Page 5 sur 5 PremièrePremière ... 345
Résultats de 61 à 69 sur 69
  1. #61
    Membre Avatar de FCPLONGEE
    Inscrit
    11/08/2011
    Genre
    Localisation
    Pollet (Ain)
    DS3
    So Chic HDi 90
    Couleur
    Blanc Banquise / Bleu Botticelli
    Images
    181
    Mentionné
    388 Post(s)
    Taggé
    0 Sujet(s)

    Re : [WTCC] Race of Quatar 2015



    The best action from race 2 in Qatar




  2. #62
    Membre Avatar de FCPLONGEE
    Inscrit
    11/08/2011
    Genre
    Localisation
    Pollet (Ain)
    DS3
    So Chic HDi 90
    Couleur
    Blanc Banquise / Bleu Botticelli
    Images
    181
    Mentionné
    388 Post(s)
    Taggé
    0 Sujet(s)

    Re : [WTCC] Race of Quatar 2015



    Compte rendu : Flash Course 2 : Muller s’impose et reprend à Loeb la place de vice-champion, Michelisz remporte le Trophée Yokohama



    Yvan Muller ravit sur le fil à Sébastien Loeb la deuxième place du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme pour un seul petit point à l’issue de la deuxième manche de la FIA WTCC DHL Race of Qatar. Un triomphe à la lueur des projecteurs du Losail International Circuit qui accueillait pour la première fois le WTCC au Moyen Orient.


    Norbert Michelisz a également matière à célébrer au terme de la WTCC DHL Race of Qatar puisque le Hongrois, dans le baquet de sa Honda, remporte le Trophée Yokohama en ne devançant que de quatre petits points Mehdi Bennani, deuxième à l’arrivée de la première manche.


    José María López égale pour sa part son record de 10 victoires dans une saison grâce à son succès en première manche, avant d’être relayé sur la plus haute marche du podium, en course 2, par son équipier chez Citroën, Yvan Muller, venu à bout du poleman John Filippi. Auparavant Hugo Valente avait rejoint López et Bennani dans le top 3, tandis que Ma Qing Hua et Michelisz se sont invités sur celui de la deuxième manche.


    ROAL Motorsport, enfin, écurie codirigée par l’ancienne gloire des courses de Tourisme Roberto Ravaglia, décroche le titre Teams dans le Trophée Yokohama grâce aux efforts combinés de Tom Chilton et Tom Coronel.


    COURSE 1 : LÓPEZ ÉGALE SON RECORD DE 10 VICTOIRE EN UNE SAISON


    Au volant de sa Citroën C-Elysée WTCC, López profite de sa pole position, présentée par DHL, pour mener de bout en bout après avoir résisté à une attaque, dans le premier virage, de son équipier Sébastien Loeb. Il est ensuite rapidement en mesure de s’adjuger une impressionnante victoire dans la toute première course nocturne du Championnat du Monde FIA des Voitures des Tourisme, devançant à l’arrivée Mehdi Bennani et Hugo Valente. En remportant le classement du Trophée Yokohama tout en grimpant sur la deuxième marche du podium, Bennani s’élancera au départ de la seconde manche avec seulement deux points de retard sur Norbert Michelisz, son rival dans le championnat réservé aux pilotes indépendants. Loeb, qui a occupé un temps la 3e place, occupe la 4e sous le drapeau ) damier après avoir dû céder à Valente dans le 2e tour au freinage du premier virage. Il harcela son compatriote 12 tours sans jamais pouvoir trouver l’ouverture, mais totalise désormais 12 points d’avance sur Yvan Muller dans la lutte pour le titre honorifique de vice-champion WTCC. Muller se classe en effet au 6e rang derrière Ma Qing Hua, tandis que Michelisz le talonne tout en précédant un autre pilote Honda, Tiago Monteiro, qui dépassa la LADA de Nicky Catsburg pour le gain de la 8e place dans l’avant-dernier tour. Stefano D’Aste complète le top 10. Quant à Gabriele Tarquini, il s’est rattrapé d’un tête à queue au départ pour déloger Nasser Al-Attiyah du 16e rang.


