle la DS 4 Wifi On Board qui sera proposée en France dès septembre ;
• le lancement en Chine, fin septembre, du premier SUV premium de la Marque, la DS 6 Wild & Refined.
Enfin, le développement du réseau des DS STORE se poursuit en Chine pour compter à la fin de l’année environ 100 points de vente tandis qu’en Europe, ce seront 50 Salons DS qui seront opérationnels.



Source : CITROEN

soleron
18/07/2014, 19:15
DS A RETENU L'AGENCE CARE





http://www.ladn.eu/data/classes/actualite/archives/225/actu_22506_BandeauFiche2013.jpg
A l'issue d'un appel d'offres, DS a retenu l'agence Care pour gérer le lancement digital de la nouvelle DS3.

A l'issue d'un appel d'offres, DS a retenu l'agence Care pour gérer le lancement digital de la nouvelle DS3. L'agence avait déjà gagné le lancement de la Citroën C4 Cactus. Premier véhicule de la marque, la DS3 est devenue une véritable icône automobile avec près de 300.000 exemplaires vendus depuis son lancement

Source : ladn.eu

soleron
18/07/2014, 19:27
S SOMMES EN PASSE D’ATTEINDRE LE RATIO DE 1 VO POUR 1 VN"



Citroën entend récolter ces prochains mois les fruits des deux développements initiés en début d’année. Denis Thirouard, responsable du label Citroën Select, expose les ambitions de la marque.

http://www.journalauto.com/var/docs/media_lja/articles_img/art-20348-detail.jpg
Denis Thirouard, responsable du label Citroën Select

JA. Quels ont été les grands chantiers de la marque en faveur de l’activité occasion sur ces six premiers mois ?

DENIS THIROUARD. Nous avons déployé en mars une nouvelle garantie Select Budget, que nous n’avions pas encore dans notre portefeuille et qui répondait à une demande des distributeurs. C’est également une réponse aux offres lancées par Peugeot et Renault. Cette garantie couvre les VO de 4 à 10 ans affichant moins de 150 000 km, et se distingue de Citroën Select Cinq + par sa couverture, type une moteur/boîte/pont améliorée, qui s’étend sur huit mois. A fin mai, cette offre pesait 1,6 % des garanties contractées dans le cadre du label Citroën Select, et nous tablons sur un objectif de 5 % de pénétration fin 2014.

Depuis le 28 avril, nous proposons un module de reprise sur nos sites CitroenSelect.fr, Citroën.fr ainsi que sur les vitrines de nos distributeurs. Depuis le lancement, nous avons envoyé 3 500 leads au réseau, dont 46 % concernaient l’achat d’un VN, 42 % pour un VO et 12 % pour une reprise sèche. Nous avons pour ambition d’atteindre un taux de transformation de 10 %. L’objectif est d’alimenter l’offre Select Budget, mais surtout de récupérer auprès des particuliers des VO qui échappaient au réseau et de conquérir de nouveaux prospects VN et VO.


JA. Quels sont les autres projets à l’étude sur les prochains mois ?

DT. Nous allons mettre l’accent sur la formation des vendeurs en faveur de notre garantie Select afin d’optimiser la vente des VO labellisés. Il s’agira de notre principal cheval de bataille sur le second semestre, en plus du déploiement de l’offre Select Budget et de notre module de reprise.


JA. Vous aviez développé il y a deux ans une offre spécifique pour les VUL d’occasion. Un label dédié est-il à l’étude ?

DT. Non, un tel projet ne rentre pas dans le champ de nos réflexions à ce jour. Notre ligne conductrice est de capitaliser sur le label Citroën Select et de le décliner selon la typologie des véhicules proposés. La garantie Select Pro, que nous avons développée pour les VUL en 2012, représentait 4,3 % de nos volumes vendus dans le cadre du label à fin mai.


JA. Combien de VO la marque devrait revendre au réseau en 2014 ?

DT. L’an passé, nous avons re-commercialisé 30 500 unités au réseau. Nous n’avons pas défini d’objectif précis à ce stade si ce n’est d’augmenter ce volume via notre plateforme Move, qui s’articule au travers des ventes directes, aux enchères, d’offres spéciales et prochainement de ventes par soumission.


JA. L’an passé, le réseau a commercialisé 110 604 véhicules via le label Citroën Select. Quelles sont vos ambitions pour 2014 ?

DT. A fin mai, les ventes réalisées dans le cadre du label Citroën Select affichaient une croissance de 3 % par rapport à la même période l’an passé. Nous visons pour 2014 un volume de 120 000 VO. C’était déjà notre objectif l’année dernière. Nous ne l’avons pas atteint car notre souhait d’abaisser la rotation du stock du réseau s’est accompagné d’une augmentation des ventes à marchands, au détriment des transactions à particuliers. Désormais, nous sommes armés pour aller chercher cet objectif.


JA. Le ratio de 1 VO pour 1 VN est-il un objectif pour Citroën ?
DT. Depuis plusieurs années, nous avons pour ambition d’atteindre ce ratio de 1 VO pour 1 VN et nous sommes en passe de l’atteindre.


JA. La marque a-t-elle augmenté ces dernières années son budget communication en faveur du VO ?

DT. L’investissement n’a pas réellement évolué. Citroën Select est encore jeune et souffre d’un manque de notoriété et de visibilité. C’est la raison pour laquelle nous avons investi la télévision dans le cadre de sponsorings. Nous constatons d’ailleurs que le nombre de connexions sur le site CitroenSelect.fr augmente à chaque diffusion du spot. Nous avons également renouvelé notre opération “La Grande Occasion”, une caravane VO de trois jours répartie sur 45 étapes. Sur ces trois jours, certaines affaires ont réalisé les deux tiers de leur objectif mensuel. Mais, globalement, sur le VO, Internet reste le canal incontournable et qui se développe le plus.


Source : journalauto.com

soleron
18/07/2014, 19:30
PSA part à l'offensive en Europe et Chine, mais... chute ailleurs

AUTOMOBILEhttp://static.latribune.fr/article_page/364832/citroen-c4-cactus.jpg
La toute nouvelle Citroën C4 Cactus débarqueAlain-Gabriel Verdevoye |

Porté par la reprise du marché européen et la Chine, PSA affiche des ventes mondiales semestrielles en hausse de 5,6% à 1,54 million d'unités. Mais le hors Europe représente à peine 38% de ses volumes. Les ventes plongent en Amérique latine, Afrique-Moyen-Orient, Russie.SUR LE MÊME SUJET

PSA entrouvre la porte du Nigéria pour redémarrer en Afrique (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140716trib000840239/psa-entrouvre-la-porte-du-nigeria-pour-redemarrer-en-afrique.html)
PSA est très bien parti en Chine au premier semestre (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140707trib000838830/psa-est-tres-bien-parti-en-chine-au-premier-semestre.html)
PSA se veut le champion des basses émissions de CO2 (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140703trib000838293/psa-se-veut-le-champion-des-basses-emissions-de-co2.html)
PSA implante une cinquième usine en Chine, clé de son redressement (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140702trib000838084/psa-implante-une-cinquieme-usine-en-chine-cle-de-son-redressement.html)




Porté par la reprise du marché européen et la Chine, PSA a (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140704trib000838480/thierry-peugeot-debarque-du-conseil-de-surveillance-de-psa-pour-son-opposition-a-dongfeng.html)ffiche des ventes en hausse au premier semestre. Le groupe auto français en crise a vu ses volumes mondiaux progresser de 5,6% à 1,54 million d'unités au premier semestre. Cocorico. Peugeot augmente ses ventes de 5,7% à 853.500, Citroën de 7,2% à 623.700. Mais DS, ex-label "premium" de Citroën et marque indépendante depuis 47 jours au sein de PSA, est en recul. Le label haut de gamme a fléchi de 9,6% à à 63.800 unités!


308, 2008, C3, ça marche

Sur la seule Europe, dans un marché en hausse de 6,6% (utilitaires compris), les ventes de PSA Peugeot Citroën se sont établies à 956.000 véhicules, en croissance de 11,7%. La part de marché du groupe progresse et s'établit à 12,1%. Cette augmentation des volumes s'explique par une hausse des marchés français, espagnol et britannique, sur lesquels le constructeur tricolore est traditionnellement fort.





Elle reflète également la sortie de modèles réussis et bien accueillis, comme la compacte Peugeot 308 II, élue "Voiture de l'année (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140516trib000830163/psa-compte-produire-300.000-peugeot-308-par-an.html)", qui "a dépassé le seuil des 100.000 commandes cumulées pour la berline, des 21.000 pour le nouveau break SW. Une équipe de nuit a même été ajoutée en juin à Sochaux pour porter la production des 308 à 900 unités quotidiennes.

Le petit "SUV" (faux 4x4) 2008, dérivé de la 208, (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140602trib000832944/les-renault-captur-et-peugeot-2008-ces-faux-petits-baroudeurs-qui-plaisent-tant.html)a atteint les 95.400 ventes au premier semestre. La 2008 est produite à Mulhouse, où la production a augmenté de 310 unités par jour au lancement à 860 actuellement. Les clients aiment. Côté Citroën, on profite du monospace C4 Citroën II qui s'est vendu à 69.000 unités sur le semestre. C'est le leader européen des monospaces. compacts.

Citroën profite aussi du regain d'intérêt pour la petite C3, à la production perturbée l'an dernier à cause de l'arrêt de l'usine d'Aulnay. Aujourd'hui produite uniquement à Poissy pour l'Europe, la C3 progresse de 30% sur six moins dans le monde à 106.000 ventes. En revanche, la gamme DS plonge sur le Vieux continent de 21%, faute de nouveau modèle.


En Chine, c'est enfin parti

Si PSA retrouve des couleurs en Europe, il affiche aussi de fortes augmentations en Chine (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140707trib000838830/psa-est-tres-bien-parti-en-chine-au-premier-semestre.html)où il fut longtemps à la traîne, avec une progression de 24,5% des volumes semestriels de Peugeot et Citroën à travers la co-entreprise DPCA à 342.900 facturations. L'autre co-entreprise, CAPSA, qui produit uniquement des DS, a affiché 10.000 ventes. La Chine représente près d'un quart des ventes du groupe PSA aujourd'hui. Toutefois, la pénétration de PSA à 4,2% demeure faible.

Malheureusement, c'est nettement moins rose ailleurs, où les marchés eux-mêmes sont en crise. En Amérique latine, si le marché fléchit de 9,2%, PSA dégringole car (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140708trib000839039/renault-resiste-a-la-degringolade-au-bresil.html)rément de 27% à 107.000 unités. C'est faible, avec une pénétration de 4,6% seulement. Au Brésil, PSA a plongé de 22%, faute d'une gamme adaptée. Trop de modèles trop marginaux, d'où des pertes chroniques...

En Russie, les ventes de PSA reculent 3,5 fois plus que le marché à 23.400, un volume dérisoire. Là aussi, PSA ne dispose pas d'une gamme adaptée et ses produit, pour la plupart importés, sont trop chers. En Afrique-Moyen-Orient, c'est la Bérézina avec une chute de 37% à 81.600. (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140716trib000840239/psa-entrouvre-la-porte-du-nigeria-pour-redemarrer-en-afrique.html)En Inde-Pacifique, les volumes demeurent marginaux (9.600 exemplaires à peine, -4%). PSA justifie ces plongeons par sa volonté de ne pas rentrer dans la guerre des prix. Un argument un peu facile et servi depuis longtemps!

Conséquence de l'effondrement de ces ventes, les ventes hors d'Europe de PSA ne représentent plus que 38% du total, contre 42% l'an dernier. On est très loin de l'objectif d'égaliser à 50-50 dans deux ans, l'idée fixe de l'ancien patron Philippe Varin. PSA est donc toujours beaucoup trop européocentré. C'est certainement le constructeur le plus dépendant de l'Europe. Une faiblesse structurelle grave dont carlos tavares, le nouveau président, est tout-à-fait conscient. PSA dévoilera le 30 juillet ses résultats financiers pour le semestre écoulé.

Source : latribune

soleron
18/07/2014, 19:32
DS, la marque "premium" de PSA chute, faute de nouveautés en Europe

AUTOMOBILEhttp://static.latribune.fr/article_page/354934/citroen-ds5.png
La Citroën DS5, 73ème voiture la plus vendue en FranceAlain-Gabriel Verdevoye |

Les ventes de DS, la nouvelle marque indépendante de PSA, baissent au premier semestre, surtout en Europe. Par manque de nouveautés et à cause du semi-échec des DS4 et DS5. Les nouveaux modèles sont... réservés à la Chine.SUR LE MÊME SUJET



PSA part à l'offensive en Europe et Chine, mais... chute ailleurs (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140717trib000840395/psa-part-a-l-offensive-en-europe-et-chine-mais-chute-ailleurs.html)
PSA est très bien parti en Chine au premier semestre (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140707trib000838830/psa-est-tres-bien-parti-en-chine-au-premier-semestre.html)
Avec DS, PSA fait en Chine le pari du luxe à la française (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140625trib000837003/avec-ds-psa-fait-en-chine-le-pari-du-luxe-a-la-francaise.html)
L'usine PSA de Rennes redoute une fermeture programmée (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140623trib000836485/l-usine-psa-de-rennes-redoute-une-fermeture-programmee.html)



Mais que se passe-t-il donc? DS, la nouvelle marque chouchoutée par Carlos Tavares, (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140507trib000828805/carlos-tavares-separe-les-marques-citroen-et-ds.html)président de PSA, voit ses ventes fléchir. Presque 50 jours après avoir acquis son indépendance au sein de Citroên, DS annonce des volumes en chute de 9,6% à 63.789 unités au premier semestre. Même si le communiqué alambiqué du constructeur sur ses ventes semestrielles... passe cette dégringolade sous silence. En Europe, le label "premium" recule carrément de 21%. Pis: les volumes sont même plus bas que sur les six premiers mois de 2012.


DS4 et DS5 , un semi-échec

La marque incrimine la baisse du segment "haut de gamme". Un argument un peu faible puisque ce créneau ne fléchit, toutes marques confondues, que de 1,7% sur le Vieux continent! Et ce repli n'empêche pas les autres marques spécialisées dans le "premium" de progresser ou à tout le moins de conserver leurs positions. Sur l'ensemble de l'Europe, les ventes d'Audi étaient en augmentation de 7% sur la période. Pour sa part, Volvo a augmenté ses volumes en Europe occidentale (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140604trib000833330/les-belles-suedoises-de-volvo-se-vendent-bien.html)de 8,7%.





En France, la citadine DS3 n'est que la 23ème voiture la plus populaire sur six mois (10.272 immatriculations). La compacte DS4 parvient à peine à la 43ème place (5.176) derrière des concurrentes étrangères comme les Audi A3, BMW 1, Mercedes A et B. La DS5 de gamme moyenne supérieure arrive, elle, à la 73ème place (3.108), très loin des Audi Q3 et A4, BMW 3, Mercedes C. Le comble pour une française en France.


Manque de nouveautés en Europe

En fait, DS souffre d'une absence de nouveaux modèles en Europe et du semi-échec des DS4 et DS5, qui sont loin de leurs objectifs initiaux. Les clients potentiels n'y voient pas, dans leurs grande majorité, des concurrentes des Audi, BMW, Mercedes, Volvo, comme voudrait le croire le groupe PSA. Les finitions, en gros progrès, n'équivalent pas à celles des concurrentes avec trop de pièces empruntées aux autres Citroën, faute de moyens. Les mécaniques ne sont pas spécialement haut de gamme non plus.
DS a lancé de façon très rapprochée une rafale de véhicules en 2010 (DS3) et 2011 (DS4 et DS5)... Et puis plus rien, à part une DS3 à capote en toile repliable (début 2013). Fâcheux, alors que DS réalise encore aujourd'hui 80% de ses volumes sur le Vieux continent, la co-entreprise chinoise CAPSA n'ayant démarré sa production à Shenzhen qu'il y a moins d'un an. Philippe Varin, l'ancien président de PSA, avait en effet décidé de cibler la Chine avec des produits spécifiques.


La Chine, priorité absolue

Du coup, c'est la Chine qui a la priorité dans les nouveautés. (http://www.latribune.fr/blogs/essais-auto/20140523trib000828367/citroen-ds5-une-excellente-routiere-francaisehellip-un-peu-excentrique.html) la DS 5LS est d'ailleurs la première voiture spécifiquement dessinée pour le marché chinois, avec sa carrosserie à quatre portes et coffre séparé, rallongée à 4,70 mètres pour donner plus de place aux passagers arrière, une habitabilité très prisée en Chine.
Cette DS 5LS a été commercialisée le 28 mars 2014 uniquement dans l'ex-Empire du milieu. Elle n'est pas prévue a priori sur le Vieux continent. Et ce n'est pas fini. Le 27 septembre prochain, la firme lancera un "SUV" cossu inédit, le DS 6WR (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140410trib000824709/psa-accroit-fortement-ses-ventes-en-chine.html), (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140410trib000824709/psa-accroit-fortement-ses-ventes-en-chine.html)un modèle également conçu pour la Chine, dont aucune version n'a été prévue pour l'Europe! Pour un label qui se veut "premium", c'est dommage.
DS lancera encore une nouvelle voiture en 2015 en Chine.Puis arrivera l'année suivante une limousine de très haut de gamme. Tous ces véhicules seront industrialisés à Shenzhen, où les capacités de production annuelles frisent les 200.000 unités.


La barre des 500.000 DS à la rentrée

La barre des 500.000 DS vendues dans le monde, (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140507trib000828805/carlos-tavares-separe-les-marques-citroen-et-ds.html) depuis le lancement en France de la petite DS3 en mars 2010, sera franchie en septembre prochain. La 300.000ème DS 3 vient d'être fabriquée. Avant l'industrialisation en Chine, les DS étaient uniquement produites en France. "En 2015, 50% des ventes de DS se feront hors d'Europe", nous indiquait au dernier salon de Pékin, fin avril, Yves Bonnefont, Directeur général de DS. Un louable souci d'intercontinentalisation, la Chine étant un marché majeur pour le haut de gamme. Mais, alors qu'elle devient indépendante sous la houlette du nouveau président de PSA, Carlos Tavares, DS manque de produits en Europe.

Source : latribune

soleron
23/07/2014, 00:51
Sophie Marceau, coquine, montre sa petite culotte aux photographes (photos)

Sudinfo.beSophie Marceau, désignée par Citroën pour devenir ambassadrice de la marque en Chine, s’est montrée un brin espiègle, ce samedi, sur le tarmac de l’aéroport, à l’occasion du tournage d’un clip publicitaire.


http://www.sudinfo.be/sites/default/files/imagecache/pagallery_450x300/2014/07/22/348037695_B973199301Z.1_20140722134038_000_GTC2S0O 05.1-0.jpg
Photonews



Sophie Marceau, à 47 ans, n’a pas perdu grand-chose de son sex-appeal… Ce n’est donc sans doute pas un hasard si Citroën a choisi l’actrice en tant qu’ambassadrice de la DS5 pour le marché chinois…Classe et pleine de grâce, celle qui s’était révélée grâce à "La Boum", en 1980, peut également être un brin coquine, voire espiègle. La preuve avec cette photo osée, devant un parterre d’acteur chinois appréciant visiblement le spectacle, où on peut la voir remonter sa robe, dévoilant sa petite culotte
.http://www.lameuse.be/sites/default/files/imagecache/cciinlineobjects_600/2014/07/22/1999435493_B973199301Z.1_20140722134038_000_GTC2S0 PPT.1-0.jpghttp://www.lameuse.be/sites/default/files/imagecache/cciinlineobjects_600/2014/07/22/381519558_B973199301Z.1_20140722134038_000_GTC2S0Q 3N.1-0.jpg

Source : Photonews

soleron
23/07/2014, 19:16
PSA multiplie les modèles en Chine... tout en voulant les réduire

AUTOMOBILEhttp://static.latribune.fr/article_page/351690/c-xr-citroen.png
Ce petit "SUV" chinois de Citroën fera double emploi avec le C4 Cactus européen.Alain-Gabriel Verdevoye

Carlos Tavares, patron de PSA, veut des véhicules mondiaux, tout en réduisant le nombre de modèles... Mais, ce changement de cap stratégique est en contradiction avec la politique suivie jusqu'ici. Du coup, paradoxalement, le constructeur tricolore multiplie les nouveautés régionales en Chine et accroît le nombre de véhicules dans son offre.SUR LE MÊME SUJET

Carlos Tavares réorganise PSA par grandes régions pour foncer à l'international (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140611trib000834605/carlos-tavares-reorganise-psa-par-grandes-regions-pour-foncer-a-l-international.html)
Carlos Tavares sépare les marques Citroën et DS (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140507trib000828805/carlos-tavares-separe-les-marques-citroen-et-ds.html)
PSA: Carlos Tavares "espère faire plus et mieux que prévu" (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140424trib000826575/publier-je.-24-avril-7h-psa-carlos-tavares-espere-faire-plus-et-mieux-que-prevu.html)
Comment Tavares va faire des économies chez PSA (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140305trib000818390/comment-tavares-va-faire-des-economies-chez-psa.html)


NEWSLETTERSuivez toute l'actualité :
Industrie & Services OK
Carlos Tavares le proclame haut et fort. PSA va réduire drastiquement le nombre de modèles dans le monde, pour faire des économies. Problème : cette stratégie lancée en avril dernier est en contradiction avec la politique suivie... jusqu'ici. Du coup, paradoxalement, le constructeur va lancer une rafale de nouveautés régionales dans les prochains mois, qui vont accroître le nombre de modèles proposés ! Contradictoire, non ?
Après la DS 5LS spécifiquement dessinée pour le marché chinois et commercialisée le 28 mars 2014 uniquement dans l'ex-Empire du milieu, le label "premium" de PSA va lancer, le 27 septembre prochain, un "SUV" cossu inédit, leDS 6WR (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140410trib000824709/psa-accroit-fortement-ses-ventes-en-chine.html), (http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140410trib000824709/psa-accroit-fortement-ses-ventes-en-chine.html)également conçu pour la Chine, dont aucune version n'a été prévue pour l'Europe.





Double emploi chez Citroën

Citroën va de son côté commercialiser dans l'ex-Empire du milieu fin 2014 un petit "SUV" dérivé du C-XR Concept présenté en avril dernier au salon de Pékin, de même gabarit que... le C4 Cactus qui vient d'être mis sur le marché en Europe, mais aux emboutis complètement différents. Pas très rationnel.
Le nouveau président du directoire de PSA n'y peut rien, puisque ces nouveautés avaient été développées sous l'ancienne direction de Philippe Varin. Or, il faut trois à quatre ans pour étudier un véhicule...
Des "voitures plus mondiales"

Cette éclosion de modèles spécifiques est fâcheuse, alors que Carlos Tavares veut au contraire des "voitures plus mondiales", comme il nous l'expliquait en marge du salon de Pékin, déplorant in petto que la future DS 6WR n'ait pas été prévue en diesel pour l'Europe.
Ce ne sont donc pas ces lancements - bien au contraire - qui vont permettre à PSA de ramener de 45 à 26 modèles (29 avec les utilitaires) son offre mondiale à l'horizon 2022, comme prévu dans le plan "Back in the Race" (de retour dans la course) dévoilé le 14 avril dernier. Selon ce plan, Citroën devrait réduire de 15 à 7 le nombre de silhouettes dans sa gamme mondiale, Peugeot de 25 à 13. D'ici à 2022, le nouveau patron souhaite d'ailleurs 12 modèles différents produits dans une seule zone, contre 29 en 2014. Avec les nouvelles voitures régionales, ça ne va pas être simple !

Source : latribune

soleron
23/07/2014, 19:16
bizarre aucune réation au post précédent, vous baissez les gars

:D

cuddles
23/07/2014, 19:33
Elle belle cette française pure race, la Sophie.......13445mdr

dberniebis
23/07/2014, 20:38
http://smileys.surlatoile.org/repository/Surpris/surpris-choc-pale-.gif Absolument d'accord

chrono06
23/07/2014, 20:54
bizarre aucune réation au post précédent, vous baissez les gars

:D



On reste sans voie :firecracker:

HuNt3r
23/07/2014, 21:02
bizarre aucune réation au post précédent, vous baissez les gars

:D

Seigneur expie mes pensées :pape:

cuddles
23/07/2014, 21:26
bizarre aucune réation au post précédent, vous baissez les gars

:D

Seigneur expie mes pensées :pape:

mdr,ceux la,c'est les pires.....:ptdf:

soleron
30/07/2014, 19:37
Aujourd'hui Carlos Tavares présentait les chiffres du premier Semestre

Voici un résumé





https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 8 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494400774823497728)

[LT] Début du #livetweet (https://twitter.com/hashtag/livetweet?src=hash) des #resultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/resultatsPSA?src=hash) semestriels 2014 en présence de Carlos #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) et JB de Chatillon pic.twitter.com/Ub9CkWm3oX (http://t.co/Ub9CkWm3oX)

https://pbs.twimg.com/media/Btx24jrIMAEfidA.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494400774823497728/photo/1)







https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 8 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494401123659558912)

[LT] "Ns avons mis 1 terme à la consommation de cash de l'entreprise, c'est 1 tournant pour PSA" C. #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash)



https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 8 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494401644927680512)

[LT] "Ces #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) encourageants ns poussent à poursuivre avec détermina° le plan #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash)" #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) pic.twitter.com/EhdwsdRH7T (http://t.co/EhdwsdRH7T)

https://pbs.twimg.com/media/Btx3rOHIEAAjL3o.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494401644927680512/photo/1)







https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 8 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494402231601750016)

[LT] "L'améliora° des #resultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/resultatsPSA?src=hash) vient d'1 effet mix produit très positif & des lancemts réussis" JB de Chatillon pic.twitter.com/ApXs5AFK19 (http://t.co/ApXs5AFK19)

https://pbs.twimg.com/media/Btx4NV0IYAALw_k.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494402231601750016/photo/1)






https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 8 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494402704387895296)

[LT] "Ns avons 1situation financière positive à fin juin avec 1free cash flow positif" JB de Chatillon #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) pic.twitter.com/ivjHSP4F1Q (http://t.co/ivjHSP4F1Q)

https://pbs.twimg.com/media/Btx4o28IIAAk9Fc.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494402704387895296/photo/1)







https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 8 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494403618733572097)

[LT] "Les ventes du 1er sem 2014 sont en croissance de 5,5%" Carlos #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) pic.twitter.com/YGU6Z28aIc (http://t.co/YGU6Z28aIc)

https://pbs.twimg.com/media/Btx5eEaIUAAQwAo.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494403618733572097/photo/1)






https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 8 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494403902964781056)

[LT] "Une croissance de 5,5% tirée par l'Europe et la #Chine (https://twitter.com/hashtag/Chine?src=hash)" Carlos #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) pic.twitter.com/hJIePICT60 (http://t.co/hJIePICT60)

https://pbs.twimg.com/media/Btx5ulgIIAA2Yh9.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494403902964781056/photo/1)







https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 8 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494404288085757952)

[LT] "Notons l'amélioration des prix nets pour les marques en #Europe (https://twitter.com/hashtag/Europe?src=hash) en 2014" Carlos #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) pic.twitter.com/8hxY4C18wM (http://t.co/8hxY4C18wM)

https://pbs.twimg.com/media/Btx6FDGIIAAsRMd.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494404288085757952/photo/1)








https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 8 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494404805658673152)

[LT] "La @PeugeotFR (https://twitter.com/PeugeotFR) 2008 s'affirme comme le meilleur crossover" Carlos #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash)



https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 8 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494405000882565120)

[LT] "La reconnaissance du public pour le style de la @CitroenFrance (https://twitter.com/CitroenFrance) #CACactus (https://twitter.com/hashtag/CACactus?src=hash)" Carlos #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) pic.twitter.com/RBlCnBqEDZ (http://t.co/RBlCnBqEDZ)

https://pbs.twimg.com/media/Btx6ugECYAAIJlm.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494405000882565120/photo/1)






https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 8 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494405275164884992)

[LT] "PSA est leader des #emissionsCO2 (https://twitter.com/hashtag/emissionsCO2?src=hash) 111g de moyenne, c'est une belle performance" Carlos #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) pic.twitter.com/2Au8xMKFXO (http://t.co/2Au8xMKFXO)

https://pbs.twimg.com/media/Btx6-aNCMAAE0OE.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494405275164884992/photo/1)






https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 8 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494405917820354560)

[LT] "Ventes de #PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash) en hausse de 27,7% en Chine et Asie du Sud Est " Carlos #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) pic.twitter.com/LqJVjUhCuA (http://t.co/LqJVjUhCuA)

https://pbs.twimg.com/media/Btx7j46IEAE-DXE.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494405917820354560/photo/1)






https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 7 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494406799899254784)

[LT] "Je remercie nos équipes pour les bons taux d'occupation des usines " Carlos #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) pic.twitter.com/PxYgX6Cs4Q (http://t.co/PxYgX6Cs4Q)

https://pbs.twimg.com/media/Btx8XPoIIAAqZ-U.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494406799899254784/photo/1)






https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 7 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494407155207135232)

[LT] "C'est 1démarrage encourageant du plan #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash) ms il reste bcp à faire" Carlos #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) pic.twitter.com/EiCHMNtZen (http://t.co/EiCHMNtZen)

https://pbs.twimg.com/media/Btx8r7vIYAAvkRw.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494407155207135232/photo/1)






https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 7 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494407663649062912)

[LT] "Ns allons rester concentrés sur 1 exécution rigoureuse de #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash) " Carlos #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) pic.twitter.com/iOJbpVzYza (http://t.co/iOJbpVzYza)

https://pbs.twimg.com/media/Btx9Jf8IYAAZfBm.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494407663649062912/photo/1)





https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 7 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494407973914296320)

[LT] "Ns avons dans nos usines françaises un potentiel d'amélioration très important " Carlos #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) pic.twitter.com/6u8qWPACY8 (http://t.co/6u8qWPACY8)

https://pbs.twimg.com/media/Btx9blgIMAEvLM4.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494407973914296320/photo/1)







https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 7 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494408272188043264)