    COURSE 2 : MULLER AU TOP TANDIS QUE BRILLENT LES INDÉPENDANTS
    John Filippifait tout son possible pour conserver son leadership face à Yvan Muller dans le premier virage. Si le pilote Citroën parvient d’abord à prendre l’avantage, le Corse réplique instantanément et conservera les commandes 5 tours durant, après que la voiture de sécurité, apparue pour dégager les voitures de Nicky Catsburg et Stefano D’Aste, se soit effacée. Au restart, en effet, Muller saisit d’entrée l’opportunité de reprendre les commandes et un contact provoque un tête à queue pour Filippi, tandis qu’Yvan parvient à garder dans ses rétros Ma Qing Hua tout en gardant le contrôle de sa Citroën. Mais même si Filippi avait conservé la première place, il aurait dû l’abandonner en écopant d’un Drive through pour un départ anticipé. Muller accentue dès lors son avance sur Ma, alors que Loeb ne parvient pas à trouver l’ouverture sur Norbert Michelisz pour le gain de la 3e place et les points qui lui permettraient de terminer à la place de vice-champion WTCC. Mehdi Bennani se classe 5e et devance Hugo Valente, Gabriele Tarquini et José María López, victime d’un contact dans le premier tour qui l’envoya hors de la piste dans le virage 12. Tiago Monteiro et Nicolas Lapierre complètent le top 10 pour le compte de Honda et LADA. Suivent Grégoire Demoustier et Tom Coronel qui s’était pourtant élancé depuis la voie des stands en raison d’une fuite d’huile décelée durant l’OSCARO.com Repair Time. Le Hollandais aurait dû s’élancer au côté de Filippi en première ligne. Tom Chilton se rattrape quant à lui d’une incursion dans le bac à gavier pour se classer 13e devant Nasser Al-Attiyah et Filippi. Rob Huff, enfin, ramena sa LADA dans son box à cinq tours de l’arrivée.


    TROPHÉE YOKOHAMA : BENNANI BRILLE, MAIS MICHELISZ FAIT ENCORE MIEUX
    Norbert Michelisz remporte son deuxième Trophée Yokohama avec une avance de quatre petits points sur Mehdi Bennani, les deux rivaux qui ont chacun décroché une victoire au Qatar. Hugo Valente boucle la première course en 2e position devant Michelisz, Stefano D’Aste, Tom Coronel, Tom Chilton et John Filippi. Le héro local Nasser Al-Attiyah marque pour sa part le dernier point en jeu, tandis que Grégoire Demoustier regagne la pit-lane dans l’avant-dernier tour. Michelisz l’emporte ensuite devant Bennani, Valente, Demoustier, Coronel, Chilton, Al-Attiyah et Filippi.


    PAROLES DE VAINQUEURS
    José María López (Course 1): « C’était un week-end fantastique. La voiture a été performante dès les premiers tours de roues et nous n’avons jamais cessé de travailler pour aller de plus en plus vite. Le comportement de ma Citroën C-Elysée WTCC était parfait, j’avais juste à la garder sur la piste… C’est parfait de terminer par une victoire, mais je suis un peu triste que la saison soit finie et qu’il faille attendre aussi longtemps avant de recommencer ! Je tiens à remercier une nouvelle fois l’équipe pour le travail effectué depuis deux ans, et je voudrais souhaiter le meilleur à Sébastien pour la suite de sa carrière. Ça aura été un honneur d’être dans la même équipe que lui et il me manquera. »


    Yvan Muller (Course 2): « Mon objectif était de remporter une des deux dernières courses et je suis content d’y être parvenu. Mes ingénieurs et mes mécaniciens ont vécu deux journées difficiles, car je n’étais pas satisfait de mes réglages. Mais à force de travail, nous avons réussi à progresser pour obtenir un bon niveau de performance en course. J’étais même plus rapide qu’en qualifications ! Comme Pechito, je veux remercier l’ensemble de l’équipe, mais aussi mes équipiers. Nous avons atteint ce niveau car nous étions quatre pilotes à travailler main dans la main. Merci à eux et particulièrement à Seb, à qui je souhaite le meilleur pour le futur. »

    fiawtcc.fr






  3. #63
    Membre Avatar de FCPLONGEE
    Inscrit
    11/08/2011
    Genre
    Localisation
    Pollet (Ain)
    DS3
    So Chic HDi 90
    Couleur
    Blanc Banquise / Bleu Botticelli
    Images
    181
    Mentionné
    388 Post(s)
    Taggé
    0 Sujet(s)

    Re : [WTCC] Race of Quatar 2015



    AUTOMOBILE - WTCC - DERNIÈRE MANCHE DU CHAMPIONNAT DU MONDE AU QATAR
    « JE REGARDE DEVANT »
    Sébastien Loeb dispute ce week-end à Losail ses deux dernières courses chez Citroën. Amer, mais sans regret. « Je ne suis pas du genre à ressasser », assure-t-il.



    Avec le recul, comprenez-vous la décision de Citroën de ne pas continuer avec vous en 2016 ?


    Je comprends juste que ce n’est pas à moi de décider, sans doute que les gens qui décident ont leurs raisons. Après, comprendre ou pas, ce n’est pas le problème. Il y a sûrement de bonnes raisons, et si la raison c’est que je fais le Dakar chez Peugeot, c’est à vous de juger. C’est comme ça, il faut l’accepter et puis c’est tout. C’était surprenant, pour moi aussi. La page est tournée et je passe à autre chose. Je ne suis pas du genre à ressasser. Quand j’ai arrêté le rallye, ça ne m’a pas manqué car je me suis tourné vers autre chose qui m’intéressait et me motivait. Ça me permettait de regarder devant. Là, c’est pareil.


    Justement, comment se présente votre année 2016 ?


    Il y a déjà le Dakar, avec un programme de rallye-raid derrière, même si je ne sais pas encore quelles seront les autres courses. Au début, le Dakar était secondaire, en parallèle du championnat du monde WTCC. Il devient la priorité, et ça fait un objectif à plus long terme, car ça demande beaucoup de préparation. Après, j’ai d’autres idées, mais il est encore trop tôt pour en parler. Ça ne dépend pas forcément que de moi, il y a des choses qui sont en train de se mettre en place.


    Quel est votre objectif pour cette dernière manche du WTCC au Qatar ?


    Étant donné que je suis deuxième du championnat (avec 5 pts d’avance sur Yvan Muller), le but est forcément de garder la deuxième place, car ce serait mieux que ma troisième place de l’an dernier. Mais je ne me suis jamais battu pour la deuxième place du championnat, en rallye. Là, c’est tout ce qui reste, donc on va essayer de faire au mieux, mais ça ne changera pas la vie. C’est sympa aussi de pouvoir partager ça avec les gars de l’équipe Citroën, d’en profiter avec eux.


    « Content de ce qu’on a fait ensemble »
    Vous regrettez de ne pas pouvoir viser le titre 2016 en WTCC ?


    C’était l’objectif à la base, on travaillait là-dessus depuis deux ans. Ce n’est pas comme ça que ça va se passer, c’est tout. J’ai toujours bien aimé changer, j’ai arrêté le rallye pour faire du circuit, j’ai aussi fait du GT dans une McLaren. Pour la première fois depuis longtemps, ça va me permettre d’être libre, de faire ce que je veux, d’avoir de nouvelles idées et de nouveaux projets.


    Que restera-t-il de ces 15 années avec Citroën ?