[LT] "Ns avons 1 taux d'activité en France qui est bon. Sochaux est chargé avec le succès de 308, Mulhouse pour 2008" #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash)


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 7 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494408606373396481)

[LT] "La nouvelle calandre de #DS (https://twitter.com/hashtag/DS?src=hash) va apparaître de + en + sur les marchés " Y. Bonnefont #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) pic.twitter.com/SjyviZfO9x (http://t.co/SjyviZfO9x)

https://pbs.twimg.com/media/Btx-AY1CIAEXjVq.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494408606373396481/photo/1)








https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 7 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494409664621449216)

[LT] "La fin du redressement de #PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash) c'est 1 marge opérationnel de la division auto à 2% " #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) 1/2 pic.twitter.com/EMcPjJmMyG (http://t.co/EMcPjJmMyG)

https://pbs.twimg.com/media/Btx-96KCQAAYmJp.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494409664621449216/photo/1)







https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 7 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494410160555982848)

[LT] "La fin du redressement de #PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash) c'est aussi 1free cash flow cumulé à 2Mds€ sur 3 ans" #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) 2/2 pic.twitter.com/XnrkKByYsR (http://t.co/XnrkKByYsR)

https://pbs.twimg.com/media/Btx_a3hCMAEWE0V.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494410160555982848/photo/1)







https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 7 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494410601909993472)

[LT] "Argentine: ns tirons déjà les conséquences de la dévaluation de la monnaie & adapterons nos décisions " #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash)


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 7 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494410939190767616)

[LT] "Une pièce dans l'auto vient d'un seul fournisseur -> règle de l'unicité dans l #auto (https://twitter.com/hashtag/auto?src=hash) " #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash)




https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 7 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494411861627248640)

[LT] "Amérique latine et Russie : ns voulons réduire de 1/2 nos pertes " #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash) #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) pic.twitter.com/cHMApS6wGo (http://t.co/cHMApS6wGo)

https://pbs.twimg.com/media/BtyA94JCQAEOwRM.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494411861627248640/photo/1)








https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 7 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494412391581777920)

[LT] " Ns créons des banques en commun ac Santander pr retrouver notre compétitivité dans la banque #auto (https://twitter.com/hashtag/auto?src=hash)" JB de C pic.twitter.com/GFy4YknnCM (http://t.co/GFy4YknnCM)

https://pbs.twimg.com/media/BtyBctuCEAAhn5l.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494412391581777920/photo/1)







https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_normal.pngPSA Peugeot Citroën @PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) · 7 h (https://twitter.com/PSA_news/status/494412823314055168)

[LT] Fin du livetweet des #résultatsPSA (https://twitter.com/hashtag/r%C3%A9sultatsPSA?src=hash) Merci à tous de nous avoir suivis #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash) pic.twitter.com/MsbChMt89u (http://t.co/MsbChMt89u)

https://pbs.twimg.com/media/BtyB121IcAADROJ.jpg:large (https://twitter.com/PSA_news/status/494412823314055168/photo/1)

toka
10/08/2014, 10:41
Avec Citroën France et Creads, imaginez les toits de la DS 3 « Édition Région » (http://www.creads.fr/blog/les-creations-graphiques/citroen-france-concours-creads-ds3/)



Dans le cadre du lancement de la série limitée DS 3 « Édition Région » , Citroën France lance une grande opération avec l’agence Creads.

http://www.creads.fr/blog/wp-content/uploads/2014/08/Citro%C3%ABn-Creads-Concours-Design-Toit-DS3-%C3%A9dition-r%C3%A9gion1.jpeg (http://www.creads.fr/recherche-illustrateur-dessinateur/serie-limitee-ds-3-edition-region/brief)
Soucieux d’offrir au grand public, un modèle entièrement personnalisable, le constructeur automobile propose désormais d’habiller les toits de la DS 3 aux couleurs des régions de France.
A la recherche de nouvelles idées et souhaitant sortir des sentiers battus, Citroën France s’est donc naturellement tournée vers l’agence Creads afin de bénéficier du talent de sa communauté de créatifs répandue dans toute la France.Le concept est simple, il s’agit de proposer une illustration pour le toit de la nouvelle DS 3 « Édition Région ». Les visuels attendus sont des motifs représentant les régions concernées.
Tous les éléments du brief (formats, visuels, exemples, …) sont à votre disposition sur le site Creads (http://www.creads.fr/recherche-illustrateur-dessinateur/serie-limitee-ds-3-edition-region/brief).

http://www.creads.fr/blog/wp-content/uploads/2014/08/Citro%C3%ABn-Creads-Concours-Design-Toit-DS3-%C3%A9dition-r%C3%A9gion-2.jpeg (http://www.creads.fr/recherche-illustrateur-dessinateur/serie-limitee-ds-3-edition-region/brief)
Ce projet hors-normes offre aux créatifs l’opportunité de proposer des visuels alliant élégance, sobriété, originalité à l’instar de la marque DS mais aussi une identité régionale en lien avec la thématique de cette série limitée.Les régions concernées sont au choix :
- Nord
- Ile de France
- Provence Alpes Côte d’Azur
- Aquitaine
- Pays Basque
- Savoie / Haute Savoie
- EstMais cette liste n’est pas exhaustive, les autres régions qui susciteraient votre intérêt sont les bienvenues !8000 euros de dotation seront offerts : 4 créatifs seront sélectionnés par Citroën France et remporteront chacun 1500 euros. Les 10 suivants au classement toucheront une dotation de 200 euros.
Des créations supplémentaires pourront être retenues en cas de coup de cœur.

http://www.creads.fr/blog/wp-content/uploads/2014/08/Citro%C3%ABn-Creads-Concours-Design-Toit-DS3-%C3%A9dition-r%C3%A9gion2.jpg (http://www.creads.fr/recherche-illustrateur-dessinateur/serie-limitee-ds-3-edition-region/brief)
Un projet de cette envergure n’étant pas courant en plein mois d’août, les juillettistes pourraient donc avoir eu le nez fin !
Si vous souhaitez participer au rallye créatif organisé par Citroën France, placez vous en pole position de cet événement inédit et supportez vos régions du jeudi 7 août au vendredi 29 août.

soleron
24/08/2014, 08:22
Un nouveau concept DS présenté au Mondial de l'Automobile 2014

Désormais indépendante de Citroën, la marque DS s'émancipe et présentera un nouveau concept-car le 4 septembre prochain, puis le 7 septembre au "Arts et Elégance" de Chantilly puis au Mondial de l'Automobile à Paris début octobre.



http://s.tf1.fr/mmdia/i/37/1/citroen-ds-5ls-berline-de-4-70-m-vendue-en-chine-en-mars-2014-11058371jrhdv_2038.jpg?v=4

Aujourd'hui composée de seulement trois modèles, la marque DS franchit en 2014 la seconde étape avec une gestion indépendante de Citroën en devenant la troisième entité de PSA, et avec l'arrivée de nouveaux modèles comme la DS5 LS en Chine, le SUV DS6 WR tiré du Wild Rubis et bien d'autres encore.

Une DS4 CS ?
Preuve que les projets sont nombreux, DS présentera dans deux semaines un concept-car, le 4 septembre exactement, avant de le poser sur les pelouses de Chantilly au tout nouveau rendez-vous "Arts et Elégance" le 7 septembre aux côtés des Maserati Alfieri, Peugeot Exalt et d'une McLaren, qui serait la GTR Design (les designers respectifs de chaque marque, dont Thierry Metroz pour DS, seront dans le jury du Concours d'Elégance). Puis il ira logiquement trôner sur le stand au Mondial de l'Automobile à Paris du 2 au 19 octobre.

La première description officielle explique que le concept-car "porte le savoir-faire et l'excellence de grandes maisons". Selon les rumeurs, le prototype arborerait une carrosserie de voiture compacte afin d'illustrer la prochaine DS4 CS, un modèle dérivé de l'actuelle DS4 où le CS.

Prioritaire pour la Chine avec moteurs essence 1,2 litre 110/130 ch, il devrait avoir un avenir en Europe plus certain que le DS6 WR.

Source sur MYTF1 : Un nouveau concept DS présenté au Mondial de l'Automobile 2014 (http://www.tf1.fr/auto-moto/actualite/un-concept-ds-au-mondial-de-l-automobile-2014-8470478.html)

soleron
24/08/2014, 08:34
ÇA DÉMÉNAGE À MÉCA

Le démontage des outillages et machines répartis sur quelque 30.000 m2 de l’usine de mécanique (UMS) de PSA Peugeot Citroën Sochaux a été confié à une société canadienne spécialisée dans cette activité. Place nette sera faite d’ici à février 2015.



http://s-www.estrepublicain.fr/images/4326C051-AE7A-4474-90FC-61B2359FF051/LER_15/ex-directeur-d-ums-bruno-grasmuck-aujourd-hui-responsable-de-l-unite-technique-presente-une-des-pieces-d-amortisseur-fabriquees-a-sochaux-photo-lionel-vadam.jpg
Ex-directeur d’UMS, Bruno Grasmuck, aujourd’hui responsable de l’unité technique présente une des pièces d’amortisseur fabriquées à Sochaux. Photo Lionel VADAM






La fermeture définitive d’UMS, l’usine de « Méca » de Sochaux était programmée en octobre prochain. Cette fermeture a eu lieu plus tôt que prévu, à savoir mercredi 23 juillet au soir afin d’épargner aux 200 salariés encore en activité à UMS une dizaine de journées de chômage technique d’ici à l’automne.

La fin de cette usine, qui fabriquait des amortisseurs (800.000 unités en 2012) avait été annoncée par la direction en mai 2011.

Le débat suscité par l’annonce de cette fermeture avait été tendu, d’autant plus tendu qu’il y avait 600 emplois à la clé. Et autant de personnes à reclasser dans les autres usines du site de PSA Sochaux.

Les organisations syndicales sochaliennes avaient fait valoir que c’était une erreur et une énorme perte en matière de savoir-faire pour le bassin d’emploi de l’Aire urbaine.

À l’exception de la CGT qui a refusé de cautionner cette fermeture, les autres organisations syndicales ont accompagné cette mutation en veillant à ce que personne ne reste au bord de la route.

Directeur d’UMS, Bruno Grasmuck s’est assuré, quant à lui, que les engagements pris soient tenus jusqu’à la dernière minute d’exploitation d’UMS. Hors départs volontaires, tous les salariés concernés ont effectivement été reclassés.

Compte tenu des évolutions techniques du produit, du manque d’investissement à UMS, des volumes, mais surtout des prix, PSA Peugeot Citroën a externalisé, par étapes successives jusqu’à la fermeture d’UMS, la plupart des amortisseurs à des fournisseurs extérieurs.


Un parc fournisseurs en perspective

Une fois les 100.000 m² libérés en lieu et place des ex-usines de Mécanique Sud et de Mécanique Nord, il n’est pas question, semble-t-il, de laisser ces surfaces à l’état de friches.

L’idée, qui s’inscrit dans le cadre d’une requalification de la façade Nord des usines de Sochaux, est d’implanter sur une partie des surfaces libérées un parc fournisseurs dans la proximité immédiate du flux de production.
D’autres projets doivent émerger à la suite de la cession de 23 hectares de terrains sur la partie Nord de PSA Peugeot Citroën à Pays de Montbéliard Agglomération (PMA).

Une première étape décisive a été franchie avec le vote unanime à PMA en faveur de la déclaration d’intérêt communautaire du rachat de ces 23 hectares de terrains à PSA Peugeot Citroën Sochaux (notre édition du 8 février 2014). Le coût estimé se situe entre 15 et 25 millions d’euros. En attendant un chiffrage nécessairement plus précis, reste à présenter un projet ficelé et cohérent en terme de développement et de diversification économique ainsi qu’un projet urbanistique, qui demeurent dans les moyens de la collectivité.


Quelques dates

L’usine de mécanique de Sochaux voit le jour en 1986 avec le transfert à Peugeot Bart des amortisseurs de technologie diaphragme à la suite de la fermeture de l’usine de La Rochelle.

En 1988, une partie de la fabrication des amortisseurs fabriqués à Bart est relocalisée sur le site de Sochaux. Sept ans plus tard, la totalité de la fabrication des amortisseurs réintègre Sochaux.

En 2001, l’activité habillage moteurs passe de l’usine de mécanique de Sochaux à l’unité de montage. En 2008, l’activité train arrière 308 est transférée au montage voiture. Avec la fin de l’activité des trains arrière, bras et supports de traverse, UMS est intégrée au site de Sochaux.

Source : estrepublicain

soleron
24/08/2014, 08:49
Il y aura un peu d’Alexandre Depraetere dans les futures voitures de Peugeot-Citroën



Après plus d’un an d’existence, la petite autoentreprise d’Alexandre Depraetere semble enfin décoller avec la signature d’un contrat avec un grand constructeur automobile. Si ce designer numérique cambrésien a toujours cru en son projet, son banquier, lui, a perdu patience avant. Parcours d’un créateur d’entreprise.

http://static1.lavoixdunord.net/sites/default/files/imagecache/vdn_photo_principale_article/articles/ophotos/20140818/1951731937_B973367703Z.1_20140818190258_000_GIU2VR 7S1.1-0.jpg

http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif (http://memorix.sdv.fr/5c/www.lavoixdunord.fr/infoslocales/camb_articles/305953422/Position1/default/empty.gif/574b4a58623145665153594144653955)
« Quand j’ai créé ma boîte, je savais que ça ne serait pas facile. » Alexandre Depraetere aurait pourtant pu conserver le confort d’un emploi salarié dans une agence de design parisienne. Mais au bout de six ans, il a eu « envie de voir autre chose ».

En avril 2013, il se lance. L’envie aussi de revenir aux racines pour ce Cambrésien. Au-delà de son activité de designer numérique (lire ci-dessous) davantage à destination des grandes boîtes, il propose aussi ses services aux petites entreprises cambrésiennes. Flyer, logo, site Internet… « Beaucoup de ces entreprises n’ont pas de gros moyens : c’est pour cela que je propose des tarifs pas trop élevés. C’est un petit plus » qui « me fait surtout plaisir. C’est aussi un développement sur le Cambrésis qui me plaît ».

Ça, plus quelques jobs fournis par son ancien employeur, les premiers temps furent durs pour Alexandre Depraetere qui ne s’en cache pas : « En début d’année, les six premiers mois, je n’ai pas eu de trésorerie : j’étais à découvert. » Au point que son banquier ne perde patience et ne finisse par faire opposition sur sa carte bancaire. « J’aurais aimé que ma banque m’aide. On dit qu’en France personne n’entreprend, et quand on le fait, on nous tire une balle dans le pied. » D’autant plus rageant que cette mésaventure est intervenue alors que le jeune autoentrepreneur venait d’enregistrer une bonne nouvelle : « un contrat de six mois avec PSA ».

« Mon boulot consiste à travailler sur le design intérieur des futurs véhicules de la marque. Ça demande beaucoup de recherches, de retouches. » Sans oublier pas mal d’allers-retours entre Paris et Cambrai. Mais le jeu en vaut visiblement la chandelle puisque « le travail est super-intéressant. J’adore ça et c’est un marché vraiment porteur. J’ai envie de faire mes preuves dans l’automobile. »

Alexandre Depraetere envisage, en tout cas, l’avenir avec optimisme. D’ici le début de l’année prochaine, il pourrait d’ailleurs délaisser son statut d’autoentreprise, limité notamment en termes de chiffre d’affaires, pour passer à un statut d’entreprise plus traditionnel.
Contact : adepraetere@gmail.com

Le design numérique, c’est quoi?

C’est la conception 3D de produits, d’objets. Le designer part d’un croquis, un dessin réalisé par un « créatif ». « Il y a un échange avec le client. Moi, je fais la peau extérieure, explique Alexandre Depraetere. Dans les premières phases du projet, on présente des designs différents pour voir quel univers le client veut donner à son produit. » Charge à lui de retranscrire de dessin sur l’ordinateur grâce à des logiciels spécifiques. Éléments techniques, esthétiques, contrainte de coût… « On est le lien entre le designer et l’ingénieur industriel ; la balance entre la partie esthétique et la partie très technique. »

Source : lavoixdunord

soleron
26/08/2014, 20:06
Chine : feu vert des autorités pour la 4e usine de PSA et Dongfeng

il y a 9 heures 3 AFP
http://images.midilibre.fr/images/2014/08/26/psa-peugeot-citroen-et-dongfeng-l-actionnaire-chinois-du_1023203_667x333.jpg?v=1
PSA Peugeot Citroën et Dongfeng, l'actionnaire chinois du constructeur français, ont obtenu le feu vert des autorités pour la construction de leur quatrième usine en Chine, ont rapporté mardi des médias d'Etat.PHILIPPE HUGUEN / AFP







PSA Peugeot Citroën et Dongfeng, l'actionnaire chinois du constructeur français, ont obtenu le feu vert des autorités pour la construction de leur quatrième usine en Chine, ont rapporté mardi des médias d'Etat.


PSA et le groupe chinois, qui possèdent déjà trois usines à Wuhan (centre), avaient annoncé début juillet avoir décidé d'entamer d'ici à la fin de l'année la construction d'un quatrième site à Chengdu, dans le Sichuan (sud-ouest).


Une usine dédiée à la production de crossover et de 4x4 urbains

La Commission provinciale pour la réforme et le développement au Sichuan a accordé lundi son autorisation formelle au projet, a rapporté l'agence officielle Chine nouvelle. Cette nouvelle usine, qui représente un investissement de 12,3 milliards de yuans (1,5 milliard d'euros), doit entrer en service fin 2016 et sera dotée d'une capacité de production de 320 000 véhicules par an.
Les trois usines de PSA-Dongfeng à Wuhan peuvent actuellement produire au total jusqu'à 750 000 unités par an. Le site de Chengdu sera dédié à la production de crossover et de 4x4 urbains Peugeot, Citroën et Fengshen, la marque propre de Dongfeng, avait précisé PSA le mois dernier.
Le gouvernement chinois pousse les constructeurs automobiles désireux de se doter de nouvelles usines à les implanter plutôt dans l'ouest du pays, afin de contribuer au développement économique de ces régions, moins avancé que dans les prospères régions côtières de l'Est.


1,5 millions de ventes espérées d'ici 2020 pour PSA

Cette année, la coentreprise entre PSA et Dongfeng ambitionne de vendre plus de 650 000 véhicules en Chine, le premier marché automobile mondial. Ses ventes devraient atteindre 1,5 million d'ici à 2020 grâce à une coopération renforcée des deux groupes, conséquence de l'entrée au capital de PSA du chinois aux côtés de l'Etat français et de la famille Peugeot. PSA, qui mise beaucoup sur la Chine pour accélérer son redressement (http://www.midilibre.fr/2014/06/16/peugeot-sans-doute-une-hausse-a-deux-chiffres-des-ventes-pour-2014,1008419.php), possède une autre coentreprise avec le groupe Changan, à Shenzhen (sud-est), dédiée à la ligne DS.
Dongfeng Motor - deuxième constructeur chinois avec 16,1% de parts de marché l'an dernier dans le pays - a multiplié les alliances tous azimuts : outre PSA, il possède des coentreprises avec les japonais Nissan et Honda, le sud-coréen Kia ainsi qu'avec Renault, le rival français de PSA Peugeot Citroën.

Source : midilibre

soleron
26/08/2014, 20:39
https://us-mg42.mail.yahoo.com/ya/download?mid=2%5f0%5f0%5f1%5f1050165%5fAJcIDNkAABB DU%2fw%2b7gAAAFkOESc&m=YaDownload&pid=2&fid=Inbox&inline=1&appid=yahoomail

CITROËN Presse







LA CITROËN CX A 40 ANS (http://presse.citroen.com/index.php?id=1627&tx_ttnews[tt_news]=23581&L=0&cHash=7c430815409e36688c30d1058389ad4c)
25/08/2014
Révélée au salon de l’Automobile à Paris en 1974, la CITROËN CX souffle aujourd’hui ses 40 bougies laissant derrière elle le souvenir d’un véhicule plein d’audace et de style. C’est en répondant de manière toujours plus créative aux problématiques de l’époque que la CX a su imposer ses avancées en matière de technologie notamment avec le moteur Diesel à Turbo compresseur, la version GTi, mais aussi en matière de bien-être avec la suspension hydropneumatique.
C’est en 1974, au Salon de l’Automobile de Paris, que CITROËN dévoile pour la première fois la CX 2000. Réputée pour son confort, son ergonomie et sa tenue de route, la CX obtient l’année de son lancement les prix de la « Voiture de l’année », le « Prix de la sécurité » ainsi que celui du style (« Award Auto Style »).

Dessinée par Robert Opron, cette berline bicorps de 4,63 mètres de long est la première berline à être équipée d’un moteur Diesel dans l’histoire de la Marque. Avec ce modèle, CITROËN conquiert le marché des grandes routières européennes en proposant une alternative aux moteurs essences. En effet, un an après le choc pétrolier de 1973, la Marque, soucieuse déjà à l’époque des coûts d’utilisation, innove alors pour offrir des moteurs efficients aussi bien en agréments de conduite qu’en consommation de carburant. L’aérodynamique de ce modèle joue par ailleurs un rôle primordial dans ces recherches puisque l’acronyme CX illustre son faible coefficient de pénétration dans l’air.

Les années suivantes, la Marque poursuit ses améliorations technologiques et fait évoluer la CX notamment avec l’apparition d’une version break en 1975, une version sportive 2400 GTi à injection électronique en 1977, considérée alors comme la plus rapide des routières françaises, ou encore une offre Prestige allongée de 28 cm en 1978.

Reconnue pour son style et son audace technologique, la CX fut aussi un véhicule de grand confort. Elle hérite de la suspension hydropneumatique à hauteur constante de la DS ce qui lui offre une tenue de route irréprochable mais aussi de la direction assistée asservie à la vitesse avec retour automatique en ligne droite héritée de la SM de 1970. Confort que l’on retrouve également dans ses innovations au profit d’une plus grande facilité d’usage. En effet, l’innovation C-matic, convertisseur de couple, supprime la pédale d’embrayage et libère l’espace pour plus d’aisance. Sans oublier le design intérieur qui, pour offrir plus de praticité au conducteur, est doté d’un poste de conduite futuriste permettant d’accéder à toutes les commandes sans avoir à lâcher le volant.

La CITROËN CX n’en oubliait pas pour autant l’innovation. En 1985, elle fut la première voiture française à être équipée d’un dispositif de freinage ABS.

Véritable succès commercial, la CX sera vendue jusqu’en 1991 à plus de 1,2 millions d’exemplaires.
Aujourd’hui, l’histoire de la CITROËN CX se poursuit au travers des manifestations et des rassemblements avec le CX Club de France et l’Amicale de France. De même que l’engouement suscité pour les YoungTimers, voitures sportives des années 80 désormais collectionnées, fait revivre un modèle comme la CITROËN CX GTi Turbo.

Source : CITROEN PRESSE

soleron
14/09/2014, 20:36
RTL France ‏@RTLFrance (https://twitter.com/RTLFrance) 1 h (https://twitter.com/RTLFrance/status/511187663617937408)
18h30-19h30 Carlos TAVARES Président PSA-Peugeot Citroën invité #GrandJury (https://twitter.com/hashtag/GrandJury?src=hash) @LCI (https://twitter.com/LCI) @Le_Figaro (https://twitter.com/Le_Figaro) ici http://rtl.fr/direct (http://t.co/nF70iJhrdi)


PSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 54 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511190702332854272)
[LT] Le redressement de PSA est fortement amorcé, il faut poursuivre nos efforts Carlos Tavares


PSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 53 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511190866338525184)
Le plan Back in the Race porte ses fruits


PSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 52 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511191334007615488)
"Back in the Race nous permettra d'assurer la pérennité de l'entreprise" Carlos Tavares


PSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 50 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511191787877453824)
La Peugeot 308 connaît un grand succès et ns avons augmente la cadence à l'usine de Sochaux #emploi (https://twitter.com/hashtag/emploi?src=hash) #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash)


PSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 49 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511191996044959744)
[LT] Je tiens à présenter mes remerciements les plus sincères aux salariés #PSA (https://twitter.com/hashtag/PSA?src=hash), ce redressement c'est leur travail.


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 48 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511192476829614081)
Les 3 partenaires sont intéressés par une seule chose : le redressement économique de l'entreprise #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash)


PSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 43 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511193663293370368)
"PSA reste propriétaire de la technologie dans son accord avec Dongfeng. Nous monétisons cette technologie" c.tavares


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 43 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511193858945085440)
"Le partenariat avec #Dongfeng (https://twitter.com/hashtag/Dongfeng?src=hash) est un très bon calcul car il nous permet de progresser plus vite" C Tavares


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 38 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511195105852928000)
"Ce qui se pose aujourd'hui c'est d'être concentré sur Back in the Race, la question de grossir se posera plus tard"


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 36 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511195635731935232)
Une entreprise #auto (https://twitter.com/hashtag/auto?src=hash) à vocation mondiale doit chercher à avoir une croissance rentable" C. Tavares #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash)


PSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 35 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511195847137452033)
Nous souhaitons nous appuyer sur nos deux marques pour être efficients #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash)


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 35 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511196089534648320)
Ce n'est pas la vocation aujourd'hui de la marque @CitroenFrance (https://twitter.com/CitroenFrance) de devenir une marque #lowcost (https://twitter.com/hashtag/lowcost?src=hash) C.Tavares


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 35 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511196135504232448)
"@Citroen (https://twitter.com/Citroen) possède le territoire du confort, dans la simplicité, la protection, l'accueil." C Tavares


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 23 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511199229260599296)
"PSA à traversé une période difficile et aujourd'hui l'important aujourd'hui c'est d'être dans l'action" C. Tavares


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 22 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511199322487414784)
"Le travail collectif est indispensable." C Tavares #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash)


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 21 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511199594924244992)
"Nous avons décidé chez PSA de travailler collectivement pour notre survie" #créativité (https://twitter.com/hashtag/cr%C3%A9ativit%C3%A9?src=hash) #geniefrancais (https://twitter.com/hashtag/geniefrancais?src=hash) C. Tavares


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 20 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511200068050116609)
"En travaillant de manière collective et en appliquant le plan, PSA sera de retour dans la course" #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash)


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 18 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511200438637854720)
"L'inquiétude des collaborateurs il faut la transformer en capacité d'actions " Carlos Tavares


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 18 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511200735485493249)
"L #auto (https://twitter.com/hashtag/auto?src=hash) est un concentré technologique qui fait progresser l'humanité " C. Tavares


PSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 14 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511201600623616000)
"Nous devons protéger l'automobile, c'est un objet de #mobilité (https://twitter.com/hashtag/mobilit%C3%A9?src=hash) et de liberté" C Tavares #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash)


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 12 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511202395284856834)
"L'auto a fait d'énormes progrès en #sécurité (https://twitter.com/hashtag/s%C3%A9curit%C3%A9?src=hash), elle partie des solutions, pas des problèmes, c'est pr ça qu'il faut la préserver" C Tavares


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 10 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511202806557315073)
"Les clients de l #autopartage (https://twitter.com/hashtag/autopartage?src=hash) sont peut-être de futurs clients #auto (https://twitter.com/hashtag/auto?src=hash)" C. Tavares


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 8 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511203487162830850)
"Google sera 1 partenaire #automobile (https://twitter.com/hashtag/automobile?src=hash) " C. #Tavares (https://twitter.com/hashtag/Tavares?src=hash)


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 1 min (https://twitter.com/PSA_news/status/511205129912336385)
"Auj PSA vend plus de voitures #Chine (https://twitter.com/hashtag/Chine?src=hash)" #PSAbackintherace (https://twitter.com/hashtag/PSAbackintherace?src=hash)


https://pbs.twimg.com/profile_images/458870472826826752/PCnfs0f-_bigger.pngPSA Peugeot Citroën ‏@PSA_news (https://twitter.com/PSA_news) 44 s (https://twitter.com/PSA_news/status/511205399387963392)
Fin du #livetweet (https://twitter.com/hashtag/livetweet?src=hash) au #grandjury (https://twitter.com/hashtag/grandjury?src=hash) @RTLFrance (https://twitter.com/RTLFrance) Merci de nous avoir suivis !

soleron
17/09/2014, 19:59
https://us-mg42.mail.yahoo.com/ya/download?mid=2%5f0%5f0%5f1%5f1770876%5fAJcIDNkAABS tVBmiYQAAAKFu0xI&m=YaDownload&pid=2&fid=Inbox&inline=1&appid=yahoomail

CITROËN & DS Presse







https://us-mg42.mail.yahoo.com/ya/download?mid=2%5f0%5f0%5f1%5f1770876%5fAJcIDNkAABS tVBmiYQAAAKFu0xI&m=YaDownload&pid=3&fid=Inbox&inline=1&appid=yahoomail




CONCEPT C4 CACTUS AIRFLOW 2L : SEULEMENT 2L/100 KM (http://presse.citroen.com/index.php?id=44477&tx_ttnews[tt_news]=24250&L=0&cHash=b0aa5d21885806ab17b841863259afb0)
17/09/2014
Concentration urbaine, exigences environnementales, pression économique : la consommation de carburant est aujourd’hui au coeur des préoccupations des clients. Fidèle à son ADN, la Marque CITROËN met sa créativité et sa technologie au service de ce nouveau défi, et dévoile au Salon de Paris le concept C4 Cactus AIRFLOW 2L.

Véritable laboratoire d’idées, le concept C4 Cactus AIRFLOW 2L est un concentré de technologies et de savoir-faire qui illustrent la volonté et la capacité de CITROËN à innover pour répondre aux enjeux automobiles d’aujourd’hui et de demain.

Avec le concept C4 Cactus AIRFLOW 2L, CITROËN propose un véhicule affichant une consommation de 2l/100 km. Une consommation en rupture obtenue grâce :
- à l’optimisation du design avec une amélioration de l’aérodynamique de 20%,
- à la diminution de la résistance au roulement (pneus Tall&Narrow)
- à des travaux d’allègement qui diminuent la masse globale de la voiture de 100 kg
- à l’introduction de la technologie Hybrid Air qui conduit à un gain en consommation de 30%.

La genèse du concept C4 Cactus AIRFLOW 2L

Le projet C4 Cactus AIRFLOW 2L a été mené dans le cadre du programme « Véhicule 2l/100 km » de la Plateforme de la Filière Automobile*, dont l’objectif est d’apporter des solutions concrètes en vue de réduire l’impact du coût à l’usage dans les dépenses automobiles des ménages et de diminuer l’empreinte écologique laissée lors des déplacements effectués en voiture.

CITROËN a choisi de développer ce projet à partir de son nouveau modèle C4 Cactus. Avec ce véhicule, CITROËN a fait le choix engagé de donner plus de ce qui compte vraiment pour les clients aujourd’hui : plus de design, plus de confort, plus de technologie utile pour un budget maitrisé. La C4 Cactus se prête ainsi, plus que tout autre véhicule, à cet exercice particulièrement ambitieux : imaginer un concept technologique très basse consommation, à la fois performant et séduisant.
















https://fbcdn-sphotos-b-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfp1/t31.0-8/10548308_701756483231992_1673154580331128678_o.jpg

https://scontent-b-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xap1/t31.0-8/10655331_701756363232004_8507915661891697450_o.jpg

https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xfa1/t31.0-8/10580768_701756406565333_1273056562026338222_o.jpg

https://fbcdn-sphotos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xap1/t31.0-8/10658773_701756486565325_4012432523811087927_o.jpg

https://scontent-b-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/t31.0-8/10338583_701756459898661_7140766249228243389_o.jpg

https://fbcdn-sphotos-d-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xap1/t31.0-8/10687465_701756546565319_5857603094892316547_o.jpg

https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/t31.0-8/10714456_701756556565318_2808755543756116511_o.jpg

https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xpa1/t31.0-8/10661900_701756566565317_3577332190926862452_o.jpg

https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xfa1/t31.0-8/10658644_701756623231978_8354575038504061654_o.jpg

https://fbcdn-sphotos-c-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpa1/t31.0-8/10575196_701756656565308_3678361612928288051_o.jpg

https://scontent-b-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xap1/t31.0-8/1606335_701756659898641_4819188253008301437_o.jpg

https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xfa1/t31.0-8/10697228_701756676565306_2432931007963150910_o.jpg


https://scontent-b-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xfp1/t31.0-8/10380026_701756663231974_1098410017898391205_o.jpg

chrono06
18/09/2014, 22:21
Pourquoi attendre de faire un nouveau projet pour arriver à un design qui plairait à un plus grand nombre .........
:rouge:

Le même, avec le même design, même à plus de 2 litres de conso, je signe de suite. :yahoo:

soleron
19/09/2014, 19:03
https://us-mg42.mail.yahoo.com/ya/download?mid=2%5f0%5f0%5f1%5f2446565%5fAJcIDNkAABB %2bVBw%2bKQAAAFBfix8&m=YaDownload&pid=2&fid=Inbox&inline=1&appid=yahoomail (http://presse.citroen.com/)

CITROËN & DS Presse (http://presse.citroen.com/)







CITROËN reçoit le Grand Prix de la Création d’Expérience de Marque (http://presse.citroen.com/index.php?id=1369&tx_ttnews[tt_news]=24455&L=0&cHash=eda20a669f12a116a7db9f9b2986229c)
19/09/2014
Hier, à l’occasion du Grand Prix des Marques Automobiles qui se tenait à Paris, CITROËN a reçu le Grand Prix de la Création d’Expérience de Marque.

Découlant d’études réalisées auprès des clients automobiles eux-mêmes, cette distinction vient, par là même, saluer le travail réalisé sur le renouveau de CITROËN.

Un renouveau dont le fil conducteur est d’offrir une expérience client tournée vers le bien-être, et ce à 360°, aussi bien au travers des produits qu’au travers des services proposés en point de vente.


C’est hier soir que se tenait la 7ème édition du Grand Prix des Marques Automobiles, à l’Automobile Club de France, à Paris. Cet événement annuel récompense les marques automobiles ayant su développer, chez leurs clients, le plus fort niveau d’attachement, que ce soit au travers des produits, des services, de la publicité, d’internet, etc.

A la différence d’autres ‘prix’ attribués par des jurys d’experts ou de professionnels, les prix remis lors de cette cérémonie découlent d’études menées par TNS Sofres auprès des clients eux-mêmes, seuls juges des marques automobiles. Dans ce contexte, CITROËN s’est vu remettre le ‘Grand Prix de la Création d’Expérience de Marque’* (ex-aequo avec Peugeot), récompensant l’expérience client globale offerte par la Marque.

Pour Julien Montarnal, Directeur Marketing Communication et Sport de CITROËN, « Ce Grand Prix salue le travail accompli par l’ensemble de nos équipes autour de notre nouveau positionnement.

Aujourd’hui, CITROËN réinvestit une part essentielle de son ADN, avec une ambition : être la référence automobile en matière de bien-être et ce, à 360°, aussi bien dans nos produits qu’au travers des services que nous proposons à nos clients ».

CITROËN s’est par ailleurs distinguée dans l’expérience offerte au travers de ses campagnes publicitaires, en recevant le ‘Prix de la Création d’Expérience de Marque – Catégorie Mass Media’*.

* Prix découlant de l’étude ‘Brand Experience Monitor’ de TNS Sofres réalisée en juin 2014 auprès de 1568 automobilistes français sur l’évaluation des points de contacts.

soleron
19/09/2014, 19:06
Tavares veut plus de sportives pour PSA


http://o.aolcdn.com/hss/storage/midas/4ed845be0a964e34423da7e09eda7662/200781548/Tavares.jpg

Nommé au printemps à la tête de PSA Peugeot Citroën, Carlos Tavares est un mordu de sport automobile qui n'hésite pas à troquer son costume cravate pour se glisser dans une combinaison de pilotage dès qu'il en a l'opportunité. Point positif d'avoir un homme passionné à la tête du groupe, les modèles à caractère sportif devraient se faire plus nombreux durant les prochaines années.

Actuellement, PSA est engagée dans les championnats mondiaux de rallyes WRC et de voitures de tourisme WTCC par le biais de Citroën, et dès le mois de janvier prochain, Peugeot reviendra aux affaires sur les pistes ensablées du Dakar. Cet engagement sportif se traduira dans les gammes du groupe français par des modèles sportifs le plus souvent dérivés de bases existantes, même si la porte reste ouverte pour quelques sportives à part entière telles que la deuxième génération de RCZ annoncée il y a peu par Maxime Picat, le Directeur de Peugeot.

"Nos marques ont besoin de voitures de sport, mais il s'agira plus de déclinaisons sportives que de modèles dédiés", a ainsi indiqué Carlos Tavares lors d'une récente entrevue accordée au média britannique Auto Express. Une version musclée du Peugeot 2008 capable de se placer face au Nissan Juke Nismo serait dans les cartons, une hypothèse on ne peut plus logique pour surfer sur la vague du 2008 DKR de compétition qui se frottera au Dakar dans moins de quatre mois.

Source : Autoblog

soleron
20/09/2014, 07:18
Une expo retrace le rôle des usines Peugeot et Citroën en 1914-18



Pendant le conflit de 1914-1918, les usines Peugeot (http://www.lepoint.fr/tags/peugeot) et Citroën (http://www.lepoint.fr/tags/citroen) ont massivement participé à l'effort de guerre, en produisant des obus et des moteurs d'avions en lieu et place de voitures, rappelle une expo présentée à partir de samedi près de Sochaux.

Il y a exactement 100 ans, le 20 septembre 1914, le ministre de la Guerre Alexandre Millerand réunissait à Bordeaux (http://www.lepoint.fr/tags/bordeaux) les plus grands capitaines de la métallurgie, de la sidérurgie et de la construction mécanique. Objectif: obtenir des usines qu'elles se mettent au service de l'armée, en premier lieu pour fabriquer les obus de 75 millimètres.

Sont présents André Citroën, la famille Peugeot et Hippolyte Panhard, mais également Louis Renault, les Schneider et des maîtres de forge.

"C'est l'acte fondateur de la seconde mobilisation, celle des industriels", rappelle l'historien Jean-Louis Loubet, membre du conseil scientifique de cette exposition intitulée "Usines de guerre", et présentée au centre des archives du groupe PSA à Hérimoncourt (Doubs).

"Au début de la guerre, la France a une capacité de fabrication de 13.000 obus par jour, et voici qu'un mois après, l'armée en réclame 100.000", ajoute ce spécialiste de l'histoire de PSA, qui enseigne à l'université d'Evry.

A travers des photos d'archives, des documents d'époque, des croquis ou des obus, l'expo explique comment les usines Peugeot de la région de Sochaux-Montbéliard se sont massivement reconverties dans la fabrication de camions militaires, d'outils d'armement, d'obus, puis de moteurs d'avions, sans renoncer complètement aux cycles et aux automobiles.
Alors que leur fief n'est qu'à 30 kilomètres du front, les Peugeot renforcent aussi leur présence dans la région parisienne afin de se rapprocher de leurs commanditaires.

Pour André Citroën, 1914-1918 marque surtout la construction d'une nouvelle et vaste usine quai de Javel à Paris qui deviendra ensuite le tremplin de son épopée automobile. Entre ses débuts en 1915 et la fin du conflit, Javel passera de 5.000 à 40.000 obus produits par jour, en adoptant les méthodes américaines de production de masse que son patron a étudiées outre-Atlantique à l'été 1913, rappelle l'exposition.

Parmi ses pièces maîtresses, l'expo présente une reconstitution animée en 3D de cette usine aujourd'hui disparue, en soulignant son organisation révolutionnaire pour l'époque, préfiguratrice d'une nouvelle ère industrielle.

Les aspects sociaux sont aussi mis en exergue : appel à la main d'oeuvre féminine, embauche d'étrangers, premiers mouvements ouvriers.

Labellisée par la Mission Centenaire de l'Etat, "Usines de guerre" a vocation à "tourner" prochainement dans toute la France: "Nous la proposons à toute collectivité ou institution intéressée", souligne Fabien Lehouelleur, porte-parole du centre des archives du groupe PSA.

Source : lepoint

soleron
20/09/2014, 07:20
Peugeot : les ventes mondiales atteignent 1,92 million de véhicules à fin août


PSA Peugeot Citroën a communiqué ses volumes de ventes du mois d'août 2014 et des 8 premiers mois de l'année. Le total des véhicules assemblés vendus dans le monde ressort à 161.700 en août et à un peu plus de 1,92 million depuis le début de l'année, dont 476.300 en Chine et Asie du Sud-Est et près de 1,16 million en Europe.

Ces ventes mondiales comprennent 1,064 million de véhicules de marque Peugeot, 778.600 Citroën et 79.700 DS.

Le référentiel de 2013 n'est pas disponible car il s'agit de la première présentation de ce type publiée par PSA avec une nouvelle ventilation géographique et une distinction en trois marques, DS étant désormais distinguée comme une marque propre à côté de Citroën et Peugeot.

Source : fortuneo

soleron
20/09/2014, 07:22
PSA pourrait céder ses scooters à un groupe indien



En 2013, PSA a vendu 79.000 scooters, soit 8,2% de plus qu'un an plus tôt, mais cette activité n'a plus gagné d'argent depuis des années.

http://referentiel.nouvelobs.com/file/9585779-psa-pourrait-ceder-ses-scooters-a-un-groupe-indien.jpgLe site industriel PSA Peugeot Citroën Vélizy-Villacoublay LIONEL BONAVENTURE / AFP


Le groupe automobile PSA Peugeot Citroën est en discussions avancées avec le constructeur indien de tracteurs et de véhicules utilitaires Mahindra & Mahindra pour lui céder son historique activité dans les scooters, a affirmé mardi 16 septembre l'agence de presse Bloomberg.

Une annonce à ce sujet pourrait être effectuée prochainement, ajoute Bloomberg, qui s'appuie sur les dires de trois personnes proches du dossier.

"C'est une rumeur que nous ne commentons pas", a réagi le porte-parole dePSA Peugeot Citroën (http://www.challenges.fr/tag/psa-peugeot-citroen), Jean-Baptiste Thomas, interrogé par l'AFP.

En 2013, PSA a vendu 79.000 scooters, soit 8,2% de plus qu'un an plus tôt, mais cette activité n'a plus gagné d'argent depuis des années.

Peugeot Motocycles emploie quelque 500 personnes en France et 300 dans une coentreprise en Chine.


En concurrence avec l'italien Piaggio

Si l'opération devait être confirmée, ce serait l'une des premières décisions stratégiques prises sous l'égide du nouveau patron de PSA, Carlos Tavares, un transfuge du concurrent Renault.

Pour réduire les pertes de sa filiale, Peugeot avait fermé l'an dernier une usine de moteurs pour concentrer sa production française sur son site de Mandeure (Doubs).

Il avait aussi tenté de reprendre l'initiative face à l'italien Piaggio en lançant sur le marché un modèle à trois roues.
Pour Mahindra & Mahindra, qui a commencé à produire des scooters en 2008, une acquisition de Peugeot Motocycles amènerait un accès à des technologies occidentales.

La société pourrait ainsi rivaliser avec son concurrent local Hero et avec le japonais Honda qui dominent le florissant marché indien des deux-roues motorisés.

Source : challenge

soleron
30/09/2014, 06:54
CITROËN, première marque automobile certifiée NF Service pour la gestion des avis en ligne de ses clients sur CITROËN ADVISOR (http://presse.citroen.com/index.php?id=28815&tx_ttnews[tt_news]=25362&L=0&cHash=4f76aea3c99c9f30de4a7a9e7cd599f4)
29/09/2014

CITROËN obtient la certification NF Service – Avis en ligne1 pour CITROËN ADVISOR (www.citroen-advisor.fr (http://www.citroen-advisor.fr/)), site d’avis en ligne interactif permettant aux clients CITROËN de s’exprimer sur la qualité des prestations de leur point de vente. Délivré après un audit complet réalisé par AFNOR Certification2, ce certificat consacre l’ambition de transparence portée par CITROËN vis-à-vis de ses clients au travers de son programme ‘CITROËN & VOUS’ actuellement déployé dans le réseau de la Marque.

RDV le 8 octobre à 15 heures sur le stand CITROËN du Mondial de l’Automobile de Paris pour assister à la remise officielle du certificat, suivie d’un point presse.

Première pour une marque automobile : CITROËN obtient la certification NF Service – Avis en ligne1 pour la gestion des avis en ligne de ses clients sur CITROËN ADVISOR ( www.citroen-advisor.fr (http://www.citroen-advisor.fr/) ).

CITROËN ADVISOR est un site d’avis en ligne interactif permettant aux clients CITROËN de s’exprimer librement et de façon immédiate sur la qualité de service de leur point de vente, que ce soit suite à l’achat d’un véhicule neuf ou après un passage à l’atelier. Une exclusivité pour une marque automobile.

Basé sur une ambition de totale transparence vis-à-vis des clients de la Marque, CITROËN ADVISOR est un des 5 engagements de « CITROËN & VOUS », programme fondateur d’une nouvelle relation entre CITROËN et ses clients en point de vente, visant une expérience simple et fluide pour plus de confiance et de sérénité. CITROËN & VOUS est actuellement en cours de déploiement au sein du réseau de la Marque. CITROËN ADVISOR, d’abord déployé avec succès à Nice ( www.citroen-advisor.fr/nice (http://www.citroen-advisor.fr/nice) ), équipera l’ensemble du réseau de concessionnaires et de succursales en France avant la fin de l’année.

Délivré après un audit complet réalisé par AFNOR Certification, le certificat NF Service prouve la conformité à la norme NF Z74-501 et aux règles de certification NF522. Il consacre, par là même, la transparence et la fiabilité des méthodes de collecte, de traitement et de restitution des avis en ligne déposés par les clients sur CITROËN ADVISOR, en garantissant notamment que :
o Les règles de collecte, de modération et de publication des avis sont affichées.
o Il n'y a pas de sélection effectuée dans les clients pouvant déposer un avis, ni dans les avis publiés.
o Les avis correspondent à des expériences de consommation et à des auteurs identifiés.
o Le consommateur est informé en cas de rejet de son avis.
o La société qui gère les avis ne peut pas les modifier.
o Le client peut signaler un avis qui lui semble suspect.
o Les professionnels du point de vente ont la possibilité de répondre aux avis.
o Les avis sont présentés par défaut du plus récent au plus ancien.

Convaincu que les clients sont les meilleurs ambassadeurs d’une marque, CITROËN a conçu CITROËN ADVISOR pour accompagner ses ambitions en matière d’expérience client, avec :

- Plus de transparence : chacun peut consulter, sur le site, l’expérience vécue par les clients du point de vente. Cette transparence est un gage de confiance et, par là même, de fidélité.

- Plus de fluidité et d’écoute : si une insatisfaction est exprimée, CITROËN ADVISOR alerte instantanément le point de vente concerné, afin de permettre à ce dernier d’identifier et de traiter le cas dans les meilleurs délais. Une fois le client rappelé, le point de vente formule sa réponse sur CITROËN ADVISOR, visible de tous. Objectif : satisfaire les clients.


Fort de sa certification NF Service, CITROËN ADVISOR constitue ainsi un outil pertinent au service d’une relation client fluide et transparente, génératrice de satisfaction et de sérénité, pour une recommandation accrue. Un véritable cercle vertueux pour une relation gagnant-gagnant entre CITROËN et ses clients !

1 NF Service Avis en ligne – Processus de collecte, modération et restitution des avis

2 AFNOR Certification : www.afnor.org/certification (http://www.afnor.org/certification)

Rendez-vous mercredi 8 octobre 2014 à 15h, sur le stand CITROËN du Mondial de Paris
pour assister à la remise du certificat NF Service à Philippe Narbeburu, Directeur du Commerce France de CITROËN.

A l’issue de cet évènement, Philippe Narbeburu se tiendra à votre disposition pour répondre à vos questions.

Source : PRESSE CITROEN

soleron
30/09/2014, 19:15
PSA investit à Sochaux pour le futur Peugeot 3008 (http://news.autoplus.fr/news/1486908/investissement-usine-Sochaux-General-Motors-crossover-PSA-Citro%C3%ABn-DS5-Peugeot-3008)



http://img.autoplus.fr/news/2014/09/28/1486908/636%7C424%7C5493955e6973581eee6456d8.jpg
Les liens relatifs



Fiche technique Peugeot 3008 (http://fiche-technique.autoplus.fr/list/make/Peugeot/model/3008) -
Tarif de la Peugeot 3008 (http://voiture.autoplus.fr/list/make/Peugeot/model/3008) -
Essais Peugeot 3008 (http://fiche-technique.autoplus.fr/list/make/Peugeot/model/3008) -
Argus et côte Peugeot 3008 (http://fiche-technique.autoplus.fr/list/make/Peugeot/model/3008) -
Peugeot 3008 (toutes les infos) (http://news.autoplus.fr/search/make/Peugeot/model/3008)


Mardi 30 septembre 2014 - 08:42

PSA Peugeot Citroën va investir 300 millions d'euros dans son usine de Sochaux pour la produiction du futur 3008 et d'un crossover pour General Motors.
Le groupe PSA Peugeot Citroën (http://news.autoplus.fr/news/1486776/Volvo-Renault-Daimler-voiture-conduite-autonome-PSA-Peugeot-Citroen-C4-Picasso) vient d'annoncer l'investissement de 300 millions d'euros dans l'usine Peugeot (http://news.autoplus.fr/news/1486757/Film-Publicit%C3%A9-205-GTI-Peugeot-208-GTi) historique de Sochaux (25) qui produit actuellement les 308 (http://news.autojournal.fr/news/1486197/Moteur-Essence-Bo%C3%AEte-automatique-Peugeot-308) , 3008 et 5008 (http://news.autoplus.fr/news/1477674/Production-Usine-Sochaux-Peugeot-3008) mais également la Citroën DS5 (http://news.autoplus.fr/news/1486283/DS3-restyl%C3%A9e-DS5-restyl%C3%A9e-Facelift-Citroen-DS5).

"Les investissements vont concerner l'ensemble du site, de l'emboutissage jusqu'au contrôle qualité, avec notamment un nouvel atelier de ferrage qui va faire qu'on aura ce qui se fait de plus moderne dans le groupe en Europe", a déclaré un porte-parole du centre de production, ajoutant : "Cet investissement de 300 millions d'euros est aussi une façon de démentir les rumeurs (...) selon lesquelles le site de Sochaux n'existera plus d'ici une dizaine d'années."
Plus de modèles, moins de personnel

Les travaux permis par cet investissement portent notamment sur la chaîne de montage qui sera dédiée au remplaçant de l'actuel 3008 (http://news.autojournal.fr/news/1486486/Renault-Twingo-C4-Cactus-Diesel-Peugeot-3008) , qui devrait changer d'orientation en se rapprochant des SUV traditionnels. A ses côtés, l'usine fabriquera également un crossover pour General Motors (http://news.autojournal.fr/news/1486166/General-Motors-V%C3%A9hicules-autonomes-Voiture-sans-conducteur-Cadillac-Technologie) . PSA s'attend à une production de 320.000 véhicules pour 2014 sur les deux lignes de montage du site, contre 280.000 en 2013, et compte y fabriquer 380.000 unités par an à compter de 2016.

Malgré cet investissement, 300 postes d'intérimaires seront supprimés (http://news.autoplus.fr/news/1485920/Usine-Peugeot-Sochaux-Suppression-postes-PSA-Citro%C3%ABn) en novembre en raison de faibles ventes des 3008 et 5008. Actuellement, l'usine fait travailler 10.400 salariés et 1100 intérimaires.


Autoplus Via journalauto.com (http://www.journalauto.com/lja/depeche/-/id/28558)

soleron
05/10/2014, 13:42
http://youtu.be/y0eTx25J1W4

soleron
07/10/2014, 19:39
Carlos Tavares (PSA) : "Peugeot et Citroën restent françaises"

http://www.franceinfo.fr/sites/default/files/styles/mea_635x357/public/asset/images/2014/10/tavares.jpg?itok=sk6OFNbGCarlos Tavares lors du Mondial de l'automobile au mois d'octobre 2014. © Maxppp


Les scooters Peugeot vont devenir indiens. La marque au lion va céder 51% de sa filiale à l'indien Mahindra. Mais plus globalement, le président de PSA, Carlos Tavares, l'assure : Peugeot et Citroën vont rester des marques "françaises".

Le groupe PSA va mieux qu'il y a quelques mois. En septembre, par exemple, Peugeot et Citroën ont augmenté leurs ventes françaises de 17%. Cette légère embellie fait suite à plusieurs années sombres : 8.000 postes ont été supprimés depuis 2012. L'usine Aulnay-sous-Bois a fermé.

Le constructeur est-il prêt à embaucher ? "Nous avons un objectif, dit Carlos Tavares, son président. C'est que PSA ne soit pas un problème pour notre société." Il refuse de donner des objectifs chiffrés pour l'emploi mais cite en exemple les bons résultats récents de la Peugeot 308 : "Nous avons renforcé nos effectifs sur l'usine de Sochaux pour en produire plus (...) Dès que les clients veulent acheter, nous renforçons nos équipes et nous embauchons".

A LIRE AUSSI ►►► Les scooters Peugeot vont devenir indiens (http://www.franceinfo.fr/actu/economie/article/les-scooters-peugeot-vont-devenir-indiens-581191)

Source : franceinfo

soleron
07/10/2014, 20:42
Citroën lance un concours graphique pour sa DS «Région»


Ecrit par Séverine Lemoine (http://www.imprimeursdedemain.fr/author/imprifrance/) le 07 octobre 2014 0 Comment (http://www.imprimeursdedemain.fr/citroen-lance-un-concours-graphique-pour-sa-ds-region/#comments)
La marque automobile Citroën fait appel à la créativité de tous en lançant un concours de design afin de donner un look « régional » à la DS.

http://www.imprimeursdedemain.fr/wp-content/uploads/2014/10/DS3-300x168.jpg (http://www.imprimeursdedemain.fr/wp-content/uploads/2014/10/DS3.jpg)
La DS de Citroën est une voiture entièrement personnalisable. Le client a la possibilité de choisir la couleur du toit, des jantes, de la carrosserie et des aménagements intérieurs.

Une édition limitée « Région » de la voiture est dans les cartons de la firme française d’ici à la fin de l’année. Cette version, habillée aux couleurs des régions de France, aura son toit looké aux couleurs de l’Alsace, du Poitou ou du Pays Basque.

Pour trouver les symboles les plus originaux la marque est à la recherche de créations inédites représentants les Régions. Elle a lancé un concours de design ouvert à tous les talents. Ce concours est ouvert aux créatifs, dessinateurs, designers qui peuvent s’inscrire en ligne. Les premiers prix sont de l’ordre de 1500 euros.
http://www.creads.fr/recherche-illustrateur-dessinateur/serie-limitee-ds-3-edition-region/brief

Source : imprimeursdedemain

soleron
07/10/2014, 20:46
CITROËN AUMONDIAL DE PARIS: UNE NOUVELLE EXPÉRIENCE CLIENT AU CŒUR DE LA STRATÉGIE DE LA MARQUE

http://presse.citroen.com/typo3temp/pics/f13abfc16a.jpg (http://presse.citroen.com/index.php?eID=tx_cms_showpic&file=fileadmin%2FAC%2FFR%2Farmadillo%2Fzoom%2F6660 4.jpg&md5=c28331c2560bdd623914e28c2ce2c93fd6fc4fe3&parameters[0]=YTo0OntzOjU6IndpZHRoIjtzOjQ6IjUwMG0iO3M6NjoiaGVpZ 2h0IjtzOjM6IjUw&parameters[1]=MCI7czo3OiJib2R5VGFnIjtzOjI0OiI8Ym9keSBiZ0NvbG9yP SIjZmZmZmZmIj4i&parameters[2]=O3M6NDoid3JhcCI7czozNzoiPGEgaHJlZj0iamF2YXNjcmlwd DpjbG9zZSgpOyI%2B&parameters[3]=IHwgPC9hPiI7fQ%3D%3D)
SALON DE PARIS 2014 - STAND CITROEN

Atmosphère, services proposés, modèles exposés : le stand CITROËN du Mondial de l’Automobile incarne parfaitement la nouvelle expérience de marque CITROËN :

une expérience ‘Feel Good’ au service du bien-être des clients. Au-delà des nouveautés produit, cette promesse de bien-être s’illustre au travers de services innovants, tels que les forfaits SimplyDrive et FlexiDrive proposés sur C4 Cactus, mais aussi en point de vente, avec CITROËN & VOUS, programme fondateur d’une nouvelle relation entre CITROËN et ses clients, visant une expérience simple et fluide pour plus de confiance et de sérénité. Au cœur de ce dispositif, CITROËN Advisor (www.citroen-advisor.fr (http://www.citroen-advisor.fr)) est un site d’avis en ligne interactif permettant aux clients CITROËN de s’exprimer librement sur la qualité de service de leur point de vente. Une première pour une marque automobile, récompensée hier d’une Palme de la Relation Client par l’AFRC!

Aujourd’hui, CITROËN réinvestit une part essentielle de son ADN : le bien-être. Le stand CITROËN du Mondial de l’Automobile est une parfaite illustration de l’ambition de la Marque : offrir à ses clients une relation à l’automobile plus facile, plus conviviale, plus légère. O

bjectif : faire de l’expérience client CITROËN, une expérience ‘Feel Good’ à 360° :

o dans ses voitures, en proposant un confort de référence
o dans ses technologies, en facilitant toujours plus l’usageo dans ses services, en offrant plus de tranquillité d’esprit
o dans ses points de vente, en engageant une relation client encore plus fluide et transparente pour plus de confiance et de sérénité.Au-delà de la dimension produit, c’est donc bien aussi dans les domaines des services et de la relation client en point de vente que le renouveau de l’expérience de Marque CITROËN s’illustre aujourd’hui.

Des services innovants : SimplyDrive et FlexiDriveProposés au lancement de la CITROËN C4 Cactus, SymplyDrive et FlexiDrive sont des forfaits tout compris directement inspirés de la téléphonie mobile.

Deux solutions d’achat innovantes conçues pour répondre aux attentes des clients en termes de maitrise de budget et de transparence dans les coûts d’usage :

o SimplyDrive : en communiquant leur budget automobile mensuel à leur vendeur CITROËN, les clients peuvent configurer l’achat de leur véhicule sur la base d’un forfait mensuel fixe, assurance tous risques comprise, comprenant différentes prestations produit et services de type financement du véhicule, contrat d’entretien et de maintenance.
o FlexiDrive : un forfait tout compris incluant également l’assurance du véhicule, et variable en fonction du kilométrage parcouru, ou ‘Pay as you drive’. Idéale pour les petits rouleurs, cette solution est inaugurée en Espagne.Une nouvelle relation en point de vente : CITROËN & VOUS

Dans un monde où la relation à l’automobile peut parfois être synonyme de stress, CITROËN réinvente l’expérience client au sein de son réseau avec CITROËN & VOUS :

une nouvelle relation entre la Marque et ses clients, fondée sur une promesse de transparence et d’écoute, pour plus de confiance et de sérénité, au travers d’engagements forts :
- Accident ? Panne ? Crevaison ? Les clients CITROËN ne sont jamais seuls avec le 0800 05 24 24 (7j/7 – 24h/24)
- Des travaux supplémentaires ? Jamais sans l’accord du client, sinon c’est offert.
- Chez CITROËN, une voiture à l’atelier, c’est aussi une voiture propre.
- Insatisfait ? CITROËN rappelle ses clients sous 24 heures ouvrables.
- Une transparence totale avec CITROËN ADVISOR, site d’avis en ligne dédié aux clients du réseau CITROËN, pour s’exprimer sur la qualité des prestations de leur point de vente.Véritable pierre angulaire de CITROËN & VOUS,

CITROËN Advisor (www.citroen-advisor.fr (http://www.citroen-advisor.fr/)) est un site d’avis en ligne permettant aux clients CITROËN de s’exprimer librement, en temps réel et de manière interactive, sur la qualité de service dispensée par leur point de vente, que ce soit suite à l’achat d’un véhicule neuf ou après un passage à l’atelier.