    Toutes les histoires ont une fin, il n’y a aucun regret. Je suis content de ce qu’on a fait ensemble, et de l’avoir partagé avec cette équipe. Je ne balaie rien. On a fait de supers années avec Citroën, on a gagné des titres constructeurs (8), pilotes (9), on a fait du WTCC, on a fait plein de choses ensemble. La vie continue, ça ne sert à rien de regarder derrière. Je suis fier de ce qu’on a fait ensemble, et puis c’est tout.

    estrepublicain.fr



  4. #64
    Membre Avatar de FCPLONGEE
    Inscrit
    11/08/2011
    Genre
    Localisation
    Pollet (Ain)
    DS3
    So Chic HDi 90
    Couleur
    Blanc Banquise / Bleu Botticelli
    Images
    181
    Mentionné
    388 Post(s)
    Taggé
    0 Sujet(s)

    Re : [WTCC] Race of Quatar 2015



    LÓPEZ ET MULLER TERMINENT EN BEAUTÉ



    En décrochant sa septième pole position puis sa dixième victoire de la saison, José María López a parfaitement conclu le Championnat du Monde FIA WTCC 2015, qu’il remporte pour la seconde fois*. Victorieux de la toute dernière manche de la saison, Yvan Muller arrache la place de dauphin pour un point face à Sébastien Loeb.


    Sur le podium de la course 2, Ma Qing Hua permet à Citroën de réaliser un quadruplé historique au Championnat du Monde. La Marque établit par ailleurs un nouveau record de points marqués en une saison. L’équipe Citroën Racing a rendu un vibrant hommage à Sébastien Loeb après quinze ans de collaboration.


    Le soleil déclinait déjà lorsque la dernière séance de qualifications débutait en milieu d’après-midi. Confirmant le niveau de performances affiché la veille en essais libres, les Citroën C-Elysée WTCC franchissaient sans encombres la barre de la Q1. Peu satisfait du comportement de sa voiture, Yvan Muller ne cherchait pas à rentrer en Q3. Avec le huitième chrono, juste devant Ma Qing Hua, l’Alsacien s’assurait d’une bonne position sur la grille de départ de la course 2.


    Premier à s’élancer en Q3, Mehdi Bennani réalisait un excellent tour en 2’01’’311. Puis Sébastien Loeb, Nick Catsburg et Hugo Valente se cassaient les dents sur la performance du pilote Sébastien Loeb Racing. Dernier pilote à s’élancer, José María López se montrait à nouveau impérial. En 2’00’’947, l’Argentin obtenait sa septième pole position de la saison, égalant son record de 2014.


    Sur les coups de 21h30, la nuit était tombée depuis longtemps lorsque les voitures débutaient le tour de formation. À l’extinction des feux, José María López conservait l’avantage en emmenant dans sa roue Mehdi Bennani, Sébastien Loeb, Hugo Valente, Ma Qing Hua et Yvan Muller.


    Valente prenait l’avantage sur Loeb dans le deuxième tour. Tout au long de la course, la bagarre restait serrée entre les paires Valente / Loeb et Ma / Muller, mais aucun dépassement ne venait égayer cette première course, qui sacrait donc Pechito López pour la dixième fois de la saison.


    Après une courte pause, la grille de départ de la course 2 se formait. Qualifié en première ligne, Tom Coronel partait des stands, offrant un boulevard à Ma Qing Hua. C’est pourtant Yvan Muller qui tirait profit de la situation : l’Alsacien virait en deuxième position derrière John Filippi. La voiture de sécurité entrait en piste dès la fin du premier tour, après un accrochage ayant éliminé deux voitures. Percuté par un autre concurrent dans les premiers virages, José María López n’était plus que douzième.


    La course reprenait après quatre tours et Yvan Muller ne tardait pas à menacer le leader. Après un tour, le pilote de la Citroën C-Elysée WTCC n°68 s’infiltrait dans une porte laissée ouverte, mais Filippi se rabattait et les deux voitures se touchaient. Yvan ressortait du virage n°1 en tête, quelques secondes avant que Filippi n’écope d’un ‘drive through’ pour départ anticipé.