Une exclusivité pour un constructeur automobile. L’obtention de la certification ‘NF Service – Avis en ligne’ vient consacrer la transparence et la fiabilité du traitement des avis en ligne déposés par les clients sur CITROËN Advisor. Une première pour une marque automobile.A l’occasion de la cérémonie des Palmes de la Relation Client organisée par l’AFRC (Association Française de la Relation Client) qui se tenait hier soir à Paris, CITROËN a reçu la Palme de l’Intelligence Relationnelle pour CITROËN Advisor.

Une récompense qui, pour la Marque, salue la pertinence de cet outil au service de la confiance et de la satisfaction client, permettant à son réseau d’enclencher un véritable cercle vertueux, pour une relation gagnant-gagnant et une recommandation accrue (déploiement à l’ensemble du réseau de concessionnaires et de succursales CITROËN en France avant la fin de l’année).

Rendez-vous mercredi 8 octobre 2014 à 15h, sur le stand CITROËN du Mondial de l’Automobilepour assister à la remise officielle de la certification ‘NF Service –Avis en ligne’ pour CITROËN Advisor, à Philippe Narbeburu, Directeur du Commerce France de CITROËN.A l’issue de cet évènement, Philippe Narbeburu se tiendra à votre disposition pour répondre à vos questions.

PRESSE CITROEN & DS

soleron
07/10/2014, 20:54
PSA Peugeot-Citroën projette de supprimer 10 000 emplois supplémentaires

Par Kumaran Ira
7 octobre 2014

Le site Usine nouvelle rapporte que PSA Peugeot-Citroën veut supprimer 10 000 emplois en France avant la fin de 2015, alors qu’en même temps, les deux constructeurs automobiles Renault et PSA demandent l'accélération des réformes du code du travail et la réduction drastique des coûts du travail pour améliorer leur compétitivité.

Usine nouvelle cite une lettre confidentielle de PSAdatéedu 1er octobre: « Après avoir effleuré le sujet lors d'une réunion de son Observatoire des métiers le 26 septembre, la direction de PSA Peugeot Citroën a confirmé ses intentions aux organisations syndicales (...) Sur les 86 000 salariés de PSA en France, elle voudrait supprimer 10 000 postes d'ici fin 2015. Ceux-ci s'ajouteraient aux plus de 10 000 emplois supprimés depuis 2011, notamment avec la fermeture des sites d'Aulnay-sous-Bois et de Melun.”

La direction de PSA et des dirigeants des syndicats – qui ont signé des accords de réduction des coûts avec les constructeurs automobiles incluant la suppression d'emplois et la fermeture d'usines – on nié l’information.

Le PDG de PSA, Carlos Tavares, à dit à Usine nouvelle : « Je ne sais pas d'où vient cette rumeur mais je la démens de manière catégorique. Chaque site [industriel, ndlr] s'est vu attribuer un véhicule et à donc une visibilité sur au minimum les six prochaines années. »

La bureaucratie syndicale de PSA a elle aussi dit être surprise par l’information. Une source syndicale a dit à Usine nouvelle : « Je ne sais pas d'où sort le chiffre des 10 000 emplois supprimés, il n'y a pas eu de réunion de l'Observatoire des Métiers la semaine dernière. »

Si la direction de PSA et les syndicats minimisent les informations parues sur le site d’Usine nouvelle, il y a néanmoins de bonnes raisons de croire qu’ils agissent derrière le dos des travailleurs de l'automobile pour éliminer les emplois et fermer les usines. Par le passé, de tels documents confidentiels ont été fuités, puis niés, pour être par la suite confirmés pendant que la direction et les syndicats parvenaient à un accord pour détruire les emplois et fermer les usines, comme celle d’ Aulnay.

En 2011, la CGT avait publié un document interne qui révélait les projets de fermeture d'usine à Aulnay (3600 emplois), SevelNord dans le nord (2800 emplois) et Madrid (3100 emplois). À l'époque, les syndicats décidèrent de ne pas soulever ce problème en pleine campagne présidentielle de 2012, où syndicats et partis petit-bourgeois soi-disant de gauche tel le Nouveau Parti Anticapitaliste ont soutenu le candidat du Parti socialiste, François Hollande.

Après l'élection de Hollande, le PS a soutenu le projet de PSA de fermer Aulnay et de supprimer quelque 11 200 emplois en France avant la fin de 2015. La politique de Hollande est complètement alignée sur les besoins des grandes entreprises. Son but est de stimuler la compétitivité des entreprises françaises en taillant dans le coût du travail et le niveau de vie de la classe ouvrière, tout en oeuvrant avec la bureaucratie syndicale afin d'éviter une explosion de mécontentement social.

En même temps, le PS a fait d'énormes cadeaux au patronat aux dépens de la classe ouvrière, y compris 40 milliards d'euros d'allégements fiscaux pour les entreprises dans le cadre des mesures d'austérité de son soi-disant « Pacte de responsabilité ».

Les syndicats de PSA et de Renault ont signé des accords pour de fortes réductions des coûts comprenant gels de salaires et flexibilité des heures de travail. En mars 2013, Renault a signé un accord avec les syndicats qui réduisait sa main-d'œuvre en France de 17 % tout en gelant les salaires

Ayant isolé les grèves des travailleurs contre la fermeture de PSA Aulnay, les syndicats ont voté pour la fermeture de cette usine vieille de 40 ans. Elle a fermé en octobre 2013. Après avoir fermé Aulnay, PSA a conclu un marché de réduction de coûts avec les syndicats qui acceptait un gel des salaires et une réduction du paiement des heures supplémentaires.

Afin de rattraper ses concurrents étrangers, PSA intensifie son projet de restructuration appelé « De retour dans la course ». Ce projet propose de limiter le nombre de modèles de voitures PSA à 26, tout en modernisant les usines, en augmentant les parts de marché en Asie du Sud-est, en Russie et en Amérique latine et en augmentant les liquidités de PSA pour permettre davantage de spéculations financières. Tout ceci est accompagné d’une réduction des emplois et du coût du travail. Tavares s'est donné pour but de réduire les coûts de production de chaque véhicule de 1100 € en 2018.

Bien que les ventes de voitures restent inférieures d’environ 20 % à la période d’avant la crise économique de 2008 – une manifestation des mesures profondes d'austérité imposées par les gouvernements de toute l'Europe – PSA et Renault ont pu déclarer des augmentations de ventes et de profits, la conséquence des économies drastiques imposées par les syndicats et le gouvernement PS.

Selon le Financial Times, « En septembre, où les ventes de véhicules neufs en France sont montées de 6 % comparées avec celles du même mois de l'année dernière, les ventes domestiques de PSA étaient en hausse de 17,3 %, et celles de Renault étaient en hausse de 5,3 %. Leur part de marché combinée a atteint 57 % en septembre en comparaison de 56 % au début de l'année. »

Après que le gouvernement PS a pris cette année une participation de 14 % dans PSA, aux côtés du constructeur chinois Dongfeng, dans le cadre d'un projet de renflouement de 3 milliards d'euros, PSA a annoncé un profit de 477 millions d'euros dans la première moitié de cette année, son premier profit depuis trois ans.

PSA et Renault exigent que le gouvernement intensifie les réformes du marché du travail afin d'introduire des conditions de travail comme celles des pays à bas coût tels la Chine ou celles des usines automobiles américaines qui ont imposé de sévères baisses de salaires sous l'administration Obama. Maxime Picat, PDG de la marque Peugeot, a dit au Financial Times : « Vous n'avez qu’à voyager dans le monde et regarder ce qui se passe, non seulement dans les pays anglo-saxons mais aussi en Asie, vous verrez que nous avons besoin d'accélérer nos réformes ».

Picat a affirmé que le PS n'avait pas assez fait pour tailler dans le code de travail français et les coûts de travail : « Des réformes ont été faites, [mais] nous en voulons davantage car nous voulons que la compétitivité du pays s'améliore... Le niveau d'impôts et les charges pèsent énormément sur les coûts du travail. Voici vraiment la clé et là où nous avons le plus grand écart avec les pays très proches de la France. »

« Avec un million de voitures [fabriquées en France] et une telle position d'exportation, ceci est clairement la clé pour nous, » a-t-il ajouté.

Ayant fait de gros cadeaux financiers aux autoconstructeurs tout en réduisant drastiquement les salaires des travailleurs, les emplois et en fermant les usines, Hollande s'est félicité au Salon de l'automobile de Paris du fait que l’automobile française produisait à nouveau de façon rentable.

Hollande a déclaré : « Il y a deux ans, l'industrie automobile française était en crise, le gouvernement était confronté à des plans sociaux, à des fermetures, et le marché était en très grande difficulté. »

Il a ajouté: « Des efforts ont été faits par des industriels, par l'Etat, pour apporter un certain nombre de fonds, de stimulations, d'incitations et les résultats sont là : l'industrie française s'est redressée et elle repart. C'est bon pour l'activité, pour l'emploi, et pour nos exportations. »

Source : wsws.

soleron
08/10/2014, 20:56
MOTAQUIP/EUROREPAR, LES DESSOUS DE LA FUSION



Si les deux réseaux multimarques du groupe PSA sont bien en train de fusionner, comme annoncé début septembre, les raisons et les conséquences de cette initiative se révèlent aujourd'hui moins obscures que les nombreuses supputations le laissaient penser…

http://www.journalauto.com/var/docs/media_lja/articles_img/art-20832-detail.jpg

Il y a un mois, un séisme agitait le landernau de la réparation, quand le groupe PSA annonçait la fusion de ses deux réseaux multimarques. Le premier, exploité par Citroën depuis dix ans, Eurorepar, et le second, Motaquip, animé par Peugeot depuis fin 2012.

Les observateurs (nous y compris) y ont de suite vu l'empreinte d'un Carlos Tavares arrivant au pouvoir, rationnel, et décidant immédiatement de couper court aux sources de coût inutiles. A notre décharge, peu d'acteurs de l'après-vente automobile avaient compris et croyaient en l'initiative Motaquip, arrivant presque dix ans après Eurorepar et surtout sur un marché déjà mature, sur lequel le potentiel de garages à séduire s'était considérablement amenuisé.

Aujourd'hui, c'est Charles Sirot, directeur du petit nouveau Euro Repar Car Service (en quatre mots !) au sein de la Direction pièces et services de PSA , qui a accepté de sortir de sa réserve pour nous éclairer sur un projet savamment orchestré depuis le départ.

En 2012, les premières discussions et réflexions portaient sur la modernisation du réseau Eurorepar, pour répondre aux défis de l'après-vente moderne. Or, au vu des outils à mettre en place et de la rupture que cela provoquerait en termes de culture chez les adhérents de l'époque, il a été décidé de tester l'appétence des réparateurs et des clients pour cette "nouvelle ère".

C'est in fine la création d'un nouveau réseau, en l'occurrence Motaquip, qui a été retenue, pour devenir le creuset d'innovations après-vente multimarque du groupe. Mais Charles Sirot souligne que, "dès le lancement, il était convenu que si Motaquip ne parvenait pas à sa taille critique de 600 garages à moyen terme pour couvrir le territoire, la fusion se révélerait inéluctable". Ainsi, avec "seulement" 115 garages Motaquip Car Service signés, la fusion est bel et bien actée.

Le nouveau réseau "Euro Repar Car Service" bénéficiera donc à la fois du maillage Eurorepar et des innovations développées au sein du réseau Motaquip. Seront ainsi proposés une assistance technique au diagnostic, le devis en ligne, sans oublier la prise de rendez-vous par Internet, la notation des garages, les forfaits nationaux. On est bien loin d'un réseau qui accompagne la simple vente de pièces détachées.

Le passage des ateliers aux nouvelles couleurs, représentant pas moins de 1065 garages, débutera avant la fin d’année et devrait s'achever à la fin du premier semestre 2015, date à laquelle la communication nationale autour de l'enseigne commencera en radio et en presse. Il est à noter que le réseau prendra en charge la nouvelle signalétique (kit de base), ce qui constitue une première.

Selon Charles Sirot, l'accueil de la fusion par les concessionnaires Peugeot et Citroën et par les garages en place est plutôt bon puisque, désormais, la stratégie se révèle plus claire.

L'organigramme de la future structure Euro Repar Car Service n'étant pas totalement finalisé, il faudra attendre quelques semaines avant d'en connaître le détail.

On sait toutefois que les ambitions du nouveau réseau portent le sceau de Christophe Musy, nouveau directeur pièces et services de PSA, en termes de développement international. Euro Repar Car Service prévoit donc d'ores et déjà de s'implanter avec force dans les zones à fort potentiel comme l'Espagne et l'Italie bien sûr, où Eurorepar était déjà présent, mais également, un peu plus tard, dans de nombreux pays comme la Chine et la Turquie.

Désormais, la politique multimarque de PSA est donc cohérente, en ordre de marche, avec la puissance des forces de vente de Peugeot et Citroën, dont les actions convergent vers la réussite d'un seul et même réseau, Euro Repar Car Service. De quoi en découdre avec les poids lourds internationaux de la rechange indépendante.

Source : journalauto

soleron
14/10/2014, 19:42
PSA Peugeot Citroën investit dans une start-up de covoiturage










Le constructeur mise 1 million d'euros pour prendre 20% du capital de Wedrive, une start-up spécialisée dans le covoiturage. Il s'adapte ainsi au nouvel usage de la voiture.








L'annonce peut sembler paradoxale. PSA Peugeot (http://plus.lefigaro.fr/tag/peugeot) Citroën vient d'investir 1 million d'euros pour prendre 20% du capital de Wedrive, une start-up spécialisée dans le covoiturage domicile-travail. Un constructeur aide donc financièrement une société dont le métier est de diminuer l'utilisation de la voiture. «Nous réfléchissons en permanence aux nouveaux usages de la mobilité, et ce serait une erreur de dire qu'on ne veut pas entrer dans le monde de demain», confie Brigitte Courtehoux, directrice Services connectés et mobilité chez PSA. Le constructeur estime même que le développement des nouveaux usages de la voiture pourrait même redonner le goût de la voiture à certains voyageurs.

Wedrive (http://plus.lefigaro.fr/tag/wedrive), créée en 2008, a lancé en septembre son service au plan national. La société a développé une technologie, accessible depuis un smartphone, permettant à l'utilisateur d'intégrer une communauté de transport. L'objectif est de proposer ces services de covoiturage (http://plus.lefigaro.fr/tag/covoiturage) pour les trajets domicile-travail, «qui représente le plus difficile à gérer, car le retour doit être garanti», explique Cédric Nicolas, fondateur de Wedrive. Pour avoir cette assurance, la start-up propose toujours plusieurs possibilités à ses utilisateurs.
Débuts encourageants

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/10/14/PHO53355e84-5397-11e4-8929-68e91cd11f35-150x200.jpg
La première motivation des usagers reste de faire des économies. Le passager va donc payer - «environ 10 centimes par kilomètre» précise Cédric Nicolas - le conducteur via un portefeuille électronique. Ensuite, il faut «installer la confiance entre les utilisateurs, ce qui est indispensable au succès d'une offre de covoiturage», selon le fondateur.

Pour l'instant, Wedrive ne fait pas payer ses utilisateurs, car il faut changer les habitudes des conducteurs. Par la suite, une rémunération devrait être mise en place par la société. À moins que les collectivités locales ou les entreprises favorisant ce type de mode de transport décide de participer financièrement, un peu comme quand elles remboursent une partie des titres de transport de leurs salariés.

Les débuts de Wedrive sont encourageants, avec 400 inscrits depuis le lancement du service il y a moins d'un mois. Le succès viendra cependant des utilisations réelles, et pas seulement des inscriptions. Et il faudra plusieurs mois pour le mesurer. Le patron de la start-up est toutefois optimiste: il compte devenir rentable d'ici deux ans.

Source : lefigaro

soleron
16/10/2014, 19:17
NOUVELLE USINE DE PSA EN CHINE: POSE DE LA 1ÈRE PIERRE

PSA Peugeot Citroën et Dongfeng ont posé la première pierre de leur 4e usine en Chine, à Chengdu (province du Sichuan).









http://s-www.estrepublicain.fr/images/FAF336A2-0D2D-4B4A-8BEA-38EB5E62E584/LER_15/psa-en-chine-coentreprise-capsa-(citroen)-et-dpca-(peugeot).jpg (http://s-www.estrepublicain.fr/images/FAF336A2-0D2D-4B4A-8BEA-38EB5E62E584/LER_15/psa-en-chine-coentreprise-capsa-(citroen)-et-dpca-(peugeot).jpg)
PSA en Chine - coentreprise CAPSA (Citroën) et DPCA (Peugeot)



PSA Peugeot Citroën et Dongfeng ont posé la première pierre de leur 4e usine en Chine, à Chengdu (province du Sichuan). D’une capacité, à terme, de 360.000 véhicules par an (des marques Dongfeng Peugeot, Dongfeng Citroën et Dongfeng Fengshen), elle ambitionne d’accompagner la forte croissance des ventes de la coentreprise DPCA (Dongfeng Peugeot Citroën Automobiles). Le premier véhicule doit sortir des lignes de production fin 2016.


1,5 million de véhicules d’ici 2020

Le dispositif industriel de DPCA est actuellement constitué de 3 usines basées à Wuhan (province du Hubei). Elles fonctionnent en deux équipes pour une capacité totale potentielle de 750.000 unités par an. « Avec cette 4e usine, les capacités de production de DPCA seront portées à plus de 1 million de véhicules en 2016 », précise PSA. « Il s’agit d’une étape majeure vers l’objectif fixé dans le plan Back in the Race de 1 million de Peugeot et de Citroën vendues en Chine en 2017 ».

Le 28 mars dernier, Dongfeng et PSA Peugeot Citroën ont signé un accord de partenariat stratégique global avec l’objectif de vendre 1,5 million de véhicules d’ici 2020. Sur les neuf premiers mois de 2014, DPCA a vendu 518.000 véhicules en Chine, des résultats en croissance de 30 % dans un marché en hausse de 11 %. En 2014, DPCA devrait vendre plus de 700.000 véhicules en Chine.

Source ; estrepublicain

soleron
16/10/2014, 20:30
https://us-mg42.mail.yahoo.com/ya/download?mid=2%5f0%5f0%5f1%5f2830%5fAOsIDNkAABCOVD %2fBuAAAAO5l%2fXk&m=YaDownload&pid=2&fid=Inbox&inline=1&appid=yahoomail (http://presse.citroen.com/)

CITROËN & DS Presse (http://presse.citroen.com/)







CITROËN CONNECT : des services connectés pour plus de facilité et de sérénité (http://presse.citroen.com/index.php?id=44521&tx_ttnews[tt_news]=27039&L=0&cHash=be97861646f2f7132e5535724d03bf77)
16/10/2014
A l’occasion du Mondial de l’Automobile de Paris 2014, CITROËN présente son offre complète de services connectés rassemblée sous l’appellation CITROËN CONNECT. Déjà opérationnels, ils occupent un espace dédié sur le stand de la Marque où le visiteur peut les découvrir et les essayer.

CITROËN CONNECT, c’est un ensemble de services connectés, via notamment des applications embarquées ou sur smartphone, qui favorisent la facilité et la sérénité pour le client dans sa vie quotidienne. Ces applications permettent par exemple de gagner du temps, d’être en sécurité, d’optimiser son budget ou encore de profiter de son temps de manière agréable.

Pour Julien MONTARNAL, Directeur Marketing, Communication et Sport CITROËN « Les services connectés proposés par CITROËN CONNECT apportent des réponses concrètes et positives pour simplifier et faciliter la vie de nos clients. Ce sont donc des éléments-clés de notre promesse de marque: créativité et technologie au service du bien-être. C’est pourquoi nous avons décidé de leur dédier un espace spécifique sur notre stand ».

Dans un espace complétement dédié de 67,50 m², CITROËN expose sur cinq murs ses différents services connectés proposés sous un seul portail : CITROËN CONNECT. Certains comme Mirror Screen peuvent être essayés sur des démonstrateurs intégrés aux panneaux, d’autres comme Link MyCITROËN peuvent être téléchargés sur Smartphone et testés en live.

Dans cette zone se trouve également un « Bar Techno » avec 4 tablettes tactiles sur lesquelles les visiteurs peuvent accéder aux différents services connectés, aux films associés, ainsi qu’à de nombreuses informations.

Une CITROËN C4 Cactus exposée au centre de cet espace dédié, permet aussi d’essayer les services LinkMyCITROËN et CITROËN Multicity Connect.
Pour rappel, CITROËN CONNECT c’est :

MyCITROËN : un espace personnel gratuit sur internet qui facilite la gestion de son véhicule.

CITROËN Multicity Connect : portail d’applications embarquées sur les C4 Picasso et C4 CACTUS.

Mirror Screen : permet sur la nouvelle C1 de piloter son smartphone (Android ou iOS), à partir de l’écran tactile du véhicule.

Link MyCITROËN : application gratuite pour smartphone en lien avec son véhicule (conseils d’Eco-conduite, localiser son véhicule…), disponible sur C4 Picasso et C4 Cactus

Scan MyCITROËN : application gratuite, qui permet à l’utilisateur de scanner un équipement de son véhicule avec son Smartphone et d’accéder automatiquement à son guide d’utilisation, disponible sur C4 Picasso et prochainement C4 Cactus

CITROËN Connect Box : fonctions d’appel d’urgence et d’assistance localisée qui équipent déjà plus de 300 000 CITROËN.

Tous les moments forts du salon à vivre sur le site :
www.mondial2014.citroen.fr (http://www.mondial2014.citroen.fr)

Source : PRESSE CITROEN/DS

soleron
17/10/2014, 06:41
Peugeot-Citroen de retour au Canada?


http://www.autokmh.com/blogue/wp-content/uploads/2014/10/peugeot-citroen1-e1413489363844.jpg
Il fut une époque où les voitures européennes connaissaient un succès monstre en Amérique du Nord, de sorte que le nombre d’importateurs était insuffisant pour la demande.

C’est à cette époque que les constructeurs européens ont décidé d’ouvrir quelques concessions au Canada pour tâter le terrain, mais les voitures déjà vendues sur notre marché ont vite repris le dessus.

Or, depuis quelques années maintenant, les véhicules européens semblent avoir regagné le cœur des Canadiens comme c’est le cas pour Fiat notamment. C’est pourquoi d’autres comme le groupe Peugeot-Citroen considèrent fortement un retour en Amérique du Nord.

Ce n’est toutefois pas pour demain puisque le groupe Peugeot-Citroen parle d’un retour en sol Nord-Américain pour 2020 seulement, le temps de voir si les véhicules européens ont véritablement la cote sur le nouveau continent.Une propagation mondialeLorsque Peugeot-Citroen a fait l’annonce de son retour en Amérique du Nord, le groupe européen a également fait mention que ses véhicules seraient disponibles dans plus de 200 villes à travers le monde.

Or, de ce nombre, seulement 30 villes sont en Amérique du Nord, dont 20 aux États-Unis. On peut donc figurer que le Canada et le Mexique se partageront les dernières 10 concessions réservées à l’Amérique du Nord.Un allié puissantGM est l’un des constructeurs qui œuvrent dans le plus de pays à travers le monde et c’est avec ce dernier que le groupe Peugeot-Citroen souhaite faire affaire pour son intégration nord-américaine.

Rien n’est certain, mais il serait donc possible en 2020 d’acheter des voitures de marques Peugeot-Citroen directement chez Chevrolet un peu à la manière de Fiat chez Dodge. Bref, les 30 villes visées seraient en fait les quelques chanceuses à profiter d’une concession Peugeot-Citroen alors que les autres qui voudront joindre le groupe devront le faire sous la bannière Chevrolet.Bien du chemin à faire

Ce n’est pas pour demain que nous verrons des véhicules de marques Peugeot-Citroen rouler dans nos rues, c’est certain. Le groupe européen envisage avec sérieux son retour en Amérique du Nord, mais la grande majorité de ses véhicules ne répondent pas aux normes locales en matière de sécurité, ce qui veut dire que Peugeot-Citroen devra d’abord présenter de nouveaux véhicules avant de pouvoir les vendre en Amérique du Nord.

Croyez-vous qu’un jour nous pourrons acheter la même voiture au Canada qu’en France ou peu importante l’endroit où l’on se trouve dans le monde?

Source : autokmh

soleron
22/10/2014, 19:43
https://us-mg42.mail.yahoo.com/ya/download?mid=2%5f0%5f0%5f1%5f2685691%5fAJcIDNkAAA6 fVEexlgAAAAuQKVA&m=YaDownload&pid=2&fid=Inbox&inline=1&appid=yahoomail (http://presse.citroen.com/)

CITROËN & DS Presse (http://presse.citroen.com/)







CITROËN AU MONDIAL DE PARIS : OBJECTIF ATTEINT (http://presse.citroen.com/index.php?id=44521&tx_ttnews[tt_news]=27147&L=0&cHash=44bcc1683678a685528d33b1d5ab8ab2)
22/10/2014
Poursuivre l’offensive produit et s’affirmer comme la marque qui met la créativité et la technologie au service du bien-être, tel était l’objectif de CITROËN pour ce Mondial de l’automobile 2014.

Objectif atteint avec une hausse de 21% des bons de réservations par rapport à 2012, plus de 1000 essais effectués pendant les quinze jours et plus d’1 million de visiteurs qui ont pu vivre une expérience « feel good » sur le « meilleur stand » du Mondial de Paris, titre décerné par l’Argus.

Les lumières se sont éteintes sur le stand CITROËN après une quinzaine très positive marquée par :
- Une affluence en hausse avec 1 253 000 personnes, qui confirme l’intérêt et la passion portés au monde de l’automobile et conforte le Mondial de Paris dans son statut de salon automobile le plus visité au monde.

- Le titre de « meilleur stand » du salon décerné par le journal l’Argus. Un stand CITROËN original qui, par son architecture et son ambiance, a fait vivre pleinement le territoire d’expression de la marque en proposant aux visiteurs un moment très « feel good ». Un état d’esprit exceptionnel fait d’optimisme et de convivialité dégagé par les 130 hôtes et hôtesses, et les 50 collaborateurs, en adéquation avec les valeurs incarnées par CITROËN. Enfin, de nombreuses animations (rencontres avec les designers, dédicaces des pilotes de WTCC, animation enfants…) ont permis aux visiteurs une immersion encore plus profonde dans l’univers CITROËN.


- Des concept cars séduisants offrant une perspective claire de l’avenir :
o C4 Cactus Airflow 2L, un concept avec de la vraie « Créative Technologie », apprécié à la fois pour son design et la réponse concrète et abordable qu’il apporte aux enjeux de demain. Même Arnold Schwarzenegger n’est pas resté insensible à son efficience.

o C1 Urban Ride, qui a suscité un véritable engouement avec son caractère de baroudeuse rafraichissante et décomplexée. Elle a séduit plus de 17 000 visiteurs qui ont manifesté par leur vote leur souhait de la voir commercialisée (soit plus de 82% des personnes ayant participé). Repris sur les réseaux sociaux, le vote a généré 2 700 avis favorables supplémentaires (90% des votes)

- Une augmentation de 21% des bons de réservation par rapport à 2012, portée par le fort attrait suscité par les dernières nouveautés de la marque CITROËN : C4 Picasso, C4 Cactus et nouvelle C1 (dont 27% d’Airscape). Ce sont près de 2 800 bons de réservation (hors modèles DS) qui ont été signés et transmis au réseau CITROËN pour être transformés en commandes.

- Plus de 1 000 essais CITROËN effectués sur le salon avec un centre d’essais présent à quelques mètres du stand permettant de faire valider notre promesse de voitures confortables et faciles à vivre . Là encore les véhicules les plus plébiscités ont été les CITROËN C4 Cactus, C4 Picasso et la nouvelle C1.


Linda Jackson, directrice générale CITROËN : « A l’ occasion de ce mondial de Paris, nous sommes très fiers d’avoir fait vivre à plus d’1 million de visiteurs un moment « feel good » sur le stand CITROËN, au travers de son ambiance, de nos ambassadeurs, et de nos voitures. Le nombre de bons de réservation, supérieurs de plus de 20% à ceux de 2012, et le titre de « meilleur stand » témoignent du succès de cette édition 2014 pour notre marque. »

Le FEEL GOOD ne s’arrêtant pas au Mondial de l’automobile, il est désormais possible de prolonger l’expérience au sein du C_42, vitrine de la marque sur les Champs Elysées à Paris. C’est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir les Nouvelles CITROËN C1 et C4 Cactus au travers d’animations inédites.

Source : PRESSE CITROEN / DS

soleron
22/10/2014, 19:48
La poste raconte Citröen : Une marque, une histoire

http://www.francenetinfos.com/wp-content/uploads/2014/10/La-poste-raconte-Citr%C3%B6en-.jpg (http://www.francenetinfos.com/poste-raconte-citroen-marque-histoire-90894/la-poste-raconte-citroen/)A partir du 25 octobre 2014 La Poste raconte l’histoire de CITROËN (http://www.francenetinfos.com/auto-moto) à travers un livret collector et des timbres d’exception qui retracent l’histoire de la marque avec ses véhicules emblématiques.

CITROËN est une marque de légende fondée sur l’esprit de pionnier d’un entrepreneur hors pair, André CITROËN, un découvreur de talents en avance sur son temps. Technologies innovantes, publicités avant-gardistes, records d’endurance ont fait parler de lui au travers des époques.