    Tour après tour, Yvan Muller creusait l’écart sur Ma Qing Hua, lui-même solidement accroché à la deuxième place. L’intérêt se reportait sur la lutte pour la troisième position. Norbert Michelisz résistait à Sébastien Loeb, qui devait pourtant terminer sur le podium pour conserver la place de vice-Champion du Monde ! Mais une fois encore, les positions n’évoluaient pas jusqu’au drapeau à damiers et Yvan Muller remportait son sixième succès de l’année. Le peloton avait tout de même été animé par José María López, auteur de quelques beaux dépassements jusqu’au huitième rang.


    À l’arrivée, Sébastien Loeb était attendu par l’ensemble de l’équipe Citroën Racing, qui lui témoignait son affection et sa reconnaissance sous la forme d’une très longue standing ovation.


    ILS ONT DIT


    Yves Matton, Directeur de Citroën Racing : « Avec 21 victoires en 24 courses, le titre de Champion du Monde ‘Constructeurs’ et un quadruplé au championnat ‘Pilotes’, la saison de l’équipe Citroën Total WTCC a été exceptionnelle. En s’imposant tour à tour alors que les titres étaient déjà joués, José María López et Yvan Muller ont rappelé qu’ils sont les meilleurs pilotes actuels de la discipline. Toute l’équipe a un serrement au cœur en réalisant qu’il s’agissait de la dernière course de Sébastien Loeb avec nous. C’est un grand chapitre de l’histoire du sport automobile qui s’achève aujourd’hui. Nous partagerons toujours beaucoup de bons souvenirs avec Sébastien. »


    José María López : « C’était un week-end fantastique. La voiture a été performante dès les premiers tours de roues et nous n’avons jamais cessé de travailler pour aller de plus en plus vite. Le comportement de ma Citroën C-Elysée WTCC était parfait, j’avais juste à la garder sur la piste… C’est parfait de terminer par une victoire, mais je suis un peu triste que la saison soit finie et qu’il faille attendre aussi longtemps avant de recommencer ! Je tiens à remercier une nouvelle fois l’équipe pour le travail effectué depuis deux ans, et je voudrais souhaiter le meilleur à Sébastien pour la suite de sa carrière. Ça aura été un honneur d’être dans la même équipe que lui et il me manquera. »


    Yvan Muller : « Mon objectif était de remporter une des deux dernières courses et je suis content d’y être parvenu. Mes ingénieurs et mes mécaniciens ont vécu deux journées difficiles, car je n’étais pas satisfait de mes réglages. Mais à force de travail, nous avons réussi à progresser pour obtenir un bon niveau de performance en course. J’étais même plus rapide qu’en qualifications ! Comme Pechito, je veux remercier l’ensemble de l’équipe, mais aussi mes équipiers. Nous avons atteint ce niveau car nous étions quatre pilotes à travailler main dans la main. Merci à eux et particulièrement à Seb, à qui je souhaite le meilleur pour le futur. »


    Ma Qing Hua : « Je veux remercier l’équipe Citroën Total de m’avoir donné l’opportunité de disputer ma première saison complète en FIA WTCC. J’étais associé à trois équipiers de très haut niveau, et c’était un honneur d’apprendre à leur contact. Grâce aux points marqués aujourd’hui, je conserve ma quatrième place au Championnat du Monde et je suis fier de compléter le résultat d’ensemble de Citroën. »


    Sébastien Loeb : « J’avais pour ambition de conserver la deuxième place du Championnat du Monde, mais je savais que ce serait difficile et qu’Yvan attaquerait très fort pour reprendre l’avantage. Même si cela ne s’est joué qu’à un point, je n’ai pas de regrets. Je pense avoir fait une bonne journée, aussi bien en qualifications qu’en courses. Pour le reste, je garderai de bons souvenirs de mon passage dans cette discipline. Je remercie Citroën, pour cela comme pour ce que nous avons fait depuis quinze ans. C’était une grande émotion d’être avec l’équipe pour la dernière fois aujourd’hui, mais je regarde en avant et mes prochains défis seront passionnants. J’ai encore quelques choses à essayer avant de boucler la boucle ! »


    CLASSEMENTS


    QUALIFICATIONS
    1. José María López (Citroën C-Elysée WTCC)
    2. Mehdi Bennani (Citroën C-Elysée WTCC)
    3. Sébastien Loeb (Citroën C-Elysée WTCC)
    4. Hugo Valente (Chevrolet RML Cruze TC1)
    5. Nick Catsburg (Lada Vesta WTCC)
    6. Norbert Michelisz (Honda Civic WTCC)
    7. Ma Qing Hua (Citroën C-Elysée WTCC)
    8. Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC)


    COURSE 1
    1. José María López (Citroën C-Elysée WTCC)
    2. Mehdi Bennani (Citroën C-Elysée WTCC)
    3. Hugo Valente (Chevrolet RML Cruze TC1)
    4. Sébastien Loeb (Citroën C-Elysée WTCC)
    5. Ma Qing Hua (Citroën C-Elysée WTCC)
    6. Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC)
    MT : José María López en 2’01’’628


    COURSE 2
    1. Yvan Muller (Citroën C-Elysée WTCC)
    2. Ma Qing Hua (Citroën C-Elysée WTCC)
    3. Norbert Michelisz (Honda Civic WTCC)
    4. Sébastien Loeb (Citroën C-Elysée WTCC)
    5. Mehdi Bennani (Citroën C-Elysée WTCC)
    8. José María López (Citroën C-Elysée WTCC)
    MT : Yvan Muller en 2’02’’450


    CHAMPIONNAT DU MONDE PILOTES
    1. José María López 475 points
    2. Yvan Muller 357 pts
    3. Sébastien Loeb 356 pts
    4. Ma Qing Hua 241 pts
    5. Gabriele Tarquini 197 pts
    8. Mehdi Bennani 127 pts


    CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS
    1. Citroën 1069 pts
    2. Honda 721 pts
    3. Lada 376 pts


    * Sous réserve de la publication officielle des résultats par la FIA.

    citroenracing.com



  5. #65
    Membre Avatar de FCPLONGEE
    Inscrit
    11/08/2011
    Genre
    Localisation
    Pollet (Ain)
    DS3
    So Chic HDi 90
    Couleur
    Blanc Banquise / Bleu Botticelli
    Images
    181
    Mentionné
    388 Post(s)
    Taggé
    0 Sujet(s)

    Re : [WTCC] Race of Quatar 2015



    Citroën : Sébastien Loeb, récit de son dernier jour en rouge
    Le nonuple champion du monde des rallyes a disputé sa dernière course au volant d'une Citroën après quinze ans d'histoire commune. Le Point.fr y était.
    PAR ANTOINE GRENAPIN (À LOSAIL, QATAR)
    Publié le 27/11/2015 à 22:42 - Modifié le 28/11/2015 à 09:05 | Le Point.fr



    Pendant de longues minutes, ils n'ont pas cessé d'applaudir. Vers 23 heures au circuit de Losail au Qatar, l'ensemble de l'équipe Citroën - un bataillon vêtu de vestes rouges - encadre Sébastien Loeb. Il vient de quitter l'habitacle de sa C-Elysée, le visage ruisselant de sueur. On voit des mécaniciens et des ingénieurs laisser échapper quelques larmes. L'Alsacien aussi est ému. « Voilà, c'est fini, lâche-t-il dans un sourire gêné. Vraiment merci ». A 41 ans, Sébastien Loeb vient de disputer la dernière course de sa carrière avec Citroën, après quinze ans d'histoire commune. Sur la piste, il s'est battu jusqu'au bout, tentant comme un diable d'accrocher une place sur le podium qui s'est refusée à lui. Il finit quatrième des deux courses, termine troisième du championnat à 1 pts de son coéquipier Yvan Muller mais qu'importe : l'histoire avec Citroën se clôt et elle l'emporte sur le scénario du soir.