CITROËN a marqué les esprits, comme si la Traction Avant avait rendez-vous avec l’Histoire, la 2 CV avec les premières vacances, la DS avec les Trente Glorieuses, la Méhari avec les chemises à fleurs et la Xsara avec les victoires en rallyes…

95 ans plus tard CITROËN met toujours sa créativité et sa technologie au service d’un style unique, reconnaissable en un clin d’œil, et du bien-être de ses clients, à l’image de la C4 CACTUS (http://www.francenetinfos.com/c4-cactus-airflow-2l-au-100-kms-88811/).

La Poste au travers de ses timbres inédits est le témoin de cette histoire. Elle propose de raconter CITROËN à travers une création de 10 timbres d’exception. Edités pour la première fois : 2 carnets collectors de 5 timbres et un livret collector de 10 timbres. Des pièces inédites et exclusives qui attireront les collectionneurs.

Prix de vente du carnet collector : 5,50 € (5 timbres lettre prioritaire France 20g) , Prix de vente du livret collector : 19,90 € (le livret & 10 timbres lettre prioritaire France 20g)

Source : francenetinfos.
totox : collecor !!

soleron
22/10/2014, 19:53
PSA Peugeot Citroën : Chiffre d’affaires Groupe du 3ème trimestre 2014




PSA Peugeot Citroën (Paris:UG):


Ventes mondiales en hausse de 5,4%, marquées par la forte progression en Chine (+44,4%) et en Europe (+7%).
Chiffre d’affaires de la division Automobile à 8 milliards d’euros, porté par les succès des lancements et une gamme jeune de 3,4 ans en moyenne.
Le chiffre d’affaires pro forma1 de la division Automobile incluant les ventes en Chine, en forte croissance, est de 9,1 milliards d’euros, en hausse de 2,7%.
Tous les leviers du plan « Back In the Race » sont en action.


Au troisième trimestre 2014, les ventes de véhicules montés de PSA Peugeot Citroën progressent de 5,4% par rapport à la même période en 2013, atteignant 643 598 unités. Cette croissance des volumes est significative en Europe (+7%) et très forte en Asie (+44,4%). Dans les autres régions, les volumes reculent, sous l’effet notamment d’un fort repli des marchés.

En Europe, les marchés progressent de 5,8% sur le trimestre, les situations restant contrastées entre des marchés en forte croissance (Grande-Bretagne +7,6%, Espagne +16,9%, Italie +5,3% et Allemagne +4,5%), et le marché français quasi stable à +0,5%. Dans ce contexte, les ventes progressent de 7% (dont +8,7% en France). La part de marché du Groupe à fin septembre en Europe est stable à 11,8%2 (-0,1 pt) comparée à celle de la même période en 2013. Le Groupe poursuit sa politique d’amélioration du positionnement prix de ses trois marques Peugeot, Citroën et DS.

En Asie, les ventes du Groupe progressent très fortement de 44,4%, soutenues par les lancements récents des Peugeot 301, 2008 et 408 et des Citroën C-Elysée et C4L ainsi que par le démarrage de la marque DS avec DS 5, DS 5 LS et DS 6. La croissance des volumes est largement supérieure à celle du marché en Chine (+8%). La part de marché, à 4,4%2, est en forte croissance de 0,7 pt par rapport à celle de la même période en de 2013.

En Amérique Latine et en Eurasie, les ventes du Groupe reculent respectivement de 38,2% et 62,4%. Les marchés sur ces deux zones sont en retrait significatif (-10,4% et -23,8%). Le Groupe poursuit ses plans d’actions « Back in the Race » avec notamment une rationalisation des coûts fixes et un ajustement de la gamme, visant un retour à l’équilibre en 2017.

Dans les régions Moyen-Orient-Afrique et Inde-Pacifique, le recul des marchés clés du Groupe a généré une baisse des ventes de respectivement 11,3% et 10,5%. Ces marchés constituent des opportunités futures pour le Groupe.

Au troisième trimestre 2014, le chiffre d’affaires du Groupe s’établit à 12 296 millions d’euros, en progression de 1,6% par rapport au chiffre d’affaires du troisième trimestre 2013. Le chiffre d’affaires de la division Automobile, hors contribution des Joint Ventures chinoises, s’élève à 7 971 millions d’euros, en recul de 0,8% par rapport à celui de 2013, avec un chiffre d’affaires véhicules neufs en recul de 1,3%, les volumes et les variations de change négatifs n’ayant été que partiellement compensés par un mix produit et un effet prix positifs. Le chiffre d’affaires de la division Automobile pro forma1 incluant notre part des Joint Ventures chinoises s’élève à 9 085 millions d’euros, marqué par la très forte progression du chiffre d’affaires en Chine.

Le chiffre d’affaires de Faurecia sur le troisième trimestre est de 4 386 millions d’euros, en progression de 6,5%.

Le chiffre d’affaires de Banque PSA Finance sur la période est de 438 millions d’euros, en retrait de 2%.

À fin septembre 2014, les stocks s’élèvent à 393 000 véhicules (y compris le réseau indépendant), en réduction de 15 000 véhicules par rapport aux stocks de fin septembre 2013, confirmant la gestion rigoureuse des stocks de la division Automobile.

Sur ce troisième trimestre, tous les leviers du plan d’action « Back In the Race » sont en action, avec la poursuite de la réduction des stocks et les actions d’optimisation du besoin en fonds de roulement, le maintien des CAPEX et R&D de la division Automobile de 7 à 8% de son chiffre d’affaires, la poursuite de la différenciation des marques et l’amélioration de leur positionnement prix.

Le Groupe poursuit sa stratégie d’un plan produits ciblé et international, de croissance rentable à l’international, et son positionnement en termes de technologies attractives. L’amélioration de la compétitivité, notamment en Europe, se poursuit, de même que l’accroissement des économies et l’amélioration des prix de revient de fabrication. Le partenariat de Banque PSA Finance avec Santander progresse et les processus d’agréments des autorités de régulation sont en cours. Ce partenariat contribuera à renouer avec la compétitivité en Europe.

A l’occasion de la publication du chiffre d’affaires du troisième trimestre, Carlos Tavares déclare « Je tiens à remercier l’ensemble des salariés du Groupe pour leur engagement dans notre plan Back in the Race. Tous les leviers sont maintenant activés et les premiers résultats sont visibles. Mais la route vers le redressement définitif de PSA est encore longue, nous devons rester concentrés et maintenir collectivement nos efforts».


Perspectives
Le Groupe s’attend à un marché automobile en Europe en 2014 en croissance de l’ordre de 4 à 5%, à une croissance de l’ordre de 10% en Chine, un marché en repli d’environ 10% en Amérique Latine, et en baisse d’environ 15% en Russie3.

Le Groupe a pour objectif d’atteindre un free cash flow opérationnel4 Groupe récurrent positif au plus tard en 2016 et un free cash flow opérationnel cumulé de 2 milliards d’euros sur la période 2016-2018. Il a également pour objectif d’atteindre une marge opérationnelle5 de 2% en 2018 pour la division Automobile, avec une cible de 5% sur la période du prochain plan moyen terme 2019-2023.

PSA Peugeot Citroën organise une conférence téléphonique en anglais avec Jean Baptiste de Chatillon, Directeur Financier, mercredi 22 octobre 2014 à 8h30 (Paris) / 7h30 (Londres). Pour y participer :
France : 01 70 77 09 42UK : +44 (0) 203367 94 54

Vous pouvez également suivre cette conférence téléphonique sur notre site internet ainsi que retrouver laprésentation du chiffre d’affaires du troisièmetrimestre 2014 (www.psa-peugeot-citroen.com (http://www.psa-peugeot-citroen.com) ), rubrique «

Analyste/Investisseur».
Prochaines communications :


18 février 2015 : Résultats annuels 2014
29 avril 2015 : Chiffre d’affaires 1er trimestre 2015


Annexe
Ventes mondiales automobiles du Groupe 3ème trimestre et 9 mois ( VP + VUL )


Ventes mondiales consolidées



2013

2013

2014

2014

Δ 14/13

Δ 14/13


En milliers d'unités



Q3

Cumul fin Sept.

Q3

Cumul fin Sept.

Q3

Cumul fin Sept.


Chine - Asie du Sud Est

Peugeot

64.0

207.0

99.2

288.3

55.0%

39.3%




Citroën

61.7

199.5

78.4

238.7

27.1%

19.6%




DS

0.7

1.7

4.9

15.4

++

++




PSA

126.4

408.2

182.6

542.5

44.4%

32.9%


Eurasie

Peugeot

10.3

30.5

3.7

18.9

-64.0%

-38.0%




Citroën

8.1

23.9

3.2

14.6

-60.1%

-38.9%




DS

0.4

1.3

0.1

0.7

-68.3%

-47.3%




PSA

18.9

55.7

7.1

34.2

-62.4%

-38.6%


Europe

Peugeot

178.9

638.9

197.9

719.8

10.6%

12.7%




Citroën

137.9

470.0

145.8

529.6

5.8%

12.7%




DS

22.2

85.6

18.9

69.0

-14.9%

-19.4%




PSA

339.0

1,194.5

362.6

1,318.5

7.0%

10.4%


Inde - Pacifique

Peugeot

4.1

11.1

3.9

10.9

-5.2%

-2.0%




Citroën

0.8

2.3

0.8

2.6

3.4%

11.6%




DS

0.7

2.2

0.3

1.1

-58.8%

-47.2%




PSA

5.6

15.5

5.0

14.6

-10.5%

-6.2%


Amérique Latine

Peugeot

48.5

135.8

28.9

93.4

-40.4%

-31.2%




Citroën

27.5

83.6

18.3

59.8

-33.3%

-28.5%




DS

0.7

3.0

0.1

1.0

-82.1%

-67.8%




PSA

76.6

222.4

47.4

154.2

-38.2%

-30.7%


Moyen Orient - Afrique

Peugeot

29.0

119.0

25.4

81.0

-12.7%

-32.0%




Citroën

14.4

53.0

13.1

38.2

-8.6%

-27.9%




DS

0.5

2.0

0.5

1.5

-7.0%

-26.7%




PSA

44.0

174.0

39.0

120.6

-11.3%

-30.7%



















Total véhicules montés

Peugeot

334.7

1,142.3

358.9

1,212.3

7.2%

6.1%




Citroën

250.4

832.3

259.8

883.5

3.8%

6.2%




DS

25.3

95.8

24.9

88.7

-1.5%

-7.5%




PSA

610.4

2,070.5

643.6

2,184.5

5.4%

5.5%



Données estimées
Assembled vehicles, exc. CKD units
Europe = EU + EFTA + Albania + Bosnia + Croatia + Kosovo + Macedonia + Montenegro + Serbia
FAITS MARQUANTS GROUPE DEPUIS LE PREMIER SEMESTRE 2014


2 juillet 2014 - Dongfeng Peugeot Automobile (DPCA) annonce la construction de sa 4eme usine
3 juillet 2014 - Communiqué du Conseil de Surveillance
10 juillet 2014 - Banque PSA Finance annonce la Signature d'un accord-cadre avec Santander
16 Juillet 2014 - PSA Peugeot Citroen et PAN Nigeria Limited ont signé un contrat pour l’assemblage et la commercialisation de véhicules au Nigeria
30 juillet 2014 - “Back in the Race”, le plan stratégique de PSA Peugeot Citroën, délivre ses premiers résultats
7 octobre 2014 – Peugeot Scooters présente son plan de redressement et de renforcement de la marque et de ses produits

1Chiffre d’affaires de la division Automobile y compris la contribution des JVs chinoises DPCA et CAPSA à 50%. Le chiffre d’affaires de la division Automobile à fin septembre s’élève à 7971M€, en décroissance de 0,8%.
2Part de marché 9 mois à fin septembre 2014
3Contre un marché russe estimé à -5% à fin mars 2014 et un marché européen estimé à +3% à fin juillet 2014, à -7% en Amérique latine et -10% en Russie à fin juin.
4Free cash flow hors éléments exceptionnels et de restructuration
5Résultat opérationnel courant sur chiffre d’affaires

Source : abcbourse

soleron
25/10/2014, 08:51
http://www.ds3spirit.com/CitroenPresse/TARIF_VP_CITROEN_Octobre_2014.pdf

http://www.ds3spirit.com/CitroenPresse/Comparatif_moteur_citroen.pdf

FCPLONGEE
25/10/2014, 12:38
Citroën C4 Picasso and Grand C4 Picasso are launched in Japan this weekend!

https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/v/t1.0-9/604100_10152515912242057_8706407568796653722_n.jpg ?oh=fe10eff847d2819aaa6d01923f831640&oe=54E14DEB

https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xpa1/v/t1.0-9/1016461_10152515912312057_7238026680540421846_n.jp g?oh=44e1c0ca6b3f2e56e7318b05fe04523a&oe=54AB34DF

https://fbcdn-sphotos-d-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpf1/v/t1.0-9/10171797_10152515912407057_2138089246267132168_n.j pg?oh=6605f5c071a3c563f8f280d0d5453055&oe=54F0C90E&__gda__=1424847729_95e41708cb0cd8b97fd285627aa2239 c

soleron
31/10/2014, 18:28
https://us-mg42.mail.yahoo.com/ya/download?mid=2%5f0%5f0%5f1%5f809857%5fAJcIDNkAAAKU VFOdJwAAAIFr6zg&m=YaDownload&pid=2&fid=Inbox&inline=1&appid=yahoomail (http://presse.citroen.com/)

CITROËN & DS Presse (http://presse.citroen.com/)







Xavier PEUGEOT est nommé directeur du Produit CITROËN (http://presse.citroen.com/index.php?id=702&tx_ttnews[tt_news]=27359&L=0&cHash=498b8c3824efa2bae4edfca0bb2ef5ab)
31/10/2014
À compter du 3 novembre 2014, Xavier PEUGEOT est nommé directeur du Produit CITROËN. Il est rattaché à Linda JACKSON, directrice générale de la marque CITROËN.


Xavier Peugeot, 50 ans, diplômé d’une maîtrise de Gestion à la Sorbonne et d’un DESS à Dauphine, a rejoint le groupe PSA Peugeot Citroën en 1994.
Il y a occupé différents postes dans les domaines du commerce et du marketing, dont celui de directeur de la filiale Peugeot Pays-Bas entre 2005 et 2007 et celui de directeur Marketing et Communication de la marque Peugeot de 2009 à 2011, dans le cadre duquel il a notamment piloté à partir de début 2010 le lancement du nouveau projet de marque Peugeot.

Depuis 2012, en tant que directeur du Produit Peugeot, il a fortement contribué à la construction d’une gamme produit cohérente et mondiale pour la Marque.
Fort de cette expérience, Xavier PEUGEOT est nommé directeur du Produit CITROËN à compter du 3 novembre 2014. Il succède ainsi à Thomas D’HAUSSY, appelé à exercer d’autres fonctions au sein du Groupe.

Source : CITROEN / DS

soleron
01/11/2014, 18:22
Citroën : Elle arrive dans la soirée

Par Frédéric Euvrard (http://blogautomobile.fr/author/frederic) dans Communication & Publicité (http://blogautomobile.fr/category/communication-publicite-internet-tv-interview) le 1 novembre 2014http://cdn.blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/11/Teaser-Citro%C3%ABn-600x411.jpg (http://cdn.blogautomobile.fr/wp-content/uploads/2014/11/Teaser-Citro%C3%ABn.jpg)

Dynamisme, « modernitude », facilité d’utilisation, plaisir de conduite, équipements et prix contenu pourraient bien être au menu de cette Citroën. Difficile de vous en dire plus au sujet du modèle qui se cache dans un brouillard sombre non pas fait par la fumée d’un diesel mais simplement là pour aiguiser notre curiosité et nos envies souvent mises à mal par une production automobile actuelle triste, standardisée… On se donne donc rendez vous dans la soirée pour en découvrir plus ensemble.



Lire la suite: Citroën : Elle arrive dans la soirée - Blog Automobile (http://blogautomobile.fr/citroen-arrive-soiree-251571#ixzz3Hq1Z6MiS) http://blogautomobile.fr/citroen-arrive-soiree-251571#ixzz3Hq1Z6MiS
Follow us: @blogautomobile on Twitter (http://ec.tynt.com/b/rw?id=aPAgl-temr4kkwadbi-bpO&u=blogautomobile) | blogautomobile on Facebook (http://ec.tynt.com/b/rf?id=aPAgl-temr4kkwadbi-bpO&u=blogautomobile)

Devine
02/11/2014, 09:51
Jante Ds3 blanche en tout cas!

soleron
02/11/2014, 10:10
blanche, c'est vite dit :D

bon pas de news aujourd'hui ...

soleron
02/11/2014, 10:30
non, c'est sur le site du blogautomobile

alors jeepeeone vous avez bien mangé ?

Tom
02/11/2014, 10:38
Bizarre de mettre des jantes "DS" sur un modèle Citroën ...


Envoyé de mon iPad à l'aide de Tapatalk

soleron
02/11/2014, 10:41
non, c'est sur le site du blogautomobile

alors @jeepeeone (http://www.ds3spirit.com/member.php?u=192) vous avez bien mangé ?

Tu penses qu'à ça toi!!!!!!

Bon, je te réponds sérieux:

oui, et c'était belle soirée avec le Toulonnais de Marseille mdr le Christophe, le Eric, le Valentyn, le Romain, et d'autres potes et potesses....

A toi de découvrir les pseudos qui vont bien rires....

Je corrige les copies tout à l'heure... mdr

Pacific, c'est une de restos asiatiques en self service....

On y mange super bien

Je te ferai connaître si tu descends un de ces quatre....:bien:

C'est super bon et pas cher du tout!!

Sorry pour le HS mais c pour la bonne cause...

heu je crois que nous y sommes deja allé, enfin je crois non ?

soleron
17/11/2014, 19:30
https://us-mg42.mail.yahoo.com/ya/download?mid=2%5f0%5f0%5f1%5f1301232%5fADEIDNkAABB EVGoSXwAAAC1Rbms&m=YaDownload&pid=2&fid=Inbox&inline=1&appid=yahoomail (http://presse.citroen.com/)

CITROËN & DS Presse (http://presse.citroen.com/)







NOUVEAU C4 PICASSO : LEADER EUROPÉEN DES MONOSPACES AVEC 160 000 VENTES DEPUIS SON LANCEMENT (http://presse.citroen.com/index.php?id=1176&tx_ttnews[tt_news]=27507&L=0&cHash=08f9158a83ef000c97ac7711ab2f6b12)
17/11/2014
Véritable succès commercial avec déjà 160 000 ventes depuis son lancement l’an dernier, dont plus de 100 000 depuis le début de l’année, le Nouveau CITROËN C4 Picasso s’impose aujourd’hui face à ses concurrents, en prenant le leadership européen sur le segment des monospaces.

Avec un total de 160 000 ventes à ce jour, dont plus de 100 000 depuis le début de l’année, le Nouveau CITROËN C4 Picasso rencontre un véritable succès commercial, lui permettant de se positionner leader sur le segment des monospaces en Europe.
Lancé en juin 2013 dans sa version 5 places, et en septembre 2013 dans sa version 7 places (‘Grand C4 Picasso’),

le Nouveau CITROËN C4 Picasso confirme mois après mois son pouvoir d’attraction auprès des clients, avec :
o un succès sur les 2 silhouettes proposées : plus de 49 % des ventes sont réalisées sur la version 5 places et près de 51 % sur la version 7 places.
o un engouement pour les modèles les plus équipés : près des 2/3 des ventes sont réalisées sur les plus hauts niveaux de finitions.
o une 4ème place des VP les plus prisés au sein des flottes d’entreprises en France (4ème place tous segments confondus, 1er des monospaces) notamment grâce à ses émissions de CO2 ‘best in class’ dans la catégorie (à partir de 96 g/km).

Pour Linda Jackson, Directrice Générale de CITROËN : « Un an après le lancement, l’excellente dynamique commerciale du Nouveau C4 Picasso est à l’image de l’accueil de la presse qui, dès le début, a plébiscité ce modèle, en lui attribuant de nombreux prix, tel que le prestigieux ‘Volant d’Or’ en Allemagne.

Ce Nouveau C4 Picasso, c’est un concentré de ce qui se fait de mieux en matière de monospace, une synthèse du meilleur du savoir-faire de la Marque en matière de design, de confort et de technologie, le tout pour un coût d’usage optimal. En cela, il répond pleinement aux attentes des clients d’aujourd’hui : son leadership européen en est la plus belle illustration ! »

C’est en effet grâce à ses atouts majeurs que le Nouveau C4 Picasso a réussi à s’imposer face à ses concurrents. Marquant un saut de génération dans l’univers des monospaces, il illustre les nouvelles valeurs produit CITROËN avec :
o Plus de design : un style pur et expressif, souligné par une signature lumineuse unique.
o Plus de confort : un intérieur traité dans un esprit loft (planche de bord épurée, larges surfaces vitrées avec pare-brise panoramique, siège passager avant avec repose-mollets, etc.).
o Plus de technologie utile : des technologies au service de la facilité d’usage (tablette tactile regroupant l’ensemble des fonctions du véhicule, Park Assist, Vision 360, etc.).

Le tout, pour des coûts d’utilisation optimisés : en conjuguant gain de masse (-140 kg par rapport à l’ancienne génération) et motorisations efficientes de dernière génération, pour réduire la consommation de carburant et les émissions de CO2 (‘Best in class’ dans la catégorie : à partir de 3,7 l/100 km et 96 g de CO2/km sur la motorisation BlueHDi 120 BVM6 - Euro 6).

En réinterprétant une fois de plus le concept du monospace, le Nouveau CITROËN C4 Picasso perpétue ainsi l’audace de ses devancières et continue d’écrire la success story des monospaces CITROËN signés ‘Picasso’ (Xsara Picasso, C4 Picasso, C3 Picasso) écoulés à plus de 3,3 millions d’exemplaires à ce jour. Un chiffre qui illustre à lui seul le savoir-faire et la légitimité de CITROËN sur ce marché.

soleron
10/12/2014, 20:15
http://i39.servimg.com/u/f39/18/65/41/36/fr_dp_10.jpg
http://i39.servimg.com/u/f39/18/65/41/36/fr_dp_11.jpg
http://i39.servimg.com/u/f39/18/65/41/36/fr_dp_12.jpg
http://i39.servimg.com/u/f39/18/65/41/36/fr_dp_13.jpg
http://i39.servimg.com/u/f39/18/65/41/36/fr_dp_14.jpg
http://i39.servimg.com/u/f39/18/65/41/36/fr_dp_15.jpg
http://i39.servimg.com/u/f39/18/65/41/36/fr_dp_16.jpg
http://i39.servimg.com/u/f39/18/65/41/36/fr_dp_17.jpg
http://i39.servimg.com/u/f39/18/65/41/36/fr_dp_18.jpg

soleron
10/12/2014, 20:16
Citroën C4 2015

https://fbcdn-sphotos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpa1/v/t1.0-9/10857933_10154923488390300_7167789179019375539_n.j pg?oh=ec9b7a5e4e9b7babcdc764963300cceb&oe=5508C91D&__gda__=1426517259_b889e3784242b82392ae5916f2f33bb 3

https://scontent-b-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xap1/v/t1.0-9/10805702_10154923488405300_6278035196822875411_n.j pg?oh=e0d5eb4763795a4842b4773dd04d4867&oe=5512D960

https://fbcdn-sphotos-d-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpf1/v/t1.0-9/10801955_10154923488605300_187906537450807543_n.jp g?oh=4ee35f4a54fa21d2ebe46210396f10ac&oe=550C39F7&__gda__=1426066376_d5e740f45e99547bc9ac03141851fd4 a

https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfp1/v/t1.0-9/10255423_10154923488650300_7764182294325612931_n.j pg?oh=a678015ade7c0d8d832568f67526332d&oe=54FA129A&__gda__=1430584831_9244db61fe2f0f44e3fab91868b6b76 0

https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xpa1/v/t1.0-9/10858434_10154923488785300_1173415940333937807_n.j pg?oh=98eaed2f6a38521b7a600eb0a4454103&oe=55059096

https://fbcdn-sphotos-e-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xpa1/v/t1.0-9/1454700_10154923488930300_7481145538705630656_n.jp g?oh=4438750ac8a18c4b6123646f0534f32a&oe=5543999C&__gda__=1425964534_6296cbec41ec4050b8c34f0c01371b7 a

https://fbcdn-sphotos-c-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfa1/v/t1.0-9/1377288_10154923488970300_1354027662522623729_n.jp g?oh=f144a1b2a70ae1b020b8eee1b87f986a&oe=55188E9F&__gda__=1427076884_98e400ff09e5dd6885ea8c8f7959697 3

https://scontent-b-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xap1/v/t1.0-9/10675647_10154923489015300_3565283444717491772_n.j pg?oh=d4d8e43ac2ccd4b5856736d9c34216b1&oe=550B9A8F

https://scontent-b-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xfp1/v/t1.0-9/10426074_10154923489200300_3074854459059386635_n.j pg?oh=9e5485cdeca44fb9dee760784b8ad308&oe=5542762C

https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xpa1/v/t1.0-9/10628622_10154923489295300_5255452782735088689_n.j pg?oh=bb147412fdb4c8299be9c54c165dd756&oe=55069999

https://fbcdn-sphotos-d-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xap1/v/t1.0-9/10421308_10154923487910300_9171383092682883980_n.j pg?oh=00c91f1489b90758d9df8ed34f3d2167&oe=550E0A46&__gda__=1430645523_4a3e83bdebd1a7f19cb4ba5f90fd187 3

https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xpa1/v/t1.0-9/1551529_10154923487950300_636737350349595851_n.jpg ?oh=b64125bf680220d6af674354cff571ed&oe=5513ECC9

https://fbcdn-sphotos-e-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xaf1/v/t1.0-9/10858375_10154923487955300_1185749459343194956_n.j pg?oh=5f3cd466f038d91c7b6f968ba6e5a407&oe=54FD6514&__gda__=1427577760_15090f5fb19d3d90e2e638b4fc4576a e

soleron
19/12/2014, 08:19
PSA, Peugeot, Citroën et DS vont quitter Paris

http://referentiel.nouvelobs.com/wsfile/1771412688368.jpg (http://www.challenges.fr/journaliste/112146/alain-gabriel-verdevoye.html)Par Alain-Gabriel VerdevoyeVoir tous ses articles
(http://www.challenges.fr/journaliste/112146/alain-gabriel-verdevoye.html)
Publié le 18-12-2014 (http://www.challenges.fr/index/2014/12/18/) à 18h15A+A-

Le groupe PSA et la marque Peugeot vont quitter le siège historique parisien en 2015. Citroën et le label premium DS doivent aussi partir. La grogne monte en interne.

http://referentiel.nouvelobs.com/file/13556223.JPGPSA Peugeot Citroën (c) Google Streetview


Le groupe PSA Peugeot Citroën devrait déménager son siège en 2015. De l’avenue de la Grande-Armée, dans le très chic 16e arrondissement de Paris, vers Poissy, Vélizy ou La Garenne, dans une banlieue bien moins prestigieuse, selon nos informations. La marque Peugeot va également devoir quitter les lieux. Citroën et le label "premium" DS, logés pour leur part porte de Saint-Ouen, devront aussi partir. Une étude doit être remise à la direction sur le sujet en janvier prochain.

PSA Peugeot Citroën (http://www.challenges.fr/tag/psa-peugeot-citroen) avait scellé, le 2 avril 2012, la cession de son siège social historique en signant une promesse de vente, pour l’ensemble immobilier situé du 69 au 81 avenue de la Grande Armée, près de la porte Maillot. Le groupe avait souscrit toutefois à un bail pour le louer. Montant de la transaction: 245,5 millions d’euros.


Un siège remontant à 1964

Le siège de PSA remonte à 1964, année où Peugeot l'inaugure. C'était le temps triomphant de la 404, juste avant le lancement l'année suivante de la première traction avant de la marque, la 204, qui allait fortement accroître les ventes de la vieille firme sochalienne. Une extension de l'immeuble vient du coup s'ajouter en 1970. En 1976, l'immeuble voit Peugeot devenir le groupe PSA avec le rachat de son vieux rival Citroën.

Ce siège aura connu les heures de gloire du constructeur, avec l'annonce en 1978 de la reprise des activités européennes de l'américain Chrysler, qui permettra à PSA d'accéder à une dimension véritablement européenne (avec le français Simca, les marques britanniques Sunbeam et Hillmann, le groupe espagnol Barreiros). PSA héritera des usines de Villaverde (Madrid) en Espagne et de Ryton en Grande-Bretagne, mais aussi et surtout d'un réseau commercial très développé. L'américain deviendra d'ailleurs actionnaire de PSA pendant quelques années. Et la berline compacte Simca Horizon de 1977 sera même fabriquée outre-Atlantique sous les labels Plymouth et Dodge.


Graves pertes en 2012 et 2013

Après la gloire, viendront les difficultés. Au début des années 80, le groupe, qui a du mal à digérer Chrysler Europe après Citroën, se retrouve en grave danger. L'arrivée de la miraculeuse petite Peugeot 205 en 1983 et au même moment d'un banquier à la présidence, en l'occurrence Jacques Calvet, sauvera la mise à la famille actionnaire.

Les graves difficultés reviendront au deuxième semestre 2011. Après une perte nette historique de plus de 5 milliards d'euros en 2012, le déficit net s'est encore monté à 2,31 milliards en 2013. Exsangue, manquant d'argent frais, la firme tricolore a du coup annoncé à la mi-février 2014 un accord stratégique pour que l'Etat français et le groupe public chinois Dongfeng prennent chacun 14% de PSA, à travers une augmentation de capital de 3 milliards d'euros. La famille fondatrice Peugeot est redescendue à parité, à 14% du capital.