    Sébastien Loeb, ce samedi. © Frederic Le Floc'h DPPI


    « Je suis fier de ce qu'on a fait ensemble », expliquait-il la veille. Chez Citroën, la tension de la course a laissé place à l'émotion. « Je l'ai vu à ses débuts chez nous, le voir finir, ça marque, ça touche » explique Xavier Mestellan-Pinon, directeur technique de l'écurie. « Dans ces moments-là, on ne trouve pas les mots ». « C'est vraiment bizarre », lâche Séverine, la compagne de Loeb sur la grille de départ quelques heures plus tôt. Tout au long de la journée pourtant, l'Alsacien, fidèle à lui-même, n'avait jamais laissé entrevoir ses émotions. Même sur la grille de départ, quand ses propres mécaniciens et ses plus fidèles amis se faisaient prendre en photo devant sa voiture.


    Quand la folie Loeb emportait tout


    En le voyant se concentrer avant l'extinction des feux à bord de sa C-Elysée, on ne peut que repenser à l'ascension du gamin d'Haguenau (Bas-Rhin). Celui qui, en 2002 pour sa première saison en WRC, s'était imposé en Allemagne et avait gagné sa place de titulaire devant les légendes Colin McRae et Carlos Sainz. On le revoit débouler sur les chemins escarpés au volant de la Xsara, de la Saxo S1600 et de la DS3 qu'il a poussé aux meilleures performances.


    Pendant une décennie, la folie Loeb emportait tout : les victoires en rallye (78, le record), les titres enchainés de champion du monde (neuf, de 2004 à 2012, un exploit absolu) et une large popularité. Grâce à son pilote élu sportif préféré des Français en 2009*, Citroën rajeunit son image et surfe sur le succès du plus grand pilote de rallye de l'histoire.


    « I Loeb Citroen »



    Sébastien Loeb, ce samedi. © Frederic Le Floc'h DPPI

    En 2006, des Français se laissent même séduire par les éditions limitées des C2 et des C4 « by Loeb ». Le slogan « I Loeb Citroën» marquera les esprits bien au-delà d'une simple campagne publicitaire. Et quand, après neuf couronnes mondiales, Sébastien Loeb veut « passer au circuit », Citroën le suit et engage pour lui un programme en WTCC. Là encore, le touche-à-tout de la mécanique surprend par son engagement, son travail et sa progression.


    A Marrakech lors de ses grands débuts, alors que la piste avant le départ ressemble à un bain de foule géant, l'Alsacien remporte le premier de ses six succès dans la discipline. Appréciant un championnat moins contraignant que le rallye (où il devait être présent toute la semaine contre quelques jours en WTCC), Sébastien Loeb se plait à lutter contre Yvan Muller, quatre fois champion du monde, et sur son autre coéquipier, la pépite José Maria Lopez. « J'apprends toujours » sourit-il à chaque interview, évoquant sa gestion du peloton, son analyse des datas, son souci du détail.

    A lot of emotions tonight… Well done @pechito37 and @yvanmuller for the wins. And thank you @sebastienLoeb…









    Un départ et (beaucoup) de questions



    Souvent, l'Alsacien répétait « vouloir progresser encore pour viser plus haut lors de la troisième saison ». Sauf qu'il n'y aura pas de troisième saison. Son départ de Citroën, acté la semaine dernière sur fond de réorganisation des programmes sportifs de PSA et de coupes budgétaires, a jeté un froid chez la marque aux chevrons. Sébastien Loeb, lui, ne « veut pas ressasser cette histoire » même s'il glisse « ne pas avoir compris cette décision ».


    Chez les observateurs, on s'étonne d'une annonce brutale, pas vraiment cohérente avec la stature de son champion, seul pilote automobile à faire partie des personnalités préférées des Français. Les zones d'ombre restent trop nombreuses : pourquoi avoir précipité son départ ? Pourquoi Linda Jackson, directrice générale, ne l'a même pas appelé ? Pourquoi le patron de PSA et fan de sport automobile, Carlos Tavares, se refuse à toute réaction ?