Source : challenge

jfż
05/01/2015, 22:24
Voici l'articulation de la nouvelle gamme C4. ;)


http://i38.servimg.com/u/f38/11/24/57/44/c410.png (http://i38.servimg.com/u/f38/11/24/57/44/c410.png)


http://i38.servimg.com/u/f38/11/24/57/44/c4b10.png (http://i38.servimg.com/u/f38/11/24/57/44/c4b10.png)

soleron
06/01/2015, 07:11
Citroën : le sport, enfin ?




http://images.caradisiac.com/logos/3/7/8/6/183786/S5-Citroen-le-sport-enfin-99854.jpg (http://images.caradisiac.com/logos/3/7/8/6/183786/S7-Citroen-le-sport-enfin-99854.jpg)

Des trois grands constructeurs français, Citroën (http://www.caradisiac.com/auto--citroen/) est peut-être celui qui est le moins associé aux autos sportives de série. Avec la seule DS3 (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-ds3/) Racing au catalogue, les chevrons sont plutôt timides question sport, mais les choses pourraient, pourquoi pas, évoluer, comme nous l'apprend le patron du marketing et du sport chez Citroën, Julien Montarnal.

Si l'on se penche sur le profil de nos trois constructeurs nationaux, on se rend vite compte que chacune des marques a ses caractéristiques propres. S'il y en a une qui a longtemps collé à la peau de Citroën, c'est d'avoir affaire à une marque vendant des produits qui n'ont que très rarement été destinés aux jeunes et aux amateurs de sport. Il faut dire que Citroën a longtemps produit des autos à caractère tranquille, et si l'on met de côte quelques tentatives comme la Saxo VTS, la BX GTI 16S ou encore une ZX (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-zx/) 16v au demeurant turbulente malgré ses airs de sage compacte, les chevrons ne sont que très rarement synonymes de sport en série.

Cela est toujours vrai aujourd'hui avec la seule DS3 Racing au catalogue, une offre bien maigre face à ce que peut faire Renault Sport ou Peugeot Sport. Devons-nous espérer du changement à l'avenir ? Julien Montarnal, responsable marketing et sport de Citroën, a annoncé à Autocar que la marque « était en train de penser à plus de dérivés sportifs » en parlant du WTCC (ou Citroën rencontre le succès). Julien Montarnal nous affirme d'ailleurs que le WTCC « montre ce que -Citroën- est capable de faire ».

La recette est là et Citroën est très certainement capable de faire de très bonnes autos de sport. Alors, à quand ?

Source : caradisiac

soleron
06/01/2015, 07:13
Renault, Peugeot, Citroën : l'avis des directeurs pour 2015

http://www.largus.fr/images/images/Montage_DCF_7.jpgDe gauche à droite, Philippe Buros, directeur du commerce France de Renault, Xavier Duchemin, directeur du commerce France de Peugeot et Philippe Narbeburu, directeur du commerce France de Citroën.

(http://www.largus.fr/actualite-automobile/renault-peugeot-citroen-lavis-des-directeurs-pour-2015-5678391-6967931-photos.html)L'argus a interrogé Philippe Buros, Xavier Duchemin et Philippe Narbeburu, les patrons des trois marques françaises sur leur performance en 2014 et leur vision pour 2015.


Philippe Buros, directeur du commerce France de Renault
« Nous avons gagné 1,5 point de parts de marché »


http://www.largus.fr/images/images/txt_Buros_Philippe.jpg (http://www.largus.fr/images/images/txt_Buros_Philippe.jpg)

Philippe Buros, DCF de RenaultLe bilan 2014 est largement positif pour le groupe Renault, en incluant Dacia : 456 425 véhicules particuliers distribués en France, soit 6,8% de plus qu’en 2013 et surtout une part de marché de 25,4 %, contre 23,9 % sur l’année 2013. Et une fois n’est pas coutume, l’essentiel de la croissance n’est pas venu uniquement de Dacia.
La part de marché de la marque Renault a crû de 0,85 point l’an dernier, et les immatriculations de 4,8%. Merci aux « Clio, Captur et en partie à la Twingo » selon Philippe Buros, le directeur du commerce France. «L’intérêt du Captur, c’est qu’il n’a rien remplacé, ce n’est que du plus, avec un taux de conquête de l’ordre de 70 à 80. Si les résultats du marché ne sont pas satisfaits, nous sommes en revanche très contents de ceux du groupe. Renault et Dacia sont des marques qui auront bien profité de l’année et des ventes aux particuliers. Renault est la première marque vendue aux particuliers et Dacia est la 5e, juste derrière une marque allemande !"
Un bon niveau de vente qui devrait se solder pour le réseau par une rentabilité en hausse : « Je pense que le taux de rentabilité devrait osciller entre 0,4 et 0,5 % du chiffre d'affaires. Les deux premiers tiers des distributeurs seront même au-dessus de 1 %. Ce qui pour une marque généraliste, et surtout au regard du marché, n'est pas mal. »

Renault en 2015

Pour 2015, le nouveau patron de la direction du commerce France de Renault n’est pas très optimiste sur le niveau de marché : « le marché des commandes est à la baisse depuis plus de 6 mois et logiquement les immatriculations devraient encore s’afficher à la baisse. Le malaise est profond en France. Je ne vois pas le marché s'envoler cette année encore. » C'est d’ailleurs pour cette raison le financement et les prestations associées vont soutenir la stratégie commerciale du groupe en France. Des mensualités, bien sûr, mais aussi et surtout des contrats d’entretien inclus dans le financement. Les agents ne sont pas oubliés avec une rémunération transparente et claire pour le réseau secondaire dans le cas de vente de véhicules neufs.

« On a repris un point de part de marché »
Xavier Duchemin, directeur du commerce France de Peugeot

http://www.largus.fr/images/images/txt_Duchemin_Xavier.jpg (http://www.largus.fr/images/images/txt_Duchemin_Xavier.jpg)

Xavier Duchemin, DCF de PeugeotUne nouvelle année de croissance vient de s’achever pour Peugeot qui repasse la barre symbolique des 305 015 unités écoulées (+5,3%). Le Lion gagne précisément un point de part de marché sur le plan des ventes aux particuliers, atteignant 17 %. La marque a bénéficié du succès de la nouvelle 308 qui est dans le top 3 des voitures les plus vendues avec plus de 60 000 unités écoulées. Avec 20 000 ventes, la 508 démarre bien, la 208 se positionne en seconde position des modèles les plus plébiscités en 2014, la 2008 signe environ 55 000 unités et la 3008 plus de 90 000 ventes. « La croissance est due aux immatriculations opérées à destination des clients particuliers et entreprises, soit des canaux sains », explique Xavier Duchemin, directeur du commerce France de Peugeot qui limite, en effet, depuis deux ans les ventes aux loueurs de courte durée. Celles-ci ne représentent que 20 000 VN environ par an sur un volant de 360 000 immatriculations (VU inclus). Résultat : la rentabilité du réseau avoisine les 1 % contre 0,6 % l’année précédente. « C’est l’effet de la montée en gamme », poursuit Xavier Duchemin. De fait, le prix unitaire moyen des voitures vendues a progressé de 600 euros.

Des stocks Peugeot historiquement bas

Le réseau est d’ailleurs intégralement passé à la nouvelle image de marque l’an dernier après 2,5 ans de transformation progressive. « Nous avons fait rentrer le digital et repensé l’expérience des clients avec des aires ‘laboratoires’ où ils peuvent toucher les tissus, visualiser les différentes peintures, configurer le véhicule… », détaille Xavier Duchemin. Cerise sur le gâteau commercial : le business des VO « s’est très bien comporté » avec près de 165 000 ventes réalisées sous la licence Occasions Du Lion. « Nous avons des stocks historiquement bas ! », ajoute Olivier Veyrier, directeur véhicules d’occasion à la direction Europe de PSA. En revanche, l’année a été nettement plus compliqué du côté des pièces et de l’après-vente avec un recul de 3 % des entrées à l’atelier. « Le parc Peugeot a réduit et les gens roulent moins », exprime le directeur qui mise beaucoup sur le dernier concept Peugeot Rapid Duo (50 points de vente le déploient à ce jour). Le patron table également sur le CRM et les fruits qu’apportera la signature récente d’une charte avec le réseau mi-décembre dernier : « nous avons clairement rédigé ce que devait faire le réseau et ce que devait faire le constructeur. C’est parfait pour avancer. Chaque concession se dotera également d’un call-center pour amplifier ce virage ». Objectif : re-fidéliser les clients à l’atelier. Baisse également pour le VU, Peugeot abandonnant aux concurrents 1,05 % de part de marché à près actuellement de 16,6 %. « Nous avons l’ambition de nous doter de 100 centres Peugeot professionnels de haut niveau cette année », précise le manager.
2015. Peugeot veut encore gagner quelques dixièmes de points de part de marché. « Chaque dixième est chère sur le marché ! », décrète Xavier Duchemin, confiant de par la dynamique de la marque.

Philippe Narbeburu, directeur du commerce France de Citroën
« Nous avons suivi le marché sans être les plus agressifs »

http://www.largus.fr/images/images/txt_Narbeburu_Philippe.jpg (http://www.largus.fr/images/images/txt_Narbeburu_Philippe.jpg)

Philippe Narbeburu, DCF de CitroënChez Citroën, le lancement de C4 Cactus a été l’événement de 2014. «Nous avons déjà engrangé 13 000 commandes, se félicite Philippe Narbeburu, directeur commercial pour la France. Le modèle va monter en puissance en B to C mais également en B to B suite à la Car Policy que nous mettons en place en 2015. Le modèle qui représente 1,57% en décembre doit valoir un peu plus, avec en moyenne 2000 ventes par mois (ndlr : 1811 unités en septembre, 1975 en octobre et 1508 en novembre) ».

Passage à vide de DS

Faute de nouveaux produits, DS a connu un passage à vide en 2014 (ses ventes ont dégringolé de 27% à 32 371 unités). Le directeur commercial ne cache pas les difficultés ponctuelles de la marque premium. « Il faut travailler sur le pouvoir de séduction de ces voitures, reconnaît-il. Les nouvelles motorisations correspondent aux attentes. Certes, nous avions été un peu déconnectés avec DS4 mais nous allons revenir dans le match. Je suis confiant. »
Malgré le lancement de C4 Cactus (bien positionné en prix) et des moindres performances de DS, le prix de vente moyen d’une Citroën n’a pas fléchi en 2014. « Il a même progressé de 160 euros à 26 000 euros,précise Philippe Narbeburu. Nous avons continué d’améliorer notre « pricing power » en défendant la valeur de nos marques. Nous avons suivi le marché, sans être les plus agressifs, nos motorisations constituent un élément favorable qui nous a aidé ».
Sur un marché VP + VU en hausse de 0,5% en 2014, Citroën (hors DS) a augmenté ses ventes de 2,5%, soit un peu moins que ses rivaux nationaux (Renault +3,9% et Peugeot + 4%). Comment s’explique cette moindre performance ? « C’est d’abord dû l’arrivée de nouveaux produits et de nouvelles silhouettes de la concurrence, analyse le directeur commercial de Citroën. C’est aussi la conséquence de notre politique vis-à-vis des loueurs de courte durée, dont nous avons baissé le volume de 40%, soit 17 000 unités sur l’année ».


Citroën en 2015

En VP, Citroën (y compris DS) a terminé 2014 en dessous des 13% de pénétration. Or, entre 2008 et 2012, la marque dépassait les 14% de part de marché en France. Quand l’ensemble Citroën et DS compte-il retrouver ce niveau? « Il faut relativiser, commente Philippe Narbeburu.Ce niveau avait été atteint au moment où Citroën profitait, comme les autres marques françaises, pleinement de la prime à la casse. Ces conditions n’existent plus. D’autre part, l’évolution moins favorable de notre cycle produit face à une concurrence renouvelée explique aussi que nous restions en dessous de cette barre. Cela dit, les 14% restent dans le viseur… mais après 2015. Mais, si l’on additionne VP et VU, c’est ce que nous valons actuellement (ndlr : 13,6% en 2014) ».
Pour 2015, Philippe Narbeburu prévoit un marché à peu près au niveau de celui de 2014 et sur lequel Citroën compte au moins rééditer sa performance de 2014 en profitant notamment du C4 Picasso et de l’année pleine de Cactus. Au cours de cette nouvelle année, la marque DS prendra son envol, avec des véhicules ne portant que le logo DS. Ce lancement sera accompagné d’ « une prise de parole » (de communication). Ce n’est qu’après 2015, que la rationalisation des gammes lancée par Carlos Tavares, pour l’ensemble du groupe, apparaîtra dans l’offre. Il s’agira alors de réaliser autant de volume (sinon plus) avec moins de silhouettes.
Quant au réseau, il a retrouvé la rentabilité (en moyenne) fin novembre. Il devrait finir à fin décembre vers 0,2%, 0,3%.

Source : largus

dberniebis
06/01/2015, 09:12
Plus de sport chez Citroën! Une DS3-R avec le moteur de la RCZ-R ca serait un bon signal...

Pierre.13
06/01/2015, 10:33
Plus de sport chez Citroën! Une DS3-R avec le moteur de la RCZ-R ca serait un bon signal...

pas la place sous le capo... c'est pas faute de l'avoir déjà dit :D

nemo21
06/01/2015, 10:40
et dans une ds4 ?

Nabaroch
06/01/2015, 10:40
Plus de sport chez Citroën! Une DS3-R avec le moteur de la RCZ-R ca serait un bon signal...

pas la place sous le capo... c'est pas faute de l'avoir déjà dit :D

Au pire on laisse dépasser le moteur un peu, c'est pas trop grave...

http://autopixx.de/bilder/9438/american-dream-car.jpg

Pierre.13
06/01/2015, 10:43
et dans une ds4 ?

si le 200 ch valvetronic rentre, le 270 de la rcz R rentre aussi :)

dberniebis
06/01/2015, 11:24
Un peu moqueur les copains...

nemo21
06/01/2015, 11:36
et dans une ds4 ?

si le 200 ch valvetronic rentre, le 270 de la rcz R rentre aussi :)

ben, y a qu'a parce que bon nombre file chez merco avec la class A

Pierre.13
06/01/2015, 15:36
et dans une ds4 ?

si le 200 ch valvetronic rentre, le 270 de la rcz R rentre aussi :)

ben, y a qu'a parce que bon nombre file chez merco avec la class A

C'est pas à moi qu'il faut le dire :D

will88
08/01/2015, 22:26
Citroën : le sport, enfin ?

Si l'on se penche sur le profil de nos trois constructeurs nationaux, on se rend vite compte que chacune des marques a ses caractéristiques propres.
S'il y en a une qui a longtemps collé à la peau de Citroën, c'est d'avoir affaire à une marque vendant des produits qui n'ont que très rarement été destinés aux jeunes et aux amateurs de sport.
Il faut dire que Citroën a longtemps produit des autos à caractère tranquille, et si l'on met de côte quelques tentatives comme la Saxo VTS, la BX GTI 16S ou encore une ZX (http://www.caradisiac.com/gamme--citroen-zx/) 16v au demeurant turbulente malgré ses airs de sage compacte, les chevrons ne sont que très rarement synonymes de sport en série.
(...)
La recette est là et Citroën est très certainement capable de faire de très bonnes autos de sport. Alors, à quand ?

Source : caradisiac



je plussoie : la saxo VTS est une vraie Citroën sportive et n'a toujours pas eu de remplaçante. Le premier qui me dit que c'est la DS3 Racing j'lui lave la bouche avec du savon et j'lui rince avec du SP95-E10 :D

dberniebis
09/01/2015, 06:25
L'appellation "Racing" fait beaucoup dans l'imagination des gens...

soleron
16/01/2015, 19:03
PSA Peugeot-Citroën : le magistral virage chinois

Le Point - Publié le 16/01/2015 à 09:37
Avec Dongfeng en actionnaire et des ventes mondiales tirées par la Chine en 2014, le constructeur français s'installe, avec brio, sous dépendance asiatique.


http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/peugeot-gamme-chine-3054803-jpg_2668934_652x284.JPG (http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/peugeot-gamme-chine-3054803-jpg_2668934_652x284.JPG)Les Peugeot chinoises n'ont rien à envier aux versions françaises et cela a fait en partie la relance des ventes. © Tibo / Peugeot
C'est un fait, le coeur de PSA Peugeot-Citroën (http://www.lepoint.fr/tags/psa-peugeot-citroen) balance du côté de Wuhan et de Shenzen. Ces deux villes chinoises accueillent les activités industrielles du constructeur français qui fut précurseur avecCitroën (http://www.lepoint.fr/tags/citroen) dans les années 1980 (importation de 2 500 CX en 1984) mais peina à se développer réellement avant le lancement de la Fukang, une ZX produite localement à partir de 1996. Alors queVolkswagen (http://www.lepoint.fr/tags/volkswagen) avançait sans faillir, il aura fallu beaucoup de temps, trop de temps à PSA pour se lancer, à Peugeot pour s'installer à son tour avec la bonne coopération.
http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/3055004-chevron1-copie-jpg_2668941.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/3055004-chevron1-copie-jpg_2668941.jpg)

Égaré avec le mauvais et pourtant indispensable partenaire local, Peugeot Dongfeng allait de problème en désillusion jusqu'à cesser ses activités. Il ne reviendra, après une longue éclipse, qu'en 2004 en utilisant la même coentreprise que Citroën. Dongfeng allait être dès lors le bon partenaire. Pour PSA cette fois, tout semble aller mieux depuis que, ayant construit deux usines supplémentaires, il a vu ses ventes bondir à 734 000 véhicules en Chine, une progression de rêve de 31,9 % par rapport à 2013. La part de marché du groupe y est désormais de 4,4 % contre 3,6% l'an passé.

http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/3054809-hj9a9093-copie-jpg_2668939.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/3054809-hj9a9093-copie-jpg_2668939.jpg)


Du coup, et malgré le sur-place du marché français, PSA peut avancer une progression de ses ventes mondiales de 4,3 % en 2014, avec 2,9 millions de véhicules vendus et européenne de 8,1 % avec 1,8 million de véhicules vendus. Après trois années consécutives de baisse, c'est une bouffée d'oxygène frais, salutaire pour un constructeur qui a singulièrement manqué de souffle commercial. La politique de nouveaux modèles, le sacre de la 308 au titre de "voiture de l'année", la montée en gamme des fabrications plus soignées ont joué leur rôle, mais c'est surtout la croissance mécanique des ventes de PSA qui, en Chine notamment, a changé la donne (lire notre enquête (http://www.lepoint.fr/automobile/salons/salon-de-pekin-le-mega-marche-qui-va-dicter-ses-gouts-a-la-planete-21-04-2014-1814911_656.php)).
http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/3054801-auto-psa-en-2014-37232-hd-jpg_2668937.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/3054801-auto-psa-en-2014-37232-hd-jpg_2668937.jpg)
Chinoiseries et SUV

http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/3054810-peugeot-408-sedan-china-11-jpg_2668940.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/3054810-peugeot-408-sedan-china-11-jpg_2668940.jpg)


Ainsi, 2014 est une date historique puisque la Chine coiffe la France (637 682 voitures vendues) sur le podium des marchés les plus importants pour le groupe. Une chinoiserie qui doit aussi à la faiblesse du marché national cet effet de vases communicants. À lui seul, Peugeot y réalise la plus forte progression du marché, avec un bond de 43,1% et 386 565 voitures vendues. Au palmarès des modèles les plus prisés des Chinois, il y a la 408 spécialement développée pour eux mais surtout le SUV, une intuition de Peugeot amorcée avec le 3008, prolongée avec le 2008.Un véhicule miracle, qui marche partout et qui, en Chine, a convaincu les générations montantes de délaisser les voitures à coffre qui avaient jusque-là les faveurs des acheteurs, leurs parents ou grands-parents. Accédant à leur tour à la consommation automobile, les jeunes Chinois veulent se distinguer en imitant les Occidentaux, spécialement les Américains, et en adoptant, comme nous, ces fameux SUV et crossover (http://www.lepoint.fr/automobile/actualites/le-succes-des-suv-ne-connait-pas-de-limites-21-11-2014-1883308_683.php)qui représentent là-bas déjà un tiers des immatriculations. De plus, la marque tisse sa toile pour irriguer cet immense marché et y a ouvert 100 concessions supplémentaires en 2014.


http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/3054808-cxr-175-jpg_2668938.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/3054808-cxr-175-jpg_2668938.jpg)


Ce standing des voitures françaises plait, même si rattraper les allemands sera probablement impossible. Mais au moins PSA peut-il limiter les dégâts et il le fait en relançant Citroën à l'image meurtrie par des modèles populaires de mauvaise qualité. Plus question de telles négligences et Citroën a fait bondir la qualité et va introduire son propre SUV, le C-XR, une sorte de 2008 très agrandi (http://www.lepoint.fr/automobile/salons/citroen-c-xr-grand-frere-du-peugeot-2008-21-04-2014-1814915_656.php), tout en poursuivant le déploiement de sa marque premium, DS, tout particulièrement formatée pour la Chine.Discours de la méthode

Mais rien n'est jamais parfait en même temps autour de la planète et les marchés russe, argentin ou brésilien ont causé bien des soucis à PSA avec la conjonction d'une récession et de taux de change fantasques. Le groupe a réduit aussi la politique des prix bradés auprès des loueurs et des flottes. Avec un discours de la méthode radicalement différent du nouveau n° 1, Carlos Tavares venu de chez Renault, la gestion est devenue beaucoup plus rigoureuse et les niveaux de stocks, très lourds à financer, ont été réduits.

http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/3055012-arton4335-jpg_2668943.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/3055012-arton4335-jpg_2668943.jpg)
http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/3055005-1356396-29121823-1600-900-jpg_2668942.jpg (http://www.lepoint.fr/images/2015/01/16/3055005-1356396-29121823-1600-900-jpg_2668942.jpg)


PSA semble bien entamer, sous sa direction, une convalescence attendue et inverser la tendance qui avait fait enregistrer une chute des ventes de 4,9 % en 2013 par rapport à 2012. Côté résultats financiers, au troisième trimestre, son chiffre d'affaires a augmenté de 1,6 %, à 12,29 milliards d'euros, grâce notamment à sa filiale d'équipement Faurecia. Mais Carlos Tavares avait prévenu que la route du redressement serait "encore longue". Exact car la prometteuse technologie de l'hybrid'air" pourrait être abandonnée, faute du partenaire nécessaire pour permettre d'industrialiser une solution totalement développée que nous avions même essayée (lire notre article). Une nouvelle désolante si elle se confirmait et qui situe la faiblesse de PSA par rapport à un Volkswagen par exemple, lequel serait capable de la développer seul. PSA a en effet encore beaucoup de chemin à faire mais la voie choisie porte ses fruits.

Source : lepoint

soleron
16/01/2015, 19:06
Repositionnement PSA : les inquiétudes des agents Citroën (http://apres-vente-auto.com/actualite/29926-repositionnement-psa-les-inquietudes-agents-citroen)



PSA passe de deux marques historiquement concurrentes à trois marques voulues complémentaires. Le challenge est ambitieux mais stressant pour le réseau Citroën, à commencer pour ses agents qui se “bimarquisent” avec Peugeot quand c’est possible et s’inquiètent d’avoir à défricher le marché moins vaste et encore imprécis des voitures dites «essentielles»…


http://apres-vente-auto.com/wp-content/uploads/2015/01/positionnement_citroen_peugeot_ds_620.jpg (http://apres-vente-auto.com/wp-content/uploads/2015/01/positionnement_citroen_peugeot_ds_620.jpg)PSA se ré-invente des marques aux gammes positionnées comme complémentaires et non plus concurrentes. Les réseaux doivent suivre et se repenser en conséquence…

Inévitablement, la stratégie de repositionnement des deux marques Citroën et Peugeot, voire de la troisième qu’est DS, aura à terme un impact sur les réseaux. Mais peut-être pas celui, comme le craignent d’abord les agents Citroën, d’une généralisation du bimarquisme Peugeot-Citroën, voire d’un trimarquisme encore plus déstabilisant sur fond d’identité diluée. Car on n’en est pas là.
Identités complémentaires

Et ce n’est sûrement pas l’objectif. Le repositionnement des marques de PSA, on le connaît déjà dans les grandes lignes. Longtemps strictement concurrentes, les gammes Peugeot et Citroën s’inventent un avenir plus subtilement complémentaire. PSA a déjà nommé un patron par marque pour synchroniser au mieux les nouvelles identités. Peugeot reste la marque des gammes “généralistes” à volumes. Le couple Citroën-DS prend d’un côté en charge les voitures dites «essentielles» (au sens de spécifiques, à l’essence particulière) via Citroën tandis que le «haut de gamme à la française» est confié à DS.
La première de ces voitures essentielles, c’est la Citroën Cactus, pendant que les DS3, DS4 et DS5 ont déjà gravi les trois premières marches de la montée en gamme. Du coup, seule la C5 aura une remplaçante du même nom. Ce sera la seule concession à “Citroën – Canal Historique” : le reste de la gamme aux chevrons, lui, sera “essentiellement” nouveau.
Facile ailleurs…

Sur le papier, c’est certes là une sorte de réconciliation avec le grand passé innovateur et défricheur de la marque Citroën s’exprimant dans le cadre d’une stratégie de groupe plus cohérente façon VW. DS, c’est Audi ; Peugeot devient le vaisseau amiral façon Volkwagen ; et Citroën se charge d’ouvrir une nouvelle voie qui ne soit pas celle du low-cost façon Seat/Skoda mais celle, inédite, des “niches émergentes” populaires pour les uns, “bobos” pour les autres.
Sur les marchés de conquête à l’international et tout particulièrement dans les pays émergents, pas de souci : le développement ou la réorientation des réseaux s’y fera facilement en fonction de ce repositionnement. Témoin, cet exemple le plus abouti : la Chine, où DS s’impose dès sa naissance comme une marque Premium à part entière, sans filiation affichée avec sa “vieille mère” Citroën.
…mais plus stressant en France

Dans nos contrées en revanche, cela suppose une logique concomitante en bien des points stressante pour les distributeurs RA1 (il n’y a pas de RA2 chez les agents Citroën) et pour leurs ateliers : plus de spécificité, mais moins de volumes ou du moins, pas ceux d’une marque résolument généraliste.
Car dans les pays dits matures, à commencer bien sûr par le berceau français des marques, l’évolution fait logiquement craindre de douloureuses mutations bousculant des positions et des habitudes quasi-séculaires. Cette révolution culturelle –cultuelle, même– semble effectivement peser prioritairement sur les épaules du réseau Citroën qui craint que cette complémentarité ne vienne rimer pour lui avec superposition. Voire même avec dilution.
C’est un peu ce que disait Denis Baeza, le président des agents Citroën, en constatant récemment chez notre confrère 7pmTV l’émergence presque hérétique d’agents bimarque Peugeot/Citroën et en craignant que cela ne favorise des contrats de plus en plus similaires entre les sœurs longtemps ennemies du groupe PSA. Il est vrai aussi qu’il y a quelques “+” dans leur contrat Citroën que les agents ne céderaient guère volontiers…
Pas de panique…

Enquête faite, ces agents bimarque sont encore peu nombreux. Et au vu du nombre de points ouverts potentiellement bicéphales chez l’un ou l’autre des deux réseaux d’agents, 100 à 200 “hybrides” seraient à terme un grand maximum. Ce ne serait en fait que le symptôme marginal d’un pragmatisme opportuniste : tant qu’à devoir recruter, autant densifier le réseau en famille.
Car il est certain que PSA n’encourage pas de tels rapprochements. Il y en a sûrement encore, chez le constructeur, qui se souviennent du douloureux gâchis, à l’orée des années 80, de l’absorption/disparition du réseau Chrysler-Talbot : 1+1 n’avait pas fait 2, loin s’en faut… Mais la réglementation européenne étant aujourd’hui ce qu’elle est, le constructeur ne peut pas non plus interdire ce bimarquisme Peugeot-Citroën qui s’est accéléré aussi récemment que spontanément. Il y a même des concessionnaires qui découvrent que leurs agents sont devenus bimarque sans même les en avoir prévenus !
Rien pourtant de bien surprenant. Il peut paraître logique que des agents Citroën, conscients d’un avenir à s’inventer sans les mêmes volumes “chevronnés”, soient logiquement les premiers à saisir des opportunités locales de représentation Peugeot pour sécuriser leurs entreprises. Et que d’autres agents de la marque aux Chevrons s’interrogent sur la façon de tirer leur épingle d’un jeu qui doit les rendre plus “essentiels” donc, mais sans encore bien en connaître les règles ou/et les potentialités. Et comme le confirmera n’importe quel psychologue, le changement, c’est rarement sérénisant, a fortiori pour des chefs d’entreprises déjà malmenés par le triste marché général automobile, VN, VO comme après-vente…
Le temps au temps

Reste que le réseau Citroën ne porte pas seul l’impliquant privilège d’avoir à muter. La feuille de route du réseau Peugeot, si elle ne bifurque pas autant que celle des Chevrons, n’en demeure pas moins exigeante. Les standards de qualité croissante s’imposent et s’imposeront plus encore, même pour des raisons différentes, aux trois réseaux de PSA. Citroën doit certes “s’essentialiser” en défrichant un avenir inédit. Mais Peugeot doit aussi se hisser au niveau international d’un dominateur VW pendant que DS a pour mission, elle, de s’imaginer déjà poussant Audi du coude sur le podium des marques Premium.
Des challenges ambitieux, des vraies voies d’avenir, mais qui demanderont du temps. Et le temps, c’est souvent aussi l’allié des réseaux qui subissent les grands changements. Le “temps au temps” finit toujours par s’imposer aux stratégies des États-majors constructeurs. Aussi pressées et stratosphériques soient-elles nées, elle finissent par revenir aux réalités du terrain dans lequel sont enfichés les distributeurs et réparateurs des marques concernées.
Dans le passé c’est vrai, beaucoup de grandes décisions ont attendu d’avoir dévasté bien des réseaux avant de devoir s’amender, contraintes et forcées et parfois, trop tard. Mais aujourd’hui, tout va plus vite ; il y a beaucoup moins de distance, donc plus de visibilité, entre une décision et ses premiers effets. Et rien n’indique en outre que cette nouvelle complémentarité entre marques, après des décennies de concurrence anthropophage, chronophage et budgétivore au sein de PSA, ne se révèle pas une sage et visionnaire décision dont les réseaux, une fois mis en mouvement, ne seront pas les derniers à profiter…

Source : http://apres-vente-auto.com/

soleron
16/01/2015, 19:29
La Chine propulse les ventes de PSA


http://s2.lemde.fr/image/2015/01/14/534x0/4555882_6_9217_l-usine-dongfeng-peugeot-citroen-automobile_0392bf98e6f933293002f99d8de23308.jpg

Le rebond était attendu mais pas d’une telle ampleur. En 2014, PSA Peugeot-Citroën (http://www.lemonde.fr/psa-peugeot-citroen/) a écoulé 2,939 millions de véhicules à travers le monde (http://www.lemonde.fr/afrique-monde/), soit une hausse de 4,3 % par rapport à 2013 où ses (http://www.lemonde.fr/bourse/nyse-euronext-paris-equities/ses/) ventes avaient au contraire reculé de 4,9 %, selon un communiqué du groupe diffusé mercredi 14 janvier. Un chiffre encore loin du record de 2010, lorsque l’industriel avait produit plus de 3,6 millions de véhicules, mais qui augure une embellie durable pour le deuxième constructeur européen, après trois années de recul.

Cette performance, PSA Peugeot (http://www.lemonde.fr/bourse/nyse-euronext-paris-equities/peugeot/)-Citroën la doit d’abord à la Chine (http://www.lemonde.fr/chine/), devenue son premier marché en 2014 : le groupe y a vendu 734 000 voitures (http://www.lemonde.fr/voitures/) et véhicules légers, soit une hausse de 31,9 % ! A elle seule, la marque Peugeot (http://www.lemonde.fr/bourse/nyse-euronext-paris-equities/peugeot/) a vu ses ventes bondir (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/deuxieme-groupe/bondir/) de 43,1 %, « soit la plus forte progression du top 20 du marché », s’enthousiasme le constructeur. Les modèles 3008 et 2008 profitent notamment de l’engouement des Chinois pour la catégorie des SUV (sport utility vehicles) et représentent à eux seuls un tiers de ventes de Dongfeng Peugeot, la co-entreprise réunissant les deux constructeurs (http://www.lemonde.fr/constructeurs/).


La marque Citroën n’est pas en reste. En 2014, la marque aux chevrons a écoulé 320 000 véhicules en Chine, soit une progression de 14,3 % par rapport à 2013, supérieure à celle du marché (+11,5 %). « Ce pays représente plus d’une vente de Citroën sur quatre dans le monde », relève le constructeur. A elle seule, la C-Elysée s’est écoulée à plus de 100 000 exemplaires.

Toujours à la peine en France

De même, la marque DS semble enfin séduire (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/troisieme-groupe/s%C3%A9duire/) les jeunes cadres chinois, avec 26 000 voitures vendues en 2014, ce qui représente 22 % des immatriculations de la marque contre seulement 2 % en 2013. « L’année 2014 a été celle du décollage rapide de DS en Chine avec le lancement réussi de deux nouveaux modèles », se félicite Yves Bonnefont, directeur général de la marque premium du groupe.
Preuve de sa vitalité, le groupe a également réussi à augmenter (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/augmenter/) ses ventes en Amérique du Sud, malgré un contexte (http://www.lemonde.fr/contexte/) économique difficile : 200 000 Peugeot et Citroën y ont été écoulées en 2014, avec notamment une belle part de marché de 15,1 % en Argentine (http://www.lemonde.fr/argentine/). En Afrique (http://www.lemonde.fr/afrique/), PSA conserve sa place de leader en Tunisie (http://www.lemonde.fr/tunisie/) et a vu les ventes de Peugeot bondir de 77 % en Egypte (http://www.lemonde.fr/egypte/) après leur effondrement à la suite du printemps arabe.

Même si la situation reste fragile, les ventes de PSA Peugeot-Citroën se sont aussi redressées en Europe (http://www.lemonde.fr/europe/). En 2014, le constructeur dirigé par Carlos Tavares y a écoulé près de 1,8 million de voitures, soit une hausse de 8,1 % par rapport à 2013. « La croissance du groupe sur le Vieux Continent traduit l’accueil favorable de la Peugeot 308, élue voiture (http://www.lemonde.fr/m-voiture/) de l’année 2013, qui s’est écoulée à 56 900 unités », relève le constructeur. Dans le détail, les ventes de la marque Peugeot ont progressé de 6,2 % en Europe en 2014 (952 000 unités) tandis que celles de Citroën ont augmenté de 7,2 % (689 000 unités). Quelque 85 900 DS ont été écoulées.

Des chiffres qui contrastent avec l’atonie du marché français, où PSA Peugeot-Citroën est toujours à la peine. Début janvier, le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) avait indiqué que les ventes du groupe de Sochaux n’avaient progressé que de 1,6 % en 2014 en France, Peugeot et Citroën affichant des hausses de respectivement 5,3 % et 2,4 % tandis que DS voyait ses ventes chuter (http://conjugaison.lemonde.fr/conjugaison/premier-groupe/chuter/) de 27,2 % ! Et l’année 2015 s’annonce tout aussi difficile : rien qu’en décembre 2014, les ventes de PSA en France (http://www.lemonde.fr/europeennes-france/) se sont effondrées de 9,6 %.


Source : lemonde

soleron
16/01/2015, 19:32
La Chine, eldorado de PSA Peugeot Citroën après bien des avanies

Le groupe tricolore a écoulé 734.119 véhicules l’an passé en Chine, en hausse de 32%, contre 637.682 en France. PSA Peugeot Citroën a vendu au total 2,94 millions de véhicules dans le monde en 2014 (+4,3%).

http://referentiel.nouvelobs.com/file/12388059-la-chine-eldorado-de-psa-peugeot-citroen-apres-bien-des-avanies.jpgL'usine PSA de Mulhouse MICHELE TANTUSSI/GETTY IMAGES/AFP






La Chine devient le premier marché de PSA Peugeot Citroën (http://www.challenges.fr/entreprise/20150114.CHA2202/la-chine-devient-le-premier-marche-de-psa-peugeot-citroen.html)
Le marché auto français a arrêté de plonger en 2014 (http://www.challenges.fr/automobile/20150102.CHA1937/le-marche-automobile-francais-renoue-avec-une-faible-croissance.html)
L'automobile française, bientôt de retour aux Etats-Unis ? (http://www.challenges.fr/automobile/20150113.CHA2193/l-auto-francaise-bientot-de-retour-aux-etats-unis.html)


La route était longue. Mais, la Chine est devenue le premier débouché de PSA Peugeot Citroën en 2014. PSA rejoint donc le club de plus en plus large des constructeurs dont l’ex-Empire du milieu est le premier marché, tels General Motors ou Volkswagen. Le groupe tricolore y a écoulé 734.119 véhicules l’an passé, en hausse de 32%, contre 637.682 en France. Les volumes de PSA ont donc progressé trois fois plus vite que le marché chinois total (+11,5%). La marque Peugeot y a réalisé 386.565 ventes (+43%). Citroën croît pour sa part de 14,3%. DS reste tout petit (26.000 unités à peine), mais le label "premium" n’a démarré qu’il y a un an.


La Chine est la priorité

Carlos Tavares avait posé le 15 octobre la première pierre de la cinquième usine de Peugeot Citroën en Chine. D’une capacité de 360.000 véhicules par an, ce site fabriquera des "SUV" et des monospaces pour Citroën, Peugeot et Fengshen, la marque du partenaire chinois Dongfeng. Démarrage fin 2016. Le français, qui disposait jusqu’ici de trois usines à Wuhan avec son allié et actionnaire Dongfeng ainsi que d’une quatrième consacrée aux DS avec le groupe Changan à Shenzhen, vise "1,2 million de Peugeot Citroën, DS en 2018", selon le plan "Back in the Race" de Carlos Tavares, président du consortium tricolore.

Grâce à des modèles à succès comme la Peugeot 301 d’entrée de gamme, le monospace compact 3008 ou la berline 408 - dérivé à quatre portes de la nouvelle compacte 308 - chez Peugeot ou des C4-L et C-Elysée chez Citroën, PSA atteint une part de marché totale de 4,4% dans l'ex-Empire du milieu… contre 3,6% l’an passé. Seulement, voilà : malgré une accélération ces trois dernières années, Peugeot et Citroën restent à la traîne en Chine.

Pourtant, le français était arrivé en pionnier au milieu des années quatre-vingt en même temps que Volkswagen. Peugeot s'était d'abord installé en 1985 à Canton pour produire des Peugeot 504 et 505. Las, la société commune de Peugeot avec la municipalité de Canton n'a pas décollé et a finalement périclité. Ce projet n’avait pas en effet l’agrément des autorités centrales à Pékin. Le groupe français PSA a donc dû tout recommencer au début des années 90 avec le fabricant national de camions Dongfeng. Une nouvelle usine a été bâtie à Wuhan, siège du partenaire. Et c’est cette fois Citroën qui a été mis en avant avec la compacte Zx Fukang, en 1995.


Un très long marasme

Mais, faute d'une gamme adaptée, d'investissements et… d’une bonne entente avec le partenaire, le groupe hexagonal a longtemps piétiné et pris beaucoup de retard. Tout en restant cantonné dans une région au centre du pays, moins porteuse que la côte est où était Volkswagen. Tout au long des années 90 et 2000, le français a annoncé des plans d’expansion… dont les objectifs ont été sans cesse reportés. La réintroduction de Peugeot n’a rien changé au marasme. Du coup, Peugeot et Citroën ont été distancés nettement par le consortium germanique et par de nouveaux entrants. Et aujourd’hui, PSA n’arrive pas à combler l’écart avec Volkswagen (http://www.challenges.fr/tag/volkswagen) et GM, le coréen Hyundai ou le japonais Nissan (http://www.challenges.fr/tag/nissan).

PSA Peugeot Citroën (http://www.challenges.fr/tag/psa-peugeot-citroen) a vendu au total 2,94 millions de véhicules dans le monde l’an passé, en hausse de 4,3%. Sur la seule Europe, les ventes se sont établies à 1,76 million (+8,1%). Peugeot a vu ses livraisons progresser de 5,3% en 2014 à 1.635.193 véhicules, Citroën les accrues de 3,6% à1.185.237. DS, la jeune marque haut de gamme de PSA, a en revanche, décliné de 3,4% à 118.472.

Source : challenge

soleron
19/01/2015, 20:17
CITROËN : LE SUV COMPACT DANS LE MÊME ESPRIT QUE LE CACTUS


Citroën confirme qu'il se lancera bien prochainement sur le marché des SUV compacts afin d'affronter le Nissan Qashqai et tous ses confrères. Mais la marque aux chevrons devrait se différencier avec un modèle inspiré par l'esprit original et rationnel du crossover C4 Cactus.
http://www.larevueautomobile.com/images//Citroen/C4-Cactus-2014/Exterieur/Citroen_C4_Cactus_2014_001.jpg (http://www.larevueautomobile.com/images//Citroen/C4-Cactus-2014/Exterieur/Citroen_C4_Cactus_2014_001.jpg)
http://www.larevueautomobile.com/images//Citroen/C4-Cactus-2014/Exterieur/Citroen_C4_Cactus_2014_002.jpg (http://www.larevueautomobile.com/images//Citroen/C4-Cactus-2014/Exterieur/Citroen_C4_Cactus_2014_002.jpg)
http://www.larevueautomobile.com/images//Citroen/C4-Cactus-2014/Exterieur/Citroen_C4_Cactus_2014_003.jpg (http://www.larevueautomobile.com/images//Citroen/C4-Cactus-2014/Exterieur/Citroen_C4_Cactus_2014_003.jpg)
http://www.larevueautomobile.com/images//Citroen/C4-Cactus-2014/Exterieur/Citroen_C4_Cactus_2014_004.jpg (http://www.larevueautomobile.com/images//Citroen/C4-Cactus-2014/Exterieur/Citroen_C4_Cactus_2014_004.jpg)
http://www.larevueautomobile.com/images//Citroen/C4-Cactus-2014/Exterieur/Citroen_C4_Cactus_2014_005.jpg (http://www.larevueautomobile.com/images//Citroen/C4-Cactus-2014/Exterieur/Citroen_C4_Cactus_2014_005.jpg)
http://www.larevueautomobile.com/css-voiture/Plus-Photo.png (http://www.larevueautomobile.com/photos_Citroen_C4-Cactus-2014_image)http://www.larevueautomobile.com/images//Citroen/C4-Cactus-2014/Exterieur/Citroen_C4_Cactus_2014_001.jpg (http://www.larevueautomobile.com/images//Citroen/C4-Cactus-2014/Exterieur/Citroen_C4_Cactus_2014_001.jpg)



+2,5% pour la France et seulement +1% pour l'EUrope : l'année 2014 n'aura pas été fameuse pour les ventes du côté de Citroën, le constructeur étant cependant lancé dans un renouvellement et une rationalisation de la gamme qui devrait bientôt lui permettre de reprendre du poil de la bête.

Cela passera par l'arrivée dans la gamme d'un véritable SUV compact style Nissan Qashqai, un cran au-dessus de la symptahique mais néanmoins limitée C4 Cactus (http://www.larevueautomobile.com/Essai/Citroen_C4-Cactus-PureTech-110-Shine_7659.actu). Renault dégainera le premier à partir du 2 février avec le remplaçant du Koleos (qui sera bâti sur la même plateforme que le Qashqai d'ailleurs) et Citroën devra tout de même patienter, sans doute jusqu'en 2016, avant de l'officialiser.Un SUV dans l'esprit du Cactus

"Nous avons déjà révélé notre volonté de passer de 14 à 7 silhouettes dans notre gamme, en nous concentrant sur les segments où se trouvent les opportunités de volume. Et bien entendu que notre plan-produits intègre un SUV. Si vous regardez n'importe quel segment du marché cela fait sens et nous souhaitons être présent dès qu'il y a un marché.

Donc oui, nous allons lancer un SUV, mais je ne peux pas dire quand." a indiqué Linda Jackson, directrice générale de Citroën, à nos confrères britanniques d'Auto Express (http://www.autoexpress.co.uk/citroen/90097/citroen-suv-on-the-way-as-sales-surge).Pour ce futur SUV compact, Citroën s'appuiera sur la même recette que pour le C4 Cactus, à savoir un mélange entre design original, confort et "technologie utile", c'est à dire sans superflu. L'esprit du Cactus sera même invoqué pour sa réalisation, on peut donc anticiper la présence sur les flancs des fameuses protections alvéolées Airbumps.

Un léger repoudrage pour la Citroën DS4 2015 (http://www.larevueautomobile.com/News/Citroen_DS4-2015_8386.actu)

Bientôt 6 modèles dans la gamme Citroën DS (http://www.larevueautomobile.com/News/Citroen_Divine-DS_8098.actu)


Source : larevueautomobile

soleron
26/01/2015, 19:56
Fiabilité auto: Renault triomphe, Peugeot Citroën traîne


La Dacia à bas coûts et la Zoé électrique de Renault sont les "petites" préférées des Français, selon une étude. Chez PSA, seule la nouvelle berline compacte 308 est bien notée.

http://referentiel.nouvelobs.com/file/13640599-fiabilite-auto-renault-triomphe-peugeot-citroen-traine.jpgLe succès de la Renault Dacia en 2014 AFP


Leur réputation est hélas peu flatteuse. Pourtant la fiabilité des voitures françaises, longtemps décriée, remonte fortement la pente, comme l'atteste la 25e enquête annuelle du magazine spécialisé L'Automobile, validée par l'Anea (Association nationale des experts de l'automobile).
La Dacia Sandero à bas coûts remporte la palme de la fiabilité dans la catégorie des "petites", avec un excellent 17,5 sur 20. Des composants simples et éprouvés sur d'autres modèles Renault expliquent le score de la filiale roumaine du constructeur tricolore.
La Dacia n'est pas seule, puisque la Renault Zoé est 1ère ex-æquo, même si les faibles niveaux des ventes et des kilométrages relativisent la performance de la voiture 100% électrique. Au 4e rang des «petites», une autre Renault est également consacrée, la Clio, le modèle le plus vendu en France (16,5 sur 20).


Derrière les japonaises, la Dacia "compacte"

Chez les "compactes", la Dacia Logan se hisse au 3e rang, derrière 2 japonaises (la Toyota Prius hybride et la Honda Civic) et ex-æquo avec une autre nippone, la Mazda 3. La Peugeot 308, voiture de l'année 2014, parvient à un honorable 5e rang, précédant des voitures germaniques réputées comme la Mercedes Classe A, la Volkswagen Golf, la BMW Série 1. Même dans les "familiales", Renault ne démérite pas, à la 3e place derrière une japonaise (Mazda 6) et une germano-tchèque (Skoda Octavia du groupe Volkswagen), dépassant BMW ou Audi.


"Coupés-cabriolets" français à l'honneur

Dans les "SUV", le très citadin Renault Captur est au 2e rang derrière une Audi et ex-æquo avec deux coréennes (Hyundai et Kia) et une Opel. Et, dans les monospaces, une spécialité française, le Dacia (http://www.challenges.fr/tag/dacia) Lodgy produit à Tanger au Maroc, est 1er, à égalité avec une nippone (Mazda).
Enfin, deux françaises apparaissent sur le podium là où on ne les attendait pas. La Latitude, une Renault Laguna rallongée produite en Corée et qui fut un échec commercial complet, perce au 2e rang dans les "routières", derrière une Mercedes (http://www.challenges.fr/tag/mercedes-benz) et à égalité avec une Audi (http://www.challenges.fr/tag/audi)! Médaille d'argent aussi pour le coupé Laguna, 2e dans les "coupés-cabriolets" derrière une japonaise.


Alors, cocorico?

Oui et non. C'est le seul groupe Renault qui rafle quasiment toutes les bonnes places, pas PSA Peugeot Citroën, en net retrait selon cette enquête. Certains modèles sont même moyennement notés, telles les Citroën C3 et DS3 dans les "petites", les Citroën C4 et DS4 dans les "compactes", les Peugeot 508 et Citroën C5 dans les "familiales". Peut mieux faire. Le cap sur la qualité donné dès le milieu des années 2000 par Carlos Ghosn, PDG deRenault (http://www.challenges.fr/tag/renault), commence à payer, alors que PSA Peugeot Citroën (http://www.challenges.fr/tag/psa-peugeot-citroen) ne lui a accordé la priorité que beaucoup plus récemment.
Alain-Gabriel Verdevoye pour ChallengeSoir

Source : challenge

phirag
27/01/2015, 20:07
Pour qu'un moteur électrique ne soit pas fiable faut le faire. C'est hyper simple à côté d'un moteur à combustion moderne.

soleron
28/01/2015, 20:51
https://us-mg42.mail.yahoo.com/ya/download?mid=2%5f0%5f0%5f1%5f922814%5fADEIDNkAABT6 VMkI2QENiKLMsfQ&m=YaDownload&pid=2&fid=Inbox&inline=1&appid=yahoomail (http://presse.citroen.com/)

CITROËN & DS Presse (http://presse.citroen.com/)







FESTIVAL AUTOMOBILE INTERNATIONAL 2015 : LA CITROËN C4 CACTUS RECOIT LE PRIX DU PLUS BEL INTERIEUR (http://presse.citroen.com/index.php?id=1370&tx_ttnews[tt_news]=29010&L=0&cHash=e3781b96c856ac7e9958e73b537c5ce3)
28/01/2015
A l’occasion de la 30ème édition du Festival Automobile International, Linda Jackson, directrice générale de la marque CITROËN, a reçu le prix du « plus bel intérieur de l’année » attribué à la CITROËN C4 Cactus. Ce prix, décerné par un jury d’experts de différents horizons, récompense le travail effectué par les équipes du design intérieur de CITROËN. Esthétique, convivial et fonctionnel, l’intérieur de la C4 Cactus plonge ses occupants dans l’univers du confort et du voyage.

Chaque année, au cœur des Invalides, le Festival Automobile International présente une exposition sur le thème des concepts cars et du design automobile, et récompense les plus beaux projets automobiles et artistiques de l'année. Ces prix sont attribués par un jury d’experts et de passionnés issus du sport automobile, de l'architecture, de la mode, du design, de la culture et des médias.

Présidé cette année par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, le jury de la 30ème édition a attribué à la CITROËN C4 Cactus le prix du plus bel intérieur. Ce prix récompense le modèle de série qui incarne la démarche la plus pertinente en termes de design intérieur, d’harmonie des volumes, et de choix de couleurs et matières.

Désencombrer l’habitacle, offrir au conducteur et à ses passagers plus d’aisance, de convivialité et de confort : c’est cette démarche de design qui a guidé la conception intérieure de la CITROËN C4 Cactus et qui a convaincu le jury. L’ambiance intérieure est chic et décontractée à la fois. Elle plonge les occupants dans l’univers du voyage et de la bagagerie, notamment avec les sangles qui habillent les portes.

La planche de bord, mince et flottante, dispose en partie supérieure d’un espace de rangement généreux et facile d’accès, obtenu grâce au déport de l’airbag passager dans le pavillon, une première mondiale. Les assises offrent un confort optimal avec un dessin dans un esprit sofa. Enfin la tablette tactile 7’’ regroupe les différentes commandes et libère la planche de bord.

Au-delà du jury, la C4 Cactus a déjà séduit une large clientèle avec plus de 42 000 ventes en 2014.

Le Festival Automobile International est ouvert au public du 28 Janvier au 1er Février et présente le Concept CACTUS à l’origine de la version série de la C4 Cactus. Egalement exposée la C-Elysée WTCC championne du monde en 2014.

will88
29/01/2015, 11:55
J'adore ces récompenses avec tout ce petit monde qui se congratule.

Avant, Peugeot gagnait en Rallye mondial et on avait droit à un bel autocollant sur la vitre arrière à côté de l'autocollant du pétrolier qui fournissait l'huile, ça c'était de la pub !

Vous voyez un Cactus avec un autocollant sur la vitre arrière "le plus bel intérieur de l'année" ?

:peur3:

cuddles
29/01/2015, 13:13
J'adore ces récompenses avec tout ce petit monde qui se congratule.

Avant, Peugeot gagnait en Rallye mondial et on avait droit à un bel autocollant sur la vitre arrière à côté de l'autocollant du pétrolier qui fournissait l'huile, ça c'était de la pub !

Vous voyez un Cactus avec un autocollant sur la vitre arrière "le plus bel intérieur de l'année" ?

:peur3:

Moi,j'adore le franc parlé Vosgien.......:bien::bravo::ptdf:

Pierre.13
29/01/2015, 14:01
J'adore ces récompenses avec tout ce petit monde qui se congratule.

Avant, Peugeot gagnait en Rallye mondial et on avait droit à un bel autocollant sur la vitre arrière à côté de l'autocollant du pétrolier qui fournissait l'huile, ça c'était de la pub !

Vous voyez un Cactus avec un autocollant sur la vitre arrière "le plus bel intérieur de l'année" ?

:peur3:

Parce que les constructeurs mettent encore des autocollants sur les vitres arrière ? Non :D

soleron
29/01/2015, 19:29
https://us-mg42.mail.yahoo.com/ya/download?mid=2%5f0%5f0%5f1%5f1310117%5fAJcIDNkAAA7 AVMpaVQUkaDehk6Q&m=YaDownload&pid=2&fid=Inbox&inline=1&appid=yahoomail (http://presse.citroen.com/)

CITROËN & DS Presse (http://presse.citroen.com/)







RETROMOBILE 2015 : ETRE BIEN EN CITROËN (http://presse.citroen.com/index.php?id=1452&tx_ttnews[tt_news]=29013&L=0&cHash=4539e875eed86166e93d9613c1660afd)
29/01/2015
Pour la 40ème édition du salon « Rétromobile », événement incontournable des amateurs de voitures de collection, CITROËN a choisi de mettre en avant le « bien-être ». Une valeur essentielle pour une Marque. De la C6 Torpedo de 1931 à la C4 Cactus, en passant par les incontournables 2 CV ou Méhari, le public aura l’occasion de voyager dans l’histoire de CITROËN, et découvrir comment la marque a apporté à chaque époque des réponses concrètes et optimistes pour faciliter la vie et améliorer le quotidien.

A l’occasion du 40ème salon « Rétromobile », le public aura l’occasion de découvrir ou redécouvrir des modèles emblématiques de CITROËN qui ont marqué l’histoire par leur style, leur créativité, et l’imaginaire commun qu’ils évoquent. Cette année, CITROËN retrace son histoire avec pour fil conducteur le bien-être. Très présent dans l’ADN de ses véhicules quelle que soit l’époque, le bien-être est un marqueur fort de l’identité CITROËN. Sur le stand, chaque modèle témoigne de la volonté de CITROËN de proposer à chaque époque un rapport différent à l’automobile, plus intelligent, léger et convivial. Cela s’exprime au travers de voitures singulières, confortables, et faciles à vivre.

Au gré de l’exposition le public aura l’occasion de voyager dans le temps et découvrir une sélection de modèles qui ont marqué l’histoire de la marque, dont :
- une C6 Torpedo de 1931, première CITROËN à disposer d’un moteur 6 cylindres
- une GS Pallas de 1977, qui révolutionna le segment des berlines de moyen gabarit par sa technologie embarquée et son style sans égal
- une CX 2400 de 1978, qui s’illustra comme la première voiture capable de relier Nice depuis Paris avec un seul plein,
- une « Traction Avant » 15/6 H, la voiture qui deviendra la « Reine de la route » pour les Français,
- une Baby Brousse, qui témoigne de l’internationalisation de CITROËN quelle que soit l’époque,
- une 2 CV AZAM, qui marqua l’imaginaire de plusieurs générations,
- une Méhari, véritable icône évocatrice de joie de vivre et de plein air,


La C4 Cactus est également présente, prouvant, qu’aujourd’hui encore, la marque CITROËN fait preuve de créativité au service du bien-être.
Ces modèles seront présentés sur le stand CITROËN au hall 1 de la Porte de Versailles du 4 au 8 février 2015.

soleron
17/02/2015, 06:50
PSA redresse la barre plus vite que prévu


http://bfmbusiness.bfmtv.com/i/710/400/787/46b052f1fee463c4f84db47cdbdfa.jpgCarlos Tavares va présenter se premiers résultats financiers depuis son arrivée à la tête du groupe. - © Matthieu Alexandre - AFP


Selon nos informations, le groupe français est en avance sur le plan de relance mis en place par son nouveau patron, Carlos Tavares.








PSA (http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/carlos-tavares-psa-a-une-jambe-europeenne-et-une-jambe-asiatique-837478.html) publiera ses résultats financiers de 2014 mercredi matin, les premiers depuis l'arrivée de Carlos Tavares (http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/psa-tavares-sinspire-methode-ghosn-chez-renault-814169.html)à la tête du groupe. Et, selon nos informations, l'entreprise est en avance sur le plan de relance mis en place par son nouveau patron. Le groupe restera déficitaire, mais il devrait dégager une trésorerie positive.

Après avoir brulé jusqu'à 200 million d'euros par mois il y a deux ans, Carlos Tavares a donc réussi à inverser la tendance. Il est ainsi en avance sur les grandes échéances de son plan "back in the race".

Pour autant, les mois qui viennent vont être délicats pour le patron du groupe PSA. A l'exception de la Chine, les marques Peugeot, Citroën et DS ne vont pas lancer de nouveaux modèles, seulement des versions restylées. Cela commencera dans quelques jours au salon de Genève avec la Peugeot 208, la Citroën C4 et la DS5 (http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/psa-lance-sa-premiere-auto-100percent-ds-863901.html), dont la nouvelle version a été présentée lundi 16 février.
De nouvelles économies à prévoir


Un passage délicat car les concurrents vont poursuivre les lancements de nouvelles voitures. L'intérêt pour les modèles du groupe PSA va donc automatiquement diminuer. Pour traverser cette période sans trop de casse, Carlos Tavares n'a pas le choix: il va falloir réaliser de nouvelles économies. Cette fois, ce sont les cadres qui seront concernés.

Aucune restructuration n’est à attendre au niveau des usines. Carlos Tavares va en effet avoir besoin de l'ensemble des sites du groupe pour lancer à partir de 2017 le renouvellement de gamme total de ses trois marques.

Source : bfmtv

will88
17/02/2015, 22:56
a serial killer ...non, a serial killer ... :D

soleron
18/02/2015, 19:11
Peugeot Citroën : l’électrique et l’hybride rechargeable confirmés





http://www.breezcar.com/img-c/pageimg/896_W620.jpg

Peugeot 308 : à l’instar de la Volkswagen Golf GTE, la berline au Lion adoptera-t-elle une motorisation hybride rechargeable ?
En marge de la présentation des résultats financiers du groupe automobile PSA Peugeot (http://www.breezcar.com/actualites/tag/peugeot)Citroën, son Président du Directoire Carlos Tavares a confirmé le lancement de plusieurs véhicules hybrides rechargeables en 2019 et de modèles 100 % électriques en 2020.

Back in the Race : le plan de redressement du groupe PSA

Voilà une nouvelle qui fait du bien sur un marché automobile européen en petite forme : grâce au résultat opérationnel dégagé l’an passé, les salariés du groupe PSA percevront une prime minimale de 1 094 euros. Les résultats financiers de Peugeot (http://www.breezcar.com/actualites/tag/peugeot) Citroën (http://www.breezcar.com/actualites/tag/citroen) témoignent de la bonne santé de l’entreprise : le groupe a ainsi divisé par 4 sa perte nette en 2014, à 550 millions d’euros. Ces excellents résultats se sont accompagnés de plusieurs annonces produits. Carlos Tavares a précisé que son groupe travaillait sur le développement de plusieurs voitures électriques et hybrides rechargeables.
>>>> découvrez toutes les actualités électriques et hybrides du groupe PSA (http://www.breezcar.com/actualites/tag/peugeot)Peugeot (http://www.breezcar.com/actualites/tag/peugeot) Citroën (http://www.breezcar.com/actualites/tag/peugeot)

http://www.breezcar.com/img/cust/peugeot-3008-hybrid4-2014-2--630x443-.jpg
Peugeot 3008 HYbrid4 (http://www.breezcar.com/actualites/tag/hybrid4) : la technologie hybride diesel-électrique devrait être abandonnée courant 2017

L’hybride rechargeable essence-électrique pour 2019

Si la commercialisation de modèles Plug-in Hybrid avait été confirmée par le Président du Directoire dès la mi-2014, le marché attendait de nombreuses précisions. Carlos Tavares a annoncé que les premiers véhicules hybrides rechargeables concerneraient la plateforme modulaire EMP2 sur laquelle reposent déjà la Peugeot 308 et la Citroën C4 Picasso. Combinant un moteur essence à un moteur électrique alimenté par une batterie rechargeable sur une prise de courant domestique ou une borne de recharge, cette technologie permet de réduire de façon importante les émissions polluantes grâce au bloc électrique tout en étant polyvalent grâce au bloc thermique essence.
>>>> découvrez également notre article Hybride rechargeable : le meilleur des deux mondes (http://www.breezcar.com/actualites/article/voiture-hybride-rechargeable-prix-consommations-emissions-CO2-2014)

http://www.breezcar.com/img/cust/Citroen-C-Zero.jpgPeugeot Citroën (http://www.ds3spirit.com/actualites/tag/citroen) voitures électriques" width="634" height="454" style="border: 0px;">
Citroën C-Zero : commercialisées depuis 2010, la citadine électrique et sa cousine Peugeot iOn (http://www.breezcar.com/actualites/tag/peugeot-ion)sont des Mitsubishi (http://www.breezcar.com/actualites/tag/mitsubishi) i-MiEV rebadgées

L’électrique pour les segments inférieurs en 2020

Après les résultats financiers et les quelques précisions portant sur les futurs modèles Plug-in, Carlos Tavares a également confirmé qu’une ou plusieurs voitures électriques allaient être proposées dès 2020, soit un an après le premier véhicule hybride rechargeable. Les ingénieurs du groupe seraient déjà à l’œuvre pour développer un groupe motopropulseur 100 % électrique qui intégrerait des véhicules de la plateforme EMP1 dédiée aux micro-citadines. Aucun détail n’a filtré sur le fait que Peugeot (http://www.breezcar.com/actualites/tag/peugeot) Citroën (http://www.breezcar.com/actualites/tag/citroen) allait développer ce groupe en propre ou en partenariat avec le japonais Mitsubishi. Entre 2010 et 2014, seuls 12 500 véhicules électriquesCitroën C-Zero (http://www.breezcar.com/actualites/tag/citroen-c-zero) et Peugeot iOn (http://www.breezcar.com/actualites/tag/peugeot-ion) – des Mitsubishi (http://www.breezcar.com/actualites/tag/mitsubishi) i-MiEV rebadgées – avaient été commercialisés en Europe, alors même que le partenariat initial noué entre les deux industriels porterait sur 100 000 unités.

Source : beezcar

soleron
18/02/2015, 19:13
Sochaux entre les mains des Chinois ?





http://sport24.lefigaro.fr/var/plain_site/storage/images/football/ligue-2/actualites/sochaux-entre-les-mains-des-chinois-737923/18382779-1-fre-FR/Sochaux-entre-les-mains-des-Chinois_article_hover_preview.jpg

Des Chinois à Sochaux ? - fcsochaux.frL'actionnaire majoritaire du FC Sochaux-Montbéliard, Peugeot, a reçu une proposition du groupe chinois LEDUS. Le rachat du club doubiste se précise.

«Le FC Sochaux-Montbéliard confirme ce jour que son actionnaire majoritaire, Peugeot, a reçu une lettre d'intention dans laquelle la société LEDUS, filiale du groupe Tech Pro Technology Development, manifeste son intérêt pour le rachat du club», a indiqué le club franc-comtois mardi via un communiqué de presse. Lié à Peugeot depuis sa création en 1928, le FC Sochaux s'apprête à tourner une page de son histoire avec l'arrivée de la société chinoise à sa tête.

Un rachat à hauteur de 7 millions d'euros ?
En mai dernier, PSA Peugeot Citroën avait indiqué son intention de mettre un terme à sa collaboration avec le FC Sochaux-Montbéliard afin de recentrer son activité de sponsoring sportif sur la course automobile. Neuf mois plus tard, le groupe chinois Tech Pro Technology Development est en pôle position pour racheter l'actuel sixième de Ligue 2. Denis Worbe, président de la SASP de Sochaux a détaillé la discussion engagée avec ce qui est peut-être le futur repreneur: «On en est à un stade initial. Nous avons reçu la formalisation de l'intention et il faut travailler pendant les semaines et les mois qui viennent pour confirmer cette intention». L'objectif de Peugeot est de vendre 100% des parts du club, pour cela l'entreprise chinoise a indiqué qu'une somme de sept millions d'euros était prête pour «la totalité du capital et des droits de vote». Un chiffre qui pourrait favoriser la conclusion rapide du dossier.

La Chine et le foot
L'investissement peut prêter à débat. Pourquoi Tech Pro Technology Development investit à Sochaux ? Denis Worbe a révélé la volonté de l'entreprise chinoise : «Elle souhaite se développer sur le marché européen et le FC Sochaux-Montbéliard est un bon vecteur de sa notoriété. Nos interlocuteurs chinois ont été séduits par le club lui-même, par son histoire, par les valeurs qu'il porte et par son centre de formation». Un rachat qui pourrait faire écho à l'entrée du constructeur automobile chinois Dongfeng dans le capital de PSA Peugeot Citroën en 2014. Le football est surtout en plein développement dans l'Empire du milieu. Le groupe Wanda est notamment devenu actionnaire de l'Atlético Madrid à 20%, fin janvier, en déboursant 43 millions d'euros.
Alain Perrin, ancien entraîneur sochalien et actuel sélectionneur de la Chine, affirmait récemment les ambitions du pays asiatique dans les colonnes de L'Est Républicain : «Ils mettent en place des choses parce que le président veut que le foot soit un sport majeur en Chine». Sochaux pourrait donc très prochainement passer entre les mains de la société LEDUS, filiale du groupe Tech Pro Technology Development, et espère secrètement conclure cet accord avant la fin du mois de mai. En attendant, les joueurs doivent rester concentrer sur le championnat de Ligue 2, afin de pourquoi pas décrocher un des trois tickets pour l'élite hexagonale. Un cadeau de bienvenue qui serait sans aucun doute apprécié par les futurs actionnaires chinois.

Source : lequipe

soleron
18/02/2015, 19:34
Bernard Jullien : « Le positionnement de Citroën est problématique »

Bernard Jullien, directeur du Gerpisa (Groupe d’études et de recherches permanent sur l’industrie et les salariés de l’automobile), estime que PSA doit clarifier le positionnement de la marque aux chevrons.


http://s-www.lalsace.fr/images/0CC65B9D-17CB-4EF2-8603-A08377BAFA6B/ALS_V0_07/bernard-jullien-directeur-du-groupe-d-etudes-et-de-recherches-permanent-sur-l-industrie-et-les-salaries-de-l-automobile-photo-alexandre-marchi.jpg (http://s-www.lalsace.fr/images/0CC65B9D-17CB-4EF2-8603-A08377BAFA6B/ALS_V0_07/bernard-jullien-directeur-du-groupe-d-etudes-et-de-recherches-permanent-sur-l-industrie-et-les-salaries-de-l-automobile-photo-alexandre-marchi.jpg)Bernard Jullien, directeur du Groupe d’études et de recherches permanent sur l’industrie et les salariés de l’automobile. Photo Alexandre Marchi
Tags
PSA (http://www.lalsace.fr/actualite/psa)France-Monde (http://www.lalsace.fr/actualite/france-monde)France (http://www.lalsace.fr/actualite/france)A la Une (http://www.lalsace.fr/actualite/a-la-une)

Les plus




Quel bilan dressez-vous de la première année de Carlos Tavares à la tête de PSA ?

« Dans un contexte de redistribution des cartes au niveau de la gouvernance, il a les moyens de faire ce que PSA n’avait jamais réellement mené, c’est-à-dire de reprendre le dossier de la fusion qui a bientôt 40 ans et construire un ensemble de politiques qui permettent que les synergies entre Peugeot et Citroën, voire DS, se fassent. On voit bien que sur des dossiers comme l’après-vente, ces chantiers étaient restés un peu en jachère. Après, il y a d’autres dossiers, en particulier sur l’ingénierie et les dérives vers une espèce de sur-qualité ou de ce qu’il a désigné comme une culture peu centrée sur les coûts. C’est des leçons que Tavares ramène de son expérience Renault-Nissan. L’ajustement des efforts de qualité à ce que le client veut bien payer est un peu central dans ce qui devait être fait. La quête de rentabilité de tous les instants est la marque de Tavares depuis un an, avec des traumatismes relativement forts à l’intérieur de l’entreprise parce que l’époque Peugeot d’un côté, Citroën de l’autre, vit ses derniers moments.

Un an après sa recapitalisation, diriez-vous que PSA est sorti d’affaires ?

Il reste énormément de travail, ne serait-ce que parce que le positionnement de Citroën demeure problématique. La marque se porte relativement mal en Europe et l’idée de la repositionner sur des niveaux de prix et de prestations un peu inférieurs est quelque chose que l’on perçoit très mal. Cactus avait vocation à faire cela mais les volumes ne sont pas importants. Ce n’est pas avec ça que Citroën va redémarrer. Sur un segment A qui semble déclinant, la C1, comme 108 et Twingo, a aussi du mal à s’imposer. On attend le produit cœur de gamme qui saura symboliser ce nouveau positionnement de Citroën.

Il y a également un problème sur DS qui ne trouve pas sa place en Europe. On en fait des tonnes mais les volumes ne sont absolument pas là. J’entends dire chez Renault qu’il vaut mieux qu’ils n’en vendent pas trop puisqu’à chaque fois qu’ils en vendent une, ils perdent de l’argent. Quand on exhibe la Chine comme la justification de DS, là aussi, on en est au début. Pour moi, il reste un assez gros souci PSA en Europe. Le groupe a longtemps été un challenger crédible de VW sur le continent européen. Aujourd’hui, c’est de moins en moins le cas car si Peugeot va mieux, Citroën va mal et DS n’est pas convaincante face aux Allemands et même face à Jaguar Land Rover. Par conséquent, le dossier européen pour Tavares n’est pas clos. Sur 2014, Renault a plus profité de la reprise des marchés d’Europe du Sud. Tant que PSA n’aura pas restauré des positions commerciales plus fortes et des conditions de profitabilité en Europe, ce sera plus compliqué de mener l’internationalisation. Si en Chine, il y a développement, il faut le faire avec Dongfeng d’un côté, DPCA Shenzhen de l’autre. Et hors de Chine, le fait que PSA n’a pas les reins suffisamment solides fait que le Brésil, c’est catastrophique, la Russie, ce n’est pas ça. Finalement, un retard est en train d’être accumulé sur tous les émergents non chinois.

Mise à l’écart de la famille Peugeot, déménagement prévu du siège, désengagement du club de football de Sochaux... Ces décisions symboliques avaient-elles pour but de tirer un trait sur le passé ?

En effet, les symboles ont été nombreux, en particulier un nettoyage dans l’organigramme. Tout ce qui était Peugeot ou affiliés a dû sortir. Il y a eu une sorte de banalisation d’une gestion non sochalienne du dossier PSA par Tavares avec l’idée qu’il ne faut pas oublier que l’entreprise a été et est encore en très grande difficulté et que par conséquent, ce n’est pas parce Dongfeng est entré au capital et que Tavares est arrivé que l’entreprise est tirée d’affaire. Elle a encore de gros efforts à fournir sur le plan des mutations stratégiques mais aussi sur le plan de la maîtrise des coûts.

Le groupe souffre-t-il encore de surcapacité de production en Europe qui signifierait à terme la condamnation d’un autre site français après Aulnay ?

Je suis sceptique sur l’idée de surcapacité en Europe car le marché a été extraordinairement bas en 2014. Sur Espagne, l’Italie et à l’Est, il y a des possibilités de voir le marché revenir à des niveaux plus acceptables dans la mesure où comme Renault, PSA a, en fermant des lignes, ajusté sa capacité. Il y a un outil qui commence aujourd’hui à revenir à un niveau de capacité satisfaisant. Et puis, surtout, il y a un potentiel de 2 à 3 millions de voitures qui sont en lévitation au niveau européen. Si le marché doit reprendre, ce n’est pas par la tête mais par le ventre. C’est le cœur de gamme des généralistes (Opel, Ford mais aussi PSA et Renault) qui bénéficieront de ça. Quand on a des produits qui sont bien positionnés sur ces segments là, ce qui est le cas de 2008, 208, 308, comme c’est le cas aussi chez Renault, on a des capacités à reprendre des parts de marché en Europe. Vu les fondamentaux du marché européen, il est d’ailleurs très bizarre que Citroën perde des parts de marché. C’est très lié à une politique produits qui n’est pas cohérente avec la stratégie du groupe et le positionnement annoncé. Il est urgentissime que Citroën parvienne à se repositionner un peu clairement avec une gamme complète. Le C4 Picasso, très technologique, n’était pas dans la philosophie produits annoncée et a créé un brouillage difficile à assumer pour le réseau et s’est traduit par cette difficulté de Citroën à tracer sa voie.

Carlos Tavares suit-il la voie qui fait aujourd’hui le succès de Renault ?

Il y a un clonage stratégique assez fort. Malgré tout, Tavares chez Renault trahissait de fortes réticences par rapport à certains positionnements, en particulier par rapport à l’entrée de gamme qu’il n’avait pas une envie folle de développer. Je pense qu’il est dans cette philosophie là et travailler sur la solidification des fondamentaux de Peugeot sur des produits comme 308, c’est ça qui l’intéresse avant toute chose. Après, est-ce qu’il a un feeling exact ou une idée claire de ce qu’il faut faire avec Citroën, ça reste l’ombre au tableau. J’attends de voir ce qui va pouvoir être fait de pertinent et convaincant sur cette idée d’un positionnement à prix raisonnable d’une gamme C chez Citroën. Il y a une vraie attente des marchés pour une gamme Citroën placée quelque part entre Renault et Dacia ou entre Peugeot et Renault. Cette place reste à inventer. Mais si Citroën réussit cela, alors, l’Espagne, l’Italie et une série de marché s comme la France pourrait se présenter de manière assez favorable. Les Français sont quand même plus convaincants sur les tendances fondamentales des marchés européens que peuvent l’être Ford et Opel qui, pourtant, ne s’en tirent pas trop mal.

Source : lalsace

novaescorpion
18/02/2015, 19:49
Et lui c'est quoi sa position ? ☺

Envoyé avec ToTopaTalk

Pierre.13
18/02/2015, 22:48
Il y a également un problème sur DS qui ne trouve pas sa place en Europe. On en fait des tonnes mais les volumes ne sont absolument pas là. J’entends dire chez Renault qu’il vaut mieux qu’ils n’en vendent pas trop puisqu’à chaque fois qu’ils en vendent une, ils perdent de l’argent.

Jalousie quand tu nous tiens :)

Une fois que j'ai lu ça, j'ai même pas fini l'article, tellement cette co...erie est bidon

will88
19/02/2015, 00:06
Il y a également un problème sur DS qui ne trouve pas sa place en Europe. On en fait des tonnes mais les volumes ne sont absolument pas là. J’entends dire chez Renault qu’il vaut mieux qu’ils n’en vendent pas trop puisqu’à chaque fois qu’ils en vendent une, ils perdent de l’argent.

Jalousie quand tu nous tiens :)

Une fois que j'ai lu ça, j'ai même pas fini l'article, tellement cette co...erie est bidon

Va interroger des représentants de la marque Citroën sur le terrain (invite Carlos en même temps), tu trouveras au contraire que son diagnostic est très pertinent ...

soleron
19/02/2015, 07:59
Je suis et pas le seul aussi de son avis en général après pour les détails je ne peux pas dire. Mais on ne peut pas voir que c est quand même un joyeux ♥♥♥♥♥♥ chez PSA.

Envoyé de mon SM-G850F

Pierre.13
19/02/2015, 09:30
Il y a également un problème sur DS qui ne trouve pas sa place en Europe. On en fait des tonnes mais les volumes ne sont absolument pas là. J’entends dire chez Renault qu’il vaut mieux qu’ils n’en vendent pas trop puisqu’à chaque fois qu’ils en vendent une, ils perdent de l’argent.

Jalousie quand tu nous tiens :)

Une fois que j'ai lu ça, j'ai même pas fini l'article, tellement cette co...erie est bidon

Va interroger des représentants de la marque Citroën sur le terrain (invite Carlos en même temps), tu trouveras au contraire que son diagnostic est très pertinent ...

Moi je parle plus en connaissance de chiffres internes sur les marges opérationnelles sur les différents véhicules.
Sortir qu'on perd de l'argent en vendant des DS c'est une GROSSE co...erie.

Et pour avoir discuter avec des potes qui bossent chez Renault, ils sont plutot à nous envier pour cette idée (DS) qu'à la dénigrer.

soleron
19/02/2015, 10:07
Peut être mais sur le reste je trouve qu il a raison.
Et en interne ça donne quoi le vrai chiffre aujourd'hui de New client capté par ds. Car les 60 % du début est bien loin ......

Envoyé de mon SM-G850F

Pierre.13
19/02/2015, 10:13
Peut être mais sur le reste je trouve qu il a raison.
Et en interne ça donne quoi le vrai chiffre aujourd'hui de New client capté par ds. Car les 60 % du début est bien loin ......

Envoyé de mon SM-G850F

On parle du même ordre de grandeur, mais pour des clients qui n'ont jamais eu de Citroën NI de Peugeot.

will88
19/02/2015, 11:56
Pierre.13

Capter des clients ne sert à rien si un noyau dur de ces nouveaux clients ne reste pas dans la marque, sinon on finit par payer le prix fort de la vente "one shot".

Le constat est simple :
- les nouvelles C1 sont bien trop chères par rapport aux anciennes, autant prendre une Dacia,
- le Cactus, il va vite passer de mode si ce n'est déjà fait,
- les C3 et surtout C3 Picasso auraient besoin d'une relève (mini SUV façon 2008, mais PSA ne voudra pas),
- ça n'est pas les nouveaux feux à LED qui vont maintenir la cadence des chaines de production des DS3,
- les coûts d'entretien et les boulettes de l'après vente peuvent faire fuir les clients captés avec les DS3,
- la C4 II restylée est en concurrence directe avec la 308, tout comme la DS4,
- le C4 II Picasso souffre des prix des 5008 restylés,
- la C5 II ne voit pas pointer sa remplaçante et on ne va pas vendre de la DS5 aux citroënistes qui roulent en C5 à suspension hydropneumatique, déjà qu'entre une C5 I et une C5 II, l'accès à bord n'est pas aisé pour les cinquantenaires qui ont pris 10 ans ... d'ailleurs, l'abandon programmé de cette suspension est clairement une erreur stratégique ... c'est comme si Coca Cola voulait changer de nom ...

à part ça, le réseau Citroën n'a pas besoin de s'inquiéter, PSA ne perd plus d'argent (au moins à court terme ...)

soleron
19/02/2015, 13:04
Je suis du même avis aujourd'hui plus de client en partance qu en arrivee vu les non . nouveautés. ....

Envoyé de mon SM-G850F

Pierre.13
19/02/2015, 13:47
Vous êtes marrants... J'ai juste réagis à la phrase qui disaient qu'on perd de l'argent sur les ventes de DS.

Le reste je ne me prononcerai pas dessus puisque je sais qu'on voit tous les voitures avec nos yeux de passionnés et pas de clients lambda

soleron
19/02/2015, 14:18
https://us-mg42.mail.yahoo.com/ya/download?mid=2%5f0%5f0%5f1%5f1122043%5fAOsIDNkAAA8 RVOXg1gNH2Fu7VGg&m=YaDownload&pid=2&fid=Inbox&inline=1&appid=yahoomail (http://presse.citroen.com/)

CITROËN & DS Presse (http://presse.citroen.com/)







CITROËN AU SALON DE GENÈVE 2015 (http://presse.citroen.com/index.php?id=39219&tx_ttnews[tt_news]=29187&L=0&cHash=102883d1e9fb76b1ea67fb82c69c82a5)
19/02/2015
50 MILLIONS DE VOITURES ET TOUJOURS DE LA CRÉATIVITÉ !


La créativité, l’audace, et parfois même une certaine forme d’impertinence, ce sont les ingrédients qui ont bâti la « success story » CITROËN depuis plus de 95 ans ! Une réussite qui va s’illustrer au printemps 2015 par un résultat symbolique : 50 millions de véhicules signés du double chevron vendus depuis la création de la marque. Une signature reconnue, symbole de voitures avec un style fort, confortables, astucieuses et faciles à vivre, et de services innovants.

Aujourd’hui CITROËN s’appuie sur son ADN, qui met la « Créativité et la Technologie au service du bien-être », pour réinvestir son identité : une marque créative, différente, qui propose une mobilité souriante et détendue, ainsi qu’une relation à l’automobile plus fluide, au travers de ses produits, ses services, ou son réseau.

Les modèles et concepts présentés sur le stand CITROËN du salon de Genève témoignent de cette dynamique et puisent dans l’identité CITROËN pour offrir un design pur et optimiste, du bien-être du corps et de l’esprit, et de l’intelligence technologique.
DES PREMIÈRES MONDIALES
- le Nouveau CITROËN Berlingo Multispace
- un concept inédit : le Berlingo MOUNTAIN VIBE CONCEPT

DES NOUVEAUTÉS
- la Nouvelle Gamme CITROËN C4
- CITROËN C3 Picasso « Black Top »

UNE GAMME RENOUVELÉE
- la CITROËN C4 CACTUS (et le concept : C4 CACTUS AIRFLOW 2l )
- la Nouvelle CITROËN C1
- les CITROËN C4 Picasso & Grand C4 Picasso

DES SUCCÈS SPORTIFS
- la C-ELYSEE WTCC
Le salon de Genève accueillera le grand public à partir du jeudi 5 mars 2015. Le stand CITROËN est situé dans le Hall 6. Les journées presse se dérouleront les mardi 3 et mercredi 4 mars prochains.

La conférence de presse se tiendra le mardi 3 mars 2015 à 13h45.
Vous aurez la possibilité d’interviewer les personnes suivantes:
- Linda JACKSON, Directrice Générale de CITROËN
- Julien MONTARNAL, Directeur Marketing, Communication et Sport de CITROËN
- Xavier PEUGEOT, Directeur du Produit CITROËN
- Alexandre MALVAL, Directeur du Style CITROËN
- Joël MAYNADIER, Responsable de Gamme CITROËN
- Pierre Yves COUINEAU, Chef de Produit C4 Cactus
- Benjamin MAIGRE, Chef de Produit Nouveau BERLINGO
- Jean Michel MARMIESSE, Chef de Produit Nouvelle Gamme C4
N’hésitez pas à nous contacter pour planifier vos interviews



@pierre13 : au vu du programme, waouuuhhh ca donne envie, sérieur !!! Le salon de geneve est un des plus important ou il y a moult nouveautée et ben pas chez citroen cette année !!!

Pierre.13
19/02/2015, 14:37
Effectivement, l'année est pauvre en nouveauté.

Je sais par contre toujours pas de quoi vous voulez me convaincre :pokey:

soleron
19/02/2015, 14:50
C est juste un illustration de l article précédent que tu n as pas lu en entier.....

Envoyé de mon SM-G850F

Pierre.13
19/02/2015, 16:38
C est juste un illustration de l article précédent que tu n as pas lu en entier.....

Envoyé de mon SM-G850F

En fait je l'ai lu en entier... Je suis juste de mauvaise fois (ou de bonne fois selon moi-même :D)

Et puis je voulais juste illustrer que de mon point de vue (c'est mon carractère qui veut ça) quand je lis une ineptie, j'ai du mal à attribuer du crédit à ce qui suit !

Je le trouve quand même dans l'ensemble très rude, ne pas oublier d’où PSA revient !

soleron
19/02/2015, 18:33
Oui certes mais nous vendre du up premier du créative technologie etc
Pour l instant y a que Peugeot qui joue un peu dans cette cours.

Envoyé de mon SM-G850F

Pierre.13
19/02/2015, 22:26
Oui certes mais nous vendre du up premier du créative technologie etc
Pour l instant y a que Peugeot qui joue un peu dans cette cours.

Envoyé de mon SM-G850F

Normale, il n'y a que Peugeot dont la gamme entière est correctement situé par rapport au discourt de vente
Citroën et DS, il va malheureusement falloir attendre le temps de renouveler au moins une partie de la gamme

meilleurs exemple : C4 Cactus qui cohabite avec C4 II ou C4 Picasso II, le positionnement n'est pas le même

Ce que je préfère c'est C1 et 108 : même véhicule mais discourt de vente différent

Tavares a mis un peut les bouchées doubles pour le positionnement des marques et la séparation de DS, mais les finances étant ce qu'elles sont, le renouvellement ne peut être accéléré :)

(Et mon avis que certains actionnaires majoritaires de l'époque ne voulaient pas trop voir Citroën/DS vendre de meilleurs véhicules que Peugeot... Allez savoir pourquoi)

Tout ceci n'est que mon humble avis bien entendu !

soleron
20/02/2015, 20:27
Malgré un départ canon, DS cale en Europe

AUTOMOBILEhttp://static.latribune.fr/article_page/124221/citroen-ds3-cabrio.png
La DS3 a été le grand succès de la marque DS. Elle représente à elle-seule près de 63% des ventes de la marque premium. (Crédits : <small>DR</small>)Nabil Bourassi | 19/02/2015, 19:11 -

La marque premium du groupe PSA n'a pas réussi à renouveler le succès de sa petite DS3, avec ses berlines DS4 et DS5. Les ventes du groupe se sont effondrées, et aucun agenda produit n'est annoncé en Europe pour relancer les ventes. DS semble toutefois beaucoup mieux inspiré en Chine où il disposera dans moins d'un an de six modèles disponibles dont un SUV.SU

Mais où va la marque DS ? La ligne distinctive inventée par Citroën en 2010, devenue une marque à part entière en juin dernier, a enregistré une forte baisse de ses volumes en Europe. D'après les chiffres de l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA), les ventes de DS ont baissé de 18,9% sur le mois de janvier, alors que le marché a, lui, progressé de 6,7%.


Pas de panique pour DS

Pour la direction de DS, il n'y a pas le feu au lac. La marque explique que des choix ont été opérés en termes de distribution qui ne favorisent pas les volumes. « Nous avons choisi de mettre l'accent sur les canaux de ventes les plus profitables », justifie le groupe à La Tribune, « c'est une stratégie de long terme », ajoute le porte-parole de la marque. DS considère également qu'une marque Premium ne peut pas se focaliser sur des considérations de volumes, en tout cas dans un premier temps. Bref, pour la nouvelle marque du groupe PSA, l'effondrement des ventes fait partie du plan.


Le catalogue produit n'a pas convaincu

Il y a pourtant des questions à se poser sur la stratégie de la marque qui reste encore un peu floue. Depuis 2011, DS n'a sorti aucun nouveau modèle en Europe, hormis quelques retouches ici et là, comme la décapotable de la DS3. De plus, ce catalogue de trois modèles n'a pas vraiment convaincu, hormis la DS3 dont le succès a été fulgurant mais qui représente 64% des ventes de la marque. Ni la DS4 ni la DS5 n'ont rencontré le succès espéré. Le consommateur n'a pas été convaincu de la distinction entre la DS4 et sa sœur jumelle la Citroën C4. Pis, sa silhouette qui se voulait un peu « crossover » est passée complètement inaperçue, alors même que cette mode des châssis surélevés est à la mode en Europe.
Quant à la DS5, elle n'a pas réussi à trouver son public. Son look original s'est avéré finalement un peu trop en avance sur le segment haut-de-gamme où règnent encore les codes germaniques très austères et classiques. Pour l'instant, DS ne prévoit qu'un restylage de la DS5 qui arborera une nouvelle face avant, et un réaménagement de son intérieur. Pour la première fois, elle sera flanquée de son logo DS, affranchi des chevrons de Citroën.


DS mise tout sur la Chine

Mais cela ne saurait suffire tant que le catalogue DS est confiné à trois modèles. Chez DS on explique que celui-ci doit s'étoffer pour afficher six modèles à terme, mais sans préciser dans quels délais, ni sur quels segments. On peut imaginer que le groupe dégaine (enfin) un vrai SUV, à l'instar de ce qui est prévu cette année sur le marché chinois avec le DS 6WR. D'ailleurs, il semblerait que le marché chinois soit en réalité la réelle priorité de la marque de luxe française. Le discours de la direction devient effectivement plus disert sur la stratégie dans l'ex Empire du Milieu, et le calendrier est plus précis. En mars dernier, la marque avait ainsi lancé la DS 5LS, une berline tricorps de 4,7 m de long. Enfin, une limousine est également attendue toujours pour le marché chinois... DS Chine proposera ainsi six modèles avant fin 2016.
En clair, l'idée d'une ligne distinctive avait séduit le public avec la DS3, mais l'essai ne s'est pas transformé. Pour Carlos Tavares, installer une marque Premium est un travail de longue haleine, et de citer l'exemple d'Audi que Volkswagen a mis 20 ans à faire monter sur le podium des marques de luxe. Mais le temps, c'est de l'argent, et même si les résultats annuels du groupe sont encourageants, DS n'aura pas 20 ans pour ne plus être un foyer de pertes.

Source : latribune