    Samedi, les dunes avec Nasser


    Sébastien Loeb, lui ne montre aucun signe d'agacement ou de fatalité. Il préfère évoquer l'avenir, son avenir avec Peugeot au prochain Dakar. « Il a le sang-froid, la vitesse et le talent, c'est très excitant de le voir arriver » assure au Point.fr Nasser Al-Attiyah, tenant du titre du plus célèbre des rallyes-raids. Le Qatari, pilote Mini, l'a invité à un tour dans les dunes en buggy demain.
    « On va faire un peu les zouaves, ça va faire du bien » confie Sébastien Loeb. Dès la saison prochaine, il ne devrait pas se contenter que des rallyes-raids avec Peugeot. « Il y aura autre chose » affirme-t-il. Une seule certitude : ses combinaisons Citroën appartiennent désormais à un passé, si glorieux soit-il.

    @sebastienLoeb et @AlAttiyahN : des airs de #Dakar2016 au #Qatae #WTCC



    lepoint.fr
    Dernière édition par FCPLONGEE; 28/11/2015 à 09:02



  6. #66
    Membre Avatar de FCPLONGEE
    Inscrit
    11/08/2011
    Genre
    Localisation
    Pollet (Ain)
    DS3
    So Chic HDi 90
    Couleur
    Blanc Banquise / Bleu Botticelli
    Images
    181
    Mentionné
    388 Post(s)
    Taggé
    0 Sujet(s)

    Re : [WTCC] Race of Quatar 2015



    WTCC OVER THE LINE

    Ben Constanduros wraps up the season final in Qatar with Sébastien Loeb, Norbert Michelisz, Nasser Saleh Al-Attiyah and Yvan Muller




  7. #67
    Membre Avatar de FCPLONGEE
    Inscrit
    11/08/2011
    Genre
    Localisation
    Pollet (Ain)
    DS3
    So Chic HDi 90
    Couleur
    Blanc Banquise / Bleu Botticelli
    Images
    181
    Mentionné
    388 Post(s)
    Taggé
    0 Sujet(s)

    Re : [WTCC] Race of Quatar 2015



    WTCC 2015. Round 12. Qatar. Losail. Race 1 [ENG]




  8. #68
    Membre Avatar de FCPLONGEE
    Inscrit
    11/08/2011
    Genre
    Localisation
    Pollet (Ain)
    DS3
    So Chic HDi 90
    Couleur
    Blanc Banquise / Bleu Botticelli
    Images
    181
    Mentionné
    388 Post(s)
    Taggé
    0 Sujet(s)

    Re : [WTCC] Race of Quatar 2015



    WTCC 2015. Round 12. Qatar. Losail. Race 2 [ENG]




  9. #69
    Membre Avatar de FCPLONGEE
    Inscrit
    11/08/2011
    Genre
    Localisation
    Pollet (Ain)
    DS3
    So Chic HDi 90
    Couleur
    Blanc Banquise / Bleu Botticelli
    Images
    181
    Mentionné
    388 Post(s)
    Taggé
    0 Sujet(s)

    Re : [WTCC] Race of Quatar 2015



    VIDÉO : BRAVO PECHITO & YVAN, SALUT SEB...

    En décrochant sa septième pole position puis sa dixième victoire de la saison, José María López a parfaitement conclu le Championnat du Monde FIA WTCC 2015, qu’il remporte pour la seconde fois. Victorieux de la toute dernière manche de la saison, Yvan Muller arrache la place de dauphin pour un point. L’équipe Citroën Racing a rendu un vibrant hommage à Sébastien Loeb après quinze ans de collaboration.




Informations du sujet

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membre(s) et 1 visiteur(s))

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas éditer vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Activé
^ Haut de